Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages<12345>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Septimus-  
#41 Envoyé le : lundi 23 janvier 2017 21:02:57(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar répond hésitant à Madame K
« Il nous faut des vêtements chauds et du matériel contre le froid et les conditions de la Couronne, en espérant ne pas avoir à y être en hiver. Il faudra aussi du matériel alchimique pour fabriquer des sources de chaleur. Auriez-vous connaissance d'un marchand Ulfen qui aimerait avoir une cargaison livrée au Tian-Min dès que possible ? Une telle information serait tout utile à notre caravane qu'une liasse de papiers administratifs. Quant au Kami, je pense qu'on va avoir besoin d'eux. »



À la détresse de Quoovar, celui-ci ne sait pas trop sur quel pied danser. D'un côté, il a du mal à accepter que sa propre famille ait "vendu" Kelda, mais d'une autre côté, sans son père, le reste de sa famille serait dans un grand besoin. Il fait une petite moue avant de répondre.

« Je ne suis pas vraiment une référence en morale, tu sais. Je... Je ne sais pas trop. Je pense que nous devrions déjà avoir la preuve de sa trahison. Ensuite, je pense qu'il ne faut pas laisser passer une telle félonie. Il faut qu'il reconnaisse ça comme une erreur. Mais le tuer, ça serait trop, en particulier pour ta sœur et ta mère. Je... je peux m'occuper de le "convaincre" de sa mauvaise conduite, en espérant que cela laissera une empreinte durable. Si tu as peur de ne pas pouvoir te controller, je peux m'en occuper. Cela te conviendrait-il ? »


Offline Boadicee  
#42 Envoyé le : lundi 23 janvier 2017 21:52:26(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Madame K arbora un demi-sourire.
« Je devrais pouvoir trouver ça...par contre, si vous voulez des contacts avec les marchands Ulfen, ce n'est pas à moi qu'il faut s'adresser. Mais personne ne s'engage dans la couronne passé Desnus, il y a trop de risques d'être coincés par les tempêtes hivernales. »



Kelda se mordit la lèvre, indécise.
« Je...je devrais m'en occuper moi même, après tout, c'est une affaire qui ne concerne que ma famille. Je...tu crois vraiment pouvoir trouver une preuve? Je ne sais pas...mais si tu acceptes, peut être que ce serait mieux. En revanche, laisse moi te poser une question: pourquoi prendre ces peines pour moi? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#43 Envoyé le : lundi 23 janvier 2017 22:30:34(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61



« Je me doute que vous n'êtes pas une spécialiste des marchands Ulfen, mais peut-être auriez-vous entendu parler d'un marchand ayant besoin d'avoir une cargaison livrée au plus tôt. Je pense que nous vous avons prouvé que nous sommes capables. »




« Enquêter pour trouver des informations, c'est un peu devenu une seconde nature pour moi. Je vais faire ce que je peux. Par contre, si on trouve une preuve, je tiens à venir avec toi, même si je ne fais rien. Juste au cas où. Quant à te répondre sur le pourquoi, je .... je ne sais pas trop moi-même. Je... je crois que j'ai beaucoup apprécié le temps que nous avons passé ensemble quand tu m'as enseigné ta langue et ta culture. Peut-être que je me fais des idées, mais pour moi qui fus un solitaire, tant physiquement que moralement, pendant des années, une telle compagnie m'a changé les idées. La seule compagnie valable a été longtemps celle de Shalelu, qui est comme une sœur pour moi. Les autres filles, Shae, Solomyia, Kurimi, Ameiko, etc. je les vois maintenant comme des amis, mais... tu es différente. Ton histoire résonne dans mon être : tu étais dans une sorte de prison, celle du carcan de la famille et des traditions, et tu as choisis de prendre tous les risques pour en sortir et vivre la vie que tu mérites. Je... Je respecte ça et j'ai envie de t'aider, car j'ai l'impression que nous avons beaucoup en commun, malgré que tout nous sépare. Ou presque tout. »

Offline Boadicee  
#44 Envoyé le : mardi 24 janvier 2017 18:16:51(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Kelda hésita à nouveau, mais finit par trouver une issue au conflit intérieur qui la secouait.
Je...d'accord. Merci de ton aide Quoovar. Fait de ton mieux...Mais j'ignore si je préférerais trouver une preuve ou non.

Elle retrouva un peu de son sourire, et posa une main sur l'épaule du demi-elfe qu'elle dépassait de quelques centimètres.
« Quoovar, quel que sois ton passé, tu es quelqu'un de bien. Et tu ne mérites pas d'être solitaire, de quelque manière que ce soit. »
Elle lâcha Quoovar, et fit volte face avec un sourire.
« Bon! Si nous parcourons la Couronne, je devrais sans doute m'assurer que j'ai tout ce qu'il me faut. Je te retrouve bientôt! »

Alors qu'elle s'éloignait, elle se retourna, lui lançant par dessus son épaule.
« Oh, et Quoovar...merci. Je n'oublierai pas ces paroles...et nous aurons l'occasion d'en reparler. »


Eplucher les documents des Ombres Gelées se révéla plus long que Quoovar ne l'avait anticipé. Entre cette tâche et le raffinage des poisons qu'il espérait vendre à Madame K, les jours qui suivirent furent plutôt chargés pour le demi-elfe, même si il dormait peu.

Six jours plus tard, cependant, il avait achevé son oeuvre. Il avait pris le temps de retourner voir la parfumeuse Tian, échangeant les poisons qu'il avait fabriqué contre quelques copies sorties de livres de formules, et une bourse de pièces d'or. Elle n'avait pas réussi à trouver tout ce qu'il cherchait, mais la plupart des formules étaient là. Ne manquait que celle qui permettait au consommateur de voler. Elle avait également pu se procurer de quoi fabriquer ce dont ils auraient besoin pour résister à l'hiver. Tout cela n'était pas gratuit, mais elle l'assura que ce qu'il avait pu lui fournir comme informations en valait la peine.
Sandru se montra en revanche très surpris qu'il ait pu trouver de quoi équiper toute la caravane en si peu de temps, et décida de ne pas le questionner sur le prix. L'essentiel était qu'ils aient leur matériel, après tout.

Mais le plus délicat était le résultat de ses recherches dans les livres de compte des Runegivres. Il n'avait pas trouvé de preuve définitive, malheureusement, mais il paraissait assez normal qu'il n'y ait aucune trace d'un enlèvement dans des documents officiels. En revanche, il remarqua qu'un certain Erik Hellgrimm, c'est à dire le père de Kelda, avait obtenu un prêt de la part de la Guilde, à un taux d'intérêt quasi-nul. Et cela datait d'à peine une semaine plus tôt. Pas une indication claire, mais suffisamment pour nourrir des soupçons...

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#45 Envoyé le : mardi 24 janvier 2017 20:01:40(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Fervent adepte du libre arbitre, une fois la semi-preuve trouvée, Quoovar retourne voir Kelda en lui montrant les lignes comptable où son père apparait.

« Voilà, la preuve est légère, mais avec tes soupçons, je pense que ça permet de nous assurer qu'il t'a effectivement trahie. À partir de là, que voudrais-tu faire ? On peut aller le voir ensemble, et je peux sans doute le faire avouer si tu me laisses faire. Ou tu peux décider de me laisser lui faire la leçon. Dans tous les cas, je suis avec toi. »

Modifié par un utilisateur mardi 24 janvier 2017 20:02:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#46 Envoyé le : mardi 24 janvier 2017 22:32:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Kelda parcouru rapidement le document, et ses mains se crispèrent, manquant de détruire le parchemin. Elle serra les mâchoires, un éclair de mauvais augure dans le regard.
« CE...! »
Elle n'alla pas plus loin, incapable d'articuler tant la colère l'étranglait. Elle balaya l'endroit du regard, lâchant le parchemin et frappant la paroi de bois d'un chariot...suffisamment fort pour briser plusieurs planches.
Elle semblait avoir du mal à se focaliser, et ses yeux tombèrent finalement sur sa hache de bataille. Elle tendit la main, et s'arrêta, faisant un effort visible pour se contrôler. Ses phalanges blanchies tremblaient violemment.

Finalement, elle parvint à se maîtriser, avec un long soupir chargé de colère et de rancoeur.
« Allons le voir. Nous avons des comptes à régler. »
Elle n'avait pas pris son arme, mais son visage était figé en un masque froid, dissimulant mal la tempête qui régnait dans son esprit.

Modifié par un utilisateur mardi 24 janvier 2017 22:33:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#47 Envoyé le : mercredi 25 janvier 2017 02:21:35(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar ne dit rien de plus. Il sourit quand elle parvient à se calmer un peu, mais il soupçonne que ça ne sera que temporaire. Il la suit jusque chez la demeure de sa famille en silence. Lui, par contre, a emporté son arme. Il laissera faire Kelda, quelque soit sa manière d'agir, et l'aidera juste ce qu'il faut.

Offline Boadicee  
#48 Envoyé le : jeudi 26 janvier 2017 16:14:19(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Kelda fulminait face à la porte de la demeure familiale. Elle avait difficilement contrôlé sa colère alors qu'ils se frayaient un chemin à travers la ville jusqu'au quartier de Feu, mais à présent elle menaçait à nouveau de perdre le contrôle de ses émotions. Au moins n'était elle pas armée...
Elle frappa à la porte, secouant le panneau à chaque coup, jusqu'à ce qu'une voix réponde de l'autre côté.
« Du balai, on a pas le temps pour les colporteurs! »
Que la réponse ait été machinale ou non, Kelda ne le prit pas avec philosophie. Elle serra les dents et frappa la porte de toutes ses forces, enfonçant la serrure et arrachant le panneau de ses gonds. Le fracas attira l'attention, et trois personnes se précipitèrent dans l'entrée. Une jeune femme blonde, un peu plus jeune et beaucoup plus frêle que Kelda, portant une robe de lin sombre, une autre femme aux cheveux aile-de-corbeau, plus agée, et un homme dont l'épaisse barbe blonde était tressée.

Ils étaient tous les trois médusés, jusqu'à ce que la plus jeune parle, l'air stupéfaite.
« Kelda...? »
Sans lui prêter attention, l'ulfen se précipita sur l'homme et le souleva par le col, le plaquant contre le mur derrière lui.
« POURQUOI? »
Son regard d'ordinaire bleu glace s'était fait plus sombre qu'un ciel de tempête, et ses phalanges tremblaient violemment.
« Tu as peut être jugé bon de me déshériter, père, mais de là à penser que tu me haïrais assez pour me vendre à une guilde d'assassins! Que tu serais suffisamment lâche pour ne pas oser affronter ta propre fille? »

L'homme avait l'air à la fois confus et apeuré, et ne put que balbutier.
« ...De...de quoi tu parles...? Je ne savais pas que tu étais en ville! Je ne comprends pas ce qui te prends! »

La femme plus agée s'était précipitée vers sa fille, essayant de la calmer, mais elle n'avait tout simplement pas la stature pour l'empêcher de faire quoi que ce soit. Kelda laissa échapper un son ressemblant au feulement d'un lion des montagnes.
« Oh, mais j'ai la preuve que les Runegivres t'ont payé pour ça! Quoovar...montre lui. »

L'homme paraissait de plus en plus confus.
« Kelda, calme-toi, je t'en prie! C'est vrai que j'ai obtenu un crédit auprès des Runegivres, mais je ne... »

Kelda, le regard flamboyant, approcha son visage de celui de son père, menaçante.
« Je ne sais pas ce qui me retiens de... »
Ce n'est pas lui. C'est moi.


Tout le monde se tut. Kelda lâcha son père qui parvint à garder son équilibre, le souffle court, et sa mère ouvrit la bouche, sous le choc, avant de se précipiter vers son mari pour le soutenir. La seule personne qui n'avait pas l'air choqué était celle qui venait de parler: Thyrie, la soeur de Kelda. Alors que la guerrière cherchait ses mots, Thyrie en profita pour poursuivre.
« Qu'est ce que tu voulais que je fasse? Trois tengu sont venus ici, à ta recherche! Qu'est ce que j'aurais pu faire pour les arrêter? C'est toi la guerrière! Et c'est de ta faute si ils étaient après nous. Tu as peut être choisi ta vie, Kelda, mais est ce que tu as pensé aux conséquences de ton départ? Depuis que tu es partie, papa essaye de maintenir la boutique a flot, mais tout seul il ne pouvait pas nous soutenir! Et le travail que j'ai trouvé ne suffisait pas non plus! Alors oui, j'ai négocié pour obtenir de l'aide pour qu'il puisse embaucher un apprenti. Mais si tu ne nous avais pas abandonné ni traîné dans les conséquences de tes erreurs, on en serait pas arrivé là! »
Elle jeta un regard noir, chargé de déception et de colère à Kelda.
« Tu es tellement fière de ton indépendance, acceptes-en les conséquences. »

Durant la tirade de sa soeur, Kelda avait pâli, les traits décomposés. Elle avait l'air incapable de parler, cherchant ses mots, mais finit par changer de décision, repartant à grands pas. Elle lança au passage à Quoovar.
« Viens. Nous n'avons plus rien à faire ici. »


Kelda ne dit pas un mot sur le chemin du retour, et ce soir là, alors que le reste de la caravane échangeait des rires et des histoires sur leur découverte de Karlsgard, elle s'était mise volontairement à l'écart, murée dans un silence inhabituel, regardant sans appétit sa part de ragoût de poisson. Elle avait l'air sombre, et pensive, comme absorbée dans un débat intérieur.
Cette rencontre et l'explication qui l'accompagnait semblait avoir vraiment secoué la guerrière, au point qu'elle en était presque méconnaissable.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#49 Envoyé le : jeudi 26 janvier 2017 23:50:18(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar fut surpris de la révélation de la sœur de Kelda. Il avait été prêt à aider à se battre contre son père, le tuer même. Mais Quoovar vit que Kelda n'était pas prête à faire ça à sa sœur. Quoovar n'avait jamais vraiment eu de famille, tout au moins avant qu'il ne rencontre Shalelu et qu'elle devienne la sœur qu'il n'avait jamais eu. Il se demandait alors qu'ils rentraient ce qu'il ferait si Shalelu lui faisait une crasse pareil. Probablement rien à vrai dire... Une fois au camp, Quoovar partagea le silence et l'humeur de Kelda. Il resta avec elle, mais sans lui adresser la parole pendant un bon moment. Là encore, Quoovar était un partisan de laisser les gens vivre leurs propres erreurs et leurs propres succès. Toutefois, il voyait bien que l'ulfen était désemparée, et il souffrait de la voir ainsi. Finalement, il rompit le silence.

« Je suis désolée pour toi. Je sais que tu tiens, ou tenais, à ta sœur. On en avait un peu discuté. Je... Je pense qu'elle a eu tord, mais comme elle le dit, elle n'avait pas trop le choix. Mais tu as eu raison de prendre la décision de prendre ton indépendance.... Il y a longtemps déjà, j'ai appris une histoire qui correspond un peu, ou du moins qui contient une leçon pour toi.
Cite:
Il était une fois un demi-dieu prénommé Achille, fils d'une déesse mineure de l'océan et d'un roi mortel d'une ancienne cité du Taldor, avant que le Taldor existe. Quand il était petit, son père le roi l'amena voir un oracle pour connaître l'avenir de son fils. L'oracle lui dit que son fils aurait un choix à faire : mourir vieux d'une mort paisible mais inconnu de l'Histoire, ou mourir jeune mais auréolé d'une gloire éternelle. Son père préférait bien entendu voir son fils prendre sa succession et diriger son royaume après sa mort. Mais il arriva qu'une guerre énorme éclata alors qu'Achille était à peine sorti de l'adolescence. Contre les conseils de son père, sachant pertinemment la prédiction de l'oracle, Achille s'engagea. La guerre dura 10 ans, et pendant tout ce temps Achille fut en première ligne, et pendant tout ce temps il était invaincu. Pour finir la guerre au plus tôt, il défia même le général adverse en combat singulier, un seigneur de l'ancienne Thassilon. Invincible, auréolé de la gloire de centaines de faits d'armes, il battit le Thassilonien et précipita la fin de la guerre en donnant une victoire à son peuple. Pourtant, en pleine gloire, il fut tué par un soldat qui lui lança une flèche mortelle.

La morale de cette histoire, s'il y en a une, c'est qu'Achille a fait le choix de vivre une vie de gloire. Courte, violente, sanglante même, mais c'était son choix. Il en a payé le prix, mais cette histoire est connue de tous les enfants autour de la Mer Intérieure, du Chéliax jusqu'à Qadira. Le nom d'Achille est encore là-bas synonyme de gloire quasi-divine. Achille n'aura pas eu le temps d'avoir des enfants, et le royaume de son père s'effondra avec la fin de sa lignée. Pourtant, je ne connais pas une personne, presque 4000 ans plus tard, qui lui reproche d'avoir fait ce choix.
Je... Je ne sais pas comment nous allons finir. Peut-être allons nous mourir gelés, tombés dans une crevasse de la Couronne. Peut-être pas. Peut-être allons nous arriver en Minkai et résoudre les problèmes là-bas. Peut-être même, si nous avons de la chance, nous pourrons retourner ici, auréolés de l'aura de la victoire, richissimes, puissants et célèbres. Mais ce que je sais, c'est qu'il ne faut jamais regretter ses choix, en particulier quand c'est pour nous libérer de l'influence, bonne ou mauvaise, des autres. Tu as choisi de vivre une vie indépendante, une vie dévouée à un idéal que toi tu crois supérieur au reste. C'est le plus important. N'abandonne pas. Continue de l'avant. Fais de ta vie ce que tu veux. Tant pis pour les conséquences.
Et si... si tu le veux. Je serais là avec toi pour vivre cette aventure pleinement. »


Offline Boadicee  
#50 Envoyé le : vendredi 27 janvier 2017 16:25:41(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Kelda écouta le récit de Quoovar sans rien dire. Elle n'avait même pas l'air d'avoir encore conscience de sa présence, fixant le vide, en pleine réflexion. Mais les apparences étaient trompeuses, et alors qu'il racontait la légende d'Achilles, elle sembla retrouver un peu d'énergie, se tournant pour lui faire face.
Une fois son récit terminé, elle resta silencieuse pendant un long moment. Malgré sa taille et sa musculature, Kelda avait, pour une fois, l'air vulnérable, alors que ses pensées se déchainaient. Elle finit par parler, le regard perdu dans la nuit tombante.
« Quoovar? Pourquoi est ce tu as décidé d'accompagner Ameiko jusqu'à Minkai? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#51 Envoyé le : dimanche 29 janvier 2017 00:56:50(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar a un petit rire nerveux.

« Ahah, rien d'aussi noble ou d'important que toi. En fait, la raison principale au départ, c'est que je n'avais rien de mieux. Quand j'ai réussi à échapper à mes maîtres pour la troisième fois, c'est Shalelu qui m'a recueilli et m'a sauvé. Pendant longtemps, je ne faisais rien du tout à part me morfondre. Même si c'est une elfe, sa patience n'est pas infinie et au bout d'une dizaine d'année, elle me mis un coup de pied au fesse pour faire quelque chose de ma vie. Alors je suis allé en ville où j'ai proposé mes services comme éclaireur à un groupe d'aventurier : Kuro, Hibana, Shae et Solomyia. Ensemble, on a trouvé les premiers indices, puis les preuves, du destin d'Ameiko. On est parti ensemble dans cette aventure. Au fur et à mesure, je... je pense que j'y ai trouvé l'acceptation qu'il me manquait. J'ai pu faire mes preuves, devenir un membre à part entière du groupe, et de l'aventure d'Ameiko. Et... et je pense y avoir trouvé l'amitié. Je risque ma vie pour eux, et ils la risquent pour moi. C'est exaltant. Je... je ne sais pas ce qui se passera dans le futur, mais je pense que l'important, c'est le moment présent, avec mes amis. L'adrénaline du combat, la gloire ou les trésors trouvés, au fond, c'est la cerise sur le gateau.
 »


Offline Boadicee  
#52 Envoyé le : dimanche 29 janvier 2017 15:33:16(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Kelda hocha la tête, toujours en silence, plongée dans ses pensées.
« Je...vois. »
Elle soupira.
« Tu veux bien me laisser? J'ai besoin d'être un peu seule. Mais...merci. Merci d'avoir été là quand j'en avais besoin. »
Elle releva la tête vers les étoiles, pensive.
« Tu as raison. Quel que soit ce qui nous attends à Minkai, j'ai sans doute pris la bonne décision. Et maintenant que je n'ai plus rien qui m'attende ici, je ne peux qu'aller de l'avant. »
Elle jeta un regard intense à Quoovar.
« Et je serais heureuse que tu m'accompagnes sur cette route. »

Je ne sais pas trop si tu veux qu'on détaille plus. On peut faire un post où tu résumes ce que tu fais avec Kelda durant les quelques semaines de voyage, et je peux résumer ses réactions.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#53 Envoyé le : mardi 31 janvier 2017 01:56:22(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar sourit à la guerrière et la laisse seule comme elle l'a demandé.

Les jours suivant, Quoovar passera pas mal de temps avec l'Ulfen, ne serait-ce que pour s'assurer que son moral remonte la pente. Quoovar va être occupé un bon moment avec ses préparations alchimiques et ses tours de gardes nocturnes, mais avec quelques extraits, il parvient à survivre au manque de sommeil.
Quand il est avec Kelda, il préfère la laisser parler de son pays, de sa culture, mais également d'elle-même. Quoovar pense, probablement faussement, que sa propre vie et expérience n'est pas très intéressante donc il évite de parler de lui avec elle. Il essaie également, maladroitement, de se rapprocher d'elle. Sans expérience, sans confiance en lui, il est très hésitant et prend majoritairement le chemin du "bon copain", sans vraiment s'en rendre compte.
Il essaie également de présenter Kelda à Shalelu. Il sait que l'elfe a le même côte taciturne et solitaire que lui, mais elle est très importante pour lui, et il aimerait que ces deux femmes soient amies, autant que possible. Il fait en sorte, pour faire une première rencontre plus naturelle, de discuter de possibles combats contre les gobelins : Shalelu déteste tellement ces créatures que parler de massacre de gobelins peut casser sa réserve.
Offline Boadicee  
#54 Envoyé le : mardi 31 janvier 2017 17:34:15(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Et le temps que Quoovar passa avec Kelda ne fut pas du temps perdu. Il lui fallut quelques jours pour retrouver un peu de la joie qui l'animait auparavant, mais elle sembla peu à peu reprendre son empire sur elle même. En fait, au bout d'une semaine, elle était plus volubile que jamais, et semblait à nouveau enthousiaste à l'idée de partir au loin, en quête de frisson, d'aventure et de gloire.

Elle profita donc que Quoovar était prêt à la laisser parler pour lui décrire les environs. Sa famille venait à l'oridine du clan du Corbeau, dans les îles de l'archipel de fer, mais tous les Royaumes étaient divisés en clan, dirigés par un jarl, mais tous les jarls devaient prêter allégeance au roi Svein Sang-d'Aigle. Et une des raisons pour lesquels les guerriers ulfens étaient si braves, et si ardents au combat, lui expliqua-t-elle, c'est que les Royaumes Linnorms n'étaient pas nommés au hasard: afin de monter sur le trône, il fallait avoir passé le rite de passage, avoir tué en combat singulier une linnorm et avoir survécu à sa malédiction. Mais n'importe qui pouvait le tenter.

Par ailleurs, les ulfens traitaient également avec plus de respect les guerriers ayant batti leur propre clan et leur propre fortune, raison pour laquelle des groupes d'ulfens menaient des raids chez leurs voinsins, par terre ou par merre. Mais le commerce était également une profession honorable, qui profitait à toute la communauté. Raison pour laquelle Karlsgard était l'un des noeuds commerciaux les plus importants d'Avistan.

Cependant, à mesure qu'ils s'enfonçaient dans les collines du nord, et les régions plus sauvages, elle lui raconta aussi pourquoi ces prouesses martiales étaient importantes. Au delà des frontières est des Royaumes se trouvaient les terres gelées d'Irrisen, le domaine des sorcières blanches. Des terres volées au peuple Ulfen, dont les représentants étaient réduits au servage et à l'esclavage. Et la guerre sur les frontières était constante, et les ulfens répondaient par le courage et l'acier à la magie et la tromperie.

En revanche, Kelda s'avéra relativement ignorante en ce qui concernait Tian Xia, ses coutumes et la vie là bas, aussi profita-t-elle également de l'opportunité pour demander à Quoovar de lui en parler...et au bout de quelques semaines, elle lui demanda de lui apprendre la langue Tian. Après tout, il serait mieux qu'elle soit capable de communiquer, si elle les accompagnait...

Les relations entre Kelda et Shalelu se développèrent remarquablement bien, tout compte fait. L'ulfen occupait largement plus l'espace et la parole que l'elfe, mais elles avaient au moins quelques points communs: leur amour du voyage, leur goût de l'aventure...et Quoovar.

D'ailleurs, les tentatives du demi-elfe de se rapprocher de Kelda n'étaient pas passées inaperçues de la part de la Kellid. L'ulfen avait l'air de considérer les hésitations et les gestes de Quoovar avec un mélange d'affection et d'amusement. Sans les repousser, toutefois.

Psychologie DD20
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#55 Envoyé le : mardi 31 janvier 2017 21:35:43(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar n'était pas très doué pour communiquer, ou pour convaincre les autres, mais sa formation l'avait entrainé à être très observateur, et son entrainement depuis son arrivée à Pointesable avait grandement amélioré ses capacités. Il remarqua que quelque chose clochait chez Kelda. Avant d'en parler directement avec la guerrière, il chercha ce qui pourrait bien l'affecter ainsi. Quelque peu paranoïaque, et pensant de prime abord à un enchantement quelconque, il prit un jour l'opportunité d'une de leur nombreuses discussion pour lancer un petit sortilège mineur qu'il avait appris étant jeune pour discerner les auras magiques sur l'Ulfen, de manière à trouver un tel enchantement. S'il n'y en a pas, Quoovar sera encore plus troublé. Il ira alors demander à la plus psychologue du groupe, Shae.

Modifié par un utilisateur mardi 31 janvier 2017 21:36:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#56 Envoyé le : jeudi 2 février 2017 14:46:48(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Même si les peurs de Quoovar n'étaient pas entièrement injustifiées, elles se révélèrent finalement vaines. Il en était convaincu, il n'y avait aucune magie qui affectait la guerrière Ulfen. Mais cela ne l'éclairait malheureusement pas vraiment sur ce qui pouvait bien avoir provoqué ce changement dans l'attitude de Kelda...Et lui même n'étant pas un expert en la matière, il allait devoir se reposer sur l'aide de quelqu'un d'autre. Et comme il ne pouvait pas questionner directement Kelda, il n'avait pas beaucoup d'options à sa disposition...

Du coup, si tu veux en parler à Shae, je te laisse voir avec durdyn si tu veux faire ça ici ou sur son fil.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#57 Envoyé le : vendredi 24 février 2017 23:48:07(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
22 Erastus 4715 - Quelque part dans la forêt de Gaarjuk

Une fois encore, Kelda comme Quoovar et Shalelu avaient pris de l'avance sur la caravane. Ils étaient là pour réaliser un travail d'éclaireurs, mais finalement, c'était surtout l'occasion de profiter de la quiétude de la forêt. Certes, ils restaient sur leurs gardes, car Ulf les avaient prévenu que l'endroit était aussi le domaine de prédateurs du grand Nord pouvant se révéler dangereux, mais le silence des bois et le spectacle des flocons dansant dans la pénombre du sous-bois.

Shalelu s'était un peu éloignée, allant jeter un oeil à un éboulement à quelques centaines de mètres sur leur gauche, et Kelda profita de l'occasion pour se tourner vers le demi-elfe.
« Quoovar? Il faut que je te parle. »

Contrairement à ses habitudes, l'Ulfen avait l'air presque...hésitante. Mais sachant qu'elle n'aurait pas beaucoup d'occasions, elle décida tout de même à dire ce qu'elle avait à dire.
« Je...j'ai remarqué que tu passais beaucoup de temps avec moi, et plutôt que de rester dans l'incertitude, je préfère te poser franchement la question. Est ce que je t'intéresse? »
La franchise de l'Ulfen avait de quoi être destabilisante, en revanche.

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#58 Envoyé le : jeudi 16 mars 2017 02:59:39(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 19(C:14, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:6/6;2:4/4
Insp:8/8 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar fut pris par surprise par la guerrière dans sa spontanéité. Un éclair de panique passa, et il chercha un moment une route pour s'enfuir en courant tel un animal prit au piège, mais il se retint. Il resta un moment à la regarder, oscillant entre plusieurs actions contraires. Il savait qu'il pourrait certainement lui monter un mensonge quelconque. Ou lui faire croire n'importe quoi. Il ouvrit la bouche pour lui répondre quelque chose, avant de se raviser. Recommença la même chose, puis soupira et décida de s'ouvrir, ce qui en soi était beaucoup pour lui. Il lui devait d'être honnête avec elle.

« Pfff. Je... je... Je ne sais pas » finit-il d'un air dépité.

« Ne te méprends pas, c'est... Je pense que... C'est... Ce n'est pas facile pour moi. Tu dois comprendre : depuis mon jeune âge, je n'ai été qu'un outil à affûter. Mes maîtres successifs ont tenu à éradiquer toute trace de sentiment de ma personnalité. À chaque fois que je montrais une émotion, j'étais battu, torturé, brulé,... » il sort ses mains de ses gants pour montrer les cicatrices et les doigts à moitié carbonisés. Il continue de parler à cœur ouvert, mais il ne pouvait tenir son regard aussi il regardait ses pieds tout en poursuivant.
« Pour survivre, simplement survivre, j'ai surmonté cela, en devenant logique, factuel, en réprimant les émotions. Il m'a fallu plus de trente ans pour arriver à une situation où je pouvais exprimer quelque chose, quand Shalelu m'a recueilli et pris sous son aile. Tu connais Shalelu, ce n'était pas non plus l'hallali. Ça ne fait quelques mois, depuis que j'ai rejoint Ameiko, Shae et les autres que j'apprends, petit à petit. C'est tout nouveau pour moi, et ma grille de lecture interne est prise au dépourvue en ce qui concerne ta question.
Je...
Je tiens à toi. C'est un fait. J'ai retourné Karlsgaard de fond en comble pour te retrouver. Et je le ferais à nouveau sans sourciller.
Mais...
Mais je ne sais quoi faire de ce sentiment. »
Il la regarde brièvement, avant de revenir sur ses chausses. « Ça... ça me fait un peu peur. Tu sais que ma mère était humaine, mais mon géniteur n'était pas un elfe normal. Pour eux, le mal coule dans leur sang. J'ai.... j'ai peur de te faire mal, j'ai peur de ne pas savoir comment gérer ces émotions, d'aller trop loin, de te blesser ou de blesser les autres. »
Réalisant qu'il est sans doute aller trop loin dans l'introspection, sentant presque les larmes monter aux yeux, il revient vers Kelda et la regarde dans les yeux et déclare simplement.
« Mais, oui, tu m'intéresses. »
Offline Boadicee  
#59 Envoyé le : jeudi 16 mars 2017 14:39:25(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


Kelda écouta Quoovar sans l'interrompre, attentive à ses paroles, et n'osant pas répondre immédiatement au demi-elfe, prise au dépourvu par l'émotion qui semblait l'avoir saisi. Elle réfléchi longuement avant de parler, préférant ne pas agir aussi brusquement qu'à son habitude.
« Je...je me doutais que ton histoire était plus tourmentée encore que la mienne. Le monde n'est décidément pas un endroit facile à vivre. Mais je ne me doutais pas de la souffrance que tu portais, ni des conséquences que cela avait pu avoir. J'ai toujours traversé les épreuves que le destin semait sur mon chemin en passant à travers, et j'ai toujours vu l'adversité comme un adversaire à combattre. Je vois comment tu as pu préferer t'en distancer pour ne plus souffrir cependant. »

Elle sourit, et posa une mains sur l'épaule du demi-elfe.
« Me blesser? Ne t'en fais pas! Je suis aussi solide que j'en ai l'air! Et puis, le mal ne coule dans les veines de personne! On m'a dit et répété que les guerrières étaient très rares et que ce n'était pas mon destin, et regarde ou j'en suis! J'ignore ce que tu en penses, mais de mon point de vue, ce sont nos choix qui décident de notre destin. Alors ne t'inquiète pas de l'influence que ton ascendance pourrait avoir, et fais tes propres choix! »

Elle soupira, passant une main sur son visage.
« Pour être tout à fait honnête, je dois admettre que je ne m'attendais pas à ta réponse. Ce n'aurait pas été la première fois que j'intéresse quelqu'un, mais c'est la première fois qu'une histoire de sentiment est impliquée. »
Elle bomba le torse.
« Je suis belle. Ce n'est pas pour me vanter, c'est simplement un fait. Et rien ne m'empêche de profiter un peu de ce physique. Je ne suis pas prude non plus, je ne l'ai jamais été, et je ne vais pas te cacher que j'ai eu un certain nombre de relations. Mais c'est la première fois que je considère une relation sentimentale. Je...ne sais pas trop non plus comment gérer ça. Tout ce que je sais, c'est que si tu veux explorer cette voie inconnue avec moi, je veux bien t'accompagner dans ce chemin. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#60 Envoyé le : mardi 28 mars 2017 09:58:32(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,578

Quoovar
ca : 19(C:14, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:6/6;2:4/4
Insp:8/8 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar regarda un moment la jeune guerrière avec un soupçon d'incompréhension. Il n'arrivait pas à concevoir qu'on puisse séparer l'acte de l'émotion. Il fit un gros effort pour comprendre cela, mais c'était, sans doute pour le moment espérait-il, trop dur pour lui. Il raisonna que, de son ascendance elfe, il avait hérité ce penchant immodéré pour vivre littéralement les émotions par le corps. Ses parents elfiques avaient transformé cette spécificité en un raffinement cruel et égoïste pour le plaisir narquois et la souffrance des autres. Il comprenait que les elfes de la surface étaient en cela différents, comme ses années passées aux côtés de la taciturne Shalelu lui avaient enseigné : l'elfe solitaire vivait encore dans le sentiment de revanche qu'elle devait prendre sur les gobelins, des années après un évènement qui lui était toujours presque impossible à évoquer, et dont il n'avait eu que des brides mystérieuses.
Son côté humain lui vint en aide, et il comprit un peu ce que voulait dire la guerrière, encore qu'il raisonna qu'il ferait mieux de laisser cette discussion pour plus tard.
Il mit un moment avant de reconnaître la proposition de Kelda pour ce qu'elle était, c'est à dire ... une proposition. Manifestement, alors que Quoovar n'avait pas encore finit d'analyser la situation et son propre conflit intérieur, Kelda avait sauté à la conclusion, une conclusion que Quoovar n'avait qu'effleurer dans son raisonnement trop découpé de ses émotions. Soudain mis au pied du mur, la partie rationnelle de Quoovar dut s'avouer vaincue, et c'est le cœur battant la chamade que le demi-drow répondit, relativement piteusement, à l'Ulfen.

« Je... J'aimerai bien que tu m'accompagnes dans cette voie, oui. Mais je ne sais pas du tout par où commencer. Et toi ? »

Quoovar était très mal à l'aise. Il n'avait pas l'habitude d'être dans une situation où la logique ne lui était d'aucune aide. Il avait pris l'habitude de compenser son manque d'empathie et de charisme dans les rencontres sociales avec des réflexes appris par mimétisme et par une longue et douloureuse observation des rapports humains. En cela, Aloïs et Amaya était une mine de renseignements. Mais il était encore et toujours ignare en matière d'émotion. De bien des manières, il aurait préféré sauter à la gorge d'un dragon la rapière au clair plutôt que d'avoir cette discussion, mais il était tout de même ravi de la réponse de Kelda.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages<12345>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET