Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

6 Pages<12345>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#41 Envoyé le : mardi 6 novembre 2018 20:38:02(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Faydreth sourit à la réponse d'Aanara sur les objectifs de la croisade.
« Oh, on voit que vous n'avez jamais entendu la Maréchale en personne. Je ne pense pas que la difficulté de la tâche la ralentisse, au contraire! Je n'ai pas votre longévité...je ne suis qu'à moitié elfe, après tout. Mais j'admets être curieuse, j'ai tellement lu sur cette période! »

Elle s'interrompit pour laisser le temps à Aanara d'exposer son idée.
« Ah...ça pourrait être un excellent moyen de défense! Bon, cela ne suffirait pas à éviter les infiltrations dans toutes la ville, mais au moins pour le Bastion...je pense qu'Oppian pourrait réaliser ça, et à mon avis Kalcyra doit pouvoir créer ce genre de chose, même si je suis moins versée dans les miracles accordés par Torag. Je suis certaine qu'on peut... »

Elle leva les yeux pour se rendre compte qu'elles approchaient du Bastion.
« Ah...et bien, si vous voulez, je vous escorte, on pourra en discuter directement avec les principaux intéressés. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#42 Envoyé le : jeudi 8 novembre 2018 22:57:26(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 5/5

22 / 22


« Je vous suis : connaissant un peu le Chéliax et les Thrunes, je doute qu'ils laissent Kantaria aux mains de la Glorieuse Réclamation sans tenter rapidement quelque chose. Plus tôt nous planifions les défenses, plus tôt elles seront prêtes quand, et non "si", elles seront testées. »

Offline Boadicee  
#43 Envoyé le : vendredi 9 novembre 2018 21:56:50(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Faydreth acquiesça, et signala à l'un des gardes dans les tours qui ceignaient l'enceinte du Bastion, et deux autres sergents de la Glorieuse Réclamation ouvrirent l'un des battants. Les portes étaient en bois, mais les armatures ferrées et la lourde serrure en faisaient tout de même un solide rempart contre les assauts.

Faydreth et Aanara traversèrent la cour intérieure du Bastion, croisant un lion blanc qui arpentait paisiblement les lieux, et s'en vint lécher la main de Faydreth qui caressa affectueusement sa fourrure. Il observa Aanara d'un air neutre, curieux, mais ne se montrait nullement agressif.

Ensembles, elles franchirent les portes intérieures du Bastion, pour entrer dans le Narthex, le coeur de tout temple, en particulier ceux dédiés à Aroden et Iomedae. Ici, les lieux étaient sans aucun doute un hommage aux exploits de l'Héritière. D'immenses fresques étaient peintes sur les murs de pierre, représentant plusieurs des épisodes les plus célèbres de la vie de la déesse: plusieurs scènes de la Croisade Etincelante contre le Tyran qui Murmure, son commandement de la défense de Kantaria contre une armée de changeformes, et enfin le test de la Pierre-Etoile. Des piliers de pierre gravés d'un texte fin soutenaient les murs.
Sur place se trouvait une créature vulpine, de petite taille, qui était affairée à restaurer les peintures défraichies sur les murs. Elle salua Faydreth et la samsarane.
« Oh, bonjour Faydreth! Vous aussi, euh... »

Faydreth sourit.
« Salut Kelinti. Je te présente Aanara, de la Société des Eclaireurs! Elle nous a gracieusement offert son aide. Mais ne t'interrompts pas pour nous, nous allons voir le commandant. »


La petite créature leur sourit et reprit ses travaux de peinture, alors que Faydreth guidait Aanara plus profondément dans le bâtiment. Elles contournèrent l'aile Ouest, et escaladèrent l'escalier menant à l'étage, longeant un couloir dont les grandes fenêtres ornées de vitraux donnaient sur la cour intérieure, et entrèrent (après avoir frappé) dans ce qui semblait être une salle du conseil. Oppian Nevilindor était en grande discussion avec une femme au visage à demi-tatoué de bleu.
« ...je sais ce que tu veux dire, Jaina, mais si tes Serpents participent à la défense de la ville pour un moment, il faut qu'ils aient une voix, et tu es leur chef! »

Il nota ensuite la présence de Faydreth, et hésita un instant, mais la femme fut plus rapide.
« Ne t'inquiète pas, Commandant. On en reparlera plus tard. »

Alors qu'elle s'éclipsait, Faydreth salua Oppian Nevilindor d'un signe de tête.
« Commandant, je vous présente Aanara de la Société des Eclaireurs. Je cherchais un moyen d'éviter les infiltrations de diablotins, et il se trouve qu'elle ma proposé son aide. Je suis persuadée que son idée peut marcher...mais je devrais peut être la laisser l'exposer elle même. »

Carte du Bastion

J'ai indiqué sur le plan les parties du Bastion que tu as vu. Smile
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#44 Envoyé le : lundi 12 novembre 2018 16:06:01(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 5/5

22 / 22


De ses yeux noirs sans blancs, mais juste remplis de noir, Aanara ne rate les moindres détails des fortifications et des défenses du bastion. Elle ne pense pas que leur petit groupe pourrait le prendre d'assault. Du moins, pas avant un moment. Mais savoir par où passer pourrait faire la différence entre un assassinat réussi et une vie en prison (avec de la chance).

Toujours souriant elle salue la dénommée Kelinti, essayant de deviner quelle sorte de créature c'est.

Ravie, au moins intérieurement, d'avoir dérangé une sorte de réunion entre le Commandant et une de ses lieutenant, semble-t-il, Aanara sourit. Une fois que Faydreth l'a présenté, Aanara s'incline et se présente, toujours en faisant attention à ne dire aucun mensonge.

« Commandant, ravie de vous rencontrer au plus près. J'ai assisté à votre discours et c'était une démonstration de votre maîtrise militaire. Concis, clair, ordonné. Je suis sûr que les habitants ne vont avoir aucun mal à rentrer dans le moule.
Après votre discours, j'avais essayé de lancer un petit sort que je connais sur la créature infernale qui vous a attaqué, et Faydreth a dû me remarquer ainsi. Nous avons discuté, elle m'a mentionné un de vos problèmes et je pense avoir une possible solution.
Mais je devrais d'abord me présenter.... Je suis Aanara, membre de la Société des Éclaireurs. Je suis originaire du Taldor, étant née à Oppara il y a bientôt deux cents ans. J'ai vécu en plusieurs endroits avant de devenir Éclaireuse à Absolom. Je suis une spécialiste reconnue de l'évaluation des mystères et des artefacts. Au cours de mes récentes missions, j'ai fait une rencontre très... personnelle avec Iomadae. De part ma nature de Samsaran, j'avoue ne pas être proche de la religion, quelqu'en soit le dieu. Ça m'a néanmoins profondément affectée et j'essaie de comprendre, ou connaître, Iomedae un peu mieux, en tant que sujet d'études scientifiques. C'est sans doute assez éloigné de votre propre vue sur la question, mais c'est en tout cas ce qui m'a attiré à Kantaria, car elle a vécu ici un moment, y faisant son dixième Acte. J'espérai y trouver des traces de son passage, mais avec le conflit ici, ça n'était peut-être pas une bonne idée.
Néanmoins, je vois l'intérêt que j'ai à vous aider à stabiliser votre position. Vous auriez un problème avec des diablotins passant vos défenses. J'avais l'idée qu'en combinant une glyphe et un sort de poussière scintillantes (que je sais pouvoir lancer), on pourrait détecter une telle intrusion magique. Sans doute pas au niveau de puissants sorts d'abjuration, mais ça peut tout de même faire une différence pour un investissement somme toute limité.  »


Aanara regarde le Commandant, essayant de le cerner un peu mieux, et de voir s'il est intéressé...

« Alors, qu'en pensez-vous ? Je pourrais travailler avec Faydreth sur ce projet, et peut-être d'autres si tout le monde est d'accord avec ça. Si ça signifiait un accès aux ressources bibliographiques disponibles dans la ville, ça me paraitrait être un bon échange de procédés. »

  • Connaissance local (quelle créature est Kelinti, +3 si plans/mystères) : 1d20+10 donne [14] + 10 = 24
  • Psychologie : 1d20+10 donne [1] + 10 = 11



Offline Boadicee  
#45 Envoyé le : lundi 12 novembre 2018 20:40:36(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Le commandant Nevilindor, interrompant précocement sa conversation avec son lieutenant, salua Aanara d'un sourire, écoutant attentivement son récit.
« Et bien, c'est une histoire incroyable que la vôtre, dame Aanara. Vous avez du voir tant de merveilles et tant d'incroyables évènements en deux sicèles! Surtout en faisant partie de votre honorable organisation. Les Eclaireurs n'ont pas toujours les mêmes projets que nous, mais l'église de l'Héritière et la Société s'entendent d'ordinaire plutôt bien.

Une rencontre personnelle avec Iomedae? Vous voulez dire...Spirituellement parlant? A moins que la déesse ne vous ait parlé directement? Si c'est le cas, c'est incroyablement important, et il faut absolument que vous m'en fassiez le récit! Cela doit être inscrit dans nos archives.  »


« En tout cas, en ce qui concerne vos recherches, je pense que nous sommes en mesure de vous aider. Je n'ai pas connaissance des détails, mais je vous suggère de consulter Anselm et Gebhard Mathis, les deux gardiens de l'Historicum de Kantaria. Il semblerait qu'ils soient parvenus à préserver de très nombreux volumes des exactions de ces brutes de l'Ordre du Bucher. En ce qui me concerne, vous avez libre accès à cette collection, tant qu'ils sont d'accord.

Pour revenir sur votre proposition: si vous pensez que c'est faisable, cela serait effectivement une défense des plus utiles. Je dois pouvoir tracer un tel glyphe, même si après la bataille de cette nuit, je ne suis pas forcément en état. Voyez avec Faydreth ce que vous pouvez faire. Et si jamais je ne suis pas disponible, Kalcyra doit être capable de réaliser ce genre de glyphes également. »


Psychologie
Oppian est très difficile à lire, tu n'arrives pas à discerner ses intentions.

Connaissance (plans)
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#46 Envoyé le : mardi 13 novembre 2018 11:19:15(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 5/5

22 / 22


Aanara était déçue de ne pas mieux cerner le commandant. Ça aurait pu être utile... Mais elle répondit néanmoins avec le sourire.

« Disons que j'ai envoyé mon rapport à la Société vis à vis de ma rencontre avec Iomedae. Ça sera à eux de décider de la publicité à faire autour de ça. Nul doute que l'Église sera contente si mon rapport devenait publique, mais c'est ainsi que la Société fonctionne : elle amasse les connaissances, mais décide aussi desquelles sont autorisées à être rendues publiques, car certaines connaissances sont trop dangereuses. Je ne pense honnêtement pas que ce sera le cas de mon rapport, mais en attendant une décision officielle, je me dois de refuser de donner trop de détails dessus. Je peux toutefois dire que ça n'était pas intentionnel, et que c'était lié à un contrecoup magique lors d'une identification compliquée. Je me suis ... connectée à la déesse un bref moment, revivant pendant un instant des moments clefs de sa vie mortelle. Une expérience qui peut changer qui que ce soit, religieux ou non... Vous serez d'accord avec moi je pense.
Merci accepter ma proposition de recherche. Je vais aller quérir l'aide Anselm et Gebhard Mathis si vous le permettez. N'étant arrivée que hier soir, je n'ai pas eu l'heur de visiter la ville, où se trouve l'Historicum ?
Pour les défenses contre les diablotins, je peux écrire un petit mémo pour indiquer la marche à suivre. Piéger certains passages clefs avec des poussières scintillantes devrait être une surprise éclairante pour tout diablotin voulant passer inaperçu.
Je sais que vous avez de nombreuses choses à régler, aussi je ne veux pas vous occuper plus que cela. Peut-être devrais-je voir avec Faydreth pour commencer mon mémo ? Qu'en pensez-vous Commandant ? »
Offline Boadicee  
#47 Envoyé le : mercredi 14 novembre 2018 20:32:50(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Oppian réfléchit un instant, incertain.
« Bon...il est certain que j'aurais préféré pouvoir m'assuré que cette...communion ferait partie des archives de l'Eglise, mais j'ai confiance en la Société des Eclaireurs. L'Historicum se trouve au Nord de la ville, en bordure des habitations, mais c'est tout de même un bâtiment assez repérables. Faydreth pourra vous guider en cas de besoin. Quand à vos travaux arcaniques, je vais vous laisser travailler. Mais n'hésitez pas à revenir vers moi, si vous avez besoin d'assistance. Je verrai ce que je peux faire. »


Faydreth acquiesça.
« Et je suis certaine que nous avons beaucoup à gagner en travaillant ensemble! Je vous conduis à l'Historicum? Ou nous nous y mettons dès maintenant? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#48 Envoyé le : dimanche 18 novembre 2018 12:43:19(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

11 Desnus 4716, dans l'après midi - Kantaria, capitale provinciale de Ménador

Kantaria - Collines de Ménador

Guidée par Faydreth, Aanara se rendit jusqu'à l'Historicum. La bâtisse était effectivement de bonne taille, oscillant quelque part entre le petit manoir et la grande maison. Mais la porte était pour l'instant grande ouverte, de même que les façades, et deux sergents de la Glorieuse Réclamation étaient en train de disposer des tables couvertes d'ouvrages traitants surtout de religion et d'histoire.

Entrant par la porte ouverte, Faydreth la présenta au couple de bibliothécaire qui maintenait ce qui, vu de l'intérieur, paraissait être un croisement entre une librairie et un musée. Il y avait quelques vitrines contenant des objets anciens: ici une armure, là une épée cruciforme, une lance, ou encore un heaume orné d'un griffon; des tableaux, mais surtout de nombreuses étagères couvertes de rouleaux et de volumes. En y jettant un oeil, il semblait que la grande majorité traitait de l'histoire de l'empire et de Kantaria, depuis les premiers colons Taldans jusqu'à l'époque contemporaine. Il y avait aussi de nombreux ouvrages d'histoire de l'art, des traités de géologie, de théologie, d'économie...


Les époux Mathis s'occupaient d'entretenir, d'enrichir et de protéger la collection de l'Historicum. Anselm et Gebhard se montrèrent très amicaux, surtout en apprenant qu'Aanara appartenait à la Société des Eclaireurs ET travaillait avec les croisés. Ils expliquèrent que les ouvrages qu'ils aéraient dehors étaient pour la plupart prohibés ou en tout cas découragés sous la loi impériale, mais qu'à présent ils pouvaient leur rendre leur juste place, maintenant que les croisés étaient là pour les protéger des exactions de l'Ordre du Bucher et du Chevalet.


Ils lui assurèrent qu'elle était la bienvenue et que la collection était accessible librement, même si les donations étaient appréciées pour aider à maintenir les lieux en état. Gebhard, a priori la plus à l'aise en matière de linguistique, offrit de l'aider à traduire si elle avait besoin d'assistance, tandis qu'Anselm lui dit de ne pas hésiter à se servir: il avait fait du thé.
Faydreth s'éclipsa, mais non sans indiquer à Aanara où la trouver: elle allait emménager dans le manoir des Narikopolus, afin de garder un oeil sur leurs objets les plus dangereux et s'assurer que le manoir n'était plus dangereux.

Est ce que tu as des idées particulières de recherche en tête? Il y a pleins de sujet disponibles, si ça te dit.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#49 Envoyé le : lundi 19 novembre 2018 09:53:00(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 5/5

22 / 22


Aanara est impressionnée par la quantité de connaissances qui se trouvent devant elle. Elle sourit largement, et elle n'a pas besoin de se forcer pour ça cette fois. Aanara n'a jamais été une partisane convertie de l'infernalisme et de la "Seule et Unique Vérité" des Thrunes. Elle sait, pour l'avoir vécu, que l'histoire réelle n'est pas celle qui est reportée officiellement. C'est d'ailleurs un des points qui l'ont convaincu que sa participation, quelque peu opportuniste et politique, à la Société des Éclaireurs est une bonne chose pour elle : un accès sans filtre à de grandes connaissances. Pour elle, c'est plus ou moins son objectif premier.

Elle dit son au revoir à Faydreth:
« Merci de m'avoir accompagnée ici. Je vais voir si je trouve rapidement quelque chose d'intéressant. À moins que je change de plan, je pense que je viendrai vous voir demain matin. On pourra travailler ensemble sur le problème qui nous occupe, voire sur les dangers du Manoir si vous pensez que ça serait plus utile. À demain. C'était une rencontre opportune. La chance nous a sourit. »

Elle remercie, honnêtement, les époux Mathis.

« Merci beaucoup. Je suis une spécialiste des recherches occultes. J'ai quelques sujets de prédilections, mais je suis persuadée que cette bibliothèque recèle des informations intéressantes de mon point de vue, même en dehors de mes sujets de prédilection. Si vous permettez, je vais me concentrer pour trouver les choses les plus intéressantes d'abord. Mais peut-être pourriez-vous m'aider : quels livres relatent, historiquement et factuellement, le séjour d'Iomedae dans Kantaria ? C'est mon sujet d'étude actuel et avoir une direction pourrait aider. »

Une fois indiquée où commencer, Aanara passera un moment à faire le tour de la collection. Utilisant ses capacités naturelles et ses capacités professionnelles, elle scanne les propriétés magiques (via un sort de détection de la magie), mais aussi psychique via un sort de détection des traces psychiques, pour faire un inventaire des objets prometteurs. À chaque fois qu'elle découvre un tel objet, à moins que le contenu ou la fonction soit évidente, elle demandera aux époux Mathis de lui en dire plus.

Elle passera ainsi le reste de l'après midi à la recherche d'informations plus ou moins aléatoirement. Elle cherche bien sûr des informations sur Iomedae, mais également sur des informations sur les Plans d'existence, mais aussi sur Kantaria même et sur des indices qui pourraient l'aider à percer ses secrets...

Je ne sais pas si tu as besoin de jets de dés à faire....

Modifié par un utilisateur lundi 19 novembre 2018 09:54:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#50 Envoyé le : dimanche 25 novembre 2018 17:07:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731



Gebhard et Anselm échangèrent un regard et un sourire se fit jour sur leur visage. Ce fut Gebhard qui répondit la première.
« Oh, je ne doute pas que vous trouviez votre bonheur! Venez, suivez moi! »

Elle sortit de l'Historicum, vers une des tables sur lesquelles reposaient les lourds volumes qu'ils laissaient s'aérer pour les débarasser de la poussière et de l'humidité. Anselm indiqua l'une des tables.
« Voilà la collection sur l'histoire de Kantaria. Et là... »

Il indiqua la moitié gauche des volumes.
« Sont les volumes qui concernent la période qu'Iomedae a passé à gouverner la ville. Ce sont uniquement les ouvrages historiques ou culturels, les ouvrages religieux sont sur la table voisine. En revanche, les historiens de l'époque ne se privaient pas d'exposer leurs points de vue, donc si vous chercher des récits factuels, tous les volumes ne correspondront pas. »

Sur les indications des deux libraires, Aanara se mit au travail, parcourant les volumes, croisant les références, mais surtout examinant les propriétés surnaturelles de la collection. Les ouvrages n'avaient rien de magique, et même ceux qui portaient des traces psychiques n'avaient rien de significatifs en dehors de la passion que leurs auteurs avaient mis dans leur écriture. En revanche, certains des artefacts portaient des signatures plus importantes, qui pourraient peut être révéler des éléments plus utiles...en particulier, la bannière de Kantaria datant de l'époque Iomédéenne, et concue par la future déesse en personne, portait les marques psychiques les plus importantes de la collection.

Les ouvrages eux mêmes décrivaient en détail la période durant laquelle la déesse avait gouverné la ville. Elle était resté plusieurs années, et les récits s'accordaient sur plusieurs points: la déesse gouvernait avec justice mais sévérité, s'assurant scrupuleusement de l'innocence ou de la culpabilité de ceux accusés de briser la loi, mais ne transigeait pas avec ceux qui étaient reconnus coupables.
Elle avait aussi rétabli la sécurité dans la campagne environnante, réduisant la corruption de la ville, et déracinant les changeurs de forme qui s'étaient infiltrés dans le conseil de la ville et la milice. Si les citoyens s'étaient libéré de cette influence macabre, cela avait aussi provoqué une invasion de la part des ces changeurs de forme. Mais la déesse, inflexible et courageuse, avait mené la défense de la ville et repoussé les monstres.

Elle avait mené la ville avec courage, intégrité, détermination, aidant le plus grand nombre et maintenant l'ordre sans faillir, mais c'est son inflexibilité qui avait également provoqué l'attaque, et aurait sans doute résulté dans la ruine de la ville si elle n'avait pas été là pour la défendre.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#51 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 09:44:25(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 2/5

22 / 22


Comme retournée en enfance (du moins une enfance heureuse et joyeuse qu'elle n'a jamais eue), Aanara passe le reste de la journée à feuilleter ici et là à la recherche d'informations qui pourraient être importante. Elle remarque la bannière de la ville, et trouve intéressante de l'étudier plus avant. Chargée psychiquement, ça devrait être facile d'en tirer quelques informations via une psychométrie. Sortant ses gants exprès pour rentrer en harmonie avec les flux psychiques, elle s'accorde pendant de longues heures avec eux avant de tenter de déchiffrer la bannière.

Elle s'essaie ensuite sur un des autres artefacts intéressants, peut être un de ceux liés aux changeformes si elle en trouve un.
J'utilise les psychometric gloves pour un +2, j'ai un +2 via un don, j'utilise burst of insight pour un +3, et je lance un psychic reading qui donne un +10.

  • Psychométrie (Évaluation) sur la bannière DC 15 : 1d20+13+2+2+3+10 donne [5] + 13 + 2 + 2 + 3 + 10 = 35
  • Psychométrie (Évaluation) sur un autre truc DC 15 : 1d20+13+2+2 donne [8] + 13 + 2 + 2 = 25


Contente de sa journée, Aanara rentrera à l'auberge rapporter les informations qu'elle a glané sur les défenses du bastion, et comment elle a réussi à s'incruster dans leur organisation.
Offline Boadicee  
#52 Envoyé le : dimanche 2 décembre 2018 16:02:57(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Aanara sentait déjà les effluves psychiques qui se dégageaient de la bannière lorsqu'elle posa les doigts dessus pour la première fois. Mais il lui fallut malgré tout plusieurs heures de concentration pour parvenir à distinguer ce que la bannière avait à lui dire. Et soudain...le déclic se fit. Elle se trouva immédiatement transportée au milieu de ce qui semblait être un champ de bataille...Après la bataille. Les flammes crachaient des nuages noirs alors que les braises s'éteignaient une à une, et les charognards commençaient à se rassembler alors que les soldats parcouraient les cratères et les champs boueux sous les murs de la cité.

Des centaines de bannière se trouvaient sur le champ de bataille...mais Aanara se trouvait juste à côté de celle qu'elle avait effleuré un instant plus tôt et pourtant des dizaines d'années plus tard. Un chevalier titubait sur sa monture, aidé par ses écuyer. Il portait une couronne de fer et de plomb soudée à son casque, et son écuyer lui donna la bannière.
« Fuyez, Majesté! La journée est perdu. Nous devons sauver cette bannière avant que les Enfers ne s'en emparent! »

A cet instant, un diable qui traversait les airs sembla les repérer, et l'écuyer envoya au galop la monture de son roi blessé...et la vision se dissipa alors que le Diable Cornu se posait près d'eux. Alors qu'elle reprenait ses sens, Aanara essaya d'identifier la scène à laquelle elle venait d'assister...Une bataille du passée, clairement, mais les diables arboraient clairement les bannières de Thrune, donc ça ne devait pas être si ancien que cela.

Un autre objet lui fut utile: un gantelet d'armure. Les traces psychiques étaient bien plus faibles...mais elle eut un bref flash d'un soldat se battant contre une abomination métamorphe au cuir changeant, couleur de terre brûlée...Alors que l'abomination jetait le soldat à terre, une guerrière la transperça d'un coup d'épée, et aida l'homme à se relever...une guerrière dont le visage marqué d'une cicatrice était familier: Iomedae.


Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#53 Envoyé le : lundi 3 décembre 2018 14:00:03(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 4/6;3/5
Points Psy: 2/5

22 / 22


Satisfaite, mais ne sachant trop que faire de ses découvertes, Aanara resta coi à leurs propos vis à vis de ses hôtes, et rentra à l'auberge.
thanks 1 utilisateur a remercié Septimus pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#54 Envoyé le : samedi 8 décembre 2018 12:36:41(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

12 Desnus 4716, début de matinée - Kantaria
Aanara s'était levée tôt ce matin là. Ozran était sans doute encore en patrouille, mais elle avait bien l'intention de profiter de la journée à venir pour en apprendre un maximum sur Faydreth Zayne et les membres les plus importants de la Glorieuse Réclamation à Kantaria; en attendant de savoir si une embuscade hors de la ville était une possibilité.

Dans l'immédiat, elle se tenait devant la grande porte de l'ancien manoir des Narikopolus. La bâtisse était toujours impressionante, et semblait avoir été épargnée par le gros des combats...mais elle semblait également être sous haute surveillance: deux gardes se tenaient à l'entrée, et l'examinèrent brièvement lorsqu'elle approcha. L'un d'eux la héla.
« Vous êtes Aanara, n'est ce pas? Dame Zayne nous a prévenu de votre arrivée. Entrez, je vous prie, mais ne touchez à rien. Il reste peut être des dangers à l'intérieur. Dame Zayne se trouve dans la bibliothèque, je pense, de l'autre côté du hall. »


En passant les portes, Aanara découvrit effectivement un hall accueillant, où un canapé d'allure confortable était disposé contre le mur Est, face à un escalier qui menait au premier étage. De l'autre côté, le hall s'ouvrait sur un grand couloir couvert de bibliothèques. Lorsqu'Aanara entra, elle découvrit Faydreth assise sur le tapis au sol, en tailleur, environnée de piles d'ouvrages reliés de cuir noir, dont une douzaine étaient à demi-entrouvert. Elle ne sembla pas remarquer immédiatement sa présence, mais finit par relever les yeux.
« Oh! Aanara! Entrez entrez! Désolée, j'étais prise par mes recherches, et...Comment allez vous? Qu'est ce qui vous amène...? »

Ses yeux s'élargirent quand le souvenir lui revint.
« Oh! Oui, les glyphes! Désolée, désolée désolée, ça m'était complètement sortit de l'esprit! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#55 Envoyé le : vendredi 14 décembre 2018 15:31:54(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 6/6;5/5
Points Psy: 3/5

22 / 22


La veille, Aanara avait utilisé le reste de ses réserves psychiques pour analyser Nerali, cherchant uniquement à découvrir sa profession.

Se levant de bonne heure. Aanara était allée au Manoir des Narikopolus pour voir la magicienne rebelle.
Elle répondit froidement mais aimablement aux gardes qu'elle ferait attention, n'étant pas née de la dernière pluie vis à vis des dangers ésotériques.

Aanara fit un tour d'horizon de l'intérieur du manoir avant de vouloir déranger Zayne. Elle profita de ce moment d'hésitation pour lancer une sonde psychique pour trouver des objets dans une dizaines de mètre de rayon avec des traces psychiques. Elle appréciait cette capacité qui permettait d'être moins surprise vis à vis du monde qui l'entourait.

Elle sourit quand Zayne la remarqua.

« Bonjour Faydreth. J'espère que vous avez dormi tout de même ? Vous savez que nous autres mages avons besoin de repos pour refaire notre potentiel magique. Oui, je suis venue pour discuter plus avant du projet de défense. Les glyphes sont probablement la solution la plus rapide et efficace. Je tenais toutefois à vous remercier de m'avoir conduite à l'Historicum hier après midi. Je n'avais pas passé une après midi aussi intense en recherches depuis bien longtemps. L'Historicum regorge d'objets aux souvenirs anciens et moins anciens. Je pense qu'Oppian sera sans doute content que j'ai pu identifier un gant d'armure, non magique, mais dont j'ai pu deviner l'histoire : le gant en question est contemporain de la vie mortelle d'Iomedae, et elle l'a même touché alors que la bataille contre les changeurs de forme battait son plein. Je suis sûre que si je pense encore du temps là bas je pourrais trouver d'autres artefacts anciens intéressants. Quoique... » Aanara fait un tour sur elle-même d'un air sérieux et indéchiffrable.
« Ce manoir, comme le bastion je pense, recèle de nombreux secrets que je serais contente de déchiffrer. La pierre peut parfois parler, et les objets ont parfois des empreintes anciennes que j'ai apprises à déchiffrer.
Je n'ai presque pas préparé de sorts pour aujourd'hui, pensant, étant plus avancée dans l'étude magique que je ne le suis, que vous voudriez dirigé la séance de recherche. À moins que... vous ayez quelque chose à partager vis à vis de ces grimoires ou de cette demeure ? Les gardes à l'entrée sous-entendez que des pièges étaient encore présents. Je suivrai vos directives... »


Aanara se porte volontaire pour aider à la défense et sur le projet dont elles parlent, mais elle préfèrerait travailler sur l'exploration du manoir et de sa bibliothèque si c'était possible. Elle tente de convaincre Faydreth de cela, sans la forcer à quoique ce soit.

  • Diplomatie : 1d20+4+3+2 donne [1] + 4 + 3 + 2 = 10



La sonde psychique sur Nerali est uniquement pour pouvoir utiliser Bluff et Diplomatie via le pouvoir racial de psychic learning (compétence de classe et +2 d'insight pour 24h).

Modifié par un utilisateur vendredi 14 décembre 2018 15:33:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Septimus pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#56 Envoyé le : dimanche 16 décembre 2018 19:48:07(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Faydreth sourit avec enthousiasme.
« Excellente nouvelle! Je...vos talents sont impressionants...et également très étranges. Je ne savais pas qu'il était possible de lire autant de choses dans un objet sans qu'il soit ensorcelé. Pensez-vous qu'il soit possible d'enseigner un tel talent? »

Les autres questions d'Aanara semblèrent l'assombrir un peu.
« Hum...je ne sais pas si c'est sage. Ce manoir est peut être désert, mais les Narikopolus ont laissé des pièges pour protéger une partie de leur collection. Je n'ai pas encore eu le temps de tout explorer, et je crains qu'il ne reste des dangers importants. Je ne voudrais pas vous exposer. »

Elle avait l'air un peu embarassée et également inquiète.
« Et ces ouvrages...nombre d'entre eux sont...dangereux. La collection de tomes diaboliques des Narikopolus est ici, et ce sont des ouvrages dont la lecture même est nocive...Je ne peux pas, en bonne conscience, vous demander de participer à une telle recherche; même si je vous remercie de cette proposition. Peut être...si vous le voulez, pouvez vous commencer à travailler sur les glyphes, pendant que j'examine la collection? Je dois vous prévenir, il y a plusieurs jours de travail, au moins. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#57 Envoyé le : vendredi 21 décembre 2018 22:24:55(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 6/6;5/5
Points Psy: 3/5

22 / 22


Aanara secoue la tête après la première question.

« Désolée. C'est liée à ma nature profonde. C'est des capacités innées. J'essaie parfois de conjuguer cela avec mes études de magie, mais je n'ai moi-même réussi à rien pour le moment. Je ... sens les choses avec plus que mes six sens, les gens aussi d'ailleurs, mais je ne crois qu'un lanceur de sort arcanique puisse comprendre uniquement avec cette magie. C'est d'ailleurs ce qui a intéressé mes mentors successifs en magie, et ils ont tous échoué à retranscrire ça en sortilège à mémoriser. C'est d'ailleurs pour ça que je proposais mon aide pour trier la bibliothèque et fouiller le manoir : avec ces autres sens, j'arrive généralement à situer les objets les plus intéressants et les plus dangereux. Je peux aussi vous faire une démonstration, sur vous par exemple, si vous le souhaitez.

Mais je comprends que vous nous ne voulez pas que je m'immisce dans ce travail dangereux.
Je peux me consacrer aux glyphes, travaillant sur une méthodologie pour les lancers. Les glyphes de garde sont des sorts divins, mais les prêtres ont généralement une pauvre idée de la théorie magique. Je pense que vous en conviendrez, n'est-ce pas ?
À ce propos, quel est votre centre d'intérêt primaire dans la magie ? Si ce n'est pas indiscret bien sûr, mais on pourrait collaborer si nos recherches se rejoignent, non ?  »


  • Psychologie : 1d20+10 donne [6] + 10 = 16


La sonde psychique sur Nerali est uniquement pour pouvoir utiliser Bluff et Diplomatie via le pouvoir racial de psychic learning (compétence de classe et +2 d'insight pour 24h).
Aanara essaie de la faire parler, pour essayer d'en savoir plus sur elle. Elle la lance sur sa curiosité, puis ses centres d'intérêts possibles. Aanara est curieuses des livres diaboliques, mais elle essaie de ne pas le montrer.


Offline Boadicee  
#58 Envoyé le : dimanche 23 décembre 2018 13:42:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Faydreth continua ses réflexions d'un air pensif.
« Mais personne n'a trouvé de piste sur l'origine de ces capacités, justement? C'est étrange. Enfin, ce n'est pas le sujet d'aujourd'hui, mais j'aimerai bien en savoir plus...vous piquez ma curiosité, Aanara. »

La remarque de la samsarane sur les prêtres provoqua un ricanement de la part de la magicienne.
« Vous n'avez pas tord! Certes, leur magie est d'origine divine, mais l'explication "la déesse me l'accorde" a beaucoup de limites, quand même...en tout cas, elle ne me satisfait pas! Mais je pense que nous pouvons tout à fait collaborer! Je suis moi même spécialiste de la conjuration et de l'abjuration. Je pense que cela devrait nous rapprocher? Enfin, ce ne sont pas les seuls domaines que j'étudie, bien sûr! Je me suis beaucoup intéressée à la magie divine, d'ailleurs, et j'en maîtrise un peu. »

Elle sourit et une pluie d'arcs électriques dansa au bout de ses doigts.
« Et j'ai moi même quelques talents innés; que j'ai appris à discipliner. »

Elle se replongea dans ses réflexions, reposant l'ouvrage qu'elle était en train de lire, titré Liber Diabolicum, et s'enfonça dans ses réflexions à voix haute.
« Je me demande si il serait possible de lier un sort capable d'invoquer un gardien à l'un de ces glyphes? Cela permettrait de donner l'alarme et de ralentir des intrus. A votre avis, quelle créature pourrait distinguer des infiltrateurs invisibles? »

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Septimus-  
#59 Envoyé le : vendredi 4 janvier 2019 11:46:56(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,575

Aanara
ca : 12(C:12, s: 10)
Etat : normal
Sorts: 6/6;5/5
Points Psy: 3/5

22 / 22


Aanara ne cache pas qu'elle est impressionnée de rencontrer une magicienne aussi adepte de la magie divine. Cela demande beaucoup de sacrifice et d'abnégation. Mais si elle est impressionnée, elle sait aussi que se disperser ainsi diminue aussi la puissance arcanique brute à laquelle la magicienne pourrait recourir. Bon à savoir. De même, cela implique généralement certaines limitations, comme par exemple de ne pas recourir à des sortilèges qui pourraient être un tabou pour la croyance qu'elle soutient. Elle devine donc qu'elle ne sera pas charmée par l'utilisation de sorts maléfiques et donc de créatures des plans inférieurs.

Elle répond toutefois honnêtement à sa première question.
« Si, beaucoup de monde ont cherché parmi mes propres mentors, comme je le fais encore régulièrement, mais je n'ai pour le moment que des hypothèses, liées à la nature même des âmes des Samsarans et à la manière dont elles réagissent au Cycle du Grand Au-Delà. Mais sans certitude pour le moment.

Quant à une potentielle créature liée à une invocation cachée dans une glyphe, je pense qu'il faut considérer le budget disponible, et en quoi cela limite nos choix. Par exemple, il existe des créatures puissantes qui ont accès la vision véritable, mais lier de telles créatures ne seraient pas possible sur une simple glyphe de garde. On devrait, en théorie, pouvoir en lier à un piège magique, mais le coût, et le temps pour le créer, d'un tel piège serait un trop grand sacrifice...
Je ne connais pas vos capacités disponibles. Il me semblait que la Glyphe de garde, et donc ses limitations inhérentes, était la meilleure solution pour un problème somme tout mineur : je ne pense pas que dépenser des dizaines de milliers de pièces d'or dans un piège uniquement créer pour empêcher l'infiltration d'un diablotin invisible soit une utilisation correcte de ressources.
Bref, si on planche sur les limitations des glyphes, alors on a une limite forte dans la puissance des créatures invoquées, et je ne connais aucune création voyant l'invisible à ce niveau de puissance. Il faut donc louvoyer.
Si la vision de l'invisible n'est pas disponible, on peut se rabattre sur des capacités sensorielles plus communes, comme l'odorat. Un simple chien ou une chauve-souris pourrait faire l'affaire, mais il faudrait une créature douée d'un intellect un peu plus élevée... »

Pensant tout haut, Aanara essaie de faire la liste mentale des créatures qu'elle-même pourrait invoquer...
« Je pense qu'il serait possible d'invoquer un type spécial d'élémentaire. Si les élémentaires de terre peuvent sentir les tremblements, j'ai entendu parler d'un type plus rare, moins connu, lié au cinquième élément, l'éther. D'après les écrits que j'ai pu consulter il serait capable de discerner les créatures, même invisibles, et serait également capable de communiquer dans les langues élémentaires. Je pourrais revoir mes notes là dessus et tenter une brève invocation à titre d'expérience...
L'autre option possible, que je crois possible mais sans certitude, serait de faire appel à un chien esquiveur. Je me rappelle avoir vu une note en ce sens durant mes études, mais c'est une créature que je n'ai jamais vu invoquée, et vous ? »


Aanara essaiera par la suite de travailler honnêtement avec Faydeth sur le projet, mais cherchera à savoir si d'autres options plus chères seraient possible, de manière à évaluer leurs ressources et budgets.


La sonde psychique sur Nerali est uniquement pour pouvoir utiliser Bluff et Diplomatie via le pouvoir racial de psychic learning (compétence de classe et +2 d'insight pour 24h).
Une glyphe de garde, c'est 250 po. Un piège invocateur, c'est 300/3000 po pour un summon monster 2 (suivant si c'est one-shot ou permanent) 750/7500 pour un summon monster 3, donc le budget est important.
Offline Boadicee  
#60 Envoyé le : vendredi 4 janvier 2019 15:59:05(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731


Faydreth approuva les suggestions d'Aanara d'un air pensif, en pleine réflexion intense.
« Un élémentaire d'éther? Je...j'admets ne pas être familière avec de telles créatures. Cependant, je parle Auran, la langue des élémentaires de l'air, donc je devrais être capable de m'en faire comprendre. Et l'essentiel, c'est qu'il soit capable de comprendre une intrusion et de donner l'alerte, donc cela devrait faire l'affaire. »

La discussion entra ensuite dans le détail de la mise en place de ce système de défense. Les croisés disposaient de ressources conséquentes, mais leurs forces à Kantaria n'étaient qu'un fragment de leurs troupes et le matériel disponible pour un tel dispositif était limité. Faydreth proposa de poser les glyphes aux entrées principales de la ville, ainsi qu'à celle du Bastion de la Valeur et de la garnison du port. Elle questionna aussi Aanara sur la nature des élémentaires d'aether, leur dangerosité et les risques posés par leur présence. Finalement, leurs discussions occupèrent la majeure partie de la journée, et le soleil déclinait déjà lorsque Faydreth reprit ses recherches. Cependant, alors qu'Aanara s'apprêtait à rejoindre les autres agents de la Maison Thrune, la demi-elfe fit une suggestion.
« Oh, Aanara, avant que vous ne partiez...je crois que j'ai peut être trouvé une solution pour que vous puissiez m'aider dans l'examen de la collection des Narikopolus! Le plus simple, c'est que vous m'aidiez à trier les ouvrages, et si vous avez le moindre doute sur le danger que pourrait poser l'un d'entre eux, confiez le moi pour que je l'évalue.

Je pense que vous avez largement les connaissances et capacités pour reconnaître un ouvrage dangereux, et plus vite les livres problèmatiques seront en sécurité, mieux cela vaudra. Qu'est ce que vous en dites? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
6 Pages<12345>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET