Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

53 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : lundi 9 janvier 2017 19:36:36(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742
12 Sarénith 4716 - Au coucher du soleil - Camp de la caravane


Le soleil tombait sur les collines autour de Karlsgard, et dans la lumière sépia, un petit convoi fatigué arrivait en vue du campement de leur caravane. Après les épreuves subies à l'intérieur de Ravenscraeg, et étant donné que leurs nouveaux compagnons étaient à pied, et plus épuisés qu'eux encore, ils avaient pris leur temps pour rejoindre le reste de la caravane qui était allé se réfugier dans les collines pour achever de soigner les survivants de l'empoisonnement à la cigüe.

Mais leur expédition, aussi dure fut elle, fut aussi couronnée de succès. Ils avaient retrouvé non seulement Kelda, mais aussi Ulf Gormundr, un guide susceptible de les mener à travers la Couronne du monde, et surtout Suishen, l'épée ancestrale des Amatatsu.

Des membres de la caravane, Shalelu fut la première à les apercevoir. L'elfe semblait s'être bien rétabli de l'empoisonnement, et avait déjà encoché une flèche lorsqu'elle les reconnu, les saluant par de grands signes. L'accueil des autres fut tout aussi enthousiaste, et la plupart des malades, incluant Amaya et Ameiko, semblait en voie de rémission. Sandru avait l'oeil brillant, Koya paraissait épuisée, Kuro, Hibana et Saphirre avaient toutes les trois l'air ravies de les voir relativement indemmes, Luana et les autres les saluèrent également. En bref, tout le monde était à la fois heureux et soulagé de les voir...et impatient d'entendre leur récit.


Il fallut plusieurs heures pour expliquer tout ce qui s'était passé, relater leur confrontation avec à la fois les Ombres Gelées, les ninjas et Goti, mais aussi les Runegivres et l'Oni qui avait pris l'apparence de leur maître. L'histoire de leurs exploits arracha de temps à autre des exclamations de surprise, des questions et des remarques, des grognements de colère devant la monstruosité de leurs adversaires, et des regards impressionés à leur adresse.

Lorsque leur récit s'acheva, la nuit était tombée, les insectes commençaient à chanter pour célébrer le lever des étoiles, et les restes d'une bouillabaisse varisienne achevaient de refroidir dans le chaudron de Malon. A présent, tout le monde connaissait l'histoire, mais quelques points restaient à éclaircir...à commencer par Ulf Gormundr.


L'ulfen avait l'air un peu nerveux lorsque les regards tombèrent sur lui. Il haussa les épaules, ses yeux bleu glace rivés sur le feu de camp.
« Ecoutez...vos histoires sont assez incroyables, et honnêtement, je ne sais pas à quel point je pourrais vous croire si je n'avais pas moi même été confronté à ce monstre qui se faisait passer pour Thorborg Silverskorr. Et dans tous les cas, vous m'avez probablement sauvé la vie, je vous dois une dette de sang. »
Son regard passa sur l'assemblée.
« Une dette dont je ne pourrais sans doute jamais m'acquitter. Puisque vous allez vers Minkai, et que vous allez avoir besoin d'un guide, vous pouvez compter sur moi. »
Un mince sourire joua sur ses lèvres.
Je ne voudrais pas avoir l'air présomptueux, mais je suis plutôt doué pour ce job! Jusque là, totues les caravanes que j'ai accompagné ont traversé, même si je ne fais que rarement la traversée en hiver. Mais si vous acceptez mon aide, je serai ravi de vous donner un coup de main.

Ameiko jeta un coup d'oeil à Sandru, qui acquiesça, avant de répondre.
« Je suis certaine que vos services nous serons précieux, maître Gormundr. »
« Appelez moi Ulf, comme tout le monde, ces titres ronflants ne me vont pas de toutes façons. »
« Très bien,...maître. »

Ameiko

37 / 37

Enfin, le second "nouvel arrivant", pour autant qu'on puisse le qualifier ainsi, prit la parole. La voix métallique de Suishen résonna dans toutes les têtes.
« Quand à moi, Ameiko-dono, je suis honoré d'enfin pouvoir vous rencontrer, vous et Amaya-dono. Je pense que nous aurons l'occasion de faire plus ample connaissance, mais je suis à votre service, corps...si l'ont peut dire, et âme. Et je devrais être en mesure de compléter un peu ce que vous savez déjà. Comme vous l'avez déjà découvert, Minkai est tombé sous la coupe du Régent de jade, un vulgaire usurpateur qui n'est pas digne de régner. Les Cinq Familles impériales, qui ont formé chacune des dynasties de l'Empire de Jade, sont dispersées ou éteintes. Enfin, j'ignore la destinée exacte des autres familles, mais les Amatatsu, votre famille, ont eut la présence d'esprit de fuir pendant qu'ils le pouvaient. Ils ont traversé la Couronne du Monde, et je suis au regret de dire que beaucoup n'ont pas survécu au voyage, que ce soit à cause des tempêtes, du froid, ou des onis sur nos talons. Lorsque nous sommes arrivés ici, nous n'avions plus rien, et votre grand père, Rokuro Amatatsu, a décidé d'un commun accord de me vendre au marchand Fynn Snaevald. Ainsi, il permettait à la famille d'avoir les moyens de fuir, et j'étais trop distinct pour ne pas être remarqué. Mais il semblerait que cela n'ait pas suffi, et si vous avez décidé de reprendre ce qui est vôtre, je serai honoré de servir à nouveau les Amatatsu, Ameiko-dono. »

Ameiko s'inclina.
« Je te remercie pour ton aide, Suishen-san, et je suis heureuse d'accepter ton serment. Ensemble, nous allons rebâtir notre famille. »

Elle se leva en s'époussetant.
« Quoovar, Kurimi, Aloïs, Solomyia, Shae, si vous n'êtes pas trop fatigués, je pense qu'il faut qu'on parle. Sandru, Shalelu, Amaya, Ulf, ça vous concerne aussi. Et toi aussi Kuro. »

Ils se rassemblèrent dans la roulotte qu'Ameiko partageait avec sa demi-soeur. Amaya avait étalé une carte de la Couronne et des régions environnantes sur la table. Ameiko posa les deux mains sur la carte, balayant l'assistance du regard.
« Bien. Et maintenant? Nous devons nous rendre jusqu'à Minkai, mais le voyage va prendre des mois. Nous devrions sans doute nous préparer avant de l'entreprendre. Des suggestions? »

Modifié par un utilisateur mardi 4 septembre 2018 14:56:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Gwenette  
#2 Envoyé le : mardi 10 janvier 2017 11:33:40(UTC)
Gwenette
Rang : Habitué
Inscrit le : 20/06/2015(UTC)
Messages : 1,402

Kurimi
REF+5 | VIG +8 | VOL +6
Défi : 3/3
CA:21 | C 12: | D:20
Résolution :4/4

65 / 65


Kurimi eut le temps de reprendre de la contenance sur la route malgré la fatigue. La joie de revoir tout ce beau monde en vie eut raison de ses blessures, pour un temps. Elle avala la bouillabaisse comment un alcoolique en sevrage sur une bouteille, écoutant les récits. Dès qu'elle la vit, elle se dirigea vers Ameiko, elle voulait la prendre dans ses bras mais cela aurait été un geste fort déplacé, elle se posa à genoux devant elle, grimaçant alors que ses côtes frottaient les unes sur les autres avec le changement de position. Elle tendit les bras en avant, paumes ouvertes, tendant le bien de de sa lignée

«  Impératrice, Suishen est vôtre à présent. » Ameiko avait à peine eut le temps de toucher la lame que celle-ci s'était mise à parler, devançant Kurimi et ce dont elle avait prévu de parler avec elle.
Elle écouta ensuite les dires de l'Ulf, dont c'était aussi le nom.

Quant Ameiko l'interpella elle s'approcha immédiatement, arrêtant en cours l'enlèvement de son armure.
«  Oui sama, il faudra que nous parlions quand vous aurez du temps pour cela. » Elle observait les cartes et, avant de daigner offrir un avis, elle se tourna vers l'Ulfe, qui était d'après elle le plus à même d'avoir un avis valable sur ce sujet.
Offline Thoulkas  
#3 Envoyé le : mardi 10 janvier 2017 12:12:32(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Alois de Cornesacre
Reserve magique: 3/7
CA : 20+2+2+4

52 / 52


Aloïs tenait son wakisachi dans la main, comprenant que sa vie était liée à celle d’Ameiko et qu’il la suivrait jusqu’au bout.

Tu m’as dit qu’il venait de Minkai, mais explique moi ta vie passée avec lui, je ne le connaissais que fort peu au final…

Il souriait en direction de son groupe. Au moins mes compagnons de voyage sont vraiment chouette. Beaucoup de demoiselles avec des tempéraments agréables, Sandro et Quoovar. Bon ce dernier est peu bavard et très énigmatique mais d’une efficacité incroyable.

Quand Ameiko parla de tous se parler, Aloïs ne pu s’empêcher un… «  C’est pas déjà ce que nous faisons ? Nous t’écoutons et je pense parler au nom de beaucoup en disant que nous te suivrons qu’importe où tu iras.  »

Modifié par un utilisateur jeudi 12 janvier 2017 13:40:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Boadicee  
#4 Envoyé le : mercredi 11 janvier 2017 14:00:53(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Ameiko

37 / 37


Ameiko sourit aux réactions de Kurimi et Aloïs.
« Oui, effectivement Kurimi. Et l'occasion se présentera, j'en suis certaine. Dans l'immédiat, je souhaite juste que nous clarifions ce que nous allons faire maintenant. Pour autant que je sache, tout le monde est en voie de rémission après l'empoisonnement dont nous avons été victimes. Kelda, Ulf et vous avez aussi besoin de panser vos blessures, donc un peu de repos ne fera de mal à personne. Ensuite, nous mettrons le cap sur Minkai, à travers la Couronne du Monde. »
Elle indiqua la carte.
« Ulf, que pouvez vous nous dire sur la suite? »


Ulf s'éclaircit la gorge, et commença un indiquer la route sur la carte.
« Et bien, en partant d'ici, nous en avons pour trois semaines rien que pour atteindre les abords de la Couronne. Une promenade de santé, en revanche, il y a bien quelques prédateurs, mais rien de dangereux pour une caravane, et les hommes des jarl protègent la route des caravanes, même hors saison. En revanche, nous allons partir au milieu de l'été, ce qui veut dire que la météo va aller en se dégradant au fur et à mesure de notre avancée. »

« Pour faire simple, il y a deux voies. La plus simple serait de contourner le coeur de la Couronne, la région qu'on appelle les Marches Gelées, en passant par la route d'Aganhei...ouverte par un Amatatsu, me semble-t-il.  »Route en noir sur la carte.
« Malheureusement, cette route est bloquée par les tempêtes à partir du début de l'hiver, et nous avons toutes les chances d'être coincés pendant plusieurs mois, si nous survivons. Personnellement, je recommenderais de traverser les Marches Gelées directement. » Route en jaune.
« De cette manière, nous atteindrons le Rempart Céleste et Tian Xia plus vite. »

« Quand au voyage lui même, il y a de nombreux dangers. La Couronne abrite des prédateurs redoutables, et des monstres pires encore, mais peu osent s'attaquer à une caravane. Non, le pire des dangers vient du froid, de la neige, et de la nuit, qui va aller en s'allongeant durant les mois d'automne. Il va falloir vous préparer à affronter la tempête, le gel et l'altitude pour avoir les meilleures chances de traverser. Mais avec un bon guide, c'est faisable. En tout, le voyage devrait nous prendre quatre mois pour atteindre les régions septentrionales de Tian Xia, au niveau de Quanjiang. Personnellement, il me faudra au moins une semaine pour me préparer. »

Sandru Vishki

29 / 29

Sandru hocha la tête.
Moi aussi. Il faut que je rassemble des provisions, et du matériel pour affronter les grands froids. Je sais qu'il y a des village sur la route, mais dans l'idéal, il faudrait compter sur nos propres ressources.

Amaya

44 / 44

Amaya, enfin, ajouta.
« Et plus important: si nous voulons nous faire passer pour des marchands en arrivant à Minkai, il nous faut une cargaison. Je vais avoir besoin d'un coup de main pour choisir ça...et de financement. Si vous avez trouver de quoi acheter ça... »

Ameiko reprit donc la parole.
« Bon, alors c'est décidé, nous partons dans huit jours. Quoovar, Kurimi, Shae, Aloïs, Solomyia, est ce que vous avez des suggestions à faire? Nous avons un peu de temps, je propose que nous retournions à Karlsgard, ce sera l'occasion de mener nos affaires à bien, et si vous avez des questions à régler en ville...et bien, c'est le moment où jamais. »

Modifié par un utilisateur mercredi 11 janvier 2017 14:21:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Gwenette  
#5 Envoyé le : mercredi 11 janvier 2017 22:35:44(UTC)
Gwenette
Rang : Habitué
Inscrit le : 20/06/2015(UTC)
Messages : 1,402

Kurimi
REF+5 | VIG +8 | VOL +6
Défi : 3/3
CA:21 | C 12: | D:20
Résolution :4/4

65 / 65


Écoutant le guide puis les membres de la caravane avec la plus grande attention, Kurimi se voyait mal expliquer à des professionnels ce qu'ils devaient faire. Elle se contenta d'ajouter.
«  Oui, il nous faut de quoi tenir notre couverture, et de quoi affronter le froid, naturellement, ou par la magie. Le chemin le plus court me semble le plus approprié, aussi bien pour nous, que pour votre peuple qui souffre Impératrice.
Savez-vous quel genre de créatures nous pourrions être amené à rencontrer là-bas Ulf-sama? »
Offline Septimus-  
#6 Envoyé le : jeudi 12 janvier 2017 04:06:28(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,567

Quoovar
ca : 18(C:13, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:5/5;2:4/4
Insp:7/7 ; Pana 5/5

51 / 51


Comme à son habitude quand il y avait trop de monde (c'est à dire plus de 5 personnes), Quoovar s'était réfugié dans les ténèbres et l'anonymat, cherchant un coin sombre où attendre que les récits soient finis. À l'invitation d'Ameiko, il suivit toutefois le groupe dans la tente pour "le conseil des chefs". Un peu comme Kurimi, il voyait mal ce qu'il pouvait rajouter sur les dires d'un professionnel comme Ulk. Toutefois, il donna son avis sur la question comme il n'était pas non plus totalement ignare dans le métier de guide.

« Je pense qu'il faudrait déjà s'assurer que tout le monde, bête et humanoïde, ait des vêtements prévus contre le froid extrêmes, de même que des fourures en plus. Il existe une création alchimique, la pierre de chaleur, qui pourrait nous être utile si jamais la situation se dégradait. Si je prends assez de matériel et si je suis tranquille, je pourrais probablement en faire une par jour si le besoin se faisait sentir. Une baguette de protection contre les éléments pourrait également servir de garde fou si jamais certains d'entre nous venaient à souffrir du froid : si je peux préparer l'extrait pour moi-même, ou Shae préparer le sort, si une urgence arrive, avoir un bon réservoir de tels sorts pourrait faire la différence entre la vie et la mort.
J'ai une commande pour améliorer ma rapière à faire avant de partir, mais ça devrait être fait dans la semaine. Si personne n'a d'autres commande, j'aimerai travailler sur le matériel à poison, histoire de le revendre ici et accroitre le nombre d'extrait que je pourrais utiliser. En particulier, si on part de longs mois, il me faudrait quelques formules pour le futur. Bref, quelques emplettes à faire. »
Offline Thoulkas  
#7 Envoyé le : jeudi 12 janvier 2017 13:54:57(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Alois de Cornesacre
Reserve magique: 3/7
CA : 20+2+2+4

52 / 52


Aloïs regarda les différents membres du convoi, et acquiesça aux différentes remarques… «  Sinon nous pourrions acheter une baguette d’endurance aux énergies. Nous l’utiliserions uniquement comme le dis Quoovar si quelqu’un souffre vraiment du froid et si les sorts et extraits sont épuisés…  »

Il remarqua qu’il était entouré de spécialistes… «  Si je peux aider à quoi que ce soit dites le moi, je n’ai personne à dire au revoir, et éventuellement quelques affaires à acheter. Donc si l’un ou l’une d’entre vous a besoin d’aide pour quelque chose je suis disponible, sinon je trouverai bien de quoi m’occuper.  »


Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Boadicee  
#8 Envoyé le : jeudi 12 janvier 2017 19:01:11(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742


Ulf haussa les épaules.
« C'est un des avantages de l'hiver, il n'y a pas beaucoup de créatures qui sortent dans le grand froid. Même certains prédateurs hibernent. Pour vous répondre, il y a des loups de l'hiver, mais ils ne s'attaquent pas à une caravane si ils ne sont pas en meute, ce qui est très rare, des drakes boréals, des ours, et des ondins près des étendues d'eau. Mais rien qui devrait être trop dangereux pour nous, en tout cas, rien que nous ne puissions affronter, je pense. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Gwenette  
#9 Envoyé le : jeudi 12 janvier 2017 19:55:56(UTC)
Gwenette
Rang : Habitué
Inscrit le : 20/06/2015(UTC)
Messages : 1,402

Kurimi
REF+5 | VIG +8 | VOL +6
Défi : 3/3
CA:21 | C 12: | D:20
Résolution :4/4

65 / 65


«  Merci pour vos conseils Ulf-sama. Si j'ai bien compris, Shae serait capable de nous créer certains objets emprunts de sa magie, ce que nous devrions faire, c'est acheter ici les baguettes, les parchemins, les fourrures, et tout ce qui nous sera utile et difficile d'accès en route. Morts, nous n'aurons que faire de cet argent, nous devrions utiliser cet argent pour les créations de Shae seulement ceci payé.
Pour mon compte, j'aimerai retourner voir un forgeron de la ville avant de partir. Il pourrait d'ailleurs nous aider si nous avons des armures ou des armes à retravailler. »


Offline Boadicee  
#10 Envoyé le : dimanche 15 janvier 2017 12:30:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Amaya

44 / 44


Amaia s'étira, étouffant un baillement.
« En tout cas, c'était une sacrée journée! »
Elle sourit à l'assemblée.
« Merci pour votre aide, je ne sais pas ce qu'on deviendrait sans vous! Dans l'immédiat, allons nous coucher, on aura le temps de discuter de tout ça demain! »

L'assemblée se dispersa peu à peu, la plupart rejoignant leurs camarades caravaniers dans les bras de Desna, quelques uns prenant leur tour de garde. Tous, en tout cas, prenaient un repos bien mérité.

La suite sur vos fils persos!
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline maciic  
#11 Envoyé le : dimanche 22 janvier 2017 17:48:23(UTC)
maciic
Rang : Habitué
Inscrit le : 11/03/2012(UTC)
Messages : 1,809

Solomyia Mvashti
CA 18/13/16
Ref+5/Vig+4/Vol+7
sorts niv0 6/6
sorts niv1 8/8
Sorts niv2 8/8
Sorts niv3 5/5

44 / 44




Le bâillement était contagieux. Solomyia imite Amaia

«  Bonne idée. J'ai bien besoin de me reposer.  »

Modifié par un utilisateur dimanche 22 janvier 2017 17:49:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

AN-170 : Le régent de Jade Solomiya Mvashti (MJ : Boadicee)
BH-130 La couronne putréfiée Zaonessa Bond (MJ : Koko Hekmatyar)
AT-167 La Malédiction du Trône Écarlate Grachius Patronius (MJ : Ghaleon)
CA-157 La guerre de la lance Ribebise, Chevalier servant de Lunedor (MJ : Jeudi)
P158 - Pirate des Entraves Amphérès si elle revit un jour (MJ à trouver)
Offline Boadicee  
#12 Envoyé le : jeudi 26 janvier 2017 23:49:42(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742
12 Sarénith 4716

Le soleil se levait sur les contreforts septentrionaux des Monts Gelés. L’été battait son plein, mais le froid était tout de même mordant. Une fine couche de neige couvrait l’herbe de la région vallonnée. Derrière la caravane serpentait une piste jusqu’aux sommets enneigés des Monts gelés, franchis quatre jours auparavant, qui les séparaient désormais des Royaumes Linnorms. Devant eux, il n’y avait rien d’autre que les collines endormies sous la neige, et au-delà, les étendues gelées de la Couronne du Monde.

La caravane n’avait jamais été aussi bien préparée à son voyage. Les chariots avaient été réparés, ils avaient embarqué suffisamment de fourrure non seulement pour les caravaniers et aussi pour buffles tirant les chariots. Ils avaient aussi fait l’acquisition de trois chariots supplémentaires, afin que tous puissent voyager à l’intérieur si possible, et aussi pour pouvoir transporter leur cargaison d’hydromel et de fourrures Ulfens.

Les buffles tiraient leur chargement sans se soucier de la neige, et les caravaniers partageaient pour la plupart l’état d’esprit des placides animaux de trait : ils étaient sereins.

Vous êtes juste à la sortie des montagnes dans la partie Sud de la carte.Carte de la Couronne


Le voyage à travers le Nord des Royaumes Linnorm avait été des plus paisibles. Les Royaumes étaient sous la protection des Jarl et du roi Svein Sang d’Aigle, et les routes pavées étaient bien entretenues pour faciliter le passage des convois, et régulièrement parcourues de patrouilles qui repoussaient brigands, monstres et prédateurs.

Ils avaient croisés de nombreux voyageurs au cours des trois semaines de leur périple, pour la plupart des caravanes revenant de Tian Xia pour venir vendre des denrées exotiques à Karlsgard, et de là, dans tout Avistan : soie, encens, teintures, jade, armes exotiques, objets d’arts raffinés, épices et métaux précieux. Il y avait également des pélerins, et, malheureusement, des réfugiés venant des zones en guerre de leur continent natal.
D’autres caravanes encore venaient de la Couronne elle même, et achevaient leur voyage commercial auprès des tribus Erutakis et Varkis qui peuplaient la Couronne, ramenant fourrures, ambre, ivoire et produits issus de la pêche baleinière.
La plupart s’étaient montrés amicaux, même si certains les avaient ignorés, mais tous ou presque avaient exprimé leur surprise en apprenant qu’ils comptaient traverser la Couronne. Ceux qui connaissaient leur guide lui souhaitèrent bonne chance, mais n’avaient pas l’air trop inquiet, cependant.


Ulf lui même, d’ailleurs, semblait plutôt confiant. Le guide Ulfen se révélait un compagnon de voyage relativement taciturne, et tant qu’ils étaient dans les Royaumes Linnorms, il avait voyagé avec la caravane, et même si il ne parlait pas beaucoup, il était surprenamment chaleureux lorsqu’il le faisait, citant de temps à autre une anecdote de ses voyages précédents : caravanes endommagées, bagarre avec d’autres voyageurs, raid de pillard d’Irrisen…
Sandru était l’interlocuteur principal de l’Ulfen, discutant des périls de la route, et cherchant conseils et expérience, étant lui même caravanier mais n’ayant jamais traversé la région.



Ameiko, de son côté, passait une bonne partie de son temps avec Kurimi, essayant d’en apprendre plus sur le clan Matsukage, le clan Amatatsu, les us et coutumes, l’hisoitre de l’Empire...bref, tout ce qui pourrait l’aider lorsqu’elle monterait sur le trône de Jade. En contrepartie, elle essayait de dérider la samouraï en lui parlant de son enfance à Pointesable et de la Varisie.
A l’opposé, Amaya voyageait beaucoup en compagnie d’Aloïs. Les deux sœurs semblaient avoir senti une certain tension entre le spadassin elfe et Kurimi, tension qui se reflétait jusque dans l’attitude de leurs épées respectives, et Amaya comme Ameiko avaient pris la décision d’essayer de leur changer les idées. Amaya n’était peut être pas aussi volubile que sa sœur, mais elle profita de l’occasion pour relater à Aloïs ses dernières années à Couronne d’Ouest, lorsqu’elle avait été prise dans les troubles secouant la ville lors d’une révolte ratée.
Ses tentatives de changer un peu les idées des deux guerriers fonctionnaient elles ? Difficile à dire, mais le voyage était encore long et les opportunités ne manqueraient pas.


Quoovar et Kelda étaient pris dans une dynamique inverse. La guerrière Ulfen avait plongé dans une sorte de déprime juste à leur départ, déprime dont le demi-elfe peinait à la sortir. Ils étaient souvent un peu à l’écart du reste des voyageurs, discutant en Ulfen. Mais peu à peu, la guerrière reprit son enthousiasme, bien qu’il reste pour l’instant teinté d’une tristesse impossible à manquer pour ceux qui la connaissaient.

Koya

25 / 25

Shae n’était pas pour autant laissée pour compte. Assez rapidement, Koya Mvashti, leur diseuse de bonne aventure attitrée, et Luana, qu’ils avaient recueilli en route alors qu’elle fuyait sa ville natale, passaient beaucoup de temps avec la jeune prêtresse de Shélyn. Cette dernière s’était jetée à corps perdue dans la fabrication de plusieurs objets enchantés qui pourraient aider ses compagnons à surmonter les épreuves du périple. Koya, étonnament, proposa de l’aider : si elle n’avait rien d’un artisan, ses connaissances sur les arcanes étaient plutôt remarquables, et son expérience ne gâchait rien. D’ailleurs, elle en profita pour raconter sa jeunesse à Shae, et en particulier les troubles qui avaient secoué Pointesable une décennie plus tôt, échangeant ses récits contre des détails sur la vie de Shae à Absalom. Luana, qui peinait encore à maîtriser la langue commune, se contentait souvent d’écouter, mais elle avait été formée aux arts de la forge, et savait se rendre utile.

Shalelu Andosana

53 / 53

Shalelu était peut être la plus distante. Comme à son habitude, le rythme de la caravane l’ennuyait rapidement, et elle passait le plus clair de son temps à cheval, à faire des allers-retours pour partir en éclaireur et s’assurer que la région était sûre...même si il paraissait clair qu’elle appréciait surtout l’occasion d’être seule avec la nature. Cependant, elle profitait aussi des quelques occasions, surtout lors de leurs bivouacs, pour discuter avec Quoovar, essayant d’en savoir plus sur Saemund Wahl, la contrebandière qu’ils avaient affronté à Karlsgard, et qui risquait à nouveau de poser problème.

Hibana Steelweaver
ca : 17(C:12, s: 15)
Flexibilité: 5/5
Etat : normal

36 / 36

Hibana et Lela avaient formé, au fil des jours, une relation maître-disciple, la forgeronne apprenant à la jeunette à se défendre, mais à présent, leurs entraînements devenaient souvent l’occasion d’un combat amical, et d’autres s’y joignaient souvent : Amaya et son bâton, Ameiko qui travaillait sa technique à l’éventail, Sandru et Ulf qui appréciaient l’opportunité de dépoussiérer leurs techniques à l’épée. Rien qui ne puisse faire de mal, compte tenu des dangers de la route.

Les autres caravaniers avaient aussi l’air d’apprécier le voyage. Oppara et Lalya devenaient les meilleurs amies du monde, Shayliss arborait presque en permanence un petit sourire, et Kuro avait fini par s’ouvrir un peu, notamment en se joignant aux gardes de la caravane pour échanger des histoires. Bien sûr, l’absence de certains d’entre eux, morts dans l’empoisonnement dont ils avaient été victimes à Karlsgard, comme Rosia, qui laissait un vide. Mais les caravaniers allaient de l’avant, et bien qu’ils soient conscient des dangers du voyage, ils refusaient de se laisser abattre. Ils avaient tous la soif de découverte, et hâte de voir à quoi ressemblait l’autre bout du monde !


Shalelu Andosana

53 / 53

A l’instant présent, cependant, alors que le soleil descendait sur les collines enneigées, quelque chose les arrêta. Shalelu le sentit la première, stoppant son cheval et balayant les alentours du regard.

Une poignée de seconde plus tard, les buffles du premier wagon s’arrêtèrent en meuglant, tremblant et l’air apeuré. Sandru arrêta le chariot, et rapidement, toute la caravane fut immobilisée. Shalelu lança.
« Il y a quelque chose, mais je ne sais pas quoi ! Soyez sur vos gardes ! »

Perception DD12

Modifié par un utilisateur vendredi 27 janvier 2017 16:28:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#13 Envoyé le : vendredi 27 janvier 2017 07:50:51(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,567

Quoovar
ca : 19(C:14, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:6/6;2:4/4
Insp:8/8 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar remarque sans problème le Loup de l'Hiver sur la colline, mais également celui caché dans les bosquets. Quoovar attrape ses armes, rapière et arc, et se dirige lentement vers Shalelu pour lui montrer ce qu'il a vu. Puis il s'adresse à Sandru.

« Sandru, c'est peut-être le Loup de l'Hiver que nous avons libéré des donjons des Ombres Gelées. Cela vaudrait le coup, je pense, d'essayer de parlementer avec lui : c'est une créature à l'aise par ici, et il pourrait nous aider. »
Offline Gwenette  
#14 Envoyé le : vendredi 27 janvier 2017 11:30:06(UTC)
Gwenette
Rang : Habitué
Inscrit le : 20/06/2015(UTC)
Messages : 1,402

Kurimi
REF+6 | VIG +9 | VOL +7
Défi : 3/3
CA:21 | C 12: | D:20
Résolution :4/4

65 / 65


Le voyage avait repris, laissant derrière eux Karlsgard, leurs aventures, leurs déboires, et leurs rencontres. Mais ils ne partaient pas sans souvenirs, et encore moins les mains vides.
Kurimi avait apportée une bouteille d'alcool et des dominos pour Aloïs jouer avec le reste du monde. Elle avait offert une écharpe Ulf d'hiver à Solomyia, un recueil de légendes Tianais pour Quoovar, et une corde d'arme gravée pour la Bardiche de Shae, gravée du symbole de Shelyn et à ses couleurs. C'était sa façon de remercier ceux qui l'avaient amené jusqu'à l'héritage d'Ameiko.

Kurimi essayait quant il était d'humeur de se renseigner auprès d'Ulf pour en apprendre davantage sur les lieux qu'ils parcouraient. La route était aisée pour Kurimi, au point qu'elle s'en trouvait honteuse. Suishen veillait à ce qu'elle n'ait pas trop froid, et l'anneau qu'elle avait chèrement acquis en ville parvenait à la rassasier juste ce qu'il fallait, limitant son sommeil au minimum. Elle en profitait pour faire la garde avec d'autres, prenant les tours de garde Shae qui se fatiguait déjà beaucoup à créer des objets en utilisant la magie. Elle s'inquiétait davantage pour Chujitsuna, pour l'instant, il tenait bien le froid, mais elle craignait qu'il ne lui arrive le pire, laissant sa carcasse au froid mortel de la région.

Kurimi essayait de parler avec Amaya quant Ameiko n'avait pas besoin d'elle, c'était sa manière à elle d'éviter d'avoir une tranchée dans le camp pour un désaccord qui ne concernait que deux personnes, et qui ne devrait pas porter à conséquence sur la réussite de leur mission, bien au contraire. La loyauté et la détermination de Kurimi s'en étaient renforcées. Elle regardait Quoovar et Kelda, ne pouvant s'empêcher de sourire en voyant leur bonheur éclore doucement, comme une feuille au printemps. Elle espérait que la guerre ne viendrait pas prendre son tribut chez eux. Malgré ça, son expression était souvent noire, loin du bonheur qu'affichait Aloïs. Elle semblait s'être plongée encore davantage dans sa mission au détriment du reste, sorte d'enveloppe charnelle pour une apparition fantomatique.

Kurimi regardait les autres s'entraîner mais n'y prenait plus part. Elle s'économisait pour les vrais combats disait-elle.

Le voyage fut interrompu par un arrêt brutal, Kurimi repéra la silhouette, sortant son arc et une flèche, et fut surprise quand Quoovar mentionna une seconde présence d'homme-loup.
«  Méfions-nous quand même, on ne sait pas si c'est lui, ni ce qu'ils veulent. Je te suis. » dit-elle en avançant avec Chujitsuna, l'arc baissé, cherchant du regard le loup qu'elle n'avait pas vu.


  • Perception : 1d20+21 donne [2] + 21 = 23

Modifié par un utilisateur mardi 31 janvier 2017 08:58:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Thoulkas  
#15 Envoyé le : vendredi 27 janvier 2017 17:21:51(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Alois de Cornesacre
Reserve magique: 3/7
CA : 20+2+2+4

52 / 52


Aloïs avait mis quelques jours à se remélanger au groupe. Le jour du départ il avait un peu de retard, arrivant de la ville en sueur... Il avait été en vitesse acheter un instrument de musique dans un étui… Le soir même, il avait été voir Lalya, commençant le violon sous ses cours. Il fallut peu de temps pour que la musique qui sortait de l’instrument ne ressemble plus à un chat en chaleur lors d’une nuit d’été…

Peu après, c’était Ameiko qui avait pris la relève, Lalya ayant atteint son maximum avec l’elfe, ou peut-être en ayant assez de ses regards charmeurs… Et l’ancien couple savait encore comment danser. Assez vite, lors des soirées animées, ils osaient improviser des musiques ennivrantes. Ils étaient assez vite accompagnés d’autres membres de la troupe pour que cela donne quelques soirées mémorables… Qu’Aloïs finissait souvent dernier debout, avec Sandru ou d’autres, se rappelant des 400 coups qu’ils avaient fait dans leur jeunesse, mais évitant les sujets qui pouvaient mettre mal à l’aise Ameiko. Bien que les deux hommes n’hésitaient alors pas à montrer à Ameiko qu’ils pourraient raconter bien des choses, se jouant de l’héritière…

De la journée, il accompagnait un peu tout le monde, passant beaucoup de temps avec ses professeurs, Shae et Amaya. Il n’avait plus réellement adressé la parole à Kurimi depuis l’incident, même si de temps en temps leurs regards se croisaient…

Quand il avait bien progressé au violon, et récupérer son bandeau par Shae, le chant était venu agrémenter ses soirées. Il chantait des chants elfes, toujours dans la douceur, souvent avec des mots tendres en direction d’une personne représentée par le mot « Divine »…

Il s’entrainait avec son wakisachi tous les jours, parfois seul, parfois avec qui le souhaitait. Et le soir, il utilisait de sa magie pour se remémorer chaque incantation, parfois troublé par l’arrivée de l’une ou l’autre femme de la caravane…

Quand Quoovar aperçut le loup, Aloïs regarda ses compagnons… «  Bien que faisons-nous ? On se dirige tous vers là, certains y vont comme éclaireurs ?  »
Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Boadicee  
#16 Envoyé le : samedi 28 janvier 2017 16:38:06(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742

Sandru Vishki

29 / 29


Sandru jeta un regard incertain à Quoovar.
« T'es sûr de toi? Parce que ce genre de bête n'est pas particulièrement amicale, en temps normal. »
Il soupira.
« Enfin, tant qu'il sera dans le coin, on ne pourra pas faire avancer les buffles, donc on peut toujours essayer. Au moins, on sait qu'il est là, je ne pense pas qu'il s'attaquera à nous si il n'a pas l'effet de surprise de son côté. »


Ulf n'avait pas non plus l'air très sûr de lui.
« Et méfiez vous! Les Loups de l'Hiver sont des serviteurs bien connus des sorcières blanches d'Irrisen. Il ne manquerait plus que nous tombions sur l'une d'entre elles...c'est un peu loin de leur région de prédilection, mais je sais qu'elles remontent parfois jusqu'à la route des caravanes... »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline maciic  
#17 Envoyé le : samedi 28 janvier 2017 23:09:41(UTC)
maciic
Rang : Habitué
Inscrit le : 11/03/2012(UTC)
Messages : 1,809

Solomyia Mvashti
CA 18/13/16
Ref+5/Vig+4/Vol+7
sorts niv0 6/6
sorts niv1 8/8
Sorts niv2 8/8
Sorts niv3 5/5

44 / 44




Solomyia avait eu du mal à récupérer et d'est contentée de suivre le mouvement de la caravane, en évitant de perdre de nouvelle forces.
Lorsque les loups sont repérés, elle reste sur ses gardes, mais elle en profite pour se renseigner auprès de leur guide.

«  Peux-tu nous donner des précisions sur ces sorcières blanches d'Irrisen ?
Tu n'as pas l'air de les porter dans ton cœur.  »
AN-170 : Le régent de Jade Solomiya Mvashti (MJ : Boadicee)
BH-130 La couronne putréfiée Zaonessa Bond (MJ : Koko Hekmatyar)
AT-167 La Malédiction du Trône Écarlate Grachius Patronius (MJ : Ghaleon)
CA-157 La guerre de la lance Ribebise, Chevalier servant de Lunedor (MJ : Jeudi)
P158 - Pirate des Entraves Amphérès si elle revit un jour (MJ à trouver)
Offline durdyn  
#18 Envoyé le : dimanche 29 janvier 2017 22:04:18(UTC)
durdyn
Rang : Habitué
Inscrit le : 30/12/2012(UTC)
Messages : 3,604

Shae
ca : 16(C:11, S: 10)
etat : pleine forme
Canalisation 3d6: 6/6
Représentations: 17/17

45 / 45


Etant focalisée sur son labeur (pour lequel elle fait preuve d'une implication et d'une application sans faille), Shae ne fait absolument pas attention à ce qui peut se passer aux alentours.
Prêtresse de Shelyn niv 7
Prêtre de Pelor niv 2
Offline Boadicee  
#19 Envoyé le : lundi 30 janvier 2017 15:38:00(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,742


Ulf haussa les épaules, gardant un oeil vigilant sur les loups tout en répondant.
« Oui et non...ce sont elles qui contrôlent la contrée d'Irrisen, proche des nos royaumes, sur des terres qu'elles nous ont volé! La frontière n'a jamais été tranquille, et il y a des raids des deux côtés par des guerriers peu scrupuleux ou des sorcières en quête d'esclaves. »

Pendant ce temps, Kurimi, Quoovar et Aloïs se dirigèrent vers le loup le plus proche. Ce dernier se rendit compte qu'il ne servait plus à rien de rester discret, et sortit de la crête de la colline derrière laquelle il avait tenté de se dissimuler. Dans le paysage neigeux, sa fourrure se fondant sans difficulté.
Il s'arrêta à quelques dizaines de mètre de la route, alors que les buffles et autres montures renaclaient et menaçaient de paniquer. Les conducteurs des wagon faisaient de leur mieux pour les calmer, mais cela réclamait toute leur attention.


Le loup inclina la tête en signe de salut à l'approche des éclaireurs, les interrogeant d'une voix rauque.
« Vous êtes sur des terres sacrées, étrangers. Que venez vous faire ici? »
Etrangement, il n'avait pas bougé les mâchoires en parlant, ce qui était étrange, même pour une créature magique comme celle ci.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#20 Envoyé le : mardi 31 janvier 2017 07:00:42(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,567

Quoovar
ca : 19(C:14, s: 15)
Etat : normal
Extraits 1:6/6;2:4/4
Insp:8/8 ; Pana 5/5

61 / 61


Quoovar s'avance pour quérir les doléances du loup de l'hiver. Quoovar espérait que ce loup soit celui qu'ils avaient libéré dans le donjon des Ombres Gelées. Manifestement, ses espoirs étaient vains. Il sait qu'arrondir les angles avec les étrangers est son job, pour être repris avec quelqu'un de plus charismatique que le pauvre vagabond puant qu'il était.

« Nous sommes sincèrement désolés d'avoir déranger ces terres. Nous sommes une simple caravane marchande essayant de nous hâter à traverser la Couronne du Monde pour livrer nos marchandises alors que les jours sont encore longs. Nous ne voulons ni voulions en aucun cas déranger ces terres et les sacrements qui la recouvrent. Nous venons de loin, de la lointaine Varisie, et nous serions heureux d'en savoir plus sur vos terres sacrés pour éviter d'être le moindre problème pour vous.  »

Le fait que le loup ne semble pas parler avec sa bouche attire la curiosité de Quoovar. Il cherche du regard un éventuel déguisement ou une illusion quelconque utilisé par ce loup, ou l'autre.

  • Diplomatie pour ajuster la réaction du loup : 1d20+20+1d6+1 donne [9] + 20 + [1] + 1 = 31
  • Perception : 1d20+22+1d6+1 donne [19] + 22 + [6] + 1 = 48
  • Volonté (Disbelieve) : 1d20+5+2 donne [12] + 5 + 2 = 19
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
53 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET