Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Scordard  
#1 Envoyé le : vendredi 14 août 2020 02:04:47(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
29 Arodus 4720 - Fort Yaofang, Cour Sud

La cour Sud avait vu une partie de son espace colonisée par un véritable camp de tentes. Une quinzaine de personnes s'affairaient ici sous le regard un peu étonné des soldats du fort qui se demandaient quel était l'intérêt d'un tel dispositif alors qu'une partie des chambres du fort n'était pas occupées (en particulier au foyer)... Cela ne semblait pas porter atteinte à l'entrain des membres de l'expédition dont la plupart étaient occupés à tester la résistance des tentes ou des équipements pour le désert. Il y avait toutefois plusieurs tentes et chacun semblaient avoir des fonctions différentes.

Votre petit groupe se sépare devant la tente du clergé de Pharasma où vous voyez l’administrateur Fan Chi-Fu se démener à tenter de compiler d'épais registres en grommelant.

De son côté, Mei se dirigea vers le groupe de tentes du clan Lun au centre du camp improvisé. Le clan possédait quatre grandes tentes. Elles étaient réparties autour d'un foyer que des serviteurs chargeaient en bois pour la nuit.

Alors qu'elle parvenait juste à côté de la première tente la plus proche. Mei fut victime d'une attaque sournoise ourdie de longue date par un redoutable ennemi.

« A mort l'oppresseuze ! » s'écria une voix d'enfant

« Pour le clan Lun ! Pour maman ! » renchérit une autre voix d'enfant.

Dans une manœuvre toute aussi sournoise que mignonne, les jumeaux Ayaki et Kyushu sautèrent sur leur sœur depuis le haut de la tente.

Pour le lol, le jet de réflexe est à 10 pour éviter cette terrible double attaque. Même s'il reste possible d'échouer volontairement.

Modifié par un utilisateur lundi 31 août 2020 08:58:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Luciole  
#2 Envoyé le : samedi 15 août 2020 00:09:35(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 7/9
Asp animal : tigre
Sort rod : 2/2
Sort barde : 0/3


Un veritable labyrinthe de tente avait pris place sur la cour sud, mélange de couleurs chatoyantes et de voix. Si aucune des silhouette ne correspond aux deux personnes qu'elle cherche pour le moment, Mei après un petit signe de main aux autres se dirige d'un pas leger vers le centre de la cour. Si la plupart des autres tentes lui sont inconnues, elle reconnait par contre sans la moindre hésitation les toiles bigarrées des abris des Lun.

En temps normal, elle aurait surement pris le temps de ricaner intérieurement devant l'agitation croissante de l'administrateur et lui aurait fait remarquer les quelques feuilles tombées au sol -riant d'avance devant l'inévitable questionnement du registre dont ils sont issus. En temps normal, elle aurait aussi fait demi-tour pour ne pas laisser à Michio la charge de Khan et de l'Alezan mais... il comprendrait vu la situation. Encore une chose dont elle allait devoir se charger avant le debrieffing - la perspective d'un bain se faisait de plus en plus lointaine.

Si elle supposait que tous réalisaient le problème lié à la disparition de son père, l'absence des Basingse allait se faire cruellement sentir aussi. Les autres groupes participants à l'expédition avaient probablement leurs propres caravaniers et chevaux, mais eux savaient à quoi s'attendre contrairement à ces nouveaux venus aspirants au désert.

Elle esquive un porteur, lui sourit malgré sa préoccupation croissante, et s'approche de leurs propres tentes quand un mouvement au coin de l'oeil attire son attention. Un objet -non un kitsune (!) qui se jette du bord de la t- 2 kitsune !-ente sur elle. La scène a un petit quelque chose de deja vu et tandis qu'une partie de son esprit s'insurge à la mention d'oppression, une autre trouve que le saut en duo à quelque chose d'artistique mais que le cri de guerre brise l'effet de surprise et la derniere est bien trop prise par son fou rire montant pour laisser la moindre place aux autres pour s'exprimer.

Mimant, bien trop tard une tentative d'esquive, c'est donc deux bolide qui lui atterrissent sur la fourrure ! Et trois Luns qui se retrouvent dans la poussière de la cour. Avec beaucoup d'enthousiasme de la part des deux jeunes

« Ahahahhaha !!! Aaaah des fourbes fripouilles de grand chemin ! Pitié ! Je me rends...  » Parviens t'elle à articuler au sol malgré son rire... Quoique... Profitant d'un instant de relachement des sournois jumeaux, la renarde décidée à prouver qu'ils avaient encore une bonne décennie de retard sur elle jaillit tout doigt dehors pour saisir Kyushu et le forcer à rendre les armes à coup de chatouilles... « Vengeaaannnce ! Vous allez payer les crapules ! »

Bon sang, c'qu'elle est contente de les voir !

A moins que la cohue n'ai attiré ses cibles, il sera toujours temps de leur demander s'ils ont vu M'man...

Modifié par un utilisateur samedi 15 août 2020 01:06:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Scordard  
#3 Envoyé le : mercredi 19 août 2020 23:21:22(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
Les deux jumeaux furent rapidement repoussés à l'aide de l'arme redoutable que constituait les chatouilles. L'un d'eux se changea en petit renardeau mignon et détala se cacher derrière une tente. Sans doute souhaitait-il reprendre l'offensive plus tard. Visiblement, ils ne s'estimaient pas vaincus pour offrir.

« Haha, tu ne devineras jamais lequel de nous deux a fui. Est-ce Ayaki ou Kyushuu ? Notre nom est caché alors la vilaine sorcière oppresseuze n'a aucun pouvoir sur nous. Nous protégeons maman et le clan. » dit le jeune kitsune restant avec un air espiègle près à contre-attaquer. Ou du moins... Le croyait-il...

De loin, l’administrateur Fan Chi-Fu dérangé par le bruit, jeta un regard sévère et las dans votre direction qui semble dire : "Pfeuuu, c'est encore les renards qui créent des problèmes. Comme d'habitude"

Le reste du camp fait visiblement peu de cas de ce nouveau jeu des jumeaux. Lesquels ont l'art et la manière d'habituer les gens à leurs 400 coups.
Offline Luciole  
#4 Envoyé le : jeudi 20 août 2020 10:54:33(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 7/9
Asp animal : loup
Sort rod : 2/2
Sort barde : 0/3


Rien à dire, ils avaient parfaitement maîtrisés les tactiques de harcèlement, se servant de leur aspect identique pour troubler plus encore leur interlocuteur. Saletés... Elle était strictement certaine qu'elle serait attendue à la sorties de leur groupe de tente.... Ou qu'il allait tenter de la contourner pour reprendre l'offensive dès qu'elle serait concentrée sur le jumeau restant.
Se faire distraire par un peu de parlotte et profiter de ça pour agir. S'ils arrivaient à mettre ce genre de stratégie en place, le monde n'en avait plus pour très longtemps avant de toucher à sa fin...

Sauf qu'elle n'était pas tout à fait démunie, contrairement aux innocents tombant sur eux. D'une pensée elle se concentre sur ses sens et les ouvre à un monde d'odeurs. Si l'autre peste tentait de la prendre à revers, il en aurait pour son grade.

Et de l'autre coté... Meï regarda son cadet, amusée... ils pouvaient être deux à mettre ce genre de stratégie en place. Il fallait juste capter son attention quelques instants... Non mais sérieux.. elle savait pertinemment que si elle la nommait, cette peste se ferait un plaisir de prétendre porter le nom inverse juste par perversion. Prenant l'air féroce, elle déclame.

« Ta faible résistance n'est que du bluff, jeune guerrier Lun ! Face à mon influence et en l'absence de ta moitié, ta puissance est bien trop faible. Tous sont déjà tombés et maintenant c'est ton tour. Ploie devant moi !  »

Profitant de la diversion offerte, depuis les airs, Och Az qui s'était approché discrètement se laisse tomber toute patte dehors dehors sur le jeune renard, lui attaquant à coup de langue râpeuses et de mordillage les bouts d'oreilles à disposition.

« Regle numéro une Morpion... n'oublie jamais de surveiller tes arrières. La sorcière maléfique et sa terrible bête de guerre sont vainqueurs. Bon, plus sérieusement, tu sais où est M'man ? Faut vraiment que je la voit avant sa réunion de tout à l'heure. Ou la Rabat Joie au pire... Ah tient, et sinon infos contre infos, j'ai de nouvelles victimes pour vous..  »

Elle était certaine qu'au moins Doku serait une cible parfaite. Pour les trois autres elle n'était pas sure, mais la tieffeline ne souffrait d'aucuns doutes.

thanks 3 utilisateur ont remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#5 Envoyé le : dimanche 23 août 2020 14:49:16(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
Ayaki (car oui, c'était bien elle) tenta de repousser les câlins d'assaut d'Och Az. Il faut bien l'avouer, sans grand succès.

« Très bien, je me rends. » plaida la jeune renarde afin de faire cesser les chatouilles. Tout penaude d'avoir ainsi été vaincue, la jeune renarde fit sa mauvaise perdante.

« La vilaine sorcière et sa bête de guerre n'auraient rien pu faire contre les deux braves de la petite escouade de chasse du clan ! Froussard de Kyushu... »

Cependant son visage s'illumina à la mention de nouvelle victimes à attaquer.

« Maman est dans la grande tente ! » dit Ayaki en pointant du doigts la plus grande des tentes centrales.

« Alors c'est qui les nouvelles cibles pour la petite escouade ? » ajouta la kitsune avec un air diabolique.

Connaissance locale (clan Lun) : DD 10



Quelques minutes plus tard

La grande tente du clan Lun devait être susceptible d'accueillir tous les membres du clan lorsque les circonstances l'exigeaient. La plupart du temps cependant, elle était la demeure du chef de clan. Suivant les indications de son jeune frère, Mei s'aventura à l'intérieur de celle-ci pour y trouver sa mère. Elle fut dépassée par deux soldats de la Bei Wei transportant une grande jarre qui faisait sans doute partie des instruments que Xian avait transporté depuis Mankou à en croire les symboles du collège et le dragon stylisé qui ornait l'objet.

« Laissez ça ici... » dit une voix de femme que Mei reconnu tout de suite. « Le maitre d'eau Liang aura besoin de place. »

Assise de l'autre côté de la tente cachée sous une immense pile de formulaires à remplir, Mei aperçu l'une des queues de Lun Li qui dépassait.

« Pas de soucis, votre excellence. » répondirent tant bien que mal les deux soldats. Les deux soldats s'exécutèrent avec peine puis prirent congés.

« Cotre excellence. Dame Lun. »

A ces mots, Lun Li surgit de derrière sa pile de documents, manquant de les renverser, et courra pour prendre sa fille sans ses bras. C'était la deuxième fois qu'on lui sautait dessus aujourd'hui avec les membres de sa famille.

« Mei, fripouille... Nous étions mortes d'inquiétude. » dit-elle en prenant Mei dans ses bras. Après un moment qui sembla durer une éternité et être trop court en même temps, Li invita sa fille à tout lui raconter.

« Tu vas bien ? Les humains t'ont bien traitée ? Viens assis-toi, mange un morceau, raconte-moi ton voyage... Nous avons un peu de temps avant cette maudite réunion... »

Modifié par un utilisateur dimanche 23 août 2020 14:50:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#6 Envoyé le : lundi 24 août 2020 02:02:10(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 7/9
Asp animal : loup
Sort rod : 2/2
Sort barde : 0/3




Si l'un ronronne en consacrant sa victoire à grand coup de langues avant de daigner descendre et commencer à se nettoyer les oreilles, sa maîtresse compatit avec tout autant de mauvaise foi que sa jeune cadette...

« Ah je comprends, c'est dur de ne pas pouvoir compter sur son partenaire de chasse. Mais n'ai crainte, j'ai une mission pour relever l'honneur de la petite escouade.. Attention, elle va demander de la ruse et du talent. Vous vous sentez à la hauteur ? »

Prenant son air le plus sournois, la jeune barde se penche à demi pour confier les détails à la diabolique créature qui lui fait face.

« Ceux avec qui je suis revenue. Ils ne vous connaissent pas encore donc vous aurez l'avantage de la surprise. Je voit trois cibles, la première et la plus prometteuse est une tieffeline nommée Doku, elle est soldate du Lingshen et a une tronche à faire peur mais c'est qu'du bluff. Par contre elle démarre au quart de tour, ça devrait être drôle. Elle est partie vers les bain...Mmm... elle aura peut-être une pipe. Elle fume tout le temps. Sinon il y a Unmei un autre tieffelin, pas très drôle car beaucoup trop sérieux. Un peu comme l'autre ronchon là bas. Il est parti vers le temple... En plus il imite mon prénom, c'est presque de l'usurpation. Et enfin, une petite mage toute timide qui devrait avoir rejoint la tente des aquamanciens. Xian qu'elle s'appelle. Escouade, choisissez votre cible !  »

Mieux valait épargner Oyuun pour le moment. Vu ses blessures, elle ne méritait pas de se prendre une tornade sur le dos... Elle arbore un sourire extrêmement satisfait à l'idée de la pagaille qui risque d'arriver et glisse.

« Oh, et Khalium est rentrée aussi. Hésitez pas à passer la voir, elle vous couvrira s'il y a besoin et que vous risquez de vous faire prendre. »

Son méfait accomplis, la cadette Lun s'éclipsa vers la tente centrale.



Si Mei s'attendait à ce qu'il y ai du monde en plus de sa mère dans la tante principale, elle ne s'attendait pas directement à ce que ce soit deux soldats portant une jarre bien trop grande pour être pratique. La voix de Li provient de l'autre coté d'une pile de paperasse probablement administrative. Tant de formulaires à remplir, en trois exemplaires parfois.. L'administration était sans doutes une invention de Yaezhing.

Les mouvements de la jarre attirent son attention. Quelle démonstration aurait besoin d'autant d'eau pour etre effectuée ? Ca risquait d'être assez impressionnant. Les deux sous fifres saluent et se retirent tandis qu'elle ouvre la bouche.

« J'suis ren- »

L'embrassade maternelle l’empêche d'aller plus loin et elle se soumet avec ravissement à son étreinte avant de se rappeler qu'elle n'était plus une petite renarde.

« J'suis grande M'man, t'inquiète pas, je vais bien. » La queue touffue s'agite. « Je t'assure, je vais bien. Oui, les humains m'ont bien traités, en plus tu sais bien que je ne me serais pas laissée faire... » Difficile de dire non au siège vers lequel lequel elle se sent poussée... «  Et bien, le voyage s'est plutôt bien passé dans l'ensemble et Khali et moi avons réussit à ramener tous ceux qu'on devait récupérer... L'aller c'était plutôt tranquille, comme nous n'étions que deux et on est allée vite, et au retour... sur la majeure partie du trajet notre gros problème ça été les moustiques. Et l'odeur de marais ! Sur la fin par contre, on devait être à une bonne heure d'ici quand on a été arreté par une petite escouade d'une quinzaine de hobgobelins et de leurs esclaves.  »Devant sa mère, la jeune kistune n'essaye même pas de cacher à quel point la rencontre la préoccupe. Son regard se fait fuyant tandis qu'elle repense aux esclaves. « Maman, ils avaient des capuches sur le visage, cousues à même la peau sur le cou, sur le visage.... Bref... ils croyaient que nous étions les alliés qu'ils attendaient alors j'ai un peu joué le jeu pour les faire parler et on a plus ou moins pu comprendre qu'ils étaient sensés jouer la manœuvre de diversion dans une attaque de bien plus grande ampleur menée pour reprendre le fort par » heu c'était qui deja...? Ah oui, « la commandante Himoko Na-ichi..  » Aucune idée de qui il s'agissait mais Mère saurait surement.«  Ils étaient bien équipés et on est pas passé loin de perdre du monde. Y a des risques pour qu'ils essayent d'agir depuis les grottes et même s'il parait qu'un premier assaut à déjà été vaincu, ils ont des renforts qui doivent arriver....

Mais ici, comment ça va ? Yuki m'a prévenue pour Papa... je suis désolée, nous n'avons pas du tout croisé sa route. »


Yuki a réussit à l’inquiéter.... Bon sang, c'est qu'il serait fichu d'être tombé sur les hobs... Et en terme de bon sens, certes il avait Shun Mei et les Basingse mais... Mais elle y tenait à son paternel, mine de rien...

Modifié par un utilisateur lundi 31 août 2020 16:34:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#7 Envoyé le : samedi 29 août 2020 02:27:57(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
La mère de Mei eut un air sombre durant un instant à l'évocation du nom de la commandante des hobgobelins.

« Himoko Na-ichi... Voila un nom bien connu des clans kitsune de Nan Shalu... Les hobgobelins sont souvent cruels, mais c'est sans doute l'une des pires... »

Elle sembla réfléchir à la meilleure manière d'expliquer.

« Généralement, lorsque l'on parle de Kaoling, les gens du sud retiennent souvent Tsung-cha Kavangaki, le seigneur de guerre comme étant la principale menace. En vérité, même s'il est officiellement en guerre avec Mankou c'est un être qui aspire à une vie tranquille. Il est le hobgobelin qui domine ce qu'on appelle le Conseil des Neuf. Dans cette dictature militaire, ce conseil représente l'union des principaux généraux de cette nation. Chacun d'eux est le gardien d'une des portes de la cité de Dhucharg... On peut dire que le premier seigneur de guerre de ce pays Moyoshi Shoda a eu du nez en doublant son état major général de cette structure... Mais bref...

Parmi ces neuf, il y a Himoko Na-ichi, c'est une oni ja-noi comme il y en a quelques uns à Kaoling. Et contrairement à Tsung-cha Kavangaki, elle milite fortement pour une extension des frontières de son état... Elle a plusieurs fois essayé d'étendre le front de cette région à l'ouest vers les terres de nos clans... Mais elle a toujours échoué... Elle est notamment responsable de la mort de ton grand-père... »


Elle arrêta d'en parler et changea de sujet. Mei pouvait remarquer que sa mère avait les poings serrés en évoquant cette commandante.

« Ah tu as parlé à Yuki ? Ton père devrait bientôt rentrer... La réunion que nous faisons tout à l'heure a surtout pour objet l'armée qui va nous attaquer bientôt... Il ne faut pas trop s'inquiéter. Les voyages ont toujours tendance à être plus long que prévu dans ces marais... Il est bien accompagné et il est lui-même suffisamment compétent pour éviter les ennuis...

Yuki s'inquiète. Mais, c'est normal c'est son métier. »
Offline Luciole  
#8 Envoyé le : samedi 29 août 2020 22:56:42(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 7/9
Asp animal : loup
Sort rod : 2/2
Sort barde : 0/3



Les traits de Mei se ferment au fur et à mesure de l'explication de Li. Si le nom n'avait de base pas été de bon augure au vu des réactions de Yaofang, ce qu'elle apprenait de leur adversaire en faisait quelque chose de bien plus... personnel qu'une quelconque oni. De bien plus concret qu'un vague nom et statut.

Un nom qui se mêlait donc à son histoire en une responsabilité tragique... Si la renarde a une envie c'est bien d'en savoir plus, d'en demander plus à sa mère. C'est de son propre père qu'elle parle, n'est ce pas? Comment fonctionne ce Conseil des Neufs, qui sont ceux qui y siègent. Comment fonctionne leur société. Et... et surtout qu'elle lui parle de ce qui s'est passé il y a longtemps dans les clans kitsune de Nan Shalu. Mais elle voit les poings serrés, et la diversion. Ce n'est pas le moment. Elle le fera plus tard, quand Mère n'aura pas à se questionner sur l'impact qu'aura de nouveau cette tueuse sur leurs vies.

« Je voit que ce n'est pas le moment mais... Maman, tu pourras m'en parler ? Me raconter cette partie là de notre histoire... J'aimerais savoir. Comprendre. » Murmure t'elle.

Comprendre le passer pour décider de son futur... Suivant la diversion proposée par la renarde aux multiples queues, la jeune barde enchaina.

« Oui, il était à l'entrée et nous a aussi expliqué que nous étions en retard sur ses prévisions... Et pourtant, nous n'avions pas particulièrement trainé...Enfin, vu ceux que nous avons croisés, je comprends qu'il se soit inquiété. J'en plaisante mais il n'a pas manqué grand chose pour qu'on ai un mort... D'ailleurs, à propos d'humain, c'était surprenant. Sur le petit groupe que Khali et moi sommes allées chercher, j'imaginais me retrouver avec quatre humains et bien au contraire qu'il y avait deux rejetons d'onis, une demie elfe et une humaine sans odeur. Ce n'était pas le mélange le plus orthodoxe que je connaisse mais c'était intéressant. Tant les points de vue des mercenaires du Yamaraj que celui de la Sergent. Enfin bref... »

Mei secoua le museau...

« Vous allez faire la réunion sous quelle tente ? J'imagine que Fang sera de toute manière à celle organisée avant.. toi aussi en l'absence de papa ? Yaofang semblait dire qu'après leur défaite, nous aurions quelques jours de tranquillité avant qu'ils ne retentent un assaut majeur.  » Avec un peu de chance elle pourrait en profiter pour voir ces fameuses grottes. Ce qui lui faisait penser... Aucun rapport mais Mei ajoute pensive... « D'ailleurs va falloir que j'aille monter la mienne de tente... »

S'occuper des montures... et trouver un endroit pour sa tente, il n'y avait probablement pas le temps pour autre chose.

Modifié par un utilisateur samedi 29 août 2020 22:58:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Scordard  
#9 Envoyé le : lundi 31 août 2020 21:18:30(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
« Considérant la mission que Fang et ton père veulent que je te confie... C'est une bonne chose que tu veuilles en savoir plus sur le clan. » dit Li en marquant une pause. « Plus tard, si tu veux bien... »

Délaissant la question pour le moment, elle se concentra sur le groupe.

« Cette expédition nous emmènera vers des contrées dangereuses... Nous ne pouvons pas nous contenter de nos moyens habituels...

Ta sœur a trouvé sa place dans l'expédition, c'est une organisatrice assez talentueuse. Son passage à la guilde du riz lui aura été profitable et bénéficie également au clan... J'espère que la mission que nous te confierons te permettra également de trouver ta voie lorsque le moment sera venu.

La première réunion amène tous les chefs de faction à discuter de la crise provoquée par la venue de l'armée. Ton père n'y siège que parce qu'il est la caution scientifique de notre expédition aux yeux du principal mécène. J'y siège car je suis la cheffe du clan Lun. La réunion ne peut pas avoir lieu si je ne suis pas là... »
dit-elle d'une voix douce.

« Sinon toutes les réunions se feront ici dans notre tente, c'est la seule qui est assez grande pour tous nous accueillir. D'ailleurs, la première devrait bientôt commencer... »

Sa mère sembla se rappeler quelque chose à la toute dernière minute.

« Avant que tu partes... Parlons de ta nouvelle mission. Chaque adulte du clan a une occupation... Ta sœur s'occupe de l'organisation, ton père de science et moi, je gère le pouvoir. Organisation, pouvoir, science... Voici ta nouvelle mission pour le clan... Tu seras en charge de l'influence... En tant que responsable de l'influence, tu travailleras avec ta sœur et moi... Tu commanderas principalement nos actions de renseignement, les actions en faveur de la population, et tu géreras l’environnement humain de cette expédition.

Tout est question du pouvoir du clan... Et nous mettons ce pouvoir au service de la réussite de cette expédition.
Avec ton père, les gens nous obéissent car nous détenons la connaissance,
Avec ta sœur, les gens nous obéissent parce que nous sommes efficaces,
Avec toi, les gens nous obéiront car ils nous aimeront...
Avec moi... Cela n'a pas d'importance... »


Psychologie DD12


« Sous ton autorité tu disposeras essentiellement de notre escouade de chasse dirigée par maitre Zhen quand elle ne sera pas occupée à d'autres missions. Appuies-toi sur son expérience...

Tu peux aussi demander conseil à Kuan Ming, ma nouvelle assistante. Elle est diplômée de l'école militaire d'administration et elle est recommandée par Lao Cheng. C'est une camarade de promotion de ta sœur...

Est-ce que tu as des questions ? »

Modifié par un utilisateur lundi 31 août 2020 21:20:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#10 Envoyé le : mardi 1 septembre 2020 18:17:44(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 7/9
Asp animal : loup
Sort rod : 2/2
Sort barde : 0/3


Que ton père et Fang... Dit de cette manière Mei a l'étrange impression que Li, elle, n'en était pas particulièrement partisane. Elle se contente donc de hocher la tête lorsque sa mère suggère de reporter l'autre discussion, incertaine de ce que cela signifie. Mère aurait donc préfère la garder à l'écart de tout cela ? Possible... Mais elle doute que ce soit par pure bonté de cœur... Il y a d'autres explications bien plus évidentes.

« Vu le rappel des troupes qui a été battu, ce serait idiot de penser que les choses vont se passer comme nous en avions l'habitude... Et aveugle aussi de ne pas voir que toi, père et Fang avez bien plus en tête que ce dont vous parlez devant moi.  »Remarque la kitsune d'une voix également douce en haussant les épaules, laissant dériver son regard sur le reste de la tente. « Je ne sais pas ce qui a été conclut pour pouvoir monter cette expédition, mais en tout cas tous semblent chercher à trouver ce que ça cache... et l'imagination peut être galopante...  »

Trouver sa place hein.. C'est une... bonne question. A laquelle elle a obstinément tourné le dos jusqu'à présent. Elle sait très bien pourquoi. Elle sait aussi reconnaître quand on lui suggère de ne pas trop tarder à se retirer. En fille obéissante, elle s’apprête donc à le faire. Elle ne va de toute manière pas s'ennuyer. Et puis, non, Li n'a pas fini.

Sentant que sa mère est loin de plaisanter, la barde l'écoute, ses oreilles qui frémissent étant les seuls signes indiquant qu'elle continue de s’intéresser aux bruits du camps autours de la tête.

Cette mission n'est pas une suggestion. Meï connait trop sa mère pour ça. Aucuns adultes du clan ne sera gâché, leurs talents utilisés au mieux... La mère s'efface devant la maîtresse du clan. L'influence. Fang est respectée, est louée pour ses compétences oui.. mais aimée ? Sa sœur est trop droite pour cela. Et ceux qui connaissent vraiment sa mère devraient la craindre. Se faire aimer... Oui, bien sur qu'elle en est capable et elles le savent.

« Le capital sympathie des Luns en quelque sorte... Comme ça me correspond bien. » Le sarcasme est une fuite facile, un échappatoire sans conséquences. Mais après tout la seule liberté qu'elle a puisque Mère sait très bien qu'elle ne peut refuser ce que demande la cheffe du clan Lun. Et que déjà elle commence à réfléchir à la façon dont elle pourra mener à bien ces taches.

« Très bien... maître Zhen est au courant, je suppose ? » Ou alors ce serait à elle de lui annoncer...? « Si je doit me pencher aussi sur le renseignement, et histoire de mieux comprendre les enjeux des différentes factions, Kuan Ming pourra me détailler le contrat que nous avons signé avec le Yamaraj ? Une de leur membre m'a dit qu'ils étaient là pour fournir une protection supplémentaire à l'expédition mais ça ressemble beaucoup à un contre-pouvoir de la troupe de Zhen Tao... en tout cas ils le pensent...  »

Un instant de silence, le temps d'écouter les réponses de Lun Li... Elle en voit plusieurs autres mais...aucune des questions qu'elle pourrait poser n'a besoin d'une réponse immédiate..

« Non, je n'ai pas d'autres questions, c'est assez clair. Pas urgentes en tout cas. Rien qui ne puisse attendre... J'irais les voir dès que j'y verrais un peu plus clair.  »

Meï s’apprête donc à se retirer après avoir saluée la Cheffe du clan lorsqu'elle se retourne..

« Quoique si... est ce que une partie de ces taches seront officielles ? Je veux dire, aurais je une légitimité autre que celle d'être appréciée pour ce qui est de m'immiscer dans l'environnement humain comme tu dit pour qu'il tourne bien... Histoire de savoir comment me positionner...  »

Tout passe ici-bas, il n'y a aucun festin de durée perpétuelle.

Modifié par un utilisateur mardi 1 septembre 2020 18:20:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Scordard  
#11 Envoyé le : mardi 1 septembre 2020 21:51:14(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
« Zhen est un vieux renard. Il sait que nous n'avons pas financé une formation de barde pour le simple plaisir d'entendre notre fille chanter des chansons et jouer de la musique. Ce sont des disciplines qui forgent la créativité et le caractère... Tel que je connais Zhen, il attend que tu prennes cette fonction depuis environ 5 ans...

Ma mère, Romiko, a fait de moi une archère pour le même type de raison... »


Les questions sur les différentes relations de la famille Lun arracha un sourire espiègle à Li.

« Tu vas gérer la plus grande partie de la diplomatie de notre clan, c'est une fonction tout à fait officielle. »

Elle sembla hésiter un instant puis confia à Mei un bref portrait des factions en présence.

« Nous allons dans le Shaguang pour y chercher un endroit particulier... Nous retournons à Chahar. C'est notamment lié aux recherches de ton père...

Le Lingshen ne nous finance que pour son intérêt. Leur guerre contre Kaoling est un objectif suffisant a priori. Mais ils ont d'autres intérêts. Pour augmenter la taille de leur armée, ils ont besoin d'augmenter leurs terres cultivables. Le Phoénix est le plus grand général parmi les enfants du Roi Huang et le détenteur du grenier à riz de son pays, donc son coeur. Qin sait très bien qu'une extension du potentiel agricole de son domaine et le fait de remporter une victoire décisive sur Kaoling ainsi que des artefacts de Lung Wa ferait de lui un héritier capable de s'imposer dans l'ordre de succession du pays.

En outre financer un savant non-humain est une bonne publicité.

Sa concubine, Xing Shi, est la jeune maitresse de la Société du Dragon du Fleuve. Elle cherche à imposer son école comme l'une des grandes écoles de la ville. Pour le moment, l'école militaire d'administration et le Temple de la Renaissance sont les seules reconnues. Elle nous aide pour cela et pour soutenir les projets politiques de son compagnon et sa propre ascension...

Yan Guo est un ami des clans kitsune de Nan Shanlu... Nous avons notamment soutenus leurs expéditions en Shaguang à des fins religieuses. Ils ont financé les premiers travaux de leur père... Bref, le fait que le frère du haut prêtre lui-même participe à notre expédition est une marque de confiance. Et c'est une des factions qui connait le mieux Shaguang... Avec nous...

Tu connais déjà nos amis mutabi-qi. Nous avions des relations avec Aruina du temps de notre présence à Chahar... Et... Ah oui les mercenaires supplémentaires...

La compagnie du Yamaraj est une faction assez trouble... C'est une compagnie d'assurance qui vend des services de sécurité... Elle est à la quadrature du cercle entre les triades de Goka, l'archibanque d'Abadar, la société des éclaireurs et le gouvernement de la ville...

Deux clientes prestigieuses nous ont financé ce service. Dame Nan Yan Fei et Amara-Li... La première commande la Compagnie du Coq, et est en charge de la défense de Goka, ainsi que de l’application des lois... Elle s'intéresse aux activités de Qin Huang qu'elle voit à la fois comme un rival, un partenaire et un concurrent... Amara-Li nous achète des artefacts que nous trouverons dans Shaguang... Ces deux dames ont souscrit une police d'assurance concernant le caractère commercial de notre aventure... La compagnie du Yamaraj nous offre ainsi un circuit d'écoulement de ce que le Lingshen ne voudra pas nous acheter et la faculté de ne pas mendier notre protection auprès des clans ou du Lingshen...

Kuan Ming t'en dira plus sur les différents aspects de cette expédition et sur les factions qui nous aident... Cela dit... N'oublie pas que c'est la guilde du riz sa véritable maitresse. »
Offline Scordard  
#12 Envoyé le : dimanche 3 juillet 2022 23:41:51(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
Campement Luwa - durant la phase de repos.

Après avoir terminé sa discussion avec le groupe, Mei se mit à la recherche de la vieille grippli, grand-mère Baozi. Elle trouva cette dernière au niveau du poste de garde vers les vieux escaliers, guettant les profondeurs d'un air méfiant.

« Tiens donc, vous ne vous reposez pas non plus ? » demanda la grippli à Mei.

« En quoi, puis-je vous aider, jeune dame du clan Lun ? »
Offline Luciole  
#13 Envoyé le : lundi 4 juillet 2022 16:03:39(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Le silence était retombé entre ceux désireux de se reposer, et ceux moins bavard, plut mutiques… Le silence était retombé et la kitsune s’était levée pour s’éloigner. ‘Envie de me changer les idées un coup, promis je ne part pas toute seule’ aurait-elle répondu d’un ton désinvolte à quiconque lui aurait demandé où elle allait.

C’était en partie vrai. Elle n’avait pas de plan définis et précis en tête. Elle n’avait pas de prévision sur ce qu’il allait se passer. Mais quelque chose, une intuition ou un caprice, lui soufflait de profiter du moment. Après tout, ils allaient se mettre en danger pour les Luwas.

La vielle grippli était encore debout elle aussi. Surveillant, méfiante, les profondeurs.

« Non, trop de choses sont en jeu pour que je puisse trouver le repos aisément » admit Meï, sans honte, en s’adossant à l’une des pierres. Sa vue était incapable de percer suffisamment loin dans les ténèbres de l’escalier et seule son imagination pouvait remplir. Une imagination qu’elle s’efforçait pour le coup de contenir, il était bien trop facile d’avoir peur de chimères et d’en oublier la menace réelle.

« Vous n’avez pas peur vous ? » Demande-t-elle, sans répondre directement.

Offline Scordard  
#14 Envoyé le : vendredi 8 juillet 2022 14:33:32(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
La grand mère grippli esquissa un sourire qui creusa ses rides.

« Tu sais... J'ai bien assez vécu... Certains craignent pour leur fin. Pour ma part, je demeure et je contemple ma mort. » dit-elle d'un ton ferme.

« Tant que l'on a peur, c'est qu'on est encore vivant. Le jour où je n'aurais plus peur. C'est que les dieux auront rappelé mon âme à eux. Mais avant cela, j’aimerais bien apporter la paix à ma tribu. Le progrès c'est bien... Mais à quel prix ? Si cela doit conduire toute ma tribu à disparaitre... Je pense que ce n'est pas une bonne chose. »

« C'est gentil à vous de vous prêter à ce jeu. Tes parents doivent vraiment tenir à développer un commerce avec nous s'ils envoient leur enfant nous prêter assistance... J'ai connu ton père quand il était enfant du désert. C'était bien avant qu'il tombe amoureux et rejoigne le clan Lun. Il était déjà sur la route de Shaguang. Je crois que son propre père Dai, ton grand-père, avait un problème avec un ver particulièrement méchant... Bref, une histoire du désert... Pour tout te dire, ma mémoire se brouille. Et je ne suis plus aussi à l'aise qu'avant pour raconter des histoires aux enfants... » dit-elle tendrement.

Modifié par un utilisateur vendredi 8 juillet 2022 14:34:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#15 Envoyé le : lundi 11 juillet 2022 21:53:53(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Touchée ! C’est qu’elle avait de la répartie cette aînée. La renarde se mit à rire silencieusement.

« C’est signe d’une vie riche et bien remplie, le fait de pouvoir partir sans regrets. » Sourit-elle avant de demander, curieuse. « Mais le progrès ne permet-il pas justement de simplifier la vie de la tribu ? Et de libérer du temps pour la créativité, la connaissance ou pour des personnes plus traditionalistes, ça peut améliorer la qualité de vie non ? Nous avons vu certain des vôtres en plein… « debat »… le seul abandon du vieux champignon actuel ne suffit pas à justifier une pareille querelle non ? Ou bien les antagonismes sont plus profonds et anciens ? »

Pour être persuadé à ce point de la duplicité de la partie adverse, les chasseurs devaient leur en vouloir depuis bien plus longtemps qu’une décennie…

Répondant simplement d’un doux hochement de tête à la mention de l’assistance qu’à travers elle le clan Lun portait aux Luwa, elle questionna .

« Vous avez connu Papa jeune ?! Et Mère ? A quoi ressemblaient ils? » C’est que ça devient réellement interessant là. Elle rajouta, malicieuse. « Tout enfant adore entendre des histoires sur la jeunesse de ses parents. Même des histoires incomplètes. »



Offline Scordard  
#16 Envoyé le : mercredi 20 juillet 2022 23:10:17(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
La mamie grippli jeta un regard profond à Mei avant de prendre du tabac et de remplir sa pipe avant de l’allumer. Voila qui n'allait pas arranger ses problèmes de poumon...

« C'est une bonne question... Je ne sais plus comment tout cela à commencé. Ce conflit a plus ou moins toujours été là même si c'était plus une rivalité qu'une guerre civile. J'ignore si le premier alchimiste ou le premier chasseur se sont battus pour une jeune reinette ou si la dissension ont toujours été là entre chasseurs et alchimistes. D'aucuns pourraient penser que nos bombes et les créatures des chasseurs sont comme l'eau et l'huile et qu'il est impossible de les associer... Les raisons sont nombreuses. Les mantellas sont bien plus récents. Il n'ont qu'un ou deux siècles. C'est une caste née de notre besoin de communiquer avec l'extérieur. Elle est composée de ceux qui n'étaient ni assez forts pour être chasseurs, ni assez intelligents pour être alchimistes. Les plus débrouillards ont enfilé leurs habits jaunes et sont devenus des sachants des richesses, du commerce et du progrès... Et par le pouvoir qu'ils ont acquis, ils ont posé un couvercle sur une marmite déjà prête à exploser et exacerbé ce qui n'était que des tensions... Après, c'est peut-être cette tendance à organiser notre société en castes qui pose problème. » tenta Baozi. Elle n'avait pas vraiment plus d'explication. Elle tira sur sa pipe.

« Le jeune Lun Cai était plus jeune à ce moment-là. Il écrivait son premier livre qui s'intéressait aux peuplades du nord de la rivière que son père avait méprisé jusqu'ici. Son livre sur les mutabi-qi n'a été écrit qu'après. C'est comme cela qu'il nous a rencontré. Il avait quoi ? 14 ans. Son poil était presque rouge. Je me souviens encore de cette couleur. Je n'ai jamais vu un kitsune plus flamboyant. Il a bien blanchi aujourd'hui. Il était curieux de tout. Je n'ai jamais rencontré ta mère. Elle n'a jamais fréquenté cette partie du marais. Je crois que ton père voulait lui éviter de sacrifier son nez dans l'aura de notre champignon. Il parait que ça sent le souffre pour les gens qui ne sont pas habitués. »
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET