Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages«<45678>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#101 Envoyé le : dimanche 16 mai 2021 19:22:34(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2



Le Karthis ne sait véritablement s’il doit se réjouir et se féliciter de la confiance manifeste que leur accordent les deux aspirants conspirateurs ou bien se désoler de leur attention bien trop scolaire. Oh bien sur ils écoutent et l’aristocrate ne doutent pas qu’ils prennent bonne note de toutes les informations qui leur sont partagées. Voir peut-être même qu’ils envisagent réellement de suivre les brides de conseils et les ouvertures offertes mais… mais soyons franc, en terme de curiosité et d’allant, il n’a pas vraiment l’impression d’avoir affaire à des joueurs. Ils ne cherchent pas à creuser leur jeu.

Enfin… c’est sans doute normal de préférer être un élève sage qu’un petit malin cherchant la faille. Mais c’est moins drôle. Et il faudra qu’ils prennent l’habitude d’être plus actifs songe il, s’ils veulent pouvoir bénéficier de l’ensemble de leur lumières -aussi douteuses soient elles parfois.

En tout cas, une fois cette première présentation de la situation faite, c’est une planification bien plus détaillée que Nicholas et Cyrielle évoquent dans la chambre de cette dernière. Partageant bien plus qu’ils n’en ont dévoilés précédemment, y compris sur des thématiques moins enjouées. La Lotheed n’apprécie visiblement pas particulièrement le sujet du tournois, mais pourtant, il faut bien envisager les différentes possibilités et la façon de les tourner à leur avantage. Nicholas doit intérieurement admettre partager ses réticences mais… une fois l’égo mis de coté… Enfin, à condition bien sur que ce ne soit pas ridicule. Il y a des limites à ne pas dépasser…



Lorsque revient le pinson pépiant, ils sont de nouveaux rassemblés, propres et reposés. Les deux petits malins se sont calmés -enfin, l’une à cessé de fusiller l’autre du regard et le second a calmé ses roucoulement énamourés et ne fait plus la roue en gonflant son plumage. Quand aux deux derniers… on pouvait au moins dire qu’ils maîtrisaient l’art de la décoration. Enfin… même si ce n’était pas spécialement dans l’un des cas l’ornement qui rehaussait le plus un salon… Mouais… à coté d’un portrait en pied d’une quelconque grande tante peut-être…. ?

Enfin… S’étirant avec nonchalance, le noble se dirige vers la sortie du chalet. Il est probable que le retour se fera avec un certain nombre de bleus supplémentaires mais rien qui le perturbe outre mesure. Ce n’est pas comme si c’était la première fois. De toute manière il ne cachait pas être bien meilleur duelliste que jouteur. La joute c’était pour ceux qui n’avaient pas à s’inquiéter de perdre ce qui leur servait d’intellect. Sans rien de péjoratif bien sur pour lesdits jouteurs. Enfin… presque. Et puis le cimeterre ou la falcata, ça au moins, c’étaient de de vraie armes. La rapière à la limite pouvait aussi rentrer dans cette catégorie mais la lance… Une petite voix lui souffla qu’il n’allait pas se faire que des amis s’il professait ouvertement son opinion, voix avec laquelle il était parfaitement d’accord.

Si ce qu’il suppose être un encouragement collectif du mercenaire de Martella lui semble plutôt étrange mais qu’il préfère prudemment ne pas relever, une franche surprise se lit sur son vidage lorsqu’Ernesto décide visiblement de prendre des initiatives. Initiatives qui… il faut bien l’avouer lui semblent aux antipodes des capacités de ce dernier.

« Heu- Ernesto ? Je… essayez de briller au tournois mais, je vous en prie, ne prenez pas d’initiatives avec Dame Voinum. Nous ne pouvons pas nous permettre qu’elle prenne Arno et Joanna en grippe, et… et bien j’ai beau aimer le challenge, même moi je ne pourrait rattraper certaines choses si vous l’indisposez. »

Réponds il rapidement. Contrairement à la plupart des nobles que le lutteur avait côtoyé jusqu’ici -du moins depuis qu’ils le connaissaient, la baronne n’avait strictement aucune raison d’être polie ou bienveillante envers ses manquements… Mais il était compliqué de le faire comprendre au mercenaire tout en restant diplomate.

« Vous êtes un homme d’action, pas de paroles alors ne tentez pas de bêtises en vous faisant passer pour ce que vous n’etes pas. Ne l’approchez pas tant que vous n’avez pas déjà de gros arguments à faire valoir comme une victoire plusieurs manches d’affilées.. et là encore, la courtoisie veux que ce soit quelqu’un d’autre qui vous présente. Le contraire serait vu comme prétentieux. »

Ou en vous faisant passer pour ce que vous êtes. Le syndrome du héros n’était pas dans son souvenir une qualité appréciée à l’armée…



Bien plus soucieux qu’il ne l’était quelques instants auparavant, et certain que la demoiselle a son bras devait bouillir intérieurement et qu’elle écraserait elle même le mercenaire s’il s’avisait de leur causer du tord, Nicholas suivis finalement le petit groupe vers le lieux des festivités.

« Vous êtes toute pardonnée Oiselle au chant mélodieux, mais à la seule condition que nous puissions de nouveau savourer votre compagnie et votre conversation plus tard. » Réponds-t-il avec un sourire charmeur à la barde qui s’esquive à l’appel du Comte.

Bon, Valéria n’avait pas du retenir ce qu’il lui avait demandé. Ca arrivait parfois… Cyrielle prends l’initiative de lui rappeler sa demande. Ah oui, la chasse… c’est vrai que se renseigner au cas où pourrait permettre un coup d’avance… « Si tu as le choix, essaye de te renseigner au mieux sur le Jarl. C’est l’un de ceux qui m’intriguent le plus… »

Joanna quand à elle parvient finalement à lui rendre, malgré ses préoccupations, un sourire plus sincère.
« Allons ma chère, quel manque de confiance. Vous devriez savoir que j’agirais toujours pour le mieux voyons. » Un coup d’œil amusé à Arno. « Je suis sure que votre cousin à chaud au cœur de voir la confiance que vous lui portez... »

Et tandis que les deux néo-nobles s’écartent quelques instants, il rajoute goguenard à Cyrielle.

« Me voir confier à ta garde. Diable… Comment suis je sensé le prendre ? Je te laisse Sedaï pour toutes les communications que tu aurais besoin de faire…  »

Ne reste plus qu’à s’éloigner en compagnie d’Arno vers la joute puisqu’Ernesto semble partir vérifier des choses de son coté.

« L’essentiel mon cher Docteur, c’est de te souvenir que nous sommes là pour nous amuser et que cette joute n’est qu’un tour de carte sur l’ensemble de la partie. » Un clin d’œil. «  Motivé ?  »

Modifié par un utilisateur dimanche 16 mai 2021 19:23:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Online Hikari  
#102 Envoyé le : vendredi 21 mai 2021 20:22:13(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Avant le départ du Pinson :

Ecoutant la question du Captain, le Pinson se creuse les méninges, tentant de répondre avec précision.

«  Il me semble que c’est autorisé oui… En revanche rien de magique… Je sais que tout équipement sera inspecté, et que les armures prêtées seront de première facture et les destriers entrainés au combat.

En revanche, pour ce qui est de la Baronne, j’en doute fort, pardonnez-moi. Je crois que la quasi-totalité des jouteurs ne combattent ici que pour eux-mêmes, et… je ne m’y connais pas plus que ça, mais je doute qu’ils acceptent ce genre d’offre de la part d’un inconnu, pardonnez ma franchise.  »


Puis, en réponse aux charmes de Nicholas, elle lâcha quelques rires de courtoisie avant de filer rejoindre le Compte. Ce dernier n’a pas l’air d’être d’humeur à plaisanter pour l’heure, bien qu’il se donne une bonne image, du moins l’essaye-t-il.



Après le départ du Pinson :


Un coup d’œil en direction du dénommé Merkondus tandis qu’elle écoute Cyrielle et Nicholas, un hochement de tête sur le côté, l’air de dire "Pourquoi pas ?", «  Ça marche.  » sobre, et voilà Valéria repartie se noyer dans le décor, chose qu’elle commence à faire avec une étonnante aisance. Elle se surprit même à imaginer combien de poches elle pourrait faire avant de se faire prendre… mais ce n’était pas le moment.

Sur le terrain de joute, les choses sont en place. Les cavaliers commencent à se rendre à l’écurie pour la plupart, dans leurs lots respectifs. Les lots sont cachés aux yeux des gradins, sans doute pour entretenir le suspense de l’arrivée des braves sur la scène. Pour le moment, les juges n’ont pas encore annoncé le début des festivités, mais un vase a été posé sur l’estrade du jury, et des balles placées en son creux.

Du côté des gradins, ça se remplit petit à petit. Certains ont pris de quoi manger, d’autres à boire, mais tous semblent impatients que les jeux commencent.

A l’arrière finalement, du côté de la pelouse, les serviteurs mettent en place les derniers préparatifs. Comme seul public de ce côté-là, les autres participants. La plupart, à l’image de Dame Crabbe, ne semblent cependant pas venu pour la compétition, mais davantage pour partager potins et autres nobleries.



A l’écart, avec un soldat :

Surpris dans un premier temps qu’on lui adresse la parole, le garde répond à Ernesto en gardant un œil de côté sur les alentours, craignant de manquer à son devoir. Il répond avec un ton neutre, assez protocolaire, mais néanmoins sympathique, du moins pour la profession.

«  Un beau temps monsieur, en effet.
Non, rien à craindre, ne vous en faites pas, nous veillons au grain. Ces bandits sont des pleutres, ils ne s’en prennent pas aux soldats, ils se contentent d’attaquer là où nous ne pouvons pas être. Avec tout le grat- toutes les nobles personnes rassemblées en un seul endroit, c’est comme dessiner une cible sur le Palais pour ces sauvages. J’imagine que le Compte souhaite éviter tout débordement, aussi bien sur le Palais que sur les invités.  »


Il rajuste son gantelet et s’éclaircit la gorge.

«  Ne vous en faites pas, vous n’avez rien à craindre, vous pouvez jouter l’esprit tranquille.  »




Pour la phase à venir, vous allez attaquer votre premier round social. La joute durera l’équivalent de 4 rounds, ce qui, en termes de durée, représente une bonne partie de l’après-midi.
Il n’y a pas d’influence de zone pour cette partie. Se distinguer à la joute correspond à gagner une influence sur l’ensemble des trois zones, tandis que se distinguer au trucco permet de gagner l’approbation des autres participants.

Trois zones sont à priori à votre disposition, bien que les jouteurs se concentrent et ne discutent pas pour l’heure :


Zone 1 : Les écuries de la joute
PNJ importants présents :

- Baron Nicolaus Okerra (occupé)
- Sir Glamariel (occupé)
- Baronet Fi Paben (occupé)
- Lieutenant Marina Gortius (occupé)
- Lord Titus Lotheed-Casana (occupé)


Zone 2 : Les gradins
PNJ importants présents :

- Comte Bartelby Lotheed (occupé)
- Baronne Adella Voinum
- Tribun Onora Piscum
- Jarl Yander Merkondus
- Dame Malphène Trant
- Sir Albert Docamus
- Sir Hector Aquus


Zone 3 : Le terrain de trucco
PNJ importants présents :

- Dame Parthena Crabbe
- Dame Sepsinia Crabbe
- Dame Lucretzia Marthane

Modifié par un utilisateur vendredi 21 mai 2021 20:32:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Capuche  
#103 Envoyé le : lundi 24 mai 2021 17:21:25(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5



A Joanna, à part

«  Ah très chère, je crains que vous ne maitrisiez encore mal les us de la noblesse. Il me semble me souvenir que du temps d'un Taldor plus ancien et décadent, certaines nobles s'amusaient à offrir leurs charmes et moultes promesses aux gladiateurs, mais ceci la veille de leur combat et mise à mort quasi certaine.
N'y voyez là bien sur aucune vilaine suggestion de ma part ...  »


Clin d'oeil effronté.



A Nicholas, en s'avançant vers les écuries

«  Motivé? Humm... Ne vous méprenez pas sur ma dévotion à la raison de notre présence ici, mais ce n'est pas vraiment le terme que j'utiliserai. Dubitatif et probablement anxieux sur mes performances à venir, alors là, oui certainement. »

D'un ton léger, alors que vous vous approchez des enclos.

« Alors je vous partagerais bien ma propres expériences de la joute, mais elle se limite à quelques uns de mes patients et on parle là de cas peu plaisant de défiguration ou impotence donc.. ignorons ces sordides détails et dites-moi. Quelques conseils de dernière minute peut-être? Je prends tout, même côté figures de style. Quitte à n'avoir aucune chance, autant partir avec un peu de panache... »

Modifié par un utilisateur jeudi 3 juin 2021 10:30:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#104 Envoyé le : lundi 24 mai 2021 20:04:38(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


S’il est impressionnant de voir combien Valeria est capable de disparaître dans le décors, il ne reste plus qu’à espérer qu’elle aura également la chance avec elle. Ou la curiosité bien (ou mal) placée.
Tant qu’il y pense… il aurait peut être fallu leur parler des tendances de Bartelby… Baaah… ils feraient ça demain ? Ou après demain… ou plus tard…. Ou pas du tout. Le linge sale se lavait en famille. Ca la ficherait mal si certains détails se savaient ou se soupçonnaient hors de la noblesse.

En tout cas, les écuries les attendent. Il aperçoit le baron Okerra visiblement en train de se diriger vers un box. Nul doute qu’il sera un adversaire redoutable. Probablement l’un des plus dangereux… Un peu plus loin et visiblement occupé le cousin de Cyrielle ne mérite pas plus qu’un regard dédaigneux. Bon-à-rien va… Certes, lui aussi n’est pas considéré par sa propre famille, mais pour des raisons complètement différentes. C’est une question d’opinion politique, pas de capacités, bien au contraire… S’il avait été incapable Père l’aurait juste considéré comme quantité négligeable. Quant aux trois autres… La silhouette à l’allure elfique est probablement Sir Glamariel. Et les préjugés étant souvent justifiés sur ce point, mieux vaut ne pas le sous estimer sur le plan martial. Pour les deux autres, Nicholas doit bien admettre ne pas les identifier. Des nobles provinciaux et de seconde main, très probablement.

« Anxieux ? C’est idiot. Il est trop tard pour l’être, » constate-t-il un sourcil levé. « Ce tournois est un divertissement stupide qui ne vise qu’à nous mettre en scène et dont nous ressortirons avec des bleus et endoloris, suite auquel nous sommes sensés continuer à donner le change comme si de rien n’était. Ne t’en fait donc pas pour tes performances, l’important c’est surtout la façon dont tu va mettre en scène le résultat plutôt que ledit résultat… Et puis il faut bien avouer qu’il n’y a pas beaucoup d’envergure ou d’enjeu au tournois d’aujourd’hui. Donc les risques d’une vrai blessure durable sont très faibles. Et au pire, je suis sur que Joanna se ferait un plaisir de te nourrir à la cuillère jusqu'à la fin de tes jours. Qu'elle serait fichue d'accélérer d'ailleurs pour abréger tes souffrances. »

Large sourire hypocrite.

« Conseil de dernière minute donc… ? Ne te casse pas trop la tête. L’essentiel reste de donner l’impression de prendre les choses au sérieux mais pas trop. Tu auras toujours plus de facilité à expliquer une défaite si tu ne donne pas l’impression de la prendre trop à cœur. Ou si tu admet que ce n’est pas ta spécialité tout en suggérant un autre domaine où tu es censé briller. » Un silence… « Et où tu as intérêt à briller. Typiquement, je ne suis pas particulièrement doué à la joute, mais je me débrouille bien mieux en duel et c’est ce soir que là je serais sur mon terrain de prédilection. Et je ne l'ai jamais caché. Donc, question pression c’est plutôt tranquille. Dit toi la même chose. »

Une pensée. Le Karthis glisse à voix basse.

« Ah… et Arno, mon cher, tu vois le parasite qui se pavane là bas devant cette écurie… Non, ne tourne pas la tête. Il s’agit du Titus dont nous parlions précédemment. Interdiction de perdre face à ça... C’est la seule exception à ce que je disait… »

Reportant son regard sur les écuries.

« Je vais te laisser Acavli si ça t’intéresse ? Tu n’as pas l’habitude des chevaux donc autant que tu ai une monture dont je peut te garantir la fiabilité. Et puis, en terme de paraître, ça aura plus d’allure que tu ai ton propre cheval plutôt qu’un prêté par le comte.  »



Online Anadethio  
#105 Envoyé le : samedi 29 mai 2021 13:48:27(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

J'avais adressé un clin d'oeil à Joana même si, depuis les gradins, je ne pourrais pas faire grand chose pour "veiller" sur les autres. Avant de m'éloigner je glisse a Nicholas un petit :

« Amuse toi bien... »

Et aux autres :

« Que Desna vous soit favorable. »

Ceci étant fait, je m'éloigne en compagnie de Sedaï. Voilà qui vas me faire un allié de poids pour les heures a venir... Mais un petit quelque chose vas la rendre encore plus utile. Je me concentre quelques instants pour la lier a moi par un sort de message. Il faudra que je le renouvelle régulièrement mais ça facilitera bien des choses.

« Sedaï, ma belle. Je t'ai lancé un sort pour que nous puissions parler de loin l'une avec l'autre. Ne t'éloigne pas de plus d'une trentaine de mètres sans quoi il prendra fin.

Je te laisse te laisse balader tes oreilles... En particulier du côté du Comte et du Jarl. »


Pour ma part, je vais en direction de deux hommes que je soupçonne être Sir Aquus et Docamus. Nous avons somme toute assez peu d'informations sur eux mais le lien d'au moins l'un d'eux avec Casomir me pousse a penser que la conversation peut m'en apprendre plus sur certains des problèmes locaux. Il y a trop de monde originaire de là bas pour que ce soit une simple coïncidence.

Je les aborde avec une petite révérence...

« Messires... Dame Cyrielle Lotheed. Je suis en visite pour accompagner des amis qui ont hérité de terres non loin et ne suis donc guère habituée des lieux... Et comme pour couronner le tout mon fiancé a décidé de participer a la joute, je me retrouve bien seule... Êtes vous des habitués du palais ? »

Je leur adresse mon plus charmant sourire. Je suis de bonne humeur a l'idée des quelques heures qui vont venir pendant lesquelles je n'aurais normalement pas trop besoin de surveiller les initiatives de novices... Et puis... même si les choses risquent de devenir complexes... pour l'instant je n'ai qu'a écouter et apprendre.

Modifié par un utilisateur samedi 29 mai 2021 13:51:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#106 Envoyé le : jeudi 3 juin 2021 22:52:38(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Un sourire pseudo songeur répond à celui vaguement moqueur du Khartis alors qu'il aborde la perspective d'euthanasie empathique de celle qui semble avoir jeté son dévolu sur toi. L'aurait-il déjà découvert pour avancer pareille suggestion?

«  L'idée d'avoir une telle personne s'occupant de ma carcasse ne semblerait pas des plus déplaisantes. Juste avant la cuillère et l'autre idée en tout cas. Mais je me sens encore trop terriblement jeune et fougueux pour me cantonner à un tel rôle.  »

Bon le conseil de dernière minute semble donc… de faire semblant, ou du moins dans l'apparat et la semblance. Voilà qui est de moins en moins surprenant au fur et à mesure que tu en apprends plus sur le rôle que tu es censé tenir.
Duel? Ce soir? Ah tiens tu as peut-être raté une partie du programme, bien trop occupé que tu étais par l'annonceuse des festivités.

« Moui, j'aime bien manier la lame aussi… Mais je crains de ne pas encore maitriser l'étiquette du duel à la taldane. Et je crains que mon arme ne corresponde pas trop à la façon que vous avez de faire vous autres. Du coup je vais continuer à me chercher un talent… présentable.  »

Ah le lointain relatif honteux de la famille à priori. Que c'est tristounet … Donc lui autorisation de … de quoi déjà?

«  Que voilà une bien noble et chevaleresque offre, je t'en remercie, c'est une ... » bien belle bête? Non il y a de l'affect et de la fierté dans cette voix. Ce n'est probablement pas ainsi que l'on parle de sa monture dans le milieu. «  un magnifique destrier, j'espere pouvoir m'en montrer digne. mais par précaution ne parie rien là dessus.  »

Modifié par un utilisateur lundi 14 juin 2021 11:43:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#107 Envoyé le : jeudi 10 juin 2021 15:18:56(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


Tandis que Cyrielle s'éloigne pour rejoindre les spectateurs, une grive pépiant son approbation à son oreille avant de s'envoler à son tour, ravie et pénétrée de l'importance de sa mission, les deux hommes continuent vers les écuries.

Les tendances possessives de Joanna étaient bien moins discrètes que sa victime ne semblait le croire. Déjà sa crise de jalousie précédente en était une bonne illustration. Nicholas retenait un ricanement en songeant au discours déprimant que lui avait fait la jeune femme sur la nécessité qu’avaient chacun de respecter leurs places sociales respectives. Maintenant qu’elle semblait avoir pris de l’assurance… il doutait qu’elle relâche sa prise.

Ce genre de prédatrice était était presque attendrissant à observer. Trop ennuyeux à son goût mais il comprenait que d’autres puissent s’y laisser charmer. Un peu de gris lui ferait beaucoup de bien.

Cela étant, l’aristocrate n’oublie pas le but réel de leur venue… Et ce n’est pas uniquement savourer les débuts maladroits de ces deux blancs becs quand bien même l’un et l’autre ne sont pas vraiment plus jeunes que lui.

« L’étiquette du duel à la Taldane ? Et bien c’est facile, tout dépends de ce que tu veux. Tu peux être aussi vicieux au combat que tu le désire du moment que tu ne perds pas. Et, que tu es prêt à assumer les conséquences si tu va un peu trop loin. Garde la tête haute, le verbe non moins haut et soit assez doué avec ton arme pour faire sentir à ton adversaire qu’il ne dois sa vie qu’au fait que l’insulte n’était pas trop importante… Ah, et si tu penses perdre… envisage que ton adversaire soit malheureusement indisposé pour ledit duel. C’est un classique. Tiens, tu sais qu’Eutropia s’est fait une sacré réputation en duel ? Elle a éliminé elle même certains prétendants trop prétentieux… En même temps quel idée de lui suggérer que le mariage la rendrait docile et inférieure... Et encore, Hautlion son garde du corps est bien pire. Je ne croit pas qu'on l'ai jamais vu perdre un duel. »

Le sourire qui est adressé est plein d’une innocence étudiée. Il ricane…

« Il n’y a rien de chevaleresque dans ma proposition. Je m’efforce juste de te rendre un peu plus présentable voyons. C’est très intéressée.  »

Avant de redevenir plus sincère, laissant transparaitre de l’affection..

« C’est une belle demoiselle oui. Je l’ai eut alors qu’elle n’était qu’une pouliche à peine débourrée et elle ne m’a jamais déçue. »

Online Hikari  
#108 Envoyé le : samedi 12 juin 2021 22:40:58(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 1


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Tandis que vous discutez de votre côté, et que certains commencent à se mettre en place, l’un des arbitres tente d’obtenir l’attention de la foule… sans grand succès. Les gens parlent entre eux et rient pour la plupart, et voir ce petit bonhomme gigoter ne suscite pas de grandes réactions. Finalement, le juge se munie d’un mégaphone en cuivre pour annoncer le début des jeux, tentant de se faire respecter.


« Hum… Excusez-moi ? S’il vous plaît ?
Avant toute chose, merci à tous et toutes d’être venus, et merci à notre Comte d’organiser ces festivités. Nous allons annoncer les rencontres du tournoi du Jubilé des Tangara ! »


Il marque une petite pause, l’un de ses collègues sortant les balles de l’urne, deux par deux, prenant soin de ne pas regarder celles-ci avant qu’elles ne soient sorties.

« La première rencontre opposera… le Sir Arno Bettony face au Sir Nicholas Karthis !
Suivis du Cap’tain d’Oppara face au Baronet Fi Paben !
Puis s’affronteront le Baron Nicolaus Okerra et Sir Glamariel !
Et enfin le Lieutenant Marina Gortius face au Seigneur Titus Lotheed-Casana !
 »


Lancement d’applaudissements dans les tribunes. Certains spectateurs semblent déjà prendre les paris ou simplement discuter des duels à venir. A en juger par la réaction globale, c’est le baron qui semble être le favori de ce concours.

« Participants, veuillez-vous préparer aux écuries. Le premier duel commencera dans quelques minutes.  »




Du côté des écuries :



Du côté des tribunes :



Du côté du trucco :





Vous attaquez votre premier round social. La joute durera l’équivalent de 4 rounds, ce qui, en termes de durée, représente une bonne partie de l’après-midi.
Il n’y a pas d’influence de zone pour cette partie. Se distinguer à la joute correspond à gagner une influence sur l’ensemble des trois zones, tandis que se distinguer au trucco permet de gagner l’approbation des autres participants.

Pour la joute, les participants disposent d'une multitude de choix parmi les équipements disponible, il y a plus ou moins tout ce que vous cherchez de première facture. Ce sont des équipement normaux (ils n'ont pas la propriété "de maître") et sont en acier trempé.


Règles de la joute :



Règles du trucco :

Modifié par un utilisateur samedi 12 juin 2021 23:40:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Online Anadethio  
#109 Envoyé le : dimanche 13 juin 2021 00:35:36(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Un léger sourire accompagné d'une inclinaison de la tête accueille la remarque sur Nicholas... Je ne résiste pas a une petite pique :

« Oh... Il le sais très bien. Mais il n'a pas pu résister a l'envie d'y entrainer Sir Bettony... J'ai hâte de voir lequel des deux monte le plus mal. »

Echange d'information de bon procédés. Et de toute manière répondre permettra d'en apprendre plus sur eux :

« Et bien justement : nous accompagnons Sir Arno et dame Joanna Bettony. Il me semble que dame Joanna est allée jouer au Trucco. »

Il convient donc à présent de renvoyer la balle :

« Et vous même ? Qu'est-ce qui vous amène ici... Sir Docamus, il me semble que vous êtes originaire de Cassomir ? »

thanks 3 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Capuche  
#110 Envoyé le : lundi 14 juin 2021 15:29:42(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Chacun s'apprête de son côté dans les écuries, dans un silence assez contrastant avec les cris et rires qui filtrent de par les gradins. L'ambiance, contrairement à ce que pouvaient laisser supposer les propos de Nicholas, te semblent ici plutôt tendue. A moins que ce ne soit que toi?
Tu as pris le parti de garder ton armure légère, auxquelles tu as adjoint un heaume de prêt et une collerette en mailles, qui t'a été rudement recommandé par un juge. '' Vous ne voudriez pas être blessé au visage", sans blagues ... Il ne te semblait guère opportun le moment que de t'engoncer dans une armure lourde dont tu ignorais l'utilisation juste avant une pratique sportive déjà suffisamment inconnue, mais tu en viens à te questionner sur la pertinence de ton raisonnement en observant les autres participants se faire harnacher lourdement pour la plupart. Heureusement que vous courrez avec un bouclier.

Dehors le brouhaha semble décroitre alors qu'une voix qui s'égosille pour appeler au calme, reprend d'une voix plus posée pour annoncer les manches à venir.

''... le Sir Arno Bettony face au Sir Nicholas Karthis...''

Ton cœur s'est accéléré un bref instant. Que c'est stupide d'être ainsi émotif et stressé… Après tout, on t'a juste promis quelques passes, un résultat relevant plus du style qu'autre chose. Pas la mer à boire.
Tu te permets un sourire à ton voisin. Etrangement il y a quelque chose de rassurant à commencer contre lui, et tu tentes de ne pas prêter à la petite voix insidieuse qui sous entend que cela t'arrange au vu de ses performances autoproclamées à la joute.



Comment respire-t-on avec pareil heaume? Et comment est-on supposer distinguer clairement son adversaire à travers des orifices gros comme une tête d'épingles? Tu bouges la tête d'un côté à l'autre, tentant de distinguer le Khartiis sur sa monture de l'autre côté de la lice.
C'est à partir de maintenant qu'il va falloir improviser à priori. Jusque là, tu n'as fait que suivre ton compagnon pour la sortie des écuries, jusqu'au salut devant les tribunes, ou tu as imités ses gestes, puis l'on a guidé ta monture jusqu'à une extrémité du champ, ou vous vous êtes alors salué en levant votre lance. Ou du moins tu espères que c'est bien ce qu'il s'est passé et que Nicholas n'a pas juste agité le bras pour cause de courbatures... en tout cas, tu l'as imité à nouveau...

Entre tes cuisses, tu sens la puissance presque rassurante des muscles de la pouliche gracieusement prêtée. Celle-ci semble piaffer, impatiente d'en découdre. Il en faut bien une dans chaque équipe, comme on dit.
Sur le côté de la lice, tu distingues les arbitres vêtus d'habits de couleur voyante. Inconscient, tu cherches le clerc chargé des soins du regard comme pour t'assurer de sa présence, mais impossible de voir clairement avec cette foutue ventaille.


Première passe

A un signe du comte, un arbitre brandit puis abaisse un drapeau alors qu'une clameur retentit dans les tribunes. Tu n'as qu'a presser les talons pour que déjà ta monture se cabre puis part à toute allure.

Rester en selle, arque-bouté, faire un avec ta monture, pour ne pas en perdre le contrôle et finir au sol avant le moindre choc ou à la moindre caresse de la lance du Khartiis.
Garder le visuel avec ton adversaire, malgré les chocs de la cavalcade et un heaume plus conçu pour protéger la tête que pour réellement offrir un confort ou une capacité de vision.
Garder la lance haute pour minimiser son poids et l'effort nécessaire pour la brandir, puis la baisser le plus tard possible et tenter d'en garder le contrôle et d'ajuster ton coup.

Tu as l'impression de t'embrouiller tellement cela va vite, et déjà Nicholas se rapproche à toute vitesse.
Tu tentes de viser son bouclier du bout de ta lance. Voit la sienne arriver droit sur toi.

Fracas intense. Heurt puissant.
Tu perçois plus que tu ne comprends, que tu as vidé les arçons, une demi seconde avant que la gravité ne se rappelle durement à toi.
Nouveau fracas. Souffle coupé. Tu mets un instant à reconnecter avec le monde extérieur, avant que les applaudissement ne te soient à nouveau audibles. Et que tu ne distingues, plus près, un rire hilare près de toi.

Relevant la tête, tu constates Nicholas allongé au sol à quelques mètres de toi, de l'autre côté de la barrière séparant en deux la lice, et ne peux t'empêcher de ressentir un bref élan de fierté. Pour une première lance, ce n'est donc pas une totale humiliation.

«  Espèce de cinglé...  » lui cries-tu avec un sourire

Déjà arbitres et écuyers se précipitent pour vous aider à vous relever et vous remettre en selle.


Deuxième passe

L'épaule encore endolorie, tu t'es surpris, un bref instant à chercher quelqu'un dans les tribunes, alors que tu en connais pertinemment son absence. Tout le monde a repris sa place, et les applaudissements ont de nouveau cessé alors que l'on attend de nouveau le signal du Comte.

Bon, bien que tu n'aurais pas été pour une petite pause, il faut reconnaitre que cette première passe s'est somme toute, bien passé, et, si l'inverse est réciproquement vrai, tu as réussi à désarçonner ton premier adversaire. Un beau début enn soi donc.

Le drapeau s'agite à nouveau. De nouveau ta monture piaffe et s'élance en avant, prenant à nouveau le Khartiis et sa monture de vitesse. Tu tentes de tirer les leçons de la première passe et reproduire les mêmes gestes, tout en essayant de garder le visuel sur Nicholas malgré les ridiculement petits orifices de ta ventaille.

Nouveau choc. Et tu jurerais avoir entendu un coup de mousquet. De nouveau, tu te sens décoller de ta monture, de nouveau tu ressens l'apesanteur.
Et pendant cette brève seconde pendant laquelle tout cela se passe, tu ne peux t'empêcher de penser que cette fois-ci la gravité met du temps à se rappeler à ton bon souvenir.



Les cris et vivats au moment du choc et du bris de lance se sont mués en exclamation de surprise lorsque le corps projeté en l'air est retombé, heurtant la barrière séparant les deux concurrents de son heaume, dans un tintement lugubre.
Tout le monde semble attendre quelque chose.
Mais le corps au sol reste immobile.


Modifié par un utilisateur jeudi 17 juin 2021 22:20:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Duck_Gauthier  
#111 Envoyé le : lundi 14 juin 2021 16:44:16(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Notre nouvelle petite noble s'était rendu au terrain de trucco, son comparse dans les jambes. Elle balaya l'assemblée du regard, essayant de se souvenir qu'elle n'était toujours pas au service de ces dames. Mais afficha son beau sourire habituel. Elle commença par signaler son inscription puis s'approcha du terrain où elle voyait les participantes papoter.

Dame Crabbe la devança. D'un ton enjouée, elle lui rendit la parole.

« Évidement que je suis des vôtres. Je ne suis pas amatrice des sports violents et j’aspirai à une activité plus reposante qu'une foule bruyante.

Absolument pas, je découvre ce jeu. Mais il faut bien commencer quelque part, n'est ce pas ? Alors, comment joue on ? Est ce un duel ou une épreuve de groupe ? Oh mais je vois que nous sommes quatre pour l'heure, il faut absolument que vous me présentiez nos camarades !

Et vous pratiquez souvent cette activité sinon ? »


Alors que la conversation menait bon train, l'espace d'un instant Joanna sentit une petite brulure dans sa poitrine. Sûrement le stress ou un coup de chaud. Elle demanda tout de même un verre d'eau à un des serviteurs.
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Luciole  
#112 Envoyé le : mardi 15 juin 2021 17:15:40(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


Les préparatifs un peu plus poussés ont commencés et, sans prêter à son oreille qui se met à siffler quelques instants, Nicholas sélectionna une monture à la robe alezane. Bon, ce hongre là avait moins d’allant que Acavli mais il conviendra tout de même. Mmmm il avait le regard un peu ombrageux peut-être ? Bha, ce n’était pas comme s’il comptait rester longtemps en sa compagnie et du moment qu’il remplissait son office, ils sauraient composer avec leurs caractères respectifs

Une cuirasse aussi serait nécessaire. Il y avait bien des armures plus lourdes ou plus légères à disposition mais dans un cas il ne se sentait ps assez à l’aise pour la porter et se mouvoir et dans l’autre… il ne se sentait pas assez en confiance pour se contenter de ça.. C’était bien contre une épée ou une rapière… mais contre une lance vous arrivant dessus à cette vitesse ? Il tenait à son intégrité malgré ce qu’il avait déclaré à Arno…

Du coté des gradins le brouhaha se fait brutalement interrompre par une voix de stentor

Le Sir Arno Bettony face au Sir Nicholas Karthis !

Ah… Dans le box, le brun qui termine de sangler l’alezan esquisse une légère grimace en regardant sa monture… La poisse. Ou le destin.. « Bon, au moins, il atteindra le second tour… » marmonne t’il. Ladite monture lui rends un regard inquisiteur, tapant du sabot contre les pavés. « Oui, je sais mais ça lui permettra de faire bonne figure auprès de ses voisins. Bon, par contre on laisse passer les première passes avant de s’y mettre, et s’il est trop pitoyable on oublie. Sinon ce sera trop flagrant… Aller mon beau, va falloir s’y faire et ensuite on ira regarder la suite des réjouissances depuis les gradins pour moi, et ta stable avec un chouette picotin d’avoine pour toi.  »

Ressortant de la stalle pour échanger un dernier regard avec les autres concurrents, il constate avec amusement la morosité ambiante tandis que le favori du tournois savoure d’avance son succès. Et bien, le baron est donc fin jouteur en sus d’être un bandit de grand chemin enlevant les fiancées au détour des couloirs.

« Sir Glamariel, nous comptons donc sur vous ! » Lance t-il avec bonne humeur, veillant à ce que le baron l’entende avant de lui adresser un large sourire.



Les formalités d’usage accomplies, et le constat fait que sa dame semble en pleine discussion avec deux nobles -elle est priée de ne pas trop rire !- les deux cavaliers ont pris places chacun d’un coté de la lice. Acavli a semblé surprise du changement de cavalier mais en bonne fille a accepté sa nouvelle charge. Voir semble impatiente de se dégourdir les pattes. Quelle idée de troquer une alliée fiable contre l’Alezan qui semble avoir tendance à prendre son temps… En tout cas, chacun d’entre eux se fait signe -c’est très important d’être poli avant de se mettre sur la gueule… on sait jamais, ne pas l’être pourrait motiver davantage son adversaire- et l’attention se porte sur le petit drapeau de l’arbitre.

Au signal, le dandy éperonne sa monture et avec lourdeur celle ci s’élance. Tandis que le cheval accelere, Nicholas ajuste sa prise sur la lance d’arçon, redresse le bouclier sensé protéger les jouteurs et se rappelle alors que Arno arrive un peu trop vite qu’il est primordial de ne pas serrer les dents… Est ce que Arno se souvient bien qu’il ne faut pas viser la gorge ?

Garder la lance haute, la lance haute, la lan- maintenant ! Rabaissant l’arme au dernier moment -et limite trop tard- il sent le choc presque familier au bout du bras qui en moins d’une seconde est remonté jusqu’à son épaule et un autre qui, pressant sur le bouclier, l’éjecte de la selle avant qu’il ai eut le temps de dire « pouce ». Un instant de flottement se passe entre deux eau, entre ciel et terre et puis la terre réaffirme sa place. Compacte. Brutale et beaucoup trop enthousiaste. Le jeune Sir est maintenant certain d’être couvert de bleue le lendemain et, au vu de la silhouette traine également au sol de l’autre coté de la lice il ne sera pas le seul. Cette perspective lui semble irresistiblement drole et tandis qu’il se releve avec raideur, Nicholas est hilare.

Arno le traite de cinglé. Il ne peut pas lui donner totalement tord mais la situation est tellement riddicule -se taper dessus ainsi pour le plaisir dans une curieuse immitation des combats de coqs- qu’il serait dommage de ne pas en rire. D’autant que personne ne les y a forcé. Oui, ils doivent avoir un sacré grain. C’est sans doute dans la nourriture. Ou dans le sang.
« A ton service ! » Lui réponds il entre deux éclats de rire.

Il a volé sec ! Pas mauvais du tout le Arno. Peut-être ne sera il même pas nécessaire de forcer le destin. Voyons, deux points chacun… il reste encore une passe pour ne pas se poser de question d’autant plus que, bigre, il vise bien avec une arme qui lui est inconnue le loustic… Un élan de fierté presque paternelle étire les traits de Nicholas. C’est qu’il grandissait son poulain ! Bientôt il allait voler de ses propres ailes, et peut être sans même s’écraser au sol.



Remontant en selle après avoir fait les gros yeux à son cheval qui ne semblait absolument pas repentant de lui avoir fait vider les étriers, Nicholas raffermis sa prise sur la bride. Face à une monture décidée à ne pas coopérer, mieux valait assurer son assiette songe le noble. Bon, Arno se débrouillait très bien, autant se faire plaisir également. Au moins pour cette passe.
De nouveau les chevaux s’élancent et le dandy se penche légèrement sur sa selle, portant son poids vers l’avant. Si Arno semble un cavalier accomplis, sa lance cette fois n’est pas suffisamment stable et voyant l’ouverture Nicholas fait basculer la sienne vers le bouclier.

Bouclier qui vole, tandis que Sir Bettony tombe au sol, râle comme un poux (pour le plus grand plaisir du Karthis) et se relève pour les dernières passes avant d’aller enlever cette armure puante en ce qui le concerne et de savourer la suite depuis un lieu plus confortable que cette selle. Ca c’était la théorie…

La pratique est un peu plus brouillonne. La lance vole en éclat sous la force du coup et, faisant effet de levier projet le citadin vers le haut au lieu de l’envoyer rejoindre le sol. Presque avec élégance et défiant quelques instants la gravité, le corps armuré s’élève gracieusement selon une trajectoire parabolique… Il atteint son sommet et, un battement de cœur plus tard amorce sa redescente… rapide.. trop rapide… et vers la barri- Oh Merde !

Nicholas a tiré sur les rênes, et démontant le plus rapidement possible se hâte vers le corps immobile. Mais quel idiot de n’avoir pas pris une armure plus solide ! Bordel… Et cet andouille ne savait pas tomber ou quoi ? Un geste pressant est adressé aux soigneurs. Histoire de vérifier qu’il ne s’agit que d’une grosse bosse. Par tous les dieux ! Eutropia allait l’estropier s’il lui avait cassé son imberbe !

Pour le vol de ses propres ailes c'était raté. Il ne volait pas très bien le Arno... Même s'il était bien obligé de lui mettre un admirable au style, l'atterrissage manquait totalement de contrôle.


Online Hikari  
#113 Envoyé le : mercredi 16 juin 2021 23:19:06(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 114
Tournoi du Jubilé

Round 1, suite


PNJs et zones :


Aucun évènement majeur.


Pour celles et ceux qui influencent, faites-moi un jet de diplo s’il vous plaît.
D’autres jets sont jouables selon votre RP et vos intentions.





Du côté des écuries puis sur la lice :



Du côté des tribunes :



Du côté du trucco :





Règles de la joute :



Règles du trucco :

Modifié par un utilisateur mercredi 16 juin 2021 23:20:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Chrome  
#114 Envoyé le : jeudi 17 juin 2021 02:59:47(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

31 / 31

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+2



On y est. Une quinzaine de minutes avant de dérouiller sa carcasse après de trop nombreux jours d'inaction. Et même si c'était une sorte de combat arrangé et qu'il ne serait probablement pas dans un milieu qu'il maitriserait au mieux, Captain retrouvait l'adrénaline qui lui avait tant manqué.

Autour de lui, ça causait trop pour un avant combat. On sentait bien que pour beaucoup d'entre eux, c'était ni plus ni moins qu'un jeu.. L'espace d'un instant il se demanda s'il fallait, lui aussi, relativiser et prendre la chose avec légèreté.

D'un coté, même pour un jeu, les chocs et les forces déployées par de tels destriers de combat, combinés aux impacts que pouvaient fournir ce genre de lances, même rembourrées, pouvaient engendrer de sérieuse blessures dans des mains aguerries. Et il ne doutait pas que dans ce joli lot hétéroclites de nobles, certains devaient en posséder.

De l'autre, les "prérogatives" de la mission étaient tout de même de donner un peu de spectacle à toute celle plèbe de noblions.. Histoire de « "faire bonne figure Captain", "Pourvu qu'il ne gâche pas tout en prenant des initiatives malheureuses", "Captain tenez vous en a votre rôle", "et gnagnagni et gnagnagna" .. » Bientôt même en combat, il ne pourrait plus faire comme bon lui semble.

Il se reconcentra en resserrant les sangles de sa selle en cuir. Un rapide coup d'œil sur les participants.
Le Baron était de loin le plus dangereux et son assurance/arrogance était, à coup sur, à la hauteur de son talent.
La lieutenant avait emmené son propre matériel, signe d'une certaine familiarité avec l'épreuve, à surveiller de prêt.
Le régional de l'étape était aussi à surveiller, mais pour une toute autre raison.
Il espérait également ne pas avoir à jouter contre l'un de ses deux comparses pour des raisons évidentes.
Enfin les derniers concurrents lui étaient inconnus.

Et quelques instants plus tard il hérita d'un inconnu en la personne du Baronnet Fi Paden. Allons-y pour le spectacle! En espérant ne pas en être la victime.



Pendant que les premières chevauchées se faisait entendre, il vérifia son matériel une dernière fois. Il avait opté pour son propre matériel, plus léger et de meilleure qualité que les grosses armures encombrantes qui faisait l'apanage de ce "sport".

« Ha ils veulent du spectacle? On va leur en donner! On va leur donner une façon de jouter qu'ils n'ont probablement jamais vu. Je ne sais pas si l'on gagnera, mais au moins on se souviendra de nous! N'est ce pas Horace? » glissa t'il à l'équidé tout en lui tapotant l'encolure.

Les trompettes retentirent une première fois accompagnées des premiers appels au soigneur... Qui paraissaient précipités.. Puis une seconde fois, ou le soigneur était encore mis à contribution. Décidemment ça tapait fort.

Il s'avança en marchant vers le lieu de la joute, tenant la bride d'Horace à la main, son emblématique bouclier dans l'autre. Un écuyer le suivait de prêt, portant la lance d'arçon. Il avait fait le choix de ne pas porter de heaume, la mobilité ET LA VISION serait probablement ses meilleurs atouts.

De l'autre coté du champ se tenait le baronnet, monté et paré à en découdre. Il n'était pas bien grand et moins carré que la plupart des participants. Vu sa carrure, il aurait probablement du mal à faire tomber le lutteur. Horace était entrainé à la guerre, il était solide et s'il se cramponnait fermement à lui, il était fort probable que jamais cet homme là ne le mettrait à terre. Même une touche semblait hasardeuse, surtout s'il n'avait pas trop perdu la main dans son style de combat quelque peu "original".

Il monta en selle d'un geste fluide et souple à la façon de la cavalerie légère Taldorienne, salua la foule d'un large mouvement de bras et fit signe à l'écuyer de lui apporter sa lance.

Coup de clairon! Il s'élança! Horace répondait parfaitement aux injonctions qu'il lui donnait avec ses cuisses. Rapidement il positionna son bouclier pour protéger son torse.

« Voyons voir de quel bois tu es fait mon cher Baronnet. » se dit il alors qu'il glissait soudainement et acrobatiquement sur le flanc de sa monture. Comme prévu, le Baronnet fut surpris par cette manœuvre et le coup qu'il tentait de mettre passa largement au dessus de sa tête. Concomitamment, alors que les deux montures se croisaient, il en profita alors pour frapper du revers de sa lance l'armure du chevalier, faisant tinter d'un bruit métallique la dossière du Baronnet.

Il marque donc le premier point de ce combat tout en évaluant son adversaire. Rien d'extraordinaire chez ce garçon, il montait correctement mais ses coups manquaient cruellement de précision et de force. S'il parvenait à garder "son style de monte" il était probable qu'il ne morde jamais la poussière.

Second passage au son des trompettes!

Cette fois, il fallait soigner les formes!
Il sauta pieds joints sur la selle, légèrement accroupis, le bouclier sur le flanc opposé à son adversaire, tandis que celui ci semblait avoir moins de mal à se concentrer face à cette nouvelle manœuvre. Méfiance.

Leurs routes se croisèrent quand il choisit finalement de se rassoir d'un mouvement sec pour surprendre le baronnet qui avait levé sa lance assez haut pour anticiper une touche adapté à sa posture.
Les lances se croisèrent rapidement, beaucoup plus rapidement qu'il ne l'eu cru possible et sur un geste désespéré en tentant de rabaisser son arme suite au changement de posture, la lance du Baronnet ripa légèrement sur son épaule, marquant un point miraculeux!
Trop stupéfait par la manœuvre désespéré de Paden, il en oublia presque qu'il l'avait touché également. Obtenant le nul sur cette passe. 2-1...

« Hum, bien joué Baronnet.. Bon allons-y pour de bon maintenant. S'agirait pas de perdre de tête l'objectif final. »

3e coup de trompette!

Cette fois c'était la bonne! Il lança Horace comme un frelon. Pas d'acrobatie équestre cette fois, il fallait assurer la touche. Joutons sobre.

Les jouteurs se croisèrent (une dernière fois) et sa lance heurta de plein fouet le plexus du Baronnet, le désarçonnant immédiatement. Tandis qu'Horace finissait son trajet le long de la lice, il se décida à soigner sa sortie, lâchant sa lance il glissa sur le flanc de son destrier, laissant trainer sa main au sol avant de remonter immédiatement en selle en saluant la foule d'un geste ample.

Au moins sa sortie serait meilleure que celle de ces deux précédents camarades...

« "Faut faire bonne impression Captain". »

Modifié par un utilisateur jeudi 17 juin 2021 03:08:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#115 Envoyé le : jeudi 17 juin 2021 23:27:18(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Beuh... Ce mal de crâne...
Ca avait du être une sacrée biture la veille pour te coller une migraine pareille à te donner envie de dégobiller.
...
Pitié, tuez-moi ou arrêtez de crier ainsi dehors, respectez la souffrance d'un homme affaibli par ses vils travers.
...
Des cris? Pourquoi toute cette agitation autour de toi? Et quelle biture précisemment?

Tu te décides enfin à ouvrir les yeux et ce simple effort te parait surhumain. Tu es sous un pavillon, allongé sur une espèce de lit de camp et tout autour de toi les clameurs repartent de plus belle.
Le tournoi.

Hum qu'est ce qu'il s'est passé déjà? Tu as du mal à recoller les bouts.
Les passes contre Nicholas...
Tu te redresses de ta couche. Autour de lui pas d'autre lit de camp, pas d'autre blessé. Vague sentiment de déception à l'idée de ne pas voir le Karthis dans le même état que toi.

De l'agitation dehors et le clerc rentre accompagné d'un groupe portant un participant en armure. Ah tiens, tu ne serais pas le seul?

«  Posez-le là, allez y doucement .  »

Le coeur au bord des lèvres, tu bascules au bord de ta couche et tente de te relever. Le clerc te jauge d'un coup d'oeil rapide avant de retourner à son nouveau client. A priori, il est convaincu que son travail a fonctionné.

«  Merci.  »
La nausée se fait plus pressante, tu te précipites dehors à la recherche d'air frais et manque percuter Nicholas qui allait pénétrer sous le pavillon à ce moment-là, manquant l'envoyer bouler au sol. Tu respires à pleines gorgées pour tenter de dissiper l'envie de régurgitations, et ce faiant dédaigne ton partenaire quelques instants.

«  Alors? Je présume que tu as été obliger de déclarer forfait? Je suis sûr que tu feras mieux la prochaine fois, te bile pas. »

Modifié par un utilisateur samedi 26 juin 2021 16:39:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Anadethio  
#116 Envoyé le : vendredi 18 juin 2021 00:45:32(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Les annonces des duels sont faites... Les choses débutent plutôt bien d'une certaine manière mais que Nicholas commence tout de suite par Arno, même si c'est, objectivement, une plutôt bonne chose, ne me plait pas... pas du tout. Enfin. Nous verrons bien de quoi l'avenir est fait. Je souris aux boutades que s'envoient mes deux interlocuteurs :

« Et bien nous allons être rapidement fixés. Ce sont les premiers... »

Tant de répliques chargées de doubles sens qui se perdent... Mais même si certaines me chatouillent les lèvres je ne peux pas me permettre de les prononcer en publique. Et de toute manière je n'ai pas besoin d'amener la conversation sur ce genre de terrain pour les décoincer.

Alliés au comte donc ? La formulation laissait supposer qu'ils n'étaient pas extrêmement proches... ou qu'ils ne pouvaient pas l'admettre publiquement. Ils étaient donc potentiellement intéressants. Voir passionnants. Et puisqu'ils disposaient eux aussi d'une raison d'être curieux... Nous allions pouvoir jouer.

Sur le terrain, Nicholas et Arno échangent une première passe. Les deux finissent au sol après un choc violent. Avec un sourire tu commente a l'intention des deux autres :

« A défaut de savoir monter ils savent donc viser.

Nous disions ? Ah oui. Ce qu'ils viennent faire ici ? C'est encore assez flou et même eux n'en sont pas totalement certains. Prendre possession du domaine familial dans un premier temps. Mais après... »


Un sourire mystérieux alors que les deux "cavaliers hors pairs" prennent à nouveau place aux extrémités de la lice :

« Je pourrais bien avoir des pistes mais pourrais-je compter sur vous pour assouvir ma propre curiosité en échange d'abreuver la votre ? Je sais fina... Arno ?! »

Le bon côté des choses c'est que Nicholas avait mis de côté ses projets peu glorieux ? Mais... L'espace d'un instant, j'hésite à me précipiter sur la lice pour prodiguer un premier soin au blessé mais le prêtre mandaté pour ça est bien plus proche. Inutile de s'inquiéter : pour peu que le prêtre en ai envie, il sera capable de marcher d'ici une poignée de secondes. Puisque c'est la première manche il est plus probable qu'il le laisse dormir un peu pour avoir assez de ressource pour la suite...

« Et bien et bien... me voilà fixée... Ou en étions nous ? Ah oui. La curiosité. Si v Je connais finalement assez mal le Comte en dehors de ce que m'en a dit mon père. Je suis curieuse d'en apprendre un peu plus sur lui... sur ses alliances. Je n'ai pu m'empêcher d'être étonnée en voyant la situation dans la région... »

Deux nouveaux combattants entrent en lice et ils ne semblent pas partis pour briller... Et je suis quelques peu déçue lorsque Casava l'emporte finalement. Quittes à, j'aurais préféré que le tournois soit purgé de la vermine dès le premier tour. Espérons que Nicholas ne tombe pas sur lui au prochain tour...

Modifié par un utilisateur vendredi 18 juin 2021 00:46:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#117 Envoyé le : vendredi 25 juin 2021 19:54:58(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


C’était définitivement de la provocation gratuite et totalement imparable -et donc par extension, la plus jouissive qui soit. Sir Okerra aurait eut tord de se priver et en courtisan passé maître dans l’art de se rendre insupportable, le Karthis approuvait totalement l’esthétisme de sa mesquinerie. Quand bien même pour le coup elle lui était adressée.. Répondre un gnégnégné serait un peu limité par contre.. Et l’ignorer ? Allons, ce n’était pas drôle. D’autant qu’il donnait l’impression d’apprécier le taunt.

« Tsss tsss, tachez d’abord de tenir en selle lors de ce premier tour », répond il avec un sourire jusqu’aux oreilles. « Il ne faudrait pas qu’à votre âge vous vous cassiez quelque chose en tombant. »

Après tout, quitte à se donner en spectacle… autant en offrir un plutôt que se coucher face à la supériorité évidente du baron. Supériorité dont ils avaient tout les deux conscience et… dont ils avaient aussi conscience que l’autre était au courant. De toute façon, qu’avait il à craindre… ? C’est Sir Glamariel qui avait à s’en faire et quand bien même, lui même ne prévoyait pas d’être présent au second tour…



Pour une fois, il était tout simplement ravi de la présence d’un prêtre. Grace à ses soins le jeune imberbe se remettrait rapidement. Nicholas pourrait donc faire mine de rien et ranger dans un recoin de sa conscience la petite voix qui lui rappelait ses propres paroles rassurantes. Allons, il était hautement improbable que Arno ai heurté un endroit dangereux pour ses fonctions cérébrales. Il n’en garderait probablement aucune séquelles. Et dans le cas contraire c’est qu’il ne faisant pas d’efforts. Ou qu’il était poissard et auquel cas, il ne faisait pas pas d’efforts conclut il avec mauvaise foi.

La rencontre suivante a au moins le mérite de lui couper l’envie de répliquer pendant quelques instants… Aië… Ce baron était une vrai brute en fait… Heu… L’elfe était vivant au moins ou… ? Visiblement oui, mais probablement pas de grand-chose… Ahem… bon… on allait croiser les doigts hein. Il n’avait pas l’habitude de laisser une prière à Desna mais pour le coup, peut être que ça pouvait valoir sa pièce.. D’ailleurs… autant aller voir si Arno était réveillé.

Le médecin sort justement du pavillon médical au moment où il s’approche. Il n’avait pas l’air très frais mais semblait avoir encore toute sa tête, tout allait bien.

« Et moi qui craignait que ton esprit ne soit définitivement altéré, me voilà rassuré. C’est juste la mémoire qui est atteinte. » Son teint est même un peu vert… « Tu es sur que tu n’as pas besoin de te reposer un peu plus… ? Je veux dire, ce serait dommage que tu rate l’ensemble des rafraîchissements et des gourmandises qu’on va mettre à notre disposition mais si tu pense avoir besoin de calme…  »

Prendre l’air particulièrement inquiet. Ne pas être crédible un instant. Ca devrait donner envie à Arno de revenir parmi les actifs.

« Aller viens, c’est par là. Sinon tu as raté la performance d’Okerra. C’est un vrai monstre. Je ne sais pas ce qui reste de Sir Glamariel à part de la bouillie… » Il grimace… « enfin, ta sortie à toi était magnifique. Tu t’es attiré pas mal de sympathie de la part des spectateurs.  »

Modifié par un utilisateur vendredi 2 juillet 2021 21:50:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#118 Envoyé le : samedi 26 juin 2021 16:47:41(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5



« Evitons de parler boustifaille pour l'instant veux-tu? J'ai l'impression de sortir d'une fameuse cuite même si je suis à peu près certain qu'il n'en est rien...  »

Tu préfères t'accouder à une barrière et tenter de faire passer la malaise résiduel à grandes gorgées d'air frais, alors que l'autre nigaud te regarde avec un air de sainte nitouche.

« Ma sortie hein? .. Je ne m'en souviens pas tellement bien à part que je courrais contre le même énergumène qui me rassurait quant au danger de la chose. Tu m'as touché à la tête ou quoi? J'ai vu mon heaume, il a salement encaissé le pauvre.
Enfin... si j'ai fait ca avec style, voilà eu moins un autre de tes précieux conseils que j'ai rempli. Du style pour attirer l'attention...
Quoique je pourrai commencer à douter de leur pertinence, non? »


La plus gros du malaise semble passer, et tu regardes autour de toi, incertain de la suite des évènements.

« Je présume que c'est fini pour moi? Non non c'est pas grave, je t'assure, je vais aller me trouver un endroit au calme pour observer la suite. Je suis sûr que la suite peut s'avérer... passionnante? Le baron Okerra tu dis? Humm.. ca ne serait pas ton prochain adversaire par hasard?  »

Sainte curiosité innocente atténuée par un sourire presque carnassier.

Modifié par un utilisateur jeudi 8 juillet 2021 14:46:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#119 Envoyé le : samedi 3 juillet 2021 00:53:00(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


He, mais c'est qu'il semblerait presque lui en vouloir. Presque. Le dandy sait bien qu'il est difficile d'être indifférent à sa personne. Sans que ses interlocuteurs sachent vraiment s'ils ont envie de lui tordre le cou, de le féliciter ou bien les deux à la fois. Il réponds nonchalamment.

« Alors là je plaide non coupable. J’avais certes oublié de te mentionner qu’il n’était pas recommandé de plonger tête la première vers les barrières latérale mais je pensait que ce serait évident. Je me demande bien ce qui t’es passé par la tête. Quelle idée saugrenue! Heureusement que c’est ton heaume qui l’a rencontré le premier… Bon, c’est bien pour ça aussi qu’on les porte…  »

S’étirant paresseusement pour se dénouer les épaules, Nicholas acquiesça.

« Mouais…. C’est fini pour toi effectivement et tu va pouvoir enfin être tranquille et profiter. Le travail est fait, il n’y a plus qu’à en récolter les fruits et aller profiter de la compagnie. Te faire féliciter pour ta prestation… Roucouler devant le pinson, tendre le bâton pour te faire battre ou tout ce qui te passera par la tête. Faire connaissance avec tes futurs collègues, tout provinciaux soient ils…  »

Le Karthis grimace un instant avant de reprendre une expression plus détachée.

« En tout cas c’est ce que j’avais initialement prévu. Malheureusement tu n’as pas fait d’efforts et certes Cyrielle sera ravie mais je n’avais pas besoin de ça pour briller ensuite. Ceci dit, j’ignore qui j’affronterais au prochain tour. Tout dépendra de comment se sont déroulées les passes actuelles. A tout prendre, au moins contre le baron il y aura un peu plus de challenge… » il n’avait pas pu résister à un petit sourire narquois. Le tout était de s'en sortir vivant. Bon, il y avait aussi l'autre parasite ou la militaire...

Offline Duck_Gauthier  
#120 Envoyé le : samedi 3 juillet 2021 15:48:19(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Tout sourire, elle montrait son enjouement.

« Mais c'est en effet divertissant ma foi ! Je laisse à mon cousin les chevaux et le fer sans regret. Je ne promet pas d'être talentueuse cependant ! Mais nous verrons cela après. »

Elle rendit son beau sourire habituelle aux deux nouvelles venus dans ses connaissances. Par contre, la question des attitudes la piquait. Pourquoi la fille tirait elle une telle figure de déterrée ?

« Le plaisir vous est rendu mesdames. J'espère ne pas trop m'incruster dans une fête privée mais le tournois ne m'attire pas vraiment et ne connaissant rien à la région, une petite balade seule ne m'enchantait pas.

Vous n'avez rien contre une débutante n'est ce pas ? Mon domaine n'est pas dans l'art des balles et des jeux. »


J'essaye de voir si la mention du tournois fait tiquer Sepsinia ou si elle a un regard particulier envers sa mère (fuyant, interrogateur...)
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages«<45678>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET