Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

12 Pages«<89101112>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#181 Envoyé le : jeudi 14 mai 2020 20:49:41(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

15 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 4/6
Sorts 1 : 5/5


«  Ah... C'était nous qui avions.. eut ce petit différent avec ces mites en fait. C'est assez abjecte comme créatures.. » admet elle...

Les satyres ne portent pas de bottes... ça semble être une conclusion adaptée à la tirade que vient de leur déclarer Amaranthe. Elle hésite, puis pose pensive la question suivante. «  Et du coup, ses sabots, il les entretien comment...?  »

Par contre Amaranthe est donc une chevalière de l'Ordre de la Floraison... Elle a dejà entendu ce nom... ça lui dit quelque chose... voyons... Oui.. oui.. mais oui bien sur ! Le symbole sur le tabard elle sait où elle l'a déjà vu et la dernière occurrence ne remonte pas si loin !

«  Mais oui ! Amaranthe, j'ai peut-être la solution à votre problème, ou en tout cas un début de réponse ! »

Mais pour ça, il faut retrouver Claradelia qui est partie rejoindre Schmar. Et Thanys... mince ! Non, définitivement, elle n'a pas l'esprit à devoir s'occuper du semi drow dont l'égo a été écorché vif par ses soins... Pas tout de suite.

«  Chef Ecaille de Suie, nous allons devoir également panser nos blessures... Et comme je le dit, nous ne voudrions pas abuser de votre hospitalité alors que les votre ont besoin de vous. Pouvons nous nous installer à l’extérieur, à coté de votre demeure pour quelques jours ? Notre amie kitsune pourra peut etre faire quelque chose pour les vôtres... »

Mouais... ça a plutôt l'air d'une vieille mine que d'une demeure mais... autant être diplomate. Après sa réponse, elle ajoute

«  Nous venions également discuter d'autres sujets mais rien qui ne puisse attendre... Tinufaë, je te laisse gérer s'il y a des questions techniques? Faut que j'aille trouver Claradelia !
Amaranthe, venez avec moi ! »


Reste à sortir de cette grotte en suivant le chemin emprunté à l'aller. Un kobold généreusement les guide vers la sortie, leur faisant réemprunter le chemin pris à l'aller.

Dehors... personne. Sauf une mite dans sa cage. Et les chevaux...

«  Ah... Reste à trouver où ils sont... ?  »


Offline Guigui  
#182 Envoyé le : jeudi 14 mai 2020 22:10:52(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,337

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

25 / 35


Les compliments du chef kobold à propos de la façon dont Darmrok s'est occupé du démon font naître un sourire de fierté sur le visage du demi-orc, un horrible sourire plein de crocs encore ensanglantés et encadré par deux énormes canines inférieures, pointues et tranchantes. En dépit de ce sinistre spectacle, il est clair que le chef Écailles de Suie sait parler aux gorumites.

« Ouais, c'était bien, surtout à la fin quand je lui ai arraché la gorge avant de lui coller une baffe, et que j'ai senti craquer les os de son crâne, et... » Commente-t-il sur un ton jovial... Mais il interrompt rapidement la recension de son exploit en constatant l'expression qu'elle provoque chez ses compagnes présentes, anciennes comme nouvelle. « Hem... Bref, c'était un beau combat, voilà ! »

Heureusement, la gêne que certaines peuvent légitimement ressentir est rapidement noyée - et vite oubliée - sous un flot de paroles à propos de la capacité des satyres à porter des bottes, et de l'intérêt qu'ils pourraient y trouver. Mais Darmrok a trouvé le truc, maintenant : à nouveau, il se concentre sur la musicalité de la voix d'Amarante sans chercher à l'écouter réellement, et ça passe tout seul.

Quand Alaëiel propose à Écailles de Suie que leur petit groupe s'installe quelques jours à proximité, le demi-orc opine du chef. Voilà des jours qu'ils voyagent, et un peu de repos lui fera du bien - sans doute pas qu'à lui, d'ailleurs. Il emprunte le même chemin que le petit groupe, fermant la marche de leur procession, et accueille avec bonheur le retour de la lumière du jour.

INT -2, SAG -6

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Capuche  
#183 Envoyé le : jeudi 14 mai 2020 23:54:37(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

20 / 21

CA 16
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)


Tu quittes la salle d’un pas vif. Y-aurait-il eu une porte que tu aurais marqué le coup plus bruyamment, hélas les parois rocheuses sont nues.
Foutu ego elfique. Fichue arcaniste. Attaquer ainsi ton honneur et ta fierté.
Ayant conscience qu’à la base, le problème vient de toi, cela ne suffit pas à apaiser tes griefs. Elle, a pensé et dit ces mots sciemment, pour te blesser à dessein. Et le pire, c’est que dans sa propre bouche, les insultes en deviennent encore plus amères et sanglantes.

Tu frappes de colère un fragment rocheux au sol, qui s’en va ricocher plus loin dans le couloir. Un cri de surprise retentit. Près du cadavre du kobold qui t’a si longtemps retenu, et permis ainsi les honteuses attaques injustifiées de la petite peste iobarde, tu distingues une forme. Derrière des barreaux. Et prend vaguement conscience que c’est cette forme qui à un moment du combat est venue agripper ton adversaire et le faire trébucher.
Un prisonnier… kobold ? Vous voilà entre parias dirait-on.
En commun
« Tartuk est mort. Qu’est-ce que tu fais là-dedans toi ? »


La kobold le regarde et lui adresse ce qui semble être un sourire assez crispé, sans doute a cause de la douleur causé par la plaie à son épaule...
« Je entendre... Merci. Maintenant attendre la clef. »



Tu notes que l'écailleux s'abstient poliment de ne pas répondre. Ou bien est-ce un manque de compréhension? En tout cas, il ne semble guère inquiet sur le sort qui lui est réservé maintenant le shaman mort.
Enfin il... la créature écartant un instant les bras pour aviser sa plaie, il est difficile de ne pas noter le caractère très féminin de sa poitrine. Décidément, c'est avéré, tu ne connais rien sur ces.. sur ce peuple.
« Je n'ai pas de clef, mais je peux m'occuper de cela »-signe de tête vers sa blessure-« si vous vous rapprochez un peu »


Un début de haussement d'épaules est rapidement avorté avec une franche grimace et la prisonnière répond...
« Tu t'inquiète pas. La clef... rangée ? chez Tartuk. Les autres est... non sont allés chercher. »
Puis elle s'approche des barreaux pour permettre a Thanys de regarder la blessure.



Appliquer ta paume sur la plaie saignante, sentir les picotements et chaleur dans ta main, et une brève lueur plus tard... tu observes le résultat, satisfait.
« C'est mieux. Et bien dès qu'Ecaille-de-Suie aura réussi à rassembler votre tribu, je suis sûr qu'on ne tardera plus à vous délivrer. Bon courage. »

L'aparté curieusement, a été, si ce n'est plaisant, du moins suffisant pour te distraire et dissiper un instant ta morosité, rancune et colère.
Tu te relèves, et après un salut de la main, continues vers la sortie.


L'énergie positive fait son œuvre... la kobold frissonne puis teste prudemment quelques mouvements. Visiblement satisfaire du résultat, elle adresse a Thanys un sourire dont la quantité de dents révélé peut rendre pour le moins songeur.
« Merci ! »
Elle rend le salut du soigneur qui s'éloigne alors qu'elle-même, bien entendu, reste ici.
Dans le couloir, Thanys constate qu'il ne reste aucun kobold.



Retour aux rochers nus. Le reste des souterrains semble désert, leur chef doit avoir commencé à rassembler effectivement les siens. Grand bien lui fasse.
Tu franchis à nouveau l'étroit passage avant d'arriver dans l'antichambre du repaire des kobolds et distinguer nouveau la lumière du jour.
Machinalement tu rajustes ta capuche, avant qu'un bref craquement ne te fasse instinctivement jeter en arrière.

Petits cachotiers. Ton geste réflexe t'a presque fait rater les irrégularités du sol ou tu distingues, maintenant au sol, parfaitement les reliefs des branchages, imparfaitement camouflés, recouvrant les fosses.
Voilà décidément une mauvaise surprise qui aurait été très malvenue dans ta situation actuelle. Ces fosses ne seraient-elles pas piégées, que tu aurai déjà suffisamment eu horreur de devoir réclamer de l'aide de tes ... compagnons.


A quelques mètres de là, juste devant la sortie un jappement inquiet attire son attention... Un loup l'observe. Shmar l'observe... Et a en juger son attitude il n'est pas particulièrement calme.


Tu es là, le cul au sol, à te demander si les kobolds penseront à offrir à tes amis la même amabilité qu'à l'aller en indiquant ou ne pas poser les pieds, lorsqu'un jappement attire ton attention.
Schmar, condamné par sa taille à rester à l'extérieur est là et t'observe. Ramassant ton arme, tu te remets sur pieds.
« Mais non mon gros tu n'es pas le plus mal aimé du groupe voyons, et puis tu aurais détesté ces souterrains. »

L'auto-dérision te va si bien. Mais alors que tu te rapproches de la sortie tu constates que l'animal ne fait pas que te saluer. A priori, quelque chose... quelque chose l'inquiète et ta venue semblerait presque... le rassurer? Bah, Claradélia réussirait sans doute mieux à comprendre son manège.

« Qu'est ce qu'il y a ? Tu as vu quelque chose?  »
Dois-tu t'en inquiéter? Qu'est ce qui pourrait encore vous tombr dessus, juste à la sortie de la tanière des kobolds? Leur lutte intestine semble résolue, le cas de leurs adversaires semble également réglé, alors quoi?
Plus prudent tu te rapproches de la sortie.


Le loup semble écouter attentivement ce qu'on lui dit... Puis pointe le museau en direction de la grotte. Une nouvelle fois il pousse un petit jappement.


Rien dehors. A part Shmar, toi, et bien sûr, l'abomination toujours dans sa cage. Mais à vrai dire ce n'est pas l'extérieur qui semble préoccuper la bête. Elle tourne sur elle-même avant de rediriger son attention vers la grotte dont tu es sorti. Nouvel appel.
« Oh... C'est ta... » Amie? Maitresse? Comment qualifier une telle relation? « C'est Claradélia que tu attends hein? Ne t'inquiètes pas pour elle. »
Tu laisses choir ton arme au sol et t'assied près du loup, qui reste fidèlement tourné vers l'entrée du souterrain. « Elle va très bien, ils se sont juste fait de nouveaux amis, et maintenant ils ont pleins de choses à se dire. Entre eux. Mais bon, je suis sur que Clara va bientôt arriver.  »
Tu lui poses une main entre les oreilles et le gratte amicalement. Il semble se laisser faire.


Non seulement animal se laisse faire mais il semble bien plus calme. Il se assez vite a agiter la queue, visiblement ravis... Quelques instants passent avant qu'un nouveau jappement ne retentisse. Dans un sursaut d'indignation le loup se dégage de la misérable créature qui venait visiblement attraper sa queue.
A en juger sa bouche pleine de petites dents pointues ouverte, la suite de ses intentions semble plus que clair... Et elle semble pour le moins déçue de ne pas être parvenue a ses fins.
Faisant volteface Shmar se met a grogner... Dans la cage la mite se met a s'agiter, prononçant des mots dans une langues dont aucun présent ne comprend le moindre mot et les agrémentant de gestes obscènes et menaçants.
Au vu de son ton, il est presque certain que sa mère aurait désapprouvé pareil langage...



Tu contemples, perplexe, l'immonde petit être, enfermé dans sa cage, qui se permet de faire irruption aussi peu civilement.
Shmar semble quant à lui furieux et grogne face à la cage.
« Franchement je sais pas pourquoi tu es dans cette cage et ce qu'ils veulent faire de toi  »_un autre sacrifice?-« mais franchement, c'est pas trop le moment de la ramener »

Tu frappes du plat de ton arme contre la cage, déclenchant en même temps qu'un un joyeux tintamarre métallique, une nouvelle litanie incompréhensive.
« J'ai dit DU CALME, m'oblige pas à devoir être plus clair. »
Nouveau coup contre la cage.


L'immonde créature se rétracte dans sa cage, s'éloignant autant que possible tant du loup que de Thanys, visiblement terrorisée.
Quelques instants plus tard, alors que le calme semble être revenu même si la Mite adresse a ses "tortionnaires" des geste obscène dés qu'elle pense qu'ils ne la voient pas, Claradelia apparait au fond du couloir.



A nouveau debout, tu attends à côte de Shmar. Tu avais initialement l'idée de retourner aux montures mais il y a quelque chose de touchant dans la fidélité de ce loup à sa maitresse, et tu ne peux te résoudre à le laisser seul. Alors tu attends, le caressant de ta main libre.
« Tiens regarde... »
Shmar a réagi en même temps, aboyant joyeusement à l'apparition de la silhouette de la chasseuse, mais restant poliment à attendre à tes pieds.
«  Allez file, va la voir...  » Ah et oui...«  Gaffe, il y a des piges à fosse sur ta droite, tu devrais longer la paroi sur ta gauche...  »

Tu fais volte face pour continuer ton chemin, non sans un dernier coup contre la cage de l'immondice qui se montrait de moins en moins prudente dans la réalisation de ses gestes obscènes.


La petite renarde suit les recommandation de Thanys puis se fait plus ou moins plaquer au sol par un Shmar trop heureux de revoir sa maîtresse. Après quelques instants de rires et de papouilles, elle finit par le repousser :
« Désolé mon gros mais t'es trop lourd pour moi... Pis faut que j'aille parler a Thanys... j'ai l'impression qu'il boude... »
Et la voila qui dévale la pente pour rattraper le roublard... Le début n'est pas très original...
« Ca vas ? »



Pâle sourire à la jeune gnome. Est-elle ici en tant qu'intermédiaire? Tu écartes rapidement cette idée.
«  J'ai l'habitude des brimades mais je ne m'y attendais pas vraiment, en ce lieu ou de la part d'Alaëiel. Pas aussi gratuitement  »
Une profonde expiration.
«  Je présume que vous venez m'éclairer sur l'erreur que j'ai pu faire et justifier une telle attaque?  »


Une petite main viens se poser sur son bras.
« Je ne lit pas dans les pensées... Et je ne suis pas là pour ça. Mais si tu as des question a poser je peux essayer d'y répondre... »
Claradelia s'arrête en le retenant par la manche.
« Pour Alaëiel... Depuis le temps que je la connais... Elle ne fait pas ça gratuitement. Tu l'a blessée. Profondément... Et elle se venge. »



Un bref instant, tu la regardes songeur. Se connaissaient-elles avant cette expédition?
«  Oui, on aurait commencé à s'en douter que j'ai blessé ...  » cette petite princesse iobarde ? Non même si tu lui en veux, cela n'arrive pas à franchir tes lèvres. « .. que je l'ai blessé. Mais j'ai trouvé le... retour de bâton assez violent. Et de la violence gratuite de sa part... cela m'a surpris, m'a décontenancé. Je ne voyais pas vraiment comment réagir ... alors... alors voilà.
Je veux dire... Elle ne s'est pas contenté d'évoquer ouvertement la malédiction de mon sang, et ce devant une nouvelle venue,elle remet en cause ma fidélité au groupe en insinuant que je me suis caché durant le combat ? Raaah.  »

Un grand geste agacé vient ponctuer ta phrase.
« Alors disons que je suis curieux de connaitre la nature de mon propre affront afin que je puisse apprécier l'équilibre de la riposte. »


Claradelia prend un ton solennel...
« Une bonne Vengeance se doit d'être suffisamment douloureuse non seulement pour soulager l'égo bafoué mais surtout pour s'assurer qu'elle n'ai pas besoin d'être réitérée.  »
Elle secoue la tête...
« Pour la violence de sa riposte... Il n'y a que deux possibilités : soit ce que tu as dit lui a semblé assez grave pour ça... Soit ses propres paroles ont touché plus juste qu'elle ne l'avait pensé. »
Puis avec un sourire presque espiègle, elle ajoute :
« Tu m'a l'air suffisamment brassé pour que je n'éprouve pas moi-même le besoin de te faire éprouver le courroux de ma propre vengeance... »
Et puis visiblement étonnée elle demande :
« Non mais... Tu n'a vraiment aucune idée ? Ne réfléchit pas seulement a ce que tu as dit mais aussi a pourquoi elle aurait pu mal le prendre grand dadais... »
Arrivés au niveau des équidés, les deux aventuriers constatent que ces derniers se portent bien...



Tu souris à l'évocation d'un certain Dogme familier.
«  Encore faudrait-il que le Pénitent ait notion du pourquoi de cette vengeance, sinon cela ne risque-t-il pas d'être stérile?  »
Plus sérieusement.
« Oui elle m'a fait mal, mais plus que ses paroles, c'est le sentiment e trahison, du coup de poignard dans le dos. Je te dis, je ne m'attendais pas à cela d'elle. Et... elle m'a mis en colère.  »
Tu t'interromps un instant.
«  Je déteste, abhorre donner libre cours à la colère ou la haine. Cela me donne toujours l'impression de... de...je suppose que tu saisis ce que je veux dire.. » Un vague geste vers ton visage à la peau sombre, et aux cheveux filasses et délavés.
«  Enfin, je dois être un véritable idiot parce que... ta propre vengeance? Qu'est ce que j'ai encore bien pu faire sans en avoir conscience encore pour que toi, puisses m'en vouloir?  »


La renarde fixe pendant quelques instants Thanys avant de lui répondre :
« Tu sais bien qu'elle ne pouvait pas te dire le pourquoi de sa vengeance ça devant une inconnue... Et si cette elfe est moitié aussi guindée que Tinufaë... Elle t'a peut-être sauvé la vie au passage. »
Cette fois elle est bien plus grave :
« Elle n'a pas tord : quand on a une trogne de porte bonheur comme la tienne... On évite de se montrer arrogant avec les gens qui ont de bonnes raison d'avoir peut de toi. Et avant que tu le prenne mal dit-toi que j'ai passé des heures a essayer de faire rentrer ça dans la tête de Gathiis... Bon... D'accord : il est encore plus flippant que toi... Mais l'idée est la même. »
Puis elle se retourne pour grattouiller un peu Shmar...
« Toi ? Et bien tu m'a déçue. J'imaginais que tu était capable de voir au delà des apparences et des rumeurs... Qu'es-ce que tu me dirais si j'te disais que j'ai été élevée par des Kobolds ? Selon toi... Comment j'ai vécu les horreurs que tu as dit tout à l'heure ? »



Tu en restes manifestement un moment perplexe, alternant des coup œil entre la gnome et la grotte.
«  Je.... et bien je dirai que... que j'ai été stupide, en compensant mon ignorance par des clichés fallacieux issus de contes pour enfants... que j'ai fait preuve de préjugés et était prêt à me baser uniquement sur ceux-là... et que j'ai été un bel idiot qui a déjà réussi a se prouver à lui-même à quel point il avait tort... voilà, pour commencer mais j'en oublie sans doute. Décidemment idiot maladroit ne semble pas une appellation si éloignée de la réalité.  »
Moue contrite.
« Je présume que je te dois des excuses... enfin... tu as réellement été élevée.... ?  »
Nouveau glissement de regard, cette fois vers Shmar. Allez tu dois savoir toi mon gros...
[di=#8A084B]Ca me rend perplexe ce qu'on peut mettre sur ma pomme... Je veux dire.. arrogant? J'ai vraiment eu l'air arrogant? Je vais finir par ne plus avoir l'impression de mairiser ni mes dires, ni mes mimiques... Surpris ca c'est sûr, je ne m'attendais pas à la voir débouler comme ca. Un peu cavalier peut-être, mais comment ne pas la couper, elle parlait tellement.[/dit]
Un sourire. Et bien quoi, c'est vrai non.
«  Alors quoi, le décorum elfique vaut aussi pour les présentations au beau milieu d'un massacre? C'est d'un pesant cette étiquette...on ne pourrait pas un peu s'en affranchir de temps à autre. Surtout dans de telles situations? »


Un grand éclat de rire vient répondre a Thanys...
« Non ! Non ! T'en fait pas ! J'rigolle ! J'ai été élevée par des Gnomes. Mais ça aurait pu. Et pour Alae... ça se trouve elle a de supers amis Kobolds ! T'as peut-être insulté son premier amant ! Et surtout... plus sérieusement... T'as supposé qu'elle avait les mêmes préjugés que toi et qu'elle voulait juste les utiliser. »
Un geste :
« Allez viens... Amarante avait visiblement un cheval avant de finir en bagage... On vas le chercher ! Pis comme ça on pourra trouver l'autre sortie de la grotte...
Je crois que le décorum est là pour planquer quand elles sont pas bien, qu'elles ont peur ou autre... Et je sais pas si c'était vraiment ça hein ? J'te dit juste que si elle est aussi coincée que Tinufaë elle le voudrait...  »



Les propos de la gnome t'arrachent un sourire.
«  Bien, ca soulage un peu. mais le repenti était sincère, je t'assure.
Hum.. Tu dis que j'ai supposé qu'elle voulait manipuler les kobolds ? Fichtre, je ne me rappelle plus mes paroles... Ca pourrait expliquer son ressenti si c'est effectivement ce qu'elle a compris elle aussi... Mmmoui c'est possible... »


Tu te lèves, te creusant en vain les méninges. Quels ont été véritablement tes propos et y-aurait-il véritablement un quiproquo avec un possible sous entendu sur Alaëiel comme terrible manipulatrice d'une engeance inférieure? Effectivement pas sûre que ca plaise à une elfe un peu trop fiérote.

« Ouais si tu le dis... J'ai raté les jolies présentations en due forme alors, elle a dit ou venir? Encore une iobarde? On est censés chercher un cheval ou bien un renne?  »
Quoique... du peu que tu avais entendu la nouvelle arrivante... et sous réserve que cela se passait sous terre et avec une résonance toute souterraine...
Et puis il y avait ce côté moins.... froideur de glace iobarde.

« Du Kyonin peut-être?  »


« Elle a parlé d'un cheval... Ca m'étonnerait qu'elle ai confondu... Pour le reste... Oh. Et Darmrok s'est réveillé. »
La petite chasseresse ne semble pas souhaiter apporter plus de précisions à Thanys en ce qui concerne Alaëiel. Quand au reste...
« Pour Amarante... Franchement j'en sais rien. Elle parle beaucoup et j'ai pas tout suivi. »



Tu accueilles la nouvelle du réveil de l'yrch avec un hochement de tête. Pas demain la veille qu'il sera prêt pour le grand voyage celui-là, malgré tous ses efforts. Sans doute la promesse d'autres carnages à venir le motivait-il s'accrocher à cette existence.
Nouvel hochement de tête pour la nouvelle venue. Le stade de pie bavarde n'était sans doute pas suffisant, mais cela l'expérience le confirmerait, ou non. Ou si.

«  Bon et bien en route, allons chercher le canasson. Une idée par ou elle est venue, un campement?

Oh, et Claradélia..
Merci d'être venue. »


Tu souris à la jeune gnome, conscient qu'elle a quitté le reste du groupe pour toi, sans doute pour adoucir les angles.

Modifié par un utilisateur vendredi 22 mai 2020 21:47:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#184 Envoyé le : samedi 16 mai 2020 23:41:17(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 638


e souhaitant pas laisser ses invités passer seul dans un couloir ou on pouvait trouver quelques pièges, le chef kobold fit signe à l'un des siens de guider Alaëiel jusqu'à la sortie... Là bas le petit groupe se retrouve devant des chevaux esseulés...

Un peu plus loin, Claradelia et Thanys ont sans grande difficulté les traces laissées par un groupe de kobold transportant une elfe sans prendre la peine de dissimuler leur passage. Quelques centaines de mètres plus tard, ils découvrent un cheval qui paisse tranquillement et, un peu plus loin, des bagages abandonnés. Ils rassemblent l'ensemble, le chargent sur l'animal puis guident ce dernier jusqu'aux autres chevaux. Si le canasson renâcle dans un premier temps, l'expertise de la kitsune avec les animaux et la présence pas si lointaine de Shmar ont raison de ses réticences...

Lorsqu'ils arrivent, Tinufaë ressort du terrier pour expliquer a tout le monde les conclusions auxquelles elle est arrivée avec les kobolds :

« Nous allons nous installer un peu plus loin : il y a un replat ou nous pourrons être confortable... Alaë ? Tu voudra préparer quelque chose pour ce soir ? De ce que j'ai compris ils aimeraient bien que nous restions assez longtemps pour qu'ils puissent nous préparer un cadeau... Et de toute manière... Il vas falloir attendre un minimum pour leur poser des questions. »

Je vous laisse un peu discuter entre vous si vous le souhaitez. J'vais devoir discuter avec vous hors jeu pour voir comment gérer la suite.
Offline Lyana  
#185 Envoyé le : mardi 19 mai 2020 18:11:34(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

20 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9


Amarante suit le groupe jusque la sortie, découvrant les couloirs encore inconnus de la grotte. Une fois dehors le contraste avec la grotte est vif, la lumière du jour lui fait cligner plusieurs fois des yeux et mettre la main droite en visière afin de se protéger. Très vite, un sourire radieux vient éclairer son visage et ses cheveux se mettent à virevolter autour d'elle alors qu'elle regarde du côté des chevaux.

« AROD ! »

Elle se précipite vers le canasson pour lui flatter l'encolure.

Aérien
« మీరు అక్కడ ఉన్నారు, నా అందమైన. నేను భయపడ్డాను, వారు మిమ్మల్ని వదిలించుకుంటారని లేదా మీరు కనుగొనబడటానికి చాలా దూరం పారిపోయి ఉండవచ్చని నేను భయపడ్డాను. కానీ అదృష్టవశాత్తూ, మీరు అక్కడ ఉన్నారు. మీరు కనీసం బాధించలేదా? నేను బాగానే ఉన్నాను, నేను అక్కడికి వెళ్ళబోతున్నానని నిజంగా అనుకున్నాను, మీకు తెలుసా, కానీ అదృష్టవశాత్తూ, చార్టర్ క్యారియర్లు సమయానికి వచ్చారు. వారి కోసం ఎక్కువ శోధించడం లేదు, మేము వాటిని కనుగొన్నాము. నేను ట్రెమియర్‌ను వెతుకుతున్నానని కూడా అనుకున్నాను, నేను అతని వేణువు విన్నాను మరియు నేను లాజులీని చూశాను అని కూడా అనుకున్నాను, కాని నేను చాలా త్వరగా తిరిగి వచ్చాను. నేను ఇప్పటికీ వారిని నిందించలేను. క్లారాడెలియా మిమ్మల్ని కనుగొన్నారు, సరియైనదా? నేను ఆమెకు కృతజ్ఞతలు చెప్పాలి. »


Un énorme sourire aux lèvres et les cheveux virevoltant dans un vent quasi inexistant, Amarante se retourne et se dirige vers Claradelia pour la remercier. Se faisant, elle évite le regard du drow et le contourne de façon si naturelle qu'on pouvait croire qu'elle ne le voyait même pas.

« Je vous suis doublement redevable, Claradelia, d'abord vous m'avez soignée puis vous avez retrouvé mon cher Arod, j'ai une dette envers vous. Vous pouvez me demander ce que vous voulez, si ça ne rentre pas en opposition avec mon serment de chevalier, je le ferai.  »

Se tournant ensuite vers le reste du groupe, elle ajoute.
« Je ne vous propose pas mon aide pour la préparation du repas, mes talents culinaires sont hélas bien limités. Tous ceux qui ont goûté ma cuisine me l'ont reproché, il parait que je serai capable de faire brûler de l'eau. Pure calomnie, vous vous en doutez, ce n'est quand même pas si horrible que ça, mais il faut connaître ses compétences et les miennes ne sont absolument pas dans les marmites, je ne sais comment, tout ce que je mets sur le feu finit aussi noir que du charbon... Par contre, je peux chercher du petit bois pour faire un feu, aider à préparer les couchages et je pourrais égayer la soirée avec un peu de musique. Je ne suis pas barde mais je me débrouille assez bien pour jouer des airs simples et joyeux. »

Elle s'interrompt brusquement, regardant Alaëiiel :
« Vous vouliez me montrer quelque chose, au fait ? »

Modifié par un utilisateur mardi 19 mai 2020 19:09:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Luciole  
#186 Envoyé le : mercredi 20 mai 2020 00:07:02(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

15 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 4/6
Sorts 1 : 5/5


Au moins il y en a une qui est heureuse songe l'elfette en voyant Amaranthe se jeter au coup du canasson pale. Elle se lance dans un babillage léger, aérien et musical auquel Alaëiel ne comprends strictement rien.. elle songe n'être probablement pas la seule... La jeune mage se demande d'ailleurs si ça avait manqué au cheval...

D'ailleurs.. avec la lumière du jour elle constate maintenant que la chevalière n'est pas si elfique que ça. Enfin si, mais probablement pas plus pure que Thanys ou elle. Les cheveux qui virevoltent en permanence, sa remarque sur son sommeil et puis cette invraisemblable logorrhée. Une sylphe si elle doit se fier à ces indices.. Ah.. et au fait qu'elle cause aérien...

Un regard en coin vers Thanys d'ailleurs... Est ce qu'il est encore en train de panser son égo blessé ou... Il reste visiblement à l'écart, commençant à s'occuper des bêtes et tentant de toute évidence de ne surtout pas réagir à Amaranthe. Si les deux continuent comme ça, au moins, ça limite les risques mais...

Un soupir intérieur... bon sang, il va vraiment falloir lui apprendre à ne pas faire chien battu ou souriceau timide... Quoique. Elle y est peut être un peu pour quelque chose. Peut-être. Mais en même temps il l'avait bien cherché ! Nulle pitié pour les viles insinuateurs. Sauf qu'elle s'était déjà vengée, inutile d'en rajouter.
Un petit hochement de tête accompagné d'un sourire qui se veut encourageant mais déjà elle se détourne pour répondre aux impératifs du moment. L'impératif blonde en question ne peut décidément pas être laissé sans surveillance.

«  Ah oui, il se trouve que nous avons croisé une trace d'un autre chevalier de la Floraison.  » Suggérant à Claradelia de lui montrer l'écaille, elle ajoute. « C'est Schmar qui nous l'a rapporté il y a environ quatre semaines... C'est aussi ce qui nous avait guidé vers ici même si ce n'est pas eux qui en sont à l'origine.  »

L'écaille en question est un petit pendentif de facture kobold aux teintes chatoyantes et où le même symbole que celui présent sur le tabard d'Amaranthe est présent...



Lorsque Tinufaë les rejoint enfin, elle approuve la proposition du replat.

« Oui, je m'en doutait un peu qu'ils voudraient au moins quelques heures pour pouvoir regler leurs affaires. Ils seront toujours là demain et ce sera plus simple pour tout aborder je pense. »

La mage fait mine de réfléchir..

« Mmmmm... Je devrait pouvoir trouver dans mes affaires de quoi faire quelque chose de bon. » Elle devait bien avoir quelque chose qui ferait plaisir à Thanys dans le tas sans que ce ne soit visible pour quiconque. Et surtout pas pour lui.

Quand à Darmrok.... Ce soir ! Plus tard. Elle trouverait un moment pour discuter avec lui aussi. Enfin, proposer une discussion..



Elipse jusqu'au soir ? Tongue
Offline Guigui  
#187 Envoyé le : jeudi 21 mai 2020 22:21:53(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,337

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

25 / 35


En sortant des cavernes, Darmrok accueille le retour à la lumière avec satisfaction - on pourrait presque dire : avec reconnaissance. Il prend le temps de lever la tête et de laisser le soleil inonder son visage et réchauffer sa peau. Il hume l'air avec bonheur. Sur ces entrefaites, Thanys et Claradelia reviennent avec un cheval, ce qui fait bondir Amarante de joie. Il observe l'elfe raconter sa vie à son cheval en une langue inconnue, mais qui n'est pas l'elfique. Il soupire, l'air blasé. « C'est vraiment un truc elfique, ça, de filer un nom à son bourrin... Non ? »

Mais sans attendre de réponse de la part de qui ce que ce soit, il se dirige vers Thanys, qui affiche un drôle d'air. Qu'est-ce qu'il a, encore ? « Euh... Il paraît que... Tu m'as soigné, tantôt. Alors, euh... Merci, voilà, » lui dit-il sur un ton un peu bourru. Ou peut-être gêné. Darmrok se détourne alors pour aller vers son cheval, puis se ravise, se retourne et observe le demi-drow de pied en cap. Pas de sang... Pas de blessure...

« Dis donc, ça a l'air de s'être plutôt bien passé pour toi, » l'apostrophe-t-il sur un ton encore moins aimable. « T'as croisé des kobolds, au moins ? Note... Ça me dérange pas que tu sois juste soigneur. Il en faut, et puis y'en a des bien. Par contre... » Ajoute-t-il en pointant du doigt la lance elfique du demi-drow, « soit tu te bats, soit tu te bats pas. Mais si tu te bats pas, cherche pas à faire illusion avec une arme que tu mérites pas. » Les derniers mots claquent, rauques, sans colère mais avec un mépris évident. La journée de Thanys Tilisil'dë n'est pas encore terminée...


Une fois arrivés sur le replat dont parlait Tinufaë, Darmrok desselle son cheval et le prépare pour plusieurs jours de farniente. Il aide à l'installation du camp mais en choisissant des tâches qui lui permettent de s'isoler, comme la recherche de bois mort pour le feu ou la corvée d'eau. Ses rares interactions avec ses compagnons le montrent bougon, préoccupé, peu désireux de parler. De fait, avant que le camp ne soit totalement installé, il prend prétexte d'aller "repérer les environs" pour disparaître, et on ne le revoit qu'en fin d'après-midi.

INT -2, SAG -6

Modifié par un utilisateur jeudi 21 mai 2020 22:23:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Capuche  
#188 Envoyé le : vendredi 22 mai 2020 22:21:30(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

20 / 21

CA 16
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)

La parenthèse avec Claradélia t'a fait du bien. Après quelques ébauches d'explications, juste le silence apaisant et le sourire complice de la kitsune te permettent presque de mettre de côté les derniers événements.
Bien sûr, toute parenthèse doit se refermer, et voilà les autres qui reviennent, et avec eux, une partie de la tension et des ressentiments des derniers instants.
Bien, la dernière venue t'ignore superbement. Beaucoup de classe et de naturel dans sa manière de faire comme si tu n'étais pas là, elle aurait pu y avoir été entraînée toute sa vie.
La principale concernée par tes sentiments du moment, elle, semble... et bien semble vouloir désamorcer le conflit latent ? Serait-ce réellement un sourire que tu as vu?
Pas le temps de véritablement t'interroger car l'attaque vient bien, mais pas de là ou tu l'attendais.
Tinufaë silencieuse, l'yrch lui te remercie dans un premier temps avant de..
...
Dites c'est pas possible, vous vous êtes passés le mot pour être aussi cons et répétitifs ou quoi.

«  C'est ca, c'est ca... moi aussi je suis ravi de vous revoir et d'avoir participé à votre retour parmi nous. Notez bien que du coup vous faites réellement moins amoché et moins sanglant, on pourrait presque, je dis bien PRESQUE douter de votre combat héroïque. Si l'on se fiait uniquement aux apparences bien sûr.

Et si vous voulez me cherchez des noises, désolé, Alaëiel a commencé avant vous, alors faites comme chez vous, prenez un siège et attendez votre tour, voulez-vous ?  »


Est-ce toi ou son regard perplexe te semble encore plus pleins d'une immense vacuité?

Modifié par un utilisateur dimanche 7 juin 2020 16:54:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#189 Envoyé le : samedi 23 mai 2020 11:42:30(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 638


n sourire un peu gêné naît sur la frimousse de Claradelia quand Amarante viens la remercier... Et se mue assez vite en une expression plus sombre. Elle garde quelques instants le silence puis répond d'un ton peiné...

« Et bien... Puisqu'il semble falloir le demander : pour me remercier commencez donc par remercier les deux autres qui ont travaillé a retrouver votre Arod. Bon. Pour l'un des deux vous avez un peu plus d'excuses... Shmar... Je te présente Amarante. Amarante je vous présente Shmar. »

Elle marque une pose pour permettre au loup de renifler Amarante puis s'approche d'elle en lui faisant signe de se baisser pour qu'elle puisse lui parler a l'oreille et ajouter avec un volume sonore adapté a l'effort fourni :

« En ce qui concerne les soins et vu votre état... Et bien a vous de voir. Mais a votre place je demanderais gentiment à Thanys. Sa magie est un peu différente de la mienne et il devrait encore être capable de vous soigner alors que moi... Je suis à sec. »

De son côté, et un peu plus qu'à son habitude, Tinufaë s'active dans le camp : si elle déplace quelques cailloux qui pourraient s'avérer gênants, elle le fait avec moins de prudence et plus de sévérité : pour une fois, le camp n'est pas monté juste pour une nuit. Elle répond à l'étonnement de Darmrok avec une pique qui, si elle est prononcée avec tout le détachement qui la caractérise, est accompagnée d'une petite étincelle d'amusement dans son regard :

« A ma connaissance, toutes les personnes un tant soit peu civilisés passant du temps avec un animal finissent par lui donner un nom... Peut-être es-ce là un truc d'orc que de ne pas en donner... Quoique... De ce que m'ont dit des druides même les animaux font ça entre eux. Même s'il est presque impossible de traduire leurs noms dans nos langages.  »
Offline Lyana  
#190 Envoyé le : dimanche 24 mai 2020 19:12:21(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

20 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante s'accroupit afin de se mettre au niveau du loup massif, sur l'invitation de Claradelia elle tend la main, laissant la bête la renifler, tout en écoutant ce que lui murmure cette dernière.

« Bonjour Shmar, je suis Amarante, tu es très très beau, j'espère qu'on s'entendra bien. Je te remercie d'avoir cherché Arod, je m'inquiétais pour lui. »

Restant accroupie, main tendue, elle regarde la petite femme à côté d'elle, hésitante.

« Je... je devrais le remercier également, c'est vrai mais... sa nature... il n'a pas choisi sa naissance, mais quand même... »

Elle se relève doucement et amorce un pas vers le drow mais se fait devancer par l'yirch qui s'en prend vertement à lui.
Elle regarde l'échange et ne peut s'empêcher de réagir.

« C'est pas très juste ça ! Moi je l'ai vu combattre, il était seul face à plusieurs kobolds et il restait pas immobile. »

Elle reste surprise de ce qu'elle vient de dire.

« D'ailleurs... euh... Thanys, c'est ça ? Je vous remercie pour avoir récupéré Arod. Euh... voilà. »

Ne sachant exceptionnellement plus trop quoi dire, elle tourne toute son attention vers Alaeïel qui lui montre la trouvaille de Shmar. Quand elle voit l'écaille tout sourire s'efface de son visage, d'une voix tendue elle demande :

« Vous dites que vous avez trouvé ça où ? Enfin... Shmar a trouvé ça où ? Ce n'est pas un symbole classique, c'est la première fois que je vois cette façon de représenter la floraison. C'est très joli aussi. Mais non, ce n'est absolument pas kobold, il n'y a pas de kobold dans notre ordre, il me semble. Mais ça...  » Elle prend l'écaille du bout des doigts avec précaution, comme si elle avait peur de la casser ou de l’abîmer. Elle le fait tourner quelques instants, l'examinant avec attention de tous côtés.« Ca... Je ne pensais pas que ce médaillon existait réellement. Il n'y en a qu'un seul fait dans une écaille de dragon. En tout cas, qu'un seul que je connaisse. C'est une légende qu'on se raconte le soir au coin du feu, une histoire très triste. Enfin, je pensais que c'était une légende mais en voyant ce médaillon... C'est une très grande découverte que vous avez fait là. » Elle tend à nouveau le médaillon pour le rendre à la magicienne, un peu à contrecœur. « Je vous raconterai l'histoire ce soir si vous le souhaitez. Mais je vous préviens c'est une histoire très très triste. »

Modifié par un modérateur dimanche 24 mai 2020 19:58:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#191 Envoyé le : dimanche 24 mai 2020 21:49:45(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,337

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

25 / 35


« C'est-à-dire que les orques ont rarement des chevaux, » réplique Darmrok à Tinufaë, sur un ton tout à fait sérieux. Elle n'est pas certaine qu'il ait saisi la pique. « Pas assez de dents. Trop fragiles. Trop peureux, aussi. Les cavaliers que j'ai connu au Belkzen donnaient un nom à leur loup géant, oui. Ou à leur sanglier géant. Mais les chevaux meurent trop vite pour que ça vaille le coup. Pttt. » Il crache par terre comme pour marquer ses paroles. « Appât pour hippogriffes... » Ajoute-t-il avec un mépris non dissimulé.

Tiens, le drow se rebiffe. Pas content, dis donc. Darmrok doit admettre qu'il ne sait pas très bien pourquoi il lui est tombé sur le râble comme ça. Que dit-il à propos d'Alaëiel ? Elle l'aurait battu froid, elle aussi ? Mais quand Amarante vient au secours du bonhomme, il lève une main en signe de reddition. « D'accord, d'accord. Après tout, je m'en tape. J'ai la tête en vrac, foutez-moi la paix... » De fait, une grande lassitude s'empare soudain de lui. Il a l'impression d'avoir le cerveau enveloppé de coton. Tout l'énerve, tout le fatigue. Il se dirige lentement, presque comme un somnambule, vers son cheval - le seul qui n'ait pas de nom, apparemment.

INT -2, SAG -6
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#192 Envoyé le : lundi 25 mai 2020 22:20:07(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

15 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 4/6
Sorts 1 : 5/5


Si la jeune elfe adresse un regard fâché à Darmrok lorsqu'il s'en prends à Thanys, c'est trop passager pour être vraiment noté. Après tout, elle juge avoir suffisamment salé les plaies de son ego, et y avait même mis un zeste de piment pour qu'il n'y ait pas besoin qu'elles soient ensuite parfumée au citron.. Il fallait garder un peu de mesure tout de même. Non ?

D'ailleurs il le signalait très bien lui même. Mais l'elfette ne lui accordera pas le plaisir d'avoir l'air géné puisque... elle était au contraire très satisfaite d'elle même. Elle avait décidément bien visé. Mais il n'était pas diplomatique de le montrer. Aussi, elle ne réponds pas. Et se contente de lever les yeux au ciel. Qu'est ce qu'il était mélodramatique quand même.

Au moins Amaranthe accourait à son secours. C'en était prometteur pour la suite si elle les accompagnait comme elle déclarait vouloir le faire. Non mais, vraiment ! Au moins, elle n'aurait pas à s'en faire que la nouvelle venue ne tente d’étriper le semi drow durant sa méditation. Pas plus que eux en tout cas. Après elle ne pouvait rien garantir s'il se mettait en tête de persifler.

En tout cas, elle apprends par la même occasion qu'elle avait vraiment été injuste dans son accusation précédente. Bon... d'accord. Tant pis, elle avait quand même bien trouvé où appuyer. Par contre, Amaranthe réclame de nouveau toute son attention et Alaëiel s'éfforce de suivre ce qui lui est dit.. Et de répondre, entre deux pauses infimes de la sylphe.

«  Alors heu... si si.. c'est de l'artisanat kobold hein. C'est peut-être juste que ce n'est pas votre ordre qui l'a conçu...? Mais je vous assure que c'est kobold. Ca pourrait expliquer que ce ne soit pas exactement le symbole classique..?  »

Une légende ? Comment ça une légende...?

«  Il est pas un peu recent pour une légende? Ou alors vous en manquez vraiment à ce point ? Enfin, je veux dire... il a une dizaine d'années ce pendentif... Ah oui.. par contre effectivement, ça peut pas être en lien avec votre ami. Par contre je suis vraiment curieuse si vous pouvez me dire à quel dragon appartenait l'écaille.

Nous postulions pour un dragon fée mais la taille ne correspond absolument pas... »


Un silence.

«  J'adore les histoire ! Même les tristes, elles sont souvent très belles lorsqu'elles sont demeurées. Et puis aussi la votre ! Vous devez avoir vécu de sacrées aventures jusqu'ici. »

Le montage du campement se fera rapidement avec l'avantage des gestes devenus habituels à force de repeter le même rituel chaque soir. Mais cette fois, ils pourront le faire en veillant à leur confort.

Modifié par un utilisateur lundi 25 mai 2020 22:20:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#193 Envoyé le : mercredi 27 mai 2020 16:42:26(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

20 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9


La nuit est tombée sur le feu de camp dressé non loin des kobolds, le repas, pour un endroit aussi spartiate, avait été étonnamment bon. Amarante avait abondamment félicité la cuisinière, nul doute qui si elle réussissait un tel exploit avec presque rien, elle devait cuisiner des festins lorsqu’elle avait tous les ingrédients souhaités à disposition.


La jeune chevalier avait refait ses bandages, elle s’était assurée que ça ne risquait pas de s’infecter et que les plaies se refermaient bien. Elle est encore fourbue et elle est certaine que demain matin son corps va se plaindre mais c’est l’affaire de quelques jours au maximum. Elle n’a pas oublié que Claradelia lui a conseillé de demander l’aide de Thanys, mais elle n’en fait rien. Ce n’est pas tellement les réserves qu’elle a toujours sur sa nature, il est difficile de mettre de côté toutes ces années où on lui a répété que les drows étaient l’une des pires espèces foulant le sol de Golarion, mais c’est qu’après l’avoir ignoré toutes ces heures, elle ne se voyait pas lui demander un service si important. Surtout en remettant sa vie entre les mains noirâtres du demi-drow.


Après s’être éclipsés un moment, ce dernier revient au campement avec Alaiël, ils sont maintenant tous au complet. Il est l’heure de respecter sa promesse, l’arcaniste n’a d’ailleurs pas hésité à le lui rappeler pendant le repas. Se penchant, elle saisit sa flûte dans le sac à ses pieds, la porte à ses lèvres et joue quelques notes afin que tous soient attentifs.


« Je vais vous raconter l’histoire de ce médaillon tel qu’on me l’a raconté, il y a maintenant plusieurs années. Je vous préviens c’est une histoire belle et triste à la fois. Il était une fois, une jeune et magnifique naïade, c’était l’une des plus belles naïades qui a foulé cette terre, ses cheveux ruisselaient sur son corps comme des petites rivières et ses yeux étaient de la couleur de la mousse qui recouvre les rochers près des cours d’eau. Son rire était cristallin et sa voix le murmure de l’ondée qui tombe sur l’herbe fraîche un matin de printemps. »


Elle s’interrompt un instant pour jouer un air de flûte léger et entraînant, invitant à la danse.


« Un beau matin de printemps justement, alors que les fleurs recouvraient les prairies, un dragon blanc, immense, majestueux et surtout dangereux et cruel, aperçut la naïade qui se baignait dans un lac entouré de verdure. En est-il tombé amoureux ? Fut-elle une simple victime de sa cruauté ? Se vengeait-il d’une insulte passée ? Nul ne le sait. Mais à partir de ce jour, elle fut sa prisonnière et il lui fit subir mille supplices, les jours de torture succédaient aux jours de torture. L’enfer était devenu la nouvelle maison de la pauvre naïade. »


Amarante fait une nouvelle pause, mais l’air qu’elle joue maintenant est discordant, douloureux, comme les douleurs ressenties par la pauvre créature.


« Pourtant, la naïade tenait bon… elle réussit à subtiliser une écaille de son tortionnaire et grava un symbole dessus. Un dessin d’une extrême délicatesse, représentant l’Ordre de la Floraison, de façon légèrement différente mais totalement reconnaissable. Ce dessin, sur cette écaille. »


Elle montre à tous le médaillon trouvé à la lueur du feu de camp qui lui donne des reflets dorés.


« Et elle jeta dans la rivière et avec lui, tous ses espoirs. »


Nouvelle pause, mais silencieuse cette fois, seul le craquement du feu se fait entendre.


« Un chevalier trouva cette écaille, il était beau, il était fort, il était fier. Il comprit le message de la prisonière. Il décida de remonter la rivière afin de venir au secours de la belle. Quand il arriva, il trouva la naïade, elle était toujours aussi belle, mais son regard était de glace maintenant, et avant qu’il ne puisse dire le moindre mot, elle l’attaqua. Elle déchaîna les forces de sa magie contre lui. Ne voulant pas la blesser, il refusait de la combattre, mais elle n’était plus en état d’entendre raison. Les tortures que le dragon lui infligeait jour après jours avaient eu raison d’elle, et elle n’était plus que folie. Immobile derrière elle, ombre immense et menaçante, le dragon assistait au combat, l’œil ravi du spectacle qu’elle offrait. Reculant à chaque coup infligé, le corps en sang, le chevalier parvint à fuir, laissant la belle à son ravisseur. Très vite, il rassembla ses amis et ils remontèrent de nouveau la rivière. La clairière où le chevalier avait affronté la naïade était calme en ce soir d’automne, nul bruit, même les oiseaux avaient cessé de chanter. Le Dragon était parti. Ils trouvèrent la naïade, superbe et magnifique, ses cheveux ruisselaient sur son corps comme une rivière gelée, on ne voyait plus la couleur de ses yeux fermés et son rire cristallin avait à tout jamais cessé de résonner. Elle était là, figée au milieu d’un cercueil de glace. Ils ont tout essayé pour faire fondre la glace mais en vain. Nulle magie ne parvint à entailler la gangue qui l’enserre. On dit qu’elle est enfermée dans son cercueil pour l’éternité. »


Amarante souffle dans sa flûte, ce n’est pas la meilleure musicienne qui existe, mais elle joue avec son cœur et des notes graves et tristes s'en échappent.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#194 Envoyé le : mercredi 27 mai 2020 22:09:48(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,337

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

25 / 35


A son retour du ruisseau, Darmrok semble quelque peu apaisé. S'il reste souvent pensif, les yeux perdus dans le vague, il s'isole moins et semble de meilleure humeur. Il est également plus droit, moins voûté, comme si un poids qui pesait sur ses épaules lui avait été retiré. Ni lui ni Alaëiel ne disent mot de la teneur de leur entrevue - pourtant longue - mais ils échangent parfois des regards qui pourraient sembler complices, comme s'ils avaient, en peu de temps, appris à se connaître.


Amarante joue encore un peu avant de faire taire sa flûte, et l'air qui accompagnait la complainte de la naïade et du chevalier laisse place à un silence recueilli... Seulement perturbé par les mastications du demi-orc qui, accroupi sur une pierre, termine sa troisième portion de ragoût. Il a au moins pu éclaircir l'un des grands mystères de l'après-vie : on saura désormais que la mort donne faim.

« Mmmh... Miom... Le prends pas mal, mais elle est un peu nulle cette histoire... Non ? J'veux dire : il est con, le chevalier, pourquoi il l'a pas butée quand il en avait l'occasion ? Au lieu de ça, il la condamne a être torturée encore plus. Et elle, pourquoi elle s'est pas butée toute seule comme une grande, si vraiment c'était l'enfer avec le dragon ? Là, on a deux gros nullos, en fait : lui qui sait pas tuer, et elle qui sait pas mourir. Ah, il font bien la paire, tiens. Au fond, ils méritent ce qui leur arrive. Et du coup, mon personnage préféré, c'est le dragon. Crnch, » conclut-il en mordant de façon définitive dans son quignon de pain recouvert de sauce de ragoût. Il mâchonne encore quelques instants de façon assez bruyante, avant d'ajouter : « Sympa, la flûte, par contre. J'aime bien bouffer en musique. »

INT -2, SAG -6

Modifié par un utilisateur mercredi 27 mai 2020 22:24:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#195 Envoyé le : samedi 30 mai 2020 11:17:54(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

15 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 4/6
Sorts 1 : 5/5



La cuisinière en question avait fouillé dans ses reserves pour mettre la main sur les differents condiments à meme de parvenir à un résultat satisfaisant. Ils avaient encore de la viande et les patates douces et les differentes baies glanées le long du trajet gagneraient avantageusement à cuire en sauce.

Bref, elle était plutot satisfaite du résultat vu les moyens à disposition.

La sylphe a répondu a sa demande, comptant l'histoire qu'elle avait évoqué le matin même, accentuant leur interet en leur revelant dès le départ qu'il s'agirait d'une tragédie et, sagement installée pres du feu la changeline écoute comme on attends une belle histoire.

Elle a remis sa cape de fourrure pour contrebalancer l'effet de la fraicheur nocture et, ferme à demi les yeux, se laissant bercer par les images et le son de la flute.

Le silence retombe finalement et elle est d'accord avec Amaranthe : c'est une très belle histoire, tres belle et tres tragique...

Bon, elle ne correspond pas du tout à leur écaille à eux, mais c'est quand même une chouette histoire... Contrairement à ce que dit Darmrok


« Non, c'est juste que tu es incapable de comprendre la poésie et les sentiments de l'histoire ! Le dragon n'a aucune classe, il se contente d'être trop puissant pour eux.  » defend t'elle le récit. « Par contre, le chevalier et la naïade, c'est super romantique au contraire ! Il croyait pouvoir la sauver. Bon, ça s'est revelé faux mais il ne pouvait pas savoir. Et s'il l'avait tuée, il serait mort lui aussi car le dragon Blanc aurait cessé de jouer et l'aurait achevé lui ne laissant plus personne pour se souvenir d'elle et interdisant ainsi d'aller la venger. Il faut garder le souvenir pour pouvoir revenir faire payer à celui qui le mérite. Et je suis persuadée que derrière le chevalier fit vœux de poursuivre et de détruire le dragon blanc qui par pur cruauté à tourmenté la naïade avant de l'abandonner tel un jouet trop brisé pour qu'on puisse encore le faire souffrir. Et que seul le souffle brûlant d'un dragon d'or pourra sortir la naïade de son tombeau glacé. C'est une quête capable de déplacer des montagnes dans l'espoir fragile qu'elle puisse réouvrir les yeux ou, au moins, reposer sereinement dans l'onde qu'elle aimait tant ! Pour lui accorder cette paix que le cruel lui a retiré.  »

Oui, c'est vraiment une belle histoire.

« Par contre, » rajoute elle avec moins d'emphase... « ça n'a rien à voir avec notre écaille à nous. C'est pas une écaille de dragon blanc. C'est une écaille d'autre chose... Un dragon fée géant ou un truc du genre. »

Un silence..

« Mais c'est quand même une super belle histoire ! »

Offline Lyana  
#196 Envoyé le : dimanche 31 mai 2020 23:56:22(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

20 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Le silence suivant son histoire est vite interrompu par Darmrok qui ne semble pas pouvoir comprendre la beauté tragique du romantisme. Alaëiel répond avant elle avec une conviction telle qu'Amarante hoche plusieurs fois la tête avec vigueur afin de ponctuer le discours de l'arcaniste. Se tournant vers le demi-orque, elle essaie de lui expliquer.

« Si la naïade s'était tuée ou si le chevalier l'avait tué, il n'y aurait pas d'histoire, toute la beauté de ce drame est justement dans leur amour impossible. Lui qui essaie désespérément de la sauver, et elle qui se retrouve obligée d'attaquer le sauveur qu'elle avait tant attendu. On ne sait pas si elle était consciente de ce qu'elle faisait tout en étant contrainte d'agir malgré tout. Pleurait-elle intérieurement alors qu'elle lançait sa magie contre le beau chevalier qui répondait à ses appels à l'aide ? L'idée déchire le cœur mais n'en est que plus belle. Et puis, qui sait si elle n'a pas tenté d'abréger sa vie mais que le Dragon l'en a empêché ? Je pense simplement que vous êtes un peu trop frustre pour pouvoir apprécier toute la beauté de ce récit, sans vouloir vous offenser. Ce ne doit pas être chose orque que le romantisme. »

Par contre, elle fait une moue déçue aux dernières paroles d'Alaëiel.

« C'est bien possible oui. C'est vrai que ça ne ressemble pas trop à l'écaille d'un Dragon blanc majestueux et cruel mais c'est la seule histoire que je connaisse qui parle d'un médaillon sur une écaille. C'est une histoire qu'on se raconte le soir au coin du feu, comme nous aujourd'hui, les conteurs ont dû l'embellir au fur et à mesure, mais je pense que toute histoire contient un fond de vérité, qui peut dire la vérité de celle-ci ? Peut-être un jour en saurons-nous plus sur son origine, un jour je trouverai peut-être la clairière où le chevalier et la naïade se sont affrontés. On dit que la scène a eu lieu au nord d'où je viens, nous sommes actuellement bien au nord, nous sommes peut-être sur leurs traces ? J'aimerai tellement trouver la naïade dans son bloc de glace... C'est vraiment dommage que Trémier ne soit pas là, il en connait long sur notre Ordre, il saurait dire d'où vient cette façon de tracer le symbole et pourquoi ces différences. Enfin, ça aura fait pour ce soir une histoire à raconter.  »

Elle reprit sa flûte et joua quelques airs mélancoliques dans la fraîcheur de la nuit.

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#197 Envoyé le : lundi 1 juin 2020 23:13:04(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,337

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

25 / 35


Darmrok termine son troisième plat en écoutant les "leçons" des deux elfes avec force hochements de tête accompagnés de mâchonnements bruyants. "Incapable de comprendre", "trop frustre", il n'a pourtant pas l'air de s'en offusquer, mais au contraire de s'en amuser. Des sourires en coins réguliers semblent dire je savais que vous alliez dire ça.

« Hmm, d'accord, » fait-il en reposant son écuelle, « faites excuses mais je sais pas si on peut mesurer la grandeur d'une civilisation à sa capacité à inventer des histoires d'amour qui finissent mal. Nous autres orcs racontons aussi des histoires. Et en plus, j'ai un temps été l'apprenti d'un shaman. Ah ça, il m'en a raconté des histoires ! C'est juste que nos histoires sont moins larmoyantes que les vôtres. J'imagine qu'il faut être un elfe pour aimer tous ces trucs dégoulinants. Normalement, les histoires sont censées vous apprendre des choses... Alors j'imagine qu'entendre l'histoire de deux abrutis faire connerie sur connerie et les mauvais choix à chaque occasion peut vous montrer ce qu'il ne faut surtout pas faire, mais c'est quand même plus simple d'entendre l'histoire de ceux qui ont réussi, vous croyez pas ? »

Darmrok regarde les deux elfes en se massant le ventre, l'air sûr de lui et satisfait. Il faut dire qu'il a avalé une quantité impressionnante de nourriture, même si Alaëiel a maintenant l'habitude de son appétit et ajuste les portions en conséquence. « Et sinon, le mot que vous avez employé, là... euh... "romantisme". C'est en rapport avec... tout ce qui est fortifications, c'est ça ? Parce que je vois pas le rapport avec l'histoire... »

INT -2, SAG -6
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Anadethio  
#198 Envoyé le : jeudi 4 juin 2020 18:35:19(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 638


a kitsune a écouté l'histoire de la sylphe en partageant son attention entre l'histoire ses préparations médicinales... elle approuve vivement du chef lorsque Alaëiel défend l'histoire... Puis pose un regard peine sur le demis-orc lorsqu'il expose son point de vue...

« Il ne faut pas s'imaginer que les choses sont si simples... Mais... S'il est une chose qui devrait servir à évaluer la grandeur d'une civilisation... c'est son aptitude a faire plus que ce qui est strictement indispensable... »

Tinufaë ne retiens pas un rire pour surenchérir :

« Ceux qui ont le temps de développer une civilisation peuvent se payer le luxe de quelques fioritures... Je pense que c'est un peu comme les noms des chevaux... Il faut avoir l'esprit vif et entrevoir l'avenir pour pouvoir en saisir l'intérêt. »

L'ambiance autour du feu est détendue et même si le ton de l'elfe est acéré, son visage peut-être un peu moins figé qu'à son habitude laisse transparaître une certaine quiétude... Visiblement satisfaite de son résultat, Claradelia rejoint le demis-orc avec a la main une tasse fumante...

« Il vas falloir boire ça sinon ton mal de tête vas mettre une bonne semaine a passer... Je sais, c'est amère. Avale d'un coup et n'y pense plus. Bon... Et maintenant tous ceux qui ont encore une plaie quelque part viennent me voir... J'ai pas envie que ça s'infecte ! »



Pendant la nuit, les aventuriers devineront une importante activité des kobolds... Un rapide tour leur permettra de les voir creuser plusieurs tombes... Quelques bruits de marteau s'élèvent également de leur grotte. Et lorsque le matin viens, une rapide discutions avec les vigies permet de comprendre qu'il faudra attendre un peu plus avant de pouvoir parler avec le reste des écailles de suies car leur rythme de vie est bien plus nocturne... Alors que le soleil monte doucement vers son Zénith, l'heure semble venue d'aller parler plus sereinement avec le chef kobold.


4 Sarenith, non loin des écailles de suies.
Conditions climatiques :


Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 11h
Vous avez été actifs pendant : 0h

Coûts et bénéfices :

  • Le repos, le bon repas et les soins de Claradelia vous ont permis de regagner tous vos dégâts non létaux ainsi que 7PV

    Modifié par un utilisateur dimanche 21 juin 2020 15:08:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Luciole  
    #199 Envoyé le : samedi 6 juin 2020 12:29:27(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 136

    Alaëiel

    15 / 17

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
    Réservoir 4/6
    Sorts 1 : 5/5


    Tout comme ses compagnes s'étaient accordées sur le romantisme exacerbé de l'histoire, Alaëiel soutien la thèse d'Amarante.

    « Même si ce n'est pas cette écaille là, il est très probable que l'originelle soit basée sur une véritable histoire tragique. Si un jour vous découvrez là où cette histoire à eut lieu, je vous accompagnerais volontiers pour les contempler et qui sait, tenter de trouver un moyen de sortir cette pauvre Naïade de son tombeau gelé. Ce serait une belle aventure ! »

    Darmrok reçoit un regard dépité. Elle était strictement certaine qu'il ne disait ça que pour les faire réagir et qu'il devait les trouver très drole à foncer ainsi tête baissée. Tssss !

    « Mais toutes les histoires ne sont pas là pour enseigner des choses. Les contes à morale sont tellement ennuyeux ! C'est vrai que c'est plus facile mais la simplicité c'est... barbant. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Au contraire, à penser à tout ce qui aurait pu être, à ce qui aurait pu ou ce qui pourrait se passer différemment on se retrouve devant une multitude chemins qui font la richesse de la vie... J'aime les histoire où tout s'entremele et où tout n'est pas juste rigide et expéditif. Là où le questionnement et le cheminement intérieur sont aussi importants que les faits !  »

    Tinufaë et Claradelia décident d'en mettre aussi une couche. Visiblement Tinu est de bonne humeur ce soir. Ce qui lui fait penser qu'il faut impérativement rajouter quelque chose...

    « Et toi Thanys dit moi, comment tu aurais vu le chevalier et la naïade approfondir leur relation si elle avait du être réecrite...? Quelles auraient été leurs positions sur ce qui venait de leur arriver...?  »Un sourire innocent lui est adressé... « Ca m’intéresse... »

    Par contre, il est impossible de ne pas rebondir sur ce qu'à dit Claradelia... surtout devant l'elfe noir après leur discussion de tout à l'heure.

    « Ah ça, les médicaments c'est toujours désagréable à prendre... Ma mère estimait que plus c'est mauvais, plus ça soigne. C'est comme tout, autant avaler sans se soucier du gout, ça passe toujours mieux qu'à petites gorgées.  »Elle grimace.. « A moins d'aimer faire durer le supplice bien sur. »



    Le reveil s'est fait tardif, autant que l'heure de coucher et elle a volontiers prolongé sa méditation bien au delà du nécessaire. Lorsqu'Alaëiel sort de sa tente, le soleil est donc déjà haut..

    « Bjour...  » baille t'elle en saluant mollement de la main les présents et en se dirigeant en somnambule vers le feu et l'odeur de café que Tinufaë a du lancer...
    Offline Capuche  
    #200 Envoyé le : dimanche 7 juin 2020 20:16:17(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau
    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Thanys

    20 / 21

    CA 16
    (Contact 13,Surpris 13)
    Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
    Ténébres (1)
    Lueurs Féériques (1)
    Ombres dansantes (1)

    La soirée s'était déroulée avec ses anicroches et ses petites péripéties.
    La nouvelle arrivante -Amaranthe donc- t'a agréablement surpris en volant à ton secours suite aux insinuations lourdingues de l'yrch. En voilà une qui ne semble pas suffisamment engoncée dans ses préjugés pour pouvoir en passer outre.
    Ensuite bien sûr, la parenthèse avec l'arcaniste au bord de la rivière, qui avait été suffisante pour t'assurer que tu ne t'étais pas aliénée sa bonne compagnie. Et qui avait été quelque peu perturbante sur sa fin ... et bien disons-le, provocante.

    Tu avais rejoint le campement quelques minutes après elle, une certaine marmite récurée à la main. Juste à temps pour ne rater que les premières secondes du récit d'Amaranthe. De ce que tu avais saisi, cela avait trait avec la fameuse écaille que le reste du groupe avait découvert avant que tu ne les rejoignes.

    Le chevalier tentant de sauver la naïade. Un bon thème pour l'Ordre de la Floraison assurément. La donzelle y met le ton, s'interrompant de temps à autre pour tirer quelques notes sur sa flûte. Le moment est apaisant pour le moins, on sent la relâche de votre groupe après plusieurs jours à sillonner les contrées inconnues et potentiellement hostiles. Certes, il y a déjà les tours de garde de prévu, et tu as préparé les alentours du terrain comme à l'accoutumée mais... pour le moment, vous profitez.

    Intervention de l'yrch à la fin du récit qui t'arrache un sourire amusé. Cela eut été étonnant si autrement.
    S'ensuit bien entendu un échange verbal qui voit s'opposer tout autant deux visions bien différentes du monde de même que le sexe des participants. Tu en plaindrais presque le Darmork, qui semble bien seul contre les mégères du groupe. Presque.... si tu ne pressentais qu'il n'en avait rien à faire. Il y avait quelque chose de frais et libérateur dans sa manière de parler et d'être sans crainte d'être jugé... ou en tout cas, sans que de quelconques ressentiments paraissent pouvoir l'atteindre.

    Ce que la solidarité masculine n'a pas pu accomplir, puisque tu n'interviens pas dans le débat sur romantisme et stupidité, c'est une petite voix qui t'y contraint.
    Une petite voix dont le timbre depuis quelque temps est quelque peu... dérangeant.
    Les sous-entendus sont-ils aussi évident pour les autres qu'ils le sont à tes oreilles. Tu fixes, interrogateurs, les yeux moqueurs en face de toi.

    Oh... tu veux jouer.

    « Je présume, si le dragon avait été défait et leur amour possible, s'entend? Et bien, et bien... » Air faussement profondément réfléchi comme si la question était d'une importance capitale sur le moment. «  Je présume que si notre chevalier était de l'Ordre de la Floraison, il n'aurait eu aucune difficulté à faire fi de certaines impressions et différences... La naïade n'auraitr pu que remercier le preux chevalier pour son sauvetage, et quant à celui ci, il aurait probablement loué l'entrainement de son ordre... Oui leur amour aurait pu croitre et fleurir, le terme me parait approprié....  »

    Sourire mesquin.
    « C'était bien là le sens de votre question ou vous vouliez parler du moment ou le gentil chevalier effeuille l'effarouchée naïade? »

    Ne pas croiser le regard de Tinufaë....

    Modifié par un utilisateur dimanche 14 juin 2020 15:02:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    12 Pages«<89101112>
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET