Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages<1234>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lematou  
#21 Envoyé le : mardi 26 février 2019 17:34:07(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Une journée bien morne. Et bien longue... Sans doute la plus looongue de toutes les journées qu'ont jamais vécu, chacun à leur manière, Mehoko et Bruichladdich. Sans les échos lointains des cloches égrenant les heures, l'un comme l'autre, aurait pu croire que plusieurs mois (au moins deux !) s'étaient écoulés avant, qu'enfin, ils n'avisent...



Mais commençons par le début : aux environs de six cloches avant le Pic.

Alors qu'une lumière palote nimbe déjà la rue qui passe devant chez Tivvum Antiquités, Bruichladdich est là. Faut dire, le bariaure a ronflé sur place, entre deux tas d'ordures vaguement moelleux. Il s'étire, s'époussette (et s'étrille, bien évidemment) et baille.
Message secret pour Oolie, Lematou :
...


Le Chaoteux a les quinquets qui picotent ; seulement quelques heures de sommeil, même dans un coin aussi confortable qu'un coin de rue de la Cage, ça vous requinque pas assez. Mais le bariaure en a vu d'autre - sans doute de pire. La boutique de la vieille Lu n'est pas encore ouverte. Même si ça ne devrait pas tarder, autant aller se dégourdir les pattes. Un tour rapide du pâté de guitoune au petit trot, un arrêt à la buvette, et le moine est à nouveau d'attaque.

Le temps qu'il s'en revienne, Mehoko s'est pointée et s'est adossée contre un des murs de la pension des Trois Singes. L'un comme l'autre s'ignore, ou bien ne se voient pas. Probablement parce que, chacun à leur manière, ils sont discrets. Et aussi parce que leur attention est accaparé par autre chose.

Bruichladdich se pose dans un renfoncement à l'arrière du Rat Creux. Un chouette coin avec vu sur l'entrée de Tivvum. Et... il commence à s'ennuyer...



Aux environs de quatre cloches avant le Pic, Mehoko, qui commence elle aussi à trouver le temps long, prend son mal en patience. La lumière est plus forte, maintenant. Ce jour, le ciel de la Cage est grisâtre, enfumé. Les lumières des feux de foyer d'en face se sont envolées avec l'heure qui tourne, mais à travers la brume, on aperçoit, de très loin, de l'activité. Comme de minuscules fourmis qui s'égayent dans leur fourmilière. Se perdre à imaginer de quoi il retourne a le mérite d'aider à passer le temps...



Aux environs de deux cloches avant le Pic, pendant que Mehoko compte les fourmis, Bruichladdich en a tellement marre qu'il a oublié pourquoi il est là... Il a la gorge sèche... Si sèche... C'est temps d'aller s'imbiber ! Heureusement, alors qu'il remet machinalement son barda sur son dos avec l'idée d'aller rejoindre la taverne la plus proche, il le trouve bien lourd... Troublé, le Chaoteux l'inspecte, voit, se rappelle, soupire (déchirant le soupir), et reprend sa surveillance...


Autour du Pic, la foule se densifie dans les rues : tout le monde se bouge pour la graille, qui rentrant chez eux, qui cherchant un rade pour grignoter, qui livrant aux échoppes et autres boutiques toujours ouvertes.

Mehoko est bien placée : elle se pose aux Trois Singes, pile poil à une fenêtre avec vue sur l'entrée de Tivvum. Elle y mange pas si mal ; la cuisine n'est pas incroyable mais c'est honnête.

Bruichladdich croise, heureux hasard, un vendeur ambulant qui donne, entre autre, dans les fruits et légumes. Parfait pour remplir la panse qui grogne d'un bariaure affamé.

Pendant qu'ils mastiquent, à peu près au même moment, ils soupirent. Depuis que l'échoppe de Lu a ouverte, ils n'assistent qu'à un ordinaire balai d'Arpenteurs on ne peut plus inintéressant venus se procurer des clefs. Encore un groupe qui vient d'entrer - un de plus...



Après le Pic, les sons de cloches passent, lentement, et se ressemblent... Jusqu'à ce que...

Aux environs de trois heures après le Pic, une silhouette solitaire, mystérieusement encapuchonnée comme il se doit, entre chez Lu. Elle y reste un moment, genre une bonne demi-heure. D'après ce que l'un comme l'autre voient, la silhouette discute avec la vieille lu... Mais n'achète rien ? Et finalement, quand elle se taille, Bruichladdich, comme Mehoko, on le loisir d'apercevoir son visage. Une femme, blonde. Elle n'arbore pas de symbole de faction... Ce ne doit pas être elle... La surveillance reprend...

Bruichladdich & Mehoko = Folklore Local DD10 (faudrait être formé pour avoir plus d'info, mais déjà...) :


Et si l'un d'entre vous réussi le test ci-dessus, et en parle à un bige qui s'y connait = Folklore Local DD15 pour lui (ou elle) ; gros jet = un peu + d'info :




Aux alentours de trois cloches après le Pic.

Mehoko se demande où est l'urgence finalement... Le beau Da'Nanin ne l'aurait pas baratinée ?! Mais quel serait son intérêt ? C'est sans queue ni tête, cette histoire... La Sensat soupire, se ressaisit, et retourne à sa surveillance.

C'est à peu près à ce moment là que Bruichladdich voit passer de vieilles connaissances... La paire d'enfumés clouteurs ! Les gaziers font chier l'monde à distribuer leurs tracts - toujours écrits à la main ; autant de tracts, quel abnégation ! - et balance un œil mauvais au bariaure quand ils passent à sa hauteur. Alors que le bariaure s'apprête à leur tomber sur le râble, histoire de leur rendre la politesse et surtout, de se défouler, ce qu'il porte sur son dos se rappelle à lui, ainsi que de concert un certain échange avec son factol... Pfft ! Ils ne perdent rien pour attendre...

Les tracts, qui n'intéressent pas grand monde, se retrouvent vite éparpillés dans la rue. Et l'un d'eux arrive presque aux grôles de Mehoko.

★ Qui peut le lire si elle veut : ça passe le temps...




Ensuite, les sons de cloches passent, lentement, et se ressemblent... Jusqu'à ce que...



Jusqu'à ce qu'aux alentours de neuf cloches après le Pic, Bruichladdich à un sursaut qui le sort de l'ennui : il avise Zszaufeiin, Airi, Firwin et Djaimis qui se dirigent, benaises, droit vers l'entrée de Tivvum Antiquité ! Mais qu'est-ce qu'ils foutent là ?! Zsz n'avait pourtant pas répondu à sa missive... Se pourrait-il qu'il(s) soi(en)t au courant de quelque chose ?... Quoi qu'il en soit... faudra surement la jouer fine...

Au même instant, Mehoko tique elle aussi. Elle vient d'aviser Airi, accompagnée de deux elfes noirs, dont l'un arbore les couleurs des Preneurs, et d'un génasi de l'air. Ils se sont pointé à l'entrée de la rue et bifurquent... vers Tivvum Antiquité ?... Airi aurait-elle changé d'avis ? Et pourquoi se promène-t-elle avec un Marqué ? Peut-être celui dont elle avait fait mention... Quoi qu'il en soit... faudra surement la jouer fine...

Bruichladdich & Mehoko : comme vous surveillez les environs, vous voyez automatiquement les autres. J'arrête là pour le moment, pour vous laisser une opportunité de les rejoindre. Mais vous pouvez préférer le faire quand ils ressortiront de chez Lu ? Auquel cas, précisez-le moi, que je sache quand enchaîner.

Airi & Firwin (& Zszaufeiin + Djaimis) : après vos diverses recherches d'infos, vous avez eu quelques heures pour prendre des dispositions et/ou faire des courses. Et puis, puisque c'est la destination obligée, Zszaufeiin vous a emmené faire du shopping. En passant par la Croisée des Voies, histoire de gagner du temps, si vous avez eu à faire des choses loin. Et vous voilà donc dans la rue devant chez Tivvum Antiquité, en passe d'entrer.

Airi & Firwin : d'après ce que j'ai comme info, Bruichladdich et Mehoko sont discrets mais ne se sont pas spécialement cachés. Il y a du monde dans la rue et vous ne les cherchez sans doute pas spécialement, aussi, vous les repérez sur un test de Perception DD13 pour Bruich et DD10 pour Mehoko. Zszaufeiin et Djaimis, pour le coup, ne font pas attention.




Au même instant, une petite ombre, qui parait être une chauve-souris, s'envole et se dilue dans les hauteurs du ciel de Sigil. Toujours au même instant, un clille du Rat Creux, soudain très pressé de partir, lâche précipitamment un bourse sans penser à demander sa monnaie, et manquant renverser une table au passage, disparaît à son tout dans la nuit...

Modifié par un utilisateur mardi 26 février 2019 17:40:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#22 Envoyé le : mercredi 27 février 2019 18:42:53(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué
Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 80
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

La kistune, aussi patiente qu'une renarde, attends et observe avec de moins en moins d'intérêt. Alors qu'elle désespère de trouver quelque événement intéressant, elle est attiré par la femme aux cheveux d'or. Elle a l'air d'être importante, mais... Bon sang, j'arrive pas a voir qui s'est. Je devrais peut-être demander. Le temps qu'elle se décide la femme est partie, et quand elle tente de la décrire à un passant, il la regarde l'air benêt. « Zut, dommage. Merci quand même ! »

Déçu, et commençant fortement à douter de la pertinence de: et sa mission, et sa manière de s'y prendre, elle retourne s’asseoir à son poste d'observation. Bon sang que c'est long... Il n'y a que des groupes normaux qui passe, rien qui ne sorte de l'ordinaire, rien qui ne pourrais m'être utile. Si dans l'heure, ya rien, je déclare forfait. J'ai autre chose à faire et attendre bêtement ne paie pas...

Bien décidé à ne laisser qu'une dernière chance à son observation, elle patiente encore un moment avant de finalement voir arriver Airi accompagné d'inconnue. Mais... Qu'est-ce qu'elle fait là ? Je la pensais plutôt clair sur le sujet... Je me souviens que Da'Nanin la voulait pour ses connaissances, mais je ne savais pas qu'elle en avait autant. Ne cherchant pas plus, elle se lève, sort, et traverse la place pour rejoindre la Sensat'. Arrivé presque à hauteur, en ayant tâché d'être bien visible, elle dit: « Hey ! Salut ! C'est drôle de te voir ici, tu viens pour ce dont on avait parlé? » Avant de se tourner vers les autres: « Salut ! Moi, c'est Mehoko, enchanté. Désolé de vous embêter, je ne pensais vraiment pas croiser Airi ici. »

  • Connaissance (local) DD10 : 1d20+2 donne [20] + 2 = 22
  • Connaissance (local) DD15 : 1d20+2 donne [5] + 2 = 7

Modifié par un utilisateur jeudi 28 février 2019 12:54:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#23 Envoyé le : jeudi 28 février 2019 00:45:55(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Bon... Et bien au moins n'aviez-vous pas exactement trouvé le même genre d'information. Ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle une bonne car vous aviez appris des choses sur les différents aspects du problème... Et en ce qui te concernait la certitude qu'il était possible de ressortir. Mais un problème (et un de taille) dans le sens ou vous n'aviez pas moyen de croiser l'information...

Enfin bref. Tout semblait vouloir te mener vers ça alors bon... Tu prend le temps de rappeler à Zszaufein que si tu as accepté de lui donner un coup de main pour entrer puis sortir de ce dédale tu ne t'engage a rien vis à vis de l'épée.

Et vous voilà donc en chemin vers une des plus grandes bêtises que vous avez eu l'occasion de faire dans votre relativement courte vie... En arrivant sur place tu laisse courir ton regard sur les environs et localise sans peine Mehoko... d'autant qu'elle ne fait pas particulièrement d'efforts pour se cacher. Et... Burich ? Vraiment ? Mais... Par Desna...

Avec un sourire tu répond a la jeune femme :

« Et bien... D'une certaine manière oui. »

Tu la laisse se présenter et enchaîne :

« Mehoko... Voici Zszaufein, Firwin que tu connais déjà et Djamis... Bon et tant qu'on y est... J'ai une bouteille si tu veux... »

La dernière phrase est prononcée un peu plus fort a la cantonade, dans l'espoir d'attirer l'attention d'un certain Barriaure... C'est peut-être un peu déloyal mais tu doute qu'il t'en tienne rigueur...

« Bon... Zszaufein. Mehoko. Vous êtes ici pour la même chose. Et moi j'suis surtout ici car j'aime pas voir mes amis mourir bêtement... Et que j'ai pu un peu me renseigner depuis hier soir. Burichladich ? Tu vas pas me faire croire que c'est une coïncidence... T'as senti qu'on allait devoir faire un concours de boisson pour les départager ? »

Bien sur si Burich ne réagit pas à l’appât j'éditerais la fin... Mais ça me semblait relativement raisonnable de supposer que le mot "bouteille" le ferrait venir.

Modifié par un utilisateur jeudi 28 février 2019 00:59:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#24 Envoyé le : jeudi 28 février 2019 11:48:45(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Les informations qu'apportent Airi sont peu nombreuses mais il l'aurait embrassée sur place. La confirmation des on dit. Quelqu'un est un jour sorti de ces foutus labyrinthe. Et même si le souvenir a visiblement été altéré... Saboté... Il existe. La possibilité qu'il s'agisse d'un faux est possible mais dans leur situation il préfère penser que la possibilité est trop infime pour être probable. Ce n'est donc plus un aller simple mais un aller retour potentiel ! Non, décidément, il tenait trop à son standing pour se laisser aller à ce point mais par Milani, que les paroles d'Airi sont douces à entendre.

Restait à régler certains détails mineurs comme des petites précisions au Marqué sur ce à quoi il devait s'attendre au vu de la situation -et au vu de ce qu'il mettait sur la table. L'indé l'accompagnait pour éviter qu'il y laisse la peau mais n'en avait pas grand chose à cirer d'une épée mégalomane. Cette question réglée et l'heure de départ fixée, Firwin avait suggéré qu'ils prennent quelques heures pour se reposer, ils ignoraient ce et ceux qu'ils trouveraient de l'autre coté du portail.

Plusieurs heures plus tard donc, après un passage rapide aux Elixirs, les voilà qui se dirigent vers chez Lu'. La nuit largement tombée leur offre une première couverture, le haut de sa cape une seconde. Parce que pour le coup, Firwin préférerait éviter d'attirer trop l'attention. Question de principe. Et qu'il se demande combien guettent le passage de Zszaufein. Il a même envisagé de l'attendre plus loin mais cette andouille serait fichu de s'attirer des ennuis sans même s'en rendre compte dès l'instant où il aurait récupéré sa clé..

D'un coin de l'oeil il remarque la présence de la Sensat. Qui se dirige directement vers eux. Mmmm ce n'est peut être pas le moment pour faire un brin de causette... à moins que...? Le doute soudain de Firwin concernant Mehoko est rapidement confirmé... c'est donc elle la cofactionnaire dont parlait Air'. On envoie en balade tous les béjaunes du coin ou quoi?!? Ou alors c'est juste parce qu'eux seuls sont capables d'accepter pareil suicide. Mouais... c'est sans doute ça...

Et Bruich pour faire bonne mesure...

L'arrivante est saluée avec courtoisie, mais il doit bien avouer pour l'heure ne pas particulièrement apprécier l'inconnue qu'elle représente. Pas tant qu'il n'en saura pas plus sur les intentions de chacun...

« Ravi de vous revoir Mehoko. J’espère que votre installation s'est bien passée..? »

Pas besoin de pareille politesse pour le bariaure par contre qui se voit accueilli par un large sourire et un coup d’œil curieux au sac qu'il se trimbale.

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lozatal  
#25 Envoyé le : vendredi 1 mars 2019 20:28:06(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué
Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 80
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

La renarde sourit en voyant qu'elle reconnaissais au moins un peu de monde, même si les autres étaient encore de parfait inconnus. Au moins, elle avait maintenant le nom du marqué. D'une certaine manière? Elle entends quoi par là? « Oui, tout ce passe bien, même si être nouvelle dans le coin reviens a accepter des travaux douteux, mais sûrement enrichissant, et de se faire rejeter ensuite. Je te passe les détails, ce n'est vraiment pas intéressant. Du vue et du revue. Et sinon, j'attendais. Vous allez chez Tivvum pour le soltif? En dehors de vous, je n'ai encore vue personne de remarquable venir... »
PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Oolie  
#26 Envoyé le : dimanche 3 mars 2019 15:53:11(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Gorge sèche
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich fut surpris de voir ses compagnons ici, il ne lui semblait pas avoir indiquer sur son message à Z où il se trouvait pour qu'ils puissent le rejoindre Vraiment fortiche cet elfe, il a du réussir à me pister jusqu'ici à partir de ma bouteille

Alors qu'il s’apprêta à faire un pas vers eux, le poids sur son dos le rappela à l'ordre. Non, je dois surveiller, ils viendront à moi et BOUTEILLE! Elle a dit bouteille!

Bruichladdich se diriegea vers ses compagnons, de façon très guilleret, oubliant totalement le poids sur son dos!
« Salut vous tous!! Merci d'être venu me chercher, par contre, faudra agir vite, j'ai quelques choses à faire dans le coin »

Puis, se glissant derrière Airi, il lui chuchota à l'oreille « T'as quoi de bon dans ta bouteille? »

Modifié par un utilisateur dimanche 3 mars 2019 15:53:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#27 Envoyé le : lundi 4 mars 2019 17:54:15(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Aux alentours de neufs cloches après le Pic, l'ambiance est crépusculaire. La température baisse doucement... Il ne fait pas encore vraiment sombre, mais les ombres s'allongent et s'emparent des moindres recoins. Et dans cette obscurité qui s'installe, combien d'yeux et d'esgourdes dissimulés et aux aguets ?

Au beau milieu de la rue, et des passants qui vont et viennent, à deux pas de l'entrée illuminée de Tivvum Antiquité, nos arpenteurs taillent le bout de gras. On pourrait les croire imprudents, à s'épancher ainsi au milieu des passants. Mais tous ceux qui passent par là semblent avoir à faire ailleurs - et, il faut bien l'avouer, s'en carrent le coquillage de ce groupe disparate, si ce n'est qu'il encombre le passage. Aussi, ce salon improvisé au vu de tous, n'est-il pas sans doute pas moins intime qu'un autre, finalement.



Zszaufeiin dévisage un instant la femme qui s'est pointée au devant d'Airi.
Une Sensat. Et "qui est là pour la même chose..." D'après Airi, elle aussi veut donc l'épée ? Voilà qui peut tout compliquer... Mais une paire de bras supplémentaires - et gratuite - n'est pas à rejeter... Et si elle a des velléités sur l'épée, il sera toujours temps de s'en occuper une fois l'arme acquise...

« Enchanté, Mehoko ! » déclare l'elfe noir en lui souriant chaleureusement.
Message secret pour Luciole, Lematou, Dasai :
...

« Nous allons en effet chez Tivvum...  » Autant y aller franchement et voir de quel champignon cette humaine se chauffe... « ... acheter la clef pour entrer dans un... Dédale. Mais Airi semble insinuer que vous voulez y allez, vous aussi ? » demande Zszaufeiin, tout en jetant un regard interrogatif à la fille de grossium.

« Hey, Bruich ! T'es là, mon pote ! » s'exclame joyeusement le génasi alors que le bariaure se raboule.
« Nous aussi, on a à faire... » explique Djaimis au Chaoteux, en l'octroyant d'une tape dans le dos. « Et pas qu'un peu ! Zszaufeiin nous a lancé dans un truc de fou ! »


« En effet... » ajoute Zszaufeiin, qui reprend la main. Ainsi, le bariaure est là, lui aussi... Surement pas une coïncidence... Quoique, avec lui... En tout cas... « Je suis ravi que tu sois ici, Bruichladdich ! »

Jetant de temps en temps un coup d'œil à Mehoko, comme voulant percer ses réactions, l'elfe noir explique au Bariaure : « J'ai besoin d'entrer dans un Dédale et d'en ramener... une épée. » Le dernier mot est soufflé, quasi inaudible - du moins l'est-il pour les promeneurs, à défaut de l'être pour les membres de cette réunion au milieu de la chaussée. « Firwin, Djaimis et Airi ont accepté de... m'aider. Je te dois déjà beaucoup, pour... pour l'autre jour... Mais si tu acceptes de m'aider à nouveau... Si tu en es, tu auras ta part. Une jolie part... »

Modifié par un utilisateur lundi 4 mars 2019 18:17:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#28 Envoyé le : lundi 4 mars 2019 19:40:39(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


La réponse, plus abrupte que ce qu'il aurait pu postuler fait lever un sourcil argenté au drow... Et bien, et bien...De quoi voulait elle donc parler ? S'il était sensé deviner directement, il devait admettre ne pas savoir... Qui attendait elle ? Eux ? Depuis quand ? Et ils étaient remarquables eux ? Un regard interrogatif est adressé à Air'...
Puisque la bejaune était aussi mêlée à cette histoire, pourquoi ne s'était elle pas engagée dans le Dédale? Elle attendait des nourrices ou qu'on lui tienne la main? Ou alors elle cherchait à recruter pour envoyer des gens au casse pipe pour elle...? Ce qui serait d'ailleurs relativement intelligent mais il ne se souvenait pas qu'elle eut été richissime. Ne laissant pas paraître ses doutes, il compléta avec un sourire léger.

« Le Soltif ? Il va falloir détailler un peu je le craint. Il y a des dizaines de soltifs sur tout et n'importe quoi dans la Cage. »

C'est que... il y avait l'art et la manière de faire...

Message secret pour Luciole, Lematou, Dasai :
...


Remettant en place une mèche rebelle, et écoutant avec curiosité la réponse de la sensat, Firwin se tourna tranquillement vers le bariaure qui arrivait, attiré par le mot magique et rajouta

« Un truc de fou et de suicidaires, tu peut le dire. Et tu y gagne au moins de quoi te payer ton poids en bouteille, » complète t'il amusé à la proposition de l'ensorcelleur... « Et sinon, tu t'ennuyait aussi à nous attendre ? T'aurais pu t'mettre aux trois singes non? Et nous on a accepté de te garder en vie mon cher. La nuance est importante... »

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lozatal  
#29 Envoyé le : mardi 5 mars 2019 19:21:15(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué
Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 80
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

Visiblement gêné, Mehoko cherche une réponse adéquate. Airi ne leurs a rien dit? Bon... d'accord. « Oui, je viens avec vous. Et sûrement pour la même raison, enfin... je pense. Je doutais qu'Airi vienne, et du coup, je suis surprise qu'elle ne vous ai pas prévenu de mon intérêt pour ce dédale. Du coup... on va chercher le même Soltif. » Dit-elle en haussant les épaules sur la dernière partie de la phrase.

Entendant les remarques sur le côté suicidaire de la mission, Mehoko fait une tête pensive, et même une petite moue signifiant son ignorance sur le sujet, même si... finalement, elle en sait sûrement autant que tout le monde.
PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#30 Envoyé : : jeudi 7 mars 2019 17:20:27(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Attendant que Bruichladdich se soit rafraîchi le gos... les idées, Zszaufeiin continue de tailler le bout de gras avec la nouvelle venue.

L'elfe noir hausse les épaules aux précisions de Firwin et lui sourit, corroborant ses dires.

Puis le Preneur balance un sourire chaleureux, toutes dents dehors, à Mehoko ; visiblement, la réponse autant que l'attitude de la Sensat plaisent à Zszaufeiin. En voilà une qui prend les choses à la légère !... Parfait...

« Le soltif, je l'ai, Mehoko. » révèle à mi-voix l'elfe noire à la Sensat. « Du moins, je sais ce qu'il faut se procurer pour entrer. Nous sommes venus pour l'acheter chez Lu. Alors, nous y allons ensemble ? » explique-t-il succinctement, tout en réajustant son col et ses manches de veste de ses doigts graciles, avant de tendre la main à Mehoko, comme pour seller un accord.

Message secret pour Luciole, Lematou, Dasai :
...


Mehoko n'a pas le temps de réagir à la proposition de Zszaufeiin que Djaimis l'interpelle.
« Mehoko, Djaimis ! » la salue-t-il, tout en la dévisageant, les yeux pétillants. Le sylphe semble hésiter...
« On... On s'est déjà vu quelque part ? » S'il s'agissait de drague, la sortie aurait été bien maladroite. Mais Djaimis semble troublé.
« Marrant, j'arrive pas à m'rappeler. Pourtant, un mignon p'tit minois comme le tien, j'devrais...  »
Le sylphe fronce les sourcils... Il réfléchit. Au moins trois secondes d'effort. Puis il hausse les épaules et sourit à Mehoko, manière de dire qu'il se résigne et abandonne.
Message secret pour Lozatal, Lematou :
...

Modifié par un utilisateur jeudi 7 mars 2019 17:21:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#31 Envoyé le : vendredi 8 mars 2019 19:22:36(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Avec un sourire tu récupère la bouteille de vinasse que tu avais récupéré quelques jours plus tôt quand tu avais planifié d'embaucher Burich... Bouteille qui n'avait finalement pas servi jusqu'à présent. Bon... Bien sur le tout est de présenter la chose de manière un peu moins franche.

« Du vin. Mais rien d'exceptionnel... »

Bon... Il est probable que ta notion de ce qui se classe comme de la vinasse ne soit pas exactement la même que celle de Burichladich donc pas trop de risque qu'il t'en tienne rigueur. De leur côté... Mehoko et Zszaufein entament une sorte de danse qui t'aurais probablement fait pousser des hurlements (restait a déterminer si c'était de rire, de colère ou de désespoir) si tu n'avais pas eu suffisamment de tenue.

A se demander si tes résolutions initiales allaient tenir. Provinciaux... Entre l'un qui retombait dans ses mauvais travers et l'autre qui semblait décidée a te prouver qu'il n'avait pas tord. Bon... Il ne fait rien pour la repousser et vu le niveau de risque tu préfère profiter de toute force vive. De toute manière les autres concurrents présents risquent de ne pas être du genre a changer d'avis sur une bourde sociale... Il faudrait qu'ils laissent le temps de parler pour ça. Ou qu'ils aient autre chose que du bois entre les oreilles.

Tu ne vas pas plus loin, préférant rester en retrait de ces conversations qui ne te concernent finalement pas réellement.
thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Ooliederechange  
#32 Envoyé le : vendredi 8 mars 2019 20:56:20(UTC)
Ooliederechange
Rang : Lecteur
Inscrit le : 25/11/2018(UTC)
Messages : 0

Bruichladdich
CA 16
Calme
Ki : 1

32 / 32


« Une épée, je pourrais t'en vendre mais j'en ai besoin ahahah »
Après avoir écouté les autres intervenir et essayé d'imbriquer les informations dans sa petite caboche, il reprit le sourire au lèvre
« Le dédale, ouais ça me botte de vous suivre, ça m'évitera de me desecher encore trop de lune à attendre un bige qui va pas venir.
Allez go »


Bruichladdich se tourna rapidement vers Airi
« Qu'importe, je sens de la poussière au fond de ma gorge et te connaissant, j'ai du boire bien pire bibe! »

Modifié par un utilisateur vendredi 8 mars 2019 20:59:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Ooliederechange pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#33 Envoyé le : samedi 9 mars 2019 18:48:51(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Comment réagir... Le bretteur n'est pas bien bien certain de la réaction la plus adaptée, hésitant entre plusieurs qui ont toutes un point commun : la consternation. Il hoche la tête machinalement... certain que s'il développe plus avant il risquait de glisser dans ses mauvaises habitudes.
« Oulà, sur ce genre de détail, c'est l'patron qui saura te répondre... » botte t'il en touche, souriant en désignant d'un geste Zszaufein... Il n'allait tout de même pas se lancer dans des explications linguistiques. Ni le lieu, ni le moment n'étaient adaptées.

Patron a qui il adresse d'ailleurs son sourire le plus faux, certain qu'il apprécierait... C'était après tout son affaire cette descente dans un dédale et autant le laisser jouer les chefs d'orchestre boiteux le plus longtemps possible. Intégrer ou non à leur petit groupe une adversaire potentielle lui revenait entièrement. Et vu l'arc qui dépassait du dos de la jeune femme, elle pourrait peut-être servir vu ce qui s'annonce...

Les fanfaronnades de Bruich sont prises avec amusement... Et le bariaure est un combattant fiable (sur ce point là à défaut des autres) qu'il sera rassurant d'avoir à ses cotés vu ce qui les attends. Tant qu'il n'est pas forcé d'être sobre, tout devrait aller...

« Zszaufein, j'vais rester dehors pour garder un oeil pendant que vous faites vos courses.. Tu penses en avoir pour longtemps?  »

Reste à patienter tranquillement près d'un mur le temps qu'ils sortent. La boutique en elle même risque d'être anodine mais dès qu'ils en ressortiront les choses sérieuses commenceront.



J'ai postulé pour l'arc et corrigerais direct si ce n'est pas le cas Smile

Modifié par un utilisateur samedi 9 mars 2019 19:01:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#34 Envoyé le : lundi 11 mars 2019 17:26:12(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
« Le patron pense que non... » répond Zszaufeiin à Firwin, en lui rendant son sourire pleine dent, même s'il a l'air du matois qui n'en sait pas plus que ça. Il espère sans doute que ce sera le cas.

Djaimis annonce qu'il reste dehors. Il adresse un regard entendu à Firwin avant de se rencogner contre un mur, non loin. Pas besoin de s'expliquer : il prend la surveillance d'un coin de la rue, laissant l'autre au bretteur.

Zszaufeiin entre, donc, en compagnie de... et bien, notre histoire n'est pas très claire à ce sujet : nous manquons de témoins. Nous affirmerons donc : des ceusses qui l'accompagnent chez Lu'... (comme tout le monde ne m'a pas indiqué si son personnage entrait ou pas, je reste flou à dessein ; à vous de voir)




Les arpenteurs se retrouvent seuls dans la boutique. Du moins, il n'y a que Lu' et eux. Un moment privilégié. Ceux qui ont surveillé la boutique peuvent le certifier : le va et vient est quasi-constant. L'ambiance est feutrée. Il plane dans l'air une odeur de poussière, du genre de celle qui émane du fourre-tout empilé - et jamais épousseté - d'un brocanteur séculaire.

La boutique est vaste - et fourni. Aussi Zszaufeiin n'y va pas par quatre chemins : le matois s'adresse directement à la vieille tieffeline.


« Une partition de musique ? Juste sous tes yeux mon grand : regarde, là j'en ai un plein panier... C'est cinq jaunets pour ce tambour à piston... Il est rouillé et il marche mal alors je te fais un prix. Une rose bytopienne ? Ça, c'est pas ici... Les cadeaux d'amoureux, je les range au troisième étage, mon grand. Et un engrenage de modrone ? Deuxième. J'en ai plein... Trois rougets pièce.  » s'amuse Lu'.

Alors que l'elfe noir disparait dans les escaliers en direction des étages, la vieille lui lance : « Je ne t'accompagne pas ; à mon âge, faut s'épargner les efforts inutiles... Tu trouveras bien tout seul. »

★ Pour Bruichladdich, s'il est entré :


★ Si quelqu'un demande à Lu' de s'expliquer sur sa remarque (ou réussit un test de Folklore Local DD15) :


Le temps que Zszaufeiin revienne, Lu' fait vaguement le ménage, remettant des articles mal rangés par des clients peu soucieux dans les bons paniers. Ce faisant, elle chantonne - on dirait plutôt qu'elle marmonne - à la manière de ceux qui sont tellement souvent seuls que la présence d'autrui ne les perturbent pas plus que ça.

★ Comme je fais avancer, si vous avez un truc à demander - ou à acheter - à Lu' , on pourra le gérer HRP

Les arpenteurs n'ont pas trop le temps de s'ennuyer : Zszaufeiin revient bien vite, avec la fameuse rose. À vrai dire, au premier regard, l'objet qu'il pose sur le comptoir est plutôt décevant. Ça ressemble à une sorte de boule de pétale séchée, complètement fermée, avec deux tiges qui en partent dans des directions plus ou moins opposées. On comprend à mieux la regarder qu'il s'agit d'une rose double, deux fleurs qui ont fusionnées par la corolle. Chacune de sa couleur - passée, évidemment.

★ Bytopie (Connaissances Plans DD15) :


L'elfe noir raque, Lu' lui sourit. Et l'affaire est faite !

★ Zszaufeiin achète 1 rose bytopienne. C'est 5 jaunets. Si vous voulez en acheter d'autres, c'est possible, au même prix.
Il achète aussi un tambour à piston (un instrument de musique gnome - qui d'autre pourrait utiliser un truc aussi bizarre) en mauvais état pour 5 jaunets, une partition de musique (au hasard - il ne s'agit sans doute même pas d'une partition pour tambour à piston) pour 1 griset et un engrenage de modrone (l'équivalent d'un petit os quoi) pour 3 rougets.




Dehors, la température continue de baisser doucement. La rue est tranquille. Enfin tranquille... Disons que ni Firwin, ni Djaimis, ni aucun de ceux qui seraient resté à mater, n'avisent qui ou quoi que ce soit de suspect. Des biges vont et viennent. Et... c'est tout.

C'en est presque dérangeant, tellement c'est tranquille... Comme si tous les chevaliers de la gueuserie de la Cage, d'un commun accord, avaient décidé d'éviter le coin... Du délire, évidemment. Parce que si c'était vrai, y aurait de quoi avoir sacrément froid dans l'dos, n'est-ce pas ?...


La surveillance dure quelque chose comme cinq minutes : Zszaufeiin - et ceux qui l'accompagnaient - ressortent vite de chez Lu'.

Décidément, tout se passe crème, dans cette aventure...

★ Et maintenant, que faîtes-vous ? Si vous allez directement au Dédale, prenez-vous des dispositions particulières ? Ou pas ? Par où passez-vous ? À patte ? En voiture à porteur ? Par la Croisée des Voies ? (Rappel : l'entrée du Dédale se situe dans le quartier de la Ruche, côté Bas-Quartiers et Tivvum Antiquité se situe dans le quartier du Marché)

À vous de me l'écrire. La suite selon.

Modifié par un utilisateur lundi 18 mars 2019 08:43:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#35 Envoyé le : jeudi 14 mars 2019 12:55:24(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué
Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 80
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3

Mehoko regarde Djaimis avec un mélange de surprise et d'incompréhension. Mais... Je le connais? Mais d'où? Comment? Impossible de remettre le sylphe et de toute façon, la conversation emporte l'impression au loin. Elle sourit donc à ce pas si inconnu, avec de faire un signe de tête affirmatif à Zszaufeiin. Au moins, maintenant, je vais pouvoir aller dans ce dédale. Mais... Vu l'amitié qui lie tout le monde, je pourrais jamais récupérer l'épée... Tu parles d'une mission. Mais attends... La volonté de Da'Nanin est surtout que les marqués ne s'en empare pas. Si le soltif est déjà connu, il n'est pas donc pas possible de les empêcher de rentrer, enfin... pas seule, et encore moins de les coincer dedans, pas seule... Donc, ça ne change rien, je vais devoir récupéré l'arme... super.

Elle suit donc tout le monde chez Tivvum et, bien que ne comprenant pas l'allusion de Lu, elle passe outre et observe plutôt Zszaufeiin qui monte les escaliers. Avec ceux qui reste en bas, elle attends tranquillement, profitant de l'instant pour vérifier si elle a bien tout sur elle: Son arc et ses flèches? C'est bon, son armure, difficile de l'oublier. La petite baguette, toujours accroché à la ceinture, ça, pas de soucis. La dague dans son fourreau, le long de la ceinture dans le dos... Oui, elle est bien là. Elle vérifie aussi le reste de ses affaires et constate que tout est bien en place. Si d'aventure le dédale se révèle dangereux, elle pourra se défendre, même si... le combat n'est pas vraiment sa passion.

Le retour de Zszaufeiin marque l'arrivé de la plante, et la petite Mehoko en profite pour l'observer. Les Paradis Jumaux? On dirait le genre de plante qui pousse sur les montagnes qui lie les strates. C'est ça le soltif? Je verrais bien...

Une fois dehors, elle se met légèrement en retrait, n'ayant rien à dire de particulier, partant du principe que tout le monde sait d'avance ce qu'elle ne sait pas et qu'il vaut mieux attendre de voir pour comprendre et agir une fois dans le dédale. Et puis, une question lui brûle les lèvres, mais... elle attendra...

  • Connaissance (plans) : 1d20+6 donne [17] + 6 = 23

Modifié par un utilisateur jeudi 14 mars 2019 12:58:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
thanks 2 utilisateur ont remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#36 Envoyé le : vendredi 15 mars 2019 17:20:08(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,386

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Rapidement, tu te place dans la position qui te conviens le mieux : non loin de tes deux "protégés" mais sans pour autant trop t'impliquer... Après tout c'est autant l’extérieur qu'eux que tu dois surveiller... Et la chose promet d'être compliquée a mettre en place... Et surtout... Ils sont plutôt bien partis pour te forcer a intervenir ce qui serait parfait pour pourrir la journée.

Alors tu attend. Le petit tour dans la boutique n'est pas inintéressant. Même si en soi tu n'as rien à acheter... Après tout tu n'es pas venue ici avec grand chose... Oh... Bien sur il y a quelques kilos de matériel divers que tu emporte toujours en aventure... Et puis surtout de quoi manger un moment. Tu n'as fait aucun commentaire a ce propos et n'avais certes pas compté le barriaure dans l'équation mais... Bref. Tu repère néanmoins quelques objets qui pourraient parfaitement convenir pour brouiller les pistes et tu te fait un plaisir de les indiquer au Drow a qui tu avais conseillé de prendre quelques précautions sur le trajet.

Et parce-que c'est mignon... tu achète une deuxième rose. Ainsi que le panier qui les contenait.

Et une fois dehors... Tu commence a être franchement tendue. D'une part il y a le problème de la concurrence... Mais surtout... Le calme. Bon sang... Le calme. Soit les gens raisonnables ont senti que têtes de bois et autres allumés allaient mettre leur nez dans ce merdier ? A moins qu'ils n'y soient déjà ? Possible. Si c'est le cas l'imbécile heureux qui vous a mené aura intérêt à donner suffisamment de détails pour éviter que tu lui fasse ravaler son orgueil...

Sans un mot, tu fais signe a Zszaufein de passer devant.

Modifié par un utilisateur samedi 16 mars 2019 10:54:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Oolie  
#37 Envoyé le : samedi 16 mars 2019 08:22:33(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich avait suivi le groupe dans la boutique, il s'intéressa peu à ce que ses compagnons y faisaient, il était plus préoccupé par essayer de voir si un bige était dans les lieux et aurait pu entrer en évitant sa surveillance, mais il ne vit rien de telle. Il ne remarqua que le regard lourd de la chef des lieux
Elle me regarde fixement elle, en plus elle fixe un peu trop mon sac, j'aime pas ça, vraiment pas, pensez que je suis assez gauche pour ne pas réussir à manœuvrer un sac imposant afin de ne pas faire tomber ses objets, c'est mal me connaitre!

Une fois ressortie de la boutique, il voit ses compagnons se préparer, mais tous se mutant dans un silence pesant
« Bon, on y va! Et de la manière le plus court et le plus rapide serait l'idéal! Z, on te suit.  »
Offline Luciole  
#38 Envoyé le : samedi 16 mars 2019 11:13:21(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Resté seul dehors avec Djaimis a qui il a adressé un clin d'oeil complice, Firwin est allé se caler contre un mur, profitant de l'ombre pour y passer inaperçu. C'est ça qui est bien avec les copains, il n'y a pas besoin de leur expliquer quoi faire...

La rue est sombre, mais rien de genant pour un matois possédant des quinquets affûtés, et de toute manière, il ne se passe rien. Strictement rien. Les passants se contentent de passer, sans même des regards indiscrets, pas de visages qui apparaissent pour scruter aux vitres enfumées des Trois Singes. Pas même de mendiants ou de gamins proposant les services d'un porte lanterne ou de n'importe quoi leur donnant une excuse pour traîner par ici.

Il y a quelque chose qui n'colle pas dans ce qui se passe içi. Oh, bien sur, il y a le fait qu'ils s’apprêtent à faire une immense connerie, mais ce n'est pas la seule et unique raison. Il manque une étincelle de vie. Il la connais bien trop la Cage et son instinct hurle. Nerveux ? Carrément...

Qu'est ce qui pourrait vider à ce point la rue... il n'y a pas des dizaines de réponses. La question est : d'où surveille t'on les lieux ? Les toits ? La magie ? Tssss.... Putraille, ils n'étaient pas sensés déjà connaitre ce qu'il y avait a savoir et être déjà rentré dans ce foutu dédale ? Il déteste le rôle de poisson pilote. Bon... prendre ça en compte et le rajouter sur l'ardoise de son bejaune de congénère...

Lorsqu'ils ressortent, rien n'a changé. Soit c'est que Desna les a sacrément à la bonne, soit c'est que ça craint. Il aurait peut être du proposer qu'un autre que Zsaufein aille faire les emplettes a sa place mais il aurait été fichu de refuser de donner la liste de course. Tant pis, ce qui est fait est fait... Reste une chose qu'il est possible de faire...

Quittant son point de vue, Firwin rejoint rapidement le petit groupe et souffle

« Les lieux sont sous surveillance, ou quelque chose. C'est beaucoup trop calme par rapport à la normale. Si ce n'est pas trop loin de ta destination, nous devrions passer par la Croisée des Voies. Ça te convient ?  »

Histoire de laisser, si c'était encore possible, le doute sur le destination finale. Peut-être n'étaient ils que des voyageurs en partance pour on ne sait quel plan... Et sinon.. et bien ça limitait la facilité pour les suivre. Même si encore une fois, les Fatalistes étaient censés déjà connaitre l'emplacement de la porte.



Si nous passons par la croisée, Fifi fera entrer Djai et Airi avec lui.
Offline Lematou  
#39 Envoyé le : lundi 18 mars 2019 13:28:04(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
Le trajet jusqu'à la Croisée des Voix se déroule sans embrouilles. Enfin presque...

Pas d'embuscade ni de coup fourré. Mais à peine les arpenteurs ont-ils parcourut trois rues en quittant Lu' que se ramène une connaissance.
Sortant sa trogne d'une ruelle ombreuse - et miteuse, un gamin interpelle discrètement Bruichladdich :
« Pssst ! Pssst ! Heh, matois ! »

C'est l'Astique, qui prévient le bariaure : « Fais gaffe à toi, m'sire ! Y a des biges qu'on graissé les Porte-Lumières pour qu'on les rencarde sur vot' compte. Des gentils m'sires comme toi, moi, j'ai pas voulu. Mais faut bien bouffer... Alors les z'autres, y vont moucharder, forcément... Chais pas sur quel coup qu'vous z'êtes, mais faîtes gaffe... Y'en a qu'en ont après vous... » Après avoir fait le signe pour conjurer le sort, l'Astique décanille sans demander son reste. Probable qu'il ne veut pas avoir plus d'ennuis que cela...

Les arpenteurs ne sont certainement pas surpris. Et ils ont certainement bien fait de brouiller les pistes. En tout cas, il n'est plus question de douter désormais : avec le nombre de Porte-Lumière qu'ils ont croisés (avec ou sans clille), c'est sûr que les concurrents sont entrés dans la course.

Et quoi qu'ils soient en train de manigancer, pendant que les arpenteurs crapahutent dans la Cage, s'offrent le passage par la Croisée des Voix, et se promènent vite fait des Bas-Quartiers à la Ruche, ces concurrents semblent avoir à faire ailleurs : les arpenteurs arrivent au Balor Rugissant sans rencontrer d'autre adversité que les habituels mendiants qu'un regard appuyé et suffisamment méchant écarte du chemin sans effort.


★ Pour passer par la Croisée :
- Zszaufeiin raque pour lui-même et Bruichladdich : 6 jaunets.
- Firwin fait passer Djaimis et Airi...
- Mehoko raque pour elle-même (Z aurait pu payer, mais il considère que Mehoko accompagne de son propre chef, puisqu'elle a affiché ses intérêts) : 3 jaunets.




La ruelle crade qui longe l'arrière du Balor Rugissant est une impasse étroite et déserte. L'entrée des artistes de la taverne fait face à une ribambelle de portes de guingois et de fenêtres aux carreaux poussiéreux en papier ciré à travers lesquelles filtrent ça et là des lueurs de foyer : des guitounes de pauvres.

Quand les arpenteurs se pointent, la ruelle est déserte. C'est à peine s'ils aperçoivent les ombres fugaces de quelques rats avant qu'elles ne disparaissent dans les anfractuosités des murs. Un fumet de graillon couvre d'autres odeurs plus répugnantes. Notamment celle des effluves qui filtrent à travers la porte arrière du Balor Rugissant. Difficile à décrire, mais les arpenteurs ont presque la nausée en se rapprochant de la porte.

Après un énième coup d’œil aux alentours qui leur indique que, décidément, tout est calme, les arpenteurs entrent en action. Airi semble s'absenter un instant dans d'autres sphères et une énorme boîte cache soudain cette partie de l'impasse à la vue. Pendant que Zszaufeiin sort de sa poche la rose bytopienne et qu'Airi se concentre, les autres n'avisent aucune activité particulière à travers les murs translucides de l'illusion.

Brandissant la rose d'une main, Zszaufeiin fait jouer la poignée de la porte de l'autre...


Le drow n'a pas le temps de terminer son geste que, soudain, un clic de serrure qui joue retentit et la porte valse en grand !
Les arpenteurs ont à peine le temps d'aviser des fiélons qui se tournent tels un seul démon vers eux, ébahis, que Zszaufeiin est comme aspiré à travers l'ouverture et disparaît !
Ce n'est pas le moment de se poser trop de questions, du genre, se demander ce que sont en train de cuisiner ces fiélons (serait-ce des bouts d'humanoïdes qu'on aperçoit dans la tambouille ?)... À la suite du drow, ils se précipitent à travers la porte ouverte, et au lieu de débouler dans les cuisines, disparaissent un à un, avant qu'aucun des fiélons, complètement pris de court, la bave aux lèvres et la morve au nez, n'ait eu l'idée de réagir.


★ Lors du passage, la rose de Zszaufeiin disparait. Mais celle d'Airi est toujours là où elle l'a rangée.
★ Ces fiélons sont des... (Connaissances Plans - DD12) :




À l'arrivée, quasi-instantanée, les arpenteurs sont d'abord saisis par un froid vif.

Ils se retrouvent dans une pièce qui semble aux même dimensions que la cuisine qu'ils ont entraperçue avant de faire le grand saut. Une pièce complètement vide... Une odeur de vieille poussière, que leur arrivée vient de remuer, les prend au nez.

Sur le qui-vive, les arpenteurs restent immobiles, observant leurs alentours, le temps de quelques respirations panachées par le froid . La poussière se redépose lentement sur le sol. Il ne se passe rien. Pas de commité d'accueil. Tout est silencieux.

Vraiment très silencieux... Ce que les arpenteurs réalisent à force de s'entendre respirer.

Après avoir échangé quelques paroles, et puisque rien n'advient, nos vaillants héros se décident à ouvrir quelques portes, histoire d'améliorer leur champ de vision.



Bruichladdich ré-ouvre la porte par laquelle ils sont arrivés. Les gonds grincent salement dans le silence surnaturel. Derrière la porte, la même ruelle, à l'identique. Sauf qu'elle est complètement dépourvue d'ordures, de flaques de pisse, de crottes de rats et de lueurs de foyer. Les mêmes guitounes sont bien là, mais à part ça, tout semble vide...

De l'autre côté, Djaimis ouvre quelques portes, révélant une suite de pièces, qui hormis de la poussière, sont totalement vides... Le bruit de ses pas feutrés se répercute à mesure : y a de l’écho dans le coin.

★ À cause du format forum, j'ai introduit l'arrivée en prenant quelques libertés sur vos premiers pas pour l'exploration. Maintenant, il faudra me dire ce que vous comptez faire. Grosso-modo, j'entrevois deux choix (mais si vous avez d'autres idées, les propositions sont ouvertes) :
- explorer par les rues (me dire laquelle : celle qui part vers l'ouest ou celle qui part vers le sud)
- explorer les bâtiments (me dire quel pâté de maison : nord, sud, est ou ouest)


Arrivée

Rappels
VISIBILITÉ
• La lumière ambiante est faiblarde (Lumière Faible) •
TEMPÉRATURE
• Par la Dame, ça caille aujourd'hui !... (Faut dire, ça caille tous les jours par ici...) •

Passée 1 heure dans le Dédale, le froid attaque (à +2) la Vigueur des Arpenteurs, toutes les heures ; quand le froid prend un personnage, il s’engourdit et subit un malus de -1 sur tous ses jets de D20, à ses Valeurs de sauvegardes et à la CA. Le froid ambiant n'est cependant pas assez rigoureux pour avoir d'effet supplémentaire.

- En cas d'activité physique intense (par exemple, au hasard, un combat), l'engourdissement passe. On teste alors la valeur de Vigueur du personnage. L'attaque du froid prend un malus de -1/round passé le premier (round 1 : 1D20+2 / round 2 : 1D20+1 / round 3 : 1D20+0 / etc.). Une fois la condition perdue, le personnage y reste "immunisé" jusqu'au prochain "créneau" du froid.
- Tout sort ou effet qui permet de se prémunir ou de résister à l'énergie [froid] permet de se protéger de l'engourdissement.
- Faire un feu et se réchauffer autour pendant au moins un quart d'heure permet de faire passer l'effet et d'y être "immunisé" pour 1h
TERRAIN & AMBIANCE
• Les lieux sont tellement silencieux et vides que le moindre bruit se répercute et résonne...
... ce qui confère un malus de -2 aux tests de Discrétion •
MAGIE ALTÉRÉE
• Curieusement, ici, c'est comme dans la Cage... •
• Les sorts de convocation de créatures ou d'animaux sont altérés
Les sorts de divination via l'Astral ou l'Éthéré sont impossiblesLes sorts de voyage planaire (téléportation, etc) via d'autres plans sont impossibles


Ordre de Jeu

Pas d'hostilité en vue.
Pour le moment...

Modifié par un utilisateur lundi 18 mars 2019 13:36:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Oolie  
#40 Envoyé le : mercredi 20 mars 2019 22:31:49(UTC)
Oolie
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93

Bruichladdich
CA 16
Malin
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich ne garda pas longtemps la porte vers l’extérieur ouverte Brrrr, c'te froid...

Il prit alors le temps d'observer les lieux en mettant fin à se silence qui s'était installé une fois la porte traversée

« Bon, vous savez ou il faut aller? Et si vous pouvez éviter de dire dehors, je suis pas sur d'avoir pris assez de bibe avec moi pour suffisamment me réchauffer ahahahahah »


  • Survie pour repérer et suivre des traces afin de savoir si quelqu'un est déjà passé par là : 1d20+10 donne [17] + 10 = 27
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages<1234>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET