Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

12 Pages«<101112
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#221 Envoyé le : dimanche 23 août 2020 23:59:15(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 632

a fête s'installe lentement et les porteurs de charte commencent a profiter de la musique qui, si elle est indiscutablement jouée par des musiciens peu expérimentés a au moins le mérite de ne pas comporter trop de fausses notes et de bénéficier d'un rythme entraînant. Si les kobolds reprennent en cœur une chanson que seule Alaëiel et Tinufaë comprennent vaguement, le reste se passe visiblement de paroles...

Alors que Nakpik (qui occupe visiblement plus ou moins une position de cuisinier) commence a sortir des cendres des tubercules qu'il escompte visiblement servir avec la viande un sifflement retentit... Et la musique cesse brusquement. Écaille de Suie, visiblement inquiet, désigne la colline qui les surplombe :

« Des intrus. On nous observe. »

Je vous invite a faire des jets de perception...
Offline Hikari  
#222 Envoyé le : lundi 24 août 2020 14:01:02(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Hélios avança à pas feutrés en direction de la fumée, se retenant malgré lui de courir. Au fur et à mesure de son approche, il entend d’autres sons… plutôt joyeux. De la musique… Mais le doute l’habite et l’huline reste sur ses gardes, ne sachant trop que penser de la situation. Humant l’air frais, Hélios perçoit l’odeur émétique de la chair cuite, un fumet qui n’est pas pour le ravir…
Pourvu que ce ne soit pas ses amies que l’on soit en train de manger ! Le pas de l’huline se fait plus hâtif, avant de retrouver son rythme calme dès lors qu’il se persuade qu’il s’agisse plutôt de la carcasse d’un pauvre animal.
Lorsqu’il arrive enfin à voir l’origine de cette agitation, l’huline s’accroupit et se fige, analysant la situation tel le prédateur prêt à bondir sur sa proie. L’une des personnes lui rappellent son amie d’enfance mais… il est difficile d’en être sûr à cette distance, et le fait d’espérer voir Alaëiel et Tinufaë à chaque croisement n’aide pas à faire preuve de lucidité.

« Ainsi donc, ce sont eux les kobolds ? Ils n’ont pas l’air si méchants… Ils ont l’air festifs… Vous pensez que c’est un piège ? Peut-être qu’ils - » chuchota-t-il à Garvin, avant d’être coupé dans sa phrase par un sifflement suivit d’un arrêt de la musique. L’huline prend alors un air plus grave.

« Oh… Pas bon ça… Je crains que nous ne soyons repérés l’ami…  » chuchota-t-il à Garvin.
Après quelques secondes, s’assurant que ses craintes soient avérées, Hélios place sa main devant son compagnon du jour.
« Je vais tenter quelque chose pour capter leur attention. Avec un peu de chance, ils ne savent pas que nous sommes deux. Si ça dégénère, profitez de ma diversion pour déguerpir et emmenez mon renne avec vous.  »

Bien… Règle numéro prathama : ne pas rater son entrée… De la musique hein…
‘’Il faut se méfier d’un kobold chevauchant un sanglier, son intelligence a doublé’’... Non, on va rester sur un ton plus léger…



Inspirant à plein poumons, Hélios lâche un rire tonitruant à faire trembler un smilodon. Il s’avance ensuite sur la colline, arme rangée, tenant son énorme chapeau d’une main et se cachant sous sa cape de l’autre, prenant une étrange pose.

« MWAHAHA ! Treeemblez, musiciens des collines, car votre némésis est arrivé !
Ô terrible qui provoqua mes oreilles, oseras-tu donc au chant me défier ?
Le seul qui ait pu me vaincre sur ce champ de bataille jusqu’à ce jour, c’est mon écho !
Lequel de ses fils de dragon s’hasardera à m’affronter, moi, le bouffon des cogitos ? »
clama-t-il haut et fort.


Et cela avec un magnifique score de… 10 si on se base sur de la Diplo, 8 si on se base sur une performance oratoire… Je peux me casser la figure et dégringoler de la colline pour accompagner le tableau ?

Modifié par un utilisateur lundi 24 août 2020 14:24:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#223 Envoyé le : lundi 24 août 2020 22:57:03(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

17 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


On peut dire une chose, le semi-humain a un talent tout particulier pour parvenir à la surprendre. Et si l'arcaniste se demande un peu à quel moment il tentera de faire preuve d'un peu d’élégance elle ne peut s’empêcher d'y trouver quelque chose de... de fascinant.

Si elle se contente donc de lever un sourcil sceptique en apprenant l'existence d'une invitation préalable -il aurait suffit à Thanys de réfléchir quelques instants avant de se rendre compte que son excuse était bancale mais inutile de retourner le couteau dans la plaie, Alaë répond d'un haussement d'épaule et d'une voix légère...

« Et bien, je m'en voudrais de te déranger. Oublie ma taquinerie et inutile de te fatiguer alors, je te laisse à ta partenaire. »

Inutile effectivement de le déranger, elle savait reconnaître une fin de non-recevoir. Ou alors c'est qu'il était eunuque. Bah... peu importait au final. Il avait bien raison au fond de se protéger. Au moins il faisait preuve de bon sens en cet histoire. Sans plus paraître y accorder d'importance, la jeune changeline repris le fil des conversations avec les autres.



La fête a fini par s'installer avec les musiques qu’espérait Amaranthe. Bon, peut-être pas exactement celles qu'elle espérait mais des musiques au moins. Et des chants. La mage arbore un sourire qui essaie de ne pas virer au fou-rire au fur à mesure que retentissent les couplets du chant kobold. Le fumet de la viande devient de plus en plus inspirant et elle songe que cette parenthèse avec les kobolds vaudrait presque à elle seule leur épopée quand soudain tous se taisent.

Hein ? Ils sont observés ?

« Heu.. ? Ah ? »

D'accord ? Mais en tout cas elle, elle ne voit rien. Rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie. Enfin, ils doivent savoir ce qu'ils disent mais... elle est sensée se lancer un sort ou bien tout va bien, se questionne la petite elfe un peu perdue.
Par contre... par contre bientôt un rire retentit tandis qu'une silhouette drapée s'avance sur la colline. Si d'un coté toute inquiétude s'éclipse face à la scène, d'un autre c'est la perplexité qui gagne du terrain. La voix par contre lui semble étrangement familière, au point qu'elle se lève et tente de se frayer un chemin parmi les kobold juste à temps pour constater que l'individu masqué -qui s'est légèrement laissé emporter par l'enthousiasme- s'avance dans l'herbe un peu trop humide, dérape, agite les bras pour se retenir et... s'écrase dans la boue laissant jaillit une queue flamboyante à la mesure de son style...

« Helios !! »

Et voilà qu'elle s'élance à son tour avec non moins d'enthousiasme pour lui sauter dans les bras (et tant pis pour lui s'il n'a pas fini de se relever à ce moment là). Tant pis aussi pour la boue tant il est plaisant de voir une silhouette amicale en ces lieux

« Boule de poil ! »

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#224 Envoyé le : mercredi 26 août 2020 21:36:25(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

27 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Si elle voulait un peu dérider Thanys, Amarante est surprise par la proposition à danser de celui-ci, et plus encore, de la remarque d'Alaeïel. Puis, elle se souvient de la dispute d'amoureux qu'il semblait y avoir eu entre eux alors qu'elle-même venait juste d'éviter d'être sacrifiée. Gênée d'être la cause de nouvelles tensions dans le couple, elle répond :

« Oh, je ne veux prendre la place de personne, je vous assure ! Il y aura assez de danse dans la soirée, il me semble, pour ne pas réclamer la première. Faut surtout pas vous priver de cette danse pour moi, et je serai même ravie de vous voir danser ensemble, je suis certaine que vous êtes parfaitement coordonnés. »

Heureusement, la soirée se passe dans une ambiance bien plus détendue, et lorsque les instruments se mettent à résonner, la jeune sylphe est ravie. Un chant kobold s'élève dans les airs, sans qu'elle n'en comprenne les paroles, au contraire de sa voisine. Et lorsqu'elle obtient de sa part un semblant de traduction, son sourire s'accentue, comprenant ce qui fait rire la jeune mage.

Quand les chants se taisent mais que les instruments jouent avec entrain, elle va se lever afin d'enfin danser et surtout essayer d’entraîner le maximum de personne à sa suite, mais est interrompue par l'inquiétude d'Ecaille de Suie qui vient leur parler discrètement.

On les observe... voilà qui est fâcheux. Ca peut être un homme à la solde du Cornu et dans ce cas, qui sait ce qu'il va rapporter auprès de son maître ? Tout espoir d'attaque surprise se trouve compromis.

Elle essaie d'observer discrètement les alentours, la main négligemment posée sur la garde de sa très chère lame, mais ne voit rien de suspect.

Elle hésite à se lever afin de mieux inspecter les abords du camps lorsque l'apparition la plus... étonnante qui soit surgit. A un moment, elle se demande si les kobolds n'ont pas tout orchestré et payé un artiste afin de leur faire une représentation, mais la mine stupéfaite de l'assemblée lui fait vite comprendre que non.

Face à la déclamation lyrique de l'espèce d'homme-chat roux, Amarante ne peut s'empêcher de constater que si, dans sa vie, elle a déjà assisté à des représentations théâtrales de piètre qualité, ce n'est rien en comparaison à ce qui se passe sous ses yeux actuellement. Mais lorsqu'il termine son entrée lyrique par une magnifique chute, elle ne put s'empêcher de se lever et d’applaudir à tout rompre. Il y a dans la façon de faire de l'artiste, une conviction et un enthousiasme qu'elle ne peut s'empêcher d'admirer.

Et pendant qu'Alaeïel s'élance vers celui qu'elle semble connaitre, Amarante s'exclame :
« Bravo ! Bravo ! Merveilleux ! J'ai rarement vu une entrée aussi magnifique ! Il faut un aplomb extraordinaire pour oser faire ça ! Et ce final le nez dans l'herbe, merveilleux ! Je m'en souviendrai longtemps ! Merci, voici une attraction qui fera parler d'elle pendant plusieurs années. C'était superbe, vraiment : "Moi, le bouffon des cogitos" et plaf le nez dans l'herbe. Paroles prophétiques s'il en est. Bravo si c'était prévu et encore plus bravo si c'est de l'improvisation ! Alaëiel, s'il vous plait, présentez-nous votre ami. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
thanks 2 utilisateur ont remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#225 Envoyé le : jeudi 27 août 2020 17:42:09(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

32 / 35


C'est un Darmrok plutôt enjoué qui participe à la fête, plaisantant avec ses compagnons de voyage et n'hésitant pas à aller à la rencontre des kobolds de la tribu, "discutant" avec eux par le truchement d'un sabir fait de mots en langue commune et de quelques emprunts au draconique, pourvu qu'Alaëiel soit dans les parages pour lui souffler le vocabulaire, le tout agrémenté de grands gestes démonstratifs. Ainsi, avec étonnamment peu de mots, le demi-orc parvient à faire passer les éléments essentiels de ses exploits guerriers, et les anecdotes s'y rapportant, que ce soient les anciens au sein du Crâne Cornu ou les nouveaux, accomplis dans les Terres Volées. Rien n'indique que ses interlocuteurs comprennent ce qu'il raconte, mais il hochent régulièrement la tête avec intérêt et se montrent particulièrement inspirés par gestuelle martiale du serviteur de Gorum.

Ce dernier passe donc de groupe en groupe, s'asseyant au plus vite à chaque fois dans l'espoir de ne jamais être sollicité pour une danse par qui que ce soit, et particulièrement Alaëiel (qu'il sait pouvoir de se montrer facétieuse) et Amarante (qui semble tellement absorbée par l'ambiance festive que Darmrok la croit capable de jeter bas tous ses préjugés contre les orcs).

Soudain, un sifflement et la musique s'arrête. Comme beaucoup, Darmrok comprend qu'il se passe quelque chose. Une alerte ! Lâchant son gobelet, il bondit jusqu'à un gros rocher non loin et contre lequel il a déposé sa bardiche, bien en évidence (dans l'espoir secret et inavoué que les kobolds viennent l'admirer et lui fassent des compliments à son sujet), et s'en saisit. Lorsqu'il se retourne, il voit en effet quelque chose en mouvement dans le feuillage des buissons un peu plus haut.

Mais voilà qu'en sort un ricanement tel que, pendant un instant, Darmrok se raidit et relève la garde de son arme. Mais lorsqu'il aperçoit la silhouette qui sort des buissons et l'entend commencer à déclamer, le demi-orc ne met pas longtemps à se faire son jugement, et se détend. Ça va, il est pas dangereux... Mais l'individu titube, glisse et entame une fantastique culbute avec des éclairs roux.

Une fois arrivé en bas (tout en s'étant allégé de sa dignité un peu plus haut), son subterfuge éventé, l'évidence se fait jour. « Un chat ! » Beugle-t-il en pointant un index idiot dans la direction de l'homme-félin. « Un putain de chat-ha-ha... » Ajoute-t-il, comme absent, tandis qu'Alaëiel se précipite vers son ami. Puis, réalisant ce qui venait de se produire, il comme à s'esclaffer. « Ha ! Hahahahahahahahahaha ! HIIIIIIIIIIHAHAHAHAHOU »

Pris d'un fou-rire qui devient totalement irrépressible, Darmrok, hilare, secoué de spasmes, tordu en deux sur le manche de sa bardiche dont il se sert comme d'un mât d'attache dans la tempête zygomatique qui l'emporte. Pour finir, le voilà contraint de poser le genou pour reprendre son souffle et essayer de retrouver son sérieux. « Ah, c'est un... un... un... N'ami à toi, d'accord... Haha. Je crois que je me suis jamais autant marré-héhé ! »

SAG -4

Modifié par un utilisateur jeudi 27 août 2020 23:55:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 1 utilisateur a remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#226 Envoyé le : vendredi 28 août 2020 21:39:24(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 632


uivant l'homme chat, Garvin sort a son tour des broussailles, l'air un peu... médusé. Difficile d'en douter : non seulement il ne s'attendait pas a tomber sur la scène qui se déroulait devant ses yeux mais... il ne s'attendait pas non plus a cette... entrée en scène de la part de son compagnon. Prudent, il maintient une distance respectueuse entre le barde et lui, attendant de voir les réactions des porteurs de chartes... mais aussi des kobolds. S'il n'a pas sortit son arme, il est évident qu'il est prêt a protéger sa vie...

Si quand l’alerte avait été donnée, Tinufaë avait porté sa main à sa garde, elle semble se détendre en même temps qu'Alaëiel et elle rengaine sa lame pourtant à moitié sortie. Suivant son amie, elle se dirige vers le nouveau venu avec un petit peu plus de retenue ce qui n'empêche pas de lui adresser un regard que seuls ceux qui la connaissent bien peuvent assimiler a un sourire...

D'une voix glaciale, quand elle est suffisamment proche elle demande :

« Helios... Qu'es-ce qui t'amène ? Et si tu tiens a tes moustaches je ne saurais trop te recommander de choisir... soigneusement tes mots. »
Offline Hikari  
#227 Envoyé le : samedi 29 août 2020 19:25:16(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



Se remettant péniblement de sa chute burlesque, crachant une boule de poils pleine de boue avec un air de dégoût, Hélios commença à se relever lorsqu’une surprise inattendue lui sauta dessus, le propulsant de nouveau les fesses dans la bouillasse. Il se figea un moment, ne réalisant pas tout de suite la situation, puis serra Alaëiel de toutes ses forces, la larme à l’œil.

« Haha ! Saleté va… Partir comme ça… » lâcha-t-il affectueusement les yeux embués de larmes, ne réussissant pas à cacher son émotion.

Cet instant de tendresse laissa rapidement place à une scène d’un autre genre, lorsque l’huline entraina son amie dans la vase avant d’éclater de rire. Pendant un instant, rien d’autre n’avait d’importance à ses yeux. Il se redressa ensuite tant bien que mal, frottant ses yeux pour effacer ses larmes et tapotant inutilement ses froques, ce qui n’eut pour effet que d’étaler la boue, avant de tomber sur une autre tête connue.

Et voici donc la seconde… Tinufaë, tu n’as pas changée d’un poil, tu es toujours aussi… toi.
Toujours couvert de boue de la tête aux pieds, Hélios arbore l’un de ses sourires malicieux pour s’adresser à l’elfe.
« Mais qui voilà ? Ne serait-ce pas mon glaçon favori ? Allons, pas autant d’affection entre nous, je suis gêné. L’espace d’un instant, j’ai presque ressenti un peu de chaleur, j’ai cru que tu allais m’enlacer, tu imagines ? Tu ne me trouves pas déjà suffisamment malheureux avec cette entrée ?  » répondit-il d’un air moqueur, veillant à ne pas répondre à la question de son interlocutrice.

Après quelques instants supplémentaires à tenter, en vain, de se faire plus présentable, il prit enfin conscience de la foule assistant à ce spectacle mi-navrant mi-touchant. Son rythme cardiaque s’accéléra et sa queue commença à valdinguer autour de lui. Il commença à se faire déborder par le stress.
Gasp… Reste concentré… Détends toi…

Il ne remarqua pas immédiatement le demi-orc et le drow se distinguant pourtant largement de la foule et essaya d’articuler quelque chose, mais seul un « Puick.. Kwi-  » gêné sortit de ses babines.


Si quelqu'un connait les rats / leur parle, ça ressemble à un des leurs bruits.

Modifié par un utilisateur samedi 29 août 2020 19:27:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#228 Envoyé le : jeudi 3 septembre 2020 11:48:29(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

21 / 21

CA 16
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)



Il faut reconnaître à l'intrus une qualité, la vitesse à laquelle il a mis fin à la bonne ambiance ici est encore trop longue comparée à celle qu'il lui aura fallu pour se décrédibiliser.
En tout cas dans le rôle d'agresseur supposé. Ce qui, à posteriori, au vu de sa tirade -qu'est ce donc que ce titre dont il s'est enorgueilli?- et au vu de la réaction de deux d'entre vous.

Bon... un huline iobard ? Ou bien ancien compagnon d'une précédente expédition elfique. Indéniablement il semble y avoir quelque chose entre lui et Alaëiel, tu ne verrais pas l'arcaniste prendre le risque de se souiller ainsi pour n'importe qui. Non, pour ainsi dire, il doit même être bien spécial pour justifier une telle infamie. Quand on pense aux soins apportés ces cheveux le matin même...

Quant à savoir comment il est arrivé ici... La réponse prend la forme d'une deuxième silhouette.
Humm quel est son nom déjà?

«  Hola Garvin, n'ayez crainte, vous pouvez approcher. Dites-nous, il est si facile de nous suivre à la trace ou bien vous connaissiez l'existence de ce lieu?  »

Bon voilà le nouvel intrus qui fait preuve de moins en moins de lyrisme en sortant de sa zone de confort -les bras d'Alaëiel en l'occurrence.
Tu as l'habitude de mettre les gens mal à l'aise, et tu dois reconnaître au fond de toi que quelque chose d'inconfortable te pousse à ne pas vouloir faire la meilleure impression; pourtant tu jurerais que tu n'es pas le seul à l'origine du malaise.

«  Et peut-on connaître la raison de la présence de votre ami ici même? J'ignorais que les Terres Volées étaient la dernière tendance du randonneur lyrique...  »

Si la question est théoriquement adressée aux elfes, elle est faite en fixant l'intrus dont la gêne semble empêcher les salutations d'usage.

Offline Guigui  
#229 Envoyé le : jeudi 3 septembre 2020 17:22:17(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

32 / 35


Pris par son irrépressible fou-rire, Darmrok n'a pas remarqué la présence d'un second larron, et il faut que Thanys l'interpelle par son nom pour que le demi-orc le remarque. « Hey, Garvin ! » Fait-il joyeusement en se relevant, puis en allant vers lui pour le gratifier d'une accolade aussi virile que brutale. « Bonne rencontre ! Qu'est-ce qui t'amène dans le coin ? Enfin, je devrais dire : qui t'amène dans le coin, j'imagine, » fait-il en lançant un regard amusé vers le huline, aux prises avec une Tinufaë presque aussi aimable que d'habitude. Depuis leur combat épique contre Kressle et ses hommes, au cours duquel Garvin s'est illustré, Darmrok est passé du quasi-mépris au respect à l'égard de l'ancien bandit.

Sans attendre la réponse de l'intéressé, le demi-orc se retourne vers les deux elfes. « Et bien les filles, il ne fait aucun doute que le chat-qui-parle est un ami à vous. Va falloir tâcher moyen de faire les présentations dans les formes. Un tel talent pour la blague, c'est pas courant. J'en ai mal au bide tellement j'ai rigolé ! »

SAG -4
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#230 Envoyé le : jeudi 3 septembre 2020 23:27:59(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

17 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


L'elfe a pratiqué la traditionnelle attaque dite du prédateur affectueux et qui consiste à projeter sa victime au sol et de s'en servir comme matelas non moins traditionnel. Pour le coup, la changeline n'a pas vraiment calculé le fait que le sol en question soit boueux et froid. Et elle ne le réalise qu'une fois à son tour bien boueuse.

« Bheeeaaark.... » Grimace Alaë. Avec une telle quantité de... de crasse il était inutile d’espérer s'en débarrasser facilement. Elle est pourtant ravie : il y en a bien plus sur l'huline que sur elle, c'est l’essentiel. L'arcaniste se relève à son tour, fiérote... et songe que Tinufaë n'a pas tout à fait tord même si elle aurait préférée aborder le sujet un peu plus tard, et surtout, avec un peu moins de monde autours. Bha, elle le changera en descente de lit s'il s'avise de glisser et puis tout se passera bien. De toute manière, elle doute que ça fasse une différence pour Darmrok. Amaranthe et Claradelia seront sages et ne se mêleront pas des affaires intérieures de la Iobarie et Thanys.... et bien il ne se risquera probablement pas à risquer une nouvelle fois sa colère.

Helios qui esquive la question sans y répondre avant d'émettre un... un petit piaillement...? Allons bon, devant leur public c'est dommage ! D'autant qu'un des membres du public -non pas Darmrok qui continue d'être plié de rire (on le comprend aisément)- le fixe peut amène. Il est allergique aux poils de chats ? Ça ne serait pas de chance, Helios en a en abondance en temps normal.

Ah oui les présentations, comme le rappelle aussi le demi-orc.
« Huhu, tu as bien raison Darmrok. Et bien permettez moi de vous présenter avec toute l'emphase qu'il mérite et qui le caractérise, Hélios le magnifique, dit aussi Boule de Poil par moi même, poète, barde, séducteur, musicien doué et voyageur infatigable entre autres qualités... »
Une petite pause..

« Et de l'autre, celui qui se bidonne là c'est Darmrok, beaucoup de dents et un humour à la hauteur. Ta plus grande fan se nomme Amaranthe, elle joue très bien de la flûte et celui qui râle c'est Thanys. »

Bon, pour cette fois elle n'ajoutera pas qu'il est moins méchant qu'il en a l'air.. Un regard qui se tourne vers ledit barde....

« Ce qui ne nous révèle pas, il est vrai, la raison de ton arrivée... Il y a très loin depuis nos forets pourtant.. N'est ce pas Helios ? A moins que ça ne puisse attendre bien sur...  »

Autant lui laisser une échappatoire... Elle espère pour le bien être de sa fourrure qu'il n'est pas là pour les faire rentrer...

Modifié par un utilisateur jeudi 3 septembre 2020 23:33:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#231 Envoyé le : vendredi 4 septembre 2020 13:29:43(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1


Le… chat-qui-parle ? Sérieusement ? Un chat qui parle ? Est-ce que moi je le compare à un sangli... oh...

Les paroles d’Alaë sonnent comme un remède aux oreilles d’Hélios, un soulagement lui permettant de se calmer et de reprendre le contrôle de ses émotions. Il jeta un rapide coup d’œil autour de lui et ne fut pas des plus heureux en apercevant certains des membres de ce petit comité. Néanmoins, si Tinufaë était suffisamment en confiance pour leur tourner le dos, autant leur donner le bénéfice du doute.

Un chat-qui-parle donc… l’huline n’allait tout de même pas se contenter de rester sage et silencieux. Il se para de son plus grand rictus pour répondre à la montagne de muscles verts, qu'importe si cela lui attirait des ennuis.
« Quand un demi-orque rit, on dirait qu’il rote. La vie ne doit pas être facile pour vos bouffons...  »


Ayant définitivement abandonné l’idée de de défaire de la boue s’accrochant à lui telle une tique sur un chaton, Hélios reprit du poil de la bête et se fendit d’une révérence exagérément caricaturale, ôtant son couvre-chef pour faire bonne figure… avant de réaliser que ce dernier n’avait pas particulièrement apprécié la chute.
« Le grand rock Darmrok, la charmante Amaranthe et… "Thanys" donc… Ravi de vous rencontrer.  » répondit-il d’un air mélodieux, bien qu’altier -probablement injustement- lorsqu’il nomma ce dernier.


Il se retourna ensuite vers ses deux amies, l’air détendu, mais toujours un poil mesquin.
« Effectivement, je ne me suis pas perdu lors de ma randonnée matinale… Je sais que mon sens de l’orientation laisse à désirer, mais tout de même… Néanmoins, il fait un peu frisquet par ici, je n'imaginais pas ce genre de climat au Taldor...

Si cela peut vous réconforter, je ne suis là ni pour faire rentrer qui que ce soit, ni pour donner dans les leçons de morale à deux pièces de cuivre… Je pense donc que vous savez pertinemment ce qui m'amène jusqu'ici… n'est-ce pas ?  »
suggéra-t-il avec un nouveau rictus.


«  Ēba tadbyatīta, jan'ya āmāra bēśi yatnabāna ēmana lōkadēra kācha thēkē…  » ajouta-t-il en chuchotant, de manière plus sérieuse et bienveillante.

Elfique :

Modifié par un utilisateur vendredi 4 septembre 2020 13:37:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#232 Envoyé le : dimanche 6 septembre 2020 17:37:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 632


n haussement de sourcil accueille la réaction d'hélios mais Tinufaë, égale à elle-même, reste parfaitement calme... Sa voix est douce comme une première neige :

« আপনি যেমন ... অনুপযুক্ত পদ্ধতিতে আচরণ করার কোনও কারণ থাকতে পারে? আপনি যদি ক্যাটনিপ থেকে বঞ্চিত না হতে চান তবে হয়ত বলার আগে কয়েকবার আপনার মুখের মধ্যে আপনার জিহ্বা ঘোরানো বিবেচনা করা উচিত ... »
Elfique


L'ensemble se conclut sur un sourire qu'il serrait impossible de qualifier de "légèrement" menaçant.

La réponse de Garvin a la question de Thanys est légèrement gênée :

« Vous aviez dit ou vous comptiez aller avant de quitter le comptoir. Même si je ne savais pas ou exactement ils étaient je connais bien la région... C'est pour ça que j'ai pu guider dame Amarante ici...  »

Offline Lyana  
#233 Envoyé le : dimanche 6 septembre 2020 19:30:37(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 20 (C15,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

27 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante suit la conversation entre les deux elfes et l'huline avec grand intérêt, elle fait un signe de la tête accompagné d'un grand sourire lorsqu'Alaëiel la présente.
Elle essaie de comprendre les sous-entendus échangés avec le nouvel arrivé mais renonce assez vite, de toute façon ça ne la regarde pas, à chacun ses secrets, n'est-ce-pas ?

Son sourire s'agrandit lorsqu'elle remarque la présence de Garvin.

« Garvin ! Comme je suis heureuse de vous voir ! Il faut que je vous raconte ce qui m'est arrivé après votre départ, vous n'allez pas le croire. Quoique si, vous allez le croire, c'était un peu prévisible en fait, quand on y réfléchit. Mais bon, quand vous êtes parti, on y a pas pensé sinon vous ne seriez pas parti comme ça. Donc quand vous m'avez laissé, j'ai continué mon observation mais évidemment le sommeil a fini par venir, je suis allée dormir un instant dans le campement qu'on avait installé un peu plus loin si vous vous souvenez bien. Evidemment, toute seule, je ne pouvais pas dormir ET monter la garde. Et Arod a beau être un cheval avec de grandes qualités, il n'est pas très doué pour surveiller les alentours et avertir s'il se passe quelque chose d'inhabituel. Bref, je dormais, mais je me suis faite réveiller par des kobolds et surtout un oiseau gigantesque. Très agressif en plus pour un oiseau. Bref, j'ai eu juste le temps de me lever et dégainer ma lame qu'on m'attaquait violemment. J'ai appris plus tard que ce n'était pas de la faute aux kobolds mais qu'ils étaient sous l'influence néfaste de leur shaman, bref je leur ai pardonné. Le combat a été intense mais submergée par le nombre et cette saloperie de piaf, je suis tombée. Quand je me suis réveillée, ils étaient à deux doigts de me sacrifier à un démon, vous imaginez ça ? Sacrifiée à un démon ! Heureusement, pendant mon inconscience, les Porteurs de Charte sont enfin arrivés et le combat faisait rage. Oooouf... le sacrifice n'était plus d'actualité vu que le shaman est mort, son piaf et le démon aussi. Et du coup, les kobolds sont nos amis et on est en train de faire la fête. Thanys m'a d'ailleurs promis une danse ! Et j'espère que vous allez nous rejoindre et qu'on dansera ensemble aussi. Et avec vous aussi Hélios, euh... le Magnifique. »

Un sourire immense ponctua son discours pendant que ses cheveux voletaient joyeusement autours de son visage.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#234 Envoyé le : mardi 8 septembre 2020 22:15:23(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

32 / 35


Darmrok accueille la petite pique du huline avec une incompréhension manifeste, doublée d'une intense réflexion.« Quand un demi-orc rit... » Commence-t-il en se lissant la barde, « ouais, c'est pas faux. Enfin... En ce qui me concerne, ça ressemble plus à un hoquet. Après, j'ai connu bien plus d'orcs que de demi-orcs. Certains orcs, quand on les surprend et qu'on les fait marrer pendant qu'ils bouffent, ils dégueulent carrément. Savent pas se tenir. Toi tu les ferais peut-être marrer, mais pas longtemps je suppose. Là d'où je viens, au Crâne Cornu, on n'avait pas trop de bouffons. Chez les orcs, les bouffons c'est des prisonniers, et le truc qui fait le plus marrer les orcs, c'est de torturer les prisonniers. Quand y'en a qui implorent pitié ou demandent après leur mère pendant qu'on les fait bouillir, ça peut carrément mettre l'ambiance, faut reconnaître, » répond-il le plus sérieusement du monde, avec le souci évident de bien faire et d'être exhaustif dans sa description. « Par contre, si on ne renouvelle pas régulièrement le stock, on est vite à court de bouffons... » Il semble que la dimension humoristique de la réflexion d'Hélios lui soit totalement passée au-dessus de la tête.

Tandis que l'attention du "chat-qui-parle" est à nouveau accaparée par ses deux amies, l'une semblant plus heureuse de le voir que l'autre, Darmrok observe les mouvements gracieux de sa longue queue touffue. Ses va-et-vient intempestifs, plus ou moins corrélés au rythme de sa voix, ont l'air de fasciner le demi-orc, qui la contemple comme si elle était animée d'une vie propre, disposant de son libre-arbitre. Cédant à son envie de jouer avec, il le met à la caresser lorsqu'elle passe à portée, de main, ou à essayer de la titiller. Il n'a pas du tout l'air de réaliser que le fascinant organe est dépourvu de conscience et, qui plus est, qu'il appartient à quelqu'un...

SAG -4

Modifié par un utilisateur mardi 8 septembre 2020 22:16:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#235 Envoyé le : vendredi 11 septembre 2020 14:00:41(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 136

Alaëiel

17 / 17

CA14 (C10 ,D14)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


Si la pique d'Helios tombe à coté de sa cible, elle est néanmoins suffisante pour provoquer un soupir... Qui se transforme en sourire attendris en voyant le pelage boueux et le pelage de l'huline qui se gonflerait presque lorsqu'il salue.

« Le Taldor hein...  » Remarque t'elle dans un sourire en coin... veillant à ne surtout pas relever la suite du discours. Tant qu'elles ne semblaient pas y prêter attention, les autres ne le feraient pas non plus. Quoiq-
Visiblement Tinufaë n'était pas tout à fait aussi patiente... s'amuse t'elle.

En même temps, des deux... c'était probablement elle la plus fière. La diplomatie au bout de la rapière...

Retournant son attention aux autres présents, l'arcaniste désormais boueuse, salue joyeusement l'autre nouvel arrivant.

« Garvin, vous devriez nous faire plus souvent ce genre d'arrivée surprise. Ou vous reconvertir dans la profession de guide. Vu le nombre de personne qui sollicitent vos services. Ils n'ont pas été trop insupportables j’espère ? Surtout celui là...? Mais ça fait plaisir de vous voir. » Complété t'elle avec un sourire charmeur.

Il faut cependant battre en retraite devant le babil d'Amaranthe... Qui constitue à ce jour son arme la plus redoutable..

« On y retourne ? il y a de la viande en train de cuir...

Et... Darmrok... Si tu tient à importer certaines coutumes par içi.. heu.. ben pas celle là hein. Je veux bien croire que c'est festif tout ca, mais je suis délicate moi. J'ai l'estomac fragile... Et puis on manque de réserves de gens...  »


Et puis c'est vilain... Pauvres bouffons. Ca conforte ses prejugés sur les yrchs. Mieux vaut incanter d'abors puis seulement poser des questions. Et si le fidèle de Gorum semble trouver un nouveau jouet dans l'appendice posterieur du huline, elle laissera ce dernier defendre comme un grand sa queue...

Diantre qu'il est étrange de formuler cette pensée...
En attendant elle les entraîne de nouveau vers le banquet. Et note qu'il va falloir coincer Helios lorsque les autres porteurs de charte n'y prêteront plus attention.



Offline Capuche  
#236 Envoyé le : vendredi 11 septembre 2020 22:29:28(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

21 / 21

CA 16
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)



Bon... bien que ne saisissant pas pleinement le pourquoi de ton état, tu en as parfaitement conscience, de même qu'il t'est assez aisé de réaliser qu'être le seul à jouer le renfrogné...
La pique de l'huline sera donc soigneusement ignorée par autre chose qu'un sourcil arqué, réaction naturelle que tu arrives à temps à contrôler.

Après tout tu n'es pas le plus à plaindre, et pourtant Darmrok réagit infiniment mieux que toi... étrange.

Ah... ainsi donc Garvin avait déjà guidé Amaranthe? Il est vrai que tu n'avais pas particulièrement fait attention au comment la damoiselle s'était retrouvée ici. Tu avais du rater certaines explications. Ou on n'avait pas jugé utile de te les confier...
~Arf voilà que tu recommences à geindre~

En attendant, en voilà toujours un qui n'a pas encore dévoilé la raison de sa présence ici et qui préfère plutôt parler des non-raisons de celle-ci... Ou il est vaguement question de Taldor et de rentrer chez soi, ce qui ne fait pas grand sens à tes yeux pour l'instant, dans l'attente que tu es de la véritable réponse.
~Allez mon grand, quelque chose t'insupporte chez lui, mais oublie pour l'instant. Et ne cherche pas à comprendre le pourquoi de ce ressentiment. Tu ne vas pas être le seul à...~

Quoique... Tinufaë semble te battre à plate coutures sur le terrain. En voilà clairement une qui n'est pas ravi de voir cet hurluberlu apparaître.
Décidément.... Il y a soit un réel passif entre eux, ou bien sa présence en dérange profondément une, pour une raison qui restera à identifier.

Pour l'instant... tu préfères retourner à la bonne chère et essayer d'oublier cette aigreur d'estomac.


Offline Hikari  
#237 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 23:41:24(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 1/1



« J’en serai ravi. » répondit Hélios à Amaranthe, s’inclinant légèrement, davantage par politesse ou sens théâtral qu’autre chose.

En revanche, l’huline ne comprit pas si le demi-orc n’avait pas saisi son humour ou s’il s’était lancé dans une répartie des plus… froides. La description des tortures provoqua chez le barde un frisson dressant les poils de sa peau à l’unisson. L’idée même d’être bouilli vif… Brrrr. Quelle horreur.
« Euh... oui. Enfin j’imagine… » répondit-il, confus, s’imaginant encore quel supplice affreux cela devait être.

La fête donc. Voilà ce qui avait lieu dans ce petit coin du monde. Eh bien, j’imagine que nous l’avons mérité après tout, voyons si nous pouvons nous joindre aux festivités.

Tandis que le géant musclé lui touche la queue, Hélios hausse un sourcil, mitigé quand à la réaction qu'il devrait avoir. Si la sensation n'est pas pour lui déplaire, la situation n'est pas des plus appropriées, et une sueur froide lui parcourut l'échine quand à l'idée que le demi-orc puisse soudainement tirer sur son l'appendice, potentiellement "pour mettre l'ambiance". Mais un retrait violent du nouveau jouet du géant risquerait d'avoir des répercussions... fâcheuses. L'huline décida donc de faire comme si de rien n'était dans un premier temps, envisageant de s'éloigner dès que l'occasion se présenterait.

Hélios attendit de voir si d’autres regards ou questions lui étaient adressés avant de suivre Alaeiel jusqu’au banquet. Pourvu qu’il y ait autre chose que du gibier…

Modifié par un utilisateur dimanche 13 septembre 2020 10:21:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
12 Pages«<101112
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET