Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : dimanche 14 août 2022 19:35:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
17 Rova 4722 - Goka, Cité des Lanternes, Temple de la Grue


Musique - la Chute de la Grue

Ce soir là, le Temple de la Grue brillait de milles lanternes. Temple était sans doute peu approprié, après tout, l'endroit n'avait pas véritablement accueilli de cérémonies religieuses depuis des siècles. On y vénérait, dans un lointain passé, les Grues Impériales qui symbolisaient le pouvoir de l'Empire de Yizhing. Deux empires s'étaient effondrés depuis, et cela faisait une éternité que les citoyens de Goka ne vénéraient plus ces oiseaux. A présent, le temple abritait surtout le quartier général de la Triade du même nom.

Et pourtant, en ce soir de Rova, alors qu'à l'extérieur, les rues étaient balayées la brise du début de l'automne, chargée de sel, d'épices et de fumée, et que les passants se promenaient ou se pressaient à la lueur des Lanternes Blanches du Puits d'Encre, le Temple de la Grue avait véritablement l'air de bien porter son nom. D'autant que des dizaines de grues étaient rassemblés là...en tout cas si on se fiait au surnom des membres de la Triade.

Ce soir était un soir d'intronisation, et tous les membres de la Triade ayant déjà reçu leurs tatouages et prêté leurs serments étaient présents pour assister aux serments de nouveaux camarades. Jiao la Grue, le Shan Chu de la Triade, un vieil homme dont le visage ridé trahissait la ruse mais pas la dangerosité, était au premier rangs, ses officiers avec lui. Mais pour une telle cérémonie, c'était An Lai, la maîtresse de l'encens, qui présidait. La jeune femme au visage peint, dans des robes rouges qui paraissaient presque trop grande pour elle, préparait avec une efficacité qui aurait été fébrile chez une femme moins assurée de ses gestes l'encre qui complèterait les tatouages des nouvelles recrues, sous leur regard et celui de la Triade toute entière.

Le terme de nouvelle recrue n'était pas tout à fait exact. Les cinqs futurs initiés avaient déjà passé plusieurs années au service de la Grue, mais à présent qu'ils avaient fait leurs preuves, ils pouvaient devenir des grues à part entière. Même à Goka, ce petit groupe était particulièrement hétéroclites. Le premier était de loin le plus solidement batit du lot, et même s'il paraissait humain à première vu, quelque chose dans l'aura d'Akuma indiquait quelque chose de...plus. A ses côtés se tenait une demi-elfe au regard doré, étincelant, un sourire confiant sur le visage...Aiko n'était pas aussi grande que son voisin mais son aura compensait sans peine. Le troisième se détachait plus encore du lot, recouvert d'un plumage noir, serres acérées cliquetantes sur le sol de pierre, Miran le tengu ne trahissait pas la moindre trace de nervosité. A ses côté se tenait Xiaoming, sa longue chevelure pâle cascadant sur une épaule, sa présence presque...muette, comme si elle parvenait à se faire discrète tout en étant au cendre de l'attention. Enfin, la cinquième et la plus petite d'une bonne tête, si l'on exceptait ses cornes, peinait à contenir son impatience. Qiu Li gardait son calme tant bien que mal en passant une main dans la fourrure du renard au pelage blanc à ses côtés.

Chacun d'entre eux avait une épaule découverte, portant un tatouage encore frais et presque achevé - ou, dans le cas de Miran, une infusion de magie ayant coloré son plumage - n'attendant plus que la dernière touche que leur apporterait An Lai, celle qui scellerait leur serment et leur allégeance à la Triade.


An Lai brisa la quiétude de la scène, allumant d'un revers de main les bâtonnets d'encens disposés sur l'autel. Elle avait déposé deux coupes sur l'autel, l'une d'alcool de riz chaud, l'autre d'encre. Solennelle, elle s'adressa à l'assemblée.
« Nous sommes rassemblés entre frères et soeurs de la Grue pour accueillir parmi nous cinq nouveaux initiés. Ils ont fait leurs preuves parmi nous, et méritent notre confiance. Si l'un d'entre vous s'oppose à ce qu'ils rejoignent notre pacte, l'heure est venue d'élever votre voix. »

Seul le silence lui répondit, se dissipant après un instant de tension. Il était extrêmement rare que qui que ce soit se manifeste à ce stade, mais le passé portait tout de même son lot d'exception. Après un instant, An Lai reprit.
« L'heure est venue de prêter vos serments, et de vous lier au reste d'entre nous. »

Avec un regard intense, elle tendit une dague à Akuma. Les gestes et les serments avaient été répétés et étaient une seconde nature. Un à un, les nouveaux initiés tracèrent une ligne sanglante sur leur paume, ajoutant quelques gouttes de leur sang à l'encre, et prononcèrent les serments.
« Je prête serment de fidélité et de loyauté à mes frères et soeurs de la Grue. Je les défendrai, et ils me défendront. Je les aiderai, et ils m'aideront, et si nécessaire, je les vengerai, comme ils me vengeront. Nous nous dresserons comme un seul être, ailes déployées, fier et debout sur la Terre et sous le Ciel, porteurs de leurs bénédictions.

Je ne verserai pas le sang de l'un de mes frères, ni ne lèverai la main sur eux. Je défendrai la Grue contre tout ceux qui lui barreront la route. Ce serment me lie, de cette nuit jusqu'au jour, et jusqu'au dernier de mes jours, jusqu'au jugement de la Tisserande. Puisse la Grue elle même me mettre en pièces si je fais défaut à ce serment. »


Une fois le serment prononcé, chacun pris une gorgée de l'alcool de riz, et An Lai inspira profondément, infusant l'encre mêlée de sang de sa magie. Lentement, cinq filets d'encre s'élevèrent vers les initiés, répondant aux gestes patients d'An Lai, serpentant le long de leurs tatouages frais pour sceller la magie qui les animait. Le temps d'un souffle, et la magie qu'ils portaient se noua aux tatouages, les grues tatouées sur leur peau et leurs plumes déployant leurs ailes dans une parfaite harmonie.

La porte explosa dans un grondement de tonnerre, noyant le Temple de la Grue dans une épaisse fumée.



Akuma reprit connaissance avec un goût de fumée sur la langue, et une effroyable pression sur la poitrine. Clignant des yeux, le géant réalisa qu'il était coincé sous un amas de poutre, certaines noircies par les flammes. Tout son corps était endolorie, et un mouvement lui fit réaliser que son épaule droite était déboitée, la douleur s'intensifiant au moindre effort de ce côté. Il cligna des yeux, tentant de percer la fumée.

La chaleur et la fumée n'étaient généralement pas un problème pour Aiko, mais son retour à la conscience s'accompagna d'une violente douleur qui lui était trop familière, celle d'une profonde brûlure le long de sa jambe. Se redressa tant bien que mal sur un coude parsemé de coupures et d'échardes, elle réalisa que ses vêtements s'étaient en partie consumés, jusqu'au genou, et elle se souvint vaguement les avoir éteint avec difficulté. La douleur engourdissait ses pensées, mais elle réalisé qu'elle était étendu non loin de l'autel, près d'un mur actuellement en flammes.

Miran ne se souvenait pas, même sur ses contrats les plus délicats, d'avoir été aussi mal en point. Il avait la nette impression que son crâne allait éclater tant la douleur était intense, l'un de ses yeux était aveuglé par une trace de sang séché, et la vive douleur au bas de son dos l'informa qu'il avait été poignardé. Et que la lame était encore logée dans la plaie. Un poids bloquait ses jambes, celui d'un cadavre, et ses vêtements étaient poissés de sang.

Xiaoming s'éveilla avec une quinte de toux, le souffle court, sa manche étrangement chaude et...gluante. Elle baissa les yeux vers une immense tâche écarlate qui avait dévoré la moitié de sa veste...Si tout cela était son sang, elle aurait du y rester depuis longtemps, mais les seules blessures qu'elles percevaient étaient...une plaie brûlante à la joue et le long de la gorge, pas assez profonde pour expliquer le sang...et une douleur plus diffuse, comprimant sa poitrine et son souffle.

Qiu Li gémit en reprenant conscience, sentant la langue rapeuse de Zetian contre sa joue. Une pointe de douleur courait le long de sa mâchoire, et elle redressa péniblement la tête, se redressant tant bien que mal dans le coin où elle s'était réfugiée...un de ses bras était cassé, et elle réalisa qu'une dague était encore fichée dans sa jambe. La renarde à ses côtés étaient maculée de sang et boitait piteusement.

Les souvenirs leur revinrent peu à peu, l'explosion et la fumée, des silhouettes vêtues de gris et de noir filant à travers les volutes, lames au poing, les hurlements d'alarme et les cris de rages et de douleur, l'odeur métallique du sang et la brûlure des flammes qui dévoraient toujours le Temple de la Grue. Les lieux étaient un carnage, éclaboussés d'assez de sang pour qu'il forme des flaques qui commençaient tout juste à noircir, des dizaines de cadavres jonchant le sol...Tous des grues. L'autel lui même était rongé par les flammes, ainsi que le cadavre d'An Lai qui y était adossé. Le combat a été aussi brutal que bref, et c'est un miracle que vous en ayez réchappé...

Un miracle qui sera peut être de courte durée. Le Temple est rongé par l'incendie, et des appels, des voix à peine audible, vous indiquent que vous n'avez sans doute pas perdu connaissance bien longtemps...certains des assaillants sont encore dans les environs, et vous êtes loin d'être en état de combattre.

Modifié par un utilisateur lundi 29 août 2022 00:21:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 3 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Online Tea  
#2 Envoyé le : dimanche 28 août 2022 22:11:06(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26


Toute son enfance, Miran a craint les explosions. Une crainte savamment distillée par ses parents, dans l'espoir de lui apprendre à être prudent avec la poudre noire stockée dans l'atelier et le magasin, qu'il avait ensuite appris à maîtriser et dépasser ; désormais, elles faisaient partie de son quotidien - sauf que, d'habitude, c'est lui qui en est à l'origine et qu'elles n'ont pas pour but de souffler un bâtiment !

Il lui faut du temps pour reprendre ses esprits, surmonter le malaise qui le prend aux tripes et lui donne envie de remettre repas et alcool, parvenir à se débarrasser des surimpressions qui gênent sa vue et du bourdonnement qui assourdi ses oreilles ; il repousse le poids porté sur sa jambe et se rend compte, ce faisant, qu'il s'agit d'une personne inconsciente (temporairement ou définitivement), avant de se coucher sur le flanc et de pousser un cri perçant de douleur. « Merde ! On m'a planté ! » Gémit-il pathétiquement, en portant les serres à l'endroit où la lame est plantée dans son dos. Son premier réflexe aurait été de la retirer mais il pourrait se vider de son sang, il la laisse donc en place et se lève, péniblement.

Il s'assure d'abord que le corps qu'il a repoussé était froid, avant de lui faire les poches. Pitié, dis-moi que t'es armé...

Ceci fait, il titube jusqu'au prochain corps sur son passage, celui de Qiu Liu, qu'il entend gémir de douleur. Il l'attrape par les chevilles et la tire de son trou, avant de faire de même de son animal de compagnie. « Faut se tirer... Vite... »

Modifié par un modérateur dimanche 18 septembre 2022 17:28:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Brukash  
#3 Envoyé le : dimanche 28 août 2022 22:24:55(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0


La fumée est dense, Akuma est perdu, le feu consume son chez lui, le feu consume ses amis, le feu consume son âme. Il à mal, cette douleur, qui provient de partout, il la ressent dans tout son être. Mais aussi très distinctement dans sa poitrine. Il sent comme une pointe dans son cœur, comme une pointe dans son âme, le monde des songes l’appelle. Il relâche ses muscles, finalement, cette chaleur est si apaisante...

...Akuma...Akuma...AKUMA...

« Père? »

...Akuma...Akuma...Debout!...

« Père! »

Akuma se redresse, une force colossale lui permet de s'extirper des gravas qui l'encombre. Une douleur aigu le pourfend dans la poitrine, le reste de son corps endolori par la douleur, ne semble plus le gêner mise à part au niveau de l'épaule. Ce qui l'empêche de réaliser des mouvement de se coté. Mais le mal qui provient de son torse au niveau du cœur, le force à serrer les dents. Il n'en peu plus, il ouvre sa tunique et ne vois rien. Rien qui ressemble de prêt ou de loin à une blessure. Alors ne comprenant pas ce qui lui arrive Akuma cherche du regard son père, Fidèle bras droit du chef de clan. Mais son regard aussi loin porte t'il ne lui permet pas de le trouver. Le massacre qui s'offre à ses yeux le laisse stupéfait. Dans son cœur la douleur reste, et dans son âme une colère commence à grandir.

...Akuma...Akuma...Debout Maintenant...

Akuma ne comprend pas, il se retourne, regarde autour mais ne vois personne. mais qu'elle est cette voie qui lui parle! d’où vient-elle? Puis un peu plus loin près de l'autel, il aperçoit Aiko. Un mur en flamme pas très loin la menaçant, Akuma décide de ce lever pour se mouvoir jusqu'à elle.

...Akuma...Dépèche toi!

Bien qu'intrigué par cette voie qui l'ordonne, Akuma, avance sans être déstabilisé. Il arrive à hauteur d'Aiko non sans difficulté et s'agenouille à sa hauteur.

« Aiko! il faut bouger, ce mur va s’effondrer d'un instant à l’autre! »

Akuma tant le bras pour aider Aiko à se relever.

Modifié par un utilisateur dimanche 28 août 2022 22:56:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Brukash pour l'utilité de ce message.
Offline Djinn  
#4 Envoyé le : lundi 29 août 2022 10:07:11(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
Il ne fallut qu'un instant de conscience à Xi pour comprendre qu'une fois encore, toute sa vie lui avait été arrachée. Elle retint les sanglots et les larmes, Maître Jiao lui avait bien inculqué qu'il y avait un temps pour chaque chose... Et elle devait enfermer sa tristesse et son désespoir bien profondément sous la surface, elle leur accorderait de son temps plus tard à un moment plus opportun.

Elle ouvrit un oeil discrètement pour s'assurer que le carnage avait prit fin et qu'il n'y avait plus d'assaillant, ensuite elle voulut se relever... La douleur émotionnelle fit place à la douleur physique, Xi se mordit les lèvres pour ne pas hurler alors qu'elle se redressait. Elle remarqua alors que ses cocélébrants en avait eux aussi réchappé, peut-être avaient-ils été sauvé par leur position près de l'autel, ou les résidus de magie de l'application du tatouage. Visiblement les autres s'occupaient déjà les un des autres, elle décida donc de parcourir les grues inconscientes avec deux objectifs. Premièrement trouver des survivants, et deuxièmement, trouver pour eux cinq des habits moins visibles et moins abimés.

  • Perception : 1d20+8 donne [17] + 8 = 25

Modifié par un utilisateur lundi 29 août 2022 11:37:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#5 Envoyé le : mardi 30 août 2022 15:55:23(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112
Thème d'Aiko : De braise à dragon

“Les grues”. Aiko n’avait jamais aimé ce nom. Mais ils lui avaient donné la chance d’espérer un Goka nouveau, renouant le lien avec la nature, sans pour autant condamner le progrès technologique, bien qu’elle y soit allergique. En ce soir de Rova donc, la jeune druidesse asociale voyait les choses changer. La pousse germait par delà les dalles de la grand rue. Tout se passait comme prévu. Du moins jusqu’à ce qu’une explosion ne retentisse derrière elle, précipitant la tombée de rideau.

Le réveil fut pénible. Les flammes et leurs douleurs étaient de vieilles compagnes d’infortune pour Aiko, qui avait déjà connu le désagrément d’être brûlée vive. Portant sa main valide à sa jambe, elle se concentra sur ses flux vitaux pour en soulager la douleur, laissant sa magie vitale circuler dans ses veines. Voyant Akuma auprès d’elle, elle lui agrippa volontiers le bras, se hissant avec force et moult grognements.
«  Gnn… Peste… Merci…  »

Les yeux d’Aiko étaient pétillants de rage et de flammes. La dragonne avait été contrariée, et elle avait beaucoup de mal à contenir son sang froid. Un rapide coup d’oeil aux alentours lui indiqua qu’ici, c’était la merde, et potentiellement aussi dehors, avec leurs assaillants toujours dans les parages. Que faire… Elle, en tant que druidesse des cendres, aurait pu rester dans les ruines du temple… Mais pas ses compagnons… Il y avait toujours au moins une solution… Rouge peut-être… ?

«  Je… vais grimper. Je vous indiquerai quand la voie sera libre pour sortir. Rassemble les survivants près de l’entrée… Ensuite… On pourra se soigner correctement. » suggéra-t-elle à Akuma.

Aiko lance “Soin” sur sa jambe.
Offline Boadicee  
#6 Envoyé le : mercredi 31 août 2022 19:26:08(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Qiu étouffa un cri de douleur lorsque Miran la tira de l'amas de cadavres qui la dissimulait à moitié, la dague dans sa cuisse ponctuant le moindre mouvement d'une intense douleur. Zetian boitait aussi, comme un miroir de la jeune tieflinne. Malgré l'agonie grinçante de sa jambe, et celle, sourde, des fractures à son bras et sa mâchoire, elle sentait encore la magie du pacte courir en elle, les étincelles de pouvoir ancrées à sa peau. L'heure n'était pas à l'émerveillement, cependant. Se redressant lentement, avec précaution, elle parvint à se mettre à la hauteur du tengu. Elle voulu parler, mais sa mâchoire brisée manqua de lui faire perdre connaissance, et elle se contenta d'un hochement de tête, suivant l'assassin blessé vers les silhouettes indistinctes d'Akuma et Xiaoming dans la fumée, sa renarde blanche, pelage tâché par le sang et la suie, la suivant tant bien que mal.

Le temple de la Grue était devenu un véritable charnier, et Aiko, la douleur de sa jambe refluant grâce à sa magie, mi-rampa mi-grimpa vers la sortie, aux aguets, cherchant une voie sûre pour prendre la fuite. En atteignant les marches les plus élevées, près de la porte principale, quand son regard tomba sur un cadavre quelques marches plus haut...deux carreaux d'arbalètes dans la poitrine.

Pendant ce temps, Xiaoming fouillait les lieux de fond en comble, tentant de ne pas respirer trop de fumée. Aucune trace de survivants, en dehors d'eux; mais elle parvint à trouver cinq robes, manteaux et capes qui seraient moins voyant que leurs tenues actuelles, et se fondraient mieux dans la pénombre.

L'incendie était en train de s'étendre, et un pan du plafond s'effondra, poutres embrasée s'écrasant à leur étage. Un pan du mur avait été emporté par l'effondrement, menant à l'extérieur...à condition de pouvoir traverser à travers les flammes qui rongeaient le mur.

Si vous voulez tenter de sortir discrètement par la grande porte, j'aurais d'un jet de Discrétion, pour passer par la faille dans le mur, ce serait Athlétisme.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Brukash  
#7 Envoyé le : mercredi 31 août 2022 22:09:35(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0


Aiko disparait rapidement dans les volutes de fumées qui s'intensifie. On ne vois guère plus très loin avec le feu qui s'étend de plus en plus. Akuma se met en quête de retrouver des survivants pour les rassembler près de l'entrée. Il parcours les décombres et observes les alentours pour emprunter les chemins les moins risqué. Au fur et à mesure de son avancée Akuma repense à son engagement, celui là même qu'il vient de prêter a la triade de la grue. et il pense aussi à son père, ou est-il? Il le cherche tout en parcourant le temple en flamme.

Akuma...avance...il est trop tard...

Rah et cette voie, Akuma, se demande d’où elle vient. Il est maintenant un peu près sur de ne plus être à moitié assommé. Si cette voix n'est pas le fruit de son imagination, il ne peut s'agir que d'une chose...Akuma se fige d’effroi, ce n'est pas possible, ses jambes qui tiennent bon jusqu'ici flanchent d'un seul coup. Le voila qui tombe les deux genoux au sol, ses mains se portent instantanément vers sa tête.
« NON PERE!!!!!!!! »

Akuma!.. DEBOUT!.. Pas le temps pour ça!


Les mains d'Akuma quitte son visage pour aller se plonger dans le sol couvert de gravas et referme ses poings tout en réduisant en poussière tout ce qui peut s'y trouver. Avachi ainsi, Akuma hurle toute sa rage.
« RAAAAAAHHHHHH, JE VAIS VOUS BUTER! »

Akuma, leurs heures viendront... Allez relève toi...Sors nous de la!

Akuma sert les dents, retient ses larmes, et se relève, désormais un lueur rouge et brillante relui dans ses yeux. Il vengera son père et tout son clan, mais pour l'heure, il faut en ressortir vivant...tout ces cris on fini par attirer à lui ses trois confrères de cérémonies. Ces derniers le trouvent changé, il se tient désormais debout, les yeux rougeoyant. une aura sombre semble s'être emparée de lui. et bien qu'il était déjà une force de la nature, désormais il semble encore plus fort qu'avant.

« Vous êtes vivants? Venez on doit se sortir d'ici, Aiko à pris de la hauteur pour voir si l'entrée est sure, rejoignons là. »

Modifié par un modérateur vendredi 2 septembre 2022 23:14:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#8 Envoyé le : vendredi 2 septembre 2022 23:25:01(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Musique - la Chute de la Grue

Une fois que les survivants furent rassemblés dans le temple envahi de fumée, de braise et de l'odeur du sang, Aiko en appela à la magie qui courait le long de ses veines. Les cinq survivants, à commencer par la druidesse, furent soudain envahie d'une intense chaleur, brûlante, qui n'avait rien à voir avec celle de l'incendie. Les blessures fumèrent, les os se ressoudant comme des pièces de métal fondues les unes aux autres, les plaies et douleurs se consument dans un éclair incandescent. En un instant, la magie se dissipa, ayant guéri l'essentiel de leurs blessures.




Sa magie dissipée, Aiko se métamorphosa, prenant la forme d'un énorme rat pour se glisser par la fissure embrasée dans le mur du temple, parvenant à s'éclipser avec quelques poils roussis. A l'extérieur, dans la ruelle, l'air frais de la nuit la frappa somme une bourrasque, et il lui fallu un instant pour s'habituer à l'obscurité. Des lueurs pâles, les Lanternes blanches du Puits d'Encre où ils se trouvaient, donnaient à la nuit une vague clarté, mais pas suffisamment pour dissiper entièrement la pénombre. Elle entendait toujours des voix, et dans le lointain des appels aux Veilleurs, mais pour l'heure la ruelle était déserte, peut être assez longtemps pour qu'ils puissent prendre la fuite, s'ils étaient rapides. Elle entrevoyait des silhouettes au bout de la rue, mais indistincts...cette opportunité ne durerait pas.

A l'intérieur du temple, Qiu Li posa une main sur l'avant-bras d'Akuma, main minuscule par rapport à la sienne, sa peau dépourvue de cals contrastant avec celle, rude, du guerrier. Elle fit jouer sa mâchoire, que la magie venait de ressouder, et lui adressa un regard partageant sa furie, le tatouage de la Grue sur son épaule étincelant de magie.
« Ils ne s'en tireront pas comme ça, Akuma. Mais avant ça, il faut qu'on soit encore en vie pour se venger.

On a pas de temps à perdre, même si je ne suis pas ravie de m'engager là dedans. »


Elle glissa un regard vers la fissure embrasée.

J'aurais besoin d'un jet d'Acrobatie pour vous glisser par la faille, ou d'un jet d'Athletisme pour forcer le passage, au choix. C'est un DD15.
Vous récupérez tous 20 PVs grâce au sort de soin d'Aiko.

Modifié par un utilisateur vendredi 2 septembre 2022 23:29:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Tea  
#9 Envoyé le : lundi 5 septembre 2022 16:00:59(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26
Miran arrache la lame coincée dans son dos, sentant ses chairs se régénérer sous l'effet du sort d'Aiko - première fois qu'il est soigné grâce à la magie, c'est... étrange, comme sensation, mais bien plus rapide qu'un cataplasme. Il essuie l'arme sur les vêtements d'un cadavre, avant de la ranger dans sa manche. « Estimez-vous heureux, vos os ne sont pas creux comme les miens, » dit-il en s'engageant dans la faille, avant de sortir de l'autre côté, dans la ruelle, sans un seul accroc à sa tenue.

Il adresse un bref signe de tête à Aiko et pousse un soupir de soulagement. Pour le moment, tout est bien.

« Tu connais un endroit où nous pourrions nous cacher ? Je ne connais que des planques de la Grue, ce qui ne doit pas être très sûr, pour le moment. »

Modifié par un modérateur dimanche 18 septembre 2022 17:28:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Djinn  
#10 Envoyé le : mardi 6 septembre 2022 21:50:39(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
Une fois son tour terminé, Xi rejoint ses co-cérémoniants et indiqua d'un hochement de tête qu'elle n'avait trouvé aucun survivant. Elle prit ensuite quelques instants pour tendre à chacun des vêtements plus propres et plus discret et elle enfila les siens sans faire preuve de la moindre pudeur.

Elle accueillit avec grand plaisir le soin magique, elle commençait à avoir du mal à cacher son état proche de l'évanouissement.

La jeune femme prit ensuite une écharde de bois pour s'en servi de pic à chignon puis à l'aide de cendre, elle poudra ses cheveux pour atténuer grandement leur éclat blanc. Une fois son déguisement sommaire réalisé, elle s'engouffra dans la brèche à la suite du tengu.

Offline Brukash  
#11 Envoyé le : mardi 6 septembre 2022 22:15:19(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0
Akuma attend que tous le monde soit sortit pour fermer la marche il n'abandonnerai personne. Il fais signe à Qiu Li de passé juste derrière Xi. Il en profite pour rapidement passé les vêtements fournis par Xi.

Quand vint son tour de passé Akuma ne prend aucune prudence pour s'extirper du temple en flammes. Il fonce tête baissée vers la faille dans le mur.
son corps volumineux ecarte tout ce qui se trouve sur son passage ce qui ne manques pas de lui laisser quelques egratinures. Mais rien qui puisse entamer la determination du colosse à passer.

Une fois dehors Akuma prend un instant pour soufler et tenter de se calmer pour mieux réfléchir.
Offline Boadicee  
#12 Envoyé le : mercredi 7 septembre 2022 18:54:49(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Musique - la Chute de la Grue

Une fois que les survivants furent rassemblés dans le temple envahi de fumée, de braise et de l'odeur du sang, Aiko en appela à la magie qui courait le long de ses veines. Les cinq survivants, à commencer par la druidesse, furent soudain envahie d'une intense chaleur, brûlante, qui n'avait rien à voir avec celle de l'incendie. Les blessures fumèrent, les os se ressoudant comme des pièces de métal fondues les unes aux autres, les plaies et douleurs se consument dans un éclair incandescent. En un instant, la magie se dissipa, ayant guéri l'essentiel de leurs blessures.




Qiu Li remarqua le manège de Xi, et accepta la robe sombre qu'elle lui tendit avec gratitude, s'enveloppant dans l'étoffe clairement trop grande et rabattant un capuchon trouvé sur sa chevelure blanche trop repérable. Jetant un regard plein d'appréhension à la brèche, elle inspira profondément, et s'élança, se glissant entre les pans de murs embrasés en un instant.

Zetian, la renarde blanche qui ne la quittait pas, bondit à sa suite, bientôt suivie par Akuma, et en quelques instants, ils avaient tous émergé dans la ruelle enténébrée où Aiko les avaient devancé.

Le coeur battant, Qiu balbutia.
« Hhhh...pas moi...je n'avais que la Grue, personne d'autre. Mais Miran a raison: les planques de la Grue ne sont pas sûres, et on ne peut pas rester là. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Brukash  
#13 Envoyé le : mercredi 7 septembre 2022 22:45:14(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0
Akuma pris le temps de remercier Aiko pour sa magie.

« Et bien, ça fais du bien de plus se sentir briser de partout, même si j'ai appris à endurer la douleur. Merci Aiko.
 »


Akuma, part d'ici....le plus vite possible!

Akuma souffre pourtant bien plus que de douleurs physiques. Le mal qu'on vient de lui faire la magie n'y peut rien. Ajouter à cela l'arrivée d'une entité démoniaque en son corps et voila à quoi le moine devait maintenant faire face!

« Je dois me rendre chez moi, vérifier que tout le monde va bien. Et surtout je dois annoncer à ma mère, mes frères et mes sœurs pour la triade, la mort du Shan Chu et le décès de notre Fu Shan Chu. Je connais les chemins plus discret pour se rendre chez moi, je peu vous héberger pour cette nuit.
 »


Akuma? Je t'ai pas dis de foncer!

Modifié par un modérateur samedi 10 septembre 2022 16:05:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Tea  
#14 Envoyé le : jeudi 8 septembre 2022 21:32:06(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26
« C'est une mauvaise idée. Visiblement, quelqu'un veut l'organisation hors d'état de nuire. Nous avons une cible dans le dos. Inutile de transformer nos proches en dommages collatéraux. » Répond Miran, d'une voix plus ferme qu'il ne l'aurait voulu.

Mieux vaut ne pas nous demander ce qui est advenu de nos proches. Pour le moment. Et dans l'intérêt de nos assaillants... Car ça deviendrait personnel, pas professionnel.

« Je connais bien les Volutes. Si nous nous dirigeons par là, je devrais pouvoir nous trouver une planque mais qui ne saurait être autre chose que provisoire. »

Modifié par un modérateur dimanche 18 septembre 2022 17:29:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#15 Envoyé le : vendredi 9 septembre 2022 08:45:07(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112
Thème d'Aiko : De braise à dragon

Reprenant forme humaine après son repérage, Aiko posa silencieusement une calme calme mais ferme sur l’épaule d’Akuma. Elle n’était pas des plus sociales, ou du moins se gardait-elle de trop se dévoiler, mais elle comprenait sa peine.
«  Garde ta peine. Nous le vengerons.  » murmura-t-elle.

Elle-même n’avait pas de réel désir de vengeance, ni même d’attaches à vrai dire, précisément pour ce genre de raison. Mais parler ne fait pas cuire le riz. La question de la planque la rendit pensive.

«  Une planque hein… J’ai bien une piaule partagée sous les combles… Mais tout comme notre ami à plumes, cela ne peut-être que temporaire... Mais si vous cherchez une planque où vous établir… Il y a un endroit où l’on ne nous cherchera pas. Les égouts.  » proposa la druidesse urbaine.
Offline Djinn  
#16 Envoyé le : samedi 10 septembre 2022 08:14:09(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
[
Xi prit la parole et ils purent entendre sa voix douce et posée pour la première fois.
« Je suis de l'avis de Miran... Ce que nous venons de vivre ressemble à une destruction systématique... Dans notre malheur, nous avons une chance... Mis à part peut-être Akuma, nous ne sommes aucun des figures visibles ou importantes de la Grue, mais peut-être que nos contacts ou nos proches le sont... » Elle porta son regard sur Akuma. « Est-ce que foncer à la maison de thé familiale ne ressemble pas à un cri : "vous m'avez raté, voici une nouvelle chance" ?... Il y a peut-être un endroit où tu pourrais intercepter un membre de ta famille, un endroit qui ne serait pas potentiellement surveillé... »

Elle laissa Akuma cogiter à la situation et continua pour le reste du groupe.
« Ce que je vous propose, c'est de recommencer une vie... Ensemble, parce qu'on sera plus fort et parce qu'on a un lien immuable qui nous unit... Pourquoi ne pas entrer dans une auberge d'un quartier plutôt anonyme, tel un groupe d'aventurier arrivé la veille et demander une chambre pour la semaine et ensuite, on avise... »
Offline Brukash  
#17 Envoyé le : samedi 10 septembre 2022 09:49:42(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0
Akuma entendit ce que chacun de ses frères de cérémonies avait à dire. Mais il ne pouvais pas rester là sans savoir.

« J'entends bien ce que vous dite, mais nous sommes toujours en vie, pour moi soit on nous à laisser vivre, soit personne ne nous apporte d'importance! Quoi qu'il advienne mon père est le bras droit de la triade et je ne peux laisser ma famille sans savoir ce qu'il s'est passé! Qui plus est, je dois aussi vérifier que personne ne s'en est pris à eux. Concernant la maison de thé, ce n'est pas là que je me rend, ma famille possède une demeure dans ce quartier même à une heure de marche. Je ne compte pas foncer tête baissée vers ma maison en criant et en me montrant mais plus subtilement et discrètement. Je connais un peu le coin et saurais me rendre chez moi sans être vu. »

Akuma prend un temps de réflexions pour chacune des propositions des derniers membres du clan de la grue.


« Nous sommes les derniers survivants de notre triade mais n'oublions pas notre serment! Je suis contre l'idée de personne, mais je ne laisserai pas ma famille et mes devoirs derrière moi! Ce caché dans un premier temps d'accord mais il faudra tôt ou tard ce montrer. Je ne suis pas sur qu'on soit une menace pour qui que ce soit désormais. A nous cinq on ne fera pas grand chose. Il y a énormément de malfrats qui tente leur chance tout les jours à Goka! Je ne suis pas sur qu'on soit obliger de prendre autant de précautions! Qui plus es mes devoirs familiaux vont me rattraper »

Akuma marque une pause pour laisser le temps à ses compagnons de réfléchir à la situations

« Quoi qu'il en soit après un rapide passage chez moi, je suis prêt à vous rejoindre ou l'on veux, on pourra alors discuter sans être sous pression, nous ne devrions pas rester dans le coin du temple ça va grouiller de veilleurs! »

Modifié par un modérateur samedi 10 septembre 2022 16:11:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Tea  
#18 Envoyé le : samedi 10 septembre 2022 13:02:33(UTC)
Tea
Rang : Membre
Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
Messages : 26
« Une raison supplémentaire de ne pas nous rendre chez nous. Au vu du massacre, les Veilleurs vont ratisser la zone et interroger tout le monde. Ils n'hésiteront pas à classer rapidement cette affaire et on a de belles tronches de coupables. On doit trouver une planque, maintenant. » Miran tourne son attention vers Aiko. « On devrait suivre son idée : les égouts. »

Modifié par un modérateur dimanche 18 septembre 2022 17:29:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#19 Envoyé le : samedi 10 septembre 2022 16:26:55(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Musique - la Chute de la Grue




Pour l'heure, personne n'était encore venu dans leur direction, mais la ruelle ne resterait pas déserte éternellement. Sans doute même pas très longtemps. Qiu se pencha, murmurant quelques mots à l'oreille de Zetian, et la renarde hocha la tête, bondissant à travers la ruelle et jusqu'à une gouttière pour garder un oeil sur les alentours.
« J'ai demandé à Zetian de garder un oeil vigilant, on peut être une minute avant de devoir bouger. »

Elle grimaça.
« Akuma...je ne peux pas prétendre que je comprends ce que tu ressens...je n'ai pas de famille que je regretterais. Mais Miran n'a pas tords, si la maison des Noburo est surveillée, tu risques d'attirer l'attention sur eux. Je ne dis pas qu'il ne faut pas leur transmettre la nouvelle, mais je pense que le faire maintenant, c'est trop dangereux.

Si tu insistes quand même...alors n'y va pas seul. Je suggère que l'un d'entre nous t'accompagne. Nous sommes frères et soeurs de sang, maintenant. C'est le moins que nous puissions faire. »


La demi-oni glissa un regard à Xi et Aiko.
« Vous avez toutes les deux raison...on devrait descendre vers les Terriers, sous la ville. En passant par les égouts pour effacer nos traces. On trouvera un endroit où nous réfugier, quitte à faire de la place, et surtout où on pourra décider de la suite. Aiko, tu connais peut être un coin? »

Le tatouage flamboya sur son épaule, et sur celle de tous ses compagnons.
« A ce que nous en savons, la Triade de la Grue n'existe plus. A part nous. Mais cela n'invalide pas nos serments. »

Akuma


Planques? - Société DD20/Savoir: Crime DD15


Assaillants - Société DD18/Savoir: Crime ou Triades DD12

Modifié par un utilisateur samedi 10 septembre 2022 16:42:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Brukash  
#20 Envoyé le : dimanche 11 septembre 2022 22:21:56(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0
Akuma entendais bien ce que ces frères et sœur lui disaient, il pouvait même le comprendre, mais il ne pouvait se résigner à abandonner sa famille s'il pouvait les sauver d'un quel compte danger, il ne se pardonnerait jamais d'avoir eu l’occasion d'agir pour tenter de les sauver mais de ne pas l'avoir fait!
« Mes chers frères et sœurs, j’entends ce que vous dites, mais je ne puis me résigner à laisser ma famille sans savoir si un danger pèse sur eux. »

C'est avec un regard ferme qu'il entama sa phrase suivante.

« Cependant, je vais vous suivre jusqu'à ce qu'on trouve un endroit de ralliement, ensuite je m'en irais seul chez moi, je ne voudrais pas non plus vous nuire! Ça serait bête de tous mourir pour mes responsabilités personnelles. Une fois que je me serais assuré que ma famille va bien, je reviendrais vers vous! »

Akuma fort nerveux ajouta.

« Nous devrions bouger! Il me semble que nous sommes tous partant pour les égouts je me trompe? »

Pour le MJ.

Modifié par un modérateur mercredi 14 septembre 2022 20:51:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET