Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

10 Pages«<78910>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lematou  
#161 Envoyé le : vendredi 15 septembre 2017 10:00:41(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

0 / 15
Nedjemibrê se retrouva acculé entre Célestin paralysé par la peur et le mur. L'élémental se rua sur lui. L'homme à la peau d'ébène esquiva un premier coup. La créature, rapide, enchaîna et passa dans une ouverture, percutant de plein fouet la face de Nedjemibrê... sans effet ?! L'homme à la peau d'ébène n'avait même pas bronché. Nedjemibrê remercia intérieurement le Chihili de lui avoir sauvé la mise en encaissant le coup à sa place...

C'est alors que la créature ni-morte, ni vivante se révéla pour ce qu'elle était. D'un coup, la pièce sembla s'assombrir, tout devint plus gris, poussiéreux, menaçant... Comme s'ils se retrouvaient projetés dans l'outre-monde, comme s'ils allaient tous mourir... Mourir ?... Ma succession ? Moi mourir ?! Ah, ah, ah !... Je suis immortel, chien ! Prosterne-toi devant ton dieu et tremble !... À nouveau un songe ? Ce n'était pas le moment ! Mais cela avait eu le mérite de sortir l'homme à la peau d'ébène de sa torpeur.

Achever l'élémental le mettait trop en danger et l'homme à la peau d'ébène avait besoin d'espace pour jouer avec la force des Vents. Il allait devoir feinter ; il fallait se mettre hors de portée. Dans la manœuvre, Nedjemibrê offrit son dos à l'élémental. Le coup, en plein entre les omoplates fut douloureux, mais grâce au sacrifice du Chihili, manqua de vigueur pour stopper la course de Nedjemibrê. En quelques pas, se glissant derrière ses vaillants compagnons, l'homme à la peau d'ébène faisait face à la momie.

Ndejemibrê planta ses yeux noirs dans les yeux vides de la créature :
« Անիծված արարած! Դուք այլեւս չեք խուսափի աստվածների դատաստանից: Թող R'- ը կրճատեց ձեր անմեղ մարմնի մոխիրը ! »
Sans réfléchir, Nedjemibrê avait parlé dans la langue qui lui était la plus naturelle. Osiriani ancien

Au même moment, sans que l'homme à la peau d'ébène manifesta quoi que ce soit, le petit palmier en pot qui ornait la fenêtre sud, s'envola et explosa à la tête de la momie.

Actions :
• Pas de placement : -
• Mouvement : E3 → E6
• Standard : Explosion Cinétique vs Momie


Jets :
  • Volonté (DD16) : 1d20+7+1 donne [12] + 7 + 1 = 20
  • AO élémentaire de magma : 1d20+11 donne [17] + 11 = 28
  • Dégâts (AO) : 1d8+4 donne [5] + 4 = 9
  • Explosion Cinétique (PBS, Overflow, Bless) vs Momie : 1d20+13 donne [12] + 13 = 25
  • Dégâts : 3d6+13 donne [5] + 13 = 18
  • Combustion (oubli) Réflexes DD14 : 1d20+11 donne [16] + 11 = 27

Dégâts RD -5 = 13


Compteurs :
* Bénédiction - 8/10 rounds
* Régénération du Champ de Force - 1/10 (+2pv/10rounds)

Modifié par un utilisateur vendredi 15 septembre 2017 10:54:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Lematou pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#162 Envoyé le : samedi 16 septembre 2017 12:17:18(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520


Nemlak et Célestin semblaient tétanisés par ce qu'ils voyaient, tandis que la musicienne approchait du prince, certainement pour l'emmener aux cuisines.



«  Prince venez vite vous met...  »

Elle s'arrêta nette, prise d'un étrange hoquet, qui faisait couler le sang hors de sa bouche à travers son voile.. Alors qu'elle avait posé la main sur le bras droit du prince, celui-ci l'avait poignardé de la main gauche. Une lame tomba en provenance de sa main à elle. La silhouette de la femme changea quelque peu, un autre déguisement probable dont l'action s'estompa.


«  Je connaissais bien cette musicienne, jamais elle ne serait restée dans la pièce devant pareils monstres. »
dit-il tout en gardant un œil sur ce qui se passait de l'autre côté de la pièce.

Alia fendit le corps de l'élémentaire à nouveau, qui gronda de douleur tout en lui décochant un revers de la main qui l'atteignit aux côtes. La momie se déchaînait sur Bhaal, mais maîtrisait sa rage lui était beaucoup plus difficile qu'à Bhaal, qui la lacérait gravement, plantant également ses crocs dans la chair putride recouverte de tissu. À nouveau, l'impact d'un objet du quotidien continua à produire un effet démesuré alors que le pot s'écrasa sur la bête avec un fracas digne d'une chute de montagne. Les langues étrangères fusaient dans l'air en même temps que les coups, laissaient croire aux gens dehors qu'on y formulait les pires invocations.



Règles particulières : la vue vers l'extérieur est bouchée des deux côtés par les tentures aux fenêtres.
Round 3

. Le groupe - Doit jouer, sous Bénédiction, Bhaal sous Héroïsme, Célestin paralysé (3 rounds). Alia doit faire un JS DD14 contre combustion (réflexe)
. Le pas groupe - Doit jouer

Modifié par un utilisateur samedi 16 septembre 2017 14:33:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui.  
#163 Envoyé le : samedi 16 septembre 2017 13:23:58(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 13/16
CA : 20 | C : 14 | D : 18
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

32 / 66


Le corps gravement endommagé de la momie laissait voir, derrière les bandelettes déchirées et pendantes, de grandes entailles noires là où les griffes du demi-démon l'avaient lacéré. Mais il était animé par un esprit d'une volonté farouche, obnubilé par sa vengeance, et tenait encore bon. La momie lança un poing rageur vers Bhaal mais le géant rouge se pencha soudainement sur la gauche, esquivant le coup surpuissant mais maladroit et qui ne rencontra que de l'air.

Profitant de son élan, il se redressa pour asséner de sa patte gauche une claque d'une violence inouïe à la momie dont la tête projetée alla rouler sur la table avant de se désagréger en poussière, laissant une coiffe et une amulette au milieu des plats renversés. Le reste de son corps s'effondra sur lui-même devant le gladiateur, tandis qu'une fine poussière s'échappait des manches et des trous dans les vêtements désormais vides.

Mais Bhaal n'en avait pas encore terminé. Complètement berserk, il se tourna vers l'élémentaire restant pour plonger son autre patte dans l'abdomen de la créature, retirant de sa main crispée une poignée de roche fondue. Tandis que l'élémentaire se penchait en avant sous la force du coup, il agrippa son épaule pour atteindre le cou et le mordre en poussant la tête de sa main afin de la décoller du corps. Lorsque la tête céda, l'ensemble commença à son tour à se désagréger, laissant sur le sol des morceaux de basalte solidifiés alors que le feu intérieur qui l'animait s'éteignait.

Désormais nourrie, la Bête s'en alla, laissant Bhaal hébété et essouflé. Soudain, la douleur vint comme une vague déferlante, et il manqua de s'écrouler sous le choc nerveux, ne se retenant qu'avec peine à la table. Sa respiration était douloureuse, son épaule lui faisait mal et... Il se pouvait pas parler. Il porta la main à sa tête pour se palper. Mâchoire fracturée.

« 'U'ain... 'A é'é 'a 'a 'oire... » Essaya-t-il de dire, penché sur la table en se tenant le côté de la mâchoire.

[libre] rage
[rapide] frappe magique
[complexe] attaque à outrance
  • Griffe #1 en puissance : 1d20+13+2 donne [13] + 13 + 2 = 28
  • Griffe #2 en puissance : 1d20+13+2 donne [9] + 13 + 2 = 24
  • Morsure en puissance : 1d20+13+2 donne [20] + 13 + 2 = 35
  • Dommages griffe #1 : 1d8+15 donne [2] + 15 = 17
  • Dommages griffe #2 : 1d8+15 donne [5] + 15 = 20
  • Dommages morsure : 1d6+15 donne [3] + 15 = 18


PV en rage : 44/78
CA en rage : 20 - 2 = 18

Modifié par un utilisateur samedi 16 septembre 2017 14:16:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 1 utilisateur a remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#164 Envoyé le : samedi 16 septembre 2017 15:53:53(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
Le calme débarqua aussi vite que l'avait fait la tempête. Dehors, la garde la ville s'agitait, l'un de ses membres passa la tête à l'intérieur et, voyant le prince, se contenta de hocher de la tête avant de repartir dans la rue.

Le prince enleva le voile de l'assassin, dévoilant un visage qui avait bien changé, mais toujours féminin. Il réajusta son habit comme pour faire transition entre une bataille à présent fini et le reste de ses projets.


« Vous avez bien fait de venir, j'ai un don pour flairer les embrouilles. Ou comme disait ma mère, un don pour les attirer. » Il se tourna vers l'homme à la peau sombre.
« Tu m'as encore sauvé la vie Nedjemibrê. Merci à vous aussi. C'est une journée prolifique, avec par dessus le marché un ennemi en moins. Dommage que cela ait coûté la vie à des malheureux sans lien à l'extérieur, et ici ... je doute que Ashala, la musicienne d'origine, soit encore vivante, elle a du être tuée quelque part. »

La porte de la cuisine s'ouvrit lentement, avec un grincement léger qui devenait très audible de par l'attention paranoïaque qui avait envahi chacun. L'homme, à la barba taillée et fournie et à la tunique turquoise regarde la pièce autant que le corps de ce qu'il pensait être la musicienne. Il eut la politesse extrême de ne pas sembler inquiété pour le mobilier et regardait le prince.

Dalgur


«  Je suis vraiment navré, j'espère que vous et les vôtres allez bien. Où sont passés les gens que vous aviez invité? »



«  Il semblerait qu'ils aient magiquement fui, ce que je comprends. Nous allons bien, il en faudra plus pour clouer Bhaal au sol, nous allons nous en occuper, merci. Je crains par contre que vos gardes à l'extérieur aient eu moins de chance que nous, tout comme cette pauvre Ashala. » Le prince s'approcha de la momie et observa les objets dépassant du tas de poussière qu'elle formait à présent.
«  Gardez ceci en guise de dédommagement. » dit-il en tendant l'amulette dorée, sertie d'un grand onyx, au propriétaire.


Dalgur


«  Votre générosité vous honore Prince, désirez vous festoyer malgré tout? » demanda l'homme, peu touché par la mort de ses gardes.



«  Non Dalgur, je pense que nous allons finalement manger au Palais. » dit-il en prenant néanmoins une bouchée de pain en passant.
«  Ne perdons pas de temps ici à rester exposés et à empêcher Monsieur Dalgur de gérer ce tragique épisode. En vous remerciant encore. » dit il en lui serrant la main, avant de se diriger vers l'extérieur, tendant la coiffe vers Célestin alors qu'il serrait la main de Nemlak, qui souriait à son tour.

Dehors, le corps des deux mercenaires avaient été regroupés et placés sous une nappe, entouré de quatre gardes, qui saluèrent le prince. L'un d'eux s'approcha vers lui et s'arrêta, regardant le regard courroucé du prince, qu'il fuya du regard en faisant demi-tour.


«  En quelques semaines chez vous, j'avais oublié comme cette ville était dangereuse! Peut-être Célestin devriez-vous prendre Nedjemibrê pour ce que vous comptiez faire. Je pense qu'il sera heureux de se dégourdir les pattes avec vous, c'est un habitué du désert, qui a plus d'un tour dans sa poche. Et plus d'une poche. » dit-il comme s'accaparant les capacités de son protégé, qu'il ne semblait pas réellement traiter comme un esclave.

Message secret pour Vaidaick :
...
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Lematou  
#165 Envoyé le : samedi 16 septembre 2017 17:08:29(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

0 / 15
Nedjemibrê répondit sobrement au Prince, d'une voix sourde : « Je vous en prie, Prince Jawad... »

En vérité, l'homme à la peau d'ébène s'en voulait de ne pas avoir vu venir la possibilité que la musicienne puisse être dangereuse. Le Prince aurait pu y passer !... Nedjemibrê fulminait intérieurement : il avait été trop léger, trop candide, comme souvent... *flash* ...Tu vois, Atchepsout, c'est encore moi qui suis du bon côté du poignard... Parce que tu es trop naïf, mon frère... C'en est fini de toi... Mais tu en as encore pour quelques instants à souffrir... Alors je vais te raconter mon secret, mon petit frère chéri... J'imagine toujours les pires desseins chez ceux qui m'entourent. Et puis je me demande... Qu'est-ce que cela pourraient les pousser à faire ?... C'est comme cela que j'ai su pour toi, mon frère. J'ai toujours su... C'est comme cela que j'ai toujours un coup d'avance sur vous tous... Salue Osiris de ma part, cher Atchepsout...

Alors que Nedjemibrê se perdait dans ses pensées, le Prince avait promptement repris les choses en main. Pendant que le Prince parlait avec Dalgur, les vêtements de l'homme à la peau d'ébène se réajustaient, comme remis en place par un serviteur invisible.

Le dénommé Célestin semblait avoir repris son empire sur lui-même. Nedjemibrê lui était grée d'avoir intercédé en sa faveur auprès de Sarenrae ; il s'était dès lors senti plus précis, plus volontaire. Le fils de fiélon, lui, était salement blessé : il avait épongé le plus violent de l'assaut. Nedjemibrê était impressionné par sa science du pugilat. La danseuse, quant à elle, avait gracieusement su éviter les coups de leurs ennemis tout jouant élégamment de son cimeterre ; et sa magie avait certainement soutenu le gladiateur. Quelle équipe... Nedjemibrê avaient bien envie d'en savoir plus sur leurs aventures passées - notemment ce qui leur avait valu l'ire d'un servant de Seth, mais le moment n'était pas le bon : le Prince quittait déjà les Plaisirs de Dalgur...



Lorsque le Prince proposa les services de Nedjemibrê, ce dernier se mit espérer que le sorcier accepterait la proposition. Cela faisait trop longtemps qu'il se languissait dans l'excès de confort du palais princier. Aussi, tout en hochant sobrement la tête en signe d'assentiment, l'homme à la peau d'ébène ajouta aux paroles du Prince, s'adressant à Célestin :
« J'ai vécu dans le désert ; je saurai vous y guider... Et, en effet, je possède, quelques... tours de mon cru. Si je peux vous être utile, maître Célestin, vous pouvez comptez sur moi. »

Offline vaidaick  
#166 Envoyé le : dimanche 17 septembre 2017 16:27:00(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Tout fut très confus pour Célestin pendant quelques secondes, puis il finit par reprendre l'ascendant sur sa terreur, et son regard s'éclaircit. Aussitôt, il analysa la situation, et vit que Bhaal était sévèrement blessé. Il s'approcha du géant rouge, et son chapelet toujours à la main, prononça une prière à Sarenrae. « Voilà mon chou, ça devrait aller déjà mieux... » lui dit-il avec une certaine tendresse alors qu'il posait sa main lumineuse sur les blessures de son ami.

Le prince lui tendit alors la coiffe de la momie. Le sorcier la prit en s'inclinant légèrement. « Merci prince. Je suis navré de vous avoir défaut. » Il se tourna vers le serviteur du prince, et lui sourit avec bienveillance. « Merci pour votre offre. J'accepte volontiers votre proposition. Et la première chose que vous pouvez faire pour moi, Nedjemibrê, c'est de ne pas placer de "maître" devant mon prénom. Je ne suis le maître de personne. »

  • Soins importants (chapelet de prière) : 3d8+5 donne [7] + 5 = 12
  • Maléfice de guérison : 2d8+6 donne [9] + 6 = 15
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#167 Envoyé le : dimanche 17 septembre 2017 22:27:36(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 20 (C15,D15)
Ref+9* Vig+5* Vol+6*
Représentation : 15/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 3/4
Sorts 2 : 3/4

53 / 58

Alia sourit de soulagement en voyant Célestin soigner Bhaal qui avait pris cher dans ce combat. La main posée sur la brulure aux côtes que lui avait fait l'élémentaire de feu, elle s'approcha de son fiancé tout en regardant l'homme qui accompagnait le Prince.
Qu'était-il réellement ?

Elle salua Jawad : « Veuillez nous excusez de vous avoir mis ainsi en danger, Prince, ce sont nos actions à la Source Unique qui ont provoqué cette attaque et si vous n'aviez pas été un familier des lieux, l'assassin aurait pu agir impunément. Qui l'a envoyé, d'ailleurs ? J'ai du mal à croire qu'une momie emploie un assassin ? »

Elle se tourna vers l'homme d'ébène : « Vous êtes un garde du corps tout à fait impressionnant, Nedjemibrê Chihili, quels sont ces pouvoirs dont avez fait usage ? je n'ai jamais vu pareil magie. »

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui.  
#168 Envoyé le : lundi 18 septembre 2017 09:26:50(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 13/16
CA : 20 | C : 14 | D : 18
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

59 / 66


Bhaal sentit opérer la magie de célestin tandis que ses os se ressoudaient et que ses hématomes se résorbaient. Oui, il pouvait à nouveau bouger la mâchoire ! « Merci, je... » Commença-t-il, mais Célestin s'adressait déjà au prince, puis à son serviteur.

Visiblement pressé de quitter l'endroit, le prince sortit du restaurant, suivi par le lanceur de cuillers et par Nemlak qui ne pouvait rester loin du soleil. Célestin leur embraya le pas, et enfin Alia qui avait cessé de s'inquiéter pour lui lorsqu'elle l'avait vu entre les mains de Célestin. Tous avaient l'air de trouver que ce qu'avait fait l'homme à la peau d'ébène était tout à fait merveilleux et n'avaient d'yeux que pour lui.

Resté seul dans le restaurant, Bhaal fit un geste efféminé de la main tout en prenant une voix ridicule.
« "Oh, c'est vraiment très impressionnant, ce que vous avez fait, Nedjémibrêêêê..."
- "oh, et puis il est tellement beauuu..."
- "ce n'est rien, je ne suis qu'un modeste disciple de la Voie du Pot de Fleur dans la Gueule, vous savez" »


Le propriétaire des lieux regardait le demi-démon depuis l'embrasure de la porte de sa cuisine, ne sachant que faire, hésitant à rentrer dans la salle pour commencer à ranger le désordre indescriptible que le combat avait provoqué. Reprenant sa voix normale, Bhaal se tourna vers lui. « Mais que moi je tue des monstres et que je me prenne des piles, c'est devenu tout à fait normal, c'est plus du tout impressionnant ! » Gronda-t-il en le regardant, avant de sortir à son tour en maugréant.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lematou  
#169 Envoyé le : lundi 18 septembre 2017 20:22:28(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

0 / 15
Nedjemibrê hocha la tête pour montrer qu'il avait compris : « D'accord : Célestin. »
L'homme sourit doucement, placide : « Je vous aiderai de mon mieux. » Comme scellant un pacte, Nedjemibrê salua Célestin d'une révérence, la main sur le cœur.

« Je crois comprendre que la tâche est dangereuse... Mais le lieu ne me parait pas des plus approprié pour bavarder : la rue a trop d'oreilles... Et le Prince a certainement hâte de regagner la sureté de son Palais. Une fois là-bas, avec votre permission, Prince Jawad, nous pourrions discuter. Qu'en dîtes-vous, Célestin ? » Tout en surveillant du coin des yeux les environs, Nedjemibrê s'était tourné tour à tour vers les deux intéressés, cherchant leur acquiescement. Son visage était tendu : l'évènement aux Plaisirs de Dalgur avaient assurément attiré l'attention des curieux. Quelque indésirable pouvait le reconnaître... Nedjemibrê surveillait l'entrée des Plaisirs : le gladiateur tardait. Était-il si blessé qu'il claudiquait ?...

L'attention de l'homme à peau d'ébène fut détournée par les questions de la danseuse. De la magie ? Peut-être était-ce de la magie... Nedjemibrê n'y avait jamais vraiment réfléchi, à vrai dire. C'était. Ça avait toujours été... Toujours, vraiment ?...
« Je suis confus : je ne sais que vous répondre, Alia... De la magie... Oui, peut-être. » Nedjemibrê jeta à nouveau un coup d’œil à l'entrée des Plaisirs de Dalgur... Il entendit grogner.

« Les badawis disaient que je sais parler au Chihili... C'est le nom qu'ils donnent à un des vents du désert ; le plus facétieux... »

Enfin, le demi-fiélon les rejoint, assorti d'une mine de dix pieds de longs. Nedjemibrê ne dit rien : dans la promiscuité d'une vie de nomade, on apprend à laisser les mauvaises humeurs s'apaiser d'elle-même, pour le bien de la communauté. Nedjemibrê suivit l'arrivée du grognon, sans mot dire. Se tournant à nouveau vers la danseuse, il ajouta : « ... je ne saurai vous expliquer comment. C'est ainsi, je crois. Le Chihili m'accompagne depuis...  » Nedjemibrê sembla se troubler - ou réfléchir - un court instant, puis repris : « ...aussi loin que je m'en rappelle ; certainement depuis ma naissance. Il est devenu une partie de mon nom... Vôtre magie à vous est pleine de grâce, Alia... Tous les trois, vous êtes impressionnants... Mais que diriez-vous de poursuivre plus avant, en des lieux plus... propices ? »
Offline UrShulgi  
#170 Envoyé le : mardi 19 septembre 2017 16:41:22(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
Le retour au palais fut fort heureusement beaucoup plus calme que leur repas, plutôt frugal par les circonstances. À peine arrivé dans les appartements que les Maîtres avaient confié à la délégation de Kelmarane que le prince Zarawa demanda aux serviteurs d'amener de quoi sustenter les invités. La princesse regarda d'un drôle d'air l'air fatigué de Bhaal et le retour qui semblait un peu précipité.


« Princesse, ne vous inquiétez pas, comme vous le voyez, tout le monde est sain et sauf, seul Bhaal, en s'interposant vaillamment, a été blessé, fort bien à point soigné aussitôt par Célestin. Il semblerait que plusieurs momies travaillaient pour la Source, et l'une d'elle nous a attaqué après avoir invoqué des serviteurs élémentaires. Maysam a fui courageusement, mais ils ont été occis. Un assassin avait également été dépêché sur place. Je vais me renseigner pour voir si Maysam a un lien direct dans cette affaire où si c'est une vengeance pour sa contribution à la déroute de Père Chacal et de ses sbires. Dans le premier cas, la situation va se compliquer. Dans le second, il faut espérer qu'il n'y ait plus de momie, car nous avons alors fait une bonne affaire, et détruit un ennemi. »

Le prince souriait en continuant son récit, ne pouvant s'empêcher de se frotter les mains, ce qu'un serviteur pris pour un besoin de les faire laver, amenant une bassine d'argent avec de l'eau sur le champ.
«  Nous avons feint des conditions contraignantes pour nous afin d'en tirer le maximum, et sachez donc que nous avons déjà un client régulièrement pour le gros de la production qui sera faite. Ils gèrerons la revente sur Katapesh, ce qui nous permettra de gagner du temps, et d'éviter beaucoup d'ennuis. Une partie des fonds sera toujours payée d'avance, et ils s'occuperont du transport. Nous avons juste à faire pousser et protéger nos plantations, comme prévu. »

La princesse sourit à tout ça mais ne pouvait s'empêcher de regarder chacun avec un regard inquiet, comme si elle cherchait d'autres blessures dissimulées par les combats du dîner.


«  Ce sont plutôt des bonnes nouvelles. Si ce n'est pas une traitrise, alors nous pourrons mettre cette affaire derrière nous. Le temps ici nous est compté, Célestin, n'hésite pas my Dear a continuer tes recherches en attendant, on ne va pas s'arrêter de vivre avant de savoir ce qu'il en est. Je resterai ici, comme je te l'ai dit, le temps qu'on y voit plus clair. »


«  J'ai proposé à Célestin que Nedjemibrê les accompagne. Je serai en compagni de Nemlak pour mes rares sorties, et des gardes, il sera utile à Célestin si il doit s'aventurer aussi bien en ville que dans le désert. Il reviendra avec nous à Kelmarane où je compte bien faire de lui un homme libre plus tard. Il vous aidera à rebâtir ces murs comme personne.
Je vous remercie tous pour votre présente ce midi, je vous dois la vie d'une certaine façon. Nemlak, venez, allons voir Gorundal. »
Tous deux s'inclinèrent avant de quitter la pièce, tandis que la princesse dévisageait Nedjemibré avec une curiosité certaine, avant de prendre congé à son tour. Les serviteurs commençaient à amener pain, fromage de brebis, et fruits à table, ainsi que des jus de fruits et de l'eau.


«  Merci à tous encore. Je vais vous laissez discuter de l'entreprise de Célestin entre vous. » Quiconque la connaissait un peu savait qu'elle ne voulait surtout pas en apprendre davantage sur cette histoire, et ferait tout pour s'absenter.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#171 Envoyé le : mardi 19 septembre 2017 18:50:18(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Enfin, ils étaient de retour au palais. Enfin, ils retrouvaient Almah, loin des transactions à couteaux tirés, des coups fourrés et des vengeances. Mais ce n'était que pour mieux y replonger, alors que ses propres problèmes revenaient sur le devant de la scène.

« Merci darling. » répondit Célestin alors qu'Almah sortait de la pièce. Il fit appeler Jyll par un serviteur, et en attendant qu'elle arrive, prit de la nourriture, un peu de tout, et s'installa.

« Nous sommes rentrés mon Soleil. Je tenais à ce que tu sois présente avant que je n'entame mes explications et que nous prenions des décisions. Le prince a gentiment proposé que Nedjemibrê m'aide. »

Il se tourna vers ce dernier. « Et je vous remercie, Nedjemibrê, de m'apporter votre aide. » Il eut l'air d'hésiter, avant de poursuivre. « Il va me falloir vous résumer la situation. Je m'appelle Célestin. Juste Célestin. Je n'ai pas de nom de famille. Enfin... Plus exactement, je ne le connais pas. Or je compte épouser cette belle jeune femme, » dit-il en désignant Jyll « et pour ce faire, il me semble important d'avoir un nom et de savoir d'où on vient. »

Il prit une inspiration, et se lança. « Almah et moi avons grandi ensemble. Notre proximité ne vous a certainement pas échappée. Nous avions chacun deux frères aînés. Tous deux sont morts tragiquement... » Célestin dut interrompre son récit, le temps de dominer ses émotions. Il déglutit, s'éclaircit la gorge, et reprit. « Et mon père disparut peu après le décès du second. Nous avons enquêté sur le meurtre de mon frère, et nous en sommes arrivés à la conclusion que la famille Cannoli était peut-être derrière cela. Des noms sont ressortis de l'enquête : un pilleur de tombes nommé Mohammed Makbet aurait enlevé les corps de nos frères à la demande de Pryia Akashite, une receleuse des étals qui travaille aujourd'hui pour la maison Vlausta. Ils ont une... "demeure"... la Voûte Céleste.... à quelques kilomètres de la ville. Vos compétences dans le désert nous serons utile pour nous y rendre.

Voilà donc notre objectif de demain. A moins que quelqu'un ait d'autres idées, ou des questions ? »

Modifié par un utilisateur mardi 19 septembre 2017 18:52:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Guigui.  
#172 Envoyé le : mardi 19 septembre 2017 22:44:16(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 13/16
CA : 20 | C : 14 | D : 18
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

59 / 66


Pendant le chemin du retour, Bhaal resta relativement silencieux et en arrière, peu désireux de se mêler aux conversations. Personne ne pouvait vraiment l'observer comme il fermait quasiment tout le temps la marche, mais quelqu'un qui l'aurait fait aurait vu le demi-démon fixer de ses yeux jaunes le serviteur du prince qui marchait devant lui.

De retour au palais, il sourit poliment lorsque le prince informa la princesse Almah des événements, d'un sourire qui voulait dire "ça ira bien, merci". Ce n'est que lorsque leurs suzerains eurent pris congé que Bhaal reprit une attitude plus détendue et naturelle, quoique toujours teintée de mauvaise humeur. Il prit cependant le temps de prodiguer à son ami quelques conseils.

« Si on arrive à voir cette receleuse, il faut que tu penses à la façon dont tu vas aborder le sujet avec elle. Elle n'aimera sans doute pas que tu fouilles dans ses vieilles affaires. Si tu veux qu'elle t'aide, tu devrais prévoir un... dédommagement... pour la convaincre. Mais on ne sait pas du tout qui elle est et ce qu'elle fait. Si ça se trouve, elle essaiera simplement de nous tuer. »

Après cette conclusion propre à amener quelques réflexions, il embraya sur un tout autre sujet. « Quant au voyage... Tu sais, on s'est pas mal baladés avec Khem autour de Kelmarane, après le... Enfin, quand tout a été fini, et il m'a montré pas mal de trucs... Les points d'eau... Les types de sables... les trucs qui piquent... les trucs qui te bouffent... D'après ce que j'ai compris, ce qui fait le sel de cette balade pour les nobliaux du coin, c'est que c'est dangereux. Alors le mieux, c'est de ne prendre aucun animal, ça attire les bestioles qui veulent te bouffer. Et de voyager groupés, sans se disperser comme à la promenade. Et on prendrait de quoi passer une nuit dehors, ça serait plus sûr.

Bref... je saurais pas vous ramener à Kelmarane, mais en dehors de tuer les gens, je suis aussi capable de vous emmener à une demi-journée d'ici, »
acheva-t-il avec un sourire las, comme pour dire "je vaux mieux que ce que tu crois mais tu ne le vois pas".

La scène aurait pu être touchante si l'expression de Bhaal n'avait pas changé d'un coup à ce moment. Il releva la tête et rouvrit les yeux avec un air rogue. « Tout ça pour dire que ses compétences dans le désert, on n'en a rien à foutre, » fit-il avec un geste négligent du pouce en direction de l'intéressé.

Il se tourna alors vers ce dernier, resté impassible. « T'entends ? Va falloir trouver mieux que ça si tu veux nous être utile, bamboula ! » Cracha-t-il comme un serpent.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 1 utilisateur a remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#173 Envoyé le : mercredi 20 septembre 2017 07:55:50(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 20 (C15,D15)
Ref+9* Vig+5* Vol+6*
Représentation : 15/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 3/4
Sorts 2 : 3/4

53 / 58

« Bhaal ! »
Alia regardait son fiancé les yeux écarquillés de stupeur, mais qu'est-ce qui lui prenait ? Il avait été grognon pendant tout le trajet du retour sans savoir pourquoi mais pourquoi agressait-il Nedjemibrê ainsi ?
Elle se tourna vers l'homme à la peau d'ébène.

« Excusez mon compagnon, s'il-vous-plait, Nedjemibrê Chihili, il lui plait de mettre les nouveaux venus dans des situations inconfortables. »
Elle se tourna vers le gladiateur, des éclairs pleins les yeux.
« Quant à toi, Bhaal Unramat, tu vas arrêter tout de suite les insultes, Nedjemibrê Chihili est là pour nous aider, c'est pas un ennemi, alors pas la peine de l'agresser. »

Elle ne lâcha pas son amant du regard afin d'être bien certaine qu'il l'avait comprise et que s'il persistait dans cette voie, il y aurait des représailles déplaisantes.




Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline vaidaick  
#174 Envoyé le : mercredi 20 septembre 2017 09:07:26(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
« Bhaal ! » s'exclama Célestin en une synchronisation presque parfaite avec Alia, sa voix aigüe sonnant en contrepoint avec celle de la jeune femme. Il laissa cette dernière faire ses remontrances, ses yeux emplis de questions posés sur Bhaal. Pourquoi agressait-il ainsi celui qui venait les aider ? Puis soudain, contre toute attente, il se mit à rire, et, se levant de table, vint se placer derrière son ami et posa ses deux mains à plat sur ses épaules.

« Bhaal ! » s'amusa-t-il. « Il te manque encore quelques subtilités de la cour, mon cher ami ! » Il lui tapota gentiment l'épaule. « Le prince Jawad nous a proposé son aide à travers Nedjemibrê, mais il ne s'agit pas d'une remise en cause de tes talents, mon chou. C'était simplement une manière polie d'insister pour que j'accepte son offre. Ne t'inquiète pas, tu auras toute l'occasion de briller de mille feux au cours de cette expédition, nul ne mettra en danger ton rôle d'homme fort dans notre groupe ! J'espère juste que ce ne sera pas à travers les combats... J'en ai assez soupé jusque là... »

Il regarda Nedjemibrê, un léger sourire aux lèvres. « Je renouvelle les excuses d'Alia pour le comportement de cet enfant mal embouché. Il est parfois intenable ! » finit-il avec un clin d'œil au serviteur du prince, les mains toujours sur les épaules de Bhaal.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lematou  
#175 Envoyé le : mercredi 20 septembre 2017 10:55:39(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

15 / 15
Picorant dans les plats, Nedjemibrê ne dit rien pendant les échanges princiers et salua de la tête chacun de leur départ. Il salua également la dénommée Jyll lorsque celle-ci vint prendre place aux côtés de Célestin. Depuis l'évènement aux Plaisirs de Dalgur, le masque statuaire de l'homme à la peau d'ébène lui donnait un air grave, concentré - et difficile à déchiffrer. Mais lorsque Célestin évoqua l'ignorance de son nom et de ses origines, le masque se mua en figure de désarroi :
« Je comprends votre tourment, Célestin...  » Si la voix de Nedjemibrê restait posée, égale, on décelait facilement son empathie.
« Les badawis disaient : ...شجرة لا يمكن أن تنبت عالية جدا دون دعم جذورها  » « Un arbre ne saurait s'élancer bien haut sans le soutien de ses racines...  » Nedjemibrê se tût, reprenant le masque. C'était le seul moyen qu'il connaissait pour ne pas dévoiler ses émotions, tel un livre ouvert. Il était là pour les aider ; et ses propres problèmes n'étaient pas les leurs...

Quand Célestin eu fini, l'homme à la peu d'ébène lui demanda : « Si vous me permettez, Célestin, je ne comprends pas : votre père, lui-non plus, n'avait-il pas de nom ? Ou était-ce votre père adoptif ? Aviez-vous un lien de sang avec lui ? »

Songeur, presque plus pour lui-même, Nedjemibrê ajouta : « Voler les corps de vos frères... Voilà qui est bien étrange. Par Maât, que peut-on vouloir obtenir des morts, qu'on ne saurait soutirer aux vivants ?...  »

Nedjemibrê fut sorti de sa rêverie par l'invective rageuse du demi-fiélon. Pour l'homme à la peau d'ébène, la scène avait le goût fade - et amer - du déjà-vu. ... Oh, regardez qui voilà !? Mais c'est le beau Nedjemibrê, le "roi" des esclaves, celui qui se la pète en paradant avec la maîtresse ! Tu la lèches bien où qu'elle aime, la maîtresse, petit chien ?...
...Toi, t'es bon qu'à t'faire enfiler. La Main aurait jamais dû d'sortir de ton bouge : j'me d'mande bien c'qui lui a pris, parole ! J'vais t'dire, l'noiraud : tu m'les brises ! C'te mission, j'aurais du la faire seul : c'est moi l'meilleur. Ça d'vait être mon heure de gloire. Et j'suis sûr qu'ça va foirer parce que j't'ai dans les pattes ! Vraiment, tu m'les brises menues : j'ai jamais eu b'soin d'un p'tit précieux pour forcer la lourde d'un richard. Alors pousse toi, toi et tes trucs d'entourloupeur de cirque et laisse-moi faire mon turbin...


L'homme à la peau d'ébène sourit humblement à Alia et à Célestin, pour les remercier de leur prévenance et de leur savoir-vivre, d'un air de dire : ce n'est pas grave...

Puis, toujours impassible, Nedjemibrê, sourit énigmatiquement à Bhaal. Puisqu'il voulait que Nedjemibrê lui démontre ses compétences... L'homme à la peau d'ébène répondit d'une voix posée et à la diction impeccable : « Je dois vous avouer que ce n'est pas ce que je sais faire de mieux ; d'ailleurs les badawis me le rappelait souvent... » Sur ces mots, l'homme à la peau d'ébène disparu, laissant un coussin vide où il était assis !

Quelques secondes après, Nedjemibrê réapparut à quelques mètres derrière Bhaal : « Mais, si survivre dans le désert n'est pas ce que je fais de mieux... » l'homme à la peau d'ébène disparut à nouveau...

... pour réapparaître cette fois près de Célestin et Jyll. L'expression toujours neutre, la voix calme et posée, Nedjemibrê fixait Bhaal dans les yeux : « ... j'ai d'autres talents propices à l'enquête ou à l'infiltration. Qui plus est, mon arrangement avec le Prince Jawad Zawara fait de moi son obligé : s'il propose mon aide, mon aide j'offrirai. Il se pourrait que, sans mon aide, vous soyez venus à bout tout aussi facilement des créatures qui nous ont attaqués tout à l'heure. Mais il se pourrait aussi que vous auriez alors eu à essuyer des blessures bien plus graves.... Et, puisque vous connaissez la vie dans le désert, je ne vous apprends pas que la force du nombre, l'entraide, sont tout aussi importants que le savoir faire. Trouvez-vous, qu'il est sensé de refuser une main secourable face à l'adversité ? »

NB : l'invisibilité kinétique est moins puissante que le sort du même nom, mais elle étouffe aussi les sons.

Modifié par un utilisateur mercredi 20 septembre 2017 17:24:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui.  
#176 Envoyé le : mercredi 20 septembre 2017 23:19:18(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 13/16
CA : 20 | C : 14 | D : 18
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

59 / 66


Lorsque sa fiancée et son ami s'offusquèrent de concert, Bhaal eut simplement un petit rictus de désagrément, comme si on lui retirait une épine du doigt ou quelque chose du même genre. Il s'attendait, évidemment, à cette réaction, bien que Célestin le surprit en essayant de prendre sa sortie avec humour. Mais il fallait qu'il aille jusqu'au bout, maintenant.

Il restait assis là où il était, paisible en apparence, les mains de Célestin perdues sur ses larges épaules comme des oiseaux sur une montagne, et Alia, debout, dardant sur lui des yeux furieux. Il ne put s'empêcher de sourire.

En revanche, le petit numéro de Nedjémibrê prit tout le monde de court, même si Bhaal essaya de rester impassible. « Très bien, tu connais des tours de magicien, » admit-il. « Oh, j'ai bien compris que ta magie n'était pas exactement celle des magiciens, mais on s'en fout. Dédié à ton art, aucune émotion, bien poli et bien lisse. Tu es bien un putain de magicien. En fait, la seule différence avec Nemlak, c'est que j'ai moins envie de te buter parce que t'es poli, et lui non. Et, bien sûr, que lui c'est un frère d'armes alors que toi, je sais pas qui tu es. »

Après cette charge menée depuis le fond de son siège avec une voix métallique, le front baissé et le regard menaçant, le géant rouge sembla s'adoucir, et son agressivité se transformer en ironie. « Mais détrompe-toi, je ne doute pas que tu nous aides. Je suis sûr que tu sais faire des choses très utiles. Mais tu seras avec nous parce que ton prince t'a dit de le faire. Et vu comment il t'a catapulté dans les bras de Célestin avec un joli emballage... Parce que tu es... Son obligé, c'est ça que tu as dit ? Moi, je dirais surtout que tu es son esclave. Et crois-moi si je te dis que je ne mets rien de méprisant dans ce mot. »

« J'aime bien Jawad, hein. Vraiment. Il a été chic avec nous. Je suis heureux d'avoir pu le défendre aujourd'hui, je lui en devais une. Mais c'est un prince marchand, et il ne s'en cache pas. Il essaie forcément de tout contrôler, c'est son travail. Et là, Célestin se barre avec la moitié des conseillers de la princesse pour un motif personnel lié à son passé - ça, Jawad le sait parce que je le lui ai dit - mais dont il n'a parlé en détail qu'à Almah. Et ceci quelques jours à peine après que les mêmes conseillers aient tous failli crever en foutant un bordel monstre, compromettant sa position, dans une autre aventure pour motifs personnels. Évidemment qu'il se méfie. A sa place, je me méfierais. »

A ce moment, Bhaal agrippa les accoudoirs de son siège pour se lever lentement, dominant tout le monde de sa masse et de sa hauteur. Il fit le tour de ses amis pour se poster devant l'osirien, le dépassant d'une demi-tête. Il reprit la parole, de la voix froide de celui qui dévoile le fin mot de l'histoire dans les contes à bon marché. « Donc il envoie son super esclave vachement sympa qui sait faire plein de trucs, et comme ça, vu que Célestin est obligé de lui raconter toute l'histoire pour que le super-esclave sympa puisse effectivement servir à quelque chose, le prince est sûr de savoir de quoi il retourne à la fin. Et il garde le contrôle. »

Le gladiateur se tut un instant, baissant son regard sur Nedjémibrê, vissant sur lui ses yeux jaunes. « Moi ça me dérange pas tant que Célestin est d'accord, mais te fous pas de ma gueule, Nedjétrucmuche. Y'a deux jours, tu nous connaissais pas. Tu vois ces deux là ? » fit-il en s'agitant soudain, désignant ses deux amis de la main, «  Indépendamment de ce que j'éprouve pour Alia, on s'est battus ensemble. On a combattu des saloperies qui te feraient dégobiller si tu les voyais, on est morts pratiquement ensemble, et on est revenus ensemble. Je combats avec eux parce que j'ai vu ce qu'ils ont dans les tripes, et c'est pas forcément une image. » Furtivement, l'image de la lame s'enfonçant dans le torse de sa fiancée se surimposa, dans son esprit, au visage de l'osirien.

« Et toi, qu'est-ce que t'as dans le ventre ? On peut pas le savoir, tu montres rien. Bien poli et bien lisse, comme j'ai dit. Mais ça sert à rien de te cacher, mon gars. » Il s'approcha alors presque front contre front avec l'homme à la peau d'ébène, et il lui murmura les dents serrées : « si on va à Crève-Coeur ensemble, tôt ou tard je verrai bien ce que tu vaux vraiment. Tôt ou tard. »

Il se recula alors vivement pour partir, apostrophant ses amis au passage, comme s'il venait de leur donner une leçon : « bah ouais, les bibelots, parce que si vous voulez voir le cœur d'un homme, y'a pas de secret, faut faire des trous dedans ! » Leur lança-t-il avant de se diriger vers la porte donnant sur le couloir.

Modifié par un utilisateur mercredi 20 septembre 2017 23:27:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lematou  
#177 Envoyé le : jeudi 21 septembre 2017 11:16:02(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

15 / 15
Nedjemibrê avait repris une apparence statuaire, laissant déferler la logorrhée du gladiateur sur lui, comme un rocher sous la houle. Nedjemibrê ne cilla même pas d'un iota lorsque le fils du fiélon se rapprocha suffisamment pour lui postillonner sa hargne à la figure... Il n'y avait bien que son regard qui permettait de se dire que l'homme à la peau d'ébène était toujours vivant, tant il était figé dans sa pose.

Encore une fois, Nedjemibrê allait devoir se faire une place. Et encore une fois, on ne lui faciliterait pas la tâche... Nedjemibrê avait vécu cette situation tellement souvent qu'il avait failli lâcher un soupir. Mais l'expérience lui avait appris que ce serait mal interprété...

Lorsque l'énervé, sa tirade finie, fit mine de partir, alors Nedjemibrê lança, de sa voix grave et posée : « Vous parlez d'évidences, gladiateur... »

« Ne vous méprenez pas sur mes intentions : je ne désire pas voler la place de quiconque. Je ne désire aucunement prendre la place de votre compagnon d'arme, ce Nemlak... Je ne requiert pas de vous amitié, ou loyauté. Et n'espérez pas la mienne aujourd'hui : il y a deux jours, je ne vous connaissais pas non plus. Peut-être forgerons-nous des liens de confiance, plus tard... Mais, ne serait-il pas faussé d'exiger une confiance aveugle entre nous, dès la première entrevue ? Vous m'accorderez que tout cela va de soi, n'est-ce pas ?... »

Nedjemibrê repris, un ton plus bas, presque murmurant : « Et vous avez évidemment raison de prendre le Prince Jawad pour ce qu'il est. S'il vous a été secourable, ce n'est pas vous et vos compagnons qui l'intéressez ; son intérêt se porte, d'évidence, sur la Princesse. Et s'il vous a sauvé, je crains que ce ne soit que pour lui faire plaisir, à elle, et parce que vous êtes sa garde rapprochée - et assurez donc sa sécurité... Mais j'imagine que je ne vous apprends rien, si ce n'est que je ne prends pas le Prince Jawad pour ce qu'il n'est pas... »

Nedjemibrê croisa les bras sur sa poitrine, le torse droit, la tête haute. Toujours calme, il reprit : « Croyez-vous m'apprendre la nature des conditions qui le lient au Prince ? Esclave, évidemment... Je ne suis plus un homme libre. Et j'espère bien le redevenir un jour. Le Prince m'a promis cette liberté... Peut-être tiendra-t-il parole. En attendant, je n'ai d'autre choix que celui de le croire, d'être patient et d'agir dans son sens... Cela fait-il de moi un pion ? En partie, certainement. Mais ma loyauté envers le Prince n'est pas aussi forte que vous semblez le croire ; je pourrais très bien m'enfuir et quitter ce pays. J’échapperai alors aux lois des Maître du Pacte. Je l'envisageais d'ailleurs, lorsque le Prince vint me trouver, et me proposa d'acquérir le statut d'homme libre, plutôt que celui de fugitif. J'aspire à la liberté, la vraie, dépourvue de la menace que représentent les Maîtres du Pacte pour un esclave en fuite. Mais si le Prince venait à me demander de commettre quelques perfidies, notre accord s'arrêterait là. »

Puis, se tournant vers Célestin, Nedjemibrê ajouta : « Votre irascible compagnon a raison : il vous faudra savoir ce que vous êtes prêt à offrir en échange de l'aide de cette dénommée Pryia Akashite. Y aller les mains vides serait comme s'offrir tel le chevreau à la gueule du lion... Il faudra être très prudent ; je vous aiderai de mon mieux. Parce que je suis l'obligé du Prince, et aussi parce que je sais comme est pesant le tourment de ne pas connaître ses origines... »
Offline Guigui.  
#178 Envoyé le : jeudi 21 septembre 2017 13:29:42(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 13/16
CA : 20 | C : 14 | D : 18
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

59 / 66


Bhaal s'apprêtait à quitter la pièce lorsqu'il fut retenu par la réponse de Nedjémibrê. Il se retourna pour se forcer à l'écouter, bien que visiblement de mauvaise grâce, une lueur mauvaise dans le regard. Quand l'osirien eût fini et se reporta sur Célestin, le demi-démon en profita pour s’éclipser. « Cet après-midi, je suis pas là ! » Lança-t-il à la cantonade, sans plus d'explications.

Modifié par un utilisateur jeudi 21 septembre 2017 21:51:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#179 Envoyé le : jeudi 21 septembre 2017 17:23:56(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Célestin leva les yeux au ciel et retourna s'asseoir, laissant Bhaal jouer les adolescents une nouvelle fois. Il se resservit quelques fruits frais, avant de reprendre sur un ton posé. « Merci pour votre sang froid, Nedjemibrê. Et merci pour votre honnêteté. Mais contrairement à ce que semble penser notre ami, nous sommes peut-être des bibelots, mais pas stupides pour autant.

Peu m'importe que le prince sache ou non la raison profonde de mes recherches. Je n'ai rien à cacher. Je prends son aide pour ce qu'elle : une aide intéressée, probablement, mais une aide quand même. »


Le jeune homme prit le temps de dépiauter une datte puis de la mâcher tranquillement. « Quant à vous, je vous conseillerais de choisir la voie de la loyauté. Je crois qu'il est un homme de parole. Mais le choix vous revient. Toutefois, si vous décidiez de vous enfuir, je vous demanderais juste d'éviter de nous apporter des ennuis en le faisant pendant que vous serez sous notre responsabilité. »

Il prit une grappe de raisin, et commença à l'égrainer. « Quant à savoir quoi offrir... De l'or, je pense que c'est ce que la plupart des gens cherchent. Mais on ne peut jamais savoir à l'avance. Je m'attends également à ce qu'elle demande des services en échange. Quant à savoir quoi... Nous verrons bien. »

Jets en prévision du voyage :

  • Perception Célestin : 1d20+6 donne [15] + 6 = 21
  • Survie Célestin : 1d20+0 donne [5] + 0 = 5
  • Perception Agathe : 1d20+14 donne [15] + 14 = 29
  • Survie Agathe : 1d20+2 donne [13] + 2 = 15

Modifié par un utilisateur vendredi 22 septembre 2017 13:26:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#180 Envoyé le : jeudi 21 septembre 2017 22:28:45(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 20 (C15,D15)
Ref+9* Vig+5* Vol+6*
Représentation : 15/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 3/4
Sorts 2 : 3/4

53 / 58

Alia regardait Bhaal sortir sans comprendre. Lorsqu'il avait parlé, elle avait bien compris que c'était une sorte de test, comme il l'avait lui même dit il voulait voir ce que Nedjemibrê avait dans le ventre, et au vu de la réponse de ce dernier elle pensait qu'il avait réussi l'évaluation. Elle ne s'attendait pas à ce que Bhaal lui ouvre les bras ou l'accepte immédiatement mais elle croyait que la colère qu'il montrait allait au moins disparaître pour laisser la place à une sorte d'indifférence soupçonneuse.
Elle s'était trompée, il semblait toujours furieux et elle n'arrivait pas à en comprendre la raison.

Elle regarda la porte se fermer bruyamment et gênée, regarda Célestin puis Nedjemibrê, les dents déjà en train de mordiller sa lèvre inférieure.
« C'est un gladiateur, il ne connaît rien aux obligations des esclaves domestiques et de ce qu'il faut faire pour survivre ailleurs que dans une arène. Mais s'il vous adopte, il est prêt à donner sa vie pour vous. »

Elle regarda Nedjemibrê un long moment puis reprit : « Je ne sais comment on peut rendre esclave un homme avec vos pouvoirs mais, même si le Prince ne sert que ses intérêts, je le pense homme d'honneur et s'il vous a promis la liberté il vous la donnera. Je ne dis pas cela pour vous amadouer, nombreux sont les maîtres qui promettent beaucoup pour mieux vous asservir, mais la Princesse Almah Roveshki a promis de nous rendre libre et elle l'a fait. Longtemps je ne l'ai pas cru mais c'est arrivé. Je suis certaine que le Prince Jawad suivra son exemple. Je ferai tout ce que je peux pour vous aider à obtenir cette liberté, Nedjemibrê Chihili. »
Elle salua l'homme à la peau ébène pour mieux marquer cette dernière phrase.

Puis se redressant, elle regarda alternativement les deux hommes devant elle. « Maintenant, si vous n'avez plus besoin de moi, je vais vous laisser, nous nous retrouvons ce soir. »
Elle eut un petit salut du menton et se dirigea vers la porte dès qu'elle eut confirmation des sorciers, impatiente de retrouver son fiancé et de savoir ce qu'il se passait.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
10 Pages«<78910>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET