Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<567
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#121 Envoyé le : mardi 14 juin 2022 20:32:50(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Thème - Aube Carmine





Le Dretch en pleine mêlée ne semblaient même pas vraiment réalisé qu'il était débordé, jusqu'à ce que tout le monde lui tombe dessus comme la furie d'Iomedae. Mais la créature, malgré les affreuses blessures laissées par Rob et Cethisra, démontra un trait crucial des démons: même les plus faibles, une fois acculés, pouvaient être redoutables. Les griffes du monstre fusèrent vers Rob, et cette fois laissèrent de profondes marches le long de son bras et jusqu'à sa main, faisant couler le sang entre les plaques de son armure.

Sinèad saisit l'ouverture, empoignant son épée étincelant d'une lueur rouge à deux mains, et l'abattant de toutes ses forces sur le Dretch, ouvrant la créature en deux.
« Crève, charogne! »

Le Dretch tomba, tué sur le coup.



Anevia, de son côté, décocha une flèche sur le Dretch fuyard, le frappant droit entre les épaules et l'abattant net. Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle, et croisa le regard de Wenduag alors que cette dernière clouait le quasit déjà blessé net sur le toit, avant de bondir au niveau de la rue, silencieuse, mais arme au poing.

Anevia lança au reste du groupe.
« Ne traînons pas! Le passage est dégagé et il faut qu'on dégage nous aussi avant que les renforts n'arrive! »


Comme pour lui donner raison, derrière eux, aux abords du fort, le minotaure qui poursuivait le groupe de croisés tomba, abattu par les efforts combinés du nain cuirassé et de la demi-orc portant le symbole d'Iomedae. Ralliant ses maigres troupes dans la brève accalmie, les résistants vinrent à la rencontre de ceux qui venaient de ressortir des souterrains.

La demi-orc menait toujours le groupe, et ralentit à peine l'allure en leur faisant signe de la suivre.
« Nevi a raison! Qui que vous soyez, merci pour votre aide, et je crois qu'on a beaucoup à dire, mais pour l'instant y'en a d'autres qui se ramènent déjà, on discutera plus tard!

Si vous cherchez un refuge, suivez nous! »


Elle reprit sa course, menant les croisés dans une rue parallèle vers ce qui se révéla être une faille dans le sol menant au réseau des égouts. Derrière vous, des cris en Abyssal et alarmes retentissent dans la Garnison Grise à demi en ruines. Vous n'avez sans doute pas beaucoup de temps avant que des renforts n'arrivent, en effet...

Dés


Actions

Modifié par un utilisateur mardi 14 juin 2022 21:25:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 3 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Gladys  
#122 Envoyé le : lundi 20 juin 2022 21:30:52(UTC)
Gladys
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/11/2021(UTC)
Messages : 0



Le combat fut abrégé grâce à la dextérité de Sinead et Anevia, ce qui, pour une fois, avait arrangé Cethisra. Sa blessure était douloureuse mais par chance, ou pas, une demi-orc en proie à d'autre ennemis les invita à la suivre et de se mettre a l'abri.
”J'avais pas assez du Forgeron et du Pharasmin, me voila accompagnée d'une adepte d'Iomedae de plus” se dit-elle sur le chemin tout en essayant de dissimuler au mieux sa blessure en relevant le col de son manteau.
N'ayant guère le choix, elle suivit la demi-orc ainsi que le reste du groupe jusqu'aux égouts.

Profitant de ce court moment de répits, Cethisra se mit un peu a l'écart du groupe afin de rincer sa plaie avec l'eau de sa gourde. Elle jeta alors un œil autour d'elle et, bien qu'elle était dans ce qui ressemblait à des égouts, la présence de ruines restait importante, suffisamment du moins pour qu'elle repère un ancien rideau gris à ce qui ressemblait aux restes d'une fenêtre.
"Ca fera l'affaire pour remplacer mon foulard.. Je vais déjà peut être devoir m'expliquer, si en plus je montre les crocs!”. Le sourire qu'elle afficha naturellement à cette pensée lui rappela rapidement sa blessure, lui tirant un petit gémissement entre douleur et énervement contre elle-même.

Déchirant et nouant le rideau de façon a s'en servir de foulard, elle sortit alors sa rapière et fit le vide en elle. La lame de Maudithia se mit alors à saigner et s'écouler le long de la lame, de la pointe vers la garde, remontant le long du bras de la Duelliste jusqu'à sa blessure qu'elle apaisa légèrement.
Chaque fois qu'elle utilisait cette faculté de Maudithia, elle repensait à Nastasya, ce qui, dans le cas présent, avait tendance à la calmer intérieurement. «  Cette arme ne conviendra qu'à toi, elle te sera parfaite  » lui avait elle dit. Sur le moment, Cethisra n'avait pas compris pourquoi, mais à la première occasion ou cette faculté de guérison lui avait été révélé, la réponse de sa Mentor lui fut de suite plus logique, elles qui avaient des façons totalement opposé de se soigner.
"Nastasya.. Je sais pas ou tu es mais j'espère que tu vas bien.. te revoir saine et sauve ” pensa t'elle tristement.
Mais en y réfléchissant, Cethisra avait eu un peu de chance qu'elle ne soit pas la lors de ce dernier combat. Au vu de sa faute d'inattention, entre sa blessure et la "rouste" qu'elle aurait pris, elle n'aurait pas parié sur la plus douloureuse des deux.
Sa Mentor lui manquait il est vrai, penser à elle avait eu au moins le mérite de la calmer intérieurement et de la faire sourire un peu.
Elle rinça une dernière fois sa plaie puis noua son foulard de fortune de façon à cacher au mieux sa blessure et ses crocs.

Elle préféra rester un peu à l'écart afin de récupérer un peu, apaiser sa blessure le temps que chacun s'organise et décide de comment agir. Et si elle pouvait éviter de parler pour le moment, ca serait moins douloureux
Tandis qu'elle se tenait éloignée des adeptes, elle garda en vue Sinead, la seule personne qui lui importait.
Maintenant qu'elle avait du révéler sa nature, les regards allaient changer, mais ca devenait une d'habitude et elle en finissait par en rire, s'en moquer.
"Il serait normal qu'ils me demandent des explications. Mais comment leur expliquer qu'il y a encore plus dangereux en moi que cette moitié Dhampir? que cela était un moindre mal. D'un autre coté, suis pas obligée de me justifier et prétendre que c'est ma nature et point. Ca éviterait de parler du reste en plus.. se fit-elle en remarque.
Sauf que la situation n'était pas la même, leur foi était clairement pas rassurante pour elle et la mettait mal à l'aise. Pour couronner le tout, elle devrait certainement combattre à leurs cotés, et cette idée l'enchantait pas du tout. Devoir combattre tout en gardant à l'œil ses propres alliés n'était pas des plus réjouissante comme situation sur un champs de bataille.


Modifié par un utilisateur lundi 20 juin 2022 22:17:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#123 Envoyé le : lundi 20 juin 2022 22:29:01(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs

A la suite des croisés, les survivants remontés des souterrains se trouvèrent à descendre de nouveau sous terre…mais cette fois, beaucoup moins profondément. Irabeth, menant son petit groupe, leur fit signe de s'engager dans le tunnel éventré et asséchés, et ils se trouvèrent bientôt à mener une course efrénée dans la pénombre, suivant les quelques lumières magiques et lanternes que tenaient les croisés pour se repérer dans le labyrinthe des conduits. Pendant le début de leur fuite, ils entendirent les hurlements et les appels des démons et des cultistes, mais lorsque le souffle vint à leur manquer, et qu'ils purent enfin s'arrêter pour reprendre leur souffle, le seul son dans ce dédale était celui de leurs respirations.

Irabeth expliqua à demi-mots qu'ils se trouvaient dans les conduits d'alimentation en eau, asséchés par l'attaque - apparemment, le séisme n'avait pas été tendre avec l'infrastructure - qui leur permettaient d'aller et venir plus discrètement que de traverser les rues où rodaient encore bon
nombres de démons et de cultistes. Elle promis de leur expliquer la situation plus en détail une fois qu'ils atteindraient ce qui servait de quartier générale aux défenseurs survivants de la ville, une auberge fortifiée portant le nom de Cœur des Défenseurs.



Après une longue marche dans les conduits, en silence pour ne pas signaler leur présence, Irabeth les mena finalement jusqu'à la surface, dans une ruelle déserte. A en juger par la proximité des murailles et la position des hauteurs de la Vieille Kenabres, ils devaient se trouver dans le Nord-Est du District de la Porte, près des remparts extérieurs.

Leur destination était quelques rues de là, et ressemblait presque plus à un bastion qu'à une auberge. Le Cœur des Défenseurs était une large et solide bastide de pierre de taille, et un long entrepot attenant. Avec l'écurie et la forge, l'auberge disposait d'une cour intérieure qui avait été fortifiée à la hâte, une barricade érigée pour bloquer l'entrée principale, et une autre à l'intérieur de la cour pour fournir une seconde ligne de défense. Sur les toits de l'auberge et de l'entrepôt, des sentinelles observaient les alentours, arbalètes et arcs au poing, et d'autres en uniformes plus ou moins hétéroclites et abimés montaient la garde à la barricade. Ils saluèrent Irabeth et les autres croisés, adressant des signes de tête plus circonspects aux nouveaux venus, Wenduag en particulier.

Les résistants rassemblés au Cœur semblaient venir de tous horizons. On retrouvait les tabards immaculés et dorés des Croisés Flamboyants, l'emblème écarlate de la Lance Embrasée, les tenues dans le style Keleshite des Chevaliers-Pèlerins, les armures noires des Chevaliers Infernaux, et les tabards gris de la Garde de l'Aigle, mais aussi un ou deux inquisiteurs, une poignée de membres de l'Etoile d'Argent portant une cuirasse similaire à celle de Hama, des mercenaires et aventuriers de tout poils dans leurs armures rapiécées, et de simples citoyens portant ce qu'ils pouvaient comme protection.

Ils purent enfin entrer dans l'auberge, où leur groupe fut accueilli avec un mélange de soulagement et d'inquiétude. La salle commune était occupée par bien d'autres survivants, qui pour la plupart n'avaient pas l'air de combattants, mais fonctionnait toujours comme une auberge, le barman à son posts et quelques serveurs et serveuses allant et venant. L'odeur du repas indiquait que la cuisine fonctionnait également.




Irabeth lança aux autres croisés.
« Vous avez quartier libre. Prenez soin de vos blessures, de votre équipement, restaurez vous. Vous êtes dispensés de garde jusqu'à demain, prenez une vraie nuit de sommeil. Et pas d'objection, vous n'aiderez personne si vous vous effrondrez! Je ferais un débrief demain matin, dans l'immédiat je dois parler avec nos nouveaux camarades. »

Les croisés se dispersèrent, laissant votre petit groupe avec Irabeth. La Signifère de l'Ordre de la Porte lança un regard à Rob, lui signifiant qu'elle s'attendait à son rapport plus tard, et se retira également.

Abandonnant son professionnalisme, Irabeth fila droit sur Anevia, la serrant contre elle et la soulevant légèrement du sol, avant de l'embrasser avec un sourire où le soulagement et la joie se mêlaient.
« J'ai cru que je t'avais perdu, Ani…! »


Anevia lui sourit brillamment, avec un clin d'œil.
« Beth, tu me connais mieux que ça! Faudra plus qu'une jambe cassée pour m'empêcher de te retrouver! Mais je dois une fière chandelle à ce petit groupe de survivants. »

Irabeth la reposa délicatement, prenant garde de ne pas faire peser de poids sur sa jambe, et se tourna vers
« Ah…je me suis emportée. Je vous remercie d'avoir porté secours à ma femme. Maintenant que nous sommes à l'abri…Je suis Irabeth Tirabade, Commandante de la Garde de l'Aigle…à ma connaissance la leader des résistants de Kenabres. Bienvenue au Cœur des Défenseurs, c'est là que nous essayons de centraliser les efforts pour aider les survivants et organiser la résistance…et peut être reprendre Kenabres. Ou au moins, tenir le temps que des renforts arrivent.

Si vous avez besoin d'un refuge…vous êtes les bienvenus. Mais pour être complètement honnête, nous avons besoin de tous les bras. Je reconnais certains d'entre vous…heureuse de te voir en vie, Hama. Et vous aussi, Morrigan. Pour ceux que je ne connais pas, peut être qu'on pourrait faire les présentations? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#124 Envoyé le : mardi 21 juin 2022 09:28:46(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2


L'étincelle d'espoir que cultivait Hama était à nouveau une flamme, voire un brasier. Depuis premiers compagnons qui l'avaient accompagné sous la terre, le nombre de survivants de la Kenabres du dessus et de la Kenabres du dessous ne faisait qu'augmenter, décupler même. Voir ces nouveaux visages, et surtout les savoir organisés, résistants, prêts à se battre contre le chaos, était la plus grande des motivations. Son visage reflétait une joie et une confiance éclatantes tandis qu'ils cheminaient vers le Cœur des défenseurs. Là, il se sentait comme chez lui. Entre les Etoiles d'argents, les croisés, au milieu des artisans qui frappaient le métal et clouaient le cuir. À ce propos, il balayait les lieux du regard à la recherche de son père, se disant qu'il se serait sûrement précipité dans un tel endroit pour se mettre au travail s'il avait survécu. Mais pour l'heure, il s'assurait que tout le monde était accueilli correctement et que les blessés seraient pris en charge. La plupart étaient en bon état, Rob et Sinéad y retrouveraient sûrement des connaissances vu leurs connexions aux différentes factions de la ville, mais il tint compagnie aux autres, un peu moins familières avec les croisés de Kenabres. D'ailleurs, s'il demanda à Morrigan et Ana ce dont elles avaient besoin, il s'inquiétait plus de l'état de Cethisra, aussi bien physique que psychique.

« Hey, Cethisra, vous allez mieux ? Votre accès de colère contre ce démon, c'était salvateur et bienvenu, mais j'ai craint que la douleur de la blessure ne vous ait enragée. Et... ce n'est pas tous les jours que je vois un croisé mordre son adversaire, cela dit, c'est la monnaie de leur pièce mais, sans vouloir être trop intrusif, tout va bien ? Est-ce que je devrais m'inquiéter à votre sujet, de votre santé je veux dire ? Pour ce qui est de cette belle plaie, ça fera sûrement une sacrée cicatrice, mais également une preuve indélébile de votre courage et férocité à la bataille ! Il y a sûrement de bons médecins ici qui vont pouvoir regarder ça. Venez me trouver si vous avez besoin de discuter, ou d'un soutien de n'importe quel autre ordre, mais j'avoue que les bobos, je sais pas faire. »

S'efforçant d'être sympathique, il lui était difficile de cacher qu'il avait été impressionné par la violence des coups reçus et rendus par la jeune bretteuse qui n'en laissait rien paraître au premier abord. Cependant, il était soulagé qu'ils soient tous et toutes arrivées à bon port en vie.

Il était également ravi qu'Anevia ait pu retrouver Irabeth, et fût même un peu surpris que la commandante de la garde de l'aigle s'adresse directement à lui dans une telle situation. Il était vrai que leur forge alimentait une bonne partie des différentes factions de croisés, mais il n'était pas fréquent qu'il ait à discuter directement avec leurs cheffes. À une exception près...

Ramené à la réalité de la situation à l'extérieur de ces murs par cette dernière pensée, il s'enquit de la situation auprès de la meneuse de la résistance :

« Dame Irabeth, c'est admirable ce que vous faites ici et la volonté de tous diriger vers un noble but fait chaud au cœur. Sachez que je reconnais l'appel de l'Héritière quand je le vois, et vous voir débarquer à notre secours est ce qu'il y a de plus flagrant. Il est peut être temps que je fasse un peu plus d'efforts pour porter Sa parole : si vous avez une épée et un bouclier dont personne ne se sert, je suis preneur. Mon fidèle marteau m'a bien servi, mais j'aimerais porter Ses armes.

De façon bien plus égoïste, même si je suis préoccupé par le sort de tous les citoyens, il y en a deux dont le destin me tourmente encore plus... quelle vision avez vous sur la situation ? »

Modifié par un modérateur samedi 25 juin 2022 12:29:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#125 Envoyé le : jeudi 23 juin 2022 11:28:43(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Partir ? Déjà ? Allons bon, l’on commençait à peine à s’amuser songea Morrigan tandis que la bataille en était à sa fin. Ne souhaitant guère qu’on ne les poursuive, du moins avec aise, elle se baissa, caressant le sol du bout des doigts, telle une enfant dessinant dans la poussière.
«  Boed i'r eiddew a'r sêr wneud y lle hwn yn faes y gad.
Yma eistedd y waywffon, sy'n croesi, cynddaredd.  »


Féérique :


Au sol, un cercle très fin se dessina, formant un glyphe de protection. Quiconque de mal intentionné marcherait sur ce glyphe dans l’heure suivante se verrait la malencontreuse surprise de “marcher” sur une lance acérée. Hélas, Morrigan n’avait pour l’heure aucun moyen de mêler sa magie primaire à une quelconque substance bénite, mais les effets en seraient potentiellement dévastateurs sur des démons songeait-elle.




Trottant à la suite du groupe pour ne pas les perdre de vue, puis s’engouffrant dans le Coeur à la manière d’un chat des rues, elle observa sagement chacun y mener ses activités. Les yeux fouinant le moindre recoin, elle fut surprise quand la dénommée Irabeth prononça son nom. Surprise d’être connue. Elle lui sourit poliment, mais aucun mot ne sortit de sa bouche, se demandant si tout ceci était bien réel. Heureusement, Hama vint apporter du bois à la conversation, et posant une pertinente question.

Modifié par un utilisateur jeudi 23 juin 2022 11:29:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 4 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Probe  
#126 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 22:00:56(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362




Rob remercia Sinéad d’un hochement de tête doublé d’un grognement. Le Dretch l’avait salement touché au bras gauche. La douleur en attestait. Évitant de trop y penser, le Hellnight se focalisa sur ses alliés et la fuite en avant. Les soins attendraient un lieu sûr car si remonter avait été une épreuve, retrouver les siens à la surface en était une toute autre. L’état de la ville et de la Garnison Grise laissait clairement deviner le rapport de force en faveur des envahisseurs. Et Rob n’était pas remonté pour aussitôt tomber au combat. Le bon sens de la Commandante de l'Ordre de l'Aigle le convainquit de la suivre sans attendre. « Venez ! Ils sont notre chemin vers la sécurité !  » lança-t-il à ses compagnons à la suite d’Anevia avant de penser pour lui-même « Il sera toujours temps de réfléchir ensuite à ce que nous voulons faire… »



La fuite dans les conduits ne fut pas aisée. Cependant, son héritage fiélon permit à Rob de voir clairement les obstacles et les flaques de boue. Essayant de prévenir les autres à sa suite, il espérait qu’ils éviteraient de chuter. Surtout cette humaine, Ana. Si la gamine savait tirer à l’arc et semblait agile sur ses jambes, il doutait qu’elle puisse voir aussi bien que lui dans la pénombre. Pourtant, elle ne commit aucun faux pas ce qui tira un sourire au tiefelin.

Après une fuite éperdue en avant, le groupe se mit à ralentir jusqu’à marcher en silence. S’assurant à un croisement qu’Hama n’avait aucun mal à porter Anevia le reste du trajet, le croisé alla ensuite se placer derrière la bretteuse qui l’avait troublé par son comportement inattendu lors du combat. L’observant rapidement, il put voir qu’elle avait guéri de ses blessures. Pensif, il se contenta de tenir sa langue et de garder un œil sur cette femme étrange pendant que leur cavalcade les amène jusqu’aux portes du Cœur des défenseurs.



Là, un sentiment de révolte mêlé de remords l’envahit. De sa mémoire, il n’avait jamais vu sa belle ville en si piteux état. Même la quatrième croisade n’avait pas eu de résultat aussi catastrophique. Certes, l’auberge avait des allures de citadelle miniature. Cependant, Rob ne s’y trompait pas. Celle-ci était montée à la va-vite et le premier véritable assaut pouvait très bien avoir raison d’elle. Si la garnison grise n’avait pas tenue, il ne donnait pas cher de celle-ci.

Par ailleurs, la présence des résistants ne l’aidait pas à se rassurer. Rob était bien trop marqué par ses rencontres passées pour se laisser berner par ce semblant d’unité. Ces foutus Croisés Flamboyants étaient des tarés de la pureté et lui avait pâti plus d’une fois de son héritage lors de fugaces rencontres. Il n’imaginait pas les côtoyer plus que de raison. L'Ordre de la Lance Embrasée était également présent. Les magiciens et les démonologistes n’étaient pas sa came surtout quand ils étaient réputés pour aller un peu trop loin dans leurs recherches, tout ça pour le bien et la gloire d’Iomédae. Des fanatiques en puissance qui se croyaient tout permis. Définitivement, les deux seuls groupes qui retenaient son attention de manière positive étaient les Hellknights, ordre dont il faisait lui-même parti, et l’ordre des Chevaliers Pèlerins du Trône Brulant. Bien que son ordre et celui des Sérénités ne s’entendent pas bien, leur leader la Chevaleresse-Veneuse Najda Issan lui avait laissé bonne impression par le passé. Ses actions étaient sans équivoque et elle ne se réfugiait pas derrière des principes creux quand la situation empirait. Et puis bien sûr, il y avait la Garde de l’Aigle. Ceux-là avaient assuré la sécurité de la ville sans faille et sans dogme, d’où la confiance naturelle qu’il avait accordé à Anevia.

Ayant trouvé certains de ses compagnons d’ordre du regard, Rob attrapa le regard de sa supérieure et répondit en retour du salut traditionnel - un poing fermé levé à hauteur du visage - et d’un signe codé qui traduisait qu’il lui ferait son rapport dès que possible. Une fois sa supérieure éclipsée, Rob se laissa aller à pousser un soupir de frustration. Il ne put s’empêcher de penser : « Si seulement je n’étais pas tombé dans cette foutue crevasse à l’apparition de Pazuzu, j’aurai certainement pu aider à la défense de Kénabrès ! » Serrant les dents, il garda pour lui le juron qui menaçait de sortir à la suite.


À la place, il considéra ses compagnons d’infortune et choisit de les féliciter un à un en commençant par la jeune ulfen. « Jeune fi… Ana. Bon pied, bon œil  » commença t-il en lui donnant une tape sur le bras. « Vous avez été exemplaire aux vues de votre jeune âge. Et votre sens de l’orientation a été d’une aide précieuse. À tout hasard, si vous ne savez pas quoi faire, mon ordre aurait grand besoin de gens comme vous. » Rob s’adressa ensuite à Morrigan qui se trouvait sur sa droite. « Morrigan ? Votre optimisme et votre soutien ont été une balise de lumière dans ces souterrains. Et vos invocations nous ont vraiment facilité la mise à plusieurs reprises. Merci. » Et d’enchaîner avec Sinéad. « Votre aide face au dernier démon m’a été salvatrice. Mon bras a connu des jours meilleurs, mais au moins grâce à vous, j’ai pu le conserver. »

À ce moment-là, il capta l’échange Entre Hama, le fils de feu son ancienne supérieure lorsqu’il évoluait au sein des ordres iomédéens, et Cethsira. Alors qu’Hama s’enquérait de la santé de la damphir, Rob s’approcha discrètement dans le dos de la femme pour les interrompre d’un ton couvert et menaçant. « Méfies-toi, Hama. Je sais ce qu’elle est ! » Puis prenant sa voix la plus menaçante et la plus sourde possible, il fit mine de toucher Cethisra de sa main tout en chuchotant « C’est une… » Sa voix s’éteignit un instant avant de reprendre « vaillante guerrière ! » d’une voix chaude et amicale. La tape sur l’épaule fut franche et détendue. Fier de son effet dramatique, il ajouta un sourire sur les lèvres : « Fiston, on discutera de ce sujet… plus tard. L’heure et le lieu sont mal choisis. Nous devons d’abord nous reposer. » tout en coulant un regard en coin vers les Croisés Flamboyants. « D’ailleurs… » ajouta-t-il en englobant son groupe « je ne sais pas quels sont vos projets dans l’immédiat mais j’aimerai vous offrir un verre avant de nous séparer. Nous avons traversé cette épreuve ensemble et j’aimerai porter un toast à cela. Est-ce que le cœur vos en dit ? »


Puis après ces échanges avec son groupe de survivants, il se focalisa sur l’échange rapide entre Beth et Anevia. Les deux femmes étaient ravies de se retrouver, et Rob avait enfin l’occasion de se présenter en bonne et due forme, à la suite d’Hama. « Robert de la Porte, Aspirant Hellnight de l'Ordre de la Porte. Mais j’imagine que vous l’aviez déjà deviné à mon armure. Je vous aiderai autant que possible, mais la vérité est que je dépends du bon vouloir de mon ordre. En revanche, si vous avez un endroit où mes amis et moi pouvions nous reposer pour le reste de la nuit, ça ne serait pas de refus. » Il y avait encore des tonnes de choses à discuter et décider mais la force des événements ne leur laissait que peu de voix au chapitre. Au fond de lui, il espérait que ses compagnons d’infortune resteraient dans le coin pour l’aider à défendre la ville et repousser les démons. Cependant, c’était un choix mortel que chacun devait faire en âme et conscience. Attendant que l’échange se termine, Rob commença à ordonner ses pensées et les événements qui étaient survenus depuis la cérémonie qui avait mal tournée sur la place Saint-Clydwell. La Signifère de l’Ordre de la Porte n’attendrait pas beaucoup plus longtemps pour son rapport. Il avait intérêt à la retrouver sous peu. Lui-même avait des questions à lui poser sur les événements en surface et le sort de ses amis aspirants comme Naedris.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
thanks 3 utilisateur ont remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Offline JajaBoub  
#127 Envoyé le : lundi 27 juin 2022 12:59:35(UTC)
JajaBoub
Rang : Lecteur
Inscrit le : 28/11/2021(UTC)
Messages : 0



La fin du combat ayant sonné, l’ensemble du groupe fuyait pour se rendre dans les quartiers de la résistance. Vahöll rejoignait Ana, posé sur son épaule, l’aigle tenta de veiller sur la jeune femme. L’escapade pour se rendre au quartier, fut difficile pour Ana. Elle commença à avoir des douleurs dans les jambes. Quand Hama lui demanda ce dont elle avait besoin, elle n’eut pas le temps de lui répondre. Ce qu’elle avait besoin, du repos. A peine avait elle eu cette réflexion, qu’un élan de nostalgie de ses terres natales lui vient. Elle regarda autour d’elle, elle vit des personnes communiquées entre elles, se saluer, se prendre dans les bras. Une énorme vague de solitude la submergea, de la tristesse vint dans ses yeux. Sur cet espace, il y avait beaucoup de personnes et pourtant elle ne s’était jamais sentie aussi seule.

Elle fut interpellée par Rob. La jeune ulfen fut reconnaissante « Merci. Vous savez les ordres, les factions tout ça. Ben je ne connais pas…. Aussi j’ai plus de maison, plus de famille et pas vraiment de but. Alors si mes quelques connaissances peuvent servir, je suis d’accord en échange de quoi manger dormir et quelques pièces pour renouveler mon équipement quand le besoin s’en fait sentir. »
Apres l’échange avec Rob, elle s’assit avec Vaholl sur quelques vieux sacs posés au sol. Elle était si fatiguée. Vahöll vint se poser sur ses genoux, elle passa ses mains dans ses plumes afin de le débarrasser de quelques débrits qui s’y étaient logés. Elle profita aussi de ce temps pour secouer ses quelques vetements, couverts de boue, de poussière. Elle était sale et aspirait à pouvoir se laver un peu.
Elle entendit la proposition de boisson du Hellknight, « moi je veux bien aller boire quelque chose ». Elle se releva péniblement.

Modifié par un utilisateur lundi 27 juin 2022 13:01:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié JajaBoub pour l'utilité de ce message.
Offline Gladys  
#128 Envoyé le : mercredi 29 juin 2022 23:12:20(UTC)
Gladys
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/11/2021(UTC)
Messages : 0



L’attroupement et le brouhaha de ce qui servait de place démontraient une certaine volonté à vouloir se défendre et tenter de rebâtir. Mais il fallait le reconnaître, les survivants étaient très hétéroclites, paraissant désorganisés et confus.
Bien que le soleil soit déjà bas, les couleurs en restaient encore suffisamment présentes. Cethisra n’eut aucun mal à repérer immédiatement les Inquisiteurs ainsi que les Croisés Flamboyants, le blanc éclatant de leurs armures ou seul ressortait le rouge de leur symbole, n'était qu’une alarme dans la tête de la Dhampir. Elle préférait s’en tenir à distance en général, leur présence dans un endroit où tous s'entassaient, risquait de lui compliquer les choses. Cethisra eut quand même un sentiment de tristesse au vu de ce qui pouvait rester de Kenabres, non pas que la cité ait une importance pour elle, mais plutôt envers Sinead qui avait toujours vécu là et pour tous les autres habitants, comme elle, qu’elle voyait errer au milieu de la foule sans réels buts.
”C’est quand même pas possible une telle sauvagerie gratuite, je peux pas ignorer ça et ne rien faire. Ah Nastasya, si seulement tu étais là, je sais déjà le choix que tu aurais fait mais je sais pas où tu es.. ni si tu vas bien" pensa-t-elle tristement.





Elle fut alors tirée de ses pensées par l’interpellation du Forgeron suite à leur combat. Elle n'était pas habituée à ce qu’on s'enquérisse de sa santé et fut un peu surprise du ton inquiet presque amical d’Hama
«  Je vous remercie de votre sollicitude Maître Hama mais ne vous inquiétez pas, c'est un peu douloureux mais ça devrait guérir rapidement. Quant à ma façon de combattre un peu sauvage.. Eh bien.. Disons que j'espère que vous en avez profité, il très rare que je laisse ma sauvagerie s’exprimer ainsi.  » Répondit Cethisra dans un timide haussement d'épaules, tout en inclinant la tête de côté comme pour s’excuser.
Bien qu’elle puisse se douter que ses compagnons aient une idée de sa nature, elle préférait tout de même éviter d’entrer dans les détails. D’une part par la présence de possibles oreilles indiscrètes mais aussi parce qu’il fallait être honnête, parler était encore un peu douloureux.

A peine finissait elle sa phrase que Rob approcha. Cethisra ne comprit pas de suite l’humour du Hellknight et se méfia au départ. Mais quand celui-ci finit son discours par « .. une vaillante guerrière », elle resta sans voix. Intérieurement elle était hilare et aurait eu envi d'éclater de rire mais que ce soit Rob, un Pharasmin l’avait complètement surprise et désarçonnée.
"Finalement, peut-être me tromperais je ou ai-je passé trop de temps seule. C’est plutôt de bon augure si j'arrive à m’entendre avec lui et pouvoir lui faire confiance. Est-ce la leçon du jour Irori? qu’il peut y avoir des exceptions ou à moins que je me sois fermée au Monde à force d’errer seule” pensa-t-elle face à l’humour du Tiefling.

Puisque Rob avait décidé de jouer la détente et l’humour, elle allait tenter d’en faire autant et préserver cette bonne entente. Espérant juste que l’humour que lui avait montré la Capitaine Amalia serait bien perçu. se tournant alors face à Rob:
«  Je vous remercie très cher Rob, je vais prendre ca comme un compliment  » tout en inclinant la tête en remerciement
Elle s’approcha alors de lui afin de ne pas trop être entendu de tous, posant sa main sur son épaule, elle poursuivit:
«  En ce qui concerne votre invitation, disons que je n’ai pas l’habitude de me restaurer en publique  » lui rétorqua t’elle tout en passant le bout de son doigt le long de son cou, comme pour suivre sa veine.
Ne laissant pas trop longtemps au Pharasmin pour douter, elle finit alors rapidement tout en rigolant:
«  Je plaisante.. Vous n'êtes pas au menu..  »lui dit-elle tout en finissant son geste d’une même tape amicale sur l'épaule dont Rob l’avait préalablement doté. Avec mesure car Cethisra avait quand même plus peur de se faire mal à la main plutôt que de déstabiliser réellement le robuste guerrier.
Elle se recula alors puis d’un ton détendu:
«  Plus sérieusement, ça aurait été avec plaisir d’aller boire un verre mais, je vais décliner si ça ne vous embête pas. J’ai besoin de repos et de soigner un peu ma blessure. Et si possible, dénué de certaines présences  » conclue t-elle d’un rapide regard approbateur envers les Croisées et Inquisiteurs.





Cethisra salua alors Hama et Rob d’un rapide signe de tête puis se dirigea doucement en direction d’Irabeth. Ses pensées étaient confuses. Ana avait mis le doigt sur quelque chose de vrai aussi pour elle, ou ira-t-elle? Rejoindre Nastasya était totalement utopique et si il avait une chance de la retrouver, ça serait de rester la ou l’une est sûre d’y être. Si sa Mentor était en vie, elle saurait ou la trouver si elle restait à Kenabres.
Son regard se porta alors sur Sinead, "De toute façon, c’est sa ville, elle va rester et combattre.. Je peux pas la laisser seule, elle a jamais rechigné à m’aider et y passer des heures, des jours même.. Ana a raison, qu’ai-je de mieux à faire de toute façon?".
Elle balaya du regard le reste de ses compagnons et à la vue d’Hama et Rob, sa décision se voulut presque logique.
"D’accord Irori, peut-être me serais je trompée en me méfiant d’eux. De plus, combattre à leurs côtés pourrait être intéressant et, après avoir eu la formation de ma Mentor, combattre au sein d’un groupe serait peut-être la suite logique de ma propre évolution". Cette idée la fit sourire, ainsi que la remarque d’Ana. Il était évident que cette fille savait tirer à l'arc et qu’elle s'était révélée utile auprès des blessés. Cethisra aimait bien Ana, sa franchise la touchait. Elle lui faisait penser à elle, les premières fois où elle a vu et connu une ville. Depuis, à la différence d’Ana, Cethisra avait eu la désagréable occasion de connaître les factions et différents ordres lors de divers combats, seule ou avec sa Mentor. Elle rêvait presque de cette chance qu’avait Ana de pouvoir avoir vécu loin de tout ça et regrettait qu’elle y soit mêlée. Elle rigola, "De toute façon, tout le monde est concerné et puis, si je dois rester et combattre, je la préfère avec nous, on peut pas se passer d’une archère comme elle"


Cethisra s'arrêta alors face à Irabeth et la salua d’un signe de tête:
«  Je vous remercie de l’aide que vous nous avez fourni et de nous avoir guidé jusqu’ici. Je me nomme Cethisra Luhneati et.. Je suis une simple voyageuse venue à Kenabres faire quelques recherches personnelles. Certaines choses ou croyances qui me sont propres me poussent à penser que je devrais vous apporter mon aide. Quant à y tirer un intérêt, il me semble évident que vous manquez de tout et que vous avez peu à offrir. » commença-t-elle.

Son regard descendit alors le long de l’armure d’Irabeth et s'arrêta sur le symbole de Iomedae avant de poursuivre
«  Je ne combattrai pas pour vous, mais pour ce peuple et tous ces innocents. Si pour commencer vos adeptes et Inquisiteurs pouvaient me laisser souffler moi et certains d’entre nous, j'apprécierais et ça serait un bon début afin d'éviter des morts inutiles. Ne pouvant bénéficier de la foi curative de Iomedae, nous fournir des potions à moi et mes compagnons pourrait être appréciable, si cela était possible auprès de vos alchimistes » fit-elle d’un ton sûr et décidé.
« En ce qui me concerne, si je pouvais avoir un accès illimité à votre bibliothèque pour moi et Sinead, ça aurait au moins le mérite de m’aider pour mes recherches. Et comme l’a suggéré Ana, un endroit ou dormir avec de la nourriture me suffira également dans l'immédiat »

Cethisra salua alors une dernière fois Irabeth avant de s'éloigner.
De ce que pouvait estimer La duelliste, tous resteraient aider et combattre s' il le fallait, restait Morrigan dont Cethisra ne savait quoi penser, elle ne l’avait pas spécialement vu combattre et la trouvait un peu perchée. Elle espérait avoir l’occasion d’en savoir plus si elle restait.

Modifié par un utilisateur jeudi 30 juin 2022 00:03:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#129 Envoyé le : samedi 2 juillet 2022 19:57:42(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs




Sinèad s'arrêta un instant pour aider Cethisra, mais se joignit rapidement à la suite. Après que le minotaure se soit manifesté, elle n'avait aucune envie de rester pour voir ce qui rôdait d'autre entre les murs de la garnison en ruines. Pour l'heure, il était clair qu'ils n'avaient pas les forces nécessaires pour affronter autant de démonistes et de démons. Cela ne l'empêcha pas d'adresser un large sourire à Morrigan en voyant cette dernière laisser un piège derrière elle.

La fuite dans les canalisations se déroula en silence, uniquement ponctuée du tambourinement des bruits de pas et du souffle court de Sinèad qui peinait souvent à suivre le mouvement. Au moins, ses yeux lui permettaient d'y voir relativement clair malgré la pénombre ambiante. L'aasimar ne dissimula pas son soulagement lorsqu'ils atteignirent le Cœur des Défenseurs, heureuse d'avoir trouvé un endroit avec une relative sécurité, et d'autres survivants. L'espoir n'était peut-être pas perdu pour Kenabres. Mais après autant d'efforts, la fatigue et la douleur de leur chute, escalade, poursuite et des combats de la journée fini par la rattraper. Claudiquant un peu, elle suivit ses compagnons, saluant quelques têtes connues au passage.

Pendant qu'Irabeth débriefait ses croisés, Sinèad eu un moment à passer avec Rob, Cethisra, Morrigan, Ana et Hama. Elle répondit aux remerciements du Chevalier Infernal avec un haussement d'épaules.
« Je vous en prie…n'importe qui en aurait fait autant, je pense. Je n'aime pas plus les démons que vous, et même si nous ne nous connaissons pas vraiment, reste que nous avons survécu en agissant ensemble. »

Elle s'étira, et grimaça lorsque ses blessures récentes se firent sentir.
« Volontiers pour le verre, j'en ai bien besoin. »

La prêtresse d'Arazni sourit à Ana.
« Ne doute pas de toi, Ana. Tu as plus que démontré ta compétence, et honnêtement, tout le monde peut se rendre utile. Merci à toi de rester défendre une ville qui n'est pas la tienne. »

Elle se tourna ensuite vers Cethisra.
« C'est aussi le cas pour toi, Cethisra…avant que tu ne partes te reposer, tu voudras que je jette un œil à ta blessure? Il me reste encore un peu de magie... »

Lorsque vint le moment de faire les présentations, Sinèad esquissa un sourire amical.
« Dame Tirabade…err…Irabeth, ce sera plus simple pour vous identifier, vous ne me connaissez peut être pas, mais j'ai beaucoup entendu parler de vous et je suis heureuse de voir qu'une défenseure de Kenabres de votre trempe a survécu. Sinèad Raghnaill, archiviste à la Bibliothèque de l'Aile Noire, et prêtresse à mes heures perdues. »

A la proposition d'Irabeth, Sinèad affirma sa posture, hochant la tête d'un air grave.
« Je vais être honnête, Dame Irabeth. J'ai mes différents avec l'église d'Iomedae et ses représentants…mais face à l'Abysse, nous sommes dans le même bateau. Et j'en sais assez sur vous pour vous faire confiance…Kenabres est ma maison, depuis la Première Croisade. Si les démons la veulent, il faudra me tuer d'abord. Mon épée est vôtre. Mais…je partage un point commun avec mon neveu…savez vous si mon frère est ici? C'est un forgeron. »


Wenduag salua Irabeth d'un très bref et à peine perceptible signe de tête.
« Wenduag, de Neatholm. Vous, les gens de la surface, nous appelez des mutants. Mais ça n'a pas d'importance. Ma tribu est quasiment détruite à cause du séisme…j'ai besoin d'un endroit où ils seront en sécurité.

Si je les amène ici, vous pouvez me garantir ça? Si oui, laissez moi le temps de les guider, et je tuerai des démons pour vous. »



Irabeth acquiesça à leurs paroles, commençant par Rob.
« Bien entendu. J'ai pris le commandement des forces restant à Kenabres, mais je préférerais que vous ayez l'accord de la Signifère Gylcia, Ser de la Porte. Vous êtes bien sûr les bienvenus pour faire étape ici. »

Elle se tourna ensuite vers Ana et Sinèad.
« Votre aide est la bienvenue, mais pour l'heure, vous devriez vous reposer. »

Puis, à l'adresse de Hama, Sinèad, et Morrigan.
« Hama, votre père est bien ici, nous avons réussi à fuir la place Saint-Clydwell ensemble. Et Morrigan…vos parents sont là également. »

Le visage de la demi-orc s'assombrit.
« En revanche…je crains que Terendelev n'ai pas survécu. Nous n'avons pas pu retourner jusqu'à la place depuis, mais avec une telle blessure…et aucune nouvelle… »

Elle soupira, essayant de ne pas s'y attarder.
« Cethisra, je m'assure personnellement qu'il n'y a pas de conflit ici. Si jamais qui que ce soit vous pose problème, venez m'en parler et je m'en chargerai. En ce qui concerne les potions…ce sont des denrées rares en ce moment, mais voyez avec Tarsa, la propriétaire des lieux, elle pourra vous en fournir quelques unes. Dites lui de mettre ça sur ma note.

Quand à la Bibliothèque…bien sûr, si elle est encore debout. »


La demi-orc balaya leur petit groupe du regard, et ajouta.
« Voilà ce que je vous propose…prenez cette soirée pour soigner vos blessures, vous reposer, et reprendre contact avec vos proches et vos camarades d'arme. La journée a été longue.

Demain matin, nous pourrons faire le point sur ce que vous pouvez faire pour nous aider. Ca vous va? »

Modifié par un utilisateur samedi 2 juillet 2022 19:58:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 3 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Probe  
#130 Envoyé le : lundi 4 juillet 2022 17:06:48(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362




La proposition d'Irabeth incarnait le bon sens. Rob ne se fit donc pas prier pour accepter. Prenant congé de la commandante et de la damphir, Rob invita ceux qui étaient partant à le suivre pour prendre un verre. Lui, comme les autres sans doute, avait besoin d'évacuer la tension de ce qui leur était arrivé sous terre.

Alpaguant un palefrenier qui passait à portée de bras, ce dernier lui indiqua la direction du bar avant de repartir plus riche d'une pièce d'argent vers ses tâches.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
thanks 1 utilisateur a remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#131 Envoyé le : lundi 4 juillet 2022 23:27:00(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2

Les tripes d'Hama se retrouvèrent sens dessus dessous lorsqu'Irabeth répondit à ses questions. D'abord soulevé par la joie d'entendre que son père était bien vivant, et qui plus est à quelques pas, il se trouva plus bas que terre lorsque la commandante asséna la nouvelle concernant Terendelev. Son visage se durcit et il ne pu rien exprimer d'autre que le silence pendant un moment interminable. Il sentit ses yeux s'humidifier et eut du mal à ne pas se laisser submerger. Si toutes les morts qu’il imaginait être survenues lors de l’attaque pesaient un poids incommensurable, il avait réussi à le supporter, jusqu’à ce qu’on lui apprenne celle-ci.

Au-delà du respect et de la tendresse qu’il ressentait pour la dragonne, au-delà même du gâchis de tous les futurs possibles et improbables qui avaient pu lui venir à l’idée, c’est au premier chef la chute de celle qui incarnait tout ce en quoi il croyait qui le fit craquer. Une meneuse naturelle, une championne d’Iomédae, une lueur d’espoir, un modèle de compassion… tout ce qu’il cherchait inconsciemment à retrouver chez une autre personne depuis qu’il avait perdu son premier modèle.

Se sentant sur le point de défaillir, il prit une profonde inspiration en frottant discrètement le coin de son œil et annonça :

« Merci Irabeth. Il faut que je trouve Joram, cette nouvelle est une source d’espoir parmi toutes les tristes autres.

Rob, tu as bien raison : il va me falloir boire avec d’autres âmes pour entretenir la volonté. J’espère que vous toutes serez des nôtres. Le lien fragile qui s’est soudé dans ces souterrains doit être rougi à la chaleur de l’auberge, trempé à l’ivresse des boissons, et battu sur l’enclume de nos ennemis pour devenir la plus robuste des lances. »

Modifié par un utilisateur mardi 5 juillet 2022 06:56:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Gladys  
#132 Envoyé le : mardi 5 juillet 2022 12:35:58(UTC)
Gladys
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/11/2021(UTC)
Messages : 0



Cethisra remercia Irabeth pour sa générosité puis la salua.
Elle se tourna ensuite vers Sinead, Il est vrai que Cethisra avait oublié la magie de son amie. Apres tout, jusqu'à présent, elle n'avait essentiellement vu que son coté archiviste. L'état de fatigue de Sinead l'inquiétait un peu ceci dit.
«  Je te remercie, j'avoue que ca ne serait pas de refus si tu es sure que ca ne te fatigue pas trop. Sinon je vais guérir ne t'inquiète pas. On voit ca plus tard, au calme si ca t'embête pas  »

Cethisra lui fit signe qu'elle revenait puis se mit en chemin lentement
«  Rob.. Hama.. Je vais chercher les potions, je vous rejoins au bar pour vous les remettre. De plus, j'ai peut être une idée qui devrait vous plaire  » lança t'elle aux deux guerriers tandis qu'elle passait à leurs cotés avant de s'éloigner dans la foule

Modifié par un utilisateur mardi 5 juillet 2022 12:48:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Gladys pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#133 Envoyé le : vendredi 8 juillet 2022 15:13:26(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Appréciant l’attention de Rob, Morrigan haussa les épaules, un léger sourire aux lèvres, l’air de rien. Il fallait admettre qu’elle avait la main légère pour l’heure, mais que les convocations d’extérieurs changeaient souvent la mise, en combat, en témoignent des contes des mages d’antan.
«  De rien mon brave.  » lui répondit-elle, joueuse.

Elle observa ensuite le groupe se disloquer, dubitative, mais c’était potentiellement le moment pour aller s’enquérir du sort de ses proches, bien qu’elle en craignait la réponse, ainsi que de procéder à quelques recherches.

S'ensuit une discussion avec la commandante locale, semblait-il. Étrange échange, bien qu’aiguillé. La mention de ses parents, bien qu’appréciable dans le fond, souleva un soupir d'agacement chez la rouquine. Rien de bien nouveau au schmilblick, même si elle vit là une opportunité de se rapprocher de la Plaie, par soutien interposé. Aussi ne manque-t-elle pas l’occasion d'acquiescer aux dires de la demi-orc.
«  Si c’est bien payé… ça m’va.  » répondit-il, mimant de feindre la vénalité.

Puis elle se retourna vers Rob, curieuse.
«  Et ça m’va aussi pour le verre, je ne suis pas contre.  »
Offline Boadicee  
#134 Envoyé le : samedi 9 juillet 2022 19:58:10(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs


Irabeth répondit à Morrigan avec un sourire qu'on aurait presque pu croire canaille, si la demi-orque en avait été capable.
« Et bien, si vous vivez assez longtemps pour que les renforts nous rejoigne, je m'assurerai que vous soyez payés votre dû! »

Elle se rembrunit, retrouvant un peu de son sérieux.
« Nous pourrons discuter des détails demain matin, mais je dois admettre que nous ne roulons pas sur l'or, mais je peux au moins vous accorder le droit de prise. Ce que vous trouverez est à vous. Cela dit, j'apprécierai que le matériel qui ne vous ai pas utile puisse être utiliser par le reste de la résistance. Nous manquons de...et bien, tout.

Mais pour l'heure, vous avez largement mérité l'occasion de vous reposer! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#135 Envoyé le : samedi 6 août 2022 12:44:34(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
9 Arodus 4717, début de matinée - Kenabres, Cœur des Défenseurs


La Cinquième Croisade

Le jour était en train de poindre sur les toits de Kenabres, et la nuit avait heureusement été calme. Pouvoir se reposer à l'abri des démons et des éléments, sous bonne garde, même si c'était sur le sol d'une auberge avec juste une couverture, était un vrai soulagement. Irabeth les avait rassemblé dans ce qui avait du être une des chambres de l'auberge reconvertie en salle des cartes.


La demi-orque avait les traits tirés de celle qui n'avait pas assez dormi, mais avec Anevia à ses côtés, elle souriait malgré tout. Elle les salua poliment, et entra sans tarder dans le vif du sujet.
« Bonjour à tous! Je vous remercie d'avoir répondu à mon appel. Je ne vous cache pas que nous avons besoin de tous les bras disponibles et Anevia m'a dit que vous travailliez bien ensembles. »

Anevia sourit, mais n'ajouta rien, laissant sa femme poursuivre.
« La majorité de l'armée démoniaque qui a attaqué Kenabres il y a deux jours s'est dispersée, retournant vers l'Abysse - en particulier les démons les plus dangereux - mais il reste tout de même largement assez de démons et de cultistes pour que la cité soit extrêmement dangereuse. Les démons tiennent, entre autre, les ruines de la Garnison Grise.

Notre tentative de la reprendre hier a échoué, les démons sur place sont trop dangereux pour notre petit contingent, mais nous savons qu'ils préparent une sorte de rituel autour de la Pierre de Garde. Nous ignorons quoi exactement, mais c'est probablement très mauvais pour tout le monde ici. Des messagers et oiseaux-messagers ont été envoyés à Nerosyan, et des renforts vont arriver, mais j'ignore si nous pouvons nous permettre le luxe de les attendre. Les rituels démoniaques ne sont jamais une bonne nouvelle. J'ai donc l'intention de monter un nouvel assaut sur la Garnison.

Mais pour cela, nous manquons de tout. La mission que je souhaiterai vous confier est simple: faites une sortie dans Kenabres, et ramenez nous tout ce qui peux être utiles: des informations, d'autres survivants, des provisions, du matériel, que ce soit des armes, des armures, des produits alchimiques ou des parchemins, voir même des ouvrages sur les démons. L'idée n'est pas que vous preniez des risques inutiles.

J'ai identifié, avec le reste de mes officiers improvisés, quelques lieux importants par où vous pourriez commencer, mais je compte sur vous pour saisir les opportunités si elles se présentent:

La Tour d'Estrod. C'est un ancien musée et un certain nombres de reliques y sont exposées, mais j'ai aussi eu vent du fait que des cultistes en avaient pris possession, sans doute pour piller ses réserves. Autant les reliques que des informations sur les activités des démons pourraient nous être utile.

Météor Elixir, c'est une boutique d'alchimie qui n'est pas très loin. S'il reste des potions, ou des armes alchimiques, ou des remèdes, ça pourrait nous servir!

La Bibliothèque de l'Aile Noire. C'est l'un des plus grands centre de connaissance de la ville, et honnêtement, on aurait bien besoin d'informations sur la démonologie. Et la bibliothèque abritait aussi de nombreux pratiquants de la magie, ça m'étonnerait qu'il ne reste pas des parchemins sur place, par exemple.

Les Camps des Croisés, à l'extérieur de la ville. Ils ont été ravagés lors de l'attaque initiale, mais il y a peut être des survivants, et il doit rester du matériel sur place, je pense.

Les Pompes. Comme vous avez pu le remarquer, les conduites d'eau sont asséchées, parce que les démons ont endommagé les pompes près de la falaise. Pour l'instant, on fait aller avec les puits, mais rétablir l'approvisionnement en eau ne serait pas un mal.

Le Hall des Héros, qui se trouve près du centre de la ville. Rien de précis pour l'instant, mais apparemment il y aurait un groupe de survivants qui a fortifié les lieux. Ils seraient plus en sécurité avec nous… »


Irabeth passa une main dans ses cheveux courts, hésita, et ajouta.
« Et…si vous n'en êtes pas loin, peut être que vous pourrez passer par chez nous, aussi. Anevia a préparé une réserve de matériel en cas d'urgence, je dirais que notre situation actuelle compte. »

La paladine demi-orc balaya l'assemblée du regard.
« Des questions? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline MrCroque  
#136 Envoyé le : mercredi 10 août 2022 16:57:25(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2

La nuit avait été courte et le réveil difficile, mais Hama ne regrettait pas d'avoir profité de leur table et des réserves de bière des croisés, surtout qu'elles avaient été partagées. Mais il savait également que si la soirée avait été si douce et méritée, c'est qu'ils ne devraient pas ménager leurs efforts le lendemain. Et au vu de la liste des objectifs dressés par Irabeth, ils ne chômeraient pas. Il était néanmoins rassuré : la capitaine savait mener sa barque et sa façon de présenter les priorités avait tout le soutien d'Hama.

Equipé de sa lame et du bouclier confié la veille par sa tante, il écoutait attentivement le briefing, essayant de se projeter et de masquer la profonde fatigue qu'il ressentait encore. Assimilant l'ensemble des attentes, il se dit qu'il pourrait commencer par proposer une option au groupe et lancer la discussion.

« Cela fait un sacré bout de pain sur la planche, on ne risque pas de s'ennuyer. Cependant, pour nous faciliter la tâche - mais aussi, je le reconnais, parce que c'est le plus en phase avec mes principes - je dirais que la priorité est de s'occuper des survivants. Le hall de héros semble être un bon objectif initial si on veut trouver de nouveau bras pour ces tâches dantesques et on mettra en plus de ça les blessés à l'abri pour en sauver le plus possible.

Bien sûr, tous les autres objectifs sont cruciaux, alors je suis également pour ne pas trop traîner, mais si vous pensez qu'il y a quelque chose de plus urgent, j'ai peut-être loupé quelque chose. »

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
7 Pages«<567
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET