Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#1 Envoyé le : samedi 25 avril 2020 11:43:17(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616


ien loin de la cohue des grandes villes. Bien loin, même, d'une large majorité des problèmes liés a la civilisation... Au cœur d'une région peu habitée qui résiste depuis des siècles a toute tentative de colonisation par les puissances voisine non par la force des armes mais simplement par la profondeur de son isolement et la sauvagerie de sa faune... Si ces terres portent le nom de volées, elles ne l'ont jamais été. Beaucoup ont essayé de s’en emparer, mais les ruines abandonnées qui jalonnent cette région sauvage témoignent de la difficulté de régner sur ces étendues indomptées. Elles ont farouchement lutté pour rester vierges et sont devenues le refuge des monstres, des criminels et de dangereux secrets...

Ceux qui y vivent ont su faire de ces lieux inhospitaliers leur quotidiens, vivant les guerres incessantes entre centaures, kobolds, bandits, fées, trolls, barbares et autres factions connues ou non comme de simples intempéries... A proximité d'un des rares ponts surplombant la Pie, pour ne pas dire du seul encore en état à plusieurs semaines de voyage, le petit village de Champ d'Ortie coulait des jours paisibles a peine assombris par le passage mensuel des hommes du Seigneur Cerf.

Le Seigneur Cerf... Il n'avait pas été vu en personne a Champ d'Ortie depuis de nombreuses années mais les rumeurs que les brigands ramenaient a son sujet suffisaient a donner des frissons à tout le monde... Mais au fond ils n'étaient pas vraiment concernés et généralement l’impôt prélevé restait acceptable. A condition que l'hivers ne soit pas trop rude comme ces dernières années...

Pourtant depuis deux ans les choses devenaient de plus en plus difficiles. Les taxes augmentaient alors que le Seigneur Cerf rassemblait une armée plus au Sud... Avait-il réellement dans l'idée d'étendre son royaume ? Vers ou ? Vers le Rost ? Si oui Champ d'Ortie serrait sur le chemin... Et le petit village se retrouverait entre la puissance d'un être inquiétant dont personne n'avait jamais vu le visage et les Seigneurs des épées... Comme pour couronner l'ambiance déjà merveilleuse, Dovan de Nirosh, le chef du groupe de bandits asservi au seigneur cerf qui s'occupait du péage sur le pont avait pris en grippe certains des locaux...

Mais l'avarice des hommes aurait été une chose plus supportable si la nature elle-même ne semblait pas s'être, elle aussi, mise de la partie... Les territoires des prédateurs s'étaient déplacés, se rapprochant du village... Les farces des fées s'étaient faites plus cruelles ou en tout cas moins supportables étant donné les autres manques.

Les airs n'étaient pas joyeux mais les habitants du crû savaient qu'après l'hivers venait le printemps... L’installation d'Oleg dans le Nord avait été une bonne nouvelle : la présence du comptoir commercial facilitait grandement le commerce... Et s'il était bien a l'avant garde d'une volonté des seigneurs des épées de pacifier la région... Et bien c'était que le changement arrivait. Restait a savoir s'il arrivait en bien... ou non.



Le printemps s'était avéré humide et certains orages resteraient dans les mémoires quelques années en particulier car la foudre avait frappé en plein cœur du village, heureusement sans faire d'autre victimes que le bouc du père Pommier qui avait eu la malchance d'être attaché au mauvais endroit... La Pie, déjà grosse, était venue plus haut qu'elle ne l'avait fait depuis cinq ans... Et si les villageois n'en avaient guère souffert, le camp de Dovan et ses hommes avait été en partie emporté dans la nuit du 14 au 15 Desnus.

La nouvelle avait laissé tout le monde sceptique : bien entendu ils ne s'attendaient pas a avoir des nouvelles des brigands avant quelques jours : Dovan aurait probablement préféré mourir que de demander des soins à Ana Datel, la guérisseuse de Champ d'Orite et les brigands ne tenaient probablement pas a se montrer en trop grande position de faiblesse... A raison. Mais il ne fallait pas rêver : une crue ne suffirait pas a se débarrasser des brigands et lorsqu'ils reviendraient il était peu probable que leur humeur soit conciliante. Et puis il y avait le problème du pont. L'ouvrage, de bonne qualité, avait résisté mais le tablier allait demander quelques réparations pour que les choses n'empirent pas.

Une semaine n'avait pas passé et les nouvelles des brigands ne s'étaient toujours pas présentée lorsqu'un nouvel événement vint secouer le village...



Cinq jours après la crue, alors que la Pie commençait a doucement refluer, un voyageur solitaire arriva du Nord-Ouest. La direction en elle-même était étonnante car en dehors des Marches de Narl il n'y avait pas grand chose dans cette direction... Enfin... A part des kobolds.

Cynor fut le premier a voir l'étranger... Un cheval, une armure imposante... Une arme non moins imposante et une peau rouge de mauvais augure. Pas le genre qu'on laisse approcher de trop près des enfants si on peut l'éviter... Sans s'approcher plus, le jeune homme avait deux certitudes : l'être se dirigeait spécifiquement vers champs d'Orties. Et il ne venait pas pour écosser des petits pois... La seule bonne nouvelle était qu'en suivant son chemin il ne croiserait personne avant d'arriver au village et qu'en coupant a travers le verger il avait une chance d'arriver avec quelques minutes d'avance sur la place du village.

En arrivant sur place il vois plusieurs petits groupes... Devant la Forge, Cathal et Duban observent les sabots d'un cheval dont les fers ont besoin d'une nouvelle jeunesse. Assis sur sa souche préférée, le vieux Julius surveille ses jumeaux de petits enfants qui jouent avec la petite Prune alors qu'un peu plus loin John apporte un chargement de bois à Trois Doigts... Ici la vie suit son cours...

Message secret pour Zangdar :
...

Modifié par un utilisateur samedi 2 mai 2020 23:25:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Zangdar  
#2 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 12:51:07(UTC)
Zangdar
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/07/2014(UTC)
Messages : 58

Cynor Risgard

CA:16 Ctact:11 Flat:15
Ref:15/Vig:16/Vol:16

15 / 15


La journée était fraîche et ensoleillé, un bon jour pour la chasse pensa Cynor. Il quitta ses parents comme à l'habitude après un déjeuner copieux. Il rejoignit Téah et parti rapidement dans la forêt à l’affût du gibier. Rapidement le bruit des sabots sur la terre encore humide attira son attention, cela devait être Cathal ou un des palefreniers qui profitait du beau temps pour travailler un cheval mais cela était inhabituel. Il décida alors d'aller jeter un coup d’œil pour en avoir le cœur net.
Puis Il l’aperçu, au milieu des branches, d'abord un éclat reflété par une armure puis une silhouette révélant des sortes de bois ou de corne.
Cynor pensa d'un coup au seigneur cerf, son cœur se serra et il se cacha au mieux dans le bois gardant un point de vue sur le chemin. Que venait faire le seigneur cerf ici, il devait y avoir d'autres brigands avec lui mais aucune trace d'eux pour le moment, il se sont peut être caché ou ils sont déjà au village (cette vision glaça le sang de Cynor tandis qu'une sueur froide couler sur son front).
Puis les bruits des sabots se firent de plus en plus fort et la créature passa non loin de lui.
Les cornes n'était pas celle d'un cerf, les branchages ayant créé l'illusion de la ramure. Mais des cornes comme celle d'un bélier, qui affublaient un visage rouge comme le sang frais. Le cavalier était armuré et armé d'une lame qui semblait redoutable. Ses yeux d'un rouge profond provoquèrent chez Cynor un frissonnement désagréable.
Cette créature ne pouvait être qu'un diable venant accomplir une sombre besogne et il se dirigeait vers le village à n'en pas douter. Les récits à propos de ces créatures suffisait à instiller la panique dans le cœur de Cynor.
La route jusqu'au village est sinueuse et le cavalier avance au pas, je pourrais peut-être le devancer en coupant à travers champs et prévenir le village à temps
Marchant furtivement au début puis courant à toute jambe, Cynor traversa les broussailles puis le verger.
A proximité du village il ordonna à Téah d'attendre ici, la louve suivi l’ordre à contre cœur sentant le stress de son compagnon.



Cynor arrive alors sur la place du village en trombe, le visage rougit par l'effort.
Il lui fallut de longues secondes avant de pouvoir s'exprimer correctement malgré son souffle court, pointant les enfants du doigt, le regard paniqué.

«  UN DEMON.... il vient ici... il n'est pas humain  »

Les mains sur les genoux Cynor dû combattre sa panique et sa respiration quelque instant avant de pouvoir reparler correctement.

«  Un diable, la peau rouge comme le sang et deux cornes sur le front, il s'en vient ici. Il sera là dans quelque instant hâtez-vous !  »

Cynor se dirige alors vers Julius pour l'aider à quitter la place :

«  Julius, prend les enfants et enfermez-vous chez toi , Anna , où est Anna?  »

Les pensées s'entrechoquent dans l'esprit tourmenté de Cynor, que vient faire un diable ici, comment résister à une telle créature. Je n'ai que mon arc et ma serpe pour défendre le village. Je dois prévenir mes parents, et s'il en a d'autre….
Calme toi, calme toi, une chose à la fois, mettre en sécurité le plus de monde ! voilà la priorité ensuite on verra ...


  • Jet connaissance : 1d20+1 donne [1] + 1 = 2
  • Fumble : 1d20 donne [2] = 2

Modifié par un utilisateur dimanche 3 mai 2020 16:51:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Egfrid  
#3 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 16:57:50(UTC)
Egfrid
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/04/2020(UTC)
Messages : 1

Kathal
discret
CA:17 Touch:14 Flat:13
Ref: 18 Vig: 12 Vol: 14

12 / 12

Un début de matinée comme tant d'autres aux Deux Saules

Comme chaque jour, Kathal s'était réveillé à l'aube. Il se leva, s’aspergea le visage d’eau froide, prise dans l’aiguière de cuivre fixée à la table de toilette en bois, avant de revêtir rapidement ses habits et son armure de cuir clouté dont il ne se séparait que pour dormir.
Après avoir relancé le feu de la grande cheminée, il réveilla son apprenti Memna.
La première tâche de la journée consisterait à mener les chevaux aux prés et ensuite il faudrait s'occuper de la première corvée d'eau.
Le bâtiment de l'écurie jouxtait la maison dans laquelle vivait Kathal, son apprenti et le vieux couple de palefreniers. Celle-ci était composée d'une pièce de vie commune dans laquelle dormait Memna et de deux chambres, une pour le maître des écuries et l'autre pour Archu et Scoth. La maison et l'écurie faisaient face aux deux grands saules et à la haie qui séparaient les écuries de Kathal de la ferme de Muadnat.
Avant de réaliser leur première tâche matinale, Kathal rappela à Memna de préparer Oscar car John était passé la veille au soir pour lui demander un cheval de bat avec une selle d'attelage.
Une fois dehors, l'air frais d'une matinée de Desnus acheva de les réveiller quands ils aperçurent la figure de John illuminée par les premiers rayons du soleil naissant.

Scoth
...

Une bonne heure après l'aube, après avoir fini leurs travaux matinaux, Scoth leur servit de quoi se restaurer, un ragoût de viande et de légumes arrosé de bière très légère.
Memna dévora son déjeuner comme si c’était le dernier, répondant la bouche pleine aux remarques de Kathal sur le programme de la journée et sur l’endroit où ils allaient se rendre.
Une fois le repas terminé, Memna s'empressa d'aller seller Prince, le cheval de Kathal à la robe bai-brun, et Téo, un puissant cheval de trait de robe grise dont la ferrure nécessitait son renouvellement. Après une inspection rigoureuse de Kathal et quelques remarques bienveillantes, les cavaliers enfourchèrent leur monture et se dirigèrent vers le village du Champ d'Orties.

Memna
Bolzar


Bien que la brume matinale flottât encore sur l'eau de la Pie pendant leur trajet, cette journée de fin Desnus promettait d'être belle et ensoleillée...
En se dissipant, leurs silhouettes qui se détachaient dans la lumière du matin, faisaient d'eux de merveilleuses cibles, s'amusa à penser Kathal grisé par la vitesse de son cheval au galop. Memna suivait plus lentement, encore un peu gauche sur sa monture.
Kathal puis Memna arrivèrent par le chemin de l'Est à Champ d'Orties. Alors, Kathal ralentit pour qu'ils entrent ensemble au village au pas.
En arrivant sur la place du village, un soleil desnial resplendissant les accueillit. C'était la première fois que Memna revenait chez ses parents depuis le début de son apprentissage le mois dernier.

*****

Kathal se tourne vers Memna et lui dit : «  tu ferais peut-être bien de te mettre à l'abri. »
Puis, il ajoute pour Duban : «  Je crois que la ferrure de ce vieux Téo patientera un peu... »

Kathal récupère la bride de Prince et remonte en selle. Puis, il se rapproche de Cynor pour en apprendre plus.

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 09:52:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vaidaick  
#4 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 18:30:15(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

JOHN
CA : 14 (C12, D12)
REF 17 VIG 16 VOL 16

20 / 20
La matinée avait commencé tôt pour John. Deux jours auparavant, il avait trouvé un arbre malade qui gênait la pousse d'arbres plus jeunes. Il avait dû l'abattre et le débiter, mais la quantité énorme de bois était bien trop importante pour qu'il puisse la porter à dos d'homme ou pour la tracter sur un simple bard à bras, aussi quand il rentra la veille au soir, il demanda à Cathal le prêt d'un cheval de bat pour la journée du lendemain.

Il s'était rendu à l'écurie à l'aube, pleinement armé comme à chacune de ses sorties hors du village, avait pris avec lui le cheval de bat muni d'une selle d'attelage que Memna lui avait préparés, et était parti en forêt charger sa cargaison. Il lui faudrait faire plusieurs voyages avec le grand bard qu'il réservait à ces occasions pour amener tout ceci à Trois-Doigts, mais il espérait pouvoir terminer avant la nuit tombée... T'es un peu optimiste mon vieux ! Pour ce soir, sérieux ? Y en a bien pour deux jours de boulots ! Il chassa cette pensée désagréable de son esprit, et se mit à l'œuvre.

Il ramenait sa première cargaison à l'auberge, et de bon matin transpirait déjà abondamment, lorsqu'il vit débouler Cynor, l'air complètement paniqué. A sa description, il se demanda d'abord si le jeune homme n'avait pas bu de bon matin, ou s'il n'était pas en train de plaisanter. Mais à son expression et sa respiration difficile, il décida que ce ne devait probablement pas être le cas. Il hâta le cheval vers l'auberge et son rendez-vous avec l'assistant de l'aubergiste.

« Trois-Doigts ! » appela-t-il avec empressement. « Hey ! Trois-Doigts ! Bouge-toi s'te plaît ! » Sa voix se fit pressante et insistante alors qu'il arrivait à peine au niveau de l'arrière cour où il déchargeait habituellement. « Appelle Marlin ! Y a un gars chelou qui arrive d'après Cynor, et l'a pas l'air commode ! »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Mornelune  
#5 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 19:08:43(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,709

"Trois doigts"
Grincheux
CA:19 Ctact:13 Flat:16
Vig:18 Ref:17 Vol:14

15 / 15
"Trois Doigts" c'était activé un peu plus tôt que d'habitude, John était du genre à débarquer tôt, donc la place pour le bois devait être prête, ce midi on boufferait du ragout, c'était déjà à mijoter. Autant prendre de l'avance et avec la rentrée du bois y'avait des chances qu'on ait pas le temps de préparé plus tard ou d'être trop juste pour le midi.

Assit sur son tabouret d'arrière cour, à coté de la chaudière des alambiques pour le moment en sommeil, l'Issien attendait tranquillement, profitant du début du jour pour finir de digérer son petit déjeuner.
Il entendit le chambard de Cynor depuis son poste de glande, puis John l’appela en rajoutant une couche: « J'ai entendu, j'arrive... » Il siffla Marlin en récupérant son bouclier dans la cuisine, le tavernier le rejoignit en choppant son arbalète en espérant pas avoir à l'utiliser.

Le duo qui gérait l'auberge du village déboula sur la place, Marlin un peu inquiet, "Trois Doigts" avec son air pas commode habituel, il salua les présents d'un hochement de tête, il demanda sans autre préambule en réajustant le fourreau de son arme:« Il était à pied? Armé? »
Offline Zangdar  
#6 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 21:34:48(UTC)
Zangdar
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/07/2014(UTC)
Messages : 58

Cynor Risgard

CA:16 Ctact:11 Flat:15
Ref:15/Vig:16/Vol:16

15 / 15


Cynor commença a reprendre son calme en même temps que son souffle.

La panique n'est jamais bonne conseillère, surtout en situation d'urgence, je dois rester calme et efficace

Cynor se redressa regardant "trois-doigts" et parla d'une voix en peu plus posée

«  Un cavalier tout en armure, portant un lame imposante vient ici. Un diable à la peau rouge, aux yeux couleur de braise, aussi cornu qu'un bouc. Il vient du chemin nord-ouest et devrait arriver dans quelque minutes. Il émane de lui une aura malsaine, et je ne pense pas qu'il nous veuille du bien »

Cynor toucha par réflexe l’empennage des flèches qui pendaient à sa ceinture dans son carquois en peau de daim, puis reprit:

«  Il faut s'assurer que tout le monde soit en sécurité et que chacun se prépare, nul ne sait ce qu'il vient faire ici »

Modifié par un utilisateur dimanche 3 mai 2020 21:35:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#7 Envoyé le : dimanche 3 mai 2020 22:47:10(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616



'arrivée de Cynor fait radicalement changer l'ambiance des lieux... D'une matinée semblable à tant d'autres, les villageois passent en quelques instants a l'une de celles qui promet de compter parmi les pire du mois pour ne pas parler de plus long... Rapidement le silence est brisé par les pleurs de l'un des jumeaux (probablement Davin ?) qui, coupé dans son élan par l'annonce impromptue, n'a pas évité le coup que Prune s’apprêtait a lui porter... Un instant détourné d'eux, Julius répond rapidement a Cynor :

« Anna... Elle est partie du côté de la rivière je crois. »

Avant de se tourner vers les gamins :

« Danim ! Viens avec moi ! On vas vérifier que t'as rien. Les deux autres... Avec moi ! On rentre à l'auberge ! Hophophop ! »

Et de se lever... Bien entendu, malgré son ton dynamique, les trois enfants sont a l'abris bien avant que le vieil homme n'ai fait la moitié du chemin...



Sans demander son reste, Memna a disparu dans le bâtiment... Probablement pour aller se trouver une cachette depuis laquelle observer en paix. Son père lui adresse un regard amusé tout en répondant à son ami :

« Oui... Je vais chercher un autre marteau... Je reviens. »

Il ne lui faut pas une minute pour reparaître avec dans les mains le marteau le plus imposant de son atelier. Celui qu'il utilise pour le gros oeuvre et dont la manche a l'épaisseur de l'avant-bras de son ami...

« Voila. Avec ça on pourra discuter. »

Modifié par un utilisateur dimanche 3 mai 2020 23:15:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mornelune  
#8 Envoyé le : lundi 4 mai 2020 08:01:05(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,709

"Trois doigts"
Inquiet
CA:19 Ctact:13 Flat:16
Vig:18 Ref:17 Vol:14

15 / 15

Le peu d'habitants présents commençaient à paniquer, le chasseur avait pas apporté beaucoup d'information, en même temps il paraissait plus secouer par sa vision qu'avoir eut le temps de réfléchir et d'observer efficacement. "Trois Doigts" se demanda une seconde comment il aurait réagit, puis il commenta pour calmer un peu la peur qui commençait à s'installer:
« J'ai jamais entendu causer de cavalerie infernale... De ce qu'on m'a raconté les diables ils apparaissent là où ils veulent pour faire leurs sales affaires.

Si c'est un diable ou un démon, on va pas l’empêcher de faire ce qu'il veut à une demi douzaine. On ferait peut être bien de savoir ce qu'il veut avant de se montrer menaçant. Inquiet ça se conçoit, menaçant c'est une provocation.

Voir même de lui demander avant qu'il arrive au village, si vous voulez j'vais à sa rencontre lui demander ce qu'il veut... »

C'était pas vraiment du courage mais "Trois Doigts" avait l'air sur de lui, inquiet et sur que si ça se passait mal il ne reviendrait pas mais pas hésitant. Si la créature décidait de massacrer tout le monde ils ne pourraient probablement pas l'en empêcher, fuir était exclus elle était a cheval, les portes des bâtiments du village ne tiendrais pas longtemps, donc restait la solution de rencontrer la menace potentielle, et voir si c'en était réellement une, et puis si elle était là pour massacrer tout le monde être le premier c'était pas une si mauvaise chose.

« Avec quelqu'un qui observe de loin. Si il se montre hostile... » Les mots était choisis, pas "si il me transforme en viande froide" aurait donner plus dans le fond de ce qu'il pensait actuellement mais c'était pas bon pour le moral local « Vous vous barricadez dans l'auberge. Vous gagnez un peu de temps et si c'est pas hostile on peut se calmer... »

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 13:10:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Egfrid  
#9 Envoyé le : lundi 4 mai 2020 21:37:23(UTC)
Egfrid
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/04/2020(UTC)
Messages : 1

Kathal
amusé
CA:17 Touch:14 Flat:13
Ref: 18 Vig: 12 Vol: 14

12 / 12


En voyant Dubán revenir avec son imposant marteau, Kathal sourit gentillement à son ami :
«  Tu as toujours su trouver des arguments... percutants pour discuter ! »



En se rapprochant de Cynor, Kathal fit le compte des personnes restées sur la place. Puis, en son for intérieur, une pensée fit remonter des sentiments confus qu'il avait crus morts ou plutôt oubliés:

Qui avons nous là ?
John, Ah! John, Marlin et Trois Doigts, Cynor, et bien sûr Dubán ! 6 avec moi.
Un diable en déshérence serait il capable de nous fédérer ?
Le village derrière Dubán pourrait-il faire montre d'union face à un danger ? La graine que Paul et Elena ont semée voilà 8 ans donnerait-elle enfin un semblant de fruit ?


Cela ne dura qu'un instant. Kathal revint brusquement à la réalité.

Oh, mais, Flûte ! Je n'ai même pas mes armes ! Nan, mais quel idiot ! Mis à part la fronde et le gourdin qui sont peut-être restés dans mes fontes, rien. Mais, bon, si cela se trouve je n'en aurais pas besoin... Croisons les doigts c'est encore le mois de Desna !



Kathal répondit au hochement de tête de Trois Doigts par un léger clin d'oeil et reconnut, que sur le fond, il était bien d'accord avec le point de vue de Trois Doigts.
Et puis quoi, ce pauvre diable réduit à se déplacer comme nous... Mais, il faut bien reconnaître qu'il a le bon goût d'être cavalier, et, pour un diable, ce doit être une indéniable qualité.
Bon, bref, allez, je me lance..., j'espère ne pas le froisser. En temps normal, Trois Doigts est déjà bien grincheux, mais dans cette situation, qu'est ce que cela va être...Hou La La !
pensa Kathal en s'adressant à Trois Doigts :

« Ecoute 3 doigts, c'est tout à ton honneur de vouloir aller au devant de ce diable, et de surcroît seul, mais, comment dire, voilà ce que je pense, je crois que t'as pas l'autorité pour le faire ou du moins pas encore. »

Puis, Kathal se tournant vers son ami le forgeron, ajouta :
« Dubán, C'est toi notre Bourgmestre.
Voici mon conseil :
Je propose que nous accueillions ce bougre de diable ensemble, que nous lui fassions bon accueil et nous verrons bien ce qu'il fait et peut-être même ce qu'il a à dire ! Nan ? S'il parle notre langue, bien sûr !
Si on veut continuer à se développer, il faut choyer la clientèle, n'est ce pas Malrin ?
Qu'en penses tu, toi, Dubán ? De toute façon, je me rangerai à ton avis.
Mais tu vois, on pourrait lui dire quelque chose dans ce style là :
"Bien le bonjour honnête voyageur, quel bon vent vous amène par chez nous au Champs d'Orties ? Si vous souhaitez vous restaurer, vous avez ici Marlin le tavernier qui vous fera bon accueil contre monnaie sonnante et trébuchante."
Ou bien
"Nous sommes une communauté paisible et entreprenante. Soyez le bienvenu..."
Ou encore
"Au nom de Durban notre bourgmestre et de toute notre communauté, blablabla..."
Tu vois ?  »

Puis se tournant vers les 4 autres personnes présentes sur la place, Kathal conclut :
« Vous voyez ce que je veux dire ? Nan ? »

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 09:54:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vaidaick  
#10 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 00:23:31(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

JOHN
CA : 14 (C12, D12)
REF 17 VIG 16 VOL 16

20 / 20
John fit une moue dubitative, un sourcil relevé. « Mouais... J'suis d'accord sur l'fond, mais pas trop sur la forme. »

Il regarda Cathal comme s'il avait perdu la raison. « Sérieux ? C'pas un nob' qu'on reçoit ! C't'un putain d'démon en armure avec une grosse épée ! Alors 'K, t'as raison, on connait pas ses intentions, et autant pas l'énerver en s'pointant armés et hostiles. Mais bordel, tu veux l'traiter d'honnête voyageur ? T'es sûr qu'c'est pas une insulte pour lui ? »

Il grogna, un léger rictus déformant le coin de sa lèvre. « Mais ouais, c'est p't-être mieux d'aller à sa rencontre, et c'est à Dubán d'parler, c'lui notre chef. Et ça f'ra plus respectueux si c'est l'gars qui a l'autorité sur l'village qui lui cause qu'l'assistant d'la taverne. Sans vouloir t'offenser Trois Doigts hein ! »

Il réajusta son arc et son carquois, vérifia sa hache de bûcheron, et poursuivit, regardant résolument vers le chemin d'où devait arriver le voyageur. « Mais hors d'question que quiconque y aille seul. »

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 00:28:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Zangdar  
#11 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 13:02:20(UTC)
Zangdar
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/07/2014(UTC)
Messages : 58

Cynor Risgard

CA:16 Ctact:11 Flat:15
Ref:15/Vig:16/Vol:16

15 / 15


C'est vrai, qu'un diable sur un canasson cela semble étrange, et même temps, avec ces bestioles on ne sait jamais, elles sont fourbe même dans leur apparence

Cynor écouta les arguments de chacun et fini par donner son avis.

«  Je suis d'accord avec Trois-doigt, je pense qu'il vaut mieux le rencontrer à l'extérieur du village, s'il y a un souci je préfère que cela se passe loin des autres villageois et cela peut leur donner un peu de temps si ça dégénère.
Je suis pas un bon parleur et je veux pas ouvrir ma porte au malin. Au temps le traiter comme un étranger potentiellement dangereux et le garder loin des villageois et de leur maison au maximum »


Il toucha son sifflet qu'il portait en pendentif et pensa à Téah, elle viendrait le défendre même sans l'appeler si elle le voyait en danger, l'instinct de protection. Lui aussi se battrait pour défendre les siens, et ceux, même si la peur lui bouffer les entrailles devant cette menace.

«  Je viendrais avec vous si Duban choisi cette option  »

Cynor regarda dans la direction du chemin d'où venait la menace.

La zone sera plus dégagée que dans le village et plus avantageuse pour des archers, en même temps pour un cavalier cela lui donne de la place pour manœuvrer, il faudra se disperser rapidement pour combattre si cela tourne mal.

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 13:38:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#12 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 13:24:48(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616



'air songeur, Duban écoute les arguments des uns et des autres... Il soupèse son marteau sans grande conviction... S'il semble pensif, il a tout de même l'air impressionné par la conviction que met Trois Doigts dans sa proposition.

« T'as plus baroudé qu'moi... Et si j'suis d'accord 'vec l'fond mais ça m'pose problème de t'laisser y aller tout seul... »

Puis il se tourne vers Cynor :

« Toi t'es encore jeune... Pareil pour toi, Jhon... »

La position des deux jeunes ne semble visiblement pas ravir le forgeron même si quelque chose, dans le regard qu'il pose sur eux semble indiquer qu'un intense débat se déroule quelque part entre ses deux oreilles...

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 13:45:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mornelune  
#13 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 14:00:05(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,709

"Trois doigts"
Inquiet
CA:19 Ctact:13 Flat:16
Vig:18 Ref:17 Vol:14

15 / 15

"Trois Doigts" haussa les épaules visiblement pas contrarié, il répondit au forgeron et surtout aux jeunes et à l'éleveur de chevaux qui réagissaient un peu vivement :
« C'est pas une question d'autorité, si vous voulez pas que j'y aille ça me va. Juste une question de perte acceptable, Une prise d'information doit pas couter plus cher que ce qu'on apprends. Pour l'instant on sait juste qu'une créature bizarre approche, humanoïde, sur un cheval, armée. On sait donc pas grand choses.
Pour apprendre qu'un truc est potentiellement hostile et avoir un peu de temps pour réagir, tu préfères perdre qui si ça s'avère hostile?

Y'aller à plusieurs c'est menaçant ça me semble pas être une bonne entrée en matière... Surtout se mettre sur le chemin face au cheval, c'est une connerie, si on place des archers sur les toits c'est une meilleur défense que là où il va pouvoir venir les chercher un par un rapidement.

Ensuite on sait pas si c'est pas un noble, certes à la description ça ressemble à un monstre, mais j'ai déjà croisé un demi orque à la peau rouge, et au lointain Cheliax il parait qu'on aime un peu trop les diables, qu'y en ai dans leurs noblesse, ou juste de leurs descendance, ça me choquerait même pas.
Et vaut mieux être trop poli que d'être insultant, on en sait rien si c'est un démon, un diable ou un taré peint en rouge qui s'est collé des cornes sur le front parce que ça lui plaisait... Juste vaut mieux limiter les pertes, rester poli et voir ce qu'on peut apprendre.
Si vous voulez rester en groupe autant le faire sur la place, ça sera moins menaçant, on est chez nous pas sur la route, les tireurs peuvent se mettre aux fenêtres armes à leurs pieds, ça fait juste curieux voir inquiets mais un peu moins hostile qu'un gars debout sur un toit avec son arc...

Et vous m'offensez pas, juste vous avez pas le même objectif que moi en tête, je parle d'une reconnaissance de dernière chance, vous parlez d'un groupe d'accueil potentiellement musclé. De mon expérience, un gars qui voyage tout seul essayer de lui paraitre menaçant c'est vraiment pas une bonne idée. »

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 14:03:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vaidaick  
#14 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 18:17:13(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,462

JOHN
CA : 14 (C12, D12)
REF 17 VIG 16 VOL 16

20 / 20
John fusilla du regard Trois Doigts. « Perte acceptable ? » répéta-t-il, incrédule. « T'es con ou quoi ? On parle d'ta vie, là, pas d'marchandise remplaçable ! Y a pas de perte acceptable quand on parle d'vie ! » Cette idée le renvoyait à la mort de ses parents. Avaient-ils été des "pertes acceptables" pour la communauté ?

Il se renfrogna. « Mais t'as l'air d'avoir ton idée, et l'boss a parlé. Alors fais comme t'veux. T'façon, on n'a pas l'temps de tervi... trégiv... d'discuter quoi ! Et pis j'suis trop jeune pour l'ouvrir, hein Dubán ? J'attendrais dans l'auberge, f'nêtre ouverte, et arc caché mais prêt à tirer. » râla-t-il en se dirigeant vers l'auberge en traînant des pieds.

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 18:19:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Egfrid  
#15 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 18:54:52(UTC)
Egfrid
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/04/2020(UTC)
Messages : 1

Kathal
précautionneux
CA:17 Touch:14 Flat:13
Ref: 18 Vig: 12 Vol: 14

12 / 12

Kathal, du haut de sa monture, se dit en lui-même :
J'aurais tendance à dire que nous sommes tous d'accord, avec des points de vue un peu différent.


En souriant aux deux jeunes pleins de fougues, il leur dit :
« John et Cynor, vous n'avez peut-être pas encore vécu cette situation du côté du voyageur, Nan ? Hein, du côté de ce bougre, de diable et de cavalier. Les apparences sont souvent trompeuses. Nan ? Je me trompe ? »
et d'ajouter :
« Etre l'étranger qui arrive, chemin faisant, dans un village isolé, et bien, c'est pas facile, et, même que..., et bien, il est rarement bien accueilli, Nan ? C'est pas vrai ? et, d'ailleurs, je parle un peu d'expérience, là. Je l'ai vécu ça ! Comme je l'ai déjà dit, je maintiens qu'on devrait écouter ce qu'il a dire avant d'agir... »


Après avoir écouter Duban respectueusement, Kathal souligne :
« Duban, la décision t'appartient  »


Puis Kathal se tourne vers le dernier valeureux sur la place qui n'a pas encore pris la parole :
« Et toi, Marlin, tu dis rien, qu'en penses tu ? Ton conseil pourrait peut-être éclairer Duban... Nan ? »

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 09:56:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Zangdar  
#16 Envoyé le : mercredi 6 mai 2020 14:06:19(UTC)
Zangdar
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/07/2014(UTC)
Messages : 58

Cynor Risgard

CA:16 Ctact:11 Flat:15
Ref:15/Vig:16/Vol:16

15 / 15


Cynor fût piqué au vif par les remarques sur son âge, mais il ravala sa colère passagère pour se concentrer sur la situation.

«  D'abord je ne pense pas que la vie de trois-doigt puisse être mise en balance avec de "l'information", ni la vie d'aucun villageois d'ailleurs au vue de la situation.
Je suis jeune pour sûr, mais après ce que j'ai vu, la compassion et la politesse passe après la sécurité des gens du village. Je dis pas qu'il faut être agressif ou insultant, mais le garder loin des autres pour connaitre ses attentions d'abord, quitte à le laisser approcher ensuite.
 »


Cynor se tourna vers Cathal:

« 
Et si c'est un voyageur pacifique comme tu dis, il a lui aussi l'habitude de se présenter et de faire preuve de compréhension  »


« 
Je pense qu'on a assez discuter, si on continue comme ça, c'est lui qui prendra la décision pour nous »


En attendant le choix de Duban, Cynor rebanda son arc et vérifia ses flèches

Offline Anadethio  
#17 Envoyé le : mercredi 6 mai 2020 15:10:48(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616


vec un peu de retard, Marlin prend la parole. Jusqu'à présent il avait été peu ou prou occupé a se battre avec son arbalète...

« Trois Doigt et Cathal n'ont pas tord : les voyageurs sont souvent mal reçus... Et ça ne les aide pas a être sympathiques.

Mais si Cynor a bien vu un démon... »


Il lève la main, réalisant que ce qu'il viens de dire pourrait être mal interprété :

« J'dit pas que tu as menti ou que t'as eu la berlue Cynor... Mais t'as jamais vu de Démon. Ca se trouve c'est autre chose.

Mais dans tous les cas si on s'écrase trop ça sera mauvais pour nous. »


Pour sa part, Duban s'assombrit a mesure que les autres parlent et c'est finalement sur un ton assez dur qu'il prend la parole.« Bon. Vous deux... Si vous voulez être considérés en adultes commencez par vous comporter comme tel et arrêtez de bouder. Oui vous êtes trop jeunes pour être en première ligne.

Bon. Tout le monde... filez prévenir les autres. Inutile d'inquiéter ceux qui sont trop loin pour voir ce qui se passe... Et pas de bruits ni de mouvements de paniques ! Puis venez observer de loin comment ça se passe.

Trois-doigts ? Tu viens avec moi. Interdiction de jouer au con. Si après on essaie de le nourrir avec ce que cuisine Marlin on est tous morts. »


La pique amicale qui conclut sa tirade arrache un léger sourire a l'aubergiste qui tourne aussi sec les talons. Et sur ces paroles, le Forgeron se dirige vers la route... Sur cette dernière un cavalier est déjà visible... Au train qu'il fait mener a son cheval, il semble évident qu'il n'est pas pressé.

Modifié par un utilisateur mercredi 6 mai 2020 16:09:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mornelune  
#18 Envoyé le : jeudi 7 mai 2020 11:07:24(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,709

"Trois doigts"
Inquiet
CA:19 Ctact:13 Flat:16
Vig:18 Ref:17 Vol:14

15 / 15

« J'arrive patron, deux secondes... »
Puis il répondit au autres
« Le prenez pas mal, j'ai vécu un long moment en vendant le risque pour ma couenne, la vie à une valeur, je tiens pas à bazarder la mienne. Juste j'réfléchis pas comme vous à ce propos: quand tu passe tes années d'jeunesses à faire le mercenaire, ça laisse des traces pas que physique, ça joue sur comment tu vois l'monde. J'veux pas vous choquer ou vous mettre en boule, on en causera plus tard si vous voulez... »
Et il rejoignit rapidement le forgeron et bourgmestre.
Offline Egfrid  
#19 Envoyé le : vendredi 8 mai 2020 02:41:59(UTC)
Egfrid
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/04/2020(UTC)
Messages : 1

Kathal
discret
CA:17 Touch:14 Flat:13
Ref: 18 Vig: 12 Vol: 14

12 / 12



Kathal regarda Duban et Trois Doigts s'éloigner à la rencontre de ce diable de cavalier et resta quelques instants interloqués. Ce que venait d'ordonner Duban troubla Kathal, le plongeant quelques instants dans un léger état d'anxiété. Le bourgmestre venait de donner un ordre comportant deux affirmations incompatibles du point de vue Kathal :
"Prévenir les autres" mais c'est qui les autres ? Cela faisait combien de personne "les autres" ? puis "Inutile d'inquiéter ceux qui sont trop loin pour voir ce qui se passe". Ceux qui étaient sur la place sont déjà prévenus et ceux qui sont trop loin pour voir, c'est inutile.
Comme la situation sortait de l'ordinaire, un diable de voyageur arrivait à cheval au village, et que tous semblaient sous pression, Kathal se tût. Dans une autre situation, Kathal aurait fait part à son ami de ses difficultés de compréhension.

Après quelques instants, Kathal recouvra ses esprits. Après s'être assuré qu'il n'y avait aucun bruit ni aucun mouvement de panique de la part des habitants de Champ d'Orties, Cathal dirigea sa monture vers le sud.
J'ai imaginé que le cavalier venait de l'Ouest
Puis, il mit pied à terre à l'abri des regards des protagonistes de la rencontre qu'il comptait aller oberserver discrêtement, derrière une maison. Ensuite, il s'approcha de l'angle sud-ouest de cette maison pour observer cette rencontre entre le diable de cavalier d'un côté et de l'autre Duban le bourgmestre accompagné de Trois Doigts, celle-ci se déroulant vers le nord-est de la maison.

Modifié par un utilisateur samedi 9 mai 2020 09:58:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Zangdar  
#20 Envoyé le : vendredi 8 mai 2020 12:33:03(UTC)
Zangdar
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/07/2014(UTC)
Messages : 58

Cynor Risgard

CA:16 Ctact:11 Flat:15
Ref:15/Vig:16/Vol:16

15 / 15


La décision prise, Cynor s'assurera que tout le monde était en sécurité et prêt pour la suite.
Il repensa aux mots de trois-doigt:

Après tout chacun mène sa vie comme il le pense et je n'ai jamais tout compris aux comportements de certain. De toute façon une décision devait être prise rapidement, voyons la suite des événements

Cynor décida de se placer en périphérie du village en direction de Téah, il attendrait là, gardant un point de vue sur le chemin d'où venait le cavalier mais aussi vérifiant les alentours au cas ou un villageois ne rentre au village sans être au courant et l'intercepter avant. Il posa son arc par terre, à cette distance personne ne pourrait le voir et attendit faisant mine nettoyer les mauvaise herbes avec sa serpe.


Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET