Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : dimanche 5 décembre 2021 19:38:29(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
6 Arodus 4717, début de matinée - Kenabres, place Saint-Clydwell


Festival de la Pierre de Garde



La vision du Festival de la Pierre de garde était une vision familière pour Hama. Il avait grandi à Kenabres, et comme tous les ans, la place Saint-Clydwell était noire de monde. Des croisés, bien sûr, des gardes de la ville en tabard bleu et blanc, des membres de la Garde de l'Aigle portant l'emblême de rapace sur leur blason, des soldats de l'armée de Mendev en rouge et bleu, et ça et là, il repérait aussi des membres des Etoiles d'Argent, portant le pendentif étincelant qui les distinguait. Et, vigilants comme des faucons, les inquisiteurs du Prélat Hulrun.

Mais les croisés n'étaient qu'une minorité! On trouvait aussi sur les pavés de la grand place des mercenaires, des voyageurs, des lettrés de tous horizons, une nuée de prêtres, principalement iomédéens, mais vénérant aussi Torag, Irori, Sarenrae, Asmodéus, et d'innombrables autres divinités. Il voyait des voyageurs nouvellement arrivés, et des vétérans.

Et bien sûr, les citoyens de Kenabres! Marchands, forains, aubergistes, mendiants, artisans, nobles, bourgeois, se mêlant en un joyeux chaos qui était une vision rare mais bienvenue dans la cité fortifiée. Après tout, on avait pas tous les jours l'occasion de faire la fête sur le front!

De l'autre côté de la place se dressait une estrade, d'où le haut-prêtre d'Iomedae mènerait une prière collective à l'Héritière pour la remercie du don de la Pierre de Garde, qui protégeait Kenabres et ses environs. Et avec un peu de chance, Terendelev l'Etoile d'Argent elle même y participerait!

Hama et son père, Joram, avait monté leur stand dans un coin de la place, et les armes et armures issues de la forge familiale étaient présentées à la vu de tous! Le Festival était aussi l'occasion de faire des affaires, et de prendre les commandes uniques de certains croisés ayant les moyens de faire fabriquer des pièces uniques.



Au départ, lorsque Joram s'inclina avec déférence, Hama cru qu'il avait à faire à l'un de ces clients, justement. Jusqu'à ce qu'il se retourne et réalise qui était la jeune femme qui se tenait devant leur étal. L'armure argenté était déjà unique, sans parler du col de fourrure blanche; mais il aurait reconnu Terendelev sous sa forme humaine n'importe où. Elle lui adressa un sourire.
« Heureuse de voir que vous êtes toujours durs à la tâche et que vous vous êtes joints au festival. Bonjour, Hama. Joram. »

Modifié par un utilisateur dimanche 5 décembre 2021 22:49:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline MrCroque  
#2 Envoyé le : lundi 6 décembre 2021 12:57:06(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4
Le festival de la Pierre de garde était sûrement le meilleur moment de l'année pour Hama. Un évènement festif ce sont de nouveaux clients, des occasions de retrouver de vieilles connaissances autour d'un verre, et d'en offrir un autre à de parfaites inconnues, et d'en reprendre un avec les clients désormais fidèles... Sans parler de l'atmosphère joyeuse, pleine d'espoir et surtout le superbe hommage rendu à toutes celles et ceux qui se battent, se sont battu•e•s ou sont tombé•e•s pour Kenabres. Pour Golarion même.

C'est ainsi que, tous les ans, Hama se lève bien avant l'aube - voire ne se couche pas, sachant pourtant que la nuit suivante sera certainement une nuit blanche pour lui aussi - afin de préparer l'étal de la forge familiale et d'y mettre en valeur leurs plus belles pièces.

Ainsi trônait derrière lui ce qu'il considérait jusqu'à ce jour comme son chef d'œuvre : une superbe cuirasse d'un acier étincelant, aux reflets bleutés et ouvragé d'écailles en hommage aux Etoiles d'argent avec, en son centre, trônant sur la poitrine, une véritable écaille de dragon d'argent. Dire qu'il la portait dès qu'il la présentait dès qu'il en avait l'occasion était un euphémisme. En revanche, hors de question d'en évoquer la vente ou même le prix. Elle était pour lui, et pour lui uniquement.

C'était aussi une des raisons pour lesquelles il adorait ce festival : les Etoiles d'argent, et surtout leur charismatique cheffe, y étaient à l'honneur, une des rares occasion où il était sûr de pouvoir la croiser, au moins de loin.

Et a peine y pensait-il - même s'il y pensait souvent à l'approche du festival - qu'elle était là, devant son stand, les félicitant pour leur ouvrage. Même s'il avait habituellement de la répartie, il fût pris de court et son père prit la parole le premier.

« Dame Terendelev, c'est un immense honneur que de vous avoir à notre étal. Laissez-moi vous offrir la pièce de votre choix, ou même, passez votre commande, ce gamin saura faire à votre convenance. Vous devez être très occupée et n'avez sûrement pas de temps à perdre ici, mais ne vous en faites pas, même s'il n'a pas l'air dégourdi, il forge le meilleur acier de la ville, ce sera prêt quand vous en aurez terminé. »

Hama intervint.



« Merci merci papa, je crois qu'elle a compris, n'en fais pas des tonnes. Bienvenue Terendelev, ç'aurait été fauter que de ne pas être présents aujourd'hui. Nous n'en ratons pas un seul évidemment, je ne pardonnerais pas à Joram si c'était le cas !

Que nous vos l'honneur de votre présence ? Comme déjà offert par le propriétaire, faites votre choix et sachez que vous êtes chez vous ici. Et croyez moi, je ne dis même pas ça pour l'incroyable publicité que vous nous faites, mais surtout pour le plaisir incomparable de votre compagnie. »


Surjouant volontairement son agacement vis à vis de la remarque de son père, il lui rendait surtout la monnaie de sa pièce, le vieil homme s'étant retourné et surveillant d'un coin de l'œil la scène d'un air malicieux.
thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : lundi 6 décembre 2021 20:42:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



Terendelev sourit poliment et rendit son salut à Jorum, inclinant la tête en réponse. Elle salua également Hama, avec un sourire plus joyeux cette fois, et il surprit un coup d'oeil à la cuirasse ornée d'un écaille derrière lui. Cependant, la dragonne commença par répondre à son père, levant les mains comme pour lui signifier qu'elle n'avait pas besoin d'une telle générosité.
« Maître Joram, je vous remercie de tant de prévenance, mais il serait malvenu de ma part de ne pas rémunérer un artisan de votre trempe à la juste valeur de son travail. D'autant que j'en ai les moyens. Un des avantages d'avoir mon âge...et... à voir la qualité de vos oeuvres; je ne doute pas que vous et Hama soyez en effet parmi les forgerons les plus talentueux de la ville. Si ce n'est les plus talentueux. »

Elle se tourna ensuite vers Hama.
« Vous auriez pu avoir plus important à faire! On oublie trop souvent que la croisade repose autant sur votre ouvrage que sur le courage des croisés. »

La dragonne sous forme humaine désigna la cuirasse derrière lui.
« Je vois que vous avez su faire bon usage de l'écaille que je vous ai confié. Je savais que j'avais fais le bon choix. Mais je ne vais pas vous faire perdre plus de temps, je sais que vous avez fort à faire. J'ai deux questions. En premier lieu, il me faudra une douzaine d'épées longues, incrustées de fer froid. Votre prix sera le mien.

L'autre question...et bien, il y a des rumeurs. Des mouvements de l'autre côté de la Sellen, dans la Blessure...et à Mendev. Une Cinquième Croisade se profile à l'horizon. Si jamais elle devait se concrétiser...seras tu des nôtres? »

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#4 Envoyé le : mercredi 8 décembre 2021 11:29:12(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4


« Vous savez, ce n'est qu'une journée, et puis comme vous le voyez, ce n'est pas du temps perdu. Enfin, quoi qu'il en soit, il est bien trop important de prendre le temps d'honorer nos ancêtres et tous ceux qui ont tant donné pour nous protéger. Si l'on veut tenir, il est bon de savoir que ceux après nous feront de même. »

Hama bomba un peu plus le torse lorsque la dragonne le félicita pour son travail sur l'écaille.

« Des félicitations de l'Etoile d'argent ne sont jamais une perte de temps. Disons que j'ai été inspiré, c'est sûrement le plus beau cadeau qu'on m'ait fait à ce jour, je tâcherai d'y faire honneur.

C'est bien noté pour la commande, le fer froid n'est pas encore ma spécialité, mais j'y travaille. Et puis Joram sait y faire. Si je compte bien, et avec une ristourne pour la cause, ça vous en fera pour 450 souveraines d'or. Ou une seule dragonne d'argent, haha ! Je plaisante, je parle pas affaires et plaisir en même temps, y compris pour mes clientes préférées. Plus sérieusement, la commande est prise, on en fait notre affaire. »


Il nota quelque chose dans un grand livre à l'arrière de l'étal, puis se concentra à nouveau sur son interlocutrice lorsqu'elle évoqua les mouvements à l'ouest. Il parut tout d'un coup plus sérieux, voire sombre.

Une bouffée de souvenirs et d'images lui revinrent en tête, en particulier le sourire d'une demi-elfe qui se changea en une expression de détermination, puis une silhouette en armure étincelante, aux cheveux de cuivre, épée au clair qui s'effaçait dans un nuage de poussière. Il souleva alors une lourde masse à deux main qui était posée contre une enclume et vint s'agenouiller devant Terendelev, laissant glisser la masse au sol dans un bruit sourd.

« Quel que soit l'endroit ou le moment, je suis tout à vous. »

Puis, il redressa la tête, affichant un large sourire joueur.

« Et pour ce qui est d'une croisade également. »

Modifié par un utilisateur mercredi 8 décembre 2021 12:57:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : mercredi 8 décembre 2021 22:09:25(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



Terendelev hocha la tête avec un sourire satisfait une fois sa commande passée. Et elle eut du mal à étouffer un petit rire à la plaisanterie de Hama. La dragonne avec une expression amusée, et paraissait trouver plutôt audacieuse et courageuse la manière de flirter du forgeron. Elle même ne paraissait pas forcément prendre cela trop au sérieux...pour l'instant, mais cela ne l'empêchait pas d'apprécier l'attention.
« Merci à vous! Je vous déposerai la moitié des souveraines demain, pour les matériaux...la dragonne...et bien, je dois admettre que la croisade est son premier engagement. Mais peut être sera-t-elle terminée, un jour? »

A ces dernières paroles, une ombre de regret passa sur son visage, mais si brève qu'Hama se demanda s'il ne l'avait pas imaginé. Terendelev se baissa, posant un genou à terre et une main sur l'épaule de Hama agenouillé.
« Hama...vous n'avez rien à me prouver. Je sais que je peux compter sur vous, et je vous en prie...je suis votre égale, pas votre supérieure. Et si cette cinquième croisade à lieu, une sœur d'arme, je l'espère. Je vous ai confié cette écaille parce que je sais que vous avez de la valeur. »

Elle se releva, et perdit une fraction de son sérieux.
« Et peut être que nous aurons aussi l'occasion de partager d'autres sujets une fois que la Blessure sera close? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#6 Envoyé le : samedi 11 décembre 2021 10:18:49(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4


Un peu déçu de projeter lui aussi cette guerre interminable et d'imaginer que ce conflit serait à jamais l'adversaire qui l'empêcherai, lui et tout Kenabres d'espérer que quoi que ce soit puisse évoluer selon un plan établi. C'était là le propre du chaos et, en un sens, la plus grande force des démons.

Il se releva à son tour.

« Dit comme ça, vous pouvez compter sur moi pour être dès demain au milieu de cette infâme crevasse en train de pelleter toute la terre de Sarkoris pour la combler. »

Il posa à son tour sa main sur l'épaule de Terendelev, plus sérieux.

« En tout cas, ne regrettez jamais que votre engagement soit celui-ci, même s'il vous coûte beaucoup. Parmi vos innombrables qualités, soyez certaine que c'est celle-ci uniquement qui vous vaut ma loyauté. »

Il retourna à la tâche afin d'aider son père le voyant très affairé, mais continua d'échanger avec la dragonne.

« En revanche, tout ce que je suggère, et la raison pour laquelle j'ai parfois l'air trop direct, c'est qu'aujourd'hui on ne sait pas de quoi demain sera fait. Ces démons nous rendent surtout la vie impossible en la rendant imprévisible et contre ça, je n'ai que deux armes : la lumière d'espoir de l'Héritière, et le fait de savourer chaque nuit comme si je ne reverrais jamais le soleil. »

Il laissa un blanc le temps que ces mots, qui étaient quasiment sa prière quotidienne, prennent leur sens, puis revient à des choses plus triviales, sentant que son interlocutrice ne lui accorderait pas des heures.

« Vous faites ce que vous voulez de votre temps, et je ne peux que souhaiter que vous le passiez ici, mais je suppose que le devoir ne tardera pas à vous appeler. Je pourrai vous voir au centre de la cérémonie, j'espère ? Inaugurerez vous également la nouvelle cloche de la cathédrale ? Un cadeau de Joram & Fils à notre belle cité ! »



thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : samedi 11 décembre 2021 12:11:45(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



La dragonne eut un petit rire, et un sourire malicieux, une expression qui ne trouvait que rarement son chemin sur les traits parfois sévère de la protectrice de Kenabres.
« Je serais curieuse de voir ça! C'est une faille qui mène vers les Plans Extérieurs, tout Golarion ne suffirait pas à la combler. »

Terendelev observa un instant la main posée sur son épaule, et Hama cru sentir une trace d'hésitation incertaine chez elle, mais elle finit par reprendre son sourire bienveillant.
« C'est l'un des inconvénients d'une longue vie...on oublie parfois de profiter de l'instant présent. Peut être que je devrais y songer, en effet... »

Elle soupira.
« Mais pour l'instant, on m'attends pour la cérémonie, en effet! J'ai vu la cloche, elle est magnifique! Un véritable chef d'oeuvre, à la hauteur de l'Héritière et de Saint-Clydwell.

Et...et bien, je ne pense pas gâcher la surprise en vous disant que je compte bien étirer mes ailes! »


Elle appuya sa remarque d'un clin d'oeil, avant de saluer Hama et Joram d'un signe de la main et de s'éclipser dans la foule, remerciant le forgeron pour son temps.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#8 Envoyé le : samedi 2 juillet 2022 23:23:02(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
7 Arodus, en fin de soirée - Coeur des Défenseurs, Kenabres

Le Cœur des Défenseurs


La soirée était déjà bien avancée, et la journée avait été épuisante, entre les combats contre les démons, l'escalade, et la fuite. Mais Irabeth lui avait dit que son père était là, et Hama voulait en avoir le coeur net. Le Coeur des Défenseurs ressemblait plus à un camp de réfugiés qu'à une auberge, mais ce n'était pas exactement surprenant.

En se frayant un chemin parmi les blessés, les croisés épuisés, les dormeurs, les survivants aidant de leur mieux, Hama finit par tomber sur celui qu'il cherchait, en grande discussion avec un nain à la barbe noire ressemblant curieusement à celui qui avait accompagné les croisés d'Irabeth quelques heures plus tôt. Apparemment, leur discussion portait sur l'usage de la forge attenante à l'auberge. Mais Joram s'interrompit immédiatement en apercevant Hama, filant vers son forgeron de fils. Joram prit Hama dans ses bras, les larmes aux yeux.
« Hama!! Les dieux soient loués, tu n'es pas blessé! Quand je t'ai vu tomber dans cette faille, j'ai cru... »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#9 Envoyé le : mardi 12 juillet 2022 14:23:54(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4

Même s'il en avait bien besoin, la bière pourrait attendre. Hama était décidé à se concentrer sur le positif, et il avait justement reçu une excellente nouvelle à l'instant. Se frayant un chemin parmi la foule du bar dont il dépassait quasiment d'une tête, il n'eût aucun mal à repérer son père et à partager son embrassade sans hésitation.

« Tout va bien Joram, que des égratignures. J'ai eu la même crainte quand j'ai repris conscience en pensant à l'état dans lequel on devait avoir laissé la place derrière nous. Cependant, j'ai été très chanceux et suis tombé dans ces souterrains sur des compagnons de route de grande valeur, il faudrait que tu les rencontres.

En revanche... il n'y a pas eu tellement de chaceux ici en haut. C'est terrible ce qu'il s'est passé et... j'ai cru un instant que je ne pourrais pas le supporter. En plus de toutes les victimes recensées ou non, Kenabres a perdu sa plus grande championne. Une nouvelle fois. Et comme pour Maman, je crois que son dernier regard me hantera jusqu'à mon dernier souffle. Pourquoi les abysses s'acharnent-elles ainsi ? Je sais bien que je suis loin d'être le seul dans ce cas, je ne suis qu'un forgeron sans nom parmi les miliers qui pâtissent de ce que cette plaie maudite déverse chez nous, mais je n'arrive pas à me défaire de cette idée que les démons m'en veulent personnellement après tout ce qu'ils m'ont pris. Et si je me trompe probablement, ce dont je suis sûr c'est que moi j'en ai personnellement après ce Pazuzu. »


Comme d'habitude, sa tristesse, sa colère et son désespoir s'étaient canalisés en une volonté inflexible.
thanks 2 utilisateur ont remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#10 Envoyé le : jeudi 14 juillet 2022 22:15:03(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs




Une voix résonna derrière Hama.
« Dans ce cas, j'espère que tu as de la patience et de l'ambition...Les Princes-Démons ne tombent pas si facilement. Et ne prononce pas son nom. C'est dangereux. »

Sinèad apparut à leurs côtés, et serra Joram dans ses bras, sans un mot. Ce n'est que lorsque l'embrassade s'acheva qu'elle ajouta avec un sourire fatigué.
« Heureuse de te revoir, Joram. Je vois que ta chance se poursuit! Désolée de t'annoncer que tu n'es pas encore débarassé de moi. »


Joram lui répondit avec un sourire amusé.
« Content de voir que tu n'a pas perdu ton sens de l'humour, soeurette. J'aurais du me douter que tu survivrais. »

Il soupira en se tournant vers son fils.
« Hama...je sais que je ne pourrais pas te dissuader de retourner dehors et de te battre...mais je t'en prie, sois prudent. Toi et Sinèad êtes toute la famille qui me reste. »

Sinèad répondit par un immense sourire.
« Oh, ne t'en fais pas Joram! Avec moi à ses côtés, Hama est entre de bonnes mains. Et honnêtement, il est probablement meilleur que moi à ce jeu là. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#11 Envoyé le : mercredi 20 juillet 2022 11:16:23(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4

Voir son père et sa tante réunis lui fit chaud au cœur également. Il ne manquait qu’un visage au tableau. Sans un mot, les yeux humides mais souriant, il saisit cette fois les deux dans ses bras, les soulevant quasiment, avant de s’écarter et d’effacer une larmiche du revers de la main.

« Je vous suis reconnaissant de vous inquiéter ainsi, et je sais que je peux compter sur votre soutien. Merci. Je suis plus que chanceux de la famille qui m’a été donnée et ça me donne justement toutes les raisons de me battre.

À ce sujet, même si je ne quitterai pas mon marteau, trop fidèle compagnon, j'ai envie de marquer mon engagement et mon hommage en portant les armes. Papa, est-ce que tu as une épée longue bien afûtée et un bouclier robuste sous la main ?  »


Son ton pouvait paraître trop solennel pour une demande finalement basique dans ces circonstances, mais ses deux interlocuteurs en comprenaient très bien la raison.
thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#12 Envoyé le : vendredi 22 juillet 2022 21:41:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs




Sinèad et Joram échangèrent un regard, et Sinaèd hocha la tête, décidée.
« Vas y, Joram. Il est plus que temps. »


Joram acquiesça, et s'éclipsa quelques minutes, revenant avec un bouclier marqué d'une épée et d'une rapière entrecroisées, et d'une longue épée d'acier, simple, dans le style Sarkorien, et un peu usée, mais en parfait état. La lame jetait des reflets lumineux...Le métal devait être d'excellente qualité. Joram lui remis aussi le fourreau.
« C'est plus proche d'une relique familiale, mais personne ne l'a porté depuis des décennies. Je sais que tu en feras bon usage, et je serai plus rassuré que tu l'ais avec toi. »

Sinèad inspira, la voix un peu étranglée.
« C'étaient les armes de Roxana, avant que je ne lui forge Aube Carmine. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#13 Envoyé le : mardi 26 juillet 2022 10:24:54(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4

Lorsque son père lui présenta les armes, Hama se senti écrasé par le poids de leur histoire. Acceptant avec humilité une telle relique, il mit un genou à terre pour les recevoir. Il examina la lame savamment, avec le regard d'un expert qui admire un travail dont il ne se sent pas encore capable.

« C'est un vrai bijou cette lame Sinéad, tu as encore beaucoup de chose à m'enseigner. »

Puis son regard se porta sur le bouclier, robuste et soigneusement blasonné. Il apprécia les armes quelques instants et sembla réaliser : l'épée et la rapière. Iomédae et Arazni. Roxana et Sinéad... il fût a nouveau pris d'émotion. Les larmes aux yeux, il étreint sa tante vigoureusement avant de la reposer au sol après plusieurs secondes.

« Merci, j'imagine tout ce que cela représente. Je ne sais pas si je le mérite encore, mais je tâcherai d'en être digne. »

Encore ému, il prit un temps puis enchaîna :

« Je pense me mettre au service d'Irabeth, elle aura du travail pour nous dès demain. J'espère que tu seras des nôtres Sinéad, et que nous pourrons compter sur tes fourneaux papa. Mais puisque j'ai la nuit pour moi, je vais en tirer tout ce que je peux en commençant par un verre avec nos camarades. Sentez-vous libres de nous rejoindre, la boisson n'en sera que meilleure. »

Modifié par un utilisateur mardi 26 juillet 2022 10:27:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#14 Envoyé le : vendredi 5 août 2022 22:35:06(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs




Sinèad ne parvint pas à retenir un sourire tendre, celle d'une femme sur laquelle les années pesait face à son neveu. Elle écrasa une larme, et rendit à Hama son étreinte.
« Hama, je n'imagine personne d'autre plus digne de la porter. Et ce n'est pas mon meilleur travail...Mais j'ai encore un compte à régler au nom de Roxana, et j'ai besoin d'Aube Carmine pour cela.

En tout cas, ne t'en fais pas, je ne doute pas un instant que tu en sois digne! »


Elle relâcha le forgeron, un peu embarassée.
« Allez, n'en fais pas trop, tu vas me faire rougir! Et bien sûr que je serai des vôtres, Kenabres est aussi ma ville! »


Joram esquissa lui aussi un sourire d'approbation, et posa une main ferme sur l'épaule de Hama.
« Irabeth est une femme solide, et fiable. On ne serait pas là sans elle. Je vais faire de mon mieux pour aider, si j'arrive à faire entendre raison à cette tête de mule de nain qui a la main sur la forge! Comme s'il pouvait forger sans dormir! »

Le vieux forgeron était un peu agacé, mais paraissait surtout fier de son fils.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET