Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

35 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : mercredi 3 janvier 2018 20:50:09(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Cité dans la brume


Vos yeux semblent vous tromper, et vous peinez à comprendre ce qui se passe, ou où vous vous trouvez. Vous êtes debout au milieu d'une rue que vous ne reconnaissez pas, sans la moindre idée de comment vous êtes arrivés là. A vos côtés se trouvent quatre autres personnes, qui vous semblent étrangement familières, sans que vous ne parveniez à savoir ce qui vous lie à ces gens.

Au delà, le paysage est celui d'une immense cité dont la simple vue vous met mal à l'aise. Les tours, les spires se déroulent dans un ciel à la teinte profondément jaune, ocre et malsain. Les murs et les rues se tordent selon des plans impossibles, et ce labyrinthe urbain est, à l'exception de votre présence, entièrement désert. Pas un oiseau sur les lanternes et réverbères, aucun rat dans les coins sombres, et pas la moindre présence...

????
CA 22 (C11, D21)
Réf+3 Vig+2 Vol+4
SM33/33-Normale
Etat : perdue

10 / 10

Une jeune femme rousse, portant une armure brillante et élegamment travaillée, un oeil aveugle fixant le vide, vous regarde, clairement aussi confuse que vous.
« Qu'est ce que je fais...? Où sommes nous...? Qui...? »

Elle n'eut cependant pas le temps d'aller plus loin. Dans le canyon des rues où vous vous tenez, une brume jaune, épaisse, huileuse, avance vers vous comme une vague dans la tempête, dévorant les pavés humides. De l'autre côté, la rue se séparait en deux courbes, vers la droite et la gauche. Derrière vous, dans le brouillard, un bruit de pas résonne. Lent, et malgré tout, il semble progresser au même rythme que la brume qui envahit la rue.







Thoulkas


Rhajzad


Faenïl


Domrod


Jet d'Initiative! Vous pouvez ensuite agir. Vous êtes craintifs (-2 contre la peur à la perception, +1 initiative)

Modifié par un utilisateur dimanche 9 décembre 2018 16:44:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Annonce
Offline Domrod  
#2 Envoyé le : dimanche 7 janvier 2018 19:50:58(UTC)
Domrod
Rang : Membre
Inscrit le : 03/05/2015(UTC)
Messages : 888

Orlamm
CA : 19/11/18
Châtiment : 1/1
S.Mentale 35/35
Etat : craintif

13 / 13


Le nain reprit conscience en pleine rue, sur ses jambes, ce qui laissait entendre qu'il ne venait pas de sortir des bras de Morphée ou d'un quelconque état d'évanouissement. Il vit 4 personnes qui paraissaient être dans le même état de désarroi que lui. Il sentait confusément qu'il les connaissait et moult questions lui venaient à l'esprit. Mais il n'eut même pas le temps de commencer à réfléchir à l'une d'entre elle. En effet, une brume malsaine commençait à se répandre dans la rue dans leur direction. Il semblait qu'une personne progressait en son sein. Il resta un court instant interdit, pris par l'angoisse de voir percer à travers ce brouillard 2 grands yeux jaunâtres. Mais, ne les apercevant pas, il se ressaisit. "Je ne sais pas où nous sommes, mais je pense qu'il est préférable de se mettre hors de portée de cette brume." grogna-t-il dans sa barbe tout en sortant son arme de son fourreau.

Modifié par un utilisateur dimanche 7 janvier 2018 22:06:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Thoulkas  
#3 Envoyé le : dimanche 7 janvier 2018 21:13:06(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Lisbeth
CA : 13
SM : 38

10 / 10


Une jeune elfe des profondeurs, ou du moins quelque chose y ressemblant fortement, se tenait là, hagard, debout. Ses yeux semblaient avoir été entourés de sang noirci, sa peau était grisâtre et ses cheveux blancs maintenus dans un chignon tenant avec quelques bouts de bois. En plus de ses vêtements, seule une arbalète lourde chargée semblait lui appartenir. Sur celle-ci on pouvait voir des runes luisantes dorées.

«  Ne traînons pas, ça dit rien qui vaille.  » Elle cracha à même le sol en commençant à se diriger vers le nain. Voyons le bon côté des choses, le nain se fera avoir avant.

«  Quelqu'un sait pas où aller? Allez on se magne!  »

Modifié par un utilisateur dimanche 7 janvier 2018 22:21:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Rhajzad  
#4 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 01:08:29(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA12 (C12, D10)
Niv0:5 Niv1:3/3
Réf+2Vig+0Vol+2
SM44/44-Craintive

7 / 7

Une (très) belle humaine, au teint hâlé, aux vêtements de soie bleue et dorée, et aux étranges yeux céruléens s'était accroupie, écartant les mains, paumes ouvertes, pour bien montrer qu'elle n'était pas armée.
Où était-elle ? Quels étaient ses... compagnons ?... et comment étaient-ils arrivés... là ?
Ses yeux se mirent à étinceler* malgré la nuit tandis qu'elle les tournait vers le brouillard jaune et intimidant, alors qu'elle tentait de retrouver ses esprits... et le moindre repère utile !

Modifié par un utilisateur vendredi 2 février 2018 00:23:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Faenil  
#5 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 08:40:45(UTC)
faenil
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/03/2010(UTC)
Messages : 1,330

Qui suis-je?
Etat : craintif
Bored



Au milieu de la voie, les genoux émergeant à peine des épais filets de brume ocre qui renardaient à travers les rues, se tenait un petit homme.
Ses cheveux mi longs encadraient un visage au teint halé et au charme ténébreux, alors que la forme de ses oreilles soulignait, si sa taille n'y suffisait, son appartenance au peuple halfelin.


Alors qu'il s'extrayait peu à peu de ces pensées, il lui sembla que ses compagnons d'infortune reprenaient eux aussi leurs esprits.
Et comme lui, ils s'inquiétaient de la progression de la brume et de celui qui marche en son sein.

« Er, .... Tiim ee, ene züiliig khiikh zamdaa büü üldee », acquiesça-il au proposition de retraite des autres. Stressé par les étranges événements qui se déroulaient et ayant oublié la discipline nécessaire pour s'exprimer de manière intelligible, il avait sans s'en rendre compte utilisé l'idiome de ses cauchemars.

Aklo


Observant qu'ils aurait bientôt le choix entre deux voies, il scruta attentivement la configuration des deux rues entre lesquels ils devraient probablement faire un choix....

Se déplacera avec le groupe dès que le groupe se déplacera.
Observe les deux voies, en particulier la taille et la complexité des bâtiments de grande taille que l'on peut voir au dessus des toits des maisons proches.
L'une des deux directions peut peut-être nous diriger vers le centre de la cité?
  • perception : 1d20+7 donne [9] + 7 = 16

Modifié par un utilisateur lundi 8 janvier 2018 13:15:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#6 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 11:48:00(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Cité dans la brume
Raayaatma


Faënil



????
CA 22 (C11, D21)
Réf+3 Vig+2 Vol+4
SM33/33-Normale
Etat : perdue

10 / 10

Alors que les cinq mortels perdus dans ces rues incompréhensibles hésitaient et se questionnait quelques instant, le brouillard poursuivait son avancée de plus en plus rapide, comme une vague déferlant dans la rue. Le bruit de pas à l'intérieur des volutes jaunes se pressa, alors que leur invisible poursuivant se rapprochait.

La brume n'était plus qu'à quelques mètres, lorsque, voyant que les autres hésitaient, la jeune femme rousse saisit son bouclier et secoua la tête, un rictus furieux tentant vainement de dissimuler sa crainte.
« Je ne vais pas simplement tourner les talons et fuir! »
Avec un cri enragé, sans doute pour gagner quelque courage cruellement manquant, elle chargea vers la brume, disparaissant dans les volutes.

Il y eut un instant de silence. Une fraction de seconde plus tard, les volutes se contractèrent violemment, entrant en effervescence. Un hurlement à vriller les tympans résonna du brouillard, accompagné d'un fracas de métal. Une gerbe de sang éclaboussa les pavés à la limite du brouillard, les teintant d'écarlate. L'éclaboussure sembla former un mot. "Aidez".
Un autre bruit métallique résonna alors qu'une main gantée d'acier, arrachée au bras qui la portait, s'écrasa contre un mur tout proche. Une poignée de secondes après que la jeune femme soit entré dans le brouillard, les cris cessèrent et la muraille de brume se remit en marche, de plus en plus rapide, filant vers les quatre survivants!
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Thoulkas  
#7 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 12:04:48(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Lisbeth
CA : 13
SM : 38

10 / 10


La drow se tourna vers la main qui avait volé non loin d’elle «  Fuyons!  » Merde chacun pour soi ! Elle dégaina alors l’arbalète, prête à l’utiliser sur la moindre menace, et se mit à courir assez rapidement. Assez vite elle chercha du regard un endroit pour se cacher, se doutant que la brume allait la recouvrir, mais espérant passer inaperçu aux yeux de ce qui pouvait bien se trouver dedans.

Sa curiosité ne put alors être réfrénée, si bien que depuis sa cache d’où sortait l’arbalète elle observait la réaction des 3 autres mortels restant.

  • Perception : 1d20+5+2 donne [7] + 5 + 2 = 14
  • Discrétion éventuelle : 1d20+7 donne [13] + 7 = 20

Modifié par un utilisateur lundi 8 janvier 2018 12:05:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Rhajzad  
#8 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 17:19:42(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA12 (C12, D10)
Niv0:5 Niv1:3/3
Réf+2Vig+0Vol+2
SM44/44-Craintive

7 / 7

Conservant l'activation de sa double vue arcanique, ce n'est pas ce que la belle brune trouva dans le brouillard mais ce qui en sortit, avec élan et projection sanglante, qui la fit opter pour une retraite immédiate.
Vers le bâtiment le plus proche, d'abord, à la recherche d'une porte ou quelconque ouverture : rester dans la rue n'étant manifestement pas une option raisonnable.
Elle s'éloignerait ensuite au plus vite de l'avancée jaune servant d'écran à quelque puissant assassin progressant vers eux, testant chaque possibilité durant sa fuite avec l'espoir de trouver porte ouverte... et la ferme intention de s'y engouffrer aussitôt.
Pour une fois, je regrette de ne pas être encombrée d'une paire d'ailes...

Modifié par un utilisateur vendredi 2 février 2018 00:24:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Faenil  
#9 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 21:00:49(UTC)
faenil
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/03/2010(UTC)
Messages : 1,330

Qui suis-je?
Etat : craintif
Bored



Constatant que ses paroles semaient -si besoin en était- encore un peu plus le trouble dans l'esprit des autres, le petit homme se rappela qu'il devait s'efforcer d'utiliser une langue humaine s'il voulait être compris de tout un chacun.
Encore une conséquence de ce truc songea-t-il avec amertume.
Tandis qu'ils fuyaient à toutes jambes il désigna du menton l'une des deux rues qui semblaient, plus que l'autre, les diriger vers la ville haute...
« Par là,... Ca monte vers les hauteurs de la cité. » énnonça-t-il en retrouvant après quelques efforts le sabir commun que la plupart des humains comprenaient.
« Ce brouillard ne va peut être pas submerger totalement la ville. »
Encore fallait il que la brume se comporte de manière rationnelle, et un vilain pressentiment lui soufflait que ça n'allait pas être aussi simple.

Du coin de l’œil, il put constater les efforts de la belle dame pour trouver asile dans l'un des bâtiments.
Être en haut d'un immeuble pourrait nous soustraire au brouillard,... Mais nous serions dès lors à la merci du tueur qui ne manquerait pas d'en émerger pour peu qu'il puisse localiser notre cachette..
L'autre dame, l'elfe qui parlait comme un vieux soldat, semblait également vouloir trouver une cachette.

« Venez, gentes dames. » les héla-t-il. « Nous nous cacherons lorsque nous serons hors de vue de cette... chose. »

Modifié par un utilisateur lundi 8 janvier 2018 21:14:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Domrod  
#10 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 09:46:15(UTC)
Domrod
Rang : Membre
Inscrit le : 03/05/2015(UTC)
Messages : 888

Orlamm
CA : 19/11/18
Châtiment : 1/1
S.Mentale 35/35
Etat : craintif

13 / 13


Orlamm avait bien essayé de retenir la jeune femme. Malheureusement, elle avait été trop rapide. Elle avait été terrassée avec une efficacité terrifiante, et le nain, à l'instar du halfelin, estimait qu'il fallait tenter de fuir les lieux aussi prestement que possible. Les courtes pattes du halfelin et les siennes n'allaient pas faciliter la tâche, mais ils n'avaient pas le choix. Aussi, se mit-il en route dans la seconde. "Je suis on ne peut plus d'accord." adressa-t-il à la cantonade.

Modifié par un utilisateur mardi 9 janvier 2018 09:47:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 12:24:55(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Cité dans la brume

Les quatre survivants se mirent à fuir, chacun cherchant une issue à ce cauchemar et peinant à se coordonner. La jeune femme aux yeux bleus et la drow semblaient vouloir trouver une cachette, tandis que le nain et le halfling fuyait vers les hauteurs. Les rues semblaient se tordre devant eux, les pavés devenus glissants les empêchaient de fuir, les murs de briques paraissaient se tordre, former soudain une voûte bloquant le ciel fuligineux, les enfermant dans une avenue devenue tunnel...


Malheureusement, le brouillard insatiable était sur leurs talons et avançait plus vite qu'ils ne pouvaient fuir. A quelques pas derrière eux, la brume se fendit soudain, révélant une haute silhouette élancée et sinistre. Une créature portant un masque de lambeaux grisâtres, des pans de haîllons trop épais pour n'être que du tissus rampant et se resserant autour de son corps. Un corps beaucoup trop maigre et flexible pour être humain. Des rubans de gaze se tendent dans votre direction, encore trempés de sang. La créature, une lame ensanglantée à la main, bondit en avant, la brume le suivant comme un raz-de marée.


Le nain fut le premier à être happé par le brouillard qui envahissait les rues. Un bruit de bois fracassé retentit, ainsi qu'un crissement de métal. Un hoquet sourd, des bruits de coups, et le raclement de l'acier sur l'os laissent présager de la violence de l'affrontement...jusqu'à ce qu'avec un choc sourd et une gerbe de sang, la tête du nain ne roulent vers les trois survivants.
La bouche auréolée d'une barbe poissée de sang s'ouvre légèrement, laissant échapper un mot: Aidez...

Domrod


Les trois autres reprirent leur course effrenée, à la recherche d'une issue ou d'une cachette, mais le goût du sang semblait avoir déchainé la créature. La brume reprit son avancée, plus vive que jamais, et saisit le halfling dans ses tentacules jaunâtres. Cette fois, les sons de lutte furent bref, simplement un hurlement terrifié, coupé court par un affreux gargouillement. Une mare de sang dégoulina du rebord de la brume, formant un mot: ...moi

Faenil

Modifié par un utilisateur mardi 9 janvier 2018 12:43:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Thoulkas  
#12 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 12:31:55(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Lisbeth
CA : 13
SM : 38

10 / 10


Lisbeth était perdue, ne sachant comment réagir à cette chose meurtrière. Tu n’as qu’une chance, ne la loupe pas ! Elle essayait de discerner dans le brouillard une possible cible, tendant son arbalète dans le vide. Voyant les autres personnes se faire massacrer les unes après les autres, elle devint livide. Ils sont plusieurs, c’est fini.

Alors que la brume s’approchait, elle ferma les yeux alors qu’elle posait l’arbalète au niveau de son menton. Je ne veux pas souffrir, pas comme ça.

Elle appuya alors sur le mécanisme qui libéra le carreau. Il lui transperça la tête de part en part, restant dedans, alors que le corps inanimé tombait sur le sol au moment où la brume l’avalait.


Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Boadicee  
#13 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 12:54:49(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Cité dans la brume.



Avec un claquement sec, le carreau pulvérisa le crâne de l'elfe noire, sous les yeux horrifiés de Raayaatma. La brume elle-même s'arrêta net, comme surprise par cela. Alors que le corps de la drow s'effondrait, le sang sur le mur forma un nouveau mot...Réveillez...!

La créature sinistre émergea de nouveau de la brume, se dirigeant à pas lents vers Raayaatma. Elle savait qu'elle avait le dessus. Que la jeune psychique ne pouvait fuir nulle part...

J'aurais besoin d'un jet de Volonté DD20 pour Raayaatma!

Volonté DD20


Thoulkas
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Faenil  
#14 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 15:20:25(UTC)
faenil
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/03/2010(UTC)
Messages : 1,330

Appollonios
Etat : mal dormi
Sleep





Peu à peu, Appollonios émergea du sommeil.

Réflexions


Raffermi par cette nouvelle décision, il sauta au bas du lit où il s'était éveillé.
Il s'approcha de la belle dame qui semblait elle aussi faire un mauvais rêve.
Compatissant et encore sous le choc de son terrible cauchemar. Il prononça quelques paroles et toucha la femme au front.
Cela sonnait comme une bénédiction mais ce n'était en aucun cas une prière.

« J'espère que cela l'aidera à mieux dormir. » dit-il pour expliquer son geste aux autres.

Il attendit ensuite quelques instant afin de capter l'attention de chacun avant de demander :
« Quelqu'un sait pourquoi nous avons été enfermé? ».

Lance "assistance divine" sur Raayaatma dans l'espoir que cela l'aide à mieux dormir.
Donne un unique bonus de +1 à un jet, d'attaque, de sauvegarde, ou de compétence.

Modifié par un utilisateur mardi 16 janvier 2018 23:17:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Rhajzad  
#15 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 17:26:13(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA12 (C12, D10)
Niv0:5 Niv1:3/3
Réf+2Vig+0Vol+2
SM44/44-Craintive

7 / 7

Aucune issue.
La brune interrompit sa course, se retournant vers le monstre épouvantable...
Qui appelait à l'aide ?!?
Écartant les bras sans plus de fioritures, elle lança à pleine voix vers la créature :
« Oui ! Je veux t'aider !!! »
... ou mourir, si c'est l'heure, selon mon karma.
Imprégnée du fatalisme vudrani, la psychiste fit appel à son pouvoir d'intuition*... qui la laisserait sans défense ; mais l'instant n'était plus à s'en soucier.

Modifié par un utilisateur vendredi 2 février 2018 00:24:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#16 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 19:25:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Cité dans la brume.


Malheureusement, l'expansion soudaine de la compréhension de Raayaatma ne suffit pas. Elle eu le temps de voir des gouttes de sang perler au bout de son nez, lorsqu'elle fut soulevé du sol par la poigne du monstre, face à face avec sa gueule pleine de crocs effilés. La psychique n'eut que le temps d'une exclamation terrifiée avant que la gueule du monstre ne s'ouvrent plus largement encore se refermant sur son crâne et bloquant sa vision.
Elle ressentit une douleur aigue au niveau des tempes, et avec un craquement sec, perdit connaissance...


Cellule humide, lieu inconnu - Date/Heure inconnue
...avant de se réveiller en surtsaut, le sang battant encore à ses tempes, et de se cogner violemment contre un banc de bois juste au dessus d'elle, avec un choc sourd et une exclamation de surprise.

Rhajzad


Alors que la dernière d'entre vous se réveille, vous achevez de réaliser dans quelle situation vous vous trouvez. La jeune femme aux yeux bleus a du manquer une partie de la conversation, car la femme rousse, que vous avez aussi vu en rêve, répond apparemment au halfling.
« Huhhh...Pas la moindre idée. Moins fort, s'il te plaît, petit bonhomme. J'ai...agk....ma tête donne l'impression qu'elle va exploser. Qui êtes vous, tous? »


Avant que qui que ce soit ne réponde à sa question, un hurlement de douleur retentit à travers la pénombre oppressante. A présent que la conscience leur revenait, ils réalisaient ce qui se trouvait de l'autre côté des barreaux.
« Réveillez vous, bordel! »
L'homme qui venait de les insulter était solidement attaché à l'aide de cordes à une table d'opération couverte d'écharde. Il avait peut être une cinquantaine d'années, le cheveux gris, mais encore solide. Cependant, sa peau était couverte de coupures plus ou moins profondes, dont certaines saignaient encore, comme si un chirurgien fou s'était amusé à essayer des outils sur lui.

Le chirurgien en question était une infirmière, apparemment, une femme incroyablement mince portant une blouse à bouton anciennement blanche, mais à présent couverte de projections sanglantes. Elle tournait autour de la table, l'air pensif, en faisant tourner une paire de ciseaux ensanglantés entre ses doigts.

La scène était éclairée par des torches fumantes, mais la lumière n'était pas idéale pour des yeux humains, bien qu'elle suffise pour l'elfe noire, le nain et le halfling. Ils se trouvaient apparemment dans une prison souterraine, reconvertie en salle de torture...

Prison Souterraine

Vous n'avez pas la moindre pièce d'équipement sur vous, à l'exception de vos vêtements, qui ont clairement vu des jours meilleurs. Ceux qui ne sont pas en haîllons sont couverts de crasse, comme si vous ne vous étiez pas lavés depuis plusieurs jours.

Modifié par un utilisateur mardi 9 janvier 2018 19:26:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Domrod  
#17 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 19:49:07(UTC)
Domrod
Rang : Membre
Inscrit le : 03/05/2015(UTC)
Messages : 888

Orlamm
CA : 19/11/18
Châtiment : 1/1
S.Mentale 35/35
Etat : craintif

13 / 13


Orlamm secoua la tête plusieurs fois afin de s'assurer qu'il ne rêvait -ou cauchemardait- pas un fois de plus. Il constata que les 4 mêmes personnes partageaient sa cellule. Ils étaient dans un triste état, mais ils étaient en vie, ce qui n'était pas si mal. Mais allaient-ils le rester longtemps ? Vu ce qu'il se passait de l'autre côté des barreaux, rien n'était moins sûr.
Il aurait souhaité répondre aux attentes pleines d'espoir du vieil homme qui se faisait martyriser sur la table de torture. Mais le nain ne voyait pas comment sortir d'ici. Il décida d'éprouver la résistance des barreaux.

  • Jet de force : 1d20+3 donne [3] + 3 = 6
Offline Rhajzad  
#18 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 21:06:52(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA12 (C12, D10)
Niv0:5 Niv1:3/3
Réf+2Vig+0Vol+2
SM44/44-Craintive

7 / 7
La brune nettement moins flamboyante, dans ses soieries froissées ayant connu de meilleures heures, se redressait précautionneusement, une main sur le crâne, l'autre sur une tempe, pour masser doucement ses zones douloureuses.
A l'interrogation de la rouquine, elle répondit :
« Vous... vous étiez dans ce cauchemar... »

La voix était douce, et calme : les hésitations ne venaient pas d'une timidité ou autre perturbation émotive, mais manifestement d'une difficulté à rassembler ses pensées. Elle ouvrit grand ses yeux surnaturellement azurés pour un panorama exhaustif de leur situation, comme si elle la découvrait à l'instant.
Ainsi que l'homme qui appelait... et qu'elle avait... entendu/vu/lu dans le sang... des autres ?!?

« Je ne sais pas... qui vous êtes. Où sommes-nous, ici ? Je ne me rappelle que ce cauchemar... ah si... je me rappelle aussi... mon nom. Raayaatma !
Qu'est-ce que je fais ici ? J'ai été frappée à la tête ? »

Modifié par un utilisateur vendredi 2 février 2018 00:25:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Thoulkas  
#19 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 21:43:51(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963

Lisbeth
CA : 13
SM : 38

10 / 10


«  Lisbeth... Rasivrein  » furent les seuls mots qu'articula la drow en se redressant, avant d'entendre l'homme appeler à l'aide. Son instinct la fit se redresser. Ses traits n'étaient pas uniquement dans le cauchemar, ses yeux, cerné de sang noirci lui donnait un air des plus inquiétant.

Elle mit alors la main à sa bouche signalant qu'elle espérait le silence alors que le nain testait la porte. Elle lui fit un signe de tête pour avoir son avis, tout en cherchant après quoi que ce soit capable d'ouvrir la porte.

  • Si c'est possible crochetage : 1d20+8-2 donne [1] + 8 - 2 = 7


J'ai enlevé 2 à cause du manque d'outils mais je fais que des jets pourris pour le moment Laugh
Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Faenil  
#20 Envoyé le : mardi 9 janvier 2018 23:34:34(UTC)
faenil
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/03/2010(UTC)
Messages : 1,330

Appollonios
Etat : Ok
Smile



« Appollonios de .... »commença-t-il avant de s’apercevoir qu'il n'avait aucune idée de son patronyme.
« Appollonios suffira. Je suis désolé, mais je ne me rappelle pas de grand chose, mis à part,... ce cauchemar.... »

En entendant Raayaatma parler de son propre rêve, l'halfelin se demanda si, après tout, ils n'avaient pas réellement fait le même cauchemar qu'elle.
« Nul ne vous a frappé, mais vous vous êtes cognée en vous éveillant, belle dame.
Curieusement, j'ai également fait un mauvais rêve. »
Il prit une courte inspiration avant de se replonger dans un brève description de celui-ci.
« Il s'agissait d'une cité invraisemblable, noyée d'une brume jaune et hantée par un monstre. » Si réellement quelqu'un d'autre avaient fait ce rêve, il le reconnaitrait à cette simple description.

« Quelqu'un sait pourquoi nous sommes ici? » demanda-t-il à nouveau, d'une voix plus faible.
« Je pensais que nous étions au mains de la justice,... Mais quelle justice ferait de telles choses... »termina-t-il tristement en observant le vieil homme torturé.



Alors que Lisbeth et le nain tentaient de forcer la porte, Appollonios observa plus attentivement la pièce et la tortionnaire. Celle-ci était plongée dans la pénombre et il avait du mal à discerner ce qui s'y trouvait, mais logiquement, la clef de la cellule devrait se trouver quelque-part....
D'autre part, il essayait de comprendre quelles étaient les intentions de la femme aux ciseaux. S'il parvenait à saisir ce qui motivait de tels actes, il aurait peut être des éléments sur lesquels baser un mensonge ou entamer une négociation...

  • Perception (contenu de la pièce et éventuelle clef) : 1d20+7 donne [17] + 7 = 24
  • Psychologie (motivations de la tortionnaire) : 1d20+5 donne [7] + 5 = 12

Modifié par un utilisateur mercredi 10 janvier 2018 13:20:09(UTC)  | Raison: pas de vison nocturne

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
35 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET