Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

14 Pages«<121314
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline MRamius  
#261 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 13:27:39(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,129
Localisation : Cannes, 06

Valéria
CA 16 (C14,D12)
Ref+7 Vig+1 Vol+1

7 / 9


Le petit groupe fût donc chaleureusement accueilli dans le giron des proches de Joanna, l'auberge était propre et chaleureuse ... rassurante. Et que dire du propriétaire ? Prévenant, attentif et protecteur, la jeune femme avait de la chance de l'avoir.

Après avoir assisté aux retrouvailles ronronnantes, mi amusée mi touchée, Valéria vint s'asseoir prêt de l'âtre et laissa la chaleur regagner ses jambes engourdies en écoutant parler les autres.

La situation soudain lui sauta au visage, embrasant ses joues; elle avait été ridicule, faire un tel numéro, menacer la Trant et forcer Cap'tain à intervenir, lui qui avait sans doute bien autre chose à faire ... Elle se sentit terriblement mal à l'aise, ridicule et négligée dans sa tenue déchirée.

Il lui fallait une tenue plus digne ... et plus confortable et ses dagues !

Regardant par la fenêtre, la roublarde tente de se repérer dans le dédale des venelles et estime le trajet ...

Hikari, la taverne est-elle loin de mon petit F8 mansardé ? Valéria peut-elle faire l'AR rapidement ?

Offline Luciole  
#262 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 15:51:09(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 123

Nicholas

20 / 20

CA15 (C11, D14)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


Se fiant à l'avis de Cyrielle quand aux risques potentiels pour son oncle, et après un probable passage au Temple de Pharasma -ou plutôt une attente devant celui ci le temps que le corps de l'enfant y soit déposé, le jeune dandy a suivis jusqu'à l'Ours Gris.

L'ambiance est bien différente de l'après midi insouciante où il y avait rencontré Martella songe Nicholas. Déjà les regards adressés... sans doute les traces de sang sur leurs vêtements et l'état de ceux ci sont ils de bons indicateurs de leurs provenance... et ensuite... et bien... malgré la bonne odeur qui flotte, c'est étrangement vide songe il en habitué. Que ce soit en bas, ou en haut... Enfin, étrangement... ou pas.

Dire que c'était censé être un jour de fête...

Joanna se blotti dans les bras du propriétaire, y trouvant visiblement un certain réconfort. Oui, bien sur, la chaleur et le soulagement d'être auprès des siens.

« Merçi. Effectivement quelque chose de chaud sera agréable...  » Réponds il d'un ton sobre, l'esprit visiblement absent... avant qu'un éclat de vie ne se fasse de nouveau voir, tandis que presque par réflexe un sourire en coin se fait. Vide. Il n'avait pas le cœur à sourire...

« Oh, vraiment ? Planifié par le Qadira...? Si c'était vrai, c'aurait pu être un motif d'union mais... malheureusement, nous étions au premières loges et ... » il secoue légèrement la tête... « la Porte de l'Est n'a rien à voir là dedans. Nous n'avons pas besoin d'eux pour de telles tragédies. Le Grand Prince a perdu le vote d'aujourd'hui, les sénateurs venaient d’entériner la position de la Princesse comme héritière et il ne l'a pas supporté... »

Une pensée quand à ce qui se savait sur les tendances des Stavians à la folie... Mais il ne le dira pas. Sa mémoire était déjà irrémédiablement liée au massacre qui venait d'avoir lieu. Inutile d'en rajouter...

« Vous imaginez bien ce qui s'est passé derrière... » complète il sombrement...« Il ne fera pas bon sortir ce soir... »

Une fois que chacun abreuvé, le jeune noble échangea un regard avec sa fiancée...

« Valéria, Joanna, Ernesto... La proposition de Maître Hercule est très juste, autant monter, l'étage sera le plus adapté je pense pour nous poser réellement... »

Ils allaient avoir besoin d'une intimité pour discuter que la salle ne leur offrait pas. Surtout avec si peu de monde... les discutions s'entendaient d'autant mieux.

Suivant Cyrielle, Nicholas se dirigeat donc vers l'une des alcoves de l'étage, à la fois plus confortable et infiniment mieux isolée... Après tout, elles étaient toutes vides. Et s'il fallait attendre que Valéria fasse un rapide trajet, et bien il n'étaient plus à quelques dizaines de minutes près.

Modifié par un utilisateur lundi 25 novembre 2019 15:52:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Chrome  
#263 Envoyé le : mardi 26 novembre 2019 21:05:46(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



Le corps de Dimitri était désormais soigneusement emmitouflé dans le rideau de velours, ça devrait suffire à le transporter jusqu'au temple. A coté de lui, les corps de ses deux parents gisaient eux aussi... Captain avait mis quelques temps pour les remettre, tellement les blessures les avaient amochées.

C'était donc une vie d'orphelin qui attendait le gamin... Mais il avait promis et une promesse était une promesse, c'était tout ce qui différenciait encore les gens honorables et les autres de nos jours.

« Depuis peu, mais oui on peux dire que je le connaissais » répondit il à la noble.

« C'est gentil de votre part, mais je préférerais m’acquitter de cela seul, à moins que vous puissiez m'avancer une très grosse somme d'or, ce que de toute façon, je ne pourrais pas accepter... donc....

Mais merci encore. »
poursuivi t'il le visage dépité.

Il se releva, puis chargea le rideau sur son épaule.

« Je vous rejoins le plus vite possible à l'auberge de Sac-à-vinaigre ».



Hikari.





Hikari. Pour ce troisième paragraphe, je passerai par le topic perso de Captain, ce sera plus simple et ça devrait se régler rapidement, ça n'impactera que peu le restant du groupe ni l'aventure. Comptez une bonne heure de retard pour Captain au RDV de l'auberge.



Quand Captain finit par rejoindre l'auberge de Sac à Vinaigre, la douce sensation de familiarité de la taverne et la chaleur ambiante lui fit du bien. Même si la nouvelle n'était probablement pas encore parvenue jusqu'ici, il appréciait comme il se devait le peu de repos et la tranquillité du lieu qui s'offraient à lui.

Joanna avait retrouvé son sucre et son père, elle semblait revigorée par ces retrouvailles. Tant mieux se dit il, il lui faudrait bien ça pour oublier, si tant est qu'elle le pourrait... Ce dont il doutait fortement, on n'oublie pas une journée comme ça, jamais.

Valéria semblait aussi accusé le coup, attablée et pensante, elle donnait l'air de ressasser quelque chose. Captain espérait simplement que ses funestes dessins à l'encontre de Malphène Trant étaient définitivement enterrés, sinon ce serait problématique entre eux, c'était certain.

Quand aux deux nobles, comme à l'accoutumée ils drapaient leurs émotions dans un habituel détachement social de façade, comme si ce qui c'était passé aujourd'hui était finalement la conséquence logique d'une tractation politique qui avait mal tourné.
Captain ne savait pas s'il devait les envier pour la hauteur qu'on leurs avait appris à prendre ou les plaindre pour ne finalement jamais pouvoir vraiment exprimer ce qu'ils ressentaient.
Mais il ne s'en faisait pas trop pour eux, bientôt reviendrait à la table le grand jeu de la politique, ils auraient probablement un échappatoire pour occuper leurs cerveaux.
Et même si leurs implications d’aujourd’hui venaient à se savoir, il s'en faisait davantage pour ses deux autres camarades féminines qui ne pourraient pas bénéficier de l'appuis d'une famille puissante ou de mercenaires grassement payés pour les défendre.

En attendant, il devrait rester avec elles, les chances de retrouver Martella augmentaient d'heure en heure et il n'était pas question de saborder leurs chances si près du but. Ni de les abandonner à leurs tristes sorts. Martella n'aurait pas voulu ça de lui.

A son arrivée, le petit groupe avait rejoint une alcôve à l'étage, pour bénéficier d'un peu plus de discrétion surement. C'était pas plus mal vu la journée passée, à lui aussi un brin d'isolement lui ferait du bien... ça et un petit remontant, après tout il l'avait grandement mérité.

« Salut Hercule! Tu peux me mettre une petite bouteille de ton choix s'il te plait, que ça m'aide à réfléchir. ».

Il monta bouteille en main et sans faire trop de bruit, alors que ces compagnons discutaient déjà, il s'assit sur une banquette de l'alcôve et se servi un gobelet.

« Désolé pour le retard, j'avais des choses à régler, je vous en dirais plus un peu plus tard. »

Il écouta avec détachement les quelques répliques citées de ci de là, son esprit ressassait encore les différentes informations de la journée, tentant de structurer au mieux son raisonnement qui était sans cesse interrompu par une unique pensée... Comment diable allait il pouvoir trouver une telle somme en si peu de temps?



Online Hikari  
#264 Envoyé le : lundi 2 décembre 2019 09:43:03(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 97
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Pour info ici aussi, ça ne mange pas de pain :
Je vous invite à profiter de ce sujet pour faire un peu de team building et mettre vos envies, craintes et ressentis à plat.

Je vais également mettre à jour dans le fil HRP ce que vous pouvez présumer de l’avenir du Taldor, à votre niveau, vu que le sujet risque d’être abordé.

Lorsque vous considérerez que vous êtes prêts à continuer, faites-le savoir, que je lance la suite.

Offline MRamius  
#265 Envoyé le : mardi 3 décembre 2019 12:54:17(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,129
Localisation : Cannes, 06

Valéria
CA 16 (C14,D12)
Ref+7 Vig+1 Vol+1

7 / 9


Le Qadira ! Vraiment ? Le Qadira .. le Qadira c'était ce pays frontalier qui était ... loin, trop loin. Valéria haussa les sourcils désemparée face à sa propre ignorance. Mais heureusement Cap'tain ouvrait une porte de secours dans laquelle la jeune femme s’engouffra.

« Moi aussi ! Il faut que je me change et, et ... que je m'équipe mieux .. je reviens vite moi aussi ... Cap'tain ! » et la jeune femme d'emboîter le pas du reître.




Un peu plus tard dans la soirée c'est une Valéria équipée de pieds en cape qui poussait la porte de la taverne et se dirigeait, non sans avoir salué le taulier d'un signe amical, vers l'étage qui leur était dédié et rejoignait le groupe déjà attablé juste au moment où Joanna arrivait avec un plateau de victuailles ...

Modifié par un utilisateur mardi 3 décembre 2019 13:01:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Hikari  
#266 Envoyé le : lundi 9 décembre 2019 13:51:25(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 97
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Je poste la suite, mais vous pouvez continuer la discussion du fil secondaire en parallèle pour ceux qui le souhaitent.




Avant toute chose, Cap’tain, Nicholas et Valéria, vous allez me faire un petit jet de Vigueur.

Je pars du principe que vous vous couchez tôt (il y a d’ailleurs de fortes chances que vous soyez fatigués après cette journée), décidant de partir de bonne heure le lendemain matin à votre rendez-vous, surtout si vous craignez des ennuis. Prenez également en compte que le halfelin vous remercie chaudement, mais n’étant ni un aventurier ni un combattant, il ne sera pas de la partie.

Si vous souhaitez faire quelque chose pendant la soirée ou la nuit, c’est à ce moment du récit. #Cayden



Au petit matin, vous êtes réveillés par Jowuan après une bonne nuit sur les canapés moelleux. Certains ont pu se lever plus tôt, par habitude ou pour être prêts le plus tôt possible.

Si la taverne et demeure d’Hercule n’est pas une auberge d’hôtes, elle n’en reste pas moins un établissement de qualité disposant du minimum nécessaire pour satisfaire le confort d’un noble. Banquettes pouvant faire office de lit, coussins, lampes, victuailles... le seul bémol est l'unique salle de bain du bâtiment, pièce à l'usage privé d'Hercule et de Joanna en temps normal. De bonnes odeurs de boustifaille remontent à votre étage tandis qu’Hercule s’attelle à vous préparer un petit quelque chose pour votre remplir l’estomac, pour ceux qui le souhaitent bien entendu. La taverne, pas encore ouverte à cette heure-ci, est d’un calme étonnant. Chaque bruit semble décuplé en conséquence, de chaque parole au moindre craquement de parquet.

Tandis que la ville se réveille doucement, la plupart ignorant encore les événements sinistres de la veille ou n’en ayant entendu que les rumeurs, vous avez le temps de vous préparer à la dure journée qui s’annonce. C’est l’occasion de faire quelques échauffements, de réfléchir ou encore de préparer sorts et décoctions. Compte-tenu des événements récents, vous savez pertinemment que la situation en ville risque de se dégrader à grande vitesse. La plupart des hautes instances de la ville doivent déjà être au courant, et si la situation est critique, elle sera probablement rapidement sous contrôle… pour l’instant, et à la manière forte.
En tant que chef des armées, le Haut Stratège Pythareus aura logiquement le pouvoir d’appliquer ses mesures, voire de prendre la régence le temps que la situation soit réglée. S'il n'est pas question de lui laisser le trône, ni de pouvoir provoquer une guerre, il aura en revanche les pleins pouvoirs pour ce qui est d'appliquer une loi martiale sévère. Les plus ambitieux vont avancer leurs pions, voire ont déjà commencé à le faire. La ville -et par extension le pays- ont de fortes chances de passer sous loi martiale dans la journée et si Martella vous a donné rendez-vous dans l’un des quartiers pauvres de la ville, ce n’est surement pas pour rien. Le lieu n’est pas des plus réconfortants, ni des plus sûrs.




A ce point du récit, je considère que vous avez fait ce que vous souhaitiez faire d’important.

Tandis que vous finissez de vous préparer, quelque chose de lourd heurte par deux fois la porte. Une voix se fait entendre, tandis qu’on martèle la porte :
« C’est la Milice ! Ouvrez ! Magnez-vous l’cul !  »

Grognon, Hercule se dirige vers la porte en râlant vis-à-vis de qui la malmène. Lorsqu’il ouvre celle-ci, prêt à vociférer, personne ne lui fait face. Hormis les quelques passants matinaux, la rue est déserte. Il ramasse quelque chose sur le palier de sa porte, et le ramène vers vous, l’air confus :

« Sûrement une mauvaise farce… Qu’est-ce que c’est qu’ça ?

Cite:
Ils savent tout. Ils sont en route. Arrivez les premiers sur place ou vous perdrez votre Dame de Pique.

C’est quoi ce charabia ? Ça vous parle ?  »
vous demande-t-il, vous montrant un mot accompagné d’une carte, une dame de pique.

Modifié par un utilisateur lundi 9 décembre 2019 13:53:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline MRamius  
#267 Envoyé le : mardi 10 décembre 2019 13:15:45(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,129
Localisation : Cannes, 06

Valéria
CA 16 (C14,D12)
Ref+7 Vig+1 Vol+1

7 / 9


Valéria s'éveilla au point du jour et entreprit une rapide toilette à l'eau fraîche (en tout cas l’espérait-elle) du bassinet trouvé dans sa chambre. Puis elle disciplina ses cheveux courts avant de récupérer ses affaires et de se laisser guider par l'agréable odeur qui émanait déjà de la cuisine ...

Vraisemblablement la première arrivée à l’étage elle vint placer ses coudes sur le comptoir et poussant sur ses pieds elle se pencha en avant ...« Bonjour Hercule, ça sent rudement bon, vous êtes sacrement matinal !  » et la jeune femme de badiner avec le tenancier en attendant le reste de la troupe ...profondément inquiète et derrière cette façade de légèreté.



La roublarde salua ainsi un à un ses camarade d'infortune et maintint le cap de la bonhomie au beau fixe ...



... jusqu'à ce que la milice frappe à la porte ...

Cependant qu'Hercule dépouillait le billet et en lisait le contenu, Valéria ne put s’empêcher se darder son regard sur le Cap'tain qui, lui semblait-il, avait déjà récupéré une telle carte. Et alors même que le message faisait son chemin ... les pensées de Valéria se tournaient vers la Trant et le doute s’instillait ...
Offline Luciole  
#268 Envoyé le : mercredi 11 décembre 2019 18:25:55(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 123

Nicholas

20 / 20

CA15 (C11, D14)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


S'il n'y a pas eut de chambres à proprement parler à mettre à disposition des invités, le jeune noble ne s'en est pas formalisé. Inutile de se plaindre d'un fait sur lequel il n'avait aucune prise (et ni lui, ni aucun des présents ne pouvait faire apparaître la suite luxueuse avec baignoire d'eau chaude dont rêverait)... Du coup, une couverture prêtée par Hercule et une banquette somme toute confortable aux cotés de celle choisie par Cyrielle. Une cloison leur assurant une intimité minimale par rapport aux banquettes des 'salons' adjacents. Mais bien insuffisante à son gout.



La nuit est peu reposante, et le sommeil long à venir malgré la fatigue,entrecoupé de réveils le cœur battant. Tant pis, il faudrait faire avec. Et en attendant, du café bien sombre permettrait d'ignorer cela, et un brin de toilette permettrait de faire illusion à défaut d'un vrai repos. Faire illusion.. ça ne le changerais pas beaucoup. Cyrielle s'est déjà levée. Bon sang de campagnarde... Ah, et au moins Valéria aussi s'il en croit les bruits qui montent du comptoir...
S'étirant, il se change rapidement remplaçant la tunique déchirée des festivités par celle en bien meilleur état récupérée la veille au soir. Qu'à défaut d'être lui même frais, il soit au moins vêtus convenablement.

« B'jour à vous, » salut il à la cantonade, étouffant un bâillement... « puis je vous emprunter votre salle d'eau quelques instants ? » Demande il à Hercule. « Et rêver d'un café bien fort ? »
Le temps de rediscipliner la chevelure, de vérifier que le bouc qu'il fait lentement pousser n'a pas eut de mauvais coup, et de faire une rapide toilette avant de les rejoindre un peu plus réveillé...

« Bien dormis ? »

Maintenant qu'il était de nouveau fonctionnel, Nicholas pouvait recommencer à penser à ce qui les attendait. Déjà connaitre les détails du plan de Martella, puis voir dans quelle mesure, ils allaient pouvoir y participer, et.. et une chose à la fois. Gérer la loi martiale qui allait surement être déclarée. Du moins si ça n'avait pas deja été fait dans la nuit. Ce serait une surprise. Il allait falloir voir aussi les réactions des uns et des autres au fur et à mesure que la nouvelle se répandrait...



Des coups secs sur la porte. La Milice? Par Calistria, quoi encore !?

La carte lui fait froncer les sourcils..

« Une dame de pique...  »

Stavian avait été un roi de coeur... Eutropia ? Non, plus probablement Martella. Et ça avait deux possibilités, soit ils savaient effectivement où elle était, et dans ce cas là, quelqu'un avait lâché l'info. Très improbable que ce soit l'un d'eux, donc restait le trio des nobliaux, Malphène, ou le serviteur. Bon sang, il était beaucoup trop tôt pour réfléchir à pareil problème. Tous avaient des choses à gagner à transmettre l'information... Ça pouvait également être n'importe qui du coté de Martella, elle même n'était pas seule quand elle leur avait parlé, ni qu'elle n'avait pas signalé ensuite qu'elle serait absente quelques heures dans la matinée et c'était au moins aussi probable... Impossible de savoir. Enfin, il était aussi possible qu'ils ne sachent pas où elle était et que cette carte ne soit qu'un moyen facile de les pousser à se précipiter eux et à jouer les fils conducteurs jusqu'à la noble.
Mmmmm... moins probable... aucun intérêt à leur donner l'alarme, à part la précipitation éventuelle...

Bon, dans tous les cas...

« Oui, ça nous dit quelque chose et ce n'est pas une bonne nouvelle. Nous n'allons pas pouvoir traîner. Joanna, même si tu préfère en rester là, peut tu nous rendre un dernier service ? Sucre est remarquablement intelligente et elle connait Martella. Accepterais tu de l'envoyer à sa rencontre le plus vite possible ? Portant un message à son collier pour la prévenir. Elle ira bien plus vite que nous dans la foule, et sera plus discrète si besoin le temps qu'on arrive. Elle pourra aussi te prévenir s'il y a du grabuge avant qu'on arrive non ?

Pour nous, va falloir y aller.  »


Un coup d'oeil aux autres...

« Ca peut être à peut près n'importe qui. Un grand nombre de personnes ont deja commencé à avancer leurs pions et ça peut autant être un ennemis personnel de Martella comme un de ses demi-frères, qu'un adversaire d'Eutropia qui tente de l'affaiblir en éliminant ses soutiens, un des soutiens qui préférerait éviter les concurrents ou même un inconnu qui tente de se faire bien voir de quelqu'un d'autre.  »

Sourire en coin... Ça commence. Et c'est pas foncièrement pour lui déplaire.

« Et va falloir s'y précipiter sans pour autant alerter les patrouilles qui vont pas tarder à patrouiller de façon intensive quand la loi martiale va tomber.  »


thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#269 Envoyé le : jeudi 12 décembre 2019 21:16:04(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 556

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 4/4 ✵

Finalement tous s'étaient retirés... Le départ, un peu précipité de Johana suite à la pique pour le moins... Cavalière de Nicholas me laisse un goût désagréable dans la bouche... Bon sang... Pourvu qu'elle ne se décide pas à cause de ça... Bon. D'une autre manière ça vaut peut-être mieux : réaliser qu'elle avait déjà fait ce choix bien des années plus tôt ne serrait probablement pas particulièrement bon pour son moral... Le truc c'est que je craint de devoir le lui expliquer après qu'elle ai décidé de se ranger... Quoi qu'Hercule a l'air d'avoir la tête sur les épaules et doit bien savoir qu'un artiste est toujours politisé, qu'il le veuille ou non, pour peu que ses mécènes le soient.

Mes yeux menassent de se fermer depuis un moment et même si mon esprit, toujours en ébullition, me hurle que ce n'est pas le moment de dormir je sent que lui aussi souffre de la fatigue de la journée... Je ne cherche donc pas spécialement a retenir ceux qui s'éloigne puis cherche à mon tour a m'éclipser. L'intimité est toute relative mais ça à au moins l'avantage d'éviter d'alimenter les rumeurs plus qu'elles ne le sont déjà.

Après m'être fait délivrée de mon corset par Nicholas, je m'installe et m'endort presque immédiatement.



J'ai dormi d'une seule traite mais conserve néanmoins quelques fumeux souvenirs de mes rêves, signe que mon sommeil a été bien plus agité qu'à l'accoutumée. Un regard sur mon fiancé qui dort met un sourire sur mes lèvres... Voilà un spectacle que j’apprécierais de pouvoir admirer plus souvent. Mais je dois m'éloigner pour des raisons impérieuses aussi j'enfile rapidement la robe récupérée la veille sur le trajet, discipline vaguement mes cheveux (ma mère hurlerait probablement en voyant le peu de soin que je leur accorde ce matin... et plus encore en constatant la coupe peu seyante de ma robe) puis descend...

Mes affaires réglées, je trouve Valéria devant le comptoir et la salue :

« La nuit a été ? »

Franchement j'aurais pu avoir une intonation plus franche ou optimiste pour ne pas laisser entendre que je ne m'attendait pas vraiment à une réponse positive étant donné les événements de la veille...

Lorsqu'un peu plus tard Nicholas descend avec la tête de celui qui aurait bien rajouté une deuxième nuit au bout de la première je ne peux m'empêcher de sourire en songeant aux habitudes nocturnes des citadins... Mais c'est une bonne chose : il aurait fallu aller le réveiller à un moment ou un autre.

« Comme une poutre. Mais je rêve d'un vrais lit. »



A l'arrivée de la milice plusieurs questions traversent mon esprit... Aux ordres de qui travaillent-ils ? Qui compte-t-il trouver ici ? Qu'il n'y ai finalement personne derrière la porte rend la question moins pressente : celui derrière le message que ramasse Hector n'as pas le bras assez long pour faire porter un message a un milicien dès ce matin alors qu'ils doivent tous être sur le pied de guerre. Une bonne nouvelle.

Quand au message en lui-même... il fait irrésistiblement penser aux cartes du cap'tain... Allié ? Ennemi ? Les deux hypothèses se tiennent et même si mon instinct me porte plutôt vers l'une je n'ai pas encore assez d'éléments pour écarter l'autre... Je laisse Nicholas commencer a présenter la situation... Il expose des suppositions auxquelles nous avons probablement tous pu arriver. Mais il est indispensable de les vocaliser pour être sur que tout le monde soit dans la même optique.

« Il faudra également nous assurer que nous ne sommes pas suivis. Il est clair que quelqu'un savait ou nous trouver mais ça peut être juste un moyen de nous faire nous précipiter. Le plus simple serrait que l'un de nous parte avec quelques minutes de retard... Mais c'est risqué. »

Une fois que ce point aura été décidé, il restera plusieurs choses a voir... Que ce soit poser des questions à Ernesto par rapport à son exploration de la veille ou pour voir qui se chargera de surveiller les broches en approchant du lieu du rendez-vous... Mais ce sont des sujets qui pourront être abordés pendant que nous marcherons : il y a un peu de marche pour arriver sur place.
Offline Duck Gauthier  
#270 Envoyé le : vendredi 13 décembre 2019 11:00:40(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,362
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

8 / 8

Sucre

4 / 4


Joanna fût la dernière à arriver. Et elle semblait... bien peu fraîche. Selon les cernes et la chevelure, la nuit avait été agitée. Et la bouteille de liqueur vide semblait dire ce qui s'était passé.

« Bgnonjour... Un monent... »

La bouteille jeté, elle s'éclipsa dans la salle d'eau. Quand elle revient, elle semblait un peu plus fraîche mais à n'en pas douter, elle tuerais le premier à parler un peu fort. Elle s'assit devant le café noir et la carafe d'eau que Hercule, en habitué, avait préparé à son égard. Une fois ces fluides avalés, elle semblait dans un meilleur état.

« Nicholas... Je voulais m'excuser de ma réaction d'hier. Je voulais pas paraître rude mais... j'avais à réfléchir. Tu as eut des propos très... justes et je me devais de songer.  »

Elle regarda Hercule.

« Hercule... Je pars avec eux. Je... C'est mon rôle. IL me l'a suggéré. »

Elle but une lampée d'eau avant de continuer.

« J'ai eut... une vision. Je voulais chercher dans la boisson de quoi m'éclairer. Ça m'a souvent inspiré. Mais là... C'étais autre chose. Je crois que j'ai eut une vision. De Cayden. »

Bien sûr, sitôt qu'elle eut dit le mot de vision, les questions fusèrent.

« C'est flou, j'étais complètement ivre. Mais je me souviens... d'un aventurier tiefflin, un suivant de l'Ivrogne, qui LUI ressemblait, comme avant son ascension. On était... dans une taverne mais... je n'ai jamais vu un tel endroit, c'est comme si elle ne pouvait pas exister ici.

A un moment, le tiefflin s'est approché de moi, il m'a demandé une bière. Mais au lieu de la boire, il l'a versé sur le comptoir. Des ombres en sont sortit, qui ont formée un insecte à tête diabolique, il les a dissipé d'un revers de la main. Puis il m'a regardé et ce regard... Toute la soif d'aventure, tout la volonté de liberté, et la faim d'expérience était dedans, avec de la curiosité en plus. Et là, il a prononcé ces mots : »


« Non, je ne t'ai pas demandé une bière rêvé. Je veux une vraie bière avec toi. Je t'attend, petite soeur. L'alucite menace ta route mais crois en toi et en ça. »

« Et il m'a donné une carte de voyage vierge. Puis... noir complet. Rideaux. »

Elle prit un temps.

« J'ai pas tout compris. Mais je sais qu'il faut que je vienne avec vous. C'est certain. Hercule, je part avec Sucre. Merci pour tout mais je dois comprendre. »



La carte... Elle n'avait pas plus d'idée que les autres quand à ce message mais en tout cas, elle approuvait l'idée de se servir de Sucre.

« Bonne idée. Écrivez le message tandis que je finis de me préparer. Sucre s'en chargera. »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
thanks 1 utilisateur a remercié Duck Gauthier pour l'utilité de ce message.
Offline Chrome  
#271 Envoyé le : vendredi 13 décembre 2019 14:49:58(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



"Captain marchait dans la nuit noire depuis quelques heures maintenant.. Depuis qu'il avait quitté l'auberge de Sac-à-vinaigre pour se diriger vers le hangar du rendez vous dans l'espoir de devancer toute tentative de traquenard.

Ses infortunés compagnons dormaient à point fermés, il avait été facile pour lui de quitter les lieux sans les réveiller et sans attirer l'attention inutilement avec sa paranoïa chronique...
Mis à part Valéria, ils auraient été, de toute façon, un trop lourd poids pour se rapprocher du lieu dit sans attirer les regards.

Trop de choses clochaient dans cette histoire.. Les cartes à jouer n'étaient que le prémisse d'un grand jeu dont ils étaient des pions depuis le début et Captain détestait jouer sans connaitre les règles. Il fallait savoir.

Quand il eu atteint le dit hangar, il repris sa bonne vieille méthode de surveillance, se posant tel un marginal ivre au pied d'une vieille battisse abandonnée.. En espérant paradoxalement que cette surveillance soit courte et infructueuse...

Mois d'une heure après son arrivée, il distingua trois formes encapuchonnées à l'approche, l'une d'elle était probablement Martella, sa silhouette féminine se reconnaissait, l'une des deux autres étant probablement un halfeling au vu du gabarit et la seconde bien plus "carré" devait être probablement un homme de bonne stature à l'allure martiale évidente. Un garde du corps à l'évidence.

Elle n'avait pas mis longtemps à engager son remplaçant..... Une pointe de jalousie pointa en lui, mais il ne savait pas si c'était par pure crise d'égo ou si c'était davantage... Peu importe, il était désormais rassuré, Martella était en vie et le traquenard ne serait pas pour aujourd'hui.

Quand les silhouettes arrivèrent au hangar, Martella baissa sa capuche avant de s'approcher de la lourde porte à battant, laissant les deux autres personnes à l'arrière.

Captain se releva de sa posture d'ivrogne et entreprit de se rapprocher d'eux, après tout il n'y avait plus nécessité de se cacher.

C'est à ce moment qu'il eu sa première surprise. Avant que Martella n'eue frappé, l'homme à l'allure martiale dégaina une lame courte de sa manche et frappa le Halfeling par surprise au niveau de la nuque, celui ci s’effondrant instantanément dans une flaque de sang opaque!! Puis il se tourna alors vers Martella!!

« TRAHISON!! »

Et voilà qu'il était seul à devoir agir, sans soutien et sans plan, il haïssait ça!! Mais il n'avait pas le choix!!

« Attention Milady derrière vous!! » cria il à la noble en bondissant au pas de course!! Mais il était loin...

Martella se retournât immédiatement et fit face à son agresseur, Captain était encore à une trentaine de mètres, il lui faudrait quelques secondes avant d'être sur place!! Pourvu qu'elle tienne!

Ce qu'il vit ensuite changea le cours de sa nuit irrémédiablement...

L'homme rengaina sa lame tandis que Martella eue un air satisfait en regardant la scène. Elle se re-retourna face à la battisse et frappa trois fois à l'aide de la lourde cognée tout en prononçant quelques paroles qui lui parurent inaudibles.

Captain stoppa sa course. Ne sachant visiblement plus trop quoi faire face à ce qu'il venait de voir. Pouvait il y avoir un traître qui venait d'être punis? Martella était donc ce genre de personne? A assassiner froidement quelqu'un, tout traître qu'il était?

Il ne comprenait pas ce qu'il venait de voir. C'était il trompé sur son employeuse depuis tout ce temps? Était il finalement dans le mauvais camp?

La porte s'ouvrit légèrement et les deux silhouettes pénétrèrent dans le hangar, laissant le corps du Halfeling au sol, devant la battisse, comme un ultime avertissement que pourrait laisser une guilde de voleur à ses concurrents.

Captain avança prudemment, il fallait savoir qui était ce type que Martella venait de buter avec froideur!!

Lorsqu'il arriva près du corps, il le retourna minutieusement. C'était un halfeling de très faible corpulence, maigre, vêtu d'atours assez nobles, prouvant par la même qu'il devait être le serviteur d'un noble, voir être lui même de la petite noblesse.. Mais ce qui attira l'attention de Captain, c'était ce masque de bouffon qui dissimulait son visage et cette carte à jouer situé sur à la base du coup, comme épinglé là par le coup de dague de l'assassin...

Un deux de trèfle... Encore une de ces maudites cartes à jouer!!

Il posa sa main sur le masque, le retirant avec méfiance... Et quelle ne fut pas sa surprise...

« HEIN???? DIMITRI!! MAIS QU'EST CE QUE??? COMMENT EST CE POSSIBLE???  » et la cognée du hangar frappa de nouveau trop fois!!!"

« C’est la Milice ! Ouvrez ! Magnez-vous l’cul !  »

Captain releva alors la tête précipitamment, il haletait, la sueur perlant de son front à grosse goutte, son cœur battait à tout rompre.. Il était dans la taverne, attablé et affaissé dans son verre à vin, sa tête était sur le point d'imploser...

Il se prit la tête entre les mains, se frotta les yeux, était ce réel? Ou était il? Quel était ce bruit?

Quelques minutes lui suffirent à remettre tout ça dans le bon ordre... La taverne, Hercule, Joanna, la journée de la veille, les pichets de vins qui s’étaient enchaînés, la fatigue....

« Par tout les diables, c'est quoi ce bordel??!! Pas moyen de dormir ici!!! » s'exclama t'il avant de se relever de la table d'ou il avait visiblement passé la nuit.. Il se rapprocha de la rambarde de la mezzanine, ses jambes étaient à peine en force de soutenir son poids et il tanguait dangereusement, s'aidant comme il le pouvait des murs et du mobilier adjacent.

« Il se passe quoi ici? » dit il en arborant la mine des lendemains difficiles...

Modifié par un utilisateur vendredi 13 décembre 2019 14:53:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Chrome pour l'utilité de ce message.
Offline MRamius  
#272 Envoyé le : samedi 14 décembre 2019 13:48:52(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,129
Localisation : Cannes, 06

Valéria
CA 16 (C14,D12)
Ref+7 Vig+1 Vol+1

15 / 15


Se retournant à demi, la roublarde répond « Une de ces cartes que tu as déjà eues en main, avec un avertissement celle-ci ... Martella est en danger ...  »

Tout en parlant elle pensait au plan exposé par Nicholas et Cyrielle ... « Oui, c'est une bonne idée faisons ça, je vais vous indiquer un chemin à prendre pour vous rendre sur les docks, je partirai après vous avec, en tête, un itinéraire plus court que je me réserve, si je vois que vous êtes suivis je vous doublerai pour mettre Martella en sécurité ... Si je peux je vous préviendrai en laissant sur place ... une pièce de monnaie coincée dans le montant de la porte ... ça vous semble bien ? »
Offline Luciole  
#273 Envoyé le : samedi 14 décembre 2019 15:42:58(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 123

Nicholas

20 / 20

CA15 (C11, D14)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


Un sourire amusé devant la réponse. Comment avait elle bien pu se reposer. Mieux valait ne pas demander..

« Et bien, ma Dame, si cela suffit pour réaliser vos rêves, je tacherais de faire en sorte que vous en retrouviez un le plus vite possible... » réponds il taquin. Qu'on ne dise pas qu'il ne veillait pas au bien être de sa promise.

L'arrivée un peu plus tard de Joanna laisse supposer qu'elle a passé une nuit aussi reposante que la sienne. Surtout au vu des cernes. Mais probablement plus avinée... et elle était au moins autant du matin que lui, c'est à dire pas du tout. Enfin quelqu'un qui avait un rythme de vie décent !

Un léger geste de la main pour lui indiquer que les excuses étaient acceptées... Nicholas laissant apparaître un sourire en coin.
« Et bien tu trouveras bien un moyen de te faire pardonner lorsque l'occasion sera trouvé.  » Réponds il, enchaînant d'un ton plus pensif...«  Cayden est connu pour soutenir les causes justes. C'est plutôt logique qu'il pousse ceux qui l'aiment à faire de même... Enfin... bienvenu dans la danse l'Artiste. »

On allait éviter de rajouter "On va bien s'amuser", c'aurait pu être mal prit. Et pourtant il en était convaincu.



Ernesto fini par se réveiller aux bruits et Valéria lui donne déjà certaines informations. Très bien, ils auraient tout le temps de lui donner les détails plus tard, le temps que le guerrier retrouve ses esprits il y avait déjà des choses à faire.

Un bout de papier donc puisque la magicienne approuvait.

Très chère,
Nous n'avons pas oublié notre petit-rendez vous mais on nous a signalé que des indiscrets comptaient également s'y inviter. Vous faites une cible très recherchée. Nous arrivons mais soyez prudente. La porteuse nous retrouvera avec votre réponse si besoin.


« Valéria, y a t'il une façon de signer, ou un mode de code lui permettant d'être certaine qu'il s'agit de vous ? Sinon, Sucre devra suffire car mieux vaut éviter les noms.
Bonne idée Cyrielle, j'ignore si ça servira à quelque chose, mais nous n'avons rien à perdre à le faire et si nous ne sommes pas suivis, tu nous rejoindra et nous pourrons tous suivre ton itinéraire Valéria pour y être au plus vite, sinon.. et bien nous ferons l’appât pendant que tu la met en sûreté. Ça me va pour la pièce. Entre toi et Sucre, ça double nos chances »


Le jeune noble releva la tête vers l'étage pour terminer le brieffing à leur atout martial.

« A priori ses adversaires ont retrouvé Martella et il va falloir arriver avant eux si nous voulons la retrouver indemne... tout en veillant à ce que ça ne soit pas nous qui les conduisions à elle. Pythareus ne devrait pas tarder à mettre la ville sous loi martiale s'il ne l'a pas déjà fait. Ça pourrait rendre les choses plus difficiles. Grace à toi nous savons à quoi ressemblent les lieux précis, tu nous détailleras ça en y allant ? Tu avais vu les endroits d'où une embuscade pouvait être tendue ? Prêt à y aller ?  »

Une dame de pique... ça lui rappelait la carte d'hier.. du pique aussi... Un As.. ou un Un... En étant objectif, plutôt un Un pour l'instant. Bha, tout était une question d'opportunités.

Modifié par un utilisateur samedi 14 décembre 2019 21:27:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#274 Envoyé le : samedi 14 décembre 2019 22:55:26(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 556

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 4/4 ✵


J'adresse un sourire amusé à Nicholas mais reste muette... J'ai bien quelques réponses en tête mais aucune que je puisse prononcer en publique sans mourir de honte. Et si je suis quasiment certaine que je pourrais envoyer quelques piques en Azlanti sans que Valéria n'y comprenne goûte il y a Hercule qui comprendrait peut-être certaines choses... Et je ne suis de toute manière pas certaine de la formulation. Je me contente donc d'achever mon sourire en levant les yeux au ciel avant de prendre Valéira à parti :

« Ah... Les hommes... Je suis certaine que s'il vois un lit il s’effondrera dedans avant que j'ai eu le temps de faire un pas... »

L'arrivée Joanna me fait sourire dans un premier temps : a en juger son aspect la nuit a été... instructive. Solitaire mais instructive. D'autant qu'a en juger ce qu'elle raconte elle à eu une révélation dans l'alcool... Elle a l'air sincère mais je ne peux m'empêcher de me demander si c'est là quelque chose de réel ou seulement une ruse de son inconscient pour la convaincre de faire ce qu'elle avait envie plutôt que ce qu'elle pensait devoir faire...

Quelques questions et explications plus tard... Je reste songeuse. Il faudrait qu'elle décrive au mieux certains détails pour qu'on puisse en juger au mieux... Mais force est d'admettre que même si j'y ai quelque talent la divination ne fait pas partie des aspects de la magie que j'ai le plus étudié... Et les visions alcooliques de Caiden... Et bien...

En revanche la manière dont elle s'excuse auprès d'Hercule me laisse songeuse pense-t-elle réellement que s'impliquer revient à dire adieu a son ancienne vie ? Étonnant... Mais pour l'heure je préfère laisser au nain le loisir de répondre et me contente de glisser a la jeune femme :

« Et bien... Je serais ravie de pouvoir compter sur toi. Si tu veux bien... je pense qu'il faudra qu'on discute un petit peu politique toutes les deux... mais... Quand tu sera plus fraîche. »



Alors que nous commençons a nous préparer Ernesto arrive... Visiblement au moins aussi frais que Joanna... Bon sang... Je jette un regard a Hercule...

« Par miracle vous auriez pas de bonté de l'alchimiste en stock ? On vas avoir besoin de lui aussi efficace que possible... »

Valéria explique au soldat la situation... Avec un peu de chance ça suffira à lui mettre le coup de fouet nécessaire pour le réveiller mais autrement... Dans tous les cas cette carte constitue un indice intéressant. Je m'assure qu'elle ne porte pas de trace de magie avant de me discipliner pour la prendre elle et le papier...

« Je n'ai pas le temps d'étudier ça pour le moment. Mais avec un peu de chance ni vous ni le messager ne l'auront polluée... ou peut-être que le messager est lui-même l'auteur du message. Dans tous les cas je verrais ce que je peux en tirer quand on reviendra... »

Inutile de penser à celles récupérées par Ernesto la veille... Je ne pense pas être capable de trouver quoi que ce soit sous les monceaux de désespoir qu'il a du y imprégner. Sans rien ajouter je vais mettre ça à l'abris avec les affaires que je vais laisser ici puis range tout soigneusement dans un coin pour éviter que quiconque aille les toucher. Lorsque je redescend, Nicholas à fini d'écrire la lettre et demande à Valéria si elle dispose d'un code pour être certain que Martela comprenne...

Si Valéria n'a pas d'idée, Cyrielle réfléchit un instant puis dit :


Une dernière question avant que nous ne puissions nous mettre en route :

« Si jamais tu ne repère aucune filature... Tu nous rejoindra au bout de combien de temps environ ? Si il n'y a personne derrière nous mieux vaut que nous soyons groupés. Je note bien pour la pièce. »



  • Observer la réaction d'Hercule à l'annonce de Joanna : 1d20+5 donne [7] + 5 = 12
Offline MRamius  
#275 Envoyé le : lundi 16 décembre 2019 12:50:22(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,129
Localisation : Cannes, 06

Valéria
CA 16 (C14,D12)
Ref+7 Vig+1 Vol+1

15 / 15


Convoquer Martella ... jamais l'idée ne lui avait traversé l'esprit. Elle, la vilaine petite fille ? En d'autre circonstances elle aurait sourie.

Alors, face au silence mutique de la roublarde, l'idée de Cyrielle est d'or !

« Oui, faisons ça, non ! Je n'ai jamais ... je n'aurai jamais oser ... »



Alors qu'ils étaient sur le point de sortir elle répondit à la jeune noble ...

« Si tout va bien je ne serai jamais loin , je vais attendre ici et vous regarder disparaître au coin de la rue avant de sortir. Si vous êtes filés, je vous double sinon je remonterai mon retard petit à petit pour que nous arrivions tous au même moment ... ça vous va ? »

Et alors, cependant que la petite troupe finissait de se préparer, le jeune femme vint se placer quelques pas derrière la fenêtre pour les voir s'éloigner en toute discrétion.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
14 Pages«<121314
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET