Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages<123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#21 Envoyé le : lundi 30 septembre 2019 16:20:17(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Infos sur les Kobolds au sein du Taldor :

Le Taldor a passé de longues années à apprivoiser les terres sauvages bordant ses frontières, combattant à maintes reprises gnolls, orcs et kobolds, notamment aux abords des montagnes situées au Nord, les Monts Brumeux, et à l’Est, le Bord du Monde.
Il y a plusieurs siècles de cela, plusieurs tribus de kobolds vénéraient un grand dragon rouge qui terrorisait les plaines aux alentours des Monts Brumeux. Une expédition de grande envergure a eu lieu pour venir à bout de ce dernier. A la mort de cette menace, la plupart des kobolds ont fui de l’autre côté des montagnes, mettant fin à la menace que représentaient les kobolds sur l’Empire.

Depuis, les kobolds sont généralement considérés pour ce qu’ils ont toujours été pour les taldans : des monstres pouvant parler, des engeances de dragon, généralement lâches mais pouvant se montrer dangereux.
Il n’est pas fait part dans les écrits d’un kobold qui se serait démarqué de ses pairs, quel que soit le domaine.

De ce que Nicholas sait, si un « gentil » kobold semble être extrêmement rare, de même qu’un « social », il est connu que ce sont des créatures extrêmement opportunistes, et celui-ci ne semble pas déroger à cette règle.

Précisions :
Le nom du dragon était Apalar. On dit qu'il faisait la taille du Sénat, mais les récits paraissent exagérés. Tu ne sais rien d'autre à son sujet, mais aucun trophée n'a été rapporté par cette expédition, en dehors du trésor de la bête (un amas de choses précieuses pillées par les kobolds).

Modifié par un utilisateur lundi 30 septembre 2019 16:44:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#22 Envoyé le : lundi 4 novembre 2019 10:42:44(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Et du coup :

Les ratfolks au sein du Taldor :

Les ratfolks sont relativement bien vu au Taldor, étant principalement de la classe marchandes. Ils apprécient souvent les arts, notamment la musique, ce qui fait d'Oppara une ville pleine de promesses pour nombre d'entre eux. Néanmoins, ils sont souvent perçus par la noblesse comme une race inférieure, presque animale, prédestinée aux rôles de serviteurs. On aura tendance à les comparer à des animaux plutôt qu'à des monstres (tel un demi-orc par exemple).

Il n'est pas fait mention de ratfolk s'étant illustré dans l'histoire du Taldor. Si cela a pu arriver, ce souvenir a surement été oublié au profit d'un énième humain s'étant démarqué de la masse.


Offline Hikari  
#23 Envoyé le : mercredi 13 novembre 2019 12:58:25(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Plop ! Je poste ici histoire d'éviter un post creux.

Estimation des rubis :

D'après leur taille et leur relative propreté, Nicholas peut estimer les rubis à environ 100 pièces d'or chacun.
Offline Hikari  
#24 Envoyé le : mardi 19 novembre 2019 08:24:55(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Je poste ici dans un premier temps pour laisser le sujet concernant Valéria en tête, mais à terme je partagerai ça sur le fil commun (et sur le wiki lorsque je le mettrai à jour).

Sommairement, ça peut donner ceci (c'est surtout une redite du Discord) :
Pour le moment, tu peux surtout te faire une vague idée des prétendants, mais difficile de savoir qui se présentera vraiment et quels seront ses soutiens.


Du contexte :

  • Carrius Stavian, le frère d'Eutropia, était l'héritier légitime autrefois, avant de décéder des suites d'une mauvaise chute de cheval (Cf wiki).
    Il était très apprécié de tous, et aucun doute ne planait sur sa légitimité. Cependant, il était apprécié pour des raisons assez superficielles : cavalier émérite, sympathique y compris avec le peuple, doué d'un sens de l'honneur... mais il n'a jamais trempé dans le domaine de la politique. Au fond, tout le monde l’idolâtre un peu, encore aujourd'hui, mais personne ne sait vraiment de quel côté il aurait été, chacun l'imagine plus ou moins de son côté. Il est facile de ne pas avoir d'ennemis lorsque l'on n'a jamais eu à prendre de décisions difficiles.


Prétendants au trône :

  • Eutropia Stavian, évidemment. Ce qui la rend illégitime, c'est la loi sur la primogéniture. C'est aussi celle qui te semble avoir la plus grande popularité, rassemblant une bonne partie du peuple et des classes nobles mineures.

  • Lucius Stavian, un cousin éloigné d'Eutropia. Cependant, il est Stavian par sa mère, et donc question similaire : le droit au trône peut-il se transmettre par un parent qui n'est pas légitime ?
    Il n'a pas beaucoup fait parler de lui, mais les conservateurs se rangeront plutôt de son côté.

  • La plupart des familles nobles se sont mélangées avec le temps, et les Stavian, entre autre pour assurer l'union avec d'autres familles, ont des descendants dans bon nombre d'entre elles. Il est donc relativement facile, y compris via falsification, de trouver quelqu'un descendant direct d'une lignée d'hommes depuis un antique roi.
    Au delà de chercher absolument à imposer sa famille, la plupart des familles nobles pourraient également chercher à choisir le camp des gagnants. Après tout, si l'on est la 4ème plus grande famille et que l'on s'associe avec la future 1ère, on peut espérer devenir la future 2nde.
    Par contre, si cela arrive, tu aurais bien du mal à estimer qui va s'allier avec qui : la plupart des familles se détestent cordialement, voyant les autres tantôt comme des alliés, tantôt comme des rivaux. Souvent, elles essayent de conserver une forme de statut quo dans leurs relations pour éviter tout problème.

  • Une famille noble n'ayant aucun lien avec les Stavian pourrait émerger, s'imposant par la force, mais c'est peu probable selon toi : pour faire un réel coup d'état, il faudrait rassembler des troupes, des ressources et des compétences, et les familles correspondants à ces variables sont généralement puissantes et connues.

  • Le stratège Maximillar Pythareus pourrait également revendiquer le trône. Il est issu d'une lignée noble et jouit d'une bonne popularité. Cependant, en dehors de ses activités de chef militaire, il ne s'intéresse pas aux affaires de l'état. Au mieux, il pourrait devenir Régent, mais tu ne le vois pas régner, ni confier le rôle de chef d'état à un quelconque conseil.

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 07:41:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#25 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 00:43:10(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649
Dans une planque malodorante

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5


L'autre groupe est déjà loin lorsque vous sortez à votre tour.

«  Une bonne chose de faite. Je vous suis à présent.  »

Techniquement, ta participation devrait prendre fin à ce moment, le rendez-vous de Martella ayant eu lieu et sa sécurité réalisée. Néanmoins, tes deux compagnons sont encore blessés,et il serait assez bravache donc idiot d'ignorer ta propre condition. Un refuge et le répit allant avec, le temps de regarder tout cela de plus près, ne sont pas de refus.
Et puis en réalité, tu es assez curieux de savoir ou va vous emmener la dénommé Valéria, bien que tu aies une petite idée en tête.

Qui se ressemble s'assemble. La petite main de la Dame Souris au service de la petite main de la Princesse. C'en était d'un touchant. Tes suppositions s'étaient vu vérifiées assez rapidement, et il n'y avait rien d'étonnant qu'une femme progressiste telle que Jeanne soutienne la non moins progressiste... hum comment l'appeler à présent... l'héritière au trône? Quelque chose comme cela, même si tu supputes que rien ne sera aussi simple et paisible.

Pour l'instant, tu découvres le repère souterrain. Si l'endroit ne manque pas de commodités - excellent jeu de mots, tu t'en félicites - il dénote quand même d'un certain manque de classe. Mais il faut lui reconnaître un certain aspect pratique vu la masse de fripouille au même carré. La petite bande à Raven fait pâle figure à côté, en terme de nombre.



Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2



Bon, l’autre groupe a pu prendre un peu d’avance et lorsqu’ils sortent il n’y a pas d’archer pour les accueillir. Ils se seraient sentis malins…

Ils ne sont pas seuls néanmoins, et il reste des observateurs pour leur filer derrière mais même s’il est évident qu’aucun des trois n’est au mieux de sa forme, ils ne sont pas Martella. Détail qui doit avoir son importance..

« Maintenant, reste à arriver sans perdre plus de morceaux dans un endroit sûr. C’est toi la chef Valéria… »

Ils sont donc deux à suivre la roublarde. Une part de son esprit ironise intérieurement sur l’aspect peu attractif des quais. Et sur l’aspect encore moins attractif de ceux qu’ils y croisent. Le gardien de leur futur refuge - le mot est vite dit- semble patibulaire mais presque… Bon sang, on lui annoncerait qu’il y a une prison derrière cette grille qu’il le croirait volontiers. Mais visiblement Valéria connaît le mot magique. La Souris…

Alors… qui que soit cette Souris, elle a suffisamment d’autorité pour leur permettre l’accès à ce lieu de délices et de bonheur à l’état pur.. Et puant, en plus. La bonne nouvelle se console le noble, c’est qu’ils ne sont pas obligés de marcher dans l’eau. Ses bottes ne s’en seraient jamais remises, et s’il avait déjà fait une croix sur le reste, il tenait à ses bottes. Faites sur mesures, dans un cuir à la fois souple, résistant et d’excellente qualité chez un des meilleur artisan de la ville. Elles avaient survécus au Sénat, elles n’allaient pas y passer à cause d’un entrepôt. Ce.. ce serait très décevant. On se rattachait parfois à ce qu’on pouvait.

Ceci dit, les lieux l’intriguent. C’est visiblement très bien organisé, entre intrigues d’influences. Certains égouts devaient donner dans différents parties de la ville, et contrôler l’accès aux quartiers en questions. Permettre de contrôler les issues, et donc les marchés illégaux qui s’y devellopaient. Savoir qui contrôlait les différents tronçon devait être extrêmement riches d’informations.. Et lesquelles de ces factions étaient au services de qui… Tout un domaine qui ne lui servirait probablement jamais mais qui semblaient pourtant terriblement tentant à connaître.

Pour la Souris.. si Valéria s’y rendait, c’est probablement qu’il s’agissait d’une faction plutôt favorable à Martella. Qu’elle travaille directement pour elle ou non d’ailleurs, l’hypothèse n’était pas exclue. Et dans ce cas là ce n’était probablement pas des branquignoles. L’impression qui se dégage des hommes présents confirme ce sentiment. Eux étaient dangereux. Bien plus. Mais probablement aussi bien plus intelligents ce qui permettaient de comprendre..

Celui qui les accueille par contre le surprends, en particulier sa barbe. Aucun Imberbes ne s’y risquerait… Il ne faut que quelques phrases pour que le noble ai sa réponse. Celui là n’est pas un Taldan… Qadirah. Eux seuls parlent de cette manière, même si c’est assez discret ici. Et si certains peuvent tout de même venir commercer, il est certain que celui ci à oublié de signaler sa présence et ses activités. Enfin, pas celles là. Espion ? Peut-être… Mais Martella n’est pas sans contacts au Qadirah non plus... Nicholas se garde de faire de l’esprit, estimant qu’il n’a pas assez de billes pour cela et préférant éviter de faire un faux pas vis à vis de Valéria et se contentant d’adresser un sourire cabotin à à sa remarque et un salut ironique. La chose est cependant notée. Il faudra fouiller quand ils ne dépendront plus de son hospitalité. Juste pour savoir.

La salle qui leur est fournie lui donne l’occasion de se laisser tomber sur un lit.

« Pfffiou… ça va nous faire du bien de poser un peu... Ca ne te coûtera pas trop ? »

En faveur ou autre…
Offline Hikari  
#26 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 08:02:27(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
S’installant sur l’une des couches, Valéria retire timidement ses bandages, décidée à changer ceux-ci et à faire une toilette rapide sur sa plaie. Elle n’a cependant pas l’air de s’y connaître particulièrement en soins, n’ayant probablement pas l’habitude de ce genre de blessures.

« Non… Si on ne s’attarde pas, ce sera gratuit. Mais ici-bas, tout s’achète, y compris l’anonymat. Jeanne propose toute sorte de services.

Ce gars-là, Kassim, est un truand, et un compétent. Il détermine toujours les prix à la tête du client, de sorte que celui-ci ait toujours l’impression d’avoir fait une affaire. La vérité, c’est que c’est un adepte de ce qu’il appelle « les services annexes ». Vous payez pour la nuit… mais pas pour les repas, la protection du repaire, l’entretien de vos armes, leur compagnie… enfin bref, la note peut rapidement monter avec lui.  »

Offline Capuche  
#27 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 12:13:10(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Tu notes la disposition des lieux, tentant de faire coïncider dans ton esprit les quartiers correspondants au dessus de vos têtes. tu n'es pas réellement dans ton quartier d'influence, et la chose est un poil compliquée, mais tu apprécies l'organisation des lieux à sa juste valeur et tente de la mémoriser.
Le Corbeau connaissait probablement les lieux, difficile desavoir si Jonas ou Raven en ont hérité quelques connaissances. Ben que ce que tu aies pu entendre sur La Souris semble correspondre à plusieurs de leurs traits de caractère, il faut reconnaitre que les zones d'influence de vos groupes n'ont aucune comparaison.

Et en l'occurrence, la présence de Valéria, qui après tout est la raison même de votre venue dans cette tanière, est la bienvenue. Qui n'est pas un allié connu ne doit pas faire long feu par ici. Et au vu de leur comportement désinvolte et cette impression de force et sérénité tranquille, les bonhommes qui occupent les lieux sont relativement certains de leur talent et impunité si celles-ci devaient servir.

Celui qui est présenté comme le second de la Jeanne détonne assez dans le milieu. Déjà une capillarité qui ne semble pas vraiment coller avec ses acolytes, de même que ses manières, son accoutrement ou même son apparence. Bon il aurait été étonnant qu'en plus d'une bande, la Souris n'ait monté progressivement son propre réseau.

Réseau marchand? Réseau de contrebande? Le terrain d'activité du bonhomme semble assez facile à cerner au vu de son empressement à discuter tarification. Tu laisses sagement Valéria gérer la situation, vous n'êtes, toi et Nicholas, ici qu'en... pièces rapportées.



« Laissez-moi m'occuper de celà. » Tu lui demandes de s'allonger sur la paillasse. « Je vais devoir vérifier votre pansement, m'assurer que le saignement est tari, nettoyer au mieux cela et repanser au propre.  » Coup d'oeil au jeune aristocrate « Ce sera votre tour après, je veux vérifier que la magie ait suffisamment fait son œuvre. »

Tu t'actives déjà à relancer l'ancien foyer dressé dans un recoin. Pas de matériau propre sans eau bouillante. Et propre de préférence, doutant des ressources locales, tu la négocies et l'on accepte finalement de te servir à la demande de Valéria. Le temps que la température maintenant allongées.
Le saignement semble heureusement contrôle, et la plaie est à moitié fermée déjà. Mais à moitié seulement.

« Il va falloir que je suture cela. Rassurez vous, cela ne sera pas douloureux. Pas plus que la désinfection en tout cas.  » Sourire mi-désolé, mi amusé.

L'eau de vie heureusement, n'est jamais denrée difficile à trouver dans un pareil lieu. Tu t'assures au nez que l'on ne te proposes pas d'alcool frelaté.
L'eau bouillant, tu peux nettoyer tes instruments, y plonger ta charpie pour la désinfecter, avant de commencer la suture proprement parlée. C'est effectivement la désinfection à l'alcool qui est la partie la plus douloureuse, et tu en sais quelque chose. Trois points de suture plus tard pour rapprocher les berges, la charpie appliquée sur la plaie pour la cicatrisation, et tu déroules une nouvelle bande de lin pour recouvrir le tout.

« Voilà, c'est nettement mieux. Une nouvelle dose de magie ou bien du repos pendant quelques jours s'avéreront nécessaire néanmoins. A vous à présent.  »

Force t'est de constater que sur lui, la mage déjà opéré. De sa plaie du bras, plus la moindre trace, pas même une cicatrice. Une peau de pêche, hein.... En revanche, au vu des hématomes du thorax et ses grimaces au déshabillage...

« Ça vous fait mal.... ici ? » La réaction est équivoque et tu lui retournes un sourire rempli d’innocence. «  Moui, ça semble être les côtes. Idéalement, il faudrait vous bander le thorax, pour vous limiter au maximum dans les respirations profondes afin de limiter la cicatrisation des os mais... il est peut être préférable d'attendre d'être en sécurité... de manière plus approfondie. Il n'est pas simple de courir avec la cage thoracique ainsi comprimée. »

Tu as l'habitude de discuter avec tes patients. Prendre le temps de les écouter, éventuellement de les connaître. Les distraire aussi de tes soins et de leur douleur. Là, la situation est un peu particulière, de tes deux compagnons, tu doutes que la première ait réellement envie de s'étendre sur son réseau et sa connaissance de Dame Souris, par simple prudence professionnelle, et l'autre...
Bon reconnaissons que vu sa positon de départ dans ton estime, il ne pouvait que progresser, mais c n'est pas que cela. Force est de constater que le bonhomme n'est pas un mauvais bougre. De là à aborder une discussion bonhomme ? Le lieu n'aide pas réellement à trouver un sujet de discussion.

Alors pour l'instant, tu prends place sur un lit inoccupé, et te déshabille à ton tour pour t'occuper de tes propres plaies.

Modifié par un utilisateur vendredi 8 mai 2020 20:02:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#28 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 16:29:42(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Un adepte des services annexes... C'était très vaste comme domaine.

« Une multitude de petits services si gentiment proposés avec une addition faites sur mesure afin d'être certains d'en tirer le maximum...  » Un véritable cauchemars sur patte pour l'innocent qui tomberait entre ses mains. La bonne nouvelle étant qu'ils ne rentraient pas vraiment dans cette catégorie. Même si le meilleur pigeon était probablement celui persuadé de ne pas l'être...
Il songea qu'étant donné que Valéria semblait plus ou moins appartenir à la famille, il était peu probable qu'on tente derrière de les doubler ou de les écouter... mais... il lui manquait les codes de ce groupe pour en avoir la certitude. Quelles étaient les règles informelles auquel ils obéissaient, quels étaient les codes, l'étiquette...? Valéria pourrait sans doute l'informer. Mais pas ici. Et puis, dans quelle mesure cette étiquette et les loyautés actuelles n'allaient pas être complètement renversées par la situation..

Il n'a pas la main sur ce qui se passe. C'est frustrant, mais... pas seulement. C'est aussi l'occasion d'en savoir plus sur un tout nouveau domaine dont il a conscience de combien il est vaste et des multiples connexions et implications. Perspective délicieusement attrayante. Et d’ailleurs… il peut sans risquer de faux pas -ou alors qui seront attribué à son statut de néophyte de cet univers.

« Jeanne ? C’est elle la Souris ? A entendre, ça à l’air de quelqu’un d’influent.. ? » On lui répondrait ou non. Mais ça valait le coup de tenter.

Se redressant avec difficulté -l’adrénaline redescend, et son effet anesthésiant en même temps, il observe l'autre brun se lancer dans l'étude des blessures de Valéria et lui annoncer son tour ensuite..

« Vous serriez donc médecin en plus de vos autres talents ? » Demande t'il avec une certaine curiosité amusée... et ne perds pas une miette de ce que fait l'imberbe.
Il semble effectivement s'y connaître, et sa connaissance de l’anatomie se fait plus visible. Elle ne se contente donc pas d’y faire des trous… C’est que Martella semble avoir le chic pour trouver des gens compétents ! Il ne s’en plaindra pas.

Viens son tour… Nicholas ignore s’il doit redouter ou non ce moment. Une réponse qu’il obtient très vite lorsque l’enflure narquoise qui l’examine appuie exactement là où il ne faut pas. Oh Bordel ! Le…  saleté… !! Son regard pseudo innocent ne trompant personne (d’autant que chacun sait que tous les médecins ont forcement mauvais fond), le jeune noble lui renvoi un sourire plein de dents…

« Alors je ne sait pas vous, mais personnellement je n’ai absolument pas prévu de piquer un sprint en sortant d’ici.. Question de discrétion… Et s’il fallait le faire, serait ce plus douloureux sans ou avec le bandage ? »

Le médecin trouve enfin à s’occuper de ses propres plaies qui, si le dandy devait être honnête, lui semblent plus importantes que les siennes maintenant que la magie à fait son œuvre… Mais la proposition d’aide a déjà été faite et repoussée. Peut être par fierté professionnelle ? Si c’est le cas c’est assez idiot mais pourquoi pas…

« Et bien… ils ne vous ont pas raté non plus… Vous la connaissez depuis longtemps ? » demande t-il, aussi tranquille que s'il se trouvait dans un salon, après s’être levé et approché des habits mis à disposition. Il doit bien y avoir quelque chose à sa taille et qui ne soit pas trop plein de puces et de poux… ? Poser la question n’engage à rien et… toute information est bonne à prendre. Même le refus de réponse en est une.
Offline Hikari  
#29 Envoyé le : mercredi 6 mai 2020 22:46:19(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
S’allongeant péniblement sur la paillasse, Valéria ne cherche pas à cacher son inconfort. Si les soins qu’elle a reçus ont eu l’effet escompté, la douleur est toujours là, bien présente. Serrant les dents, l’air colérique, elle se laisse faire par Arno. Elle profite de cet instant désagréable pour répondre à Nicholas, entre deux grognements. C’est en partie une manière de s’occuper l’esprit pendant qu'on la rafistole.

«  Oui, Jeanne, alias la Souris ou Dame Souris. Je ne pense pas qu’elle soit "influente" au sens où vous l’entendez. Connue auprès d’une partie du bas peuple, oui. Crainte ? également. Compétente ? Sans l’ombre d’un doute. Mais ce n'est pas quelqu'un qui joue d'influence, comme Dame Martella… Disons qu'elle est connue par ici et qu'elle est efficace, c'est tout.  »

Puis, se retournant timidement vers Arno :
« ... Merci. »

Modifié par un utilisateur mercredi 6 mai 2020 22:59:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#30 Envoyé le : vendredi 8 mai 2020 20:40:31(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Tu t'appliques sur ton dernier point écoutant Valéria répondre à Nicholas. Connue par ici. Un peu plus que cela tout de même. Mais ce n'est pas à toi de baver sur les autres.

«  Médecin, peut-être, mais Docteur, non. Disons que j'ai été formé comme apprenti. Je n'ai pas eu les moyens de m'inscrire à la Faculté, voyez-vous, donc je ne pense pas mériter un titre réservé à certains .. plus aisés.

Voilà qui est terminé, ne me remerciez pas, c'est bien naturel.
Et rassurez-vous, le titre ne fait pas tout. »




Un sourire amusé au dandy

«  En réalité, le bandage dont je vous parle est tellement serré que vous seriez incapable de fournir un effort aussi soutenu que la course. C'est pourquoi je suggérerai d'attendre un endroit véritablement sûr. Ou que vous utilisez à nouveau votre... artefact. »

Tu sembles le mettre au défi de ... 'tricher' à nouveau.

«  Bien qu'il serait sans doute souhaitable de garder pareil pouvoir pour des situations d'urgence ? »



Tu observes ta plaie. Encore une belle estafilade à ton palmarès, qui s'en va a se rajouter à ta collection. Au moins le saignement, dont tu craignais qu'il n'ait repris, semble bien tari. Heureusement la plaie est assez fine, presque comme déjà cautérisée, et tu te souviens de l'étrange sensation de brûlure glaciale qui avait accompagné le coup de faucille de l'étrange bonhomme. Bon une plaie magique pouvait être étrange après tout. Pas d'indication d'un quelconque geste, un bon pansement neuf, du repos, de la patience et ça ne sera plus qu'une cicatrice parmi d'autres.

«  Martella... est experte dans l'échange de services. Disons que moi, je suis ici en tant qu'intermédiaire et prestataire, et oui ce n'est pas la première fois que.... j'exerce pour elle. Notez bien que cette fois-ci est ... assez désagréablement sanglante.
Enfin...
Bref comme je disais, elle sait toujours ou aller dénicher les talents parmi le peuple.
Et vous même dites-moi? Comment cela se fait-il que vous vous trouviez avec elle?  »


Le sous entendu narquois est trop largement appuyé par un sourire trop marqué pour passer inaperçu.

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 14:38:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#31 Envoyé le : vendredi 8 mai 2020 22:59:23(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


La description de Valéria complète bien ce qu'il aurait pu s'imaginer. Mouais... il avait sans doute utilisé un terme inadapté mais il avait sa réponse. Quelqu'un de connu, et de crainte avec une aura d'efficacité... Au vu du milieu qu'il avait entraperçu et les propres tendances de la jeune femme, ca lui évoquait fortement une assassin, opérant elle même. Et vu les individus qui la serv- non.. ce genre de notion n'avait probablement pas court. Ceux qui la considéraient comme leur "chef", elle devait être capable de leur en imposer. Le "c'est tout' n'était probablement pas vraiment 'tout'. Un nom qui avait du pouvoir. Mais... Ca peut attendre un peu... et il pourra vérifier ses suppositions plus tard.

Le noble hocha la tête avant d'écouter la réponse du docteur... Tient... y aurait il un peu de fiel.. Huhu... Il est difficile de ne pas rire devant le soupons de jalousie qu'il entends... heureusement, ses côtes l'aident à ne pas être trop évident.

« Ah mais j'espère bien ! Après, si les titres sont si important à vos yeux et que vous y tenez vraiment, je peut vous autoriser à utiliser le mien... ? » Réponds il avec une innocence étudiée mais peu crédible... « Votre bien être m'importe absolument. »



La description que fait Arno du bandage est bien plus coercitive que ce qu'il aurait imaginé. Aië... Nicholas botte en touche. Autant lui abandonner cette main sans même tenter de la disputer.

« Ah... Et bien... je me range à votre suggestion première. Il faudra attendre d'avoir un peu plus de temps... »

Tss tss... On ne le mettait pas au défi ainsi. Il en fallait plus pour le provoquer, et il n'allait tout de même pas vider davantage cette baguette qu'elle ne l'avait déjà été. D'autant plus que si Cyrielle était capable de refaire son intervention de tout à l'heure...

« Une baguette mon cher, artefact est bien trop flatteur, il s'agit d'une baguette de soin léger.. Mais vu son etat, si l'urgence est réelle inutile de compter dessus, elle ne suffira pas à réellement sauver la situation. La retarder peut être. » Complète il en portant sur le morceau de bois un regard légèrement dépité. C'était certes leur veine de l'avoir eut... mais quitte à, Wissylka aurait pu leur offrir mieux qu'une seconde main.



« Vous êtes cependant sur que vous ne désirez pas une aide pour votre propre plaie ?  »Curieusement la question semble être totalement dénuée d'ironie.

Il retient un soupir à la réponse à sa première interrogation. Bon, il ne s'attendait pas à une réponse ce qui était déjà positif en soit, mais... ce dernier aurait pu éviter de mentionner un nom. Même si ce nom était un secret probablement déjà dévoilé avec la présence de Valéria mais... il ignorait à quel point celle ci avait fait état de sa relation avec Martella. Après tout, une carte même mineure pouvait être un atout à un moment ou un autre. Tant pis. Même si c'était vrai que Valéria elle même l'avait mentionné avant. Bon sang, il était fatiguant de devoir tout expliquer...

« Intermédiaire et prestataire... comme c'est joliment dit, » murmure t-il.Oui, la Batarde des Lotheed était connue pour ça, ses talent à savoir tisser un vaste réseau... Et elle était douée la renarde. Pensif, il ajoute.. « . Mais je craint que cette fois ne soit pas unique. Les enjeux montant, les choses vont devenir plus... mouvementées dans les temps à venir si vous continuez à travailler dans ce domaine.  »

Les pions doués étaient toujours utilisés dans le Grand Jeu. Martella ne le lâcherait pas aussi facilement...

« Pour ma part, et bien... » Il ne pouvait pas vraiment déclarer qu'il n'aurait raté cette occasion d'obtenir des cartes pour rien au monde et qu'il trouvait l'entrelacs de complots, d'alliances, de non dits, de pressions et de sous entendus absolument fascinant... Son vis à vis ne pourrait probablement pas comprendre l'exaltation qu'il y avait a rajouter des dizaines de pièces sur un échiquier de la taille d'un Empire... Et pourtant... «  il s'agit d'histoire de famille et de cœur. Elle est la cousine de ma promise, et elles sont très proches. Elle aurait été inconsolable s'il lui été arrivé quelque chose. »

Et probablement moins pour la perte de sa cousine que pour la perte des possibilités qu'elle ouvrait. Ah, la délicate alchimie des relations familiales. Encore un thème compliqué à expliquer pour quelqu'un n'ayant pas grandit dans ce milieu.
« Comprenez qu'une telle perspective m'était insupportable, surtout après la tragédie d'hier. »

Le sourire du parfait courtisan. Légèrement ironique.

Ah.. d'ailleurs... Se levant, Nicholas se dirigeât vers les vêtements qui avaient été mis à leur disposition, cherchant quelque chose qui pourrait être à sa taille.

Modifié par un utilisateur vendredi 8 mai 2020 23:00:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#32 Envoyé le : samedi 9 mai 2020 14:44:32(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5



« J'ignorais vous étiez Docteur » surprise feinte « et je doute vous puissiez me déléguer votre diplôme. »
Humeur plus morose
« Quant aux titres de noblesse, voyons... cela fait longtemps que je n'en ai pas été jugé digne. ne vous mettez pas dans l'embarras pour moi. Et puis... » Retour d'un sourire narquois «  Je suis certain que vous ne faites pas partie des nobles les plus déméritants, alors diantre, accrochez vous un peu mieux aux honneurs de votre famille. »


Curieux personnage tout de même, un instant il semble se ficher de votre personne et l'instant d'après, volontaire pour vous aider...
Bon... tu n'étais pas étranger à l'activité et avais peut-être tendu le bâton..

«  Pour ma plaie, cela devrait aller, je n'aurai pas besoin de votre aide 'manuelle', le temps de finir ce pansement;..
Après si votre 'baguette' peut apaiser quelque peu la douleur... J'ai l'impression que la faucille de cet énergumène n'était pas des plus banale, cela semble encore me brûler de l'intérieur. »


Espérons que c'est magique et non pas un poison...

«  Quant à ma participation aux évènements à venir... Je crains que ma collaboration avec votre petit groupe ne touche incessamment sous peu à son terme. J'avais été envoyé comme observateur et guetteur autour de votre entrepôt, et je crois que votre charmante petite réunion touchera à sa fin dès que nous aurons retrouvé les autres.
Mais allons, ne soyez pas triste...Il reste possible que nous nous recroisions après tout si comme vous dites, les évènements s'enchaînent. Après tout, notre amie commune sait comment me trouver, et a toujours su trouver les motivations nécessaires pour que je la suive dans ses projets.  »


En ce qui te concerne, si ton veston est foutu, ton manteau reste suffisamment impeccable pour que tu le gardes.
Adieu chemise ensanglanté et gilet déchiré... que trouvera-t-on dans cette penderie branlante?

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 21:59:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#33 Envoyé le : samedi 9 mai 2020 17:42:43(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Si la mention de la relation d'Arno aux titres de noblesse peut sembler intrigante, c'est la suite qui laisse Nicholas incrédule. Co- comment ça "accrochez vous aux honneurs de votre famille"... ?!? Il venait vraiment de se faire tancer par rapport à...

Le jeune sang bleu sent un fou rire monter qu'il tente de réprimer sans succès...
« Oh... mais... Vous êtes fabuleux... Aië mes côtahahaïeaïe... »
Se calmant petit à petit, bien forcé... Il ajoute.
« Ah mais sinon, tout égo mis à part, mon nom est déjà un titre à part entière... » Visiblement, le commentaire a suffit à égayer sa matinée. « Honorable on ne me l'avait pas encore sortit, mais je doute qu'un seul Karthis ai vécu assez pour souffrir la honte de ne pas être à la hauteur.. »

Certains étaient morts jeunes par contre. Ou d'une manière très honorable... Tss... quel dommage qu'Octave n'ai pas eut ce genre d'idée brillante. La situation aurait été plus simple...



Haussant les épaules fatidiques, il constate.
« Malheureusement pour la douleur... Ca ne soigne guère que la blessure en elle même, pas ses effets annexes.  »

Une tunique d'une propreté douteuse et une écharpe suffisamment sombre pour pouvoir dissimuler son debut de barbe et s’il se sent tout aussi crasseux dans cette tenue, au moins est ce moins… sanglant. Et donc bien plus discret. Un gilet complètement ça correctement.

Nicholas ne réponds pas tout de suite… s’attardant quelques instants, songeur.

«  Vous n’aurez probablement pas le choix. Enfin si.. vous pourrez peut-être faire le choix de rester à l’écart volontairement. Mais quelque chose me dit que des amitiés et des services depuis longtemps mis de coté vont ressortir du placard.  » Martella était plus dure que ce qu’elle laissait paraître. Et… si elle avait des cartes, elle ne s’interdirait pas de les jouer juste pour des considérations morales. «  A votre place, je ne serais pas aussi certain d’en avoir fini. »

Il y a comme un amusement dans ce constat...Un regard en coin vers le… mercenaire donc…

«  Histoire que vous sachiez pleinement où vous avez mis les pieds, il s’agit du Grand Jeu. Et elle a déjà commencé à s’impliquer dans la course.  » Inutile de préciser la course pour quoi… n’est ce pas ?«  C’est le genre de tourbillon qui, si vous y mettez une main ne vous relâchera pas et n’aura aucune pitié si vous n’avez pas les épaules. Mais c’est aussi une opportunité. Un quitte ou double pour ceux qui osent la saisir... »

On n’arrêtait pas la politique parce qu’on en avait envie, mais seulement au moment où celle ci en avait fini avec vous..

Offline Capuche  
#34 Envoyé le : samedi 9 mai 2020 22:31:19(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5



Il fallait te reconnaître un défaut, c'est que tu avais la fierté d'un paon et prenait tout aussi attention à ton ramage. C'était une perpétuelle source de moquerie de la part de Raven que de te voir prêter autant d'attention à ton accoutrement et ta figure.
Ô certes, on était loin des fanfreluches de la cour, mais tu appréciais les choses simples et belles comme tes chemises propres et ta tenue appareillée, à la palette de couleur accordée.

Là, comment dire... tu partageais presque le dépit de ton voisin d'infortune devant les vêtements laissés là à votre choix... ou plus probablement tout simplement abandonnés là depuis longtemps.

Non décidément, il te faut garder ton manteau, c'est bien là la seule manière de sauver quelques apparences. L'avantage c'est que le bleu-gris se marie assez bien à n'importe quelle palette de couleurs donc... autant prendre les étoffes les moins poussiéreuses.

Torse nu, l'abdomen bandé, tu choisis une chemise dont le carmin délavé vire au rose et un veston verdâtre, les deux paraissant e facture correcte, même si l'ensemble peut faire discuter côté cohérence, et retourne a ta paillasse pour t'y asseoir et les endosser, prêtant attention aux paroles de ton compagnon d'infortune, que Valéria semble écouter avec tout autant d'attention sur sa propre couche.

«  Alors c,'est si vilain que cela que vous dites que les choses ne font que commencer? Ce massacre n'est qu'un début?  »

Tu n'avais pas vraiment prêté attention aux conséquences de la disparition du monarque. SI la nouvelle du bain de sang t'avait bien entendu surprise et interrogé, tu ne t'étais pas penche plus que cela sur ses implications politiques.

«  Vous parlez d'une guerre de succession c'est cela? Et pour qui joue notre amie sur l’échiquier politique? »

De tes maigres connaissances en politique, le fils de Stalvan est mort il y a plusieurs années. Reste sa fille bien entendu, mais elle est d'emblée non éligible à la succession... Quoique...

«  Ne devait-il pas y avoir un vote ces derniers jours, concernant la.. la primogéniture?  » Si tu en es aussi certain, c'est que Raven t'a rabâche les oreilles avec cela. Elle devait se sentir concernée, pour sur. «  Cela ne simplifierait(il pas la question?  »

Modifié par un utilisateur jeudi 14 mai 2020 17:23:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#35 Envoyé le : lundi 11 mai 2020 23:32:15(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Restait à espérer que la ressemble avec l'animal à ramage ne s'étendait pas jusqu'au cri. La situation aurait été... gênante. Le voisin d'infortune en tout cas s'était juré de ne pas porter ces atours là plus de temps que nécessaire et venait de monter de beaucoup de crans dans ses priorités personnel l'obtention d'une parure plus adaptée à sa personne. Et surtout. Plus propre.

La discussion s'oriente sur un terrain qu'il maîtrise bien plus puisque le jeune imberbe semble s’intéresser aux événements du moment. En même temps. Il réponds machinalement.

« Bien entendu ! Ca ne sera probablement pas aussi évid- »

Un instant... Il vient vraiment de poser la question qu'il vient de poser ...? Quand même pas ? Nicholas se remémore les dernières paroles et réalise que si, portant un regard à demi-stupéfait sur Arno.

« Ah... Vous posez vraiment cette question ? Parce que il y a la réponse rapide, et celle un peu plus détaillée... » Croisant son regard il complète lui même...«  Je croit qu'on va partir sur la version un peu plus détaillée. Car c'est loin d'être aussi simple que vous semblez le penser. »

Il réfléchit quelques instants sur la meilleure façon de commencer.. En étant direct peut-être ?

«  Alors.. déjà, il faut avoir bien conscience de notre situation, et même si nous nous flattons d'une supériorité historique et d'une gloire éternelle, la réalité est moins reluisante. Le Taldor agonise. Il y a tout un tas de raisons pour cela qu'il me prendrait des heures à expliquer... » Un sourire, enfin plutôt un rictus... «  Et pourtant malgré ce fait, beaucoup s’intéressent à nous. Nos anciennes colonies déjà et surtout, l'Empire de Kelesh. Il nous considère comme un fruit mur qui n'attends que d'être cueillit et les premiers instants de faiblesse pourraient bien signer une nouvelle traversée du Jalrune. Ils seraient ravis de trouver une nouvelle flopée d'esclave. Le Taldor l'a payé suffisamment cher la dernière fois. Ils n'ont été arrêté qu'à Oppara... Bref nous sommes sur un fil délicat. Beaucoup trop riche et appétissant pour ne pas réveiller les appétits ou les rancunes et avec une puissance moindre qu'autrefois.

Et notre Empire n'a pas d'héritier.  »


Nicholas semble être de ceux qui parlent avec les mains. Accompagnant de geste ses explications.

«  La Primogéniture en elle même n'est pas si simple. A l'heure actuelle, seuls les fils peuvent hériter. Lorsqu'il n'y en a pas, le Prince peut adopter mais.. il ne l'a pas fait depuis la mort de Carrius. Et la princesse elle même n'est pas mariée et n'a donc pas donné de successeurs mâles.. La suppression aurait pu permettre une solution puisque ça ouvrait la voie à sa reconnaissance comme héritière du trône... ça permettait à son père de la désigner... mais... vous avez entendu parler de ce qu'il s'est passé?

Même si la loi a été votée, elle n'a pas été promulguée vu ce qui s'est passé derrière. Légalement c'est comme s'il ne s'était rien passé. »


Le noble hausse les épaules et rajoute plus sombrement.

«  A part un tas de cadavres bien sur.

Et nous nous retrouvons donc avec un trône convoité par tous, et avec une ligne de succession encore plus brouillée qu'avant. Voir même vide. Il nous faut quelqu'un à la tête de l'empire et le problème c'est que beaucoup se verront très bien à cette place. Et plus encore, certains vont le faire en étant certains d'avoir la solution aux problèmes de l'Empire... Ou en voulant placer leur propre marionnette en avant. Ou...  »


Il soupire..

«  Nous avons tous des liens de sang avec les Stavians, plus ou moins lointain... Vous croyez vraiment que notre charmante fosse aux serpents ne va pas devenir ô combien plus venimeuse que d'habitude ? Les plus faibles vont s'y faire dévorer vivants. Et si l'empire s'effondre, il n'y a pas que nous qui en payeront le prix...

Ça réponds à vos questions ? Et je suppose que ça éclaire certaines implications... ? »



Offline Hikari  
#36 Envoyé le : mercredi 13 mai 2020 10:40:50(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

De son côté, Valéria écoutait silencieusement les échanges entre ses deux compagnons. Elle ne laissait d’ordinaire transparaitre que peu d’émotions mais on pouvait actuellement observer un profond relâchement sur son visage, une marque de soulagement et de confiance. Nul doute que le fait d’avoir survécu et d’entendre le nobliau et la graine de médecin discuter comme si de rien n’était lui faisait le plus grand bien. Le rythme de la conversation était soutenu, et la timide roublarde n’osait les interrompre à moins que l’on ne lui adresse directement la parole, elle se complaisait dans son rôle d’auditrice. Un rôle simple, discret, instructif… un rôle à son image.

Tandis que la discussion poursuivait son cours, elle s’affairait malgré ses blessures et ses courbatures à trouver de nouveaux habits dans la « garde-robe » locale. Quelque chose à sa taille et d’un coloris différent serait parfait, qu’importe l’état. Lorsque le nom de Martella fut mentionné, couplé à la notion d’échiquier politique, elle sortit de son silence pour faire part de ses convictions.


« Malheureusement, j’ai bien peur que cette tuerie ne soit qu’un préambule… Ce chien de Stavian ne souhaitait que conserver son fichu pouvoir, quitte à massacrer son propre peuple. Mais… s’il avait planifié tout ça, s’il avait souhaité survivre… il aurait survécu. Il y a quelque chose de louche derrière tout ça. Et si nous pensons que c’est louche, les taldans le penseront également…

Dame Martella joue dans le camp de la princesse Eutropia. Je pense que c’est la seule à pouvoir améliorer les choses au Taldor… pacifiquement du moins. C’est d’ailleurs un point sur lequel Jeanne et Dame Martella sont en désaccord.
Jeanne pense que le vrai problème du Taldor, c’est que chaque classe sociale vit dans sa bulle, ignorant les préoccupations et les soucis des autres, et qu’il n’y a qu’en perçant cette bulle que les gens pourraient se comprendre et que l’on pourrait repartir sur de bonnes bases.
Dame Martella pense au contraire que les gens peuvent être capables de faire preuve d’empathie, tant qu’un gouvernement fort leur impose sa vision des choses. Les gens pourraient bien vivre la vie de leur choix, tant que les choix du gouvernement iraient dans le sens du bien commun, il n’est pas nécessaire de briser le moule. Le seul point sur lequel elles s’accordent, c’est que les traditions ne reposent pas sur la raison et sont donc des freins pour mener à bien ce projet.

En temps normal, le vote aurait dû régler la chose, mais là… j’ignore ce qui va se passer… Comme le dit Nicholas, il y a eu un vote, mais il n’y a eu aucun édit, le vote est donc considéré comme nul. C’est inédit comme situation… et je ne suis pas vraiment la mieux placée pour éclairer vos lanternes… »
ajouta-t-elle en s’étirant.

Puis elle s'empressa de rajouter, hésitante :
« Si vous avez soif ou faim... n'hésitez pas, il y a de quoi faire dans la pièce voisine. Ce n'est pas bien reluisant... mais ça peut faire l'affaire... »
Offline Capuche  
#37 Envoyé le : jeudi 14 mai 2020 18:17:30(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Il est intéressant que d'avoir connaissance des deux discours l'un après l'autre.

Comme on pouvait s'y attendre, celui de Nicholas prouve sa connaissance politique globale du pays, sa maitrise parfaite du sujet et son aisance à en appréhender les connexions et implications.
Celui de Valéria, t'éclaire de façon assez définitive sur celle que semble servir Martella, et par extension son groupe. Son petit speech, bien que fluide, a quelque chose de moins maitrisé, et tu ne sais si c'est vraiment ses propos ou bien ceux d'un autre que tu entends via sa bouche. Elle en semble néanmoins convaincue. l'opposition des deux visions qu'elle rapporte a quelque chose d'intéressant, semblant opposer la vision de deux femmes de castes différentes et par delà, des castes elles-mêmes.

Les deux apportent des informations intéressantes néanmoins, et te voilà peut-être mieux à même d'appréhender la situation de l'Empire. Une situation bien périlleuse, il y parait.

«  Je saisis sans doute mieux le contexte certes. Il reste néanmoins une inconnue à mes yeux : le rôle de votre petit groupe dans cette histoire.
Je pourrai à la limite saisir le rôle de vous et votre dulcinée, si le but étai de s'attacher la fidélité de vos familles... mais excusez moi du peu, vos deux noms ne me viennent pas les premiers en tête lorsque j'ai en tête les noms de vos familles.
Quant aux autres- excusez moi Valéria - mais j'ai du mal à saisir leurs potentielle contribution dans ce que j'imagine être surtout de la belle magouille politique.
Après tout cette succession risque surtout de s'arranger par des alliances et manipulations de la sorte non?

Alors éclairez un peu ma lanterne si vous le pouvez : que cherche donc à monter, va vos personnes, Dame Martella?  »

Modifié par un utilisateur samedi 16 mai 2020 23:50:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#38 Envoyé le : samedi 16 mai 2020 16:45:41(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Visiblement la petite explication a été profitable, aussi bien pour Valéria que pour Arno. Une bonne chose qui pousse même la jeune femme a intervenir. Bon, on sent la main de Martella au travers de ses mots, la réflexion de cette dernière étant bien plus poussée que les capacités d'analyse précédente de Valéria. Le dandy se demande, toute ironie mise de coté, à quel point Valéria a intégré ce qu'elle explique. Et dans quelles conditions en parler. Mais au moins, ça lui permet d'en savoir plus sur cette fameuse Jeanne qui s'avère avoir des envies de justice sociale... .
Une façon résumée de décrire chacune de ces deux femmes...

Il n'est entièrement d'accord avec aucune des deux, mais n'a pas vraiment d’intérêts à en discuter avec la subalterne de la noble. Ça ne mènerait à rien pour l'heure. Un rire léger.

« Oh ne t’inquiète pas Valéria... ma lanterne va très bien et la situation n'est pas si inédite que ça. Enfin, le massacre si mais...  » Un clin d'oeil...«  Nous avons déjà eut ce genre d'occasion dans le passé et si les choses se déroulent comme je l'imagine nous allons bien nous amuser... »

Le rire se fait plus moqueur en se tournant vers Arno...

« Il ne reste qu'une seule inconnue? Vous devriez vous reconvertir dans la voyance mon cher, vous y avez un avenir garanti...  »
Nicholas ne fait aucun efforts pour dissimuler le sarcasme dans sa voix. Il s'imaginait pouvoir les cataloguer, pouvoir savoir quoi tirer de qui et, juste par leur noms, en déduire tout ce qu'il y avait à déduire? Si Cyrielle aurait peut-être pu laisser passer, il se sentait bien plus insulté que par toutes les piques précedentes.

« Surtout de la belle magouille politique? Oh mais vous n'imaginez pas à quel point la politique peut changer les vies de tous. C'est quand même désespérant de voir que ceux qui seront les premières victimes, ou les premiers bénéficiaires d’événements n'ont juste aucune idée de ce qui se trame... Et, si je puis me permettre, vous imaginez vraiment obtenir une réponse à votre dernière question ou c'est juste que vous aimez vous faire prendre pour un imbécile? »

Le regard qu'il lui lance est un peu consterné.. avant qu'un sourire narquois ne naisse sur ces lèvres.

« Si vous voulez obtenir des réponses et que vous n'êtes pas capable de les trouver par vous même... allez lui demander. Il n'est guère courtois de parler des secrets ou des projets d'une amie derrière son dos... non ? Nous pourrions vous éclairer oui, et même vous indiquer les failles de votre raisonnement -elles sont nombreuses- mais... donnez moi une seule raison de le faire...

Et je rajouterais une chose. Vous pensez vraiment être capable de comprendre ce qui peut me pousser...?  »
La tonalité sceptique donne d'office la réponse. « Je pourrais vous faire des dizaines de réponses, toutes différentes et pourtant plus crédibles les unes que les autres. Et vous seriez incapable de trouver la bonne... Je ne vous en veux pas d'essayer mais... vraiment, rendez vous service et évitez de vous décrédibiliser en faisant des hypothèses sur des sujets que vous ne maîtrisez pas... c'est presque aussi triste que de votre un barbu se décrédibiliser en refusant d'admettre la valeur d'un imberbe... »

Haussant les épaules, il semble bien plus intéressé par la proposition de Valéria.

Offline Capuche  
#39 Envoyé le : dimanche 17 mai 2020 00:16:15(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Si au début de la prise de parole du jeune aristocrate, tu te permets simplement de sourire - a vrai dire tu voulais juste parler des points d'ombres qui persistaient sur quelques détails dans ton propre esprit, mais passons.. - au fur et à mesure que sa langue se délie et enchaîne les propos devenant de plus en plus acerbe, tu te rends facilement compte qu'il y a quelque chose de mal passé ou mal compris dans ton message.

...Même si dans un second temps, il te faut reconnaître que tu as effectivement sans doute fait preuve d'un peu trop d'ingénuité et prise de confiance au fur et à mesure que les pièces du puzzle semblaient s'adapter et que l'ensemble du tableau s'éclaircissait...

Quoiqu'il en soit, voilà une autre facette du personnage qui apparaît, et ce n'est pas la plus appétissante. Aîe, il y a de la susceptibilité ou de l'ego malmené dans tout ça. La dernière pique était peut-être de trop? Ou bien est-il sincère en prétendant ne pas vouloir jouer au délateur des petits secrets des autres.

« Ola, tout doux, messire. » Mains en l'air pour tenter d'apaiser l'ambiance un poil trop tendue subitement « Ma question était peut-êtret un poil par trop innocente, inutile d'enfoncer trop lourdement le clou. Ni même de monter sur vos grands chevaux. Vous ne voulez pas dévoiler les plans de votre future cousine par alliance, ni parler de vos motivations secrètes, restons en donc là. Je m'excuse si mes propos à votre égard ont pu vous paraître plus blessants que mesquins, je vous en prie, rengainez donc votre fiel à mon égard. »

Il serait tellement vain que de le gaspiller sur quelqu'un de mon importance qui n'est à priori même pas en mesure d'appréhender les motivations d'un gentilhomme tel que vous.
Humm... en réalité cette pique ne fait que t'effleurer tant la réaction frôle à la vanité offusquée. Autant tenter de calmer d'emblée le jeu.

« Je présume que j'en serais bon effectivement à interroger la principale concernée de l'affaire. Comprenez bien que je me retrouve quelque peu aspiré dans une histoire quelque peu opaque au lendemain de l'un dénouement politique et macabre des plus spectaculaires... et donc mon modeste esprit s'échauffe et s'évertue à tenter de pallier à de multiples interrogations. Restond en là, il est inutile je pense de se fâcher entre gens de bonne compagnie. Ce que nous sommes toujours entre nous, si je puis l'espérer? »

Modifié par un utilisateur dimanche 17 mai 2020 22:00:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#40 Envoyé le : dimanche 17 mai 2020 13:41:16(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Il existait deux types de joueurs. Ceux qui répondait directement lorsque l'appel aux rois était lancé et ceux qui preferait garder leur réponse jusqu'à ce qu'elle ai un vrai impact, et par là même bloquait l'ensemble des manoeuvres de la défense. Nicholas était sans le moindre doute de la seconde catégorie.

Entre égo et sincérité, la limite est flou, tenant au moins autant de l'une que de l'autre. Après tout, comment pouvait t'on espérer qu'autrui garde vos secrets si vous vous empressiez de divulguer les siens. Comment en fait un atout dont se servir au meilleur moment si vous le gâchiez au mauvais moment, sur un plis sans intérêt.

Mais Arno avait peut-être raison... S’énerver pour si peu n'était... Il aurait du avoir l'habitude pourtant, mais il ne se serait pas attendu à voir pareille pique dans les mains d'un roturier. Que Père et Octave aillent brûler au fin fond des enfers, il ne les regretterait pas... voir rajouterait du bois. La mimique du médecin lui signifie qu'il est peut-être allé un peu trop loin.

« Excuse acceptées.  » Répond il plus doucement.«  La faute est également un peu mienne. Je n'aurais probablement pas du reporter sur vous les exigences de subtilités que j'ai envers mes pairs. Mais vous devriez prendre garde avec les mesquineries, surtout lorsqu'elles ne sont pas méritées. D'autres pourraient exiger une réparation autrement plus définitive que mon verbe... » complète le noble avec un sourire en coin... Ce n'était pas pour rien que Père l'avait envoyé faire son service sur la frontière... « Ou tout simplement juger que vous ne valez pas la peine de s’intéresser à vous...

Personnellement je préfère prendre le temps de voir sur pièce avant de juger mais... je pourrait être tenté de faire une exception qu'en pensez vous... ? »
rajoute il, cette fois avec plus de malice dans la voix que de sérieux. Il aimait beaucoup trop sachant un minimum se servir de leur tête pour les dédaigner.

« Plus sérieusement, si je puis me permettre un conseil. Si vous voulez comprendre ce que prévoit quelqu'un, cherchez d'abord qui sont ses amis, ses ennemis, quelle est sa situation personnelle, les moyens qu'il peut mettre en oeuvre, quelles opinions il défends en public et si possibles celles qu'il évoque en privé. Vous aurez alors son but, et probablement le pourquoi. Le comment dépends ensuite seulement de la situation.  »

Dit comme ça, effectivement, ça pouvait sembler insurmontable... mais une fois que vous saviez cela, tout était tellement plus simple.

« Vous avez déjà une bonne partie de ces informations grâce à Valéria. Prenez le temps de réfléchir et d'y repenser, ou posez des questions plus subtiles. Vous trouverez votre réponse... »


Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages<123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET