Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages<12
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lematou  
#21 Envoyé le : samedi 10 novembre 2018 13:50:38(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Après que Firwin lui ai décris les biges impliqué, Bria remarque : « C'est pas bezef, mais c'est déjà ça : on f'ra avec. J'ferai passer l'mot - avec une mise en garde spéciale à propos de ton matois qui fait froid dans l'dos. Qui vaut aussi pour toi, si tu daignes la suivre. » ajoute-t-elle en adressant un clin d’œil résigné au bretteur.

Puis elle sourit tristement en expliquant son point de vue au drow : « En fait, c'est plutôt nous - j'veux dire les jumeaux et moi, qui soutiendrions les Fatalistes, dans cette affaire. Ici, on est pas à Négoce. Même si les Têtes de Bois m'emmerde avec leur harmonie à la noix, ils sont les garants de l'ordre civil... On a pas le pouvoir de leur retirer ce rôle : faudrait que toutes les factions soient d'accord - et encore, si ça part en sucette - un affrontement par exemple - Elle pourrait bien s'en mêler et tout foutre en l'air. Un autre Grand Chambardement... Je n'aimerais vraiment, vraiment pas que ça arrive, Firwin. »

« En portant l'affaire sur la place publique, d'autres factions seraient obligées de s'impliquer. Les Greffiers, quoi qu't'en pense, sont réglos. C'est leur crédo. Nilésia (NdDM : la factole des Rectifieurs) ne laisserait pas passer un truc pareil. Les Signeurs et les Chiffroniers ne portent pas les Têtes de Bois dans leur cœur... Les Chaoteux non plus - mais on peut pas compter sur eux : j'ai encore jamais vu Kar'ran se pointer à la Chambre. Si on apporte la preuve que la lame a été volée, l'Harmonium pourra pas décemment la garder. On les fera pas tomber pour autant. Mais ça sera toujours ça de pris. Et probable qu'au passage, des Têtes de Bois voleront en interne pour avoir troublé l'harmonie... » s'amuse-t-elle, cynique.

Puis, souriant au bretteur, Bria continue : « C'est une bonne chose que tu choisisses de préserver tes miches ! S'ils réussissent leur coup, toi et Astrack serez des témoins capitaux. Vous v'là dans de beaux draps ! » plaisante-t-elle.

« J'pense que c'est une bonne chose que tu pointes chez les Fatalistes. Mais reste méfieux : après tout, ils voulaient garder le soltif. Ça pourrait les mettre en renaud que tu te pointes comme une fleur en étant au parfum d'leur petit secret. Tout cas, fais-moi prévenir si tu changes d'avis : j'irai moi-même. Faut qu'on se les mette dans la poche, des fois que les autres parviennent à les empailler de l'épée. »

Modifié par un utilisateur samedi 10 novembre 2018 13:53:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#22 Envoyé le : vendredi 23 novembre 2018 16:49:33(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 125

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 3/5
Charmante vie : 3/3


Ah... certes... ça semblait tout de suite plus réalisable dans ce sens. Si Firwin n'est pas aussi confiant dans l'intégrité réelle des Greffiers, il a néanmoins conscience que sur ce sujet, Bria est largement plus pertinente que lui... C'est qu'elle y a passé un sacré paquet d'heures et pire encore, qu'elle semble aimer ça. Sans doute son petit coté masochiste... Mais c'est aussi pour ça qu'ils l'aiment.

Laissant échapper un léger sourire au cynisme de la barde lorsqu'elle mentionne l'élagage probable, il ajoute...

« C'est fou comme des petits rien suffisent parfois à égayer la journée. Mais ouep, rien que pour cette perspective, je vais tenter de garder ma peau intacte histoire d'être en état d'être au centre de l'attention. Faudrait quand même pas gâcher le spectacle s'il devait avoir lieu... Et puis ce serait dommage de la perdre. J'y tient.  » Cabotine il.

Il n'allait pas lui promettre d'être sage, elle ne l'aurait pas cru. Et lui non plus ne se serait pas cru. Mais au moins d'essayer.

« Je ne vais quand même pas rater la tête qu'ils vont faire si j'me pointe en leur causant de leurs projets. Laisse moi donc ce plaisir..  » proteste il avec dans l'oeil, l'éclat de celui qui savoure d'avance... « Non, plus sérieusement, s'ils le prennent mal, et c'est possible, c'est moins gênant qu'ce soit moi que toi. Tu me sert en quelque sorte de filet de sécurité. Et puis, ils sont pas stupides, une fois le soltif éventé, c'est trop tard pour l'rattraper... Faudra juste bien présenter les choses.  »

Quelques mots encore échangés, un dernier salut et le drow finit par s’éloigner d'un pas à peine moins léger. Il a beau dire, il aurait préféré tomber sur un poisson un peu moins imposant. Foutraille, Ast et lui étaient dans de beaux draps si cette épée tombait dans de mauvaises mains.. Direction sa propre guitoune pour changer rapidement et débarrasser sa cape des dernières traces de sang... et repartir vers l'Armurerie.

Modifié par un utilisateur vendredi 23 novembre 2018 16:50:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#23 Envoyé le : samedi 24 novembre 2018 18:49:49(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

« Plus importante ? » demande Bria en fronçant un sourcil.
« Moi j'pense que tout l'monde est important, Firwin. Pis, chuis loin d'être en sucre ! » s'offusque-t-elle.

Enchaînant avec un demi-sourire et adressant un clin d'oeil au bretteur, elle ajoute : « Mais si ça peut te faire plaisir, moi j'ai d'autres chats à fouetter. Fais gaffe, c'est tout. »

« Et bonne chance ! » lui lance-t-elle, alors que Firwin prend congé.



Située à la limite du Quartier de La Dame et du Bas-Quartier, l’Armurerie est le quartier général de la Garde Fatale. Cette élégante mais menaçante bâtisse possède une ouverture à son sommet qui permet le travail du métal, tout en étant protégée des envahisseurs par une énorme structure métallique, ressemblant à une pergola tentaculaires pourvut d’innombrables ergots aiguisés. À toute heure, les forges situées dans le ventre de l’Armurerie, inondent les alentours de lumières, fumées et chaleur.

La bâtisse a peu de fenêtres et la seule entrée qu’elle possède est située sous un énorme bas-relief représentant le symbole de la Garde Fatale. Les gens qui passent par l’entrée frissonnent généralement à la vue de la monstrueuse sculpture.
L'armurerie est recouverte de lierre-rasoir que les Fatalistes laissent délibérément croître à sa guise, histoire de décourager les éventuels chevaliers de la gueuserie d’escalader les murs et d’entrer par une des rares fenêtres ouvertes. Il est à noter que les quatre tours qui constituent les coins de l’Armurerie sont étrangement épargnées par le lierre-rasoir, sans que les dabus ou les Gardes Fatals n’aient à le tailler. Allez savoir pourquoi...

Le rez-de-chaussée de l’Armurerie est le seul étage à être ouvert au tout venant. Enfin, le clille doit d’abord passer par un contrôle de sécurité (où l'on appose des scellés magiques sur ses armes, scellés qui sont ôtés à son départ). Puis, s'il est intéressé par quelque chose en particulier, il sera guidé devant tel ou tel présentoir d’armes. Là, selon ses désirs et ses moyens, le clille pourra se procurer des armes de qualité moindre à prix cassé jusqu'à des machines de guerre (la Garde Fatale peut livrer ses armes n’importe où dans le Multivers, quelle que soit la taille de l’objet, à condition qu'on y mette le prix).

Ceux qui cherchent une arme spéciale peuvent parler à Cromlich à la forge centrale. Une arme qui sort de cette forge là coûte un bon paquet de jonc, mais sa fabrication est remarquable et chaque pièce d’or est rentabilisée. La chanson prétend que certaines de ces armes possèdent un enchantement spécial – indétectable – qui permet à l’arme d’absorber un sort lancé contre le propriétaire.


En parlant de Cromlich... C'est justement vers lui que Firwin a été dirigé.

Après avoir passé le contrôle de sécurité - et Incəlik, ainsi que sa rapière de secours, dument scellés dans leur fourreau, Firwin avait bien sûr été alpagué par un des lascar à l'accueil des clilles. Lascar qui avait d'abord froncé les sourcils quand le bretteur lui avait appris qu'il n'était pas là pour faire des emplettes. Le matois avait ensuite affiché un air méfieux quand Firwin lui avait glissé le réel objet de sa venue. Mais comme l'histoire n'était pas de son ressort, et comme le drow avait semblé on ne peut plus sincère, le préposé aux clilles avait conduit le bretteur auprès de son factor, histoire de tirer tout ça au clair.


On conduit donc Firwin à la forge centrale où, Cromlich, un cambion de haute stature et à la présence écrasante, martèle puissamment le métal d'une lame courbe, provoquant des explosions d'étincelles crépitantes. L'odeur de métal omniprésente fait immanquablement penser à l'odeur du sang frais. Ici, la chaleur est à crever, mais le factor, engoncé dans une impressionnante armure de plate, semble à son aise. Tout autour, on forge, on trempe, on fond, on assemble, on aiguise. Ici, la destruction du Multivers est en marche...

S'interrompant après que son factionnaire lui ai chuchoté le pourquoi du comment à l'oreille, le factor des Fatalistes, adressant un sourire dont il est difficile de préciser s'il est cordial ou carnassier, s'adresse à Firwin.
« Alors, matois, il paraitrait que tu as des révélations à me faire ? Une mise en garde ? Si tu comptes me faire cracher au bassinet, ça a intérêt à en valoir le coup... » balance-t-il, direct, avant que ses quinquets brûlants ne se portent subrepticement sur le fourreau scellé d'Incəlik.
Suite à quoi Cromlich ajoute, admiratif : « Belle lame... » puis darde à nouveau ses yeux couleur de feu liquide dans ceux gris clair du drow.

Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 10:57:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#24 Envoyé le : lundi 26 novembre 2018 17:49:34(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 125

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 3/5
Charmante vie : 3/3


Le moins qu'on pouvait dire c'est que pour des mecs qui étaient convaincu de l’anéantissement final, ils gardaient bien en tête que les apparences avaient leur importance sur la plupart des gens.. Et qu'ils tenaient à être le plus impressionnants possibles... En connaisseur, à chaque fois qu'il passait par là, il devait bien reconnaître qu'ils avaient plutôt réussis leurs coup.

Bon... et bien... autant y aller. Les marches sont gravies avec une certaine nonchalance qu'il est loin de ressentir mais.. baste, comme ils disent, les apparences ça compte. Firwin ne peut cependant pas s’empêcher de pousser un léger soupir en voyant l’éternel garde chiourne qui vérifie les armes. Ils ne sont pas joueurs... A son tour, il tends d’abords Incəlik pour qu'elle soit scellée à son fourreau, puis la dague d'argent qu'il porte en contrepoint à la ceinture. Tire enfin d'un geste souple une dague finement ciselée en fer froid de sa botte qu'il laisse au contrôle pour le moment... Le regard insistant porté sur lui rappelle un dernier détail au drow qui tends sa main pour sentir un tampon s'y apposer quelques instants après. Un frisson tandis qu'il sent sa magie se faire réprimer. Par Milani cette partie là est toujours aussi désagréable.

Quelques minutes pour tenter d'expliquer à un petit malin que non, il n'est pas ici pour se procurer une arme, et qu'il a déjà une rapière qui lui convient parfaitement et qu'il a par contre des informations qui pourraient les intéresser. Que c'est suffisamment important pour avoir déjà fait couler le sang et que ça allait probablement recommencer avec cette fois du sang fataliste. Bref, le bretteur se fait finalement conduire en direction de la forge centrale.

Où il fait beaucoup trop chaud pour toute personne censée mais où il doit bien reconnaître que le spectacle d'Eli Cromlich martelant l'acier comme s'il s'agissait d'une feuille de papier a quelque chose d'impressionnant. La prestance du cambion est à la mesure de sa réputation. Sacrément flatteuse. Et devant qui l'Indé n'a absolument pas l'intention de baisser le regard, ni de perdre de sa gouaille. Par contre, Firwin doit bien avouer un petit élan de fierté devant le compliment fait à Incəlik.

« Et fluide..  » Acquiesce il... avant de demander, d'un ton presque détaché. « Mais c'est une autre lame m’amène.. J'ai entendu dire que vous cherchiez une certaine Lumière? »

Personne d'autres que des fatalistes pour l'entendre, mais ce n'est pas une raison pour se laisser impressionner. C'en est une par contre pour garder un oeil sur les présents. Et surtout, ne pas quitter Cromlich des yeux.


À la mention de Lumière, Cromlich plisse les yeux, affichant un sourire mauvais qui découvre des canines pointues. Se rapprochant d'un pas vers Firwin et le surplombant de sa haute stature, le factor demande « Viens-en au fait, matois... ». Le drow, toujours droit dans ses bottes, a le plaisir de goûter à l'haleine piquante et soufrée du cambion. Putain, c'qu'il est proche !...
Mais au moins, Firwin ne s'est pas fait virer. Preuve que son histoire de Lumière intéresse.



Putentraille, ne pas fléchir. Firwin a beau être grand, le factor lui met plus d'une tête. Et doit faire trois ou quatre fois son poids. Non sans rire... Et puis il a beau se la jouer brun ténébreux, devant ce mec là on ne joue pas. Le drows répond, veillant à étouffer -pour une fois- toute trace de sarcasme dans sa voix. C'est le moment d'être sérieux ! Peut-être.

« J'en conclut que c'est l'cas. Vous n’êtes pas seuls sur le coup. Vous vous êtes fait griller et vous êtes attendus au tournant par les têtes de bois. Et ils lorgnent sacrément sur elle. » Les yeux du drow s’étrécissent un peu à la mention de l'Harmonium et ne se baissent pas devant ceux de Cromlich. Ce n'est pas parce qu'il est un poids plume qu'il va se coucher...

« Ils ont prévu du monde pour vous guetter chez Tivuum, vous suivre et vous prendre de vitesse pour l'dédale... Ou probablement se servir sur vos gars sur l'retour si vous êtes les plus rapide. »

Modifié par un utilisateur lundi 26 novembre 2018 19:42:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#25 Envoyé le : mercredi 28 novembre 2018 18:13:36(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

« Les Têtes de Bois !?! » La fureur qui prend Cromlich est telle que Firwin se demande un instant s'il va pouvoir ressortir de ces forges en un seul morceau. Le rictus de rage qui défigure le cambion découvre des dents qui ont soudain tout l'air de crocs sur le point de déchirer du drow ! Au bout de ses bras contractés, les griffes de Cromlich se sont surnaturellement allongé ! Des gouttes de sang, rouge sueur de funeste augure, se mettent à perler sur le visage du factor...

L'ombre du loup enveloppe complètement le petit chaperon noir... dont la lame est bloquée dans son fourreau. Va-t-il se faire becqueter tout cru ?


Pendant un instant, tout bruit cesse dans les forges. Les yeux de Cromlich se sont plongés dans ceux de Firwin, littéralement, puisque leurs tarins manquent se toucher.

Les quinquets de tous les présents sont rivés sur le bretteur et l'enragé.


Et puis le factor des Fatalistes expire finalement un grand coup et tout son corps se détend. Il essuie sa sueur sanglante du revers de sa main gantée de cuir épais - gants qu'il a fusillé lorsque ses griffes ont poussées ; mais cela semble être le cadet de ses soucis.

Toujours dévisageant Firwin, mais respectant dorénavant plus urbainement son espace vital, le cambion réfléchit, sourcils froncé. L'activité des forges reprend, même si de tout côté on jette des regards en loucedé vers la scène et que le travail parait moins concentré.

« Les maudits ! » jure-t-il finalement.

« Ainsi, ces enfumés sont au parfum... Avant de t'en demander plus, j'imagine que tu veux quelque chose, toi, l'Indé ? Alors quoi ? Du jonc ? Autre chose ? »

Modifié par un utilisateur mercredi 28 novembre 2018 18:39:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#26 Envoyé le : mercredi 28 novembre 2018 19:40:48(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 125

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 3/5
Charmante vie : 3/3


Oh Putraille ! Ce n'est pas plus mal au final que ses lames soient scellées songe à posteriori le drow car il aurait eut du mal à ne pas les tirer sans même réfléchir aux conséquences. Juste par instinct de survie... Cette option lui étant refusée, il ne reste que l'option d'une pensée à Celle qui fleurit et une poussée d'adrénaline qui lui hurle dans tout le corps de se dégager de la menace griffue et mordante qui le domine. Sauf que s'il bouge, il va se faire boulotter c'est sur ! Sa vision est peut être basée sur le mouvement..? Ouais, non...

Quinquets à quelques centimètres l'un de l'autre, le drow qui intérieurement n'est plus si fiérot que ça mais préférerait y passer que montrer qu'il balise grave, s'attends aussi bien à devoir esquiver une patte griffue et à aller alimenter la Forge qu'à voir une enclume se faire massacrer gratuitement pour se passer les nerfs...

Ils voulait voir de lui même l'effet qu'aurait sa petite annonce : il était servit et une part de lui jubilait au spectacle. Une autre le traitait d'inconscient suicidaire.

La tempête semble passer et Firwin se rendit compte qu'il était temps de recommencer à respirer. Oh tient, l'état des gants était intéressant... Franchement, c'était quelque chose. Par contre ils étaient maintenant au centre de l'attention de tous. Bha, c'était le revers de la médaille... La bonne nouvelle c'était qu'ils avaient l'air sacrément motivés. La rançon du succès.

« La vie de ces enflures... » réponds il froidement. « Pour garder l'soltif sur leur coup, ces crevures ont éventré un pote à moi qui les avait entendu pour faire des guirlandes avec ses tripes.. J'l'ai sauvé de justesse mais je compte bien qu'ils le payent. Très cher. Et quelque chose me dit que sans l'effet de surprise, ils vont y laisser beaucoup...  »

Et il irait compléter le travail ensuite s'il le fallait complète t'il intérieurement. Redressant un peu le menton, l'indé ajoute.

« L'épée d'Vartus j'en ai pas grand chose à carrer. Peut m'importe qui la récupère du moment que ce n'est pas eux. »

Modifié par un utilisateur mercredi 28 novembre 2018 22:14:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#27 Envoyé le : jeudi 29 novembre 2018 15:20:23(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

« Ah, ah, ah ! » se bidonne Cromlich, d'un rire carnassier.

« Mort... Destruction... Voilà des souhaits qui me plaisent, l'Indé ! Tu n'es pas très exigeant. Ou tu as compris comme m'amadouer ! À moins que tu ne veuilles nous rejoindre ? » s'exclame-t-il en gratifiant l'épaule de Firwin d'une violente bourrade de camarade, et plaisantant à moitié quant à sa question.

« Ton avertissement nous sera utile et tu sera exaucé, l'Indé. Nous aurons de quoi recevoir ceux qui... se présenteraient chez... Tivvum ou tenteraient de nous la jouer à l'envers dans... Enfin tu sais où... Ils n'auront pas l'épée. » explique le factor, certainement vague à dessein, en tout cas cherchant ses mots comme le bige peu habitué aux long discours.

« Maintenant, venons-en aux détails. Les biges que tu as vu, qui sont-ils ? Si tu ne les connais pas, à quoi ils ressemblent ? »



Après que Firwin ait confié au factor ce qu'il savait, ce dernier hoche la tête, pensif. « Je ne les remets pas. Mais rassure-toi, ça n'est pas tombé dans l'esgourde d'un sourd. » assure le cambion.

Puis il dévisage le drow qui lui fait face un instant, pensif, et soudain, siffle.

Un vieux bige tout rabougri (un humain) sort de derrière une enclume, rapplique, manquant trébucher dans les outils qui trainent au sol et, bien dressé, se pose bien droit aux côtés de son maître. Cromlich fouille dans une des nombreuses poches du tablier en cuir du rassis - qui, on dirait, sert de boîte à outils mobile, tellement il en a accroché sur lui. L'ancêtre ne moufte pas d'un poil. Cromlich trouve finalement ce qu'il cherche. Il sort une poignée de jonc qu'il tend à Firwin.

« Il ne sera pas dit que la Garde Fatale ne récompense pas ceux qui l'avertissent. Ton souhait sera exaucé et... ça, c'est un échange de bon procédé entre... amis. » commente-t-il, d'un ton qui ne souffre pas le refus.

Dans la grosse main que tend le factor, il y a dix blanchets (10 PP)

Modifié par un utilisateur jeudi 29 novembre 2018 15:22:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages<12
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET