Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

14 Pages«<11121314>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline dasai  
#241 Envoyé le : vendredi 10 août 2018 10:19:54(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19
Zszaufeiin remarqua le regard narquois de son compatriote mais ne dit rien. Après tout, ce groupe venait de lui sauver la vie et il avait désormais une dette... Il serait toujours temps de se venger une fois cette histoire réglée et de lui arracher cette expression condescendante... Pour quelqu'un qui n'avait gardé du drow que la grâce et le talent martial...
Mais l'elfe noir s'égarait et la situation ne lui donnait pas franchement raison. Il hocha la tête à la proposition de Firwin et incanta rapidement en gesticulant sa main droite, faisait disparaître la saleté et le sang qui souillaient ses camarades
« Tu as raison, mettons nous en route. »

Zsaufeiin repris son visage habituel et lança à son tour un sourire à Airi
Notre agilité naturelle et notre coordination supérieure nous permet de manier les armes légères avec efficacité même sans entrainement particulier...
La réponse fusa dans l'esprit du drow, mais il se contenta de répondre
« ... Je m'en sortirais »

Sans plus de cérémonie, le groupe se mit en route vers la taverne calme la plus proche. Zszaufeiin s'assit le premier, dos au mur et commanda une bière. Mal à l'aise avec la situation, il attendit qu'un de ses camarades prenne la parole

Modifié par un utilisateur vendredi 5 octobre 2018 11:47:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#242 Envoyé le : dimanche 12 août 2018 19:08:01(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

19 / 19

CA18 (C13 ,D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 2/5
Charmante vie : 3/3


Le petit groupe une fois ramassé les dernières piécettes sur le cadavre de celui qui avait voulu tenter de ramener au bercail un rejeton égaré, s'éloigne rapidement. Airi s'étant elle même nettoyée de quelques mots et Firwin, seul (ou presque) des combattants à s'en être tiré une fois de plus indemne n'en ayant pas eut besoin.

Suivant les ruelles qui s’enchaînent ils finirent par sortir du dédale boueux pour des rues plus ouvertes, moins décrépites. Du coté des archives ils trouveraient bien ce qu'il fallait. La taverne du scribe joyeux, selon le petit panonceau vieillit qui l'annonçait et qui donnait plutôt à penser que ledit scribe devait avoir une rage de dent carabinée au vu de sa grimace, semblait relativement vide à cette heure avancée.

Un petit groupe de mecs aux visages un peu gris semblaient discuter platement dans un coin. Vêtement propres bien que visiblement usés, airs fatigués, sans étincelles... Sans doute des grattes papiers aux vies tout aussi mornes que leurs imaginations jugea l'indé. Rien que de très, de trop, normal. Parfait. Quelques autres au bar.

Il glissa alors qu'il rejoignaient une table tranquille sous le regard placide du tenancier.
« Au fait Bruichladdich, si tu veux te rincer, met le sur mon ardoise. Je t'en avait promis une.  »

Le temps de s'installer... de prendre un verre sans y toucher pour le moment et ils allaient pouvoir mettre au clair certaines choses. L’ensorceleur se place dos au mur. Il craint donc de se faire abattre par surprise. Compréhensible... mais içi... Ceci dit, c'était un réflexe qui en disait beaucoup.

Le silence...
Firwin retint un rire...
Allons... personne donc n'allait lui simplifier les choses ?
Le pauvre... Il allait déjà tellement payer... Une étincelle joueuse dans le regard il prit la parole.

« Tu avais donc des choses à nous raconter je croit...  »

La fin de la phrase reste en suspens.... laissant au drow l'occasion de continuer.

Modifié par un utilisateur dimanche 12 août 2018 19:10:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Oolie  
#243 Envoyé le : dimanche 12 août 2018 21:13:44(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Veut en finir
Ki : 0

10 / 22


Bruichladdich resta bloqué une demi-seconde sur Firwin à ces quelques mots. Puis il sourit et ses yeux brillait, tel un gamin devant le jouet de ses rêves

« Et ben merci Firwin, un gars qui tient parole, ça fait chaud au cœur et bientôt à la gorge, ahahahah

Je vais au bar commander, je vous rejoins »


Bruichladdich rejoins le tenancier et engagea la discussion avec ce dernier. Celle-ci dura un petit temps, l'un puis l’autre hochait la tête pour faire non, alternais entre sourire et grimace, quelques rires aurait pu s'entendre.
Au bout d'un moment, le tenancier se pencha un peu plus vers Bruichladdich, comme pour lui chuchoter à l'oreille, Bruichladdich eu alors un mouvement rapide de recule et se figea avant de tendre la main vers le tenancier signe d'accord.

Ce dernier disparu quelques instant avant de revenir, verre plein à la main. Bruichladdich le pris et montra Firwin du doigt, signe que ce dernier lui offrait le verre.

Il revint alors à la table, remercia une nouvelle fois Firwin d'un geste de la main et s'assit avec son verre. Ce dernier contenait une substance coloré peu commune, que les compères avaient encore probablement encore jamais croisé.
Néanmoins, la chose la plus étonnante, c'est que Bruichladdich ne le bu pas d'une traite, mais apporta le verre délicatement à ses lèvres pour boire son précieux breuvage par petite gorgé, prenant bien le temps que l'alcool puisse embaumer sa bouche avant d'avaler.

« Désolé de vous avoir fait attendre, tu peux commencer à tout nous dire. »

Message secret pour Lematou :
...

Modifié par un utilisateur dimanche 12 août 2018 21:17:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#244 Envoyé le : lundi 13 août 2018 19:13:35(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

~ Airi ~

19 / 20

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 3/4
écharde d'ombre ~
Points héroïques : 2/3


Oh... L'aurait-il mal pris ? Bah... tant pis pour lui. Elle était mignonne l'éducation drow... Firwin avait-il aussi consacré des heures à apprendre le maniment de ce genre de gadget ? Quoi qu'avec du poison ça pouvait peut-être être utile... bref. En ce qui te concerne du moment qu'il s'abstient de tirer quand tu est dans la zone... il peut bien gâcher son argent comme il le sent.

En tout cas Mouna utilise ses ultimes ressources magiques pour te soigner toi et Burich. Visiblement les blessures de ce dernier étaient particulièrement sévères puisque malgré les multiples sorts utilisés il ne semble pas encore tout à fait remis... Toi en tout cas tu sent avec délice tes chaires se refermer sous l'impulsion de la magie curative.... d'ici demain la morsure ne serait plus qu'un mauvais souvenir... et en attendant ne demeure qu'un certes désagréable mais néanmoins oubliable tiraillement lorsque tu bouge la jambe. Parfait.

D'une pensée tu parchève de te remettre en état en faisant disparaitre le sang et la boue de tes vêtements... il faudrait d'ailleurs faire repriser ça... Avec l'oeuvre de Fell dessus hors de question de simplement abandonner ces haillons.

Et vous voilà donc en train de vous éloigner laissant un drow et un saurien aux bons soins des récupérateurs. Cela faisait combien depuis votre retour à Sigil ? Les gens ne savaient définitivement pas se tenir... tu ne fait aucun commentaire quand a la possibilité de faire disparaître les corps. Si le concerné ne pense pas la chose utile...

Le scribe joyeux ? Belle oxymore... tu ne t'attarde pas plus sur la question : tu n'est toI même pas d'humeur particulièrement joyeuse... tu serais franchement ravie d'être ailleurs. Mais puisqu'il semble disposé à parler... c'est sans doute une grande première... et ça ne se rate pas les premières. Alors que burich vas commander de quoi se brûler l'oesophage, tu demande au tenancier un thé... tu ne peut pas être trop exigeante quand a la qualité... mais ici ils devraient pouvoir te contenter.

« Je me doute que vous n'avez pas de blanc mais au moins un vert légèrement fleuri... oh et donnez moi aussi quelques pâtisseries pour aller avec. Tant qu'on y est... vous pourrez me faire chercher un balanquin ? Je suis fatiguée de marcher. Ah et.. vous aurez bien un endroit pour que je puisse enfiler quelque chose de décent ? »

Sortie de la ruche tu n'as plus besoin de te déguiser et au regard que t'as lancé le tenancier tes frusques ne collent pas. Cinq petites minutes tu reviens vêtue plus normalement. Tu es plutôt sorbe puisqu'avec une robe qui a passé la journée dans un sac à dos et sans le temps ni la motivation pour te coiffer... bref. Au moins porte-tu à nouveau de la soie lorsque tu t'installe pour écouter l'histoire du drow.


thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#245 Envoyé le : lundi 13 août 2018 22:02:09(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Au Scribe Joyeux est tenu par un nain chauve et ronchon ; à croire les lieux ont été baptisés par un bige plein d'ironie - en tout cas, pas par le grognard qui se tient derrière le bar. En tout cas l'endroit est propre, et si l'ambiance n'est pas folle, c'est confortable.

Les clilles ne tiquent pas à l'entrée des arpenteurs - en fait, ils s'en fichent. Il n'y a ici que des gratte-papiers aux mirettes fatiguées d'avoir recopié des lignes et des lignes d'actes officiels ou de lettre officieuses pendant des cloches et des cloches et qui délassent leurs caboches embrumées en prenant un verre entre collègues. Des Preneurs, principalement. Ça chuchote à qui mieux-mieux, comme dans une bibliothèque. Ici, il semble être de mise de ne pas emmerder son voisin de tablée à coup de gros rires bien gras.

Balzibar, le patron - qui fait aussi office de serveur - acquiesce à la demande de Bruichladdich en grognant. Le nain, peu amène, balance à Firwin :
« Pour vous, ça fera trois jaunets ! »

« Et sinon, la bière, c'est huit rougets la chopine. Et le thé, douze rougets. Ces dames et ces messieurs veulent-ils grignoter quelque chose ? » demande-t-il d'une voix posée (pas besoin de crier pour se faire entendre ici) et bourrue.

Puis Balzibar disparait derrière son comptoir pour réapparaitre avec une bouteille très ronde, au verre opaque - enfin, elle est tellement recouverte de poussière la boutanche que si elle avait été en cristal, elle n'en aurait pas révélé bien plus sur son contenu - et verse dans un verre (et pas dans la banale chopine d’étain réservée aux nectars standards) un liquide transparent aux reflets irisés. Un peu comme du pétrole. Sans plus de chichi, le gratte-la-terre aux trois herbes folles sur le caillou tend son verre au bariaure et se ramène à la table des arpenteurs avec leurs commandes : bière, thé, etc.

Des clilles lancent des regards entendus quand Airi se (re)pointe avec sa nouvelle mise. Non pas qu'ils s'attendaient à mieux - après tout, ce sont des scribouillards, pas des richards - mais certains semblent ravis d'avoir quelqu'un de la haute dans leur établissement. Ça les change. Et puis ils retournent à leurs conversations insipides - du moins, pour qui n'est pas scribe ou clerc.


Le thé est délicat - après tout, rien d'étonnant, vu la clientèle - vert, avec un léger parfum de jasmin.
Quand à la boisson de Bruich... Ça sent fortement les plantes... Mais lesquelles ? L'odeur n'est pas désagréable ; ça rappelle vaguement le bois de santal ou la figue - enfin, ça y ressemble quoi - aux arpenteurs attablés.


Message secret pour Oolie, Lematou :
...

Modifié par un utilisateur mercredi 15 août 2018 08:33:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#246 Envoyé le : mardi 14 août 2018 18:23:19(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19
Le bariaure revint avec sa boisson et Zszaufeiin poussa un court soupir. Il était fatigué et avait déjà bien trop perdu le contrôle de la situation... Il avait besoin d'eux et il se soucierait des apparances plus tard. Il commença à raconter son histoire d'un ton factuel, le visage neutre :
« Bon... Par où commencer? Ma mère est une matronne influente de Ched Nassar. La maison Sheld’nar n'est pas la plus importante de la ville, mais elle est présente dans tous les cercles qui comptent et a le bras suffisamment long pour punir à peu près n'importe qui à Golarion...C'est en tous cas ce que je croyais. Bref n'étant ni un brillant guerrier, ni réellement un mage, je n'ai été que déception pour elle et je vous laisse imaginer comment cela se traduit dans ma société... Après quelques années d'esclavage et de torture, j'ai finalement cédé, laissant exploser ma rage et ma magie, tuant sur le coup ma soeur - une de ses favorites - et je me suis enfui  »

L'elfe noir sorti sa pipe de son sac, la remplit d'un délicat mélange d'herbes et d'épices et tira une grande bouffée avant de continuer

« N'étant plus complètement naïf quant au sort qui m'attendait, je me suis enfui sans demander mon reste...Après quelques années à errer dans les tunnels de l'ombreterre, je me suis finalement retrouvé à la surface, j'ai profité de l'ignorance des humains pour survivre et ais finalement rencontré un petit groupe avec lequel j'ai voyagé. Les choses se passaient bien et j'en avais presque oublié ma mère... Jusqu'au jour où ses assassins nous ont retrouvé dans une taverne. Le combat n'a duré qu'un instant et je n'ai dû ma survie qu'à une chance phénoménale. J'ai activé par mégarde un portail qui m'a amené à Sigil... Je pense que vous connaissez la suite... Il ne lui aura pas fallu longtemps pour me retrouver cette fois... »
Le drow tira une nouvelle bouffée sur sa pipe et attendit la réaction de ses compagnons
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#247 Envoyé le : dimanche 19 août 2018 15:36:56(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

19 / 19

CA18 (C13 ,D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 2/5
Charmante vie : 3/3


La joie du bariaure en était presque attendrissante. C'aurait cependant été plus convainquant si ça n'avait pas été un gaillard de presque bien deux quintals. Bah, qu'importait les quelques jaunets qu'il allait devoir sortir face à l'éclat de Bruichladdich un peu plus tôt dans cette ruelle....

«  Fait toi plaisir...  » lui dit il simplement d'un ton désinvolte.

La journée doit commencer à être réellement longue pour Airi songe il soudain. Le piétinage et l'attente dans la Ruche ne sont pas franchement de ses habitudes. Pas plus que des siennes mais... l'aristocrate se sent bien moins tenue de se plier plus longtemps aux dures réalités du tout venant. Il étouffa un rire en la voyant donner ses exigences. Instruction pres bien prises au demeurant car signe d'un client de qualité visiblement. Ah les grossiums...

Confortablement installé, laissant machinalement sa chaise se balancer, Firwin écoute,le récit de son compatriote un fin sourire sur les lèvres. Le sourire n'atteint cependant pas ses yeux qui ne quittent pas le visage du drow tandis qu'il raconte son histoire.

« Et bien... Rien qu'une éducation très classique en effet pour quelqu'un qui ne remplit pas les standards attendus...  » Il sirote sa propre choppe... et ajoute à l'intention des autres sans doute moins au fait des subtilités de sa société natale. « Les faibles sont fait pour être la proie et le jouet des forts, c'est comme ça que ça fonctionne. C'est la norme en Ombreterre... Mais je comprends que tu ai mis ta génitrice en rogne si tu es parvenu à tuer ta sœur pour ensuite t'enfuir. Si tu l'avait revendiqué... tu aurais peut-être pu regagner sa fierté. Quoi de plus satisfaisant que de voir ses enfants s’entre-tuer pour laisser émerger le plus capable.... » ajoute il, sarcastique.

« Mais tu as fuit. Entre nous, une réaction tout à fait sensée bien qu'un peu tardive... Enfin, je suppose qu'on ne peut pas te le reprocher. Et si les Sheld'nar sont aussi influents que tu le pense, et qu'elle y tenait réellement, ta frangine a même pu se faire ramener d'ailleurs... Par contre une chose me surprends... que tu ai songé la première fois qu'elle te laisserait t'en sortir c'est une chose, et Desna, Milani ou Eilistraee t'ont permi de survivre à ces premières retrouvailles mais pourquoi depuis ton arrivée à Sigil n'a tu pas tenté au moins de changer d'apparence ?  »

Et cette fois, Firwin est totalement sérieux.

« Sans aller jusqu'aux charmes d'antidetection ou à un couvre chef de déguisement... Un peu de teinture, une nouvelle coupe... tu n'y a pas pensé? Et plus encore, puisque cette fois tu savais qu'ils allaient te retomber dessus à un moment ou un autre, pourquoi ne t'es tu pas préparé?  »

La chaise a retrouvé son equilibre, et le bretteur à posé les coudes sur la table, le menton au creux d'une paume.

Message secret pour Lematou, Dasai :
...

Modifié par un utilisateur dimanche 19 août 2018 20:42:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#248 Envoyé le : mardi 21 août 2018 12:37:39(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

~ Airi ~

19 / 20

CA 13 (C13,D10)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A
Points héroïques : 2/3


Voilà qui était... triste. Pas particulièrement inattendu au vu de la carnation du conteur mais néanmoins triste. Lorsque Firwin confirme d'un ton désabusé que ce mode d'éducation est classique en Ombreterre tu lâche, a part toi, avec un ton ou la fatigue pointe :

« এবং আমরা আশ্চর্য হওয়ার পরে এই তালেয়দের সাথে আমাদের একটি সমস্যা আছে? »
Elfique

Puis, plus fort en repassant au commun par égard pour Burichladich :

« Ce n'est pas contre toi Zszaufein... Après tout tu es parti... t'es plus victime que fautif dans l'histoire... »

Bon... Ce n'était pas forcément ce que tu pouvais faire de plus diplomate. mais ce n'était pas non plus comme si on t'avais incité a l'être. Et puis un marqué ça ne veux pas de compassion... Si ? Bref. En tout cas Firwin évoque deux ou trois points qui, s'ils te semblent triviaux, avaient visiblement besoins d'être évoqués... Il n'avait jamais été au théâtre ? Jamais rien lu ? Oui bon... Les provinciaux... Mais... jamais réfléchis ? Tu hésite quelques instants a lui indiquer qu'en cas de coup dur tu connais un endroit ou il serrait protégé de toutes les tentatives de sa famille pour lui nuire... Le problème étant que tu doute pour l'heure qu'il soit capable d'assurer sa propre survie là bas plus de trente secondes... Mieux vaut se taire et écouter comment il justifie sa dernière tentative de suicide en date. Et peut-être s'informer...

« Bon... et pour la suite tu prévois quoi ? »



Je profite d'un instant de réflexion pour remettre une écharde d'ombre sur moi.

Modifié par un utilisateur mardi 21 août 2018 12:42:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Oolie  
#249 Envoyé le : mercredi 22 août 2018 09:28:48(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Veut en finir
Ki : 0

11 / 22


Bruichladdich bien qu'absorbé par sa boisson écouta attentivement le récit et le retour de ses compagnons.

« Enfin bon, c'est con quand même, j'ai compris que vous êtes dans sanguins, mais tu aurais pu éviter tout cela en réfléchissant un peu avant d'agir. Ben oui, tu aurais tué ta mère plutôt que ta sœur, elle n'aurais pas pu t'envoyer des assassins, enfin je dis ça je dis rien. »

Bruichladdich était content de sa réflexion, il s'était montré d'une logique sans faille que même ses compères soit disant plus intelligent n'avait pas eu.
thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline dasai  
#250 Envoyé le : jeudi 23 août 2018 12:18:33(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19

Zszaufeiin écouta la réponse de ses compagnons et éclata de rire à la suggestion du Bariaure. Un rire simple et honnête, pour la première fois depuis bien longtemps
« Je t'assure que rien ne m'aurait fait plus plaisir! Mais si tu avais déjà rencontré ma mère, tu saurais que la tâche est impossible, même pour nous cinq réunis! »

L'elfe noir reprit son sérieux et répondit aux interrogations, décidant d'accorder à Firwin une confiance temporaire, au vu de ce qu'il venait de se passer et de son attitude, la probabilité qu'il soit de mèche avec sa patrie était proche de zéro.
« Je n'aurais pas pu m'en sortir en revendiquant le meurtre de ma sœur, que vaut un mâle bâtard par rapport à fille favorite?Tout ce que j'avais connu jusque là aurait été une partie de plaisir par rapport à ce qui m'attendait »

Zszaufeiin eut un petit sourire
« Quand j'étais sur Golarion, je ressemblais en tout point à un elfe "normal", j'ai passé quelques années à maîtriser l'art du déguisement et du maquillage... Cela n'a pas changé grand chose. J'ai pensé naïvement que Sigil serait une barrière plus difficile à franchir pour elle... Je m'attends toujours à un coup fourré mais je ne peux pas vivre terré comme un lapin effrayé. »

Le drow hésita un instant, peu habitué à être honnête, même avec lui même
« Depuis de nombreuses années, ma propre impuissance m’apparaît comme de plus en plus évidente, en l'état actuel, il serait totalement impossible de lui rendre la monnaie de sa pièce, je suis bien obligé de voyager, d'apprendre, de pratiquer et d'acquérir de nouvelles sources de pouvoir, à long terme je pense que c'est ce qui m'accordera le plus de chances de survie... »

Il fixa Airi un instant
« A court terme, j'imagine qu'il lui faudra un peu de temps pour apprendre la nouvelle et pour organiser une autre expédition punitive... Surement plus conséquente. En attendant, je dois continuer dans la même direction... Et payer ma dette. Comme promis, je vous dois à tous un service, de votre choix, vous n'avez pas besoin de me l'énoncer maintenant, le moment venu, je ne poserai aucune question et ferai ce qui est en mon pouvoir pour vous l'accorder »

Message secret pour Luciole, Dasai, Lematou :
...

Modifié par un modérateur mercredi 29 août 2018 18:52:22(UTC)  | Raison: Edit pour que le MD soit mis dans le secret ;)

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#251 Envoyé le : dimanche 26 août 2018 00:01:10(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

19 / 19

CA18 (C13 ,D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 2/5
Charmante vie : 3/3


L'elfe sombre lâcha également un léger rire à la proposition du bariaure, sincèrement amusé.
« Haha, joliment proposé. Mais sache que traditionnellement, nous autres mâles sommes de gentils oisillons comparés à nos homologues féminines. Et une matronne de Maison Noble... on aurait de meilleur chance en allant defier un tanar'ri à mains nues.. »

Reportant son attention sur Zszaufein, Firwin hocha simplement la tête. Oui, c'était quelque chose qu'il pouvait comprendre... La fierté d'être soi au lieu de devoir fuir ce fait. Et le refus d’abandonner cela.

« Alors tu as décidé de relever la tête. Risqué. Mais qu'est ce qui ne l'est pas et mieux vaut périr debout qu'y passer de toute manière mais sans jamais avoir osé s'assumer.  »

Et il lui semblait que son compatriote allait devoir apprendre à mieux se connaitre, pour devenir plus fort sans se laisser aveugler. Ah oui, cette histoire de payement... Bon, déjà il n'était pas tombé dans écueil de leur proposer une rétribution pécuniaire. C'aurait été vulgaire. Mais leur laisser le choix... Il avait bien plusieurs idées mais...Mais il n'était clairement pas assez cruel pour prendre Zszaufein au mot. C'eut été le condamner. Sinon, il y avait toujours une façon de voir ce qu'il valait. Il effectua un geste désinvolte de la main.

« Du coup... Effectivement... pour cette petite affaire tu nous dois un service chacun, mon cher Preneur... Je vais être généreux et magnanime et éviter de laisser traîner une dette aussi... floue trop longtemps. Par contre, c'est trop simple si je me contente de t'indiquer une volonté absolue. Un preneur paye toujours ses dettes... alors en ce qui me concerne, propose donc un payement. A quel désir ou service pourrait bien correspondre ta survie? Que la proposition vienne de toi...Si elle me convient, l'affaire sera conclue. Soit donc imaginatif. Qu'est ce qui pourrait me convenir...? Et si tu vise bien, tu devrais t'en sortir bien plus aisément que tu ne le craint.  »

Que pourrait il bien suggérer... Dans la demie pénombre du Scribe Joyeux, le bretteur adresse un regard de défi amusé à Zszaufein... Ses lèvres esquissent un demi sourire. Demander à quelqu'un de fixer son propre prix était un peu... moqueur il devait bien le reconnaître, mais ce n'était qu'une légère rétribution pour sa morgue précédente. Sans compter qu'il pouvait parfaitement le faire de manière plus discrete. Et puis... c'était tellement plus instructif. Sans compter qu'il était clairement sexy. Autant tenter de le garder en un seul morceau. Avec un peu de chance, ça vaudrait la peine de risquer de se faire trouer la peau dans les années à venir. De toute manière, au point où il en était, un peu plus, un peu moins..De toute manière il ne se rendrait sans doute jamais compte de la fleur qu'il lui faisait.

Message secret pour Lematou, Dasai :
...

Modifié par un utilisateur dimanche 26 août 2018 16:09:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#252 Envoyé le : mercredi 29 août 2018 18:14:59(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

~ Airi ~

19 / 20

CA 13 (C13,D10)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A
Points héroïques : 2/3


Bon... Une volonté de ne pas refaire les mêmes erreurs donc ? Dommage que ça l'ai poussé a se montrer aussi inconséquent... A moins que... ce ne serrait pas la première fois qu'un primaire débarquant par hasard dans les plans perd un peu ses moyens... Et il y a aussi bien sur la possibilité qu'il ne se soit pas déguisé lui-même...

« Et... Si tu ne t'es pas grimé ici ? C'est pour éviter d'avoir l'air louche ? Car tu t'es dit que ça ne servait strictement a rien... Ou parce-que tu ne peux pas, ou plus, le faire toi-même ? »

D'ailleurs cette question en amène une autre au bord de tes lèvres... Avait-il envoyés ses anciens compagnons a l'abattoir sans leur parler ? Non... Même en présentant la chose délicatement mieux valait laisser passer un peu de temps sur ce point... C'était un coup a le vexer ou a le blesser inutilement.

Tu accueille avec philosophie son aveu d'impuissance puis fronce franchement les sourcils quand il parle de payer sa dette... Bon... Il vas falloir prendre les choses en plusieurs temps. Et alors que Firwin décide de botter en touche tu réfléchis a ce qu'il vas te falloir expliquer... Un sourire calme sur les lèvres, ton regard perçant posé sur Zszaufein...

« Bien... Avant de te parler de ce que tu pourrais faire pour moi j'aimerais qu'on soit clair sur une chose : je détesterait avoir fait ça pour rien... Donc prépare toi bien pour sa prochaine arrivée. Et si tu veux des conseils ou des coups de mains pour ce faire... Je pense que tout le monde ici sera d'accord avec moi pour te dire de ne pas hésiter...

Bien. Au delà de ça. Quand tu me propose un service de la sorte... J'ai envie de te répondre franchement. J'aimerais apprendre des choses. Mais comme tu es nouveau en ville... Je vais imiter Firwin : propose moi un paiement. Tu sera toujours a temps de demander ce que je veux savoir et de voir si tu ne préfère pas tout de même trouver autre chose... »





Offline dasai  
#253 Envoyé le : lundi 3 septembre 2018 21:50:58(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19

Zszaufeiin haussa les épaules
« Pour être honnête, je n'en voyais pas l'utilité, cela n'arrêtera pas ceux qui me poursuivent et cela prend un temps fou chaque matin »
Un sourire las apparu sur son visage. Il reprit son sérieux, et un peu de sa morgue, pour répondre à la question suivante
« Oooh il y a bien des choses que je pourrais t'apprendre. Mais je ne suis pas sur que tu en aies envie...Je pense que nous avons donc besoin de réfléchir un peu à la question. Nous nous connaissons à peine et il est difficile pour moi de savoir ce qui serait, pour vous, équivalent à l'aide que vous m'avez apportée. Je propose que nous gardions quelques temps ce point en tête et que nous y revenions prochainement »
Il se tourna vers le bariaure
« A moins que certains d'entre vous n'aient une idée précise »
Et stupide
« de ce qu'ils veulent »

Message secret pour Lematou, Luciole :
...
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#254 Envoyé le : vendredi 7 septembre 2018 23:10:19(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

19 / 19

CA18 (C13 ,D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 2/5
Charmante vie : 3/3


Air’ avait décidément une façon bien à elle d’expliquer à quelqu’un qu’elle tenait à le voir rester en vie et qu’elle était prête à l’aider pour ça. Sans doute l’éducation d’une grossium avait elle quelque chose à y voir. Ça et le fait que pour une elfe, dire pareille chose à un drow devait parfois arracher la langue… Alors elle se consolait peut être en étant un peu plus indirecte...

Il manque par contre d’avaler de travers sa boisson lorsque Zszaufein répond et retient à grand peine un rire.

« Ne pas oser expérimenter ?!? une sensat ? On voit que tu viens d’arriver…  » Un large sourire est adressé au drow et à l’aasimar. « Ces matois là sont capables d’à peu près tout pour peu que tu leur agite une nouvelle sensation sous le nez. Y compris des expériences que toute personne sensée fuirait…  »

Reportant son attention sur son compatriote, son sourire se fit plus léger…

« Mais c’est très décevant que tu n’ai aucune idée qui te vienne… Tant pis, et bien… je te transmettrait mes désidératas en temps et heure…  »Ajouta il, accompagnant sa déception d'un geste désinvolte...

Une déception, qui vu comme il semble bien la vivre, doit être toute relative.

Message secret pour Lematou, Dasai :
...

Modifié par un utilisateur vendredi 7 septembre 2018 23:10:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#255 Envoyé le : mardi 11 septembre 2018 21:28:10(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

~ Airi ~

19 / 20

CA 13 (C13,D10)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A
Points héroïques : 2/3


L'éclat de rire de Firwin coupe cours a la répartie qui avait manqué passer tes lèvres... Et c'est sur un mode beaucoup plus railleur que tu lui répond :

« Mon chou... Je pensais pourtant que tu avais compris... Le principe d'un paiement est qu'il doit valoir l'effort... Et je doute que tu soit a la hauteur du premier temple de Calistria venu... »

Tranquillement tu reprend thé et pâtisserie pendant que les autres finissent leurs échanges... Puis, finalement, tu rapporte ton attention sur eux :

« Bien. Ce passionnant interlude ayant été réglé pour le moment pouvons nous reprendre les choses sérieuses ? A moins que l'un de vous n'ai une idée, il vas nous falloir passer a la morgue... Et pour que ça serve a quelque chose il serrait bon d'avoir soit une personne apte a communiquer avec les morts avec nous... Soit les moyens de payer sur place. »

Tu marque une pause, histoire de voir si l'un d'entre eux a une autre idée a soumettre...

« Je pense passer a la sale des fêtes demain pour voir si un Sensät pourrait nous rendre ce service... Mais dans tous les cas nous risquons de ne pas avoir beaucoup de temps pour discuter avec Eliath... Essayez de réfléchir aux questions qu'il pourrait être utile de lui poser...

Je dois aussi aller voir ce qu'on peut tirer des quelques effets personnels qu'on a récupéré. Cet anneau a un beau potentiel.

En tout cas il vas falloir se reposer avant de reprendre. Je vous laisse voir... Mais en tout cas on se retrouve demain, deux heures après le pic a la morgue ?

Firwin ? Ca te dérange si je dort chez toi ? »


En tout cas, pour ta part et a moins qu'on ne te retienne avec des questions dignes d'intérêt, tu te dirige vers la sortie ou palanquin devrait t'attendre...


J'ai donné un horaire et un lieu de rendez-vous mais franchement j'ai aucune idée d'ou est la morgue donc faudra probablement adapter pour qu'on ai le temps de faire le trajet, de dormir touça. Selon on peut aussi donner le RDV a une auberge sur le chemin... Bref.
thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline dasai  
#256 Envoyé le : mercredi 12 septembre 2018 23:58:50(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19
L'ensorceleur haussa les sourcils à la réponse d'Airi
« Je ne suis effectivement pas très versé votre philosophie mais je crois que nous aurons l'opportunité de poursuivre cette conversation plus tard »
Et peut être plus...
Zszaufeiin ne savait pas si Airi était familière avec la relation au plaisir que l'on rencontrait en ombre-terre mais la possibilité d'expérimenter avec elle avait une saveur particulière. Son visage resta impassible alors qu'il conclut la conversation
« Nous avons tous bien mérité ce repos... Je crois qu'il est effectivement temps de se reposer »
Message secret pour Lematou, Luciole :
...
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#257 Envoyé le : jeudi 13 septembre 2018 19:41:07(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

19 / 19

CA18 (C13 ,D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 2/5
Charmante vie : 3/3


Le drow tranquillement installé sur sa chaise écoute les derniers commentaires, un léger sourire flottant en coin des lèvres... Aussi problématique que semble la situation, elle semble plus l'amuser qu'autre chose...

« Et au pire, si la morgue ne donne rien on pourra toujours tenter d'aller discuter avec notre amis masqué pour savoir ce qu'il a bien pu soutirer à Eliath...  »

Les choses semblent se conclure... et le drow se lève, s'étire souplement...

« Pas de soucis Princesse. Tu m'offre une place dans le palanquin ?  »

Quitte à... C'est vrai qu'ils commencent à avoir pas mal marché et il n'est pas particulièrement motivé à faire le trajet à pied pour le plaisir -surtout que ce n'est pas le plus pratique pour discuter... et les deux amis se dirigèrent vers la sortie.

C'était loin d'être la première ou la dernière fois en plus d'une décennie d'amitié qu'ils profiteraient du logis de l'autre.

Message secret pour Lematou, Dasai :
...

Modifié par un utilisateur jeudi 13 septembre 2018 19:43:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Oolie  
#258 Envoyé le : jeudi 13 septembre 2018 21:22:39(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
fatigué
Ki : 0

11 / 22


Bruichladdich était soulager d'entendre ses compagnons vouloir aller se reposer, il était temps pour lui d'en finir avec cette journée riche en émotion, et ce dernier verre lui laissait un gout agréable en bouche qu'il ne souhaitait pas effacer par une autre bibe, donc aller dormir lui sembla une bonne solution.

« Très bien pour moi, ça va me faire du bien de me poser.
Par contre, pour demaine, je ne me vois pas vous attendre à la morgue tout seul, je me poserais donc à la taverne d'à côté, le poux d'hier à cul mêlée qu'il s'appelle si je me souviens bien. Si l'un de vous peut passer par la me prendre, je lui serais reconnaissant.  »
thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#259 Envoyé le : lundi 17 septembre 2018 14:28:27(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Il est enfin temps pour nos héros de quitter le devant de la scène, de regagner leur guitoune respective et de s'offrir une bonne dose de dorme. Le retour aux pénates, même si longuet pour certains, se passe crème pour tous. Faut dire qu'après tous ces évènements, nos héros doivent afficher la tronche du matois qu'on a pas envie d'empailler... Enfin, pas maintenant. Ou alors ont-ils tous simplement de la chance ? Quoi qu'il en soit, tous finissent par s'oublier dans un sommeil sans rêves, réparateur.


Chaque perso regagne son niveau en PVs (et PVs non-létaux) pour avoir pioncé peinard.



Peu à peu, aux environs de deux cloches après le Pic, le petit groupe se reforme aux environs de la Morgue. Ils savent que Mouna ne viendra pas. La Mornée avait prévenu la veille : elle allait avoir besoin de temps pour rapporter à sa faction l'existence du Freluquet Noir et risquait d'être plus qu'en retard. Elle les retrouverait dès qu'elle pourrait.

Zszaufeiin, qui crèche pas si loin (après tout, le Bas-Quartier n'est qu'à une encablure) est le premier arrivé. L'enchanteur s'allume probablement une pipe dans un coin discret et ombreux, avec vue sur la place qui s'ouvre devant la Morgue, manière de patienter discrètement et de soulager son olfactif.
Les alentours de la Morgue sont constitués de masures branlantes et lépreuses. De pauvres bougres - dont il n'est pas difficile de deviner qu'il s'agit pour la plupart de récupérateurs ou de chiffonniers ; tous malpropres et malodorants - vont et viennent sur la place. De la marmaille noire de saleté s'ébroue en pagaille devant les guitounes. Et par dessus l'odeur de crasse, on devine la proximité de tanneries et d'abattoirs... En somme, ça pue la mort...

Le drow n'attends pas longtemps : après quelques bouffées inquiètes - est-ce bien prudent de se promener seulâbre, vu ceux qui lui courrent après - le drow avise bientôt un palanquin qui se déleste prestement d'Airi et de Firwin, avant de repartir sur les chapeaux de roue vers des coins mieux fréquentés. Car faut avouer : mêmes si les abords de la Morgue sont on ne peut plus paisibles - un peu trop pour s'y sentir tranquille, affirment les méfieux - c'est quand même le quartier de la Ruche ici...

Ne manque plus que Bruichladdich. Mais n'avait-il pas parlé d'un rade à proximité ? Le... poux d'hier à cul mêlée ? Sauf que... après réflexion, aucun de nos trois lascars ne situent l'endroit. C'est sans doute proche de la Morgue, mais où, au juste ?! Faudrait pas que les trois compères tardent à le trouver : c'est qu'Airi a rendez-vous !

Heureusement que les trois sont à l'écoute de la chanson - et que mine de rien, ils en ont retenu des vertes et des moins mûres sur la Cage. L'illumination leur vient au même moment ! Ils se rappellent soudain le soltif du Poteau.

Folklore Local 15+ (pas besoin de jet pour nos trois elfes, donc : ils sont au parfum) : Le Poteau, c'est le sobriquet dont a été affublé un zombie qui fait le planton pas loin de la Morgue, depuis des temps immémoriaux - manière de dire que personne ne se rappelle depuis combien de temps il est là.

Le Poteau semble s'être planté pour l'éternité : jamais il ne bouge ni ne réagit à quoi - ou qui - que ce soit. Même lorsqu'un méchant gnard lui lance des pierres à la caboche ou qu'un imbibé le prend à parti. On ne se rappelle plus qui - encore moins quand - ça a commencé, mais un jour, un matois a planté son annonce sur le Poteau. Un autre y a griffonné un message. Puis un troisième, etc. Si bien que le Poteau, est devenu un des pilier de l'information dans ce coin de la Ruche. À force, le zombie ne ressemble plus à grand chose, régulièrement recouvert de nouvelles couches de message et d'annonce, comme autant de peaux de papier ou de bout de parchemin pourrissant sous les pluies acides. Il ne doit son salut qu'aux Hommes-Poussières qui passent de temps en temps le rafistoler et faire le ménage. Mais, si le Poteau sert de boîte aux lettres au quartier, ce n'est pas seulement pour la facilité avec laquelle on peut planter un clou - ou écrire - dans ses chairs pourrissantes...

Le soltif, c'est que si l'on prononce à voix haute le nom d'un lieu à portée du Poteau, le zombie le pointe du doigt, sans jamais se tromper, où que ce lieu puisse se situer, du moment que c'est dans la Cage. Alors bien sûr, le zombie pointe en droite ligne, comme qui dirait "à vol de gueuset" - et voler par dessus les toits n'est pas à la portée du premier bige venu. Mais il ne se trompe jamais et la bonne direction, c'est déjà un bon point de départ pour retrouver un annonceur ou le lascar qui recherche des bras pour un coup.


Et en parlant de coup, quand nos trois lascars demandent après le Poux d'Hier à Cul Mêlée, le Poteau leur pointe un pâté de maison, qui, après que nos vaillant héros en aient fait le tour, révèle un rade à l'entrée assez peu engageante. Au dessus de l'entrée, sur une grande planche en bois grise, on a clouté des ossements pour écrire en relief : La Poussière Accumulée.



Quand les elfes s'y pointent, ils repèrent de suite le bariaure. C'est que le chaoteux fait tache parmi les habitués : des Hommes-Poussières au chuchotement rare et monotone, des pauvres bougres, le nez dans la bibe, qui semblent au bord du suicide et quelques artisans à la trogne tout aussi résignée qui prennent une pause.

Au nombre de chopines vides, qui traînent telles des trophées de guerre, sur la table devant laquelle se tient Bruichladdich, on devine qu'il est arrivé depuis belle lurette. Certainement une cloche ou deux avant Zszaufeiin, même. C'est que la bibe, ça n'attend pas.

Message secret pour Oolie, Lematou :
...




Après avoir attendu Djaimis un bon moment pour finalement abandonner, car le génasi de l'air ne se pointait toujours pas et qu'Airi, on l'a déjà dit, avait rendez-vous, nos quatre gaillards se transbahutent vers l'entrée de la Morgue.

Ici, le peu d'effervescence qui existe dans le quartier se meure : pas âme qui vive - ou presque.

Un sombre proche de pierre noire s'ouvre dans une muraille déchiquetée entourant un dôme énorme. Ici, l'air est emplie de fragrances douceâtres, écœurantes : encens, épices et charognes. Entre la muraille et le dôme, et autour, une collection hétéroclite de mausolées délabrée est empilée sans aucune organisation - ni réel sens du goût. Et, à l'ombre de ce porche, côté rue, un matois à face de crâne - enfin, à la face peinte ou tatouée - dévisage vaguement Airi de ses grandes orbites assombries. Comme ils se rapproche du bige, nos héros remarque qu'il porte les couleurs de la Société des Sensations.

« Airi ? Siflir. Annalie m'envoie. Je vous suis... » balance le matois. Visiblement, c'est pas un causant - peut-être l'a-t-il mauvaise d'avoir attendu ? Ou bien est-ce la mission qu'on lui a assignée qui le tarte ? Ou bien est-il naturellement mal-aimable ?

En tout cas, ce lascar n'a pas vraiment l'air d'être là : ces yeux vous fixent sans vous regarder. Comme si un vide vous observait - ou que son esprit était bien loin du présent ; ou du réel... comme à l'écoute d'autre chose. Étrange, ce bige...

(Si personne ne s'adresse particulièrement à Siflir, il se contentera de suivre Airi - il est au courant de ce qu'il a à faire. En cas du contraire, n'hésitez pas à utiliser un sep.)
Message secret pour Anadethio, Lematou :
...




Les échanges de politesse terminés, le petit groupe passe le porche pour se diriger vers une volée de marches imposantes, conduisant à l'entrée du dôme. En haut, à l'entrée, des gardes toisent le groupe depuis qu'il a franchit le seuil du rempart.

Et une fois que le petit groupe a terminé son ascension, l'un des lascars coffré d'acier et décoré de noir les interpelle :
« Qu'est-ce que vous venez faire ici ? Vous êtes encore tous debout !... »

Modifié par un utilisateur jeudi 20 septembre 2018 12:11:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#260 Envoyé le : lundi 17 septembre 2018 23:13:04(UTC)
dasai
Rang : Habitué
Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 2,830

Zszaufein

19 / 19


Message secret pour Lematou, Luciole :
...


La conversation avait suffisamment durée et, comme ses compagnons, l'elfe noir était particulièrement fourbu. Le retour à sa guitoune se fit sans anicroche et, après avoir profité d'une dernière pipe, Zszaufeiin s'effondra sur son lit...

Le lendemain matin, l'ensorceleur arriva le premier sur le lieu du rendez-vous. A peine eut-il le temps de tirer quelques bouffées tout en ressassant les faits de la veille que ses premiers compagnons arrivèrent. Il échangea quelques salutations polies sur un ton bien plus amical que la veille puis ils se mirent à la recherche du bariaure et ne fit aucun commentaire lorsqu'ils le trouvèrent enfin
Il est ce qu'il est, même ces êtres peuvent avoir une utilité...

Le drow n'était jamais rentré dans la morgue et préféra laisser parler Airi qui semblait maitriser la situation...

Modifié par un utilisateur vendredi 5 octobre 2018 11:47:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
14 Pages«<11121314>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET