Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline UrShulgi  
#1 Envoyé le : jeudi 11 juin 2020 19:27:29(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518
La rage montaient en eux alors que la mort et la rancœur avaient frappé à quelques pas d'eux, incapables d'y faire quoi que ça soit alors qu'ils chutaient, à une vitesse qui s'accélérait. Eux, les protéens qui les avaient rejoints, les janns, Neshari, l'azer, ses méphites, et Zulfiqar, tous descendaient, vivants, les deux corps des morts, l'Imentesh Protéen et Dilix semblaient flotter et disparaissaient au loin, au-dessus d'eux.

La descente prit un rythme infernal, les janns, enragés, ne parvenaient pas à rejoindre les protéens, qui eux étaient totalement électrifiés à l'idée de se libérer de leur geôle intemporelle. La terre et la pierre autour d'eux laissèrent place, le temps d'un battement de cil, à un firmament d'étoiles, disparaissant aussi vite qu'il était apparu, emportant avec lui les Protéens qui pépiaient de joie, libérés, retournant dans le Maëlstrom.

La descente pour eux ne faisait en revanche que commencer, comme si ils passaient dans les entrailles de plans et de plans. Une descente apprécié fort différemment selon les personnes. Certains semblaient vivre un véritable calvaire, d'autres comme eux, s'endormaient paisiblement, bien malgré eux, se prenant à rêver. Pendant ce qui leur sembla une éternité. Combien de jours passaient réellement tandis qu'ils dormaient, incapables de se réveiller, comme s'ils ne formaient qu'un avec la Terre, entière, immobile et indivisible.

Ces instants furent troublants. Bien que plongés dans le sommeil, ils se surprenaient parfois à communiquer entre eux, par rêves, comme s'ils pouvaient envahir ceux des autres, et y partager du temps. La faim les tira de leur torpeur. La fin, ou l'approche de la fin du voyage. Frottant leurs yeux, ils pouvaient voir qu'ils étaient encore tous là, vivants, tous ceux qui avaient survécu au début du voyage étaient toujours là, de francs sourires naissant sur toutes les lèvres même les plus réservées. La cadence de la descente était bien moins forte qu'au départ, et la pente, de moins en moins raide.

Même en passant par la graine, le seul chemin connu pour entrer et sortir de Kakishon passait par le parchemin. Ils le sentaient, ils ne tarderaient pas à arriver dans les cryptes d'où ils furent extirper. La pente n'avait plus rien d'une pente. Le chemin n'avançait plus. Face à eux, une lumière, forte et chaude comme celle du soleil, manquant de peu de les aveugler, marquait la fin du périple. Les plus précipités à sortir de là ne furent finalement pas beaucoup plus rapides, l'immobilisme du temps passé rendant leurs muscles fébriles et leur équilibre précaire, quelques pas furent nécessaires pour reprendre le contrôle de leur corps en entier.

Là, dans ce boyau assez large pour dix personnes, ils étaient face à la porte du destin. Vivants. Et, ils en étaient certains, loin de Kakishon.

Modifié par un utilisateur jeudi 11 juin 2020 21:00:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Annonce
Offline Guigui  
#2 Envoyé le : samedi 13 juin 2020 22:51:28(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,265

Bhaal
rage berserk : 24/24
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+12 | vol:+12

134 / 134


A l'instar des autres, il fallut un petit moment à Bhaal pour recouvrer ses esprits et la pleine maîtrise de son corps. Il avait peine à faire la part de ce qui s'était réellement passé et de ce qu'il avait rêvé... ou cru rêver. A distinguer le rêve de la réalité, en somme. Mais qu'était la réalité, quand on voyageait entre les mondes ? Ce mot avait-il encore un sens ? Une chose était certaine cependant : cette sensation de chute vertigineuse et sans fin, c'était la deuxième fois qu'il l'expérimentait, et il pouvait à coup sûr l'ajouter à la longue liste des choses qu'il détestait, presque à égalité avec les magiciens.

Le demi-démon s'ébroua, tâta le sol autour de lui avant de tâter sa femme qui était allongée près de lui. Il releva la tête. Tous étaient là, à peu près dans le même état que lui, hormis les protéens... et Dilix, évidemment. Il se redressa pour s'assoir. « Dilix, putain... » Fit-il en secouant la tête de droite et de gauche. L'espace de quelques jours passés ensemble, il avait appris à apprécier la shaïtan. Elle ne leur avait pas menti. Elle leur avait fait confiance, elle s'en était remise à eux. Et maintenant, elle était morte.

« Tu vois, Célestin, » dit-il d'une voix sombre tandis que son ami se redressait également, « même quand tu fais tout ce que tu peux pour que ça n'arrive pas, il y a des morts. Il y a toujours des morts. Il y a toujours quelqu'un qui trahit à un moment. Cet enculé d'Obhérak a tué son prisonnier, et les protéens se sont vengés sur la seule shaïtan disponible. Alors qu'elle était l'ennemie d'Obhérak au moins autant qu'eux... Quelle connerie ! » S'écria-t-il avec rage.

Malheureusement, il n'y avait plus rien à faire. Le gladiateur espérait simplement que les janns n'allaient pas se retourner contre eux en les accusant d'être responsables de la mort de leur maîtresse. Ce qu'ils étaient pourtant, d'une certaine façon. Bhaal en voulut à Célestin de ne pas l'avoir laissé tuer Obhérak quand l'occasion s'était présentée.

Il se tourna vers la porte lumineuse et leva la main devant ses yeux pour limiter son éblouissement. « En tout cas, la sortie est par là, » ajouta-t-il simplement. C'était là énoncer une évidence, mais c'était surtout focaliser son esprit sur un problème pratique plutôt que sur son amertume. Il se leva et vérifia sommairement qu'il avait bien toutes ses affaires avec lui.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : dimanche 14 juin 2020 14:05:12(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101

Minuit
CA 23 (C11, D22)
Réf+7 Vig+9 Vol+6

81 / 81


Pyrrha revint à la réalité le souffle court, trempée de sueur, le coeur battant la chamade. Elle n'avait pas ressenti un tel malaise depuis son bannissement, mais enfin, elle retrouvait sous elle la sensation rassurante de la terre et de la gravité. Lentement, précautionneusement, elle desserra son étreinte autour de Minuit, murmurant des paroles de réconfort au serpent.
« Du calme, du calme...ne t'en fais pas, Minuit. C'est fini maintenant. On est rentré. »

La tentation d'ajouter un trait d'humour lui traversa l'esprit, mais son sourire mouru sur ses lèvres alors que les souvenirs de la chute lui revenaient avec la force d'un bélier. La trahison apparente d'Obhérak, et la mort de Dilix. Elle était peu encline à trouver des raisons aux actions du tyran shaïtan. Une part d'elle même espérait que tout le monde pouvait trouver le chemin de la rédemption et devenir meilleur - il aurait été hypocrite qu'elle en pense autrement - mais le shaïtan avait donné sa parole et l'avait tout de même trahi de la manière la plus violente qui soit. Et une telle action ne pouvait rester impunie. Elle comprenait la rage des protéens, mais une telle violence aveugle était aussi dangereuse que stupide.

Un soupir endeuillé lui échappa. De toutes façons, il était trop tard pour y faire quoi que ce soit. Quel gâchis....Elle essuya la sueur qui perlait encore sur son front, et se redressa, son estomac reprenant sa place. La lumière était indicative d'une chose: ils étaient proches de la surface. Elle plissa les yeux, et remis son capuchon protecteur. Récupérant son arme, elle et Minuit prirent la tête et se dirigèrent vers la porte, prudentes mais décidée.

Elle pouvait percevoir la chaleur de ce côté de la porte, et ça ne pouvait vouloir dire qu'une chose.
« Attention, il y a du magma de l'autre côté. Soyez prudent, il fait chaud. Ca veut aussi dire que nous sommes sous terre, au passage. Prenez le temps de reprendre vos esprits...je ne vois rien, mais l'Ombreterre est un endroit dangereux. »

  • Perception pour l'autre côté de la porte : 1D20+18 donne [7] + 18 = 25

Modifié par un utilisateur dimanche 14 juin 2020 14:38:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline vaidaick  
#4 Envoyé le : dimanche 14 juin 2020 23:44:32(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,463

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 25 (C16, D21)
REF +8 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Contre toute attente, sa volonté de voir chacun travailler ensemble, en bonne intelligence, avait fonctionné. Obhérak avait accepté d'utiliser la Graine non seulement pour eux, mais également pour les protéens, Dilix et ses suivants, Artel Norrin et ses méphites, et celle qui avait été son esclave : Zulfiqar. Ils rentraient chez eux, enfin. Tout allait bien...

Puis quelque chose arriva derrière leur dos. Qu'était-ce ? Une énorme masse de terre ? Était-ce un effet de la Graine ? Non, elle visait spécifiquement la protéenne inconsciente ! Le traître ! n'eut-il que le temps de penser avant que l'impensable n'arrive. Le noir. Des cris. La lumière. Et la mort de Dilix, tuée par les protéens en représailles. « NOOOONNNNN !!!!! » hurla-t-il en un cri strident qui se perdit entre les dimensions. Les larmes coulaient - ou bien remontaient-elles ? La douleur empoignait son cœur, mais malgré cela, il sentit une torpeur inexplicable l'envahir. Il s'endormit dans un voyage onirique étrange où les pensées de chacun s'entremêlaient - et si les autres pouvaient ressentir les siennes, elles n'étaient que peine et culpabilité.

Enfin le calvaire prit fin lorsqu'ils purent reprendre leurs esprits et peu à peu le contrôle de leur corps. Se redressant péniblement, les joues toujours mouillées de larmes, il répondit à Bhaal d'une voix brisée par l'émotion. « Ils avaient donné leur parole... Pourquoi...? » Il ne put terminer sa phrase, son esprit encore embrouillé par le voyage et la tristesse. « Nous reviendrons chercher Nedj... Et Obhérak paiera les conséquences de ses actes. » promit-il les mâchoires serrées.

Il regarda autour de lui et s'essuya les yeux d'un revers de la main. « Nous devons nous rendre au plus vite à Kelmarane. Si tout le monde veut y venir, je peux nous y téléporter. Mais nous sommes dix-huit, donc bien trop nombreux : je ne pourrai pas emmener tout le monde en même temps, même en une journée. Je peux transporter trois personnes à la fois en plus de moi-même, et faire cinq voyages entre ici et Kelmarane. Ce qui fait donc trois allers aujourd'hui, donc neuf personnes en plus de moi. Agathe peut fusionner avec moi, ce qui m'enlève une personne à transporter. En revanche, pardonnez-moi dame Zulfiqar, mais votre grande taille me prendra autant d'énergie que deux personnes, ne me laissant qu'une seule place en plus lors de votre voyage. »

Il observa les lieux. « Cependant, Jhavhul a dû passer par ici également... Peut-être devrions-nous vérifier quel est l'état des lieux et s'il n'y a pas de quoi s'inquiéter ici avant de partir ? »

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : lundi 15 juin 2020 18:41:39(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101

Minuit
CA 23 (C11, D22)
Réf+7 Vig+9 Vol+6

81 / 81


Pyrrha haussa un sourcil incertain.
« Très...bien...Dans tous les cas, je me porte volontaire pour partir lors du dernier voyage. Je suis curieuse de découvrir Kelmarane, surtout après ce que Nedj' m'en as dit, mais je suis sans doute la plus à l'aise sous terre, et ça ne me gêne pas d'attendre si nécessaire. »

Elle examina les alentours, indiquant le magma.
« Ce Jhavhul...est ce que c'est l'un des efrits que j'ai aperçu quand j'ai été aspirée vers Kakishon? Je...je pense que je ne sais pas tout, là. Y'a-t-il quelque chose dont vous devriez me parler, si on doit explorer les lieux? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Lyana  
#6 Envoyé le : lundi 15 juin 2020 19:31:28(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+16* Vig+8* Vol+10*
Représentations
27/27
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 6/6
Sorts 2 : 4/4
Sorts 3 : 4/4
Sorts 4 : 3/3

103 / 103


La chute n'en finissait pas, les rêves se succédaient les uns aux autres sans jamais s'arrêter. La main fermement serrée dans celle de Bhaal, elle s'accrochait à lui comme à une bouée. Il était celui qui l'empêchait de sombrer dans cette chute sans fin. Son autre bras tenait Spookie mais elle ne savait plus si c'était elle qui le réconfortait ou l'inverse.

L'arrivée se fit étonnamment en douceur et lorsqu'elle sentit la main de son mari la chercher, elle s'empressa de la serrer pour le rassurer. Elle s'assit, clignant des yeux afin de reprendre ses esprits, Spookie sur les genoux. Les souvenirs lui revinrent brutalement à l'esprit et avec eux la colère et la tristesse face à la trahison d'Obhérak. Sentiments partagés par ses compagnons. Mais il n'y avait pas grand chose à en dire, ce qui avait été fait était fait, on ne pouvait revenir dessus. De plus, elle restait persuadée qu'ils avaient fait le bon choix. Ils avaient eu raison d'écouter Célestin, tous avaient eu leur chance, certain en avait abusé, mais ça ne resterait pas indéfiniment impuni.

Lorsque Célestin évoqua l'idée d'une téléportation immédiate à Kelmarane, le coeur de la danseuse fit un bond dans sa poitrine, rentrer à la maison, voir sa fille, c'est ce qu'elle souhaitait le plus au monde. Il faudrait certainement quelqu'un qui puisse faire le lien entre les nouveaux venus et la ville, mais était-ce vraiment nécessaire, cela pouvait certainement attendre une journée. Il ne fallait pas se précipiter. Le danger que représentait Javuhl était bien réel et s'il y avait la possibilité d'en savoir plus avant de rentrer, il fallait le faire.

Elle allait prendre la parole lorsque Pyrrha la devança, réprimant un soupir d'exaspération, elle lui répondit cependant.

« C'est bien ça, c'est un efrit qui a combattu sur Golarion il y a longtemps de ça. C'est une des pires créatures qui existaient, les Templiers du Vent l'ont combattu et certain y ont laissé la vie. Ces combats ont eu lieu à Kelmarane et il voudra certainement y retourner terminer son oeuvre. »

Elle se tourna vers le sorcier. « Célestin, je te remercie du fond du cœur, grâce à toi, nous avons réussi, nous sommes sortis de Kakishon, nous sommes presque tous ici, malgré la traîtrise. Et ça, c'est toi qui l'a fait. Si tu n'avais pas été là, nombre d'entre nous serions morts dans des combats inutiles, Dillix mérite d'être vengée d'Obhérak mais sa mort ne doit pas nous faire oublier ta réussite. » Elle fit une pause, avala avec un peu de difficulté sa salive avant de reprendre. « Tu as également raison quand tu dis qu'il faut vérifier l'état des lieux, le passage de Jahvul ne doit pas être négligé, je reste avec vous, je partirai dans les derniers. Rassure Vélanya si tu la vois. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline UrShulgi  
#7 Envoyé le : jeudi 18 juin 2020 13:04:09(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518
Zulfiqar inclina sa tête en s'approchant d'eux.

«  Merci à vous pour ce que vous avez fait. Du fond du cœur merci! Je vous aiderai autant que je le peux, c'est une prison que je quitte, avec l'humiliation qui en résultait. Où que nous allions, vous m'en aurez délivré. »

Artel Norrin acquiesçait à son tour, et les janns s'avancèrent, accompagnées de Neshari. Ils avaient, à quelques détails près, la même apparence, tous certainement issus de la même fratrie.

« La mort de Dilix est ... c'est un coup dur. » dit-il, ému et la voix tremblante.
« Elle mérite d'être vengée mais je sais que par dessus tout, c'est envers les éfrits qu'elle souhaitait se venger, comme nous. » Les autres semblaient approuver ses paroles.
« Notre lame est à vous pour ça. Je suis Belozel, et voici mes frères Venoline, Avarym et Seretil. »

La conversation se creusait un peu, ceux restés en retrait silencieusement lors de leurs premiers trajets ensemble prenaient enfin la parole, s'avancer un peu plus.
Bhaal avait eu sa dose de sentimentalisme, et avança d'un pas décidé en lâchant un « Raaahhh! » en griffant l'air comme pour chasser la vision de quelque chose de déplaisant, puis passa le rideau lumineux, suivi des autres.

Les murs de la pièce où ils étaient, à haut plafond étaient faits d’airain brillant. Des passages voûtés dissimulés derrière des rideaux de flammes orangées et situés au centre de chacun des murs, conduisaient vers l’extérieur. Au-dessus de chaque arche était gravée une rune incandescente différente. Une chaleur oppressante, que ne justifiait pas la présence des quatre rideaux de flammes, pesait sur la pièce comme si elle était enfouie sous une couverture.

Un fatras de coffres ouverts, d’amphores renversées et des monticules éparpillés de pièces et de gemmes jonchaient le sol un peu partout, près des murs. Tout autour de la coupole au-dessus, une phrase unique était calligraphiée avec des runes semblables à celles qui surplombaient les arches. Sous cette phrase se trouve une rune stylisée aux allures d’animal; proche d'un lézard. Tous ceux qui n'étaient pas venus avec eux dans Kakishon découvraient l'endroit, jetant quelques regards au groupe pour voir si tout était normal.

De là où ils étaient arrivés, il n'y avait nulle trace. Un objet en revanche attira rapidement leur attention. Un parchemin, semblable à celui qu'Alia, Célestin et Bhaal avaient eu entre les mains, crépitait et vibrait au sol, s'illuminant et s'enflammant, se réduisant progressivement en cendres, juste sous leur nez.


Zulfiqar arpentait la pièce en quelques battements d'ailes juste au-dessus d'eux, lisant les inscriptions comme les comprenaient ceux qui parlaient l'igné..
«  En fait, ces runes sont des chiffres! L'une des portes a le 1, l'autre le 2, le 3, et le 4. L'inscription dit "La Moitié ou le Triple plus Un". Je ... mmmm ... je suppose que c'est une sorte d'énigme, la moitié, ça peut être 2 ou 1. le Triple plus Un, ça peut être 4. Resterait le 3, qu'il faudrait éviter. Enfin vous savez peut-être tout ça, vous savez où nous sommes? » demanda-t-elle.

BM

Modifié par un modérateur jeudi 18 juin 2020 23:01:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 2 utilisateur ont remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#8 Envoyé le : jeudi 18 juin 2020 19:08:01(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101

Minuit
CA 23 (C11, D22)
Réf+7 Vig+9 Vol+6

81 / 81


Pyrrha examina les lieux. La chaleur était inconfortable, mais pas à cause de la profondeur, loin de là. Ils n'étaient pas très loin sous-terre, il lui manquait la sensation d'oppression écrasante des grandes profondeurs et des racines du monde.
« Sous -terre. Pas très loin sous terre, d'ailleurs. Mais je ne peux rien vous dire de plus, je ne suis malheureusement pas arrivé de la même manière que mes compagnons dans le plan de Kakishon. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Lyana  
#9 Envoyé le : jeudi 18 juin 2020 22:08:42(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+16* Vig+8* Vol+10*
Représentations
27/27
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 6/6
Sorts 2 : 4/4
Sorts 3 : 4/4
Sorts 4 : 3/3

103 / 103

Alia regardait la nouvelle pièce avec curiosité qui se teinta vite en malaise, son teint devint pâle sous la chaleur accablante de l'endroit. La sensation de puissance qui grandissait en elle était nouvelle même si elle la savait liée à Tempête. Elle secoua vivement la tête et se concentra sur sa respiration, cherchant à reprendre totalement le contrôle sur elle-même. Puis elle regarda chacune des voûtes voilées de flammes tour à tour plusieurs fois, se tournant sur elle-même, manquant d'avoir le tournis.
Elle se figea soudain, son visage se tourna vers le plafond lentement, comme si elle réalisait enfin quelque chose.

Lorsque Zulfiqar posa sa question, elle compléta la réponse de Pyrrha.

« Nous... nous sommes très loin d'où nous pensions être, nous ne sommes pas à côté de Kelmarane, nous en sommes très loin. Nous sommes... dans la Cité d'Airain. »

Elle fit une pause, regardant à nouveau autour d'elle, scrutant les visages qui l’entouraient pour s'assurer qu'ils la comprenaient bien. Devant l'incompréhension de Bhaal, elle reprit.

« La Cité d'Airain, la capitale du Plan du Feu. Voilà où nous sommes, en plein cœur du plan du Feu. »

A nouveau elle s'arrêta, sa main tremblait imperceptiblement d'une fureur impatiente lorsqu'elle la posa sur la garde de Tempête, et elle compléta d'une voix grave et glaciale en levant une fois encore le visage.

« Des Efrits sont à proximité, plus haut. Il y a autre chose, il y a une puissante magie de l'eau au-dessus. A un étage là-haut. Une magie, un être, ou les deux, difficile à dire. C'est puissant et dangereux. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline vaidaick  
#10 Envoyé le : vendredi 19 juin 2020 00:56:25(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,463

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 25 (C16, D21)
REF +8 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Célestin observa la salle, perplexe. Ils n'étaient pas dans la Demeure de la Bête. Mais où avaient-ils atterris ? Il ne fallut pas longtemps pour que le parchemin se consumant et Alia ne lui fournisse la réponse. « Nous ne sommes pas... sur Golarion ? » s'étonna-t-il à mi-voix. Il respira profondément alors qu'il sentait la colère et le désespoir se mêler en lui. « Si nous avons atterri ici, c'est que Jhavhul a amené le parchemin avec lui sur ce plan... Et donc qu'il n'a probablement pas déjà été jusqu'à Kelmarane. Est-il venu chercher des renforts ? La salle ressemble à une salle au trésor... Et vu l'état des lieux, il a dû chercher quelque chose soit précipitamment, soit il na pas trouvé ce qu'il cherchait et a tout envoyé baladé de rage... » Il se caressa la barbichette, comme à chaque fois qu'il réfléchissait profondément ou que quelque chose le questionnait. « Mais pourquoi avoir amené le parchemin ici ? Il n'en avait pas besoin... A moins qu'il ait voulu spécifiquement que nous arrivions ici-même... » Il fronça les sourcils. « Une magie de l'eau dis-tu mon ange ? Qu'est-ce qu'elle ferait ici, sur le plan élémentaire du feu ? Étonnant... »

Il regarda les runes, et Zulfiqar. « Si les runes se réfèrent aux portes, la moitié c'est effectivement 2. Quant au triple plus un, c'est bien plus vague... Le triple de quoi ? Le triple de zéro plus un, ça ferait un. Le triple de un plus un, ce serait quatre... Mais si on se réfère au nombre de portes, le triple de quatre plus un, ce serait treize... Ce qui n'a aucun sens... »

Modifié par un utilisateur vendredi 19 juin 2020 10:51:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#11 Envoyé le : vendredi 19 juin 2020 09:54:31(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518
Zulfiqar resta interdite le temps de réfléchir aux propos de Célestin.

« C'est vrai. Mais l'énigme dit "ou" le triple plus un. Et vu qu'il n'y a que quatre numéros, le seul numéro qui fonctionnerait, ça serait le quatre. Je ne sais pas en revanche ce que cela évoque. Est-ce que ça veut dire qu'il faut éviter d'aller par le 3? Est-ce que ça veut dire qu'il faut passer par le 3? Est-ce que ça veut dire qu'il faut essayer de faire quelque chose avec ces runes? » Elle se gratta la tête comme incertaine de la suite.
Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline Guigui  
#12 Envoyé le : samedi 20 juin 2020 15:03:35(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,265

Bhaal
rage berserk : 24/24
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+12 | vol:+12

134 / 134


Une fois dans la pièce, prêt au combat, Bhaal pu constater qu'aucun comité d'accueil ne les attendait et, en observant les arches étranges et les inscriptions inconnues pendant que les autres arrivaient un par un, il ne put que constater qu'ils n'étaient pas dans une partie connue de la Demeure de la Bête. Mais ce complexe était tellement grand...

Quand tout le monde fut arrivé, certains exprimèrent leurs suppositions quant à l'endroit où ils se trouvaient. Pyrrha les informa qu'ils étaient sous terre, ce qui arracha un « pfff » désabusé du demi-démon. « Merci, on n'avait pas compris, » cracha-t-il. Comme s'il ne pouvait pas déduire cela lui-même ! Mais ce fut Alia qui apporta la réponse à leurs questions. « Alia, ça va ? » Demanda-t-il, quelque peu inquiet, à sa femme lorsqu'elle pâlit puis entama son manège consistant à se tourner tour à tour vers chaque arche. Elle les lisait, évidemment. Ou plutôt non : Vardishal les lisait. Et la réponse du Saint, portée par la bouche d'Alia, laissait tout le monde perplexe. Personne, parmi eux, n'aurait pu imaginer une telle chose !

« La Cité d'Airain ? Le Plan du Feu ? » Répéta-t-il, comme pour s'assurer qu'il avait bien entendu, « Putain, qu'est-ce qu'on fout ici ? Alors nous on est ballottés de demi-plan en plan du feu, et lui il va où il veut ? Comment il a réussi à atterrir là où il voulait ? Enfin, la bonne nouvelle, c'est qu'il est pas à Kelmarane. Nos amis sont saufs, a priori. Mais comment on va faire pour partir d'ici ? » Demanda-t-il en se tournant vers le sorcier, « la téléportation ça ne va pas marcher... » Bhaal ne connaissait pas grand chose à ces questions, mais cela au moins, il le savait. De même qu'il savait qu'ils étaient encore condamnés à errer dans une dimension inconnue, probablement plus hostile que celle qu'ils venaient de quitter, sans visibilité aucune sur les possibilités de retour chez eux. La seule chose positive, c'est qu'ils avaient de nouveaux alliés et que l'un d'entre eux - Athel Norrin - avait des liens étroits avec ce plan, ce qui pourrait les aider. D'ailleurs... « Putain, ce qu'il fait chaud ! » Jura-t-il en se passant la main sur le front...

Le gladiateur avisa le petit tas de cendres qui était désormais tout ce qu'il restait du puissant Parchemin de Kakishon : « en tout cas, que ce soit l'œuvre de Jhavhul ou pas, Nedj est baisé... » Fit-il en pointant du doigt les quelques morceaux qui achevaient de se consumer. « On ne pourra pas revenir là-bas, » ajouta-t-il tristement, « enfin, j'imagine qu'avec la magie, il y a toujours un moyen, mais... » Il semblait, sur le moment, caresser peu d'espoir de revoir son ami vivant.

Bhaal prit une grande inspiration pour se reconcentrer sur le problème présent : sortir de cette pièce où, vu leur nombre, ils étaient fort à l'étroit. « Bon, voyons... Il y a quatre portes, et je suis d'accord avec Zulfiqar, il y a sans doute des portes par lesquelles on peut passer et d'autres qui sont dangereuses... ou qui ne mènent pas vers la sortie, sinon il n'y aurait pas besoin d'énigme. L'unité de calcul est probablement "un". Puisque "le triple plus un" fait quatre. Mais la moitié de un ça fait un demi, ce qui n'a pas de sens non plus... A moins qu'il ne faille lire "le triple plus un, ou sa moitié" ? Donc quatre ou deux ? A mon avis, l'énigme nous indique par où il faut passer, et non par où il ne faut pas passer. Donc on pourrait passer par les portes quatre et deux, et on doit éviter la un et la trois ? » S'interrogea-t-il à voix haute.

Modifié par un utilisateur samedi 20 juin 2020 20:40:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Boadicee  
#13 Envoyé le : samedi 20 juin 2020 16:45:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101

Minuit
CA 23 (C11, D22)
Réf+7 Vig+9 Vol+6

81 / 81


Pyrrha préféra ne pas considérer trop longtemps les implications de leur présence dans le plan du feu pour l'instant. Ses compagnons de route connaissaient clairement cet effrit bien mieux qu'elle, et la raison de son passage par le plan du feu n'était pas claire même pour eux, alors comment aurait elle pu espérer la comprendre? Une minute...
« Dites...vous ne pensez pas que ce Jhavhul est venu ici chercher des renforts? J'ignore combien de temps il a été emprisonné sur Kakishon, mais j'imagine que ça a du durer un moment...il a peut être préféré ne pas se jeter immédiatement dans ce qu'il voyait comme la gueule du loup...? »

Elle inspira profondément, reprenant son souffle.
« Bon, dans l'immédiat, l'essentiel c'est de trouver un moyen de sortir d'ici. Je pense que vous voyez juste, Bhaal, reste à décider une des deux "bonnes" portes. »

Modifié par un utilisateur samedi 20 juin 2020 23:08:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline vaidaick  
#14 Envoyé le : lundi 22 juin 2020 23:06:54(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,463

CELESTIN
CA : 18 (C14, D15)
REF +9 VIG +8 VOL +10

78 / 78

AGATHE
CA : 25 (C16, D21)
REF +8 VIG +5 VOL +11

39 / 39
Agathe faisait le tour de la pièce, profitant de sa vision innée de la magie pour comprendre les éléments présents en ces lieux. Elle s'arrêta devant une coupe ornée de sortes de vagues. « Intéressant... » dit-elle suffisamment fort pour attirer l'attention. « Cette coupe est magique et permet si on la remplit d'eau et qu'on en boit le contenu de guérir les blessures. Il semblerait que sa magie soit infinie mais limitée à une seule fois par personne et par jour. Un peu comme ta magie de guérison mon petit enfant des cieux. » expliqua l'ange miniature. « C'est d'autant plus intéressant qu'Alia a parlé d'une puissante magie d'eau quelque part au-dessus de nous. Ce ne serait pas étonnant que cette coupe et cette puissance aient un lien. Quoi qu'il en soit, Jhavhul, en passant par ici, ne l'a pas prise... Je serais tentée de la prendre avec nous, qu'en pensez-vous ? »

Célestin, lui, semblait pensif. « Non Bhaal... Jhavhul n'a pas atterri sur le plan du feu. Il nous a croisé et nous venions de la Demeure de la Bête. Le parchemin n'a pas pu changer de place en si peu de temps. Il est bel et bien arrivé dans la Demeure de la Bête, mais en tant que génie du feu, il peut voyager dans certains plans à volonté - et celui du feu en fait partie. Kakishon était verrouillé et inhibait chez lui cette possibilité, mais sans le parchemin ni les protéens, je pense que... Kakishon est devenue un énorme mais classique demi-plan, accessible par la magie conventionnelle de voyage dans les plans... »

Quelque part, ça le rassurait un peu. S'il ne se trompait pas, retourner chercher Nedj ne serait pas si difficile... S'il ne se trompait pas...

« Mais avant de penser à retourner aller chercher Nedj sur Kakishon, il nous faut d'abord quitter ce plan entier, et cette pièce... Je suis d'accord pour votre raisonnement, même s'il me paraît étonnant de devoir changer d'unité de mesure pour répondre aux deux parties de l'énigme... Je n'ai de toute façon pas mieux à proposer. Alors, on prend la porte 2 ou 4 ? Inutile de dire que se séparer me paraît être une très mauvaise idée... »

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#15 Envoyé le : lundi 22 juin 2020 23:43:05(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Alia
CA 23 (C18,D16)
CA déf. 26 (C21,D19)
mêlée 30 (C25, D23)
Ref+16* Vig+8* Vol+10*
Représentations
27/27
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 6/6
Sorts 2 : 4/4
Sorts 3 : 4/4
Sorts 4 : 3/3

103 / 103

Alia regardait les portes avec attention, comme si elle cherchait à en percer les secrets. En vain.
Elle écoutait son époux et ses amis faire leur supposition mais rester dans l'hésitation.

« Si nous voulons savoir pourquoi Jahvul est venu jusqu'ici, nous devons avancer. Mais quel couloir ? Sur les quatre chiffres, le seul qui correspond à l'énigme est le 4, je suis d'accord que la réponse semble bancale, j'ai l'impression qu'il nous manque quelque chose. Et pourquoi y-a-t-il cette gravure de lézard ? Elle doit avoir une signification. »

Elle poussa un soupir de frustration et reprit : « Nous pouvons rester ici encore des heures sans trouver de meilleure solution et pendant ce temps Jahvul accomplit ses plans. Je propose qu'on teste le couloir 4, bonne réponse ou pas, nous serons fixés, mais ce n'est pas nécessaire qu'on y aille tous en même temps, voyons déjà ce que nous réserve ce passage. »

Elle fit quelques pas vers l'entrée du couloir 4 et se tourna vers ses compagnons pour savoir ce qu'ils en pensaient, essayant de dissimuler l'impatience qui croissait en elle et qui lui faisait serrer la garde de Tempête plus fortement.


Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#16 Envoyé le : mardi 23 juin 2020 17:00:14(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,265

Bhaal
rage berserk : 24/24
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+12 | vol:+12

134 / 134


« Évidemment qu'on la prend, » Répliqua Bhaal à Agathe alors que cette dernière détournait son attention de la résolution de l'énigme - sur laquelle il séchait, à l'instar de ses compagnons, il fallait bien l'admettre. « On ne va pas laisser là un objet magique pareil, surtout si ça peut avoir un lien avec ce qu'on trouvera là-haut, » dit-il en s'approchant pour s'emparer de la coupe et la fourrer dans son sac magique. « Enfin... Si on arrive à sortir d'ici ! » Rajouta-t-il en levant les yeux vers les arches ornées de runes qu'il voyait comme autant de menaces à peine voilées.

Entretemps, les réflexions de Célestin sur le supposé parcours de Jhavhul depuis sa prison de Kakishon rassurèrent le demi-démon. Ainsi, Kakishon n'était plus secret, mais un demi-plan comme un autre ! C'était une bonne nouvelle pour leur ami laissé là-bas.

Lorsque Célestin proposa de se concentrer sur leur problème actuel, Alia décida de prendre les choses en main. « Aye, » fit Bhaal, qui n'aimait pas non plus les trop longues tergiversations et dont l'impatience grandissait en même temps que celle de sa femme, « à un moment il faut se lancer. J'en suis. Par contre, on devrait peut-être faire un peu de magie avant... »

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Boadicee  
#17 Envoyé le : jeudi 25 juin 2020 20:30:58(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101

Minuit
CA 23 (C11, D22)
Réf+7 Vig+9 Vol+6

81 / 81


Pyrrha ne voyait pas quoi ajouter de plus, et sa réponse fut brève et directe.
« Entièrement d'accord. Essayons la porte numéro quatre. Donnez moi juste quelques instants... »

Elle gratta le museau de Minuit tout en lui parlant à voix basse.
« Désolée ma grande, mais tu es un peu grande pour ces couloirs. Je t'appelerai si j'ai besoin de toi, et quand on sera sorti d'ici, d'accord? »

Le serpent hocha lentement la tête, et Pyrrha se concentra, réduisant Minuit à une petite statuette pas plus grande que sa paume, qu'elle rangea précautionneusement dans sa sacoche. Par la suite, elle inspira profondément, et la flamme dans son regard se renforça. Dégainant son arme et s'assurant qu'elle était correctement chargée, elle signala à ses compagnons qu'elle était prête.

Effets en cours

Modifié par un utilisateur jeudi 25 juin 2020 21:48:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline UrShulgi  
#18 Envoyé le : dimanche 28 juin 2020 20:49:24(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518
Les éclaireurs, après une forte appréhension en passant le rideau de flammes, tombèrent nez à nez avec un débarcadère d’airain, muni d’une courte rambarde à son extrémité nord, s’étendant au ras du magma le long du mur de cette
salle. On n’y trouvait qu’un bassin bouillonnant de lave en fusion rouge vif.

Un large tunnel, d’où sortait d'en haut de la lave en un flot paresseux, partait vers le nord. Une unique arcade en arc brisé s’ouvrait depuis le palier vers l’est, mais elle était tapissée par un rideau de flammes crépitantes. Le large vortex de lave tourbillonnant qui occupe l’angle ouest était de loin l’élément le plus menaçant de cette pièce. Il étirait la roche liquide en une spirale inexorable et meurtrière de chaleur infernale.



Du moins, c'est ce qu'ils purent penser pendant un court laps de temps. Le bruit de la lave ne parvenait à masquer pour eux, pas plus que pour ceux restés dans la pièce précédente, les résonances de pièces métalliques qui s'entrechoquaient, comme en mouvement, sans pour autant en déterminer la provenance.

Modifié par un modérateur mardi 30 juin 2020 20:48:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#19 Envoyé le : mardi 30 juin 2020 21:04:00(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,265

Bhaal
rage berserk : 24/24
CA : 25 | C : 14 | D : 23
réf:+8 | vig:+12 | vol:+12

134 / 134


Après avoir reçu la désormais traditionnelle bénédiction de Vardishal, dispensée par Alia, Bhaal incanta son non moins traditionnel sort de barrière magique et se déclara prêt. Mais jusqu'à la dernière seconde, il ne put s'empêcher de se demander s'ils n'allaient pas être désintégrés ou, du moins, gravement brûlés par le rideau de flammes magiques qui faisait office de porte. Ce n'est qu'une fois passé de l'autre côté qu'il put, avec un certain soulagement, constater l’innocuité de la traversée.

En revanche, l'endroit où ils étaient arrivés était tout sauf sûr. Toute cette lave en fusion tourbillonnante lui fit penser qu'il aurait peut-être mieux valu qu'Athel Norrin les accompagne, tant l'endroit lui rappelait la fournaise du volcan où ils l'avaient rencontré sur Kakishon. Lui, au moins, aurait été à son aise, ici.

« Il y a une machinerie quelque part, » déclara-t-il en entendant les bruits métalliques, mais tout le monde se faisait cette même réflexion au même moment. Voyant qu'il n'y avait aucun moyen de passer à moins d'user de magie (ce qui ne garantissait pas d'éviter de cuire, d'ailleurs), il ajouta : « On ne peut pas passer par là, du moins pour l'instant. Rebroussons chemin. »

Effets actifs :
Héroïsme 110 min
Barrière protectrice 100 min (0/50)

Modifié par un utilisateur mercredi 1 juillet 2020 09:21:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Boadicee  
#20 Envoyé le : mercredi 1 juillet 2020 18:50:18(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Pyrrha
CA 22 (C17, D16)
Réf+15 Vig+11 Vol+9
Focus 9/9
Etat : déboussolée

101 / 101


En entrant, Pyrrha leva une main devant son visage pour se protéger de l'intense chaleur que dégageait le magma. Tout cela ne lui était que trop familier, et le bruit mécanique à la limite de son ouïe était plutôt inquiétant.
« Je ne sais pas exactement à quoi servent ces lieux...moyen de transport peut être? Pour des effrits ou des créatures immunisées aux flammes, en tout cas. Je suis d'accord avec Bhaal, rebroussons chemin, cet endroit ne nous mènera nulle part pour l'instant. Quelle porte...? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET