Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lozatal  
#1 Envoyé le : jeudi 29 août 2019 23:56:41(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

L'ascension au pouvoir



Depuis la défaite du Seigneur Cerf, une semaine s'est écoulé. Une semaine durant laquelle des achats ont été effectués, une fête chez Oleg a été organisé, des nouvelles ont été répandu et une invitation royale donnée. Oui, le Brévoy compte tenir sa promesse et créer une nouvelle nation, autour d'une baronnie, indépendante et libre. Ce qui inclura financement et colon dans un premier et unique temps.

Elnara

Jhod Kavken

29 / 29
C'est à Restov, dans le manoir Aldori qu'à lieu la cérémonie. La salle du banquet est pleine de monde et les explorateurs, ainsi que leurs connaissances, sont présents. Oleg et Svetlana sont assis à une table en train de discuter avec des marchands de la ville. Kesten est venu sans ses hommes, restés au comptoir pour assurer la sécurité du commerce, et parlemente avec des nobles de sa connaissances. Son visage est grave et il est quelque peu ennuyé de revoir ces personnes. Jhod aussi est présent, mais son visage est inquiet et quémande l'aide des héros. A côté de lui, le grand prêtre d'Erastil. C'est lui qui gère les fonds et les grandes directions prisent par l'ensemble du clergé du Brévoy. Une personnalité importante donc. Mais, aussi connu que soit ces personnes, d'autres font une plus forte impression. Invité en signe d'apaisement par Jamandi, sur l'initiative débuté par Charani et ses compagnons, Ecaille de suie est présent, accompagné par Mikmek qui traduit aussi bien qu'il le peut. Les deux Kobolds sont à l'aise et semble jouir de la situation. Il n'y a rien qu'un Kobold apprécie plus que d'être traité en seigneur. Enfin, une dernière tête connu est présente, une femme de l'ombre: Elnara. Cette dernière discute près du trône avec Jamandi et vu l'échange énergique, il doit s'agir d'affaire.

Svetlana

8 / 8

Kesten Garess

28 / 28

La salle du banquet est donc une grande pièce, avec des colonnes sur les côtés qui soutiennent un plafond un étage plus haut. Les coursives, entre le mur et les colonnes donc, sont bordés par des bancs sur lesquels se trouvent du monde en pleine discussion, parlant et riant dans un brouhaha constant. Le centre est occupé par deux lignes de tables, garnis d'une grande quantité de nourriture et autour desquels la vie s'anime. Les invités circulent, parlementent, négocient et mangent avec énergie. Le repas est sûrement excellent, en tout cas, les odeurs des différents plats donne l'eau à la bouche. Le fond de la pièce est occupé par une petite estrade au centre de laquelle est posé un trône. Dessus, est assise Jamandi. Ce n'est pas le trône des rois, non, c'est le trône des Seigneurs Epéistes, rien à voir. Il est d'ailleurs palpable que des tensions internes au Brévoy font rage. La royauté est effectivement présente, plus dans une optique de représentation et pour donner l'aval sur le projet, que pour diriger la séance. Non, ce rôle de gestion et de parole, c'est Jamandi qui l'occupe et sa position le fait bien savoir. Il est aisé d'entendre certains nobles affirmés que c'est une façon d'affirmer sa position dominante et de mettre dans les esprits que la paix entre les deux anciennes nations unifiés n'est qu'un doux rêve.

Luc Effilark

Oleg

12 / 12

L'adoubement n'est pas encore d'actualité, pour le moment, c'est l'heure du repas et des discussions. Les explorateurs, sentant que l'heure est venue pour eux de prendre part aux festivités, arrivent dans la pièce pour en constater l'animation. Ils sont alors abordés par un homme dans une tenue exubérante.

« Salutation belle dame, vous embrasez mon cœur de votre présence si lumineuse. » Fait-il dans une mouvement exagéré de révérence. Tout ses gestes sont à la fois feint et franc. « Et je vois avec plaisir que vous êtes venue accompagnés. On ne parle que de vous dans le pays. Les grands explorateurs ayant réussi là où trois expéditions ont échoué. Attention, n'en faites pas trop, vous pourriez donner des idées à d'autres. » Il se tourne pour désigner une personne dans la foule. « Tenez, lui par exemple, saviez-vous qu'il allait lui aussi monter une équipe pour pacifier un petit lopin de terre? Vous devriez absolument discuter avec lui, ce sera sûrement votre voisin après tout. Ha, et voici là bas le grand prêtre d'Erastil, accompagné d'un sombre inconnu sembles-t-il... J'ai cru comprendre que votre assistance et jugement seront nécessaire avant même votre adoubement. » Il se retourne enfin vers les ex-explorateurs. « Que suis-je bête, je ne me suis même pas présenté: Je m'appelle Luc Effilark. Oui oui, de la famille Effilark. » Sa manière de s'exprimer ne laisse que peu de doute, il est évident qu'il désire être utile à ce moment précis.

Avant même la possibilité de répondre, c'est Kesten qui arrive et prends la parole. « Un Effilark, ici? C'est inattendu. Je croyais votre famille tellement appauvri qu'elle n'osait plus se montrer en publique. Auriez-vous trouver un moyen de faire fortune et redorer le blason de votre lignée? » Garess n'est pas agressif, loin de là. C'est sûrement le noble, enfin... ex noble, le plus terre à terre qui soit. Sa question est donc une véritable question, sans aucune arrière pensée.

« Et bien... » Le jeune homme est visible embêté. « Peut-être bien que oui, mais il est encore trop tôt pour le dire. » Sa dernière phrase et ses derniers mots désignent clairement les héros. Un simple regard qui en dit long.

Modifié par un utilisateur lundi 16 septembre 2019 12:42:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Annonce
Offline Trajan  
#2 Envoyé le : vendredi 30 août 2019 22:37:52(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Connaissant les usages de la cour - et bien que Jamandi s'offusquerai certainement qu'on considère son entourage comme une cour, c'en était une - Charani s'était préparée une tenue appropriée, de soiries mettant en valeur sa chemise de maille de mithral, une faute de goût pour une courtisane, mais qui insistait sur les prouesses martiales accomplies par le groupe d'aventuriers, et qui envoyait un message clair que Luc avait tres bien résumé : nous avons réussi la où tous ont échoué.

Elle entre dans la pièce suivie de près par Azaghis, en armure, avec son parfois au bras mais son épée à la ceinture, ayant donné sa parole de paladin de la dégainer que si quelqu'un attendait à la vie des explorateurs. Azaghis n'est pas à l'aise au milieu de toutes ces belles gens, mais Charani le rassure du regard, et les mots de son mentor lui reviennent.

Quand Luc aborde le groupe, même si elle sait que son compliment est purement hyporcite, Charani ne peut s'empêcher de se sentir flattée. Allons Charani, un peu de tenue, on joue plus gros que les pièces de cuivres qu'on récolte après un spectacle... Elle lui adresse une petite courbette et lui répond sur un ton courtois et chaleureux.

« Seigneur Effilark, je suis touché par les louanges que vous nous faites, et les amis de la famille Aldori sont nos amis. Je vais faire comme vous suggérez et parler à nos futurs voisins... savez vous s'il y a des gens ici que nous devrions éviter ou avec qui nous devrions prendre nos distances ? J'espère que vous trouverez un moyen de redonner à votre famille le statut qui lui appartient. »

Modifié par un utilisateur samedi 31 août 2019 18:43:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Rodolphe  
#3 Envoyé le : samedi 31 août 2019 11:28:15(UTC)
Rodolphe
Rang : Nouveau

Inscrit le : 21/10/2017(UTC)
Messages : 7


Ephyra

30 / 30

Pas à l'aise

CA:13-DMD:9
Neutre Bon
Inspiration : 6/6
Pouv. Myth. : 7/7



Sophia

15 / 15

Posay

CA:16-DMD:9



Ephyra passa la semaine à approfondir ses connaissances sur les sorts, recopiant le grimoire qu'elle avait récupéré de Syed. Elle profita aussi de ce temps pour préparer potions et parchemins afin d'être prête au mieux pour la suite des événements. Bien qu'elle passa beaucoup de temps dans son bureau improvisé. Les découvertes magiques qu'elle effectuait la satisfaisaient. Elle brûlait d'envie ensuite de continuer à apprendre mais le fait que l'on les demandait à Restov la força à prendre une pause dans ses études.

C'est donc parée de ses nouvelles boucles d'oreilles qu'elle affronta la grande réception donnée par la Seigneuresse épéiste. Elle préférait largement garder ses habits achetés il y a quelques temps à Restov plutôt que d'en prendre des nouveaux qui, même si moins luxueux que ceux de Charani, étaient de bonne facture, tout en sobriété. Et puis copier des sorts, ça coute cher. Elle s'est toutefois départie de sa pierre ioun, à la fois pour éviter qu'elle ne donne le tournis à ses potentiels interlocuteur que pour faire honneur à la réception. Sophia quand elle était posée sur son épaule gauche, réveillée et attentive à ce qui se passait.

Son entrée dans la salle s'accompagna inévitablement de le formation d'une boule dans son ventre. Les réceptions bondées ne sont vraiment pas son plaisir. Qu'importe, elle se fera violence ce soir-là pour supporter avec le sourire, ou tout du moins un air pas trop renfermée, les innombrables discussions qui parsèmeraient immanquablement la réception. Aussi laissa-t-elle Charani et sont garde du corps entrer en premier. Elle soupira lorsque, n'ayant pas put faire trois pas, le groupe se fit déjà arrêter.

Haut les coeurs ! C'est ici que tout va commencer
Sourions, allons-y tout va bien se passer


Elle se forgea un petit sourire, grattouillant le dessous du bec de Sophia pour se donner du courage, mais ne répondit pas de suite à Luc, préférant savoir ce qu'il cachait derrière ses manières. Enfin, elle tourna sa tête vers le grand prête d'Erastil et Johd et tenta de percevoir ce qu'ils se disaient. Mais ces derniers étaient bien trop loin, aussi se reconcentra-t-elle sur la discussion en cours avec Luc Effilark. Elle inclina la tête en sa direction avant de continuer à la suite de Charani.

« Merci pour votre accueil, vous m'en voyez ravie
Mais puis-je m’enquérir de plus de précisions
Sur ce jugement que donner nous devrions ?
Et pourquoi nous demander à nous notre avis ?  »



  • Psychologie : 1d20+11 donne [1] + 11 = 12
  • Perception : 1d20+12 donne [9] + 12 = 21

Modifié par un utilisateur samedi 31 août 2019 20:51:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

La couleur de ma magie est la couleur de ton sang.
Offline Lozatal  
#4 Envoyé le : samedi 31 août 2019 21:16:35(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Luc Effilark

Kesten Garess

28 / 28
Luc accepte le retour de compliment, puis regarde étrangement Ephyra, un peu surpris par la manière peu classique dont elle s'exprime. Un coup d’œil à Krone, véritable force de la nature, avant de répondre: « J'espère aussi, et je souhaite le meilleur pour votre Baronnie. Je vous conseil de vous rapprochez du clergé d'Erastil, la région est très tourné vers les valeurs familiales, donc il serait de mauvais ton de ne pas vous entendre. L'influence du grand prêtre est grande, même si elle est théoriquement limité au Brévoy. Mais votre nation est un peu une fille de notre pays, donc... Vous devriez pouvoir en tirer partie en jouant finement. Attention toutefois à ne pas accepter plus que vous ne profiterez, et croyez moi, l'équilibre est toujours en constante évolution. Ensuite, comme je le disais, vous devriez vous présenter à Maegar Varn. D'ailleurs, il est probable qu'il vienne vous rencontrer de lui même si vous ne le faites pas. C'est une personnalité... peu commune, dirons-nous. Guère habitué aux usages de la noblesse et c'est normal. De ceux que vous devriez éviter... Hum... A la fois personne et tout le monde je dirais, donc, à défaut de vous dire qui éviter, je peux vous dire de qui vous devez vous méfiez le plus, et ici, la réponse est simple: la royauté. Le Rost et l'Issie ont des relations très tendues, et l'initiative des Aldori n'est pas pour plaire à tout le monde car elle créée une inconnue pouvant bouleverser les rapports de force: vous et votre équipe. Il est probable qu'un jour où l'autre le Brévoy soit déchiré par une guère civile pour l'indépendance. Bien sûr, moi même. Mon camp a été rendu publique et ma famille en a payé le prix. Maegar, qui se lance dans une expédition pour vous imiter et devenir, par conséquent, une autre inconnue, pour vous comme pour le Brévoy. Vous l'aurez compris, il n'y a ici que des serpents et des charognard. » Il marque une pause en contemplant la foule, comme pour appuyer son discours. Son visage exprime une grande lassitude, que son exubérance remplace aussitôt qu'il reprends la parole. « En tout cas, avec vos exploits, je suis certain que vous ne serez pas de ce genre là. Et, entre amis, je vous conseil de profiter de cette occasion pour nouer des alliances et peut-être recruter quelque personnalité, connu ou non, pour votre futur gouvernement. Des personnes qui connaissent bien le Brévoy seraient sûrement un plus non négligeable a votre cours. »

Pour finir, il se tourne vers Ephyra, puis désigne le grand prêtre. « Je n'ai pas tout saisi, mais le grand prêtre et cet inconnu au visage marqué se disputent pour savoir quoi faire d'un ancien temple abandonné. J'ai cru comprendre que l'homme chauve veux le reconstruire, au frais du clergé, tandis que le grand prêtre refuse et préfère bâtir un temple au plus proche de votre future capitale, et à vos frais. Autant dire que la situation est loin d'être réglé et que, comme il s'agit de votre futur territoire, il vous reviendra sûrement le devoir de trancher. »

Après avoir fini son exposé, il regarde une nouvelle fois la foule, cherchant des têtes marquantes qu'il n'aurait pas cité. Il y en a tellement, mais beaucoup sont des nobles de secondes zones. « Si, une dernière chose. Je sais que les Seigneurs Epéistes vont, avec une partie des fonds de la royauté, investir dans votre ascension. Mais... vous devriez penser à une source externe, qui ne serait pas politisé. Une guilde marchande, ou bienfaiteur fortuné, ce n'est pas ça qui manque ici et tous seront prêt à entrer en négociation avec vous. Dans tout les cas, je vous déconseille de faire affaire avec Elnara, vous crouleriez sous des dettes insurmontables rapidement, avec des devoirs impossibles. Après, son influence est plus grande que bien des nobles... A moins que vous ne soyez désespérez, je ne pense pas que le jeu en vaille la chandelle. »
PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Trajan  
#5 Envoyé le : dimanche 1 septembre 2019 21:56:27(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Charani accepte le conseil de se rapprocher du clergé d'Erastil avec un air dubitatif. « Hum... j'imagine que nous devons respecter les traditions locales pour apaiser les forces en présence, mais j'ai souvent considéré que les liens unis dans le sang versé sont plus forts que les liens familiaux... Qu'en pensez-vous, Sire Effilark ? » Azaghis, de son côté, acquiesce en silence, son histoire familiale ne l'inclinant pas vraiment à considérer positivement la "loyauté familiale".

Quand Luc eut finit de faire la liste des gens à éviter, Charani lui adresse un sourire complice.

« Je voulais savoir si vous auriez la sincérité de vous inclure dans la liste des gens à éviter. Vous me semblez être un homme de confiance, mais pour les raisons que vous avez évoqué vous-même, nous ne pourrons probablement pas donner l'impression d'être trop proche de vous. J'espère néanmoins recevoir vos messagers de temps à autre à l'avenir ? » dit-elle en lui donnant sa main en embrasser, indiquant par là qu'elle avait finit de discuter avec lui, puis elle se dirige vers Jhod qui semblait les appeler du regard.

Charani essaye de faire comprendre à Luc qu'elle aimerait l'avoir parmi ses amis, mais discrètement, pour éviter de s'attirer les foudres de la royauté pour l'instant que sa baronnie est jeune, techniquement pas encore née.

Elle adresse une courbette hypocrite au grand prêtre, et salue Jhod d'un mouvement de tête. Azaghis, suivant la future baronne de près, est beaucoup plus formel dans ses salutations, bien que d'un culte différent. « Bonjour, je me présente, je suis Charani, future gérante des Terres Volées, et voici Azaghis, Ephyra et Krone. Quel plaisir de rencontrer une aussi auguste personne que le Grand Prêtre d'Erastil ! J'espère que la fête est à votre gout, il me semble que les prêtres d'Erastil préfèrent les étendues sauvages aux cours de nobles, mais en tant que Grand Prêtre, ça doit être un devoir récurrent que de représenter votre divinité auprès des humbles mortels que nous sommes ? »

  • Psychologie pour évaluer la sincérité de Luc : 1d20+3 donne [10] + 3 = 13
  • Diplomatie pour le Grand Prêtre : 1d20+15 donne [1] + 15 = 16
  • Bluff pour envoyer un message secret à Luc : 1d20+15 donne [15] + 15 = 30

Modifié par un utilisateur dimanche 1 septembre 2019 22:36:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#6 Envoyé le : dimanche 1 septembre 2019 22:31:17(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Jhod Kavken

29 / 29
Luc bise la main tenue par Charani avec un air triste. Quand les explorateurs s'éloignent, il retourne avec Kesten sur l'une des tables du banquet. Il a toutefois prit le temps de répondre : « Oui, bien sûr, nous garderons contact. Avant de partir voir le Grand Prêtre, n'oubliez pas que la famille n'implique pas forcément les liens du sang. Regardez les Alodri, c'est le meilleur des exemples. Je m'emploierais à garder contact, une entente... cordiale. » Il insiste sur le dernier mot pour faire comprendre qu'il a comprit.

Jhod et le grand prêtre accueille avec joie la future dirigeante des terres volées. « Enchantée, oui. Je suis le Grand Prêtre Janus. La fête... oui... Un peu trop faste a mon goût je dois dire, cette exagération n'est pas réellement digne du puissant Erastil. Donc oui, je n'aime guère être ici mais... Comme vous le remarquez si bien, c'est mon devoir. » Son dégoût pour la fête est palpable, mais... il n'est pas venue pour cela. « Quoiqu'il en soit, j'aimerais m'entretenir avec vous. Jhod, qui avait été radié du clergé mais qui... apparemment, aurais reçu un message de notre bien aimée divinité, semble avoir malgré tout reprit ses fonctions. Qui plus est, il a l'audace de demander à l'ensemble de l'église du Brévoy de payer pour une ruine perdue dans une terre dépeuplé. Il en est hors de question, et ce n'est pas de cette façon que la voie d'Erastil sera entendu. Non, il faut un nouveau temple flambant neuf, en bordure de forêt, et proche de votre capitale. Enfin... quand vous aurez une capitale, on s'entends. Il est évident que le Brévoy ne paiera pas un temple hors de ses frontières, qui plus est. »

Jhod regarde le Grand Prêtre d'un air déçu. « J'ai été radié, c'est vrai... Et c'était pour une bonne raison. Mais Erastil m'a donné un devoir sacré: purifier et rendre sa gloire à son temple des Terres Volées. Vous ne voyez donc pas que c'est une occasion rêvé de propager sa bonne parole? Et ces terres ne sont pas aussi dépeuplée que vous semblez le croire. Au sud ouest du lac, il y a un petit village. Il y a des forteresses naines, et des routes commerciales fréquentés. Cela créera un lieu de pèlerinage idéal. Tandis qu'un nouveau temple ne servirait qu'à la baronnie, reconstruire l'ancien serait un symbole fort. Vous devez participer a son financement, montrer que l'église de la chasse ne saurait toléré la perte d'un seul de ses lieux de cultes. »

Modifié par un utilisateur dimanche 1 septembre 2019 22:37:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Trajan  
#7 Envoyé le : dimanche 1 septembre 2019 22:54:25(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Charani dissimule un petit sourire. Ah les hommes... Puis elle feint un air courroucé à l'égard de Jhod, pour donner l'impression à Janus qu'elle se place de son côté.

« Allons Jhod, qui êtes-vous pour dicter au Grand Prêtre Janus ce qu'il doit faire ? Vous voyez bien qu'il sert les desseins de son culte en participant aux festivités données par les Aldori. »

Cette information, qui contredit ce que le prêtre lui-même vient de dire, ayant pour but de remettre la légitimité de Janus en question, et donc de provoquer en lui un doute qui fragilisera sa conviction, Charani enchaîne avec une proposition. « Cela dit, il me semble Grand Prêtre que vous vous faites une opinion de ce temple sans même l'avoir vu. Mes amis et moi-même l'avons visité, et je vous prie de me croire que nous y avons senti la présence de votre dieu. Si le purifier est ce qui a fait rentré Jhod dans les bonnes grâces d'Erastil malgré ses crimes, imaginez la joie de votre dieu de le voir restauré à sa gloire d'antan ! Et qui dit lieu de pèlerinage dit communauté, je suis persuadée que ces terres se peupleront bien vite. Je ne doute pas que vous consentirez au moins à envoyer un émissaire qui pourra constater le caractère sacré du temple en ruine. »
Offline Lozatal  
#8 Envoyé le : dimanche 1 septembre 2019 23:16:29(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Jhod Kavken

29 / 29
Jhod prends mal le ton Charani et ne comprends pas tout de suite où elle voulait en venir. Mais quand elle continue dans son sens, il se calme. Le Grand Prêtre lui, est assez véxé. Déjà que l'entrée en scène de Charani était... limite. « Envoyé un émissaire, oui, pourquoi pas. C'est raisonnable. Mais quand bien même Erastil aurait bénni l'endroit, cela ne me donne aucune prérogative pour user de fonds dans une entreprise hors de ma juridiction. » Il marque une pause. « Après, ce n'est pas un problème insoluble. Saviez-vous que les grand prêtre nommé sont par divinité par leurs fidèles, mais en région par les autorités en charge? »

Modifié par un utilisateur lundi 2 septembre 2019 08:47:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline argjiro  
#9 Envoyé le : lundi 2 septembre 2019 00:19:50(UTC)
argjiro
Rang : Lecteur

Inscrit le : 13/02/2018(UTC)
Messages : 0

Krone

84 / 84

CA:13/ DMD:24
Neutre Bon
rage: 15/15
pouvoir mythique : 7/7



Pour l'événement Krone n'avait pas mis son armure et avait acheté une tenue exprès car il savait que lui et ses camarade allaient avoir besoin de contacte et de soutien pour la future baronnie et ce n'est pas avec de vêtement usé par les explorations qu'ils obtiendraient du soutien en plus. Le barbare entra donc dans la salle en suivant Charani et Ephyra avec un costume trois pièces noir et blanc, la barbe taillé. A la rencontre avec Luc, il lui fit juste un signe de la tête en guise de salutation et ne dit pas un seul mot, Charani étant bien meilleur oratrice que lui, même si il eut envi de lui dire quelques mots car il trouvait ça manière de se présenté et de les interpeller un peu hypocrite.

Ayant par la suite suivie Charani vers Jhod et le grand prêtre Krone pensait ne pas dire un mot comme avec Luc et pour le même raison, mais fini quand même par parlé. «  Grand prêtre Janus avec tous mon respect envers vous je me permets juste de vous demander, vous qui voulez étendre la voie d'Erastil pourquoi ne voulez-vous pas mettre un peu la main à la pâte ? Et les ruine comme vous le dites, si Erastil a demandé à Jhod de purifier ces lieux ce ne serait pas pour par la suite restaurer ce lieu chargé d'histoire et choisi par votre divinité.  » Le barbare fini sur c'est mot et espéra ne pas avoir dit des choses qu'il ne fallait pas.
Offline Trajan  
#10 Envoyé le : lundi 2 septembre 2019 20:57:55(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Charani garde son sérieux quand Janus abonde dans son sens, puis sourit aux propos de Krone.

« Doucement Krone, tu vois bien que Monseigneur Janus fait déjà un pas vers nous en envoyant un émissaire. Nul doute qu'une fois la nature du lieu attestée, il deviendra une priorité pour le culte d'Erastil de restaurer ce temple à sa grandeur passée, car ce qui profite au culte d'Erastil dans les Terres Volées ne manquera pas de rejaillir sur le culte dans le Brevoy, n'est ce pas votre sainteté ? »

Puis elle se tourne vers Jhod pour cimenter l'accord. « Êtes-vous satisfait Jhod ? Je compte sur vous pour accueillir l'émissaire du Grand Prêtre, je gage que vous aurez beaucoup à échanger sur les visions que votre dieu vous a envoyé pour vous mener à ce temple oublié de tous. »

Puis elle se tourne pour repérer Écaille de Suie et Mikmek, et se tourne à nouveau vers Janus, effectuant une courbette plus respectueuse que la première. « Si nous en avons fini, j'aimerais m'enquérir de la soirée de nos invités les plus inhabituels. Merci pour votre temps, Grand Prêtre. »

Et, à moins que Janus ou Jhod ne l'interrompent, elle s'en va se dirigeant vers les kobolds, prenant quelques pâtisseries au passage. Ayant eu le temps de polir son Draconique, et fière de pouvoir le parler devant une assemblée de gens impressionnables, elle l'aborde dans son langage : « Étsi, kýrie epikefalís, échete mia kalí vradiá? Elpízo óti échete antimetopisteí kalá! to fagitó eínai sti géfsi sas? »

Offline Rodolphe  
#11 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 14:12:53(UTC)
Rodolphe
Rang : Nouveau

Inscrit le : 21/10/2017(UTC)
Messages : 7


Ephyra

30 / 30

Pas très à
l'aise

CA:13-DMD:9
Neutre Bon
Inspiration : 6/6
Pouv. Myth. : 7/7



Sophia

15 / 15

Posay

CA:16-DMD:9



Ephyra écouta silencieusement la conversation entre le grand prêtre, Johd et Charani. Elle ne se sentait pas vraiment à sa place. Trop de choses pouvait dépendre de ce qu'elle disait et de sa capacité à faire des liens avec de parfaits inconnus. Néanmoins elle ajouta une fois que Charani eut finit de parler.
« J'espère que vous serait d'accord avec nous
Pour restaurer ce temple d'Erastil le grand
Lorsque votre émissaire aura bien eut le temps
De voir sa grandeur et vous la dire surtout

Une collaboration entre nos deux parties
Serait de bon aloi pour nous et puis pour vous
Et ensuite travailler tous ensemble aussi  »


Puis elle réfléchis un instant avant de continuer sur un autre sujet.
« Vous m'avez bien l'air d'être un lettré n'est-ce pas ?
Peut-être connaissez-vous d'autres personnes aussi
J'aimerais parler avec vous et vos amis
Échanger nos savoirs autour de ce repas  »

Modifié par un utilisateur mardi 3 septembre 2019 20:22:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

La couleur de ma magie est la couleur de ton sang.
Offline Lozatal  
#12 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 21:50:38(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Écaille de suie

16 / 16

Chef

CA:16

« Ho! Vous parlez ma langue. Ca être très bien. Mikmek apprendre moi votre langue. Moi plutôt fort, non? Alliance avec femme de feu importante pour mon peuple. Invitation grande chef grand pays surprendre nous, mais comme vous venir, alors nous venir ! » et le voilà qui réponds finalement aux questions: « Nourriture pas bonne, manque de viande. Plante verte pour animaux, et nous manger animaux. » En disant ça, il se rappelle que... l'alliance porte sur l'agriculture. « Après, nous tenter autre chose, et pas tout manger encore! Peut-être nourriture bonne quelque part? Sinon, personne pas méchante, sais pas. Personne nous parler, alors personne peut être méchant, non? Mais moi avoir doute, moi pouvoir présenter peuple à cheffe grand pays? » En disant ça, il pointe Jamandi, et non les représentants de la royauté, pourtant présents.



« Restaurer ce temple, nous verrons. Mais n'y comptez pas trop, cela reste en dehors de ma juridiction. Quand à travailler ensemble, je ne vois guère ce que cela apporterais à mes fidèles du Brévoy. Après, si vous voulez rencontrer des personnes de savoir, rendez donc visite aux mages du temple de Néthys, tout un collège s'y est formé pour en étudier et percer les secrets. Une perte de temps si vous voulez mon avis. Néthys aime que le savoir soit crypté et le rendra toujours hors de portée de nos capacités de compréhension, et ce n'est pas une vague carotte qui changera la donne. Sans compter que... Erastil pourvois à tout nos besoins, a quoi bon s'enquiquiner de cette magie que l'on qualifie de profane? Ce n'est pas pour rien, elle n'est pas digne des dieux. » En parlant il insiste sur la côté possessif de ses phrases, et exprime son dégoût et sa désapprobation des principes de l'église de Néthys, dont il est pourtant un porte parole en tant que Grand Prêtre du Brévoy.

Modifié par un utilisateur mardi 3 septembre 2019 21:51:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Trajan  
#13 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 22:09:52(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Azaghis semble agréablement surpris que le kobold parle le commun, mais ne fais aucun commentaire, se cantonnant à son rôle de garde d'honneur pour Charani, pour le reste de la soirée.

Quand Ecaille de Suie dit que personne ne leur parle, Charani semble déçue, voire soucieuse. Mais quand celui-ci demande s'il peut présenter son peuple à Jamandi, l'iffrite retrouve son éclat.

« Quelle excellente idée ! Venez, je vais vous présenter. »

Alors elle tend sa main gantée à Écaille de Suie, et se dirige vers Jamandi et Elnara, peu soucieuse de les couper dans leur discussion car après tout, toute cette soirée est en son honneur. Enfin, "leur" honneur.

« Bonsoir Seigneure Jamandi, bonsoir Elnara. Puis-je me permettre de vous présenter notre second allié, le grand Klímakaaitháli, qui se traduit dans notre langue par Écaille de Suie. Lui et son peuple nous ont aidé à défendre le comptoir d'Oleg quand le Seigneur Cerf a envoyé ses troupes contre nous il y a quelques semaines, juste avant notre dernière entrevue. J'ai pensé que vous auriez aimé le rencontrer, et qu'en vous voyant parler avec lui, vos autres invités le percevraient à sa juste valeur. Je tenais également à vous remercier de l'avoir invité, et vous exprimer également la gratitude au nom d'Écaille de Suie. »

Ayant utilisé un vocabulaire un peu compliqué, Charani regarde Mikmek finir de traduire pour son chef, puis se tourne vers Jamandi pour obtenir sa réaction.
Offline Rodolphe  
#14 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 23:41:38(UTC)
Rodolphe
Rang : Nouveau

Inscrit le : 21/10/2017(UTC)
Messages : 7


Ephyra

30 / 30

Pas très
contente

CA:13-DMD:9
Neutre Bon
Inspiration : 6/6
Pouv. Myth. : 7/7



Sophia

15 / 15

Froide

CA:16-DMD:9



Ephyra se renferma en entendant Janus critiqué son Église ainsi que refuser sa main tendu. Étonnamment, cette attaque contre les enseignement de son dieu eut quelque chose de positif. En effet autant elle était mal à l'aise en société alors qu'il fallait parler de tout et de rien. Autant défendre les principes auxquels elle adhérait, c'était bien moins compliqué. Mais c'est la moue froide qu'elle répliquer. Son humeur avait d'ailleurs dû déteindre sur Sophia qui fixait aussi le grand prêtre d'un œil inquisiteur.
« Et bien, pour un grand prêtre de ce fier pays
Vous me semblez bien peu ouvert aux autres dieux
Que vous prêchiez pour Erastil n'est pas curieux
Mais ce n'est pas de votre rang d'agir ainsi

Et puis pourquoi alors si les terres volées
Ne sont pas sous votre grande juridiction
Vouloir donc ordonner son organisation ?
Quelles raisons peuvent vous y intéressez ?

Vous semblez vous préoccuper de vos fidèles
Même si j'espère que vous ne négligez
Leur liberté de choisir quel dieu honorer
Et quelles doctrines avoir donc pour modèles

Ne croyez vous pas qu'un temple béni d'Erastil
Serait-pour tous ces gens un don très bienvenu ?
Un pèlerinage nouveau bientôt connu
Qui pourra leur procurer des bienfaits fertiles ?

Et refuser une vision de votre dieu
N'est peut-être pas ce qu'il faut faire de mieux

Enfin, vous préférez donc les simples plaisirs
C'est votre choix il n'est pas inintéressant
Mais quand à nous mages ou de Néthys les suivants,
C'est le grand défi du savoir notre désir

Mais ne dénigrez pas ceux qui ont fait ce choix
Car ils s'attaquent à la plus compliquée des voix
Plus grande aventure que de devenir roi
Seul les meilleurs peuvent réussir cet exploit  »


Ce faisant elle ouvrit ses deux mains. Dans l'une se matérialisa de l'eau tandis que la bague, symbole de Néthys s'illuminait dans l'autre.

« Magie divine... Magie profane...toute deux là
Deux faces d'une même pièce qui se voient
Différentes et pourtant semblables pourquoi ?
L'étude seule les réponses apportera. »


Elle frappa dans les mains, faisant disparaître les incantations, secouant la tête.
« Mais pourquoi vous dis-je ça ? De toute manière
Vous ne pouvez voir la beauté de ce mystère  »
La couleur de ma magie est la couleur de ton sang.
Offline Lozatal  
#15 Envoyé le : vendredi 6 septembre 2019 12:47:57(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Écaille de suie

16 / 16

Chef

CA:16

Jamandi

100 / 100

Chef de famille

Elnara

Jamandi a l'air ravi, et le fait savoir: « Enchanté Klímakaaitháli, je suis ravi de voir que vous avez accepté mon invitation. En apprenant d'Oleg que vous aviez été d'une aide inestimable pour la sauvegarde de son commerce et surtout, dans le renversement du Seigneur Cerf par l'élimination d'une partie de ses bandits, je peux vous assurer que les Aldori, mon clan, pourra être compter parmi vos alliés. Uniquement si vous acceptez bien sûr. Ho, et ne faites pas attention aux autres convives, leurs spécismes les rends aveugles aux réalités les plus évidentes. Prenez Elnara par exemple. La plupart des gens pensent que son ascendance fiélonne la prédispose au mal, mais au final, il n'en est rien. »

Elnara, qui s'était un peu effacé avec l'arrivé de Charani, se remet en avant afin de répondre à Jamandi et Ecaille de suie. Il s'agit surtout pour elle de se présenter: elle, et son commerce. « Mais tout à fait. Mon commerce ne joue pas tellement en ma faveur, mais il faut bien une rentrée d'argent conséquente pour entretenir plusieurs œuvres de charités. Sans compter que sans moi, teeeeellement de personne serait démuni face à leurs propres soucis. Si un jour vous avez besoin de mon aide, ma porte sera toujours grande ouverte. Je suis certaine que la future Baronnesse Charani saura vous expliquer les différents types de contrat que je propose. »

Ecaille de suie est content, mais sérieux. En digne chef de clan, il réponds: « Oui. Ecaille de suie content rencontrer vous. Mikmek apprendre à moi votre langue, mais ça pas être facile. Langue draconique, nôtre langue, être bien meilleure. Ton plus facile et con? jue... gaie? zon? plus simple. Moi être content que vous proposer alliance. Depuis Tartuk, nous changer, nous vouloir alliance avec autres. Mites plus être danger, Mites massacrés, mais clan faible et peu nombreux. Charani proposé nous apprendre agriculture. Ca pas être bon, mais ça nourrir! Nous vouloir alliance par intérêt, peut-être ami, mais plus tard. Que vous proposez? »

Jamandi, embêté, ne peut qu'avouer: « Je ne sais pas encore, je connais assez mal votre peuple et surtout votre clan. C'est une faute, je ne peux que l'admettre. La politique n'a, pour ainsi dire, jamais prit en compte les Kobolds dans ses plans. Charani, il me tient à coeur de participer a cette alliance, mais je ne pourrais le faire sans votre aval. Le clan de Klímakaaitháli sera sur vos terres, et seront donc, d'une certaine manière, vos sujets. Par conséquent, la question relève aussi de vous. »

Mikmek traduit en hâte à Ecaille de suie, en faisant signe à Charani de ne pas répondre. Le chef des Kobolds réponds alors: « Nous être sur terre Charani? Non. Charani venir sur nos terres. Nos peuples alliés, mais nos terres reste nos terres. Toutefois, accepter Charani participer discussion. » Il regarde alors Charani pour lui dire que, cette fois, elle peut intervenir.



Jhod Kavken

29 / 29

De l'autre côté de la pièce, la tension monte, et rapidement. Janus et Ephyra s'enflamme sur un débat Théologique. « Mais entendez-vous donc. Vous mélangez tout. Je n'ai aucun droit et je ne gère pas votre territoire, vu que ce dernier n'existe même pas. C'est Jhod, un de vos futurs sujets donc, qui est venue me demander de reconstruire le temple. Si vous refusez mon ingérence, tout légitime qu'elle soit, vu que j'apporte l'argent et la main d'oeuvre, il ne fallait pas venir me trouver en premier lieu. Maintenant que j'y pense... C'est Charani qui sera Baronne, non? Alors, qu'êtes-vous? A peine plus que Jhod? Je dirais même moins, vu que ce dernier est prêtre, et de mon église qui plus est. En l'absence de grand prêtre sur vos terres, Jhod relève de la mienne, car il est originaire de ces contrées. Si vous n'êtes pas capable de comprendre les plus bêtes raisonnements, je comprends que vous soyez si attachés aux mystères éternels de Néthys. Mais apprenez donc, au moins, à faire la différence entre un débât théologique, et un manœuvre politique. Sinon, autant rester dans votre ferme. »

Son ton est sec et tranchant. Tout le discours, il prends Ephyra de haut. Pour lui, elle ne vaut guère plus que le paysan du commun: rien.

Jhod interviens, espérant calmer la tension: « Hum... Je crois qu'il vaut mieux en rester là. Ephyra, très chère, que diriez-vous de m'accompagner, j'ai vue des plats qui ont l'air exquis. Et j'ai aussi une personne que je trépigne de vous faire rencontrer. » En disant ces mots, il pointe un artisan, sûrement réputé vu la richesse de ses habits.

Modifié par un utilisateur vendredi 6 septembre 2019 12:50:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Rodolphe  
#16 Envoyé le : vendredi 6 septembre 2019 19:10:44(UTC)
Rodolphe
Rang : Nouveau

Inscrit le : 21/10/2017(UTC)
Messages : 7


Ephyra

30 / 30

Mépris

CA:13-DMD:9
Neutre Bon
Inspiration : 6/6
Pouv. Myth. : 7/7



Sophia

15 / 15

Froide

CA:16-DMD:9



Ephyra toisa Janos de sa haute taille, portant sur lui un regard méprisant. Sa seule façon d'être l'indisposait. Elle le regardait à présent avec le même regard dédaigneux que l'on pouvait porter à un tas de crottin.
« Vous avez raison Jhod allons-y maintenant
Je n'ai nul temps à perdre avec des inepties
D'un grand béotien aux imbéciles idioties
Un bien sot cornichon docteur des ignorants »

Et sans un regard, un seul geste de plus elle suivit Jhod vers l’artisan, se calmant pour retrouver un air aimable. Elle lui glissa à l'oreille.
« Merci bien mon ami, de m'en avoir sorti »

Elle profita de leur déplacement pour récupérer un des petits feuilletées disposés à l'intention des convives. Elle mordit dans un, appréciant le douce saveurs légèrement épicée qui se répandait dans sa bouche. Manger avait du bon parfois ! Une fois arrivée devant lui elle s'inclina gracieusement un sourire aux lèvres.
« Bien le bonjour très cher, je m'appelle Ephyra
Vous semblez être un maître artisan n'est-ce pas ?  »

La couleur de ma magie est la couleur de ton sang.
Offline Trajan  
#17 Envoyé le : samedi 7 septembre 2019 11:38:07(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Charani entend le ton monter entre Janus et Ephyra depuis l'autre bout de la pièce. Elle jette vers eux un regard mi-surpris mi-amusé. Ephyra.... tu n'es décidément pas faite pour ce genre de jeu... Je me demande si j'ai bien fait de la laisser avec lui, et ce qu'il va m'en couter pour demander à Janus d'oublier l'affront de sortir ses précieuses pièces d'or du tronc de son église... enfin...

Elle retourne finalement son attention vers Jamandi et surtout Ecaille de Suie. « Grand chef Klímakaaitháli, je vous prie d'excuser Jamandi, ele ne voulait pas vous offenser. Il se trouve que les terres des Kobolds n'avaient jusque là pas de dirigeant connu, mais maintenant que c'est le cas, nous mettrons nos cartes à jour. Il faudra trouver un nom impressionnant pour vos terres, et nous discuterons ensemble de jusqu'où elles s'étendent. Avec l'état actuel de votre clan, vous ne pourrez surveiller un grand territoire, aussi travaillerons-nous ensemble. »

Puis elle se tourne vers Jamandi, tout en accordant un bref regard à Elnara pour qu'elle ne se sente pas exclue de la conversation. « Il est encore un peu tôt, mais je voulais proposer à Klímakaaitháli de nous envoyer un émissaire, qui resterait dans notre cours pour y apprendre nos usages, et nous enseigner les leurs. Mais offrez-leur donc des semence, et pourquoi pas des arbres fruitiers de vos jardins. Tout ce qui peut être fait pour les rendre moins dépendant du pillage est bon à prendre ! »

Modifié par un modérateur samedi 7 septembre 2019 12:15:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#18 Envoyé le : lundi 9 septembre 2019 21:53:08(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 74
Localisation : Nancy

Écaille de suie

16 / 16

Chef

CA:16

Jamandi

100 / 100

Chef de famille

Elnara

Elnara acquiesce, mais ne dit rien. Cette situation lui conviens tout à fait. Même si Ecaille de suie n'a pas relevé sa proposition, elle ne lui en veux pas. Le Kobold est dans le grand monde et s'en sort plutôt bien. Rien a lui reprocher et puis... Il ne semble pas avoir besoin d'elle de toute façon. « Des semences? Je n'ai malheureusement rien de plus en stock. J'ai déjà partagé une large partie de la récolte annuel et demandez à mes gens des efforts supplémentaires pour fournir des graines à votre future baronnie, Charani. Et je préfère m'assurer de la réussite du projet en gardant des réserves pour les prochaines années si jamais vous veniez à manquer, même si, dans ce cas, ce ne serait pas un don. Il faut bien que mes gens vivent! Je peux par contre fournir des armes. Un escadron composé uniquement d'halfelin devait voir le jour, mais les tensions raciales que cela engendraient ont fait capoté l'affaire. Du coup, j'ai un stock d'épées, d'arcs et d'armures inutilisés. Il me semble que les dimensions de ces dernières conviendraient parfaitement à votre peuple Grand chef Klímakaaitháli. » Voyant que Charani avait utilisé ce titre, Jamandi se met automatiquement à faire pareil. Peut-être étais-ce là le titre réel d'Ecaille de suie, et le moment n'étais pas venue de froisser ce convive si... singulier.

Connaissance (local) DD15


Après une courte pause pour permettre à Mikmek de tout traduire, Ecaille de suie réponds: « Armes utiles. Moi pouvoir défendre peuple avec, et alliance avec femme de feu renforcé. Avec armes, nous pouvoir participer effort de guerre et défense du territoire de nos amis. » Il se tourne vers Charani pour ajouter: « Pillage mauvais pour nous... Ca nous avoir mené vers grande perte. Si Kobold lutter avec vous, vous nous aider avec agriculture et nourrir nous si besoin. Echange équitable. Avec Kobolds, vous pouvoir aussi construire plus vite! »

Proposition de marché d'Ecaille de suie




Jhod Kavken

29 / 29

Ephyra et Jhod quitte donc la discussion avec Janus, qui les regarde avec une certaine dose de mépris. La foule a bien assisté au débats d'ailleurs. Une fois devant l'artisan, ce dernier lève la tête vers eux. Il est dans une tenue flashy jaune et rouge sous un manteau de cuir marron clouté. Certains parleraient de manque de goût, mais le but est surtout d'afficher la richesse. « Oui, tout à fait. Que puis-je pour vous? Vous ne venez pas pour provoquer une esclandre comme avec le grand prêtre? » Son ton est un peu défiant, et aussi un peu inquiet.

Jhod interviens tout de suite: « Non, non mon bon ami. Je suis Jhod, prêtre du plus grand chasseur et protecteur de la famille de tout les temps: Erastil. Et c'est pour vous présenter cette jeune femme pleine de talent, mais qui n'a pas sa langue dans sa poche, que je suis venue vous voir. Voyez-vous, Ephyra est versé dans les arts magiques et souhaitent travailler dans la fabrication d'objet enchanter. Comme je sais que c'est votre domaine d'activité principal, je me suis dit que vous auriez sûrement des choses a partager. »

« Hum... Mouais. Je ne suis pas convaincue. Tout ce que je pourrais lui apprendre lui sera soit inutile, soit me porterons préjudice quand son commerce sera devenue florissant. Mais bon... il parait que la concurrence est une chose saine... J'en doute fortement. Sans concurrence, je peux pratiquer les prix que je veux. Cette future baronnie est bien trop proche d'ici à mon goût. Allons bon. On peut toujours tenter l'expérience. Ma jeune fille, que diriez-vous de faire de votre commerce une succursale de la mienne? Vous bénéficieriez ainsi de mon expertise tout en possédant votre affaire. Bon, je garderais 20% de vos revenues pour moi, et bien sûr, toute rupture du contrat impliquerais une interdiction de pratiquer pendant au moins cinq ans. Cela me semble honnête, non? »
PJ: AC-245
MJ: B-250 | CH-235
Offline Trajan  
#19 Envoyé le : lundi 9 septembre 2019 23:28:45(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Charani

42 / 42

CA:19
S1: 6/6
S2: 4/4
Rep.: 17/18
Mythique: 5/5

Azaghis

24 / 24

CA:21
Imposition: 5/5
Chatiment: 1/1

Charani tique sur la proposition de Jamandi, mais essaye de rien en laisser paraitre. Brillant. Je lui demande des semences pour pacifier un peuple, et elle me propose des armes... Bon et bien on va voir ce que ça va donner...

Elle semble toute fois rassurée par la réponse d'Écaille de Suie. « Je suis ravie de vous l'entendre dire. Nous vous aiderons de notre mieux pour vous accompagner dans votre transition. Votre changement, si vous préférez. »

Elle adresse ensuite un sourire entendu à Jamandi. « Bien sûr, nous ne souhaitons pas affamer le Brevoy, et faites-moi confiance, je n'ai pas oublié la raison pour laquelle une baronnie se retrouve ainsi créée au sud de vos frontières. » Pour alléger la discussion, elle change rapidement de sujet, et se tourne à moitié vers la salle comble et les tables couvertes de bons petits plats. « Je vous remercie pour votre aide, et surtout pour le respect avec lequel vous nous traitez. Je dois avouer que je ne m'attendais pas à une fête aussi formelle et avec autant d'honneurs. »

Puis, elle semble réaliser soudainement quelque chose. « Mais j'y pense, je ne vous ai pas présenté Azaghis ! Il s'agit d'un paladin de Shélyn, que nous avons sauvé des geoles du Seigneur Cerf, et qui a décidé de nous rejoindre. »

Le demi-orque, qui ne s'attendait pas à être présenté, rougit quelque peu, et fait une courbette. « Mesdames, je suis votre obligé. » Et il se tourne plus spécifiquement vers Elnara. « Je ne peux que compatir aux préjugés dont vous souffrez. Quelles sont ces œuvres de charité dont vous avez fait mention ? »
Offline Rodolphe  
#20 Envoyé le : mardi 10 septembre 2019 09:11:17(UTC)
Rodolphe
Rang : Nouveau

Inscrit le : 21/10/2017(UTC)
Messages : 7


Ephyra

30 / 30

Mitigée

CA:13-DMD:9
Neutre Bon
Inspiration : 6/6
Pouv. Myth. : 7/7



Sophia

15 / 15

Froide

CA:16-DMD:9



Ephyra ne répliqua rien à ce qui dit l'artisan, à propos de son altercation avec le grand prêtre.
Provoquer une esclandre ? Pourquoi donc cela ?
Sauf si vous m'insultez cela va bien de soi

Elle se força néanmoins à sourire... enfin, à faire du mieux qu'elle pouvait. Même si sa "proposition" aurait lui sembla presque lui manquer de respect. Elle garda son calme et demanda.
« Me feriez vous d'abord une grande faveur
En me permettant de connaître votre nom ?
Et puis donc concernant cette proposition
Comment l'expertise dont vous me faites honneur
Viendrait m'aider alors dans mes fabrications ?  »

Elle réfléchit un instant, comptant dans sa tête.
Parchemins, potion objets merveilleux et puis
Armes, armure, anneaux, baguette sceptre et aussi
Bâton, tout cela le fabriquer je le puis
La couleur de ma magie est la couleur de ton sang.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET