Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

17 Pages«<151617
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Scordard  
#321 Envoyé le : samedi 10 avril 2021 12:11:04(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,075
« Les victimes des vampires de Koeh Lau avaient les mêmes symptômes que vous. » dit l'esprit qui écoutait la conversation avec attention.

« Êtes-vous certaine que votre âme n'a pas été croquée par un vampire ou un dhampir comme votre amie ? Autrement, si la magie n'est pas une solution pour vous... C'est peut-être que c'est la magie qui est coupable de votre blessure ? Avez-vous eu recours à de la magie de façon imprudente ? »

L'esprit alla s'assoir en tailleurs prêt du sac. La petite chauve-souris au pelage caractéristique qui était venue danser sur la musique de Xian et Mei sortit du sac et alla dormir sur les jambes de ce qui semblait être sa mère.

« Celui-ci est plein d'énergie, il devrait bientôt changer et quitter la nuée. » commenta l'esprit. « Il va falloir que lui trouver un nom. » ajouta t'elle pour elle-même.

« Et vous, le tieffelin, y aurait t'il un mystère naturel qui vous occupe l'esprit ? »
Offline Hikari  
#322 Envoyé le : lundi 12 avril 2021 19:26:07(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



Dans les marais, à la poursuite d’Oyuun :

Khaliun écouta sagement Oyuun, se doutant que ce qu’elle allait dire était important pour elle. Elle avait parlé d’être moins proche d’une humaine que ce qu’elle en avait l’air… un lien avec les vampires… une question d’apparence donc ? Et potentiellement sujet à complexe, à en juger par sa réaction ? Mais pourquoi complexer d’être une race supérieure, du moins selon la pensée d’oracle.

Lorsqu’Oyuun se révèla, Khaliun fut néanmoins surprise. Un peu choquée même -normal, lorsque l’on vit en vase clos et fait face à quelque chose de nouveau-. Mais rapidement, le choc tourne à la fascination. Ce que voyait Khaliun, elle qui avait d’ordinaire "peur" des gens ordinaires, était loin de lui déplaire, bien au contraire. Mais la fascination laissa également rapidement place à une touche de tristesse.

Et moi qu’on traitait de monstre… elle a dû en baver…

La mutabi-qi ne sut pas quoi dire tout de suite, ayant peur de choquer avec des mots mal choisis. Finalement, elle tente une pointe d’humour, certes maladroit, mais pouvant peut-être dessiner un réel sourire sur le visage de la moniale.

«  Tu as quelque chose de changé non ?  »

Elle en profite pour l’admirer sur toutes ses coutures, laissant un instant ses yeux trainer sur le symbole ornant sa charmante poitrine... Puis finit par s’arrêter sur les cheveux.

«  Ah je sais ! C’est ce teint de framboise que tu as au bout des cheveux. Ça te va bien… Vraiment… En aurais-tu également le goût ?  » tenta-t-elle.

Elle hésita. Elle voulait rassurer Oyuun mais… elle avait peur de mal faire. Il y avait bien sûr mille-et-une façon de rassurer quelqu’un, par les mots, l’humour, le physique… mais elle avait peur d’être maladroite ou que ce soit mal pris. Combien de personnes chères à son petit cœur de pierre avait-elle perdu de cette manière ? Beaucoup trop. Et combien restaient ? Bien trop peu.

Elle hésita de plus belle. Elle aussi, elle avait un secret. Peut-être que… peut-être que ça rassurerait Oyuun ? Mais elle avait peur… et ne voulait pas tirer la couverture à elle toute seule. C’était Oyuun qu’il fallait rassurer sur son complexe, on lui montra qu’elle avait tort, pas qu’il y avait pire.

Elle savait que Mei serait bien plus douée qu’elle pour ça. A côté, elle n’était… qu’une fille du désert parmi tant d’autres. Elle s’éloigna d’un pas, libérant de l’espace, s’effleurant la main au souvenir éphémère de celle d’Oyuun, et repensant aux bains de la vielle avec Mei.

Elle prit une voix plus douce, se voulant rassurante.

«  Je pense que Mei partagera mon avis, mais je pense que tu devrais arrêter de te cacher ma grande. Mais ne le fais pas pour nous. Fais-le pour toi.
Si tu le fais…  »


Elle marqua une pause, et sa voix se fit légèrement plus nostalgique, plus tremblanter.

« … moi aussi je vous dévoilerais quelque chose, le moment venu.  »

thanks 4 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#323 Envoyé le : lundi 12 avril 2021 22:26:30(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Que répondre face à une telle déclaration. Quelques mots qui sont des chaînes bien plus efficaces que n’importe quel lien physique. Il est facile de fuir les contraintes lorsqu’elles vous sont imposées par la force. Pas … celles inspirées par l’estime et la confiance offerte. Plus encore quand le salut rituel de la Gokienne montre a quel point cette confiance lui fait peur et symbolise quelque chose pour elle.

Un sentiment de défaite lui fait monter un goût amer sous la langue. Mère serait fière d’elle. Elle ne méritait probablement pas pareille confiance, ni la confidence que s’apprêtait à leur faire Oyuun. Elle n’était pas une personne de confiance. Juste une image. Meï ne laisse rien paraître ni dans ses traits, ni dans son attitude renvoyant un sourire un peu hésitant et hochant finalement la tête lorsque la moniale plonge son regard dans le sien, l’encourageant sans rajouter un mot se lancer.

Ses prunelles s’écarquillent tandis que l’épingle en se retirant libère la chevelure de la moniale et révèle des traits qui n’ont plus rien d’humain… Ses yeux parcourent la silhouette révélée. La peau grisâtre, la gorge fine sur laquelle un tatouage s’étends, les traits plus fins, le sourire qui s’est étiré bien plus que ne pourrait le faire n’importe quelle mâchoire de femme… Pourtant, il n’est pas plus difficile à lire tant il lui semble crier d’hésitation et de peur du rejet. Reflet fidèle de l’expression de ses yeux qui ont viré au noir de jais renforçant l’impression d’étrangeté des prunelles.

Une silhouette faite pour inspirer le malaise, voir la peur ou la terreur. La silhouette d’Oyuun…

Un visage, simplement un visage songe t’elle tandis que la voix qui s’élève de nouveau appartient bien à celle qu’ils fréquentent depuis deux semaines et que son timbre ne demande qu’une chose. Etre rassurée…

La première Khaliun réagit… Arrivant même à arracher un sourire à Meï. Un teint framboise hein…
C’était une façon de réagir… Pas trop sa propre méthode. Autant y aller directement.

Un sifflement… « J’vois bien qu’c’est toi… mais… ben ma vielle, pour être franche, t’a pas été gâtée  par la nature!  »Comment ça elle manquait de délicatesse ? Oui enfin, c’était quand même plus sincère que l’aurait été n’importe quel compliment. Ils auraient quand même été sacrément hypocrites non ? Et elle avait le sentiment qu’Oyuun apprécierait davantage la franchise qu’un compliment qu’elle n’aurait pas pu croire. D’autant que son sourire était, du point de vue de Meï, quand même sacrement perturbant.

« Ceci dit, au moins c’est pas courant.. J’m’y attendais pas vraiment mais.. pourquoi pas... »

Et elle doutait d’être capable d’imiter des traits aussi drastiquement inhumains… Un sourire en coin lui est adressé tandis qu’elle prends un air légèrement amusée…

« … et je comprends pourquoi tu porte cette broche. J’imagine d’ici les têtes des gamins ou de certains en te voyant sous cette apparence. Quoique ça pourrait presque être tentant. Ouais non mauvaise idée… Et ça explique aussi pourquoi tu n’as pas d’odeurs ! Ca m’avait intriguée cette absence d'odeurs…  »

Réagir comme s’il s’agissait de n’importe quoi de presque anodin. Dédramatiser… Mais pas trop. Car ça ne l’était pas anodin. Sinon ça n’aurait pas torturé Oyuun au point qu’elle leur lance ces regards.

« Enfin, tu sais, que tu ai cette tête là ou une autre, tu reste toi… Croit moi, l’apparence, c’est juste un vêtement comme un autre. Certains ont plus de bol que les autres mais ce n’est pas ça qui fait la personne. Ce qui fait la personne c'est son esprit, sa façon de voir les choses, sa façon d'y réagir, sa façon de parler, de rire, d'aimer ou de haïr. C'est tout ce qui est là  »Tout en parlant elle s'est rapprochée, touchant du bout du doigt la poitrine de la damphyr. « Et là. » Désignant cette fois son front.

Aucune des deux autres ne peut savoir à quel point c’est vrai. Elle pourrait probablement le leur faire comprendre en le leur montrant. Ici et maintenant. Ca tranquilliserait Oyuun sur l’absence d’importance que peut revêtir une apparence à ses yeux. Mais ce n’est pas un secret qui lui appartient. C’est un atout au service des siens. L’atout dans sa manche. Les chaînes de la confiance sont les plus lourdes qui soient.

Penchant légèrement la tête sur le coté et reculant de quelques pas, la Kitsune ajoute avec une petite moue amusée.

« Au moins ça fait quelqu’un d’autre avec un détail de peau à gérer parce que j’suppose que tu dois être plus sensible aux coups d’soleil non ? Même si je reste toujours la seule avec de la fourrure. Bon heu… par contre Khali… je doit bien avouer que c’est quand même sacrement connoté cette allure. Moi je me risquerais pas à révéler ma nature chez un collectionneur de fourrure, alors je comprends parfaitement qu’Oyuun ne soit pas suicidaire au point de révéler la sienne sous le nez d’inquisiteurs de Pharasma…  »

Elle n’imaginait pas le travail que ça lui demanderait pour arriver à faire passer la chose… Ceci dit… la voix de Khaliun est moins assurée qu’elle ne le devrait… Un levage de sourcil.

« Le moment venu ? Tsss… ma chère… tu devrais savoir que la curiosité est mon plus vilain défaut… Là aussi tu en as trop dit pour que je n’ai pas envie d’y céder… »

Modifié par un utilisateur lundi 12 avril 2021 22:28:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#324 Envoyé le : lundi 12 avril 2021 23:09:07(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

Unmei Hōkā
CA : 19 (C11, D18)
REF +1 VIG +7 VOL +4

27 / 31

RAGE 9/10
BLESSINGS 2/3

Unmei surprit le sourire amusé de la mage. « Ça fait bientôt vingt ans que certains de mes professeurs se posent des questions. On ne réglera pas ça ce soir. » Une façon polie de dire que ce n'était pas un inculte comme lui qui résoudrait l'énigme...

Le tiefflin baissa la tête vers le sol, où il se mit à dessiner sans but des arabesques de ses monstrueuses griffes. « Je m'en doute... En tout cas... Comptez sur moi pour vous protéger quand vous en aurez besoin... » répondit-il simplement, sans s'étaler sur le sujet. Il n'y avait plus rien d'autre à dire.

Il entendit à peine les remarques que faisait l'Esprit à Xian, ses souvenirs remontant de façon impromptues à la surface. La Bête... C'était le nom qu'on lui avait donné dans les arènes, et voilà tout ce que les autres voyaient de lui, presque systématiquement. Un amas de crocs et de griffes, capable de déchiqueter n'importe quoi. Un animal dressé à combattre, à qui on adressait de temps à autre la parole. Oh bien sûr, il savait en son for intérieur qu'il noircissait le tableau, qu'il avait droit à un peu plus de considération que ça... Mais guère plus en réalité que les simples règles de base de politesse.

Il redressa la tête presque en sursautant lorsque l'Esprit lui parla. « Et vous, le tieffelin, y aurait-il un mystère naturel qui vous occupe l'esprit ? » Il la dévisagea un instant, méfiant. Lisait-elle dans ses pensées ? Il secoua la tête, chassant ces sombres images de son esprit. « Un mystère ? » Un sourire désabusé déforma son visage garni de crocs. Il baissa le regard vers ses larges griffes, paumes tournées vers le haut ; ses puissantes jambes de prédateur, étrangement tordues pour un humanoïde ; et sa queue vint épousseter ses cornes proéminentes. « Ma mère est samsaran. Mon père est humain. D'après ce que j'en sais, leur union est censée donner des humains. Rien que des humains. Mais voilà... Tous leurs enfants sont humains. » Sa voix devenait peu à peu plus sourde sous l'effet d'une colère froide qui remontait progressivement. « Tous, sauf ma jumelle et moi, qui sommes de ces créatures que chacun regarde avec effroi et horreur. De ces êtres qu'on peut croiser régulièrement dans Goka ou ailleurs, qu'on paie volontiers lorsqu'on a besoin de leurs services, mais qu'il ne faut surtout pas côtoyer, ou pire, avoir dans sa famille. Sauf quand ils font des actes héroïques. Là, d'un coup, ils redeviennent intéressants. » ironisa-t-il, pensant à sa sœur qui avait été accueillie à bras ouverts à son retour, avec son titre triomphant de Fléau des Hobgobelins. Il releva la tête vers l'Esprit. « Il paraît que ça arrive quand on a un ancêtre puissant : démoniaque, diabolique, oni, ou que sais-je encore... Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi nous ? Et... Qui est cet ancêtre ? »

Son regard se reporta sur le feu, hypnotique, beau et sauvage à la fois. Un élément qui avait le don de le calmer quand il le regardait, tout comme le ressac de l'eau qu'il pouvait observer à Goka. Sans s'en rendre compte, il avait serré les poings, enfonçant ses griffes dans les paumes de ses mains. Il les desserra doucement. Voilà un mystère auquel personne n'avait pu lui répondre jusqu'à présent. Un mystère qu'il n'avait jamais non plus vraiment cherché à éclaircir plus que ça, persuadé qu'il n'aurait jamais les réponses escomptées... Mais peut-être qu'il se trompait... Peut-être y avait-il un espoir...
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Online Anadethio  
#325 Envoyé le : mardi 13 avril 2021 19:02:49(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Une pierre après l'autre
Poussée par un doigt joueur,
Tombent certitudes.


Xian adresse un sourire reconnaissant à Unmei... Il faudra vraiment qu'elle en parle un peu plus en détail avec lui plus... oupas. L'esprit a rebondit. Il n'aurait pas pu rester bien sagement muet sans poser plus de questions ? Non bien entendu... Bien sur une part de son esprit est bien loin d'être mécontent de cette opportunité d'en apprendre un petit peu plus sur elle et sur son père...

Un vampire ? Il ne lui semblait pas que cette possibilité ai été évoquée.

« Certaine ? Je ne suis certaine de rien... enfin... à part du fait que c'est antérieur à mes premiers souvenirs. »

La mage n'est pas mécontente que la conversation se tourne vers Unmei... Et puis... ses questions lui permettent d'en apprendre un peu plus sur le tieffelin.

« De ce que j'ai lu, ces héritages là ne passent pas toujours que par le sang... »

Bon. Et bien sur il y avait la possibilité la plus évidente. Mais l'évoquer lui semblait un peu déplacé. Peut-être en fonction de ce que l'esprit aurait à ajouter ?


thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Online Scordard  
#326 Envoyé le : mardi 13 avril 2021 20:07:59(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,075
« L'influence des puissances qui engendre des demi-célestes ou demi-fiélons m'échappe un peu mais comme le dit votre amie ici présent, ces choses-là peuvent arriver par le sang... Et parfois sauter de nombreuses générations... Mais ce n'est pas la seul explication. La gestation, l'accouchement, sont autant de phases où cela peut se produire par le biais des énergies physiques. Ce genre de choses est compliqué. Avec une génitrice samsaran vous avez également pu être victime d'une réincarnation. La vie des samsarans ne suit pas une progression linéaire, de la naissance à la mort, mais plutôt un cercle de naissance, de mort et de renaissance... Cela vient peut-être de ces facultés extraordinaires ?Mais rien n'est certain... Cela peut également être le produit de l'âme ou d'un pacte passé par l'un de vos ancêtres. » dit calmement l'esprit en caressant la tête de la petite chauve-souris qui dormait sur elle.

« Dans votre cas particulier, cela se sent relativement bien et ce n'est pas vraiment un grand mystère. Vous êtes effectivement de sang-mêlé, un demi-fiélon, un tieffelin. Vous portez en vous la graine de la faim... Votre corps y a gagné en force et votre esprit en sagesse. Mais vous êtes infligé dans votre apparence qui provoque méfiance voire le rejet de ceux qui auraient du être vos semblables.

Vous portez avec vous l'odeur des yais... Un certain type d'oni proche des géants... Dans votre cas, c'est un lignage d'un Yai de la terre... C'est une sorte de géant cornu à la peau de pierre doté de trois yeux avec des excroissances de pierres qui lui sortent du corps... Ils peuvent se rendre invisible et traversent la pierre qu'ils contrôlent parfaitement, jusqu'à pouvoir déclencher des séismes où tirer des pierres par leur troisième œil. Contrairement à certains autres onis, la personnalité de ceux-ci à beaucoup d'importance sur leur comportement. Ce sont des esprits indépendants même s'ils ne sont pas les plus fins. C'est un lignage puissant. Et ce sont de puissants ennemis pour nous autres qui avons une affinité avec le ciel... »
expliqua l'esprit avec patience.

« Cela vous permet-il de répondre à votre question ? »

Modifié par un utilisateur mardi 13 avril 2021 20:09:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#327 Envoyé le : mercredi 14 avril 2021 21:00:04(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738



La première remarque de Khaliun n'eut pas l'effet escompté de ramener un sourire sur les lèvres d'Oyuun...à la place, elle laissa la moniale bouche bée, et confuse. Elle s'attendait à beaucoup de réactions, mais pas à ça. Et à la mention de son possible gout de framboise, la Ru-Shi bégaya des paroles hésitantes.
« Je...euh...on ne m'a jamais dis que j'avais le goût de framboise. »

Réalisant ce qu'elle était en train de dire, elle rougit furieusement...enfin, son teint gris s'assombrit dans sa confusion. Et cette fois, l'illusion qui la masquait ne pu rien pour protéger son embarras. Mais sa confusion rougisseante céda peu à peu la place au soulagement. Elles...ne l'avaient pas rejeté. Sans qu'Oyuun s'en rende vraiment compte, son regard s'embua et deux nouvelles larmes noires perlèrent au coin de ses yeux. Elle les essuya d'un revers de manche, mais sans parvenir à dissimuler un sourire un peu incrédule, mais libéré.

Les paroles de Meï et Khaliun étaient un énorme pas en avant...elle avait l'impression de s'être jetée dans le vide, et que les deux jeunes femmes lui avaient chacune tendu la main pour la rattraper. Néanmoins, cela n'effaçait pas une longue habitue de porter un masque. Oyuun tressaillit lorsque Meï tendit la main vers elle, mais retint son geste de recul. Et elle avait raison. Pour la première fois depuis des années, elle sentait un contact sur sa peau. Peut être était-ce la tension, mais le contact de Meï lui paru brûlant. Elle reprit avec une voix un peu plus assurée.
« Oui...l'odeur, c'est parce que je ne transpire pas. Et tu l'as peut être senti, mais...mon coeur ne bats pas exactement au même rythme que le vôtre.

Je...Merci. Sans vous, je...ne sais pas si...je...Merci. »


Désormais un peu moins raide, la ru-shi fronça les sourcils.
« Et vous avez raison...je...je devrais sans doute en parler aux autres. Au moins à Unmeï. Xian est au courant. Je...me sens proche de vous, et j'aurais voulu vous en parler en premier, mais je ne sais pas comment, elle a repéré ma vraie nature.

Par contre...Khaliun, tu as raison. Je devrais pouvoir vivre à visage découvert. Mais Meï a également raison...malheureusement, je crains qu'au moins les adeptes de Pharasma ne trouvent à redire à ma présence. Et même ceux qui ne partagent pas leurs croyances se méfient de...de moi. C'est peut être plus sage, en tout cas quand nous ne sommes pas seuls, que je conserve mon...masque. Même si je préférerai pouvoir me tenir à vos côtés sous mon vrai visage. »


Sans attendre, et sans leur laisser le temps de protester, elle ouvrit grand les bras, en passa un autour de Khaliun, l'autre autour de Meï, et serra les deux femmes contre elle.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
17 Pages«<151617
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET