Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<4567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Probe  
#101 Envoyé le : mercredi 18 juillet 2018 11:46:00(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Ilse se sentait un peu frustrée. Entre son idée qui venait d’être balayée d’un revers de main et l’expédition lancée pour découvrir ce qui se tramait dans cette caverne dont elle ne faisait pas parti, la jeune femme se sentit flouée. Si les Champions étaient là pour restaurer l’équilibre, pourquoi les gardait-on ici dans le camp à ne rien faire ? A quoi servait-elle finalement ? En plus de cela, l’un de ces vieux rustres de mendeviens se montrait déplaisant au possible. Heureusement, leur guide était là pour le remettre à sa place !

Finalement, satisfaite de voir le vieux magicien se faire moucher, Ilse décida de rester constructive. Arborant une moue pensive, elle se mit à réfléchir à d’éventuelles questions pour la cérémonie à venir. Si Iomédae pouvait les aider en répondant à des questions ou en leur donnant des pistes, cela valait le coup de poser des questions pertinentes à défaut de croire en son culte. Portant un regard circulaire sur son environnement, la jeune femme se mit à penser aux démons et aux différentes possibilités qui s’offraient devant eux. La question la plus importante à ses yeux était de savoir si les pierres de garde allaient céder, et si oui, quand. Puis, il convenait de valider l’hypothèse de Jormung ou la sienne en demandant si les démons inférieurs étaient effectivement sacrifiés.

Se raclant la gorge pour prendre la parole, Ilse se lança : « Dans l’immédiat, je pense à trois questions. Les pierres de garde vont-elle céder ? Si oui, quand ? Et enfin, les démons mineurs sont-ils sacrifiés ? » Observant la réaction de ses pairs et des citadins, elle poursuivit « Et vous, voyez-vous d’autres questions vitales à poser ? » Comptant sur le bon sens de Jormung et l’astuce de Zorg, Ilse ne doutait pas que ses compagnons prendraient la main pour continuer à mettre en valeur ce groupe de barbares à peine considérés par les grands pontes des croisés.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline UrShulgi  
#102 Envoyé le : mercredi 18 juillet 2018 12:11:52(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Voyant Ilse se tourner vers eux trois, Jormung baissa la tête un instant pour mieux réfléchir.

«  Je ne suis qu'un novice dans les arts divins mais ne devrait-on pas mener cette expédition avant de questionner les dieux? Nos actions actuelles ne risque-t-elle de pas de changer le futur théorique et rendre nos questions cadux? Caduques ... » se reprit-il, énervé.
«  j'avais pensé à quelques questions, qui pourraient en amener d'autres, et nous servir quelque que soit le but de la chambre secrète, du rituel, ou de la disparition des démons mineurs :
-Un danger démoniaque ou allié des démons nous attend-t-il par les égoûts et souterrains?
-Y-a-t-il des gens ou créatures acquis à la cause des démons au sein de notre alliance à Kénabres et autour?
 »


Pour le moment, il n'en voyait pas d'autres, et se disperser risquaient de les faire manquer de questions, et donc de réponses. Les choses s'accéléraient bien que rien ne se passait du côté de l'ennemi. Il ne savait quand, mais les frappes adversaires lui paraissaient s 'approcher à grands pas.

Modifié par un utilisateur mercredi 18 juillet 2018 12:13:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#103 Envoyé le : mardi 21 août 2018 22:42:44(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002


e vieux prêtre semblait s'apprêter à réagir au discours d'Aksana, mais l'intervention de Ilse puis de Jormung parut couper court à sa réplique. Préférant se concentrer sur la survie de Kénabres et du Mendev, il les écouta tour à tour, avant de prendre la parole à son tour.

« Tout d'abord, sachez que même les dieux ne sont pas omniscients. Les démons sont suffisamment puissants et rusés pour parvenir à cacher leurs plans, aussi les réponses seront limitées à ce que l'entité qui nous répondra, que ce soit l'Héritière elle-même ou l'un de ses émissaires, saura. De plus, les réponses sont généralement restreintes à de simples "oui" ou "non". Il est rare que nous obtenions des réponses plus longues ou plus construites. »

Il se leva, et sortit des plis de sa robe une boîte d'où il extirpa des bâtonnets d'encens, ainsi que des porte-encens finement ouvragés à l'effigie de Iomédae, qu'il disposa religieusement en cercle tout autour des présents. « Nous allons pouvoir commencer. » déclara-t-il une fois qu'il eut terminé de tout installer. « Maître Ig'drodan, si vous voulez bien allumer les encens... » Le tiefflin se leva à son tour, et d'un geste familier à Zorg alluma les encens un par un. « Merci. »

Le prêtre entama une psalmodie d'une voix grave, accompagnée de gestes précis. Tout d'abord, rien ne parut se passer, alors que la litanie durait depuis déjà plusieurs minutes. Puis, enfin, Monseigneur Henderson se tut, et posa ses yeux sur l'assemblée. « Elle nous écoute. » dit-il d'une voix où transparaissait le soulagement.

« Très Saint Esprit, fidèle servante de Iomédae, je vous supplie de répondre à nos questions. En ces temps troublés, les démons assiègent Kénabres, et nous vous prions de nous apporter les réponses qui nous permettront de repousser ces infamies.

Sainte Lymirin, les pierres de garde céderont-elles prochainement sous l'assaut des démons ? »


Le regard du vieux prêtre se troubla, et c'est d'une voix où perçait l'inquiétude qu'il souffla la réponse donnée. « C'est probable, répond-elle... » Le commandant Semple et la capitaine Matthiesen se regardèrent l'un l'autre, leurs yeux exprimant leur détermination à défendre les murs de la cité. Ig'drodan écoutait avec calme, ne marquant pas de réaction spécifique, comme s'il s'attendait d'ores et déjà à la réponse.

Le prêtre poursuivit ses questions. « Les démons mineurs sont-ils sacrifiés dans ce but ? » Il secoua la tête négativement à l'intention de chacun. « Non. »

« Un danger démoniaque ou allié des démons nous attend-il par les égouts et souterrains ? Non. »

« Y a-t-il des gens ou créatures acquis à la cause des démon au sein de notre alliance à Kénabres et autour ? » Il ferma les yeux, et poussa un léger soupir. « Oui. » Il pinça les lèvres, et rajouta. « Mais ce n'est pas vraiment une surprise. Malgré tous nos efforts, la corruption démoniaque est extrêmement difficile à endiguer... »

« La disparition des démons mineurs est-elle liée à la chute des pierres de garde ? Oui. »

« La salle secrète découverte par Brogan est-elle utilisée pour un rituel magique ? » Là, il haussa les sourcils, visiblement surpris par la réponse. « Approximativement ? »

« Ce rituel magique a-t-il pour but de désactiver la pierre de garde ? » De nouveau, il hocha la tête négativement. « Non. »

Tous les présents paraissaient perplexes et les questions suivantes se faisaient attendre. Zorg en profita pour rappeler l'existence d'Erenya au commandant. Sans poser plus de questions sur le sujet, le prêtre demanda : « Erenya est-elle la cheffe des démons qui assiègent Kénabres ? » Nouveau hochement de tête. « Non. »

« Les démons mineurs de l'armée des démons qui assiège Kénabres sont-ils toujours sur Golarion ? » Il hocha la tête de haut en bas. « Oui, ils le sont. Et sont-ils toujours à proximité de Kénabres ? Non. »

« Sainte Lymirin va bientôt devoir nous quitter, nous devons nous hâter de poser nos dernières questions. J'attends vos suggestions. » informa-t-il.

Les propositions fusèrent rapidement en tout sens, alors que chacun s'inquiétait de divers points. Mais le temps leur était compté, aussi le vénérable religieux coupa court aux questions supplémentaires, sélectionnant celles qui obtenaient le plus de voix au sein de l'assemblée. « Les démons qui travaillent à la chute des pierres de garde se trouvent-ils près de Kénabres actuellement ? Sa réponse est "en grande partie". » dit-il en fronçant les sourcils.

« Quelque chose motive-t-il les démons à attaquer Kenabres en plus de la destruction des pierres de garde et de toute forme de vie ? Non. »

« Investir la salle secrète et y tuer les démons présents pourrait-il permettre d'empêcher l'invasion ? Non. »

« La destruction est-elle prévue pour le jour de la Fête des Armes ? » Un silence s'installa, alors que les encens s'éteignaient subitement. Le vieux prêtre baissa les épaules et regarda vers le sol, en laissant échapper un dernier mot dans un souffle. « Oui. »


Ce fut Ig'drodan qui brisa le silence. « Eh bien ! Nous n'allons pas nous laisser abattre pour si peu. Ce n'est pas la première fois que le Mendev est menacé. Nous ferons notre possible pour empêcher cette invasion, et si elle doit avoir lieu, nous combattrons jusqu'à ce que nous la repoussions. En attendant, j'ai un petit voyage à faire avec mon acolyte et avec ce... Brogan ? » dit-il en se tournant vers Ulf. « Peut-on envoyer un soldat aller le chercher immédiatement ? Nous n'avons pas de temps à perdre. Les jours nous sont comptés, si nous voulons pouvoir réagir. »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 3 utilisateur ont remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#104 Envoyé le : samedi 25 août 2018 14:41:08(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002



omme convenu, le commandant Semple envoya un soldat quérir Brogan. Pendant ce temps, Ig'drodan s'éclipsa afin de préparer son incursion dans les lignes ennemies avec son apprenti et le druide des Sangs Hurlants.

La nuit était déjà bien avancée, approchant minuit, lorsque tout le monde fut enfin réuni et près pour l’expédition. Ig’drodan avait ramené avec lui un humain d’une quarantaine d’années, portant une tenue aux mêmes couleurs que lui, bien que moins décorée. Il se présenta comme s’appelant Léo de Montrouge, l‘apprenti de Maître Ig’drodan. Mais il n’eut guère le loisir de discuter plus avant, puisque déjà le tiefflin l’exhortait à se rapprocher de lui, invitant de sa voix grinçante Brogan à faire de même. Prenant toutes les précautions nécessaires, le prêtre et lui-même invoquèrent sur le trio plusieurs magies dont la plupart défensives, visant entre autres à repousser le mal, à les rendre invisibles, ou encore à les protéger des sorts d’immobilisation. Puis enfin la voix du magicien s’éleva une dernière fois, avant que la présence du trio ne disparaisse totalement…

Quelques secondes plus tard, la voix du tiefflin s’éleva de nouveau. « L’interdiction a bien été dissipée. J’espère que votre druide parviendra à trouver rapidement des informations capitales… En attendant, je garde un lien télépathique avec lui, et il me tient au courant de ses découvertes au fur et à mesure. »

Il était étrange d'entendre la voix du tiefflin sans le voir, le sort d'invisibilité faisant toujours effet. « Justement, le voilà qui me parle... Les démons ont remarqué notre rapide passage, et nous recherchent. Dans la salle qui était protégée se trouvent deux humains et une tieffline. Celle-ci s'est mise à incanter, une incantation longue... Il ne parvient pas à reconnaître le sort, mais il suppose qu'il s'agit du sort d'interdiction. La salle contient le nécessaire pour que trois personnes y dorment et y mangent, rien de plus. Il pense avoir été repéré par un des hommes, il s'enfouit sous terre et s'y cache en attendant de savoir s'il doit profiter d'être sur place pour faire autre chose, ou s'il rentre immédiatement. A leur tenue et leur carrure, il suppose qu'il s'agit tout trois de lanceurs de sorts et non de combattants. »

Modifié par un utilisateur samedi 25 août 2018 23:46:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 4 utilisateur ont remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#105 Envoyé le : lundi 27 août 2018 11:20:45(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Jormung écoutait toutes les informations leur parvenant, quelque peu ouvertement admiratif. Ainsi les dieux, ou leurs représentants, consentaient à répondre à leurs interrogations. À leur façon. Tout cela leur avait éclaircit autant de mystères que cela en avait crée, mais au moins ils savaient quand les démons frapperaient, et en était certain. Restait à tenir la position.

L'envoi de leur druide le rendait nerveux, cela deux fois que l'homme mettait sa vie en danger sans réel soutien possible. aux propos du perturbant tieffelin invisible, Jormung, sans pour autant se sentir légitime à donner son avis, sembla étonnamment marqué son inquiétude ou son attachement envers l'envoyé.

«  Je crains pour lui que rester ne soit le risque de trop. Et sa capture pourrait leur en apprendre plus que nous ne risquons d'apprendre s'il il reste sans se faire prendre. Si ce sont des lanceurs de sorts, certainement de haut rang, trois est un risque qui confuine à la folie. Confine. » se reprit-il en dévoilant ses crocs.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Probe  
#106 Envoyé le : mercredi 29 août 2018 08:12:09(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

« Tu as raison. » répondit Ilse à son ami.

« Cette opération est dramatiquement dangereuse. Mais elle est nécessaire. Tu as entendu comme moi ce que leurs dieux ont dit. « Les pierres de gardes céderont probablement à l’assaut des démons. » Nous devons savoir ce qu’ils trament dans cette caverne cachée de nos yeux et de nos sorts. Le reste de nos interrogations peut attendre. » Puis avec un petit temps de retard, elle ajouta à voix basse « Sans doute… »

Même si comme Jormung elle craignait pour le sort de Drogan, elle pressentait que la réussite de cette opération commando pouvait avoir des répercussions hautement bénéfiques pour eux. Tendue, elle attendit donc que Ig'drodan continue de leur donner plus de nouvelles.

Modifié par un utilisateur mercredi 29 août 2018 08:12:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Offline Guigui  
#107 Envoyé le : samedi 8 septembre 2018 23:12:22(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Zorg assista à la communion du vieux prêtre avec sa déesse en prenant frénétiquement des notes sur un petit carnet au fur et à mesure que les questions étaient posées et les réponses données. Et plus le temps passait, moins il y comprenait quelque chose. Pratiquement rien de ce qu'ils avaient imaginé n'était exact. Les démons mineurs n'étaient pas sacrifiés ; ce n'était pas dans la salle secrète que se préparait la chute des pierres. Mais, au moins, pouvaient-il fermer certaines pistes pour se concentrer sur d'autres.

Tard dans la soirée, ils assistèrent aux préparatifs de l'expédition menée par Ig'drodan, et Zorg ne perdit pas une miette de ceux-ci, cherchant à reconnaître les sorts lancés et à inscrire dans sa mémoire certaines parties des incantations. Mais lorsque le magicien revint, Zorg ne put masquer sa déception. Cachés derrière les portes scellées et le sort d'interdiction, nul temple antique dédié aux abysses, nulle princesse démoniaque, nulle assemblée toute entière absorbée à la destruction des pierres. Seulement trois crétins dans une salle vide. Cette salle secrète était loin de remplir ses promesses.

« Bah, qu'il revienne, »fit le gnome avec un geste las, « il n'en apprendra pas plus et c'est risqué. Si ce sont des magiciens, l'un d'eux pourrait lui aussi se transformer en élémentaire et chercher à le capturer. »

Modifié par un utilisateur samedi 8 septembre 2018 23:22:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#108 Envoyé le : mardi 11 septembre 2018 09:56:51(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002
a voix du tiefflin s'éleva de nouveau sans qu'on puisse le voir. « Il est effectivement plus sage de lui demander de rentrer. »


Les personnes présentes demeuraient toutes silencieuses. Une vague d'abattement transparaissait sur les visages de chacun, alors que l'espoir d'une solution avait disparu aussi rapidement qu'il était venu avec cette expédition éclair.

« Fort bien... » soupira le commandant, brisant le silence lourd qui commençait à s'installer après la décision de faire revenir Brogan. « Je vous remercie de votre aide, Sangs Hurlants. Nous allons réfléchir à ce que nous avons appris de nouveau ce soir, même si les informations sont minces... » Il passa sur ses yeux fatigués son pouce et son index, les ramenant des coins extérieurs jusqu'à l'arête du nez. « Vous pouvez rentrer à votre campement, nous ferons appel à vous si nous avons d'autres question. Maître Ig'drodan, annoncez à leur druide qu'il peut aller les rejoindre et qu'il est inutile qu'il revienne ici. »

Il se leva, comme pour marquer la fin d'une audience. Ulf fit de même, invitant les siens à le suivre, laissant le trio de dirigeants dans la salle, tandis que la capitaine Matthiesen sortait également, visiblement déçue, bien qu'elle tentât de le dissimuler. A la sortie de la bâtisse, elle salua les Sangs Hurlants et se dirigea vers ses quartiers, les laissant rentrer seuls hors des confins de la ville.



Près d'une heure passèrent, dans l'attente du retour de Brogan, quand enfin celui-ci refit son apparition juste devant la yourte de Ulf. « Ce n'est pas une balade que je ferais tous les jours. » annonça-t-il d'un ton calme en rejoignant le chef et les Champions.

Il s'assit au sol, les jambes en tailleur. « Les choses sont graves. Je n'ai pas tout dit à Ig'drodan. J'ai reconnu en ces trois personnes les symboles des renégats du clan des Terres Noires. Et je suis presque certain que la tieffline est Henges Jorrullar... »

Ulf tressaillit à ce nom. « Henges ? » articula-t-il. Il se tourna vers Zorg alors que les autres Champions connaissaient parfaitement ce nom maudit, Aksana l'ayant même vaguement connue alors qu'elle était une jeune chamane. « Cette traîtresse faisait partie des nôtres... jusqu'à une époque où le père de mon père n'était qu'un enfant. Elle était issue de la Sang Hurlant Treas, et dit-on d'un incube qui se serait glissé dans sa couche sous les traits de son mari alors qu'elle était en mission dans la Plaie du Monde. A son retour, elle désira garder l'enfant, bien qu'il soit marqué par les Abysses, et l'éleva dans nos croyances. Elle devint rapidement une puissante prêtresse de Gozreh, et une membre à part entière du clan.

Mais durant la période de chasse aux sorcières que les mendeviens appellent la troisième croisade, elle nous trahit en reniant les forces de la nature et en vouant son existence à Deskari, emmenant dans sa folie nombre des nôtres, qui furent brûlés sous l'inquisition de Hulrun de Kenabres. Lorsque sa trahison fut révélée, elle disparut. Sans être certains du lien entre les deux, c'est à cette époque que naquit un clan de renégats nommés le clan des Terres Noires, composé de ceux que nous avions chassés de notre clan et dont nous n'avions pas réussi à avoir la tête. Mais nous n'avions plus entendu parlé d'elle depuis près de cinquante ans... jusqu'alors.

Si Brogan a raison... Doit-on parler de son existence aux mendeviens, sachant que Hulrun est toujours leur dirigeant ? »

Modifié par un utilisateur samedi 22 septembre 2018 23:19:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline UrShulgi  
#109 Envoyé le : jeudi 13 septembre 2018 11:55:48(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17



Jormung patientait sans un mot, sans un souffle apparent, tel une statue. l'arrivée de Brogan le soulagea dans un sourire révélateur, avant qu'un grave sujet ne soit mit sur le tapis. Jormung renifla grossièrement malgré lui comme pour préparait sa réponse.
«  Je pense qu'il faut leur dire. C'est le mensonge qui fait triompher les démons. Beaucoup de mendeviens sont ou furent des traitres, et ils ne se sentent pas responsables ou semblables à eux. C'est pareil pour nous. Il y aura de la surspicion ... de la suspicion, mais elle sera bien plus forte si on ne dit rien, et qu'ils le découvrent. On serait nous aussi suspicieux. Nan? » conclut-il interrogativement, incertain sur sa compréhension des humains et de leurs guerres internes.

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 2 utilisateur ont remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Probe  
#110 Envoyé le : lundi 17 septembre 2018 07:35:57(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Ilse sembla accuser le coup quand Brogan révéla que le clan connaissait les instigateurs du rituel magique dans la grotte qui les avait tant interrogée. C’est à peine si elle put écouter l’intervention de son ami de toujours, Jormung. Henges était l’une des hontes cachées de l’histoire du clan, et voilà qu’elle revenait sur le devant de la scène après tant d’années passées dans l’oubli. Le sang coulant dans les veines de la chasseuse se mit à chauffer à la nouvelle. « Nous serons suspicieux dans tous les cas. Mais révéler cette information pourrait créer une nouvelle inquisition contre les nôtres alors que nous sommes à la veille d’une attaque majeure. Peu importe que le commandant Semple, le grand prêtre Vernon Henderson ou le mage Ig'drodan nous aient reçus et que nous les aillons aidé. Si Hulrun décide de donner l’ordre de nous chasser, nous allons nous retrouver dans une situation impossible. Ces citadins ont déjà du mal à nous supporter, ne leur donnons pas de raisons supplémentaires de nous défier. C’est à nous que revient le droit et l’obligation de pourchasser cette traîtresse. »

La jeune femme n’était pas tout à fait sûre que cette décision soit la plus juste. Néanmoins c’était celle que lui soufflait son coeur et l’honneur du clan.
D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
thanks 1 utilisateur a remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#111 Envoyé le : lundi 17 septembre 2018 22:30:47(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Henges Jorrullar...

La joie de voir Brogan revenir sain et sauf fut balayé par ce simple nom. Aksana resta sans bouger, le visage encore plus inexpressif que d'habitude, figé dans un masque impassible. Ilse eut à peine le temps de parler que la chamane se leva et se dirigea d'un pas rapide vers l'entrée dont elle rabattit les battants de peau, vérifiant que nul ne pouvait les voir ou les entendre. Pas besoin d'oreilles indiscrètes.

Elle resta un instant debout face à l'entrée, tournant le dos aux autres champions, Ulf et Brogan. Puis, elle parla d'une voix basse.

« Henges Jorrular... on aurait dû tuer cette engeance démoniaque à la naissance, ils ont cru pouvoir la sauver mais c'était oublier que ce qui vient des Abysses retourne aux Abysses. Toujours. »

Elle se retourna et revint s'assoir, fermant le cercle de l'assemblée réunie sous la yourte. De nouveau, elle fit une pause silencieuse toute à ses pensées puis d'une voix contrariée elle reprit.

« Le dire aux mendéviens nous met dans une situation délicate, les braises de la troisième croisades ne demandent qu'à s'embraser de nouveau. Nous pouvons garder le silence et espérer pouvoir enfin laver notre honneur dans le sang des traitres à leur sang. » Elle fit une pause, hochant la tête. « Oui, nous le pouvons. Mais ce serait une mauvaise idée au long terme. Ig'drodan est puissant. Très puissant. Il ne lui faudra pas longtemps pour savoir ce que Brogan a vu là-bas et notre silence sera d'autant plus source de suspicion. Jormung a raison, il y a des traitres chez les mendeviens également, nous avons la chance que les nôtres soient dévoilés. Les Terres Noires ont définitivement pactisé avec les démons, ils sont une menace pour tous, sarkoriens comme mendéviens. Et puis...
Quoiqu'il en pense, Hulrun a trop besoin de nous. Il ne peut se permettre de nous combattre afin de rallumer ses brasiers alors que les démons se massent devant ses murs. Et il ne pourra pas se priver des clans alors qu'un grand combat est annoncé.
Mais la vraie question n'est pas tant si nous devons le dire ou non, c'est : que font-ils là bas ? Et ça Ig'drodan pourra peut-être avoir des réponses s'il sait qui il y avait exactement. Je serais d'avis d'aller voir ce sorcier demi-fiélon... »


[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
thanks 3 utilisateur ont remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#112 Envoyé le : mercredi 19 septembre 2018 18:25:09(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Zorg écouta le chef de guerre lui raconter l'histoire d'Henges la traîtresse avec un intérêt - et même un plaisir - non dissimulé. Cette histoire avait tout ce qu'il fallait à une bonne histoire : une origine sulfureuse ; une relation sexuelle interdite ; une trahison ; et des bûchers. Plein de bûchers. Le gnome s'en serait presque léché les babines tant ce récit lui apparaissait comme le pendant intellectuel d'un gros gâteau.

Mais l'intervention d'Aksana assombrit immédiatement son humeur. « Ce qui vient des Abysses retourne toujours aux abysses ? » Persifla-t-il en réponse à la réflexion de la shamane, « voilà qui me paraît assez incohérent avec l'idée d'en informer Ig'drodan, ja ? Ne vient-il pas lui aussi des Abysses ? C'est un tieffelin, il pourrait nous trahir, voyons. Tous les tieffelins sont des traîtres, c'est bien connu, » déclara-t-il avec une ironie cinglante. « Et tout les demi-orques sont des brutes sans cervelle, uniquement bonnes à tuer et piller, » continua-t-il en se tournant vers Jormung avec un air entendu. « Je vous passe ce qu'on dit sur les gnomes. Et les Sang-Hurlants ? Que dit-on des Sangs Hurlants ? Hmm ? » Interrogea-t-il Aksana, les yeux levés et les mains dans le dos, comme s'il était le professeur et elle l'élève ayant mal retenu sa leçon.

« C'est avec ce genre de raccourci stupide que des guerres commencent, et que des bûchers se sont dressés dans les plaines du Mendev. Des bûchers dont vous avez été les victimes ! » Continua Zorg en pointant son index vers Aksana. « D'après ce que j'en comprends, cette Henges n'est pas notre ennemie parce qu'elle est tieffeline, elle est notre ennemie parce qu'elle a rejoint les démons. Et ce n'est pas non plus parce qu'elle est tieffeline qu'elle a rejoint les démons ! Est-ce que, parce que je suis gnome, je vais rejoindre les fées ? » S'écria-t-il, visiblement énervé.

« Nous devons prévenir Kénabres parce que ce sont nos alliés, et que les démons nous menacent tous. Nous devons le faire parce que les aider, c'est nous aider. Ils pourraient faire quelque chose d'utile de cette information. »

Modifié par un utilisateur mercredi 19 septembre 2018 22:21:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 2 utilisateur ont remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#113 Envoyé le : jeudi 20 septembre 2018 07:56:58(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Impassible, Aksana prit le bol d'eau posé devant elle et trempa ses lèvres dedans durant la diatribe de Zorg. Lorsque le gnome cessa de s'agiter et posa lentement le bol à sa place, tournant légèrement la tête vers Ulf. Elle n'était pas certaine que celui ci accepte la façon de parler du magicien, Champion du Feu ou pas, avant qu'il ne puisse parler, elle répondit :

« Il aurait vraiment été mieux pour tout le monde de la tuer à la naissance, de grandes souffrances auraient été éviter. Mais nous ne l'avons pas fait, parce que nous ne tuons pas les gens à cause de leur origine, ça n'empêche pas de le regretter parfois. A d'autre moment, nous ne pouvons que nous en féliciter. » Elle prononça ses mots en tournant son regard sur Jormung non loin. « Les Sang-Hurlants ne sont pas qu'un simple clan, le même sang coule dans les veines de tous ses membres, sang renouvelé à chaque génération. Henges n'est pas seulement une traitre au Clan et à nos valeurs, mais aussi une traitre à son sang, à notre sang et elle a précipité de nombreux membres du Clan dans sa chute. Elle nous a trahi de la pire façon qui soit. »

Elle se tut et replongea ses lèvres dans le bol qu'elle amena un peu brutalement à sa bouche.

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline UrShulgi  
#114 Envoyé le : jeudi 20 septembre 2018 11:11:11(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 2/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17



Jormung se retint de fulminer alors qu'Ilse une fois de plus prenait le contrepied total de ce qu'il disait. Il avait du mal à la reconnaître, et sans pour autant douter de son allégeance, il se demandait si l'esprit de l'élu n'était pas en train d'accroître sur elle son emprise. Il se contenta de hausser les épaules.

Vint la reprise des énervements, le réveil des blessures, et Aksana se lâchait, se reprenant illico pour montrer à Jormung qu'elle ne parlait pas de lui. Il tourna le regard avec un léger sourire, comme pour la remercier, mais en essayant de ne pas la mettre mal à l'aise de ce qu'il en pensait réellement. Toi tu ne te dis pas ça, mais dans le clan beaucoup pensent autrement. Certains me pensent même pire que le gnome, qui a au moins le mérite de ne pas être un bâtard.

Il chassa d'un geste de la main ses mauvaises pensées aussi bien que la suite de la discussion.
« De toutes façons, c'est pas à nous de décider ça, je pense qu'on a fait le tour de la question non? »

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#115 Envoyé le : dimanche 23 septembre 2018 01:04:13(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002


e chef de guerre avait écouté les différents avis un par un, son regard se posant plus longtemps sur Aksana, ses sourcils se fronçant très légèrement, comme d'incompréhension, avant de se dérider à sa seconde intervention. « Ce n'est pas à vous de prendre cette décision, fils de Freki, mais je vous demande votre avis car je suis moi-même partagé.

Les braises de l'inquisition sont encore vives dans certains cœurs mendeviens, et si effectivement pour l'heure ils ont besoin de nous, d'aucuns pourraient craindre la reprise des flammes une fois le danger écarté. Il n'est nul besoin que ses dirigeants les attisent : le peuple mendevien est superstitieux et prompt à juger au nom de leur déesse justicière.

Mais si nous voulons écarter ce danger, nous devons révéler cette information. Nous ne pouvons que prier les étoiles que celle-ci leur soit utile et qu'elle ne nous mène pas à un nouveau conflit...

J'irai demain à l'aube la leur porter en personne. Le commandant avait l'air particulièrement épuisé, laissons-le se reposer. Et vous devriez en faire autant... »


Sa décision semblait être prise. Tous les Champions quittèrent la yourte du chef de guerre, la tête emplie d'interrogations. Tous, sauf Aksana...



Le 13 Arodus 4717 - Kenabres




e lendemain matin Ulf partit seul à l'aube à la rencontre du commandant Semple afin de l'informer de l'existence du clan des Terres Noires et de Henges Jorrullar. Il revint en fin de matinée, et précisa que le commandant avait pris en compte cette information, demandant des détails sur ce qu'il savait d'elle et de ce clan - informations qui, malheureusement, dataient de cinq décennies.

Ce fut en début d'après-midi que les Sangs Hurlants menés par Bors et Soniela arrivèrent enfin à Kenabres, agrandissant considérablement le campement entourant la cité fortifiée au fur et à mesure que les yourtes se montaient, avec l'efficacité reconnue d'un peuple semi-nomade pour qui l'art de s'adapter au terrain pour s'installer n'avait aucun secret.

Les retrouvailles furent l'occasion d'exposer la situation au chef de clan et à la chamane, et de présenter la capitaine Matthiesen, qui sitôt l'arrivée des Sangs Hurlants connue, était venue à la rencontre des nouveaux arrivants.

Malgré la liesse des retrouvailles, la tension était montée d'un cran, les campements alentours montrant des signes d'agitation et de précautions supplémentaires en voyant autant de barbares arriver à la fois. Seuls Bors et Soniela avaient obtenus l'autorisation de pénétrer en ville, en plus de Ulf et des quatre Champions. Certains Sangs Hurlants avaient frisés l'incident diplomatique en prenant à partie physiquement certains de leurs voisins, en entendant que les deux femmes à la peau bleue ne pouvaient être que des sorcières à la solde des démons, voire avaient du sang de démon.

Mais ce ne fut rien comparé à l'esclandre que causa l'un des deux campements du Chéliax, alors qu'ils recevaient le soir même parmi eux un de leurs représentants de haut rang - vu l'accueil qui lui était réservé - en provenance de la capitale Egorian, accompagné d'une erinye, un diablotin au sourire mauvais perché sur son épaule. Ce que nombre des défenseurs du Mendev considérait comme irresponsable au minimum, et une insulte à la croisade pour la plupart, créa une polémique que le commandant Semple lui-même dû venir calmer, en rappelant que chacun venait en ces lieux pour défendre la frontière contre les démons, et que chaque bonne volonté serait acceptée, peu importait sa provenance... Mais que tout acte perturbant le fragile équilibre des alliances présentes pourrait être taxé de trahison, imposant à Dreven Vexx - puisque c'était là le nom du chélaxien - de garder exclusivement au sein de son campement ses diables. La décision fut mal accueillie, renforçant encore le climat de suspicions.

Étonnamment, les Rémorhaz étaient les plus calmes de tous, peu prompts à réagir aux origines et aux particularités de leurs voisins. Ils se contentaient d'observer, souvent avec un air goguenard, les polémiques éclater et les insultes fuser.



Le 14 Arodus 4717 - Kenabres


ne nuit de plus passa, sans que les démons n'attaquent. L'inquiétude montait en même temps que la joie des préparatifs de la fête d'Armasse, date à laquelle de plus en plus de personnes supposaient que l'attaque aurait lieu. Plus que deux jours. Deux jours avant que la fête ne batte son plein, alors que chacun semblait prêt à tout pour qu'elle soit réussie malgré la menace imminente. Deux jours avant que tout ne bascule probablement dans le chaos et l'horreur. Les démons demeuraient à leurs postes, impassibles. Il n'y avait plus l'ombre d'un démon mineur, seuls des démons intermédiaires et supérieurs étaient visibles de l'autre côté de la rive, du haut des remparts. Les renforts continuaient d'arriver aux portes de Kenabres, de tous horizons, de toute origine. Et pourtant, une sensation étrange pinçait le cœur de chacun. La sensation que peu importait leur nombre, ce serait insuffisant.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#116 Envoyé le : lundi 24 septembre 2018 07:20:04(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Aksana
CA 15 (C11,D14)
Ref+2* Vig+2* Vol+7*
Sorts 1 : 3/3
Canalisations
3/3 - 1d6

19 / 19

Hämärä
CA 16 (C15, D13)
Ref+5 Vig+2 Vol+5
Talons x2
+6/+6, 1d4-2 (x2)
Fast Healing 1

9 / 9

Aksana vit l'arrivée de Bors et de Soniela avec un mélange de soulagement, de joie et une pointe d’appréhension. Le Clan était à nouveau complet et un poids qu'elle n'avait pas conscience de porter quitta ses épaules.
Elle savait également que c'en était fini de ses nuits auprès d'Ulf, les quelques nuits qu'ils avaient partagées étaient les seules auxquels ils avaient le droit. Nul doute que Soniela et Bors allaient leur en faire le reproche et pourtant elle ne regrettait rien et le referait si elle le pouvait. Durant ces quelques heures auprès du chef de guerre, elle avait gouté à la passion, la liberté et... l'amour. Celui que l'homme lui portait était sincère et même si elle ne pouvait l'avouer, elle savait qu'elle n'aimerait jamais aucun autre homme dans cette vie et tout portait à croire que ce serait la dernière.

Ils avertirent évidemment les nouveaux venus des événements survenus : la disparition des démons mineurs, l'escapade de Brogan et surtout le retour de Henges Jorullar et du clan des Terres Noires. Soniela avait mieux connu la tieffelin qu'Aksana, elle l'avait vu grandir et sa trahison avait été d'autant plus douloureuse.

Le campement agrandi, Aksana quitta la yourte d'Ilse qu'elle avait finalement peu occupée pour s'installer dans celle de sa mentor. Dans l'attente de l'attaque démoniaque, elle reprit ses exercices de méditations et ses leçons sur les anciens rituels et coutumes des tribus, indifférente aux agitations qui secouaient les camps voisins.

[en cours]Lien vital - Jormung / Zorg : 5 PV de transfert

Modifié par un utilisateur lundi 24 septembre 2018 22:50:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline UrShulgi  
#117 Envoyé le : lundi 24 septembre 2018 11:01:17(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 3/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17


Jormung haussa les épaules, non par mécontentement, mais parce que son avis donné, il n'en savait pas autant davantage s'il était dans le bon ou dans le juste, ou hélas, peut-être plus important encore, dans le moindre risque. Il salua tout le monde avant de retourner se coucher, après une longue séance d'étirements et de méditation.




Le 13 Arodus 4717 - Kenabres


Jormung était soulagé (au moins temporairement) par l'accueil pas si mauvais des nouvelles et de leur arrivée. Il avait rapidement fini de monter les yourtes qu'on lui confiait, la musculature de son père et le savoir de son clan formant un cocktail des plus efficaces. Les nomades alentours l'inquiétaient, le mettaient mal à l'aise, jetant de nombreux coups d'œil vers les diables et leurs "maîtres".

Il n'y connaissait rien aux diables, ou plutôt pas grand chose, et à ces gens qui aimaient l'ordre, au point d'en aimer le mal. Et leur présence ici, plus encore que celle des Sang Hurlants, avait vraiment un côté "l'ennemi de mon ennemi est mon ami", qui était d'après lui l'une des pires conneries humaines qu'il ait pu entendre. Mais l'avantage, ironiquement, c'est que les enfers rigides risquaient bien moins de laisser passer des traitres que les Mendeviens, ou qu'eux-mêmes.




Le 14 Arodus 4717 - Kenabres


Les choses n'avançaient pas. Jormung commençait à se faire non inquiet, mais un peu ronchon. Comme pour chasser ce comportement qui ne lui ressemblait pas, il sortit de lui ce comportement malvenu, tout autant que l'ennui amené par la situation, en prenant une pierre qu'il commença à tailler pour ressembler au cadeau de sa mère. Bien que des souvenirs douloureux reprenaient place dans les priorités de ses pensées, cela l'apaisait, comme si elle était là, soit pour l'aider, soit pour qu'il la rejoigne bientôt. Au fond, il n'était pas pressé de la rejoindre. Il n'était pas certain de savoir tout ce q u'il y avait à savoir, et à faire, mais plus encore, il ne savait pas où il se retrouverait. Avec sa mère? Avec son père? Les deux? Aucun des deux? C'était là l'une des seules choses qui lui faisait peur.

Tandis que le loup prenait forme sur la pierre, les mauvaises pensées de Jormung s'enfuyaient, laissant place à un mélange d'apparence de brute et de personne un peu niaise, un sourire satisfait figé sur le visage.

Modifié par un utilisateur lundi 24 septembre 2018 11:37:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui  
#118 Envoyé le : lundi 24 septembre 2018 22:52:58(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Zorg
CA : 13 | C : 13 | D : 11
réf:+2 | vig:+2 | vol:+3

15 / 15


Pendant les deux jours qui s'ensuivirent, Zorg eut tout le loisir de profiter de son temps libre pour s'isoler dans sa yourte et travailler, mais à l'étonnement de certains, il n'en fit rien. Il semblait soucieux, nerveux, et répondait à ceux qui lui demandaient pourquoi il ne travaillait plus qu'il n'avait pas le cœur à cela. En fait, il passait plutôt son temps dehors, soit au camp dont il avait appris à contempler la vie et les multiples spectacles qu'elle pouvait offrir, soit à Kénabres même, avec son ami Wesley ou dans quelque boutique de colifichets magiques. Mais même la vie d'un camp militaire pouvait s'avérer ennuyeuse à la longue, et Wesley avait ses obligations. De sorte qu'il se retrouva tout de même désœuvré à la fin, et l'arrivée de Bors, Soniela et du reste des Sang-Hurlants ne suffit pas à le sortir de sa morne inquiétude.

Le lendemain, Jormung, que son inclination naturelle portait à s'inquiéter des autres, et des petits et des faibles en particulier, profita d'un moment de calme pour le demander pourquoi il n'étudiait plus son grimoire. « Je ne peux pas ! » rétorqua le gnome d'une voix misérable, « maintenant que je sais quand ça va se produire, je suis incapable de me concentrer pour travailler. J'y pense tout le temps, c'est horrible ! Pourquoi tout le monde fait comme si de rien était ? Et leur stupide fête... Pourquoi Semple, Matthiesen, Ig'drodan et consorts l'ont-ils maintenue ? Ils veulent vraiment avoir tous les civils en pleine rue au moment où ça se produira ? J'ai l'impression de vivre un cauchemar, ou d'être dans la tête d'un fou, » s'écria-t-il en se prenant la tête dans les mains, « mais je n'arrive pas à savoir qui est le plus fou : moi, qui reste au lieu de monter sur un cheval et de m'enfuir le plus loin possible... Ou tous les autres. » Ce faisant - mais il semblait que ça n'ait pas d'importance à ce moment - Zorg oubliait de préciser qu'il était bien incapable de monter sur un cheval sans aide, encore moins de démonter ou de traverser seul les plaines du Mendev jusqu'à Nerosyan...
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline UrShulgi  
#119 Envoyé le : mardi 25 septembre 2018 10:11:09(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520

Jormung
JdS +5, +7, +7
CA : 18/12/16
Blessing : 4/4
Fervor : 3/3
Sacred Weapon : 0/0
Sacred Armor : 0/0

17 / 17



Jormung eut un comportement presque déplacé tandis que Zorg livrait ses craintes et problèmes. Non qu'il s'en moquait, mais que le plus sociable des associables se confiait et s'ouvrait presque spontanément, une victoire d'une certaine manière.

Il se baissa pour être à son niveau, sans moquerie, surtout pour qu'il n'ait pas l'impression qu'on le prenne de haut.
« Je ne comprends pas non plus. Maintenir cette fête n'aura aucun impact psytichologique sur les démons. Mais ... pour te dire ça franchement, je crois qu'il y a un certain fatalisme silencieux. Les gens font presque comme si de rien n'était, car ils pensent qu'ils ne peuvent rien y faire. Mais .. peut-on leur donner tort? J'ai beau me savoir bon guerrier, je ne me pense pas de taille. Quelque chose me dit qu'on n'a pas été choisi par des élus pour mourir bêtement. C'est ce qui me conforte et me réconforte. Pour ta magie ... et si tu arrêtais de te faire du mal, et attendait le jour fatidique? Même si ça ne s'est pas si bien passé, j'ai cru comprendre qu'au début tu avais montré tes talents sans les comprendre ... peut-être que maintenant que tu te maîtrises mieux, tu devrais laisser tes instincts s'exprimer un peu plus pour aider ta magie à croître. » disait le demi-orque, qui s'y connaissait en instinct à défaut de s'y connaître en magie.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Probe  
#120 Envoyé le : mardi 25 septembre 2018 22:10:03(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ilse
Jugement : 1/1
Sorts Lv1 : 3/3
CA 18 (C14, D14)
Ref +4,Vig+4,Vol+6

15 / 15

Ignorant totalement l’état d’esprit dans lequel se trouvait Jormung par sa faute, Ilse arborait un air satisfait à la réponse d’Ulf. La jeune femme trouvait cette décision du chef de guerre somme toute naturelle. L’homme était dur mais pas idiot. De plus, elle-même y voyait un signe de reconnaissance de sa condition nouvelle. C’était un autre signal qui montrait qu’elle avançait peu à peu sur la voie du Champion - même si la jeune femme n’était pas totalement sûre d’elle sur ce coup - et cela lui apportait un peu plus d’assurance pour la suite. D’un signe de la tête, elle salua Ulf, sûre que le chef de guerre prendrait son avis en compte dans la balance.

Malheureusement, Ulf la détrompa aussitôt. Cet homme, qu’elle avait commencé à considérer sous un meilleur jour, n’en avait finalement fait qu’à sa tête. Autrement dit, il avait pris une décision diamétralement opposée à la sienne. Remontant ses narines dans un geste de frustration, d’agacement et de presque mépris, elle décida de laisser tomber. Après tout, c’était un homme, et lui n’était finalement pas différent des autres. Il n’y avait que Jormung qui sortait du lot de ce point de vue-là. Heureusement, les femmes étaient là pour veiller au grain.



Le lendemain, Ilse décida de faire le tour du coin une fois arrivée à Kenabres. Cela ne changeait rien à leurs problèmes et leurs questions, mais une fois leur campement installé, elle eut besoin de penser à autre chose que cette invasion de démons et de questions sans réponses.

Seulement cette promenade tourna rapidement au vinaigre. Après s’être rapprochée d’un groupe dont son frère faisait parti, Ilse le vit commencer à repousser des mains un espèce d’idiot couvert d’une armure de métal des pieds à la tête. L’échange semblait houleux. Les uns se faisaient traiter de barbares corrompus quand les autres se faisait reprendre de citadins idiots. Elle décida donc de se porter à ses côtés afin de désamorcer la situation. C’était le sang qui coulait dans ses veines qui parlait. Or même si cela partait d’une bonne intention, son frère sembla en prendre ombrage et la goutte d’eau faillit faire déborder le vase quand elle entendit l’homme en armure traiter leurs chamanes de démones. Le sang d’Ilse ne fit qu’un tour et loin de toute considération pour sa position et le bien du clan, ce fut les hommes accompagnant son frère qui durent la retenir alors qu’elle se jetait sur l’inconnu à bras raccourci. Qu’ils l’auraient laissé faire et cet appendice épaté qui servait de nez au croisé se serait retrouvé encore plus écrasé si elle avait pu avoir les coudées franches pour aplanir les angles.

Mais un coup du sort vint arrêter l’esclandre dans l’oeuf. Alors qu’elle se débattait vigoureusement contre ces paires de bras qui la maitrisaient, une importante délégation chélaxienne était arrivée et la présence d’une erinye aux côtés de l’un des hauts représentants avait capté l’attention générale, la sienne comprise. La vue de ce diablotin perché sur l’épaule du chélaxien finit par rappeler l’existence de la succube dont elle avait rêvé. Erenya. Les poings d’Ilse se serrèrent jusqu’à en chasser le sang complètement.

Les réactions des citadins avaient forcé le commandant Semple lui-même à intervenir mais le résultat fut en demie-teinte. Les hommes maugréèrent et aucun débordement n’eut finalement lieu. Mais on sentait ce climat anxiogène s'accentuer un peu plus une fois les hommes laissés seuls.

En son for intérieur, la jeune femme se mit à penser que si traîtrise il devait y avoir, elle passerait certainement par ces humains secondés par des diables. Réfléchissant aux moyens qu’elle avait à sa disposition pour empêcher cela, Ilse revint parmi les siens le regard déterminé.





Le lendemain, Ilse se mit en quête de son ami de toujours, Jormung. Avec un peu de chance, lui saurait la rassurer à défaut de pouvoir l’aider. Il avait toujours eu le chic pour ça après tout, bon gré mal gré. Et si cette fois, ce n’était pas le cas, et bien… il y aurait toujours Aksana…

Modifié par un modérateur vendredi 5 octobre 2018 18:27:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

D-230 Alchimiste torturé
BN-291 Champion désabusé
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<4567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET