Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

14 Pages«<11121314>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Rhajzad  
#241 Envoyé le : lundi 19 septembre 2022 19:39:14(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:4/7N2:5/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Dét.P ou M

34 / 37

L'arbalétrière n'était pas réapparue.
Mais au moins, on pouvait voir que la magie psychique agissait en ces lieux, les cinq Raayaatma blessées laissèrent échapper un soupir.
Puis, tendant le carreau ensanglanté devant elle/s, avancèrent dans le couloir en déclarant :
« Il faut retrouver cette hantise. On ne sait pas comment s'écoule le temps dans ce plan, alors n'en perdons pas : fonçons vers le jardin intérieur, c'est là qu'eut lieu l'assassinat... »

Modifié par un utilisateur mercredi 21 septembre 2022 08:53:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#242 Envoyé le : lundi 26 septembre 2022 16:16:24(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Cauchemars




Tatiana grimaça, mais l'arbalétrière...la hantise en général....semblait avoir été apaisée par la magie de Raayaatma, au moins à proximité immédiate. Tout cela ressemblait à une manifestation de colère, un sort d'apaisement expliquerait pourquoi les lieux ne se montraient plus immédiatement hostiles. Mais la présence était toujours là, vigilante.

Acquiesçant en silence, Tatiana raffermit sa prise sur son bouclier, escortant ses amis à travers les couloirs incendiés du manoir.

Le jardin intérieur était un tableau de tragédie figée dans le temps. Le jardin tout entier était noirci, comme le reste du manoir, et la végétation fumait encore, tandis que des braises et des étincelles flottaient dans l'air tendu. Un goût d'ozone flottait dans l'air, comme après la foudre. L'arbalétrière, toujours masquée par le foulard autour de son visage, était là, braquant son arme sur une silhouette autour de la fontaine, figée dans le temps.


Deux autres silhouettes se tenaient face à elle, près de la fontaine. La première, la plus éloignée, était indistincte, comme une simple ombre floue, mais même sans qu'elle n'ait de traits ou de détails dans son apparence, elle leur paraissait étrangement...jeune...? Apeurée?

L'autre, plus proche, était blanche, éthérée et autour d'elle le jardin était en parfait état, sans la moindre trace d'incendie ou de furie. Son visage ne comportait pas de traits non plus, et sa chevelure était semblable à des filaments éthérés de nuages...son regard était noir comme l'encre, mais braquait sur l'arbalétrière un regard à demi-implorant, à demi-désolé. Sa poitrine était transpercée d'un carreau, un filet de sang d'un écarlate choquant coulant sur sa peau couleur d'ivoire.

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Probe  
#243 Envoyé le : vendredi 30 septembre 2022 21:38:58(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Jeanne
Mutagène : 1/1
Extraits Nv1 : 5/5
Extraits Nv2 : 3/3
Extraits Nv3 : 1/1
CA 16-18 (C11, D15)
Ref+6,Vig+7,Vol+4
Sanity XX/32

59 / 59

Troublée par les étrangetés du rêve, les barrières mentales de Jeanne tremblèrent de nouveau sérieusement lorsque Raayaatma se mit à se dédoubler. Toutes les voix incompréhensibles guettaient une faille du bord de sa conscience. Il n’en fallu pas plus pour qu’elles se mettent à s’exprimer de nouveau.
« Nous sommes en danger danger danger. Vite, il nous faut nous en aller aller aller.  »
« Tu vois, Poulette. J’avais raison. Cette saloperie va revenir et nous, on va déguster. Laisse-moi la main, et on sortira de là intacts. Promis, je te la ferai pas à l’envers. »
« C’est une hantise. Personne n’est armée pour y faire face. Notre meilleure option serait de se mettre à couvert le temps de trouver une solution satisfaisante. Mais je ne suis pas sûr que nous puissions la faire disparaitre définitivement. Toutefois, une position en retrait et des protections en plus ne seraient pas du luxe. »
« Hohé ! Y’a quelqu’un ? S’il-vous-plaît, aidez-moi ! Quelqu'un ! N’importe qui ! Je vous en supplie, je veux sortir de là avant qu’il ne revienne ! »
« Il approche approche approche. Vite, il faut fuir fuir fuir. »
« Laisse-moi faire. De toute façon, tu n’as pas de meilleure option. Je suis le mieux taillé pour affronté les problèmes, et tu le sais. Si tu me passes le relai, on y gagnera tous. Je pourrais nous sortir de là en un seul morceau et l’autre n’aura qu’à régler ses problèmes toute seule ! C’est pas nos oignons. Allez, traine pas. Il nous reste pas beaucoup de temps.  »
« Face aux hantises, certains chercheurs se sont penchés sur la question. Mais très peu ont pu reproduire avec exactitude les conditions de sa naissance. Ou du moins, si certains y sont arrivés, personne n’a pu en témoigner. Cela laisse à penser le cas échéant qu’une hantise peut être extrêmement dangereuse. Mon avis en tant qu’homme de science serait de l’étudier tout en restant en retrait. Peut-être que la psychisme pourra exploiter un élément qui nous est pour l’instant inconnu.  »
« Je n’en peux plus. Je ne pourrai pas supporter de repasser entre ses mains une fois de plus. Je vous en prie… »
Essayant de ramener ces voix au niveau de murmures inaudibles, Jeanne serrait les dents à s’en faire blanchir les gencives. Il fallait que la situation avance et vite, sinon la noble au caractère exécrable n’allait plus pouvoir retenir les autres personnalités occupant le corps de Byar bien longtemps. Heureusement, Raayaatma agit et les choses semblèrent se calmer. Et ce calme apparent sembla aussi se répercuter sur Jeanne et les voix qui lui parlaient.

Suivant le groupe jusqu’au lieu suivant, la noble ne put retenir un haut-le-coeur. l’effort demandé sur les dernières minutes avait pris une taxe sur son corps, et l’avait laissé fébrile. Trop faible pour se montrer bravache, elle souffla du bout des lèvres : « Et maintenant, que fait-on ? »
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
thanks 1 utilisateur a remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#244 Envoyé le : samedi 1 octobre 2022 15:26:32(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4
36 / 36

Coriolis

CA : 20(C16, S15)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)


Sur les talons de Raayaatma qui semblait commencer à comprendre ce qui se tramait dans ce rêve, Coriolis était un peu rassurée et continuait de montrer son soutien à la psychiste. Ce jusqu’à ce qu’elles atteignent le jardin où la vision offerte fit l’effet d’une douche froide sur l’elfe. La vue d’une chose d’apparence si pure et bonne, transpercée d’un carreau dans ce décor infernal avait de quoi remuer les tripes. Les yeux de la roublarde s’humidifièrent ostensiblement tandis qu’elle posa sa main sur l’épaule de son amie.

« Raayaa…je suis désolée… »
Offline Rhajzad  
#245 Envoyé le : mardi 4 octobre 2022 20:52:38(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Sacrifice(s)

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:4/7N2:5/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Dét.P ou M

34 / 37
La scène n'était pas mystérieuse pour Raayaatma, mais tellement douloureuse...
Elle savait qu'elle... était derrière, mais se contenterait de prendre cette deuxième silhouette dans l'apaisement des émotions qu'elle irradiait toujours et, faisant signe à ses compagnes de rester en arrière, elle s'avança (avec ses reflets) jusqu'à la première silhouette blanche : sa mère, transpercée du carreau mortel, elle lui murmura :
« Si j'avais pu t'empêcher de prendre ma place, maman... tu sais que je l'aurais fait. Merci de m'avoir donné ainsi la vie... pour la deuxième fois, et puisses-tu reposer en paix. »
... pour se mettre devant elle, se retournant vers l'arbalétrière, l'implorant en retour :
« Eershya... c'est moi que tu vises, c'est moi que tu veux tuer. Pas ma Protectrice. Je suis venue là, jusqu'à toi, uniquement pour que tu puisses enfin achever ton cycle maudit qui te retient ici, dans ce palais brûlé, dans ces souvenirs en cendres, dans tout ce qui a disparu, sauf en ma vive mémoire, en mes pires cauchemars...
Alors, laisse-moi t'offrir ce que tu veux, afin que nous trouvions -un peu de- paix toutes deux : c'est mon seul vœu ! »

Écartant les bras, Raayaatma s'exposa de ce geste à l'assassin de sa mère et son arme brandie...

Modifié par un utilisateur jeudi 6 octobre 2022 21:30:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#246 Envoyé le : jeudi 6 octobre 2022 10:18:17(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Scath : L’envol du phénix

Pensive, Scath tentait de décrypter la manière dont fonctionnait la dimension des rêves, mystère encore non perçé des mortels à l’heure de leur réflexion. La manière dont ce monde se contorsionnait était des plus singulières.

Ne pouvant pour l’heure rien faire de bien utile pour ses alliés, Scath adopta simplement une posture de soutien. Si elle pouvait, d’une manière ou d’une autre, apporter son aide… C’était mieux que rien.

«  Courage Raayaa ! Tu peux surmonter ça !  »
Offline Boadicee  
#247 Posted : vendredi 7 octobre 2022 22:11:48(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Cauchemars

Tatiana n'avait dit mot, mais elle aussi était frappée par la scène figée dans le temps, pâlissant. Une goutte de sueur froide perla le long de sa mâchoire. Si les rêves de Raayaatma étaient figés dans cet instant...
Mais commenter ne lui appartenait pas, et elle hésitait sur la conduite à tenir, serrant la main sur les sangles de son bouclier, incertaine.


Tandis que la guerrière rousse était en plein dilemme, le rêve réagit à la présence de Raayaatma...ou était-ce à l'appel de Scath? Rien n'avait bougé quand Raayaatma s'était interposée entre l'arbalétrière cauchemardesque et la silhouette pâle, mais quand Scath la héla, le temps repris son cours, avec un craquement semblable à du verre brisé.

L'arbalétrière tira. Et le carreau fendit les airs, allant se ficher profondément dans la poitrine de la Protectrice, éclaboussant l'herbe et les fleurs du jardin...et les robes de Raayaatma, de sang noir. La Protectrice n'hésita pas, tournant le dos à l'arbalétrière et saisissant Raayaatma par les épaules, malgré ses affreuses blessures. Elle n'avait pas de bouche pour parler, mais son regard étincelant comme une éclipse dans la nuit croisa celui de sa fille, plaidant qu'elle comprenne.

Détection des pensées

Modifié par un utilisateur vendredi 7 octobre 2022 22:12:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Rhajzad  
#248 Envoyé le : samedi 8 octobre 2022 18:34:54(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:4/7N2:5/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Dét.Pensées

34 / 37
Le temps ne s'écoulait pas de manière linéaire en ce domaine où la physique avait d'autres règles, aussi...
L'arbalète, son carreau, l'interposition des Raayaatma et la cible blanche avaient sans raison changé de configuration, pour répéter inlassablement l'assassinat passé...
En une gerbe de sang noir, avant un affrontement de regard encore plus sombre vers la psychiste aux saphirs embués de larmes.
Mais sans se préoccuper de mort imminente, l'échange de pensées, quelle que soit la dimension, est quant à lui quasi-instantané :
Merci, Ma Protectrice... tu agis -encore aujourd'hui- avec une bienveillance qui doit être mon exemple, et non mon remords.
De même que tu sais ce qui mena mes choix, pour ma voie et... ma discipline*, oui, mère, je ne remettrais plus les tiens en cause, mais accepterai maintenant ton geste comme bénédiction, et non l'inverse.
Puisses-tu ainsi me pardonner n'avoir pas compris plus tôt, et trouver le repos que ton âme pure à tant mérité... avec tout mon amour que je n'ai jamais renié.

Tu étais morte, comme des pas qui s’arrêtent.
Mais si c’était un départ pour un nouveau voyage ?

Tu étais à terre, comme un arbre abattu.
Mais si c’était une graine germant dans une terre nouvelle ?

Tu étais partie, comme une porte qui claque.
Mais si c’était un passage s’ouvrant sur d’autres paysages ?

Tu n'étais plus, et c’était comme un silence qui hurle.
Mais s’il nous aidait à entendre la fragile musique de la Vie ?


Le front basané orné d'un troisième œil se pencha doucement vers celui de la blanche silhouette, sans nécessité, d'abord parce que la vudraine se retrouvait un peu égarée, à défaut de submergée, par ce (dernier ?) échange revivant tant d'horreur traumatique en sa quête onirique d'un poème oublié...

Modifié par un utilisateur mardi 25 octobre 2022 19:41:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#249 Envoyé le : dimanche 9 octobre 2022 17:03:52(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093

Amélia
Lepida Lakmyr

Lignage niveau 11

CA : 14 (C 13, S 11)
Ref +5 . Vig +4 . Vol +7
Sorts :
SLA : Detect Magic
I : 7/7
II : 7/7
III : 5/5
Astral voyager 1/1
Peerless Speed 1/1
Prescience 4/4

40 / 40

Carmen

CA : 21
Ref +5 . Vig +1 . Vol +7
Familier Gerboise
Pouvoir spécial :
chapeau
Manifest Dreams 2pts
+ 4 initiative

10 / 10
Ne sachant que faire dans ce monde onirique, vu que sa présence était parfaitement accessoire et que la logique du monde était trop propre à un individu pour être saisie par une personne qui se moquait un peu de la logique... Notre enfant des plans s'interrogea sur l'opportunité fondamentale d'explorer ces territoires en groupe plutôt que e chacun aller chercher son propre mystère dans le secret de sa pensée. Alors bien sur ce qui était perdu en efficacité était sans doute quelque part gagné en "liens de groupes".... Même si pour l'elfe habituée à faire de nouvelles rencontres éphémères, ce genre de choses ne durait pas. C'était peut-être aussi à cause de rituel qui impliquait que tout le monde participe bon gré mal gré ? Et elle... Elle en ferait quoi de tous ces gens qui allaient s'aventurer dans ses rêves informulés ? Est-ce que cela la changerait ? Est-ce que cela changerait l'image qu'ils avaient d'elle ? Et s'ils trouvaient quelque chose d'affreux ou de très gênant ? Tout ceci laissait Amélia perplexe...

C'est à ce moment là que Raayaatma fut frappée à nouveau d'un carreau imaginaire ce qui tira l’ensorceleuse de sa rêverie. Elle ne savait pas vraiment quoi faire pour aider. Elle ne pouvait pas la soigner et visiblement, ce n'était pas un combat ordinaire... C'était un geste très noble de la part de la psychiste. Amélia espérait que le sacrifice qu'elle consentait en se laissant frapper ainsi aurait une portée symbolique suffisante pour résoudre l'énigme.

Serait-elle capable d'en faire autant ?

Modifié par un utilisateur dimanche 9 octobre 2022 17:05:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#250 Envoyé le : samedi 15 octobre 2022 18:49:32(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Cauchemars


La Protectrice ne répondit pas à Raayaatma, mais ses pensées n'avaient pas besoin d'être formulées. La psychiste pouvait sentir l'amour, la fierté et la note de soulagement qui se déversait de la silhouette fantômatique. Cette dernier se pencha, serrant Raayaatma dans ses bras alors que le rêve commençait à changer. Peu à peu, la silhouette blanche se dissipa, comme la brume dispersée par le vent. Avec elle, l'arbalétrière en noir disparue elle aussi. Le jardin et le manoir incendié s'éclaircirent peu à peu, les cendres et les braises laissant la place à un jardin luxurian. Le manoir lui-même avait perdu toute trace de cendre ou de brûlures. Le rêve était redevenu...paisible.




Tatiana observa le jardin se métamorphoser sous leurs yeux, méfiante, mais elle se relâcha peu à peu en voyant le rêve de Raayaatma perdre son voile de destruction. Elle rengaina son épée et son bouclier, et tendit la main vers son amie psychiste sans oser la toucher.
« Raayaatma? Tout va bien? »

Scath
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline MrCroque  
#251 Envoyé le : dimanche 16 octobre 2022 15:11:04(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4
36 / 36

Coriolis

CA : 20(C16, S15)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)


Sidérée par la scène qui s’était déroulée, l’elfe n’avait pas réagit jusque là. Bouche bée, ses quelques larmes étaient devenues un véritable fleuve d’émotions quand elle se prit en plein visage l’histoire de Raayaatma, et ce traumatisme apparemment fondateur la concernant. Elle ignorait si Raayaatma s’en souvenait sans oser leur en parler, ou si ce rêve était l’occasion pour elle de le déterrer et l’affronter de nouveau, mais cela remit en perspective toute la personnalité de la psychiste aux yeux de Coriolis. Perforée par la douleur que son amie devait éprouver à ce moment, elle montra bien moins de retenue que Tatiana et se jeta à son cou sans trop de recul sur la situation et sans bien savoir comment s’exprimer.

« C’est… je… pardon… je savais pas tout ça et… si je peux… si on peut… oh mais c’est si… tiens bon ma chérie, ça ira… je pense… on est là, elle est là aussi, » sanglottait-elle en posant sa main contre le coeur de son amie.

Modifié par un utilisateur lundi 17 octobre 2022 09:20:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié MrCroque pour l'utilité de ce message.
Offline Rhajzad  
#252 Envoyé le : dimanche 16 octobre 2022 22:07:52(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:3/7N2:5/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Dét.Pensées

34 / 37
La scène était encore plus surnaturelle : Raayaatma hébétée sur place, alors que disparaissaient silhouette blanche, noire arbalétrière, décors de cendres et de ruines, ainsi qu'images excédentaires de la vudraine, se dissipant plop-à-plop ! tandis que le jardin intérieur redevenait luxuriant.
L'arrivée soudaine et l'accolade de Coriolis offrirent un appui bienvenu à la psychiste,
couverte de sang noir, au bord de la rupture...
Qui eut tout juste la force de s'accrocher à l'agile elfe; juste comme ça... en muet remerciement.
Larmes n'auraient pas mieux exprimé son chagrin, son besoin... de ne plus être seule ici, maintenant... comme ailleurs, tout le temps.
Les yeux d'azur s'occultèrent un instant sous leurs paupières ombrées tandis qu'elle penchait sa tête sur l'épaule offerte en ce moment suspendu...
Se demandant si l'épreuve était terminée...
Si le poème était bien celui ré-entendu ?
Re-vécu... comme Re-naissance...
En apaisement et en sapience.

Modifié par un utilisateur lundi 17 octobre 2022 09:09:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#253 Envoyé le : vendredi 21 octobre 2022 22:08:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Vudra Onirique

Le rêve semblait parcouru...D'échos. On était loin de l'effondrement qu'ils avaient vécu lorsque le rêve de Scath s'était effondré après son départ, mais l'esprit endormi de Raayaatma était clairement bouleversé, suffisamment pour que le rêve tout entier soit en train de se transformer. La tension, la fumée et la braise, et même l'électricité dans l'air et la chaleur étouffante qui régnait sur la ville vudrani onirique depuis leur arrivée s'étaient dissipés.

A présent, le rêve était...plaisant. Ou, plus précisément, serein. Comme si le coeur ardent de l'été était redevenu printemps, et le chaos qui menaçait de gronder à travers ce petit coin de la Dimension des Rêves s'était atténué en même temps que le deuil qui tourmentait Raayaatma.

Quelle que soit la raison, il semblait que leur intervention n'ait pas été inutile. Dans la paume de Raayaatma se trouvait un fragment de vélin, sur lequel le poème qu'elle avait récité était inscrit. Sa simple vue résonnait avec la psychiste...c'était bien ce qu'il lui fallait.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Rhajzad  
#254 Envoyé le : vendredi 21 octobre 2022 23:13:56(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:3/7N2:5/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Dét.Pensées

34 / 37
Raayaatma sentit l'apparition du velin catalyste, n'ayant aucun doute sur son authenticité.
« Merci. », murmura t'elle à l'oreille pointue la plus proche, de celle qui l'avait soutenue si spontanément :
« ... tu peux me serrer un peu moins fort le cou, maintenant... »
battant des cils pour désembuer les saphirs de son regard en retrouvant un peu de sourire. Elle se tourna ensuite vers les autres, affrontant ses deux mains paume à paume devant son cœur avant de s'incliner doucement vers elles :
« Et merci à vous, mes amies, de m'avoir accompagnée, de m'avoir soutenue... et d'être encore là.
Tout le monde peut reprendre son souffle, et moi la première... dans ce beau jardin vudrani, très représentatif de l'exotisme de nos latitudes tropicales, et dont la beauté et la sérénité nous aident dans les moments difficiles... »

Quand elle se rapprocha de Tatiana, élargissant son sourire, elle posa doucement quelques doigts délicats sur la main spontanément tendue et le gantelet renforcé, en toute amitié :
« ... peut-être cela t'évoque t'il moments plus ou moins oubliés... de ton côté सर्कार (sarkaar) ? »
Puis se tournant vers les autres :
« Désolée de vous avoir imposé mon cauchemar, ma discipline m'a depuis longtemps appris à pardonner, à m'affranchir de la vengeance et laisser leur mauvais karma à ceux qui nous blessent, mais ce n'était pas Eershya ma hantise... c'était ma propre culpabilité ; il est encore plus difficile de se pardonner à soi-même, même si le détachement est notre voie : l'illumination peine à éclairer certains recoins, au fond de nos cœurs.
Ton encouragement au moment critique m'a beaucoup aidé, Scath, sinon à comprendre, du moins à saisir que tout dépendait de moi. Merci encore... »

Montrant à toutes le velin roulé en sa main :
« Nous avons réussi. Voilà mon catalyste. Je ne peux vous offrir que de l'eau fraîche et quelques fruits frais, ici : je crains que cela ne suffise pas à certaine(s)... »
Avec un sourire redevenu plus large, et clin d'œil vers leur enthousiaste facilement assoiffée, elle proposa :
« Alors si quelqu'un veut s'exercer à la formule de transfert au Salon des Songes (je peux l'aider), ou bien je vous emmène ? »

Modifié par un utilisateur samedi 29 octobre 2022 16:54:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#255 Envoyé le : mardi 25 octobre 2022 09:50:27(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Scath : L’envol du phénix

Impressionnée par la scène, restée bouche bée devant une telle… pureté ?, Scath ne pouvait que contempler le flot des événements, se demandant comment aider sa compagnonne au mieux, ou du moins d’être là pour elle si besoin. Mais… En la matière, Coriolis était une étoile, une perle rare, il fallait bien le reconnaître.

Elle fut sortie de ses pensées par la voix mélodieuse qui s'insinue dans sa tête, lui réveillant l’appétit. Frisson de peur de l’inconnu mêlé à une sorte de sentiment rassurant difficile à décrire.
Qu… Qui es-tu ?

De nouveau capturée par cette étrange pensée, les évènements virent une Scath légèrement perdue mais sincèrement bienveillante reprendre la parole.
«  Bien joué, excellemment joué même… Ne t’excuse pas Raayaa, merci d’avoir partagé cette intimité avec nous… Et merci à toi Cory.  »

Petite pause, avant de reprendre, d'un air se voulant plus enjoué.
«  Je ne serais pas contre une petite pause et un bon verre avant de reprendre nos explorations métapsy…trukchiques. Vous pensez que l’on pourrait “imaginer” un festin de roi dans les Songes du Rêveur ?  » demanda-t-elle, essayant naïvement de regonfler le moral des troupes.

Offline Boadicee  
#256 Envoyé le : samedi 29 octobre 2022 16:24:43(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Vudra Onirique




Tatiana sourit en retour, et prit délicatement la main de Raayaatma dans la sienne dans un geste de réconfort, l'espace d'un instant.
« Pas le moindre. Je n'ai pas la moindre trace de Vudra qui subsiste, en dehors de mon nom...mais je suis contente de t'avoir retrouvé, Raayaa; et même si je n'ai pas tout saisi...c'est rassurant de voir que tu vas mieux. »

Elle grimaça, distordant légèrement sa cicatrice.
« Mais je dois dire que ça ne me rassure pas de voir ce qui peut hanter les rêves de quelqu'un d'aussi serein que toi et de songer ensuite à ce qui pourrait hanter les miens. Ou ceux de Byar et de ses co-habitants. »

La guerrière soupira.
« On pourra s'en préoccuper une autre fois! Scath a raison, on devrait prendre l'occasion de rêver un festin une fois de retour au Salon des Songes! Pas sûre que ça nous nourrisse, mais je veux tenter l'expérience! Raayaatma, si tu veux bien...? »

Scath





Salon des Songes


Moins d'un instant plus tard, ils retrouvèrent leurs sens au milieu du Salon des Songes, les constellations flottant dans l'infini mauve et noir brillant doucement de l'autre côté des fenêtres.

Le Prince Rêveur leva les yeux de son croquis, avec un sourire, et leva sa tasse de thé à leur adresse.
« Bonne chasse? »

Modifié par un utilisateur samedi 29 octobre 2022 16:33:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline MrCroque  
#257 Envoyé le : dimanche 30 octobre 2022 20:51:07(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 4
36 / 36

Coriolis

CA : 20(C16, S15)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)


L'elfe se remettait de ses émotions en douceur, et séchait ses larmes avec un grand sourire quand l'humeur s'allégea. Toujours à fleur de peau après les évènements et révélations qu'elle venait de vivre, son côté tactile était exacerbé et elle passait de mains en mains pour s'assurer que tout le monde allait bien et surtout qu'elle était bien entourée. Si ce n'était pas son histoire qui venait de défiler, elle avait quand même fait l'effet d'un électrochoc sur Coriolis qui mit immédiatement un point d'honneur à rappeler à quel point elle tenait à ses camarades.

Enfin, la proposition de Scath fut le point culminant de l'ascension vers le retour de la bonne humeur communicative de la roublarde. Enthousiasmée par l'idée, elle retourna au salon des songes et accapara le prince rêveur instantanément.

« Excellente l'ami ! Et en parlant de chasse, on a les crocs ! L'amie Scath a parlé d'un festin, alors j'espère que vos gardes-manger sont pleins. Allez hop : du gibier, des haricots, de la patate douce, sauce aux airelles et miches de pain siouplaît. Les copines, vous buvez quoi ? »

Elle sauta sur une chaise, tapotant sur le rebord de la table en attendant d'être servie, et tira un siège pour Raayaatma.

« Allez, siège d'honneur pour ma princesse Vudrani. P'têt qu'on peut ajouter des spécialités de chez toi au menu, ton plat d'enfance par exemple ? Enfin... si tu t'en rappelles... D'ailleurs euh... quand tu auras bu un coup, tu voudras bien me dire ce que ça fait de... retrouver un souvenir comme ça ? Tu te rappelais de cet épisode avant de le voir dans ton rêve ou il est revenu comme ça ? Et toi Scath, tu as recollé des bouts depuis ton rêve ? Je me demande ce que ça va donner dans le mien. Je vous cache pas que j'appréhende un peu alors tous vos conseils sont les bienvenus. »
Offline Probe  
#258 Envoyé le : lundi 31 octobre 2022 01:03:13(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Jeanne
Mutagène : 1/1
Extraits Nv1 : 5/5
Extraits Nv2 : 3/3
Extraits Nv3 : 1/1
CA 16-18 (C11, D15)
Ref+6,Vig+7,Vol+4
Sanity XX/32

59 / 59

Toujours secouée par la fin du rêve de Raayaatma, Jeanne restait en retrait. Quelque chose l'avait touché dans les remerciements que leur avait adressée la vuldraine. Et pourtant, loin de la calmer, le rêve avait bousculé quelque chose dans la psyché de la noble. Ses défenses jusqu'alors plutôt solides avaient tremblé, s'étaient fissurées mais ne s'étaient pas encore écroulées. Incapable de se reprendre, elle restait silencieuse et hermétique à son environnement, répondant uniquement par des phrases courtes lorsqu'il le fallait. Le festin ne lui apportait aucun réconfort, sans qu'elle ne puisse se l'expliquer. Seul ce sentiment de danger et de perte sourdait dans son esprit.

De l'extérieur, les autres voyaient toujours ce visage à la mine hautaine. Mais de cette langue accérée, nulle trace pour l'instant. Seuls quelques truchements in petto venaient faire tiquer ce visage déplaisant. Perdue dans ses pensées, Jeanne semblait momentanément imperméable à son environnement.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline Hikari  
#259 Envoyé le : mercredi 2 novembre 2022 10:54:37(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Scath : L’envol du phénix

Ravie d’être de retour en terrain “connu”, et que l’expédition onirique de Raayaa se soit conclue sur un succès, Scath allait pouvoir en profiter pour souffler en compagnie de ses amis et de faire une pause, histoire de clarifier les choses avec cette voix murmurant dans sa tête. Après avoir exposé la situation à la Tisserande -dont la voix mélodieuse lui donnait étrangement confiance- Scath avait rejoint les siens autour du Rêveur.

«  À notre réussite ?  » répondit-elle, proposant un toast.

«  N’importe quoi fera l’affaire, pour mon bidou affamé ! Et une liqueur bien forte !  » plaisanta-t-elle, souhaitant redorer les esprits, avant de continuer.

«  De mon côté… Pas tellement en fait. Seulement les bribes du rêve… Et une dragonne aussi. C’est comme si j’avais “oublié” certaines de mes capacités.  » expliqua-t-elle, montrant son bras et durcissant les écailles le composant.

Elle réfléchit un instant, avant de répondre à Coriolis.
«  Je… ne suis pas certaine que nous allons pleinement retrouver nos souvenirs. Du moins, autrement que sous forme de récits ou d’informations. Mais c’est déjà ça, j’imagine, et si cela nous permet de trouver le moindre levier sur les actions de notre voleur… Je me pose néanmoins une question sur les Annales. Il paraît, selon les légendes que j’ai pu lire, qu’elles se situeraient aux frontières de la mystérieuse dimension du Temps. Vous pouvez nous confirmer cela, Rêveur ?  » demanda-t-elle, curieuse.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Rhajzad  
#260 Envoyé le : mercredi 2 novembre 2022 18:11:14(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA17/C12/D15_RP3/7
N1:3/7N2:4/6N3:5/5
Réf+5Vig+3Vol+7/10
SM44/44-Songeuse

34 / 37
L'épreuve était terminée... et Raayaatma songeuse, ouvrit sa main dépliant lentement ses doigts délicats pour libérer le rouleau de vélin rapporté, son poème du Dernier départ. Le guidant par la force de son esprit jusqu'à l'étagère dédiée, derrière le comptoir, au dessus des bouteilles, pour qu'il aille se poser... reposer... à côté de Mélodie.
Elles étaient bien revenues, et avaient besoin d'un... moment de cordialité. Cette... aventure avait été déconcertante... pour tout le monde, et sûrement frustrante aussi, par son caractère très personnel. Même si leur présence avait été décisive, et nécessaire, ne serait-ce que parce qu'ainsi elle ne pouvait fuir, renoncer, ni s'évanouir en les abandonnant là, les laissant affronter sans elle... ce qu'elle avait à affronter; elle-même.
Avec un doux sourire, elle revint à l'instant, présent, ce Songe qui devenait familier, ce Salon qui permettait de... rêver. Se laissant entraîner par l'enthousiasme de Cory, elle alla s'asseoir en précisant avec autant de sérieux que possible :
« ... pas princesse, Cory... devani, c'est plutôt un titre honorant ma sagesse, ma compréhension des choses religieuses ou arcaniques. Je ne sais pas si je le mérite, mais apparemment j'en rêve hi ! hi ! cela manque de modestie hi ! hi ! hi ! »
Se tournant vers le reflet en jaune de Llowls, elle indiqua le thé :
« "Il faut trois conditions pour faire bon thé : du temps, des braises et des amis..."
Avez vous du दार्जिलिंग (daarjiling), thé vudrani ? ou un sort onirique pour que j'essaie d'en importer ici ? Et que je fasse goûter à mes amies les sucreries de mon pays... ? »


Modifié par un utilisateur mardi 8 novembre 2022 10:09:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
14 Pages«<11121314>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET