Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

4 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Boadicee  
#1 Envoyé le : samedi 14 septembre 2019 13:02:25(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Hiver 4718-4719
Musique - Festival des Esprits


Les collines de Siyin dormaient sous leur manteau de neige. Au fil des semaines, l'hiver s'était installé, et toute la région paraissait endormie. Les neiges n'étaient jamais très épaisses à Shenmen, mais la contrée hantée paraissait presque paisibles vue depuis le village.

Yin-Se aussi était plus calme encore qu'à l'ordinaire. Avec le froid, et la neige, les habitants restaient chez eux pour la plupart, oeuvrant aux réparations les moins urgentes, consolider toits et charpentes, réparer les murs de la ville, ou continuer de mener leur art, pour les artisans parmi eux.

La morte saison était aussi l'occasion de se concentrer sur d'autres devoirs que ceux imposés par la terre. Plus que jamais, les habitants se joignaient aux entraînements de la milice. Pour la première fois, d'anciennes membres des Quarantes Lances, et quelques membres curieux de la tribu de Miaolin, se joignirent aux exercices dirigés par Shojiro, ou Jun Kung, ou encore le capitaine Xieng. Cette dernière avait de plus en plus l'allure d'une samouraï, même si son équipement laissait à désirer, mais elle était désormais capable de s'entraîner en duo avec Jun Song, dont les talents n'étaient pourtant plus à démontrer.
Les miliciens dans leur ensemble formaient une force de plus en plus cohérente, et si il leur manquait toujours de quoi équiper tout le monde, la plupart des habitants de Yin-Se étaient capables de se défendre.
L'expertise de Shimizu se révéla là aussi utile. Shokuro avait une longue tradition de milice paysanne, et la suggestion d'utiliser les bosquets de bambous du Bois des Voix pour fabriquer des lances, et également renforcer les talus soutenant les palissades du village. Pas aussi efficace que l'acier, mais très facile à fabriquer.
Enfin, le dojo du Shojiro croissait à un rythme modeste, mais régulier. En plus de la salle d'arme, et de l'infirmerie, Shojiro et les villageois qui l'aidaient étaient en passe de terminer la construction d'un petit ensemble qui servirait à Shojiro d'étude, comprenant également une chambre et un sanctuaire, ce qui permettrait au samouraï de déménager hors du Bastion de Chuanyu.

Mizuki elle aussi avait une influence importante sur le village. Peu à peu, Desna devenait une des déesses du panthéon de Yin-Se, une statue à son effigie se dressant désormais au sein du cercle de pierre. C'était surtout son statut de protectrice des rêves qui attirait les habitants, et la jeune prêtresse était régulièrement consultée par des villageois anxieux, demandant qu'elle les aide à interpréter leurs songes. Cela n'empêchait pas les villageois de vénérer bien d'autres divinités, mais le Chant des Sphères faisait désormais partie du paysage.
Avec l'aide des marins de Kwanlai et de Hoi Sang, devenu Acolyte de Desna, elle avait aussi agrandit le temple modifiant le toit pour qu'il puisse s'ouvrir pour les nuits claires tout en protégeant tout de même les fidèles de la pluie, et une auberge attenante; plus une étable dotée d'une mezzanine qu'autre chose, à destination des voyageurs de passage. Pour l'instant, il n'y en avait guère, mais cela ne durerait peut être pas.

Miaolin et les siens étaient de plus en plus chez eux au sein du village. Reconnaissants de l'hospitalité et de la tolérance des habitants de Yin Se et de ses gouverneurs, les hommes chats s'étaient joints volontiers aux efforts du village pour traverser l'hiver, amenant notamment leurs techniques de pêche pour agrémenter l'ordinaire de poisson frais, et se joignant aux chasses pour ramener du gibier que menaient Vo Minh Phuong. Grâce à leurs efforts, le village traversait - tout juste - l'hiver sans trop de problème.
Il devenait de plus en plus évident que les hommes-chats se sentaient chez eux, malgré le froid, grâce aux efforts de Miaolin et à la tolérance pronée par les Edits de Siyin. La question de leur départ était encore en suspends, mais la réponse était plutôt claire: la plupart souhaitaient rester.

Jing n'était pas en reste, le givre n'arrêtant pas - ne freinant pas - l'esprit de leur architecte. Elle passa une partie de l'hiver au sein de la Tribu du Pic Blanc, les aranéas qu'ils avaient rencontré sous les montagnes Soyeuses, mais avait ses propres projets; notamment celui de la compagnie commerciale de Yin-Se. Les derniers détails étaient réglés, et avec l'arrivée du printemps, la compagnie serait opérationnelle, sous la direction de Hui Wang, la soeur humaine de Jing. Et pour l'instant, c'était aussi le meilleur endroit où stocker les réserves de Jade qu'ils avaient difficilement ramené de la côté.

Shimizu, enfin, bien que nouvelle venue, prenait rapidement ses marques. Elle accompagna de temps à autre les chasseurs, mais eu surtout l'occasion de proposer son expertise de chasseuse de monstre pour l'entrainement de la milice, et l'amélioration des défenses du village. Elle amenait avec elle le culte de Shizuru, même si peu de villageois semblaient réceptif à ce qui était finalement une déesse martiale, mais Ling Ten, la shamane du village, paraissaient plutôt intéressée par le potentiel de Shizuru comme déesse purificatrice, et entreprit avec Shimizu d'ajouter sa statue au Cercle des Pierres, qui devenait de plus en plus oecuménique.


Les gouverneurs et membres du conseil du village eux aussi mirent l'hiver à profit. Wolfram reprit la fabrication d'équipement pour la milice, et termina les commandes qu'il avait reçu pour pouvoir les acheminer à leurs destinataires, à Gaotong, une fois le printemps venu.

Jane mis la dernière main à construire un atelier, mais entre ses fréquentes ivresses, difficulté à se focaliser et le fait qu'elle travaillait seule, le projet n'avançait pas vraiment.

Xieng gardait le rôle de capitaine de la milice, mais se consacrait surtout à l'entraînement aux manoeuvres et à former les villageois au tir; laissant l'entraînement physique à Shojiro et Jun. Avec l'hiver, son travail de tailleur lui prenait le plus clair de son temps, de toutes façons.

Jun Song avait repris la gestion du dépôt communal, s'assurant que tous avaient de quoi manger et se chauffer malgré les réserves appauvries du village. L'épreuve de l'expédition jusqu'à la côte avait laissé ses marques, et elle s'en remettait péniblement, avec l'aide de Ling Ten.

Cette dernière se consacrait à entretenir, et surtout à améliorer le Cercle des Pierres. Le lieu de culte improvisé prenait de plus en plus des allures de véritables sanctuaires. Quand elle ne s'y trouvait pas, Ling assistait les villageois en échange de sa subsistance, guérissait les maux de l'hiver, et préparait les célébrations spirituelles. Elle consacrait aussi une part de son temps à ses recherches occultes.


Le Festival de l'hiver marqua le retour de la nouvelle année. Au début du mois de Calistril, les villageois célébrèrent les esprits tutélaires et protecteurs de Yin-Se, ainsi que les nouvelles divinités, les remerciant pour l'année écoulée et implorant leur assistance pour l'année à venir, récoltes abondantes et protection contre les créatures rôdant dans les brumes.

Une grande célébration eux lieu à l'aube, une procession de fidèles venant offrir leurs prières au Cercle des Pierres, qui se poursuivit ensuite par un banquet dans la grange servant de salle commune au village, où les traditions venues de Quain avec la tribu de Miaolin se mêlaient à celles de Lingshen et Shenmen.


Peu à peu, le printemps annonçait son approche. Les animaux commençaient à sortir de leurs tanières d'hiver, les neiges demeuraient mais les pluies se faisaient de plus en plus fréquentes, et les marais n'étaient plus recouverts de givre. Bientôt, le sol serait assez meuble pour que les travaux des champs puissent reprendre, et le climat plus propice à l'exploration et au voyage. Avec le printemps qui approchait, le conseil se rassembla de nouveau.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Online Boadicee  
#2 Envoyé le : lundi 30 septembre 2019 17:34:52(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

2 Pharast 4719 - Village de Yin-Se, province de Siyin, Shenmen
Musique - Printemps sur Siyin


Le printemps était maintenant fermement là, et la neige avait entièrement disparu des alentours de Yin-Se. Shenmen reprenait ses teintes vert tendre, malgré les pluies toujours fréquentes, et avec la fin du gel, les habitants du village reprenaient leurs travaux. Les bouviers et paysans retournaient aux champs, les bûcherons préparaient leur première expédition vers le Bois des Voix, les herboristes également, les collecteurs de tourbe commençaient à extraire les blocs de tourbe des marécages de la rivière Shuiwai.

Les membres de la tribu de Miaolin, et les nouveaux habitants du village, se répartirent les tâches les plus urgentes. Maintenant que la surface du sol avait dégelé, une partie d'entre eux s'attela à la réparation des murs du village, et à l'extension des douves, mais la majorité se dispersa dans les collines alentours, pelles, pioches, et bêches en main, débutant l'exténuant travail de terrassement nécessaire à la construction de rizières au flanc des collines sur ce terrain valloné.

Les villageois n'avaient pas été les seuls actifs durant l'hiver. A présent, à la lumière de ce matin de printemps, le dojo de Shojiro s'était considérablement agrandi, de même que le temple de Desna dont le toit mobile était désormais terminé. Shimizu avait achevé la rénovation de la demeure qu'elle occupait. Et Jing, de son côté, avait mis la dernière main à la construction de la Compagnie Commerciale de Siyin, dont le siège était désormais terminé. On était encore loin des plus grandes compagnies marchandes de Goka, mais les Wang possédaient désormais la principale compagnie commerciale de tout Shenmen.


Avec le printemps arriva aussi un véritable déluge de correspondance. Un messager venu de Gao remit à Jing une lettre d'Ayami Kumonara, ainsi qu'une caisse envoyée par la capitaine Jun Xiaolong.

Shimizu reçu également du courrier, une réponse de son père Shao Luang et de son amie, Yaeko.

Une femme à la peau sombre et à l'accent lointain arriva également, en réponse à la missive envoyé des mois plus tôt par Jane.

Mais en dehors de ces correspondances personnelles, d'autres annonces, plus importantes, arrivèrent avec les premières floraisons.
Peu après le départ des messagers, un groupe d'Aranéa se présenta aux portes de Yin-Se. Ils appartenaient à la tribu du Pic Blanc, et étaient partis en éclaireur pour s'assurer que la route était sûre. Le reste de la tribu les suivait d'assez près, et atteindrait le village le lendemain. Une fois que les aranéas seraient là, la première expédition vers la mine pourrait être lancée.


Alors que le soleil commençait à se coucher sur Yin-Se, une dernière messagère se présenta aux portes du village, demandant l'asile pour la nuit, et à parler aux gouverneurs. Elle se disait porteuse d'une réponse de la part de Huo Wing, chef de Pek Peh et maître des collines. Son apparence trahissait sa nature: une kitsune, au pelage étrangement mauve, tirant presque sur le blanc lorsque la lumière des torches et lanternes fut plus proche d'elle. Elle portait une armure, et semblait capable de se débrouiller dans la nature. En tout cas, elle n'avait pas souffert du voyage.
« Esprits vous accompagnent. Je suis Tin, Tin Jiayi. Je suis envoyée par le Seigneur Huo Wing de Pek Peh, et porteur d'une réponse à votre lettre reçue cet hiver. Et d'une proposition. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 3 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Online Scordard  
#3 Envoyé le : lundi 30 septembre 2019 18:12:21(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 3/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Jing fit inaugurer la compagnie commerciale dès que possible. Elle invita Wang Hui a faire un discours en tant que présidente.

A l'heure actuelle, la compagnie marchande s'occuperait d'acheter et de vendre des matières premières et des denrées dans le but de les écouler à Gaotung. A terme, elle mettrait en place une économie à Yin-Se grâce à l'administration et gérance de commerces, les prêts d'argent et de matières premières, et des comptes et assurances pour tous les habitants. Faute de mieux, elle assurerait également le dépot du trésor des colonies. Les colonies de Siyin étaient ainsi devenus le premier client officiel de la compagnie marchande. La compagnie gagnerait de l'argent grâce à ses commissions et en prenant des parts dans les autres commerces.



Jing accueillit personnellement les éclaireurs aranéas en ville. Elle essaya de voir si il y avait quelqu'un parmi qu'elle connaissait.

Quoiqu'il en soit, elle leur indique que la communauté dispose d'un certain nombre d'habitation à remettre en état pour les accueillir eux et leurs familles quand ils seront installés.

Elle leur rappela les précautions d'usages à observer avec les habitants qui n'étaient pas forcément habitués à avoir autant d'araignées pour alliés. Elle les invite à faire remonter tout problème au conseil.


Au moins voici une réponse joliment adressée. pensa Jing en examinant Tin de la tête au pied. C'est assez surprenant lorsque l'on sait que ce sont les ressortissants de cette colonies qui nous ont attaqué au retour de la mine d'argent.

« Les esprits et les dieux vous bénissent Messagère Tin Jiayi. Nous nous réjouissons que cette seconde rencontre entre nos deux communautés se déroule pacifiquement et sous de meilleurs hospices que notre première rencontre. Le conseil représente l'assemblée des notables de cette ville. Je suis Jing de la maison Wang. Voici Shojiro, Mizuki Yue, et Miaolin. Nous sommes les gouverneurs de cette colonie.

Quels mots vous envoie porter le Seigneur Huo Wing de Pek Peh ? »
thanks 2 utilisateur ont remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#4 Envoyé le : samedi 5 octobre 2019 01:03:21(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin



La messagère kitsune inclina la tête pour saluer ses interlocuteurs, mais ils avaient aussi le sentiment qu'elle les scrutait attentivement.
« J'ai cru comprendre que cette première rencontre avait été moins qu'amicale, en effet. Mais le seigneur Wing souhaite mettre ce malentendu derrière nous. Il m'a chargé de vous porter ses salutations et de négocier les relations entre nos deux villages. J'ose espérer que nous aurons l'occasion d'en parler dans un cadre un peu plus...officiels. Vous représentez le gouvernement de Lingshen, c'est bien ça? »

Connaissance (mystère) DD15/Jing
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Zadir  
#5 Envoyé le : samedi 5 octobre 2019 02:20:00(UTC)
zadir
Rang : Habitué

Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 850

Shojiro

Défi: 1/1
Résolution: 1/1
CA: 19/TCH13/FF16

31 / 31

Avant la fin de l'hiver, Shojiro avait déménagé pour s'installer au dojo. Et il passait désormais la majeure partie des journées dans ses nouveaux quartiers.
Ceux qui lui rendirent visite purent très vite constater qu'il était en pleine réflexion. Son étude débordait de documents et il était très souvent en compagnie de Jun. Le maître et l'apprentie étaient régulièrement en grande discussion sur ce qui semblait être le futur de leur chemin vers le Bushido.


A l'arrivée des aranéas en ville, Shojiro accompagna Jing les accueillirent. Et tout comme elle, il souhaitait que leur intégration se fasse sans problème.
Il insista donc sur sa position au sein de la milice et du gouvernement, et les encouragea à venir les voir pour le moindre problème.


Shojiro se tenait à côté des autres gouverneurs à l'arrivée de la messagère de Pek Peh. D'un naturel méfiant, et au vu de leur premier contact, il resta en retrait et laissa Jing, encore une fois, parler la première.
La kitsune violette ne lui inspirait aucune confiance.
« Un cadre un peu plus officiel? Pouvons-nous savoir se que vous entendez par là? Car nous sommes les gouverneurs de ces lieux, donc faire plus officiel que nous risque d'être compliqué. »
G-255: Kéliss (bretteuse de Shélyn), I-168: Nérali (inquisitrice d'Achaekek)
AN-170: Mirai (télécinétiste de l'aether), AT-167: Trissia (alchimiste volant)
CD-217: Shojiro (samouraï déshonoré), CN-176: Dyrza (prêtresse de Desna)
K-253: Ruins of Azlant (MJ), AL-240: Reign of winter (MJ)
thanks 1 utilisateur a remercié zadir pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#6 Envoyé le : dimanche 6 octobre 2019 18:41:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin




La kitsune parcouru du regard la petite assemblée qui lui faisait face: Jing, Shojiro et Mizuki, mais aussi les gouverneurs par intérim, Shimizu et Miaolin. Elle hocha la tête avec un demi-sourire.
« Très bien. Si vous pouvez négocier au nom de Yin-Se, je suis tout à fait disposée à négocier avec vous! Souhaitez vous que nous discutions des relations à établir entre Pek Peh et votre domaine dès ce soir? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#7 Envoyé le : dimanche 6 octobre 2019 19:52:17(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 3/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Un test de psychologie ou un autre test de diplo. Mizuki? Aurait sans aucun doute été le bienvenue..

« Ne souhaitez vous pas vous reposer un peu et prendre le temps de visiter ? Cette colonie n'a que peu de confort mais, nous pouvons vous laisser l'une des chambres libres du bastion. Notre lieu de culte principal... »

Jing jetta un regard en coin à Mizuki.

« ... abrite une statue de Daikitsu ainsi que de la plupart de nos autres divinités et esprits protecteurs.

Nous pourrons diner dans la salle du conseil, et vous nous en discuterons davantage. Notre prêtre de Daikitsu qui s'occupe également de notre forge pourra s'occuper de votre armure le temps de votre séjour.

A moins que votre mission ne soit mu par quelque degré d'urgence et que votre emprise requiert une aide immédiate ? »
Offline Hikari  
#8 Envoyé le : lundi 7 octobre 2019 08:49:35(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 95
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Shimizu

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Sorts I : 4/4

༺ Hariken

25 / 25

CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+2



Restée en retrait jusqu’alors, ne connaissant que trop peu le passif et les aboutissants de la situation, Shimizu observait la nouvelle arrivante, suspicieuse.
Difficile de dire si sa récente paranoïa provenait de son passif au sein des shinobis de Shokuro ou de ses récentes responsabilités, mais la lame vagabonde voyait le mal partout. Elle s’imaginait déjà que la kitsune pouvait être une jorogumo déguisée !
Reprenant son sérieux, elle s’efforça de paraître scrupuleuse, bien amicale.

Quelques jets pour m’inspirer :
  • Mystère : 1d20+4 donne [14] + 4 = 18
  • Psychologie (connaître ses intentions, si elle cache quelque chose) : 1d20+10 donne [13] + 10 = 23
  • Diplo (tenter de se montrer amicale, sincère) : 1d20+8 donne [1] + 8 = 9

Je vais claquer mon Zèle intrépide en diplomatie pour un bonus de +2 sur le jet (du coup, ça nous fait 11).


« Enchanté Tin Jiayi. Je me nomme Shimizu.
J’espère que cette rencontre marque le début d’un avenir prospère pour nos deux villages.  »
dit-elle, un sourire forcé au coin des lèvres, n’osant pas demander quels seraient les termes de ces relations.

Meujeu, je sais quelque chose sur les relations entre Pek Peh et le Lingshen ? Même question pour Pek Peh et Shokuro ?

Modifié par un utilisateur lundi 7 octobre 2019 08:59:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#9 Envoyé le : mardi 8 octobre 2019 22:34:39(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin



Tin s'inclina en réponse à leurs propositions.
C'est aimable à vous d'accepter de m'héberger. Ce sera avec plaisir...la route a été longue, les pluies fréquentes et « Shenmen n'est jamais une contrée dans laquelle il est agréable de voyager. Si cela vous convient, je vais prendre le temps de me rafraichir...je vous retrouve pour le dîner?

Ne vous inquiétez pas pour mon armure, ce n'est que du cuir. Rien dont je ne puisse me charger. Et je ne suis pas pressée, même si je ne pense pas rester plus d'un ou deux jours, à moins que vous ne le souhaitiez.

Je vous remercie de votre attention, par ailleurs, mais je ne vénère pas Daikitsu. »


Elle s'inclina aussi à l'adresse de Shimizu.
« Enchanté également, Shimizu-san. Puisse-t-elle marquer le début d'un tel avenir, en effet. »

Psychologie DD20/Shimizu
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Boadicee  
#10 Envoyé le : jeudi 10 octobre 2019 22:04:12(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

2 Pharast 4719 - Village de Yin-Se, province de Siyin, Shenmen
Musique - Printemps sur Siyin



Le lendemain matin, Yin-Se était, une fois n'est pas coutume, enveloppée d'un doux soleil, et avec l'arrivée du printemps, il faisait doux. L'air sentait la brume, l'herbe coupée, et un parfum de fleur, léger, mais présent. Depuis la fenêtre du premier étage du Bastion, au sommet de la colline, on pouvait voir les habitants au travail, en pleins travaux de terrassement des collines, ou en train de labourer leurs champs. Deux barques sur la rivière appartenant aux pêcheurs complétaient un tableau qui n'aurait pas dépareillé dans un village de Lingshen.

C'est sur ce tableau que les gouverneurs de Yin-Se rencontraient, en comité restreint, la messagère de Pek Peh. Shojiro, Jing et Mizuki étaient présents, de même que Miaolin et Shimizu en leur qualité de gouverneurs par intérim. Pour éviter les incidents, Jane était absente. Ce fut Tin qui ouvrit la conversation.
« Je viens porteuse d'un message de...coopération. Le seigneur Huo Wing est d'avis que nous avons tout intérêt à coopérer...aussi, il m'a chargé de le représenter pour en discuter, et fixer les modalités. Que pensez vous de cette proposition? Sommes nous d'accord sur le principe de base? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#11 Envoyé le : jeudi 10 octobre 2019 22:32:32(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
  • Psychologie sur l'idée de coopération et l'hésitation de la kitsune et pour entendre sa réponse : 1d20+0 donne [17] + 0 = 17
Jing profita du caractère restreint de la réunion pour parler franchement.

« Vous êtes ici devant nous, libre. Nous n'avons pas tenté de vous chasser, ni de vous emprisonner. Le dialogue me semble ouvert et possible. Mais que cette discussion ne vous vous trompe pas. N'en prenez pas ombrage, mais en vérité, nous ne connaissons de vous que des individus mal équipés qui ont essayé de nous détrousser et dont nous avons du tuer la plupart en nous défendant. Le Seigneur Huo Wing peut-il clarifier le statut de ce groupe avant que poursuivions ? Étaient-ils ses envoyés ?

Désormais, vous avez vu notre village.... Pourquoi le Seigneur Huo Wing pense-t'il que nous ayons intérêt à coopérer ?

A vote avis, que pouvons-nous apporter mutuellement ? »


Tandis que sa maitresse soufflait un peu le chaud et le froid. Fû jouait entre ses mains avec une brindille adoucissant l'image que Jing pouvait avoir.

Modifié par un utilisateur jeudi 10 octobre 2019 22:48:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#12 Envoyé le : samedi 12 octobre 2019 14:57:23(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin




Tin haussa un sourcil, comme si elle évaluait les véritables possibilités que Jing et ses amis avaient d'effectivement l'arrêter, mais décida tout de même de répondre à l'architecte.
« Oui et non. C'était un groupe d'éclaireurs. Nous avions entendu parler d'une bande menée par une Jorogumo se faisant appeler les Quarantes Lances dans la région, et nous préférons connaître les menaces avant qu'elles ne soient sous nos murs. Nos éclaireurs ont aussi pour instruction de ramener tout ce qui peut être utile à Pek Peh.

Cela dit, on ne peut pas dire qu'il s'agissait de nos éléments les plus brillants. Ceux là sont sous mon commandement.

Quand à ce que nous pouvons nous apporter mutuellement...et bien, pour commencer nous sommes deux communautés de mortels dans une contrée pleine de monstres. Nous pouvons vous ramener ce que nous trouvons dans le centre de Shenmen, et vous donner un allié sur votre frontière Nord. Vous, vous avez un accès à la route impériale. Ca me paraît un bon début, pas vous?
Maintenant, cela ne dépend pas que de notre intérêt. Quel est votre intérêt dans cet affaire? »


Psychologie
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#13 Envoyé le : samedi 12 octobre 2019 17:01:46(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Nous déplorons la perte de cette équipe. Nous aurions préféré éviter l'affrontement. Nous vous indiquerons où l'affrontement a eu lieu si vous le souhaitez.

J'ai peut-être une bonne nouvelle. La bande dont vous parlé a été dissoute. La jorogumo et la personne qui dirigeait cette bande ont été éliminée... Nous y avons veillé. Elle désirait que nous lui fournissions trois esclaves, nous n'y avons pas consenti. Je vous offrirais bien l'une de ses pattes comme cadeau à remettre à votre seigneur de notre part.

Notre intérêt dans cette affaire ? Comme je vous l'ai dit nous ne connaissons pas vraiment votre communauté. La lettre que nous vous avons envoyé était bienveillante. Nous connaissons le prix de la vie de l'un des membres de la communauté. Nous ne souhaitions pas que les familles demeurent sans réponse et que d'autres risquent la vie de leurs proches pour retrouver ce qui a été définitivement perdu. »


Nous n'allons pas tuer des voleurs toutes les semaines. Nous avons déjà à faire avec les monstres.

« Le Roi Huang par l'intermédiaire de son fils nous a nommés gouverneurs afin de superviser le développement des colonies de Siyin au Sud. C'est ce que nous souhaitons faire. Le centre de Shenmen ne relève pas de notre juridiction. »

Une seule chose à la fois...

« Nous allons notamment restaurer les caravanes vers Gaotung ainsi que le commerce entre ce lieu et le Lingshen. Si vous avez des ressources que vous souhaitez vendre ou acheter, nous pouvons aussi mettre en place une ligne de ravitaillement vers votre ville si la route est suffisamment sure. Notre compagnie marchande et nos caravaniers partenaires pourront ainsi achalander les marchandises entre nos villes. Tant que nos habitants bénéficient d'un tel accord, je ne vois pas de raison de ne pas nous entraider. »

Nous pourrons ainsi faire un contrat avec les Enflammés de Koji non seulement pour le transport de minerai et la route commerciale vers Gaotung, mais également sur la route commerciale vers Pek Peh. Ville dans laquelle nous pourrions également construire un comptoir.

« Au niveau de notre commerce, nos ressources sont principalement agricoles. Cela dit, nous pourrons par exemple vous vendre ce que nous n'utilisons pas de notre fer froid. Si vous avez une grosse activité en tant qu'éclaireurs, des armes en fer froid pourraient vous aider. J'imagine que ce n'est pas sans raison que Pek Peh nous envoie la meilleure de ses éclaireurs. C'est une ressource particulièrement précieuse contre les jorogumos.

La question est maintenant qu'est-ce que Pek Peh trouve dans le centre de Shenmen qui puisse satisfaire un tel accord ? »


  • Diplomatie : 1d20+10 donne [20] + 10 = 30

Modifié par un utilisateur samedi 12 octobre 2019 17:03:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#14 Envoyé le : lundi 14 octobre 2019 22:25:44(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin




Cette fois, la Kitsune sourit.
« Magnifique. Un problème de moins. Pas que les Quarante Lances représentaient une véritable menace pour Pek Peh, mais nous n'avons pas besoin de problèmes et de risques supplémentaires. Je suis sûre que vous avez aussi réalisé que Shenmen n'a pas besoin d'aide pour être létale. »

Elle écouta attentivement la suite des propositions de Jing.
« Je vois. »

Elle tira lentement, prudemment et montrant à chaque seconde qu'elle n'était pas hostile, la lame qu'elle portait à la ceinture. Une épée papillon dont le métal jetait des reflets bleuté - du fer froid.
« Je crains que le fer froid ne soit un peu superflu. Mais nous sommes en revanche très intéressés par votre proposition d'ouvrir la route vers Gaotong. Nous sommes un peu...isolés, et ce serait une intéressante opportunité pour nous. La route impériale n'est pas sûre, mais je pense que nous devrions pouvoir rétablir l'ordre au moins le long de cette voie, avec votre aide.

Les collines du centre de Shenmen ne sont pas très riches, mais elles représentent des terres cultivables plutôt fertiles. Mais il semblerait que ce ne soit pas très intéressant pour vous. Nous avons fabriquons entre autre de la corde et du papier, cela dit, et nos forgerons sont plus que compétents. Et surtout, nous connaissons bien les collines de Shenmen. Et si un jour l'envie vous prends d'aller jusqu'à Sze, la route impériale passe au pied de Pek Peh. Nous pourrions peut être convenir d'un tribu en échange du passage de nos marchandises jusqu'à Gaotong, si nous n'avons rien à offrir qui puisse vous intéresser? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#15 Envoyé le : lundi 14 octobre 2019 23:34:13(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Parlons de manière raisonnable... Vous avez évoqué ce qui comptait pour vous : le droit de passage. Pour nous c'est un cas de fin des négociations. Ce n'est pas nous qui décidons cela. Il n'est pas question que nous autorisions le passage d'agents étrangers et irréguliers dans nos frontières alors même que notre pays se trouve sous le joug de la loi martiale du fait des guerres, des tensions internationales et des intentions belliqueuses de nos ennemis. La gouverneure Shimizu ici présente peut vous faire une description des relations entre le Lingshen et Shokuro.

Si une telle éventualité se présentait, nous aurions alors failli à notre mission et perdrions notre principal appui. Vous nous demandez quelque chose que nous ne pouvons pas vous offrir.

Si vous avez besoin d'un droit de passage auprès de nous, c'est que vous avez n'avez aucune licence pour vendre vos marchandises à Gaotung. Sans quoi vous posséderiez déjà le droit de passer la frontière et cette demande serait iconoclaste... Nous avons cette licence car nous sommes le Lingshen dans ce petit bout de paradis. Ce que nous proposons. C'est de vous servir d'intermédiaires directement. Tout nous intéresse. La compagnie marchande de Siyin achètera vos marchandises et les revendras à Gaotung. Nous ne prendrons aucune taxe particulière sur vos marchandises, seulement nos frais et une petite marge bénéficiaire comme nous le ferions avec nos autres marchandises.

De votre côté, vous aurez moins de frais de route et des caravanes plus rapides. Par ailleurs, vous n'aurez plus à assurer la sécurité de vos transports jusqu'à Gaotung. Si vous avez besoin de biens particuliers, nous pourrons vous les livrer. Et dans ce contexte, nous serions tous gagnants. »

Modifié par un utilisateur lundi 14 octobre 2019 23:35:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#16 Envoyé le : mardi 15 octobre 2019 23:35:39(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin



La Kitsune étrécit les yeux, perdant son demi-sourire et retrouvant tout son sérieux. Elle balaya du regard Shojiro, Mizuki et Shimizu, évaluant leur attitude. Elle ne parla pas d'une manière véritablement menaçante, mais sa façade la plus aimable avait été remplacée par une négociatrice au regard intense.
« Il serait effectivement dommage que nos négociations s'arrêtent ici. Regrettable, vraiment. Ce n'est pas un droit d'entrer à Lingshen que nous cherchons, simplement une voie de passage. Si cela implique de passer par votre compagnie marchande, c'est une concession que nous pouvons accepter.

Nous sommes demandeurs de biens complexes à produire, particulièrement de produits alchimiques. Pensez vous pouvoir vous procurer cela à Lingshen?

Autre question: cette "marge bénéficiaire", à combien s'élevèrait elle? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#17 Envoyé le : mercredi 16 octobre 2019 10:26:39(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Jing rendait son regard intense à la Kitsune, savourant ce petit jeu non sans une certaine délectation.

Petite paysanne... Il aurait quand même pu nous envoyer autre chose... Elle fait plus figure de reine des coupe-jarrets plutôt que d'une diplomate...

« Je suis sincèrement ravie que nous nous comprenions enfin. Comprenez-bien que la loi martiale décrétée par Sa majesté le Roi Huang ne peut être levée pour les étrangers que par le Roi Huang lui-même. »

La magicienne fit la moue et dit sur un ton particulièrement gentil.

« Vous ne confiez pas beaucoup d'informations... Notez que je ne vous le reproche pas. Mais quand on a eu la première rencontre que nous avons eu... L'étiquette recommande une présentation de la ville que vous représentez. Que nous sachions au moins ce qui vous intéresse. De votre côté, vous avez pu visiter une partie de notre ville et malgré tout, vous nous laissez formuler toutes les propositions... J'ai peur que vous deviez faire de nombreuses "concessions" si vous ne présentez pas plus clairement les cartes que vous voulez jouer dès le départ... Pour rappeler les faits, nous avons déjà du nous défendre contre vous. Si vous voulez réellement repartir d'ici avec un accord non seulement en bonne et due forme mais également avec notre confiance et la certitude que nous respecterons cet accord sans chercher à profiter de vous. Je crains sans vouloir vous offenser qu'il faille nous en montrer un peu plus... Ce n'est pas seulement moi que vous devez convaincre mais tout le conseil. De mon côté, j'essaye de faire que notre rencontre soit la plus profitable possible pour chacun de nous, mais si déjà nous buttons sur un petit accord commercial, dans combien de siècles évoquerons-nous la possibilité de manoeuvres militaires conjointes ? »

Dire que je dis cela alors que je suis masquée.

Jing sortit de sa moue triste pour ré-afficher un sourire charmeur.

« Venons en donc, à cette question nouvelle de l'alchimie... Tout dépend de votre besoin. Les produits alchimiques les plus communs seront sans doute disponibles dans le Royaume du Lingshen que ce soit à Gaotung... Ou chez nos autres alliés... La compagnie marchande de Siyin aura également ses soieries d'ici peu. Grâce à nos tisserands ainsi que grâce à la forte communauté aranéa présente dans notre colonie, nous pourrions bien voir émerger un pôle intéressant, mais nous aurons besoin d'alchimie pour la faire fonctionner. Pour les couleurs... Par ailleurs, nos armuriers et nos lanceurs de sorts en consomment également de grande quantité. Du coup, les produits que vous recherchez seront peut-être disponibles ici de toute manière.

Au sujet des prix... Les compagnies commerciales du Lingshen sont indépendantes de la volonté du conseil. Néanmoins, notre loi impose à ces compagnies de limiter leur profit à des prix honnêtes afin de favoriser le développement dans un contexte colonial et de loi martiale, en échange de quoi elles sont peu taxées afin de stimuler une économie de guerre et une production de masse (qui impacte les prix à la baisse). Pour les détails techniques, j'imagine que cela dépendra des produits achetés et de l'impact des éventuels invendus sur la santé de la compagnie. Le prix est moins déterminé par la recherche d'une marge que par les frais et les prix du lieu de vente. Nous n’achèterons pas ce que nous ne pourrons pas consommer ici ou vendre.

[dit=darkslateblue]Voila ce que je peux vous dire en l'état actuel de nos discussions...Je sais bien que vous avez le sentiment de nous accorder une "concession" mais je vous invite à penser aux bénéfices que vous en retirez directement par la réduction des trajets de vos caravanes, et l'absence totale de problème d'autorisations (ce qui ne serait pas le cas avec un droit de passage). Par ailleurs, une fois la marchandise vendue ici, sa sécurité et le risque qu'elle représente est totalement transférée à nos compagnies que cela soit en matière de transport. Par ailleurs, en vous inscrivant aujourd'hui dans ce système, vous pouvez y entrer aujourd'hui dans de meilleures conditions que vous ne pourrez y entrer demain. Avez-vous remarqué ? "Colonies de Siyin" est un pluriel. D'ici quelques années, nous comptons bien profiter de notre ouverture sur la mer à l'Est et à terme commercer avec l'ensemble des nations jouxtant la mer des spectres : Po Li, Tian Jing, Bachuan ou même Hwanggot. Nous y avons projet d'y faire couler l'argent, le bois et la soie... Nous avons pris contact avec certains marins pour étudier la possible d'une relation à long terme. »


Ce qui n'est techniquement pas un mensonge... C'est dommage qu'Okaissa ne soit pas restée. Mais je compte bien la recontacter lorsque nous aurons besoin d'elle.
Offline Hikari  
#18 Envoyé le : mercredi 16 octobre 2019 11:17:08(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 95
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Shimizu

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Sorts I : 4/4

༺ Hariken

25 / 25

CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+2


Depuis le début de l’échange, Shimizu était restée en retrait, peu encline à la parlotte diplomatique ainsi qu’au risque de dire une bêtise pouvant dégrader leur image. Pour Shimizu, ce petit jeu, « le noble jeu » comme Yaeko l’appellait, n’avait pour finalité qu’à devenir désuet. Au final, il n’y avait pas tant d’issus possibles que ça à cette situation.

Tiquant sur l’évocation de manœuvres militaires conjointes, ce qui était pour elle une erreur en plus de risquer d’effrayer leur interlocutrice, elle fit mine de ne pas réagir, c’était plus prudent.

Tentant un ton lent et neutre, d’une position égale à celle de la kitsune :
« Dame Tin Jiayi, comme le disait la gouverneure Jing, je ne suis pas la mieux placée pour parler en matière de négociations, mon domaine de compétence étant d’ordre martial. De ce fait, il est dans mon habitude d’envisager le pire, j’espère que vous me pardonnez cet écart.

Vous comprendrez donc qu’un tel accord, aussi souhaitable soit-il pour nos deux communautés, nécessite davantage de précisions sur la nature des biens concernés. Si nous souhaitons, bien entendu, voir nos deux contrées prospérer au moyen de ce traité, il est légitime de s’assurer du non-danger de celui-ci vis-à-vis de notre commerce et de notre population, vous en conviendrez, j’en suis certaine. »
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#19 Envoyé le : jeudi 17 octobre 2019 21:40:47(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Printemps sur Siyin



La Kitsune retrouva son sourire, et toute son amabilité.
« J'ignorais que Pek Peh vous intéressait à ce point. Quand aux propositions, c'est vous les nouveaux venus, ici. Il me paraît normal que nous nous assurions de vos intentions et de vos intérêts avant de conclure un accord, non? Il me semble dans tous les cas que nous sommes encore très loin de manoeuvres militaires conjointes, comme vous dites. Mais vous avez raison, il serait impoli de ne pas nous présenter. Pek Peh est l'une des rares communautés libres de Shenmen, et la seule véritable ville libre. Pour ce faire, nous avons du faire de nombreux sacrifices, mais alors que le reste de la contrée vit dans la crainte, nous pouvons nous défendre contre ce qui rôde dans les ombres et dans les brumes.

Cela ne vous surprendra pas que notre ville soit fortifiée, donc, et la majorité d'entre vous sert à la fois dans la milice et s'efforce de maintenir l'indépendance de Pek Peh, dans la région la moins accueillante du pays. Si l'on excepte les Montagnes Soyeuses, bien sûr. Les autres explorent les alentours, maintiennent nos cartes, et chassent les monstres qui pourraient s'en prendre à nous. Tous nos intérêts tournent autour de notre survie, rien de plus. Vous feriez bien de vous en soucier si vous voulez durer, d'ailleurs. C'est aussi pour cela que nous sommes méfiants à votre égard, j'imagine qu'ayant eu à faire à une métamorphe à la recherche d'êtres à réduire en esclavage, vous comprendrez ce que je veux dire.

Je suis ravie d'apprendre que ce qui pourrait nous intéresser sera potentiellement disponible ici, et je vous remercie de l'altruisme qui vous pousse à maintenir des prix honnêtes. Soyez certains que votre générosité parviendra aux oreilles du Seigneur Wing. Ces conditions d'accès à vos compagnies commerciales me conviennent. »


La Kitsune se tourna ensuite ves Shimizu, ses trois queues dansant doucement derrière elle.
« Votre domaine de compétence et le mien sont similaires, dans ce cas. Ce n'est pas uniquement une question de négociation si je ne vous fournis pas plus de détails sur ce que nous sommes en mesure de vous vendre. Nous récupérons ce que nous pouvons, quand nous le pouvons, comme nous le pouvons. Cependant, étant donné vos propositions, je réalise qu'il nous incombe également de faire un effort. J'ai mentionné que nous produisions de la corde et du papier, mais j'ai omis un détail. »

Elle tira d'une bourse à sa ceinture une poignée de gemmes d'un bleu pur, tirant sur le gris pâle, brillantes et luisant dans la lumière.
« Nous avons également une activité minière, même si elle est limitée. Seriez vous intéressés par des saphirs, par hasard? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Online Scordard  
#20 Envoyé le : samedi 19 octobre 2019 20:32:07(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Jing pris mentalement note des informations que l'envoyée confiait au conseil. C'était très intéressant.

« Je vais quitter mes habits de gouverneure pour revêtir ma robe de magicienne... Donnez-moi le temps de me constuire un atelier digne de ce nom. Je pourrais alors sans doute utiliser ces gemmes pour créer des composants de sorts métamagiques qui renforcent la puissance du sort utilisé. Cela permet à un lanceur de sorts d'accéder à un don de métamagie sans que cela n'augmente la puissance nécessaire pour lancer le sort.

Je ne sais pas si l'on vous a formé à la magie. Mais partez du principe que cela coute très cher. Je n'avais pas forcément pensé me lancer là dedans, mais puisque vous le proposez.

Avec ces saphirs, je peux créer un objet qui supprime toute variable aléatoire d'un sort pour en tirer la puissance maximale dans les limites de ce qu'il permet. Cet objet marcherait une seule fois, et quelque soit la puissance du sort. Je pourrais en fabriquer avec des saphirs d'une valeur de 2000 pièces d'or. L'objet obtenu serait bien moins cher qu'une baguette de métamagie. Une seule baguette pour des sorts de niveau I à III coute environ 14.000 pièces d'or, quand le marchand n'augmente pas ses prix. Dans notre cas, l'objet ne serait pas réutilisable pourrait aller jusqu'au niveau IX, mais il vaudrait sans doute bien moins cher.

Dès que mon atelier sera prêt, je pourrais commencer à faire acheter les premières gemmes par la compagnie marchande de Siyin. Vous aimez les objets magiques ? Je peux vous proposer un accord, en échange de 3 gemmes, je vous fabrique 1 objet magique de ce type sans demander d'argent supplémentaire. Je peux difficilement vous proposer mieux. Encore faudrait-il que vous ayez des lanceurs de sorts...

Sinon, nous pouvons toujours vous acheter ces marchandises comme les autres si vous ne souhaitez pas d'accord supplémentaire. Cela me va. Mais vous devrez alors acheter les objets magiques normalement. »


  • Bluff inspiré : 1d20+10 donne [12] + 10 = 22
  • Bluff inspiré : 1d20+10 donne [15] + 10 = 25

Modifié par un utilisateur samedi 19 octobre 2019 20:33:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
4 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET