Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Septimus  
#1 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 17:19:44(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Drachenbedienst et Odor partent donc avec le planétar portant le corps inconscient de Ghash-Shrama. L'arrivée dans le plan du feu est comme une énorme bouffée de chaleur. Les protections magiques qui vont protègent tiennent bon, mais vous sentez bien que vous n'êtes qu'à un fil d'être carbonisés en quelques secondes si jamais celles-ci lachaient. Votre changement de plan vous a envoyé dans des montagnes balayées par des murs de feu, sous un soleil immense couvrant la moitié du ciel allant du jaune à l'orange vers l'horizon. Vous avez du mal à vous réorienter, mais cela n'est pas grave car vous savez que ce n'est que temporaire. Quelques secondes plus tard, Odor a fini d'employer sa magie de téléportation et vous arrivés sur la grande place du Palais du Sultan de la Cité d'Airain. Le château devant vous est collossal, aux innombrables tourelles à la mode connue de Grézik sur votre monde. Elles sont toutes serties d'or et de lapiz-lazuli et les reflets du soleil sont superbes sur la richesse et l'opulence manifeste du lieu. Autour de vous se balladent comme si ne rien n'était des géants du feu, des efreets de tous les étages de la société, des azers enchaînés, quelques élémentaires de feu et même un élémentaire de magma non loin.

Mais à peine parvenez-vous à vous orienter que vous êtes entourés par une garde de six efreets peu amènes.

« Qui êtes-vous et pourquoi ce noble efreet est blessé avec vous ? Répondez ou mourez ! »

Heureusement que le nom de Ghash-Shrama résonne dans la mémoire du chef de la patrouille. Il regarde un moment votre petit groupe, probablement essayant d'estimer si ça voudrait le coup de vous teur pour avoir la récompense pour lui, mais la présence nochanlante du planétar, d'un paladin manifestement rompu au combat et un magicien drow semble indiquer à celui-ci que leur petit groupe est une menace trop grande pour lui. Il s'incline alors bien bas.

« Effendi, soyez les bienvenus dans la Cité d'Airain. Je vais envoyer un message à la Garde du Palais pour prévenir Sa Grandeur le Sultan, Sa Volonté Soit Faite. En attendant, puis-je conseiller de passer ces menottes au prisonnier ? Ce sont des menottes spécifiquement faites pour empêcher un efreet de s'enfuir par un voyage dans le plan. Puis-je vous demander votre nom ? » alors que le Planétar disparait comme convenu avec Odor pour retourner au Paradis.
Annonce
Offline Dermenore  
#2 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 19:14:19(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


- Vous pouvez m'appeler Drachebedienstet, répondis-au garde, tout en passant les menottes à Ghash-Shrama.

Ensuite, j'attend. Cela fait venir une pensée à mon esprit. Cette masse, jusque là bien impoli, pourrait gâcher cette visite, particulièrement délicate sur le plan diplomatique. Je décide donc de la ranger dans le puits dimensionnel qu'à créer Wolfram pour moi.

Sort temporaire actif :

Modifié par un utilisateur mardi 8 septembre 2020 00:38:00(UTC)  | Raison: Ajout des sorts temporaire actifs.

Offline Odor le Magicien  
#3 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 23:51:21(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


Après nous être préparé, je lance un sort de lien télépathique sur le Paladin.

« Au cas où » lui dis-je mentalement.

Le Planétar nous change ensuite de plan, l'arrivée est dans un lieu qui confirme que nous sommes bien dans le plan du feu. Le lieu n'est évidement pas le bon mais ce n'est plus le cas en quelques secondes, un de mes sorts nous ayant téléporté sur la grande place du Palais. Je suis toujours aussi facinné par la beauté des édfices des autres plans et ce Palais ne manque pas à l'appel.

Un groupe nous intercepte mais semble ne pas vouloir nous chercher des problème après avoir su ce que nous ramenions. Le Planétar m'adresse donc un signe de tête avant de disparaître.

Quand le Paladin se présente, je fais de même:

« Pour ma part je suis Odor. »

D'un oeil, jeconstate que le Paladin range la masse bavarde. Je change cependant vite mon regard pour continuer à observer l'édifice qui est plus important à mes yeux que l'avenir d'une arme qui parle.

Modifié par un utilisateur mardi 8 septembre 2020 00:46:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#4 Envoyé le : mardi 8 septembre 2020 17:47:12(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Au bout de quelques minutes, un azer messager arrive du palais : ils sont invités à y pénétrer.

Les gardes les accompagnent donc, portant le corps toujours inanimé de Ghash-Shrama. Ni les uns ni les autres ne se quittent du regard : la tension est palpable, entre les efreets qui cherchent la faille dans la présence du couple et les mortels qui restent sur leurs gardes.

Le petit groupe passe sous la grande arche du portail d'entrée, s'élevant à presque 10 mètres de haut. À l'intérieur, c'est l'opulence comme dans les plus grands rêves d'Odor : tout est d'or, de platine, d'autres matériaux précieux. Le groupe est accueilli par un immense efreet, un noble manifestement. Il s'adresse à eux en commun.

« Enchanté Effendi et bienvenue dans notre modeste Cité d'Airain. Je suis Mustafa al'Mustafa, le vizir de notre souverain, sa magnificence le Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Sa Volonté soit faite.
On m'a prévenu que vous avez réussi à vaincre l'infidèle et traitre à sa race le vil Ghash-Shrama. Je vous félicite. Je devine que vous êtes ici pour recevoir le cadeau promis par Sa Magnificence le Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Sa Volonté soit faite. Celui-ci est occupé à de lourdes occupations d'état. Mais il a été prévenu de votre présence et je suis sûr qu'il vous recevra en personne dès qu'il le pourra.
Puis-je vous inviter à prendre une collation avec nous pendant cet attente ? Je pourrais ainsi davantage connaître votre histoire, probablement fabuleuse, et mettre au cachot le vil Ghash-Shrama pendant ce temps. Qu'en pensez-vous, honorables mortels ? »


Psychologie DD 35:

Vue arcanique:
Offline Dermenore  
#5 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 02:42:14(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


L’opulence qui nous entoure est telle que je la trouve exagérée. Et la tension qui règne autours m’empêche de profiter de la beauté des lieux, pourtant un des rares plaisir que m’a laissé cette vie.

Alors que le grand vizir nous accueille, je tâche de me remémorer ce que Wolfram m’a expliqué sur les efreet, avant que nous venions ici. De ce qu’il m’a dit, ces créatures m’apparaissent surtout comme des diables en moins dangereux, ce qui ne veut pas dire grand-chose vu la menace que représente les habitants des enfers.

- Nous vous remercions pour votre accueille, vizir al'Mustafa, répondis-je d’un ton poli et prudent, après avoir bien pesé mes paroles. Nous comprenons tout à fait que le sultan, sa volonté soit faite, ne puisse nous recevoir. Malheureusement, nous sommes nous même de haut dignitaire de notre modeste royaume. Royaume qui traverse actuellement une grave crise, crise sur lequel nous espérons obtenir des informations via la récompense promise pour le traître Ghash-Shrama. Je suis sur qu’une personne de votre importance comprend que, dans cette situation, notre temps est compté. Aussi, je me dois de respectueusement vous demander de nous accorder la récompense au plus vite, pour que nous puissions rentrer aider notre royaume en péril.

Un peu de politesse et de respect, même envers des créatures politiques, permet parfois d’ouvrir bien des portes. J’espère que Mustafa ne nous prendra pas trop de temps en flatterie ou jeu politique. Après tout, Wolfram m’a bien dit que n’importe quel efreet peut accorder des souhaits. Ceux de Mustafa ou du garde doivent bien valoir ceux du sultan.


Sort temporaire actif :

Offline Septimus  
#6 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 16:03:04(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Le Chambellan s'incline.

« Je suis ravi que vous autres mortels sachent ainsi parler, Effendi. Et si je le pouvais, je vous donnerai ainsi votre récompense justement gagnée. Malheureusement, les Lois de la Cité d'Airain et de Sa Majesté le Sultan, Sa Volonté soit faite, demande que la Haute Justice soit appliquée uniquement en sa présence. J'espère que vous comprendrez, malgré votre propres limitations de mortels, que nous sommes ici dirigés par la Loi et qu'il nous difficile, pour dire le moins, de nous y soustraire. Malgré les nombreux crimes commis par le vil hérétique Ghash-Shrama, il est et demeure un noble pacha : il convient donc à la Haute Justice de décider de sa culpabilité, et de son jugement. Ainsi, je ne peux me soustraire au bon vouloir de Sa Majesté le Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Sa Volonté soit faite, pour cela.
Néanmoins, vu votre urgence, je vais quérir un messager pour demander au Sultan, Sa Volonté soit faite, de venir à son gré le plus rapidement possible. »

L'efreet claque des doigts et un azer qui restait immobile devant une colonne part en courant dans le dédale des couloirs du palais.
« Par contre, je suis désolé. Je n'ai pas entendu : sur quel monde mortel le vil hérétique Ghash-Shrama a été capturé ? Quel est ce monde qui aurait un problème important et urgent que vous preniez le temps de ramener un criminel dans sa patrie meurtrie de la Noblesse Efreeti ? Si je connaissez ce monde et son péril, je pourrais prévenir Sa Majesté le Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Sa Volonté soit faite, pour que, justement, Sa Volonté soit faite et puisse vous aider au mieux... Je soupçonne que vous n'êtes guère attirés par les richesses, et que donc vous souhaiteriez, hypothétiquement, recourir aux services de souhaits que nos offrons, est-ce vrai ? »
Offline Odor le Magicien  
#7 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 22:30:31(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


Je continue quelques secondes d'observer les auras qui remplissent la pièce, écoutant d'une oreille la conversation entre le Paladin et Mustafa al'Mustafa. Mon histoire est un peu longue à raconter mais cl'idée ne semblait pas trop me déranger. Le Paladin me rappelle cependant à l'ordre en signalant, justement, que nous avions autres choses à faire.

La politesse de la noblesse, bien qu'un sujet que je connais, ne me plaît guère. Je laisse donc au Paladin la "joie" de pouvoir discuter avec des extérieurs à notre plan. J'aurais préféré croiser un grand mage efreet du royaume au lieu du Vizir mais sa présence ne me déplaît pas: nous sommes pris au sérieux.

Par ailleurs, la question de l'efreet me surprend. Une créature ayant facilement 30 fois mon age et pouvant passer du plan du feu au plan Astral ainsi qu'au plan matériel doit déjà savoir de quel monde nous venons. Il m'est difficile d'accepter que notre planète est suffisament insignifiante pour ne pas attirer l'attention. Je garde cependant mes questions pour moi.

Je continue donc d'observer et d'écouter, m'attardant parfois afin de déceler de quelles sorts proviennent les auras les plus puissantes.
Offline Dermenore  
#8 Envoyé le : jeudi 10 septembre 2020 07:16:14(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


Quelles informations révéler à Mustafa ? A quel point lui faire confiance ? Tente-t-il de gagner du temps ou est-il sincère en disant contacter le sultan au plus vite ?
Toute cette question traverse mon esprit, aiguisé par la magie, en moins d’une seconde. Je n’ai la réponse à aucune d’entre elle. Et de la même façon, je n’ai pas l’envie de jouer à la politique. Je suis un paladin, le Drachebedienstet, serviteur du dragon et son champion. Droiture, honnêteté, respect. Voilà comment je dois agir en négociant. Laissons les intrigues aux politiciens.

- La Loi règne suprême, répondis-je, et il est juste que tous doivent s’y conformer. Toutefois, je vous remercie pour les efforts que vous faites dans son cadre, devant l’urgence de notre situation.
La richesse peut avoir son utilité. Mais vous avez raison, honorable vizir, c’est à votre magie que nous souhaitons faire appel, dans l’espoir qu’elle nous apporte les réponses que nous cherchons.
Quant à vos questions, nous venons de la planète Charlios, dans le plan matériel. C’est probablement là-bas que nous avons croisé Ghash-Shrama, accompagné d’un balor, surement Kur'loth, en train d’essayer d’extraire un puissant artefact d’une ruine ancienne. Si je dis « probablement » c’est parce que nous avons été amenés dans ces ruines par une puissante magie divine et que je ne saurais situer l’endroit où nous avons combattu. Mais il me parait peu probable que nous ayons changé de monde.
Malheureusement, Kur’loth s’est échappé lors de notre affrontement. Mais sa présence est de sinistre augure, d’autant que la magie de téléportation fonctionne actuellement mal sur notre planète. Notre crainte est que ce soit dû à quelques sinistres machinations de sa part, assisté de Ghash-Shrama. Nous comptons utiliser la récompense du sultan, sa volonté soit faite, pour tenter d’obtenir plus d’information sur ce phénomène et ainsi y mettre un terme.


Je me confie d’autant plus facilement qu’une partie de moi juge les questions de Mustafa légitime. Ghash-Shrama est pour lui un ennemi d’état, dont les machinations pourraient menacer son souverain. Avec un peu de chance, ses questions sont juste motivées par son devoir et ma réponse franche m’attirera le soutient dû à un ennemi commun. Et si tout cela n’est que jeu politique…au moins resterais-je fidèle à moi-même.

Sort temporaire actif :


Offline Septimus  
#9 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 12:37:22(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Dès le début de la réponse de Drachebedienstet, le sourire de l'efreet s'élargit, pour s'effacer un bref instant à la mention de Charlios. Il revient aussitôt quand le paladin mentionne le Balor. Le chambellan change légèrement d'attitude lorsqu'il devine que les héros ont combattu un Balor et sont devant lui pour lui parler. Même dans une cité aux merveilles sans fin comme la Cité d'Airain, ça n'est pas anodin.

« Le Balor était intéressé par un puissant artefact d'une ancienne caverne ? C'est étrange en effet mais guère surprenant pour ces idiots sans cervelle que peuvent être les démons. Et vous dites que la magie de téléportation fonctionne mal sur votre planète ? Ceci est plus inhabituel. Ce genre de choses ne sont pas sans précédent, mais sont souvent reliés à des conflits entre divinités magiques. Je tiens à vous prévenir en toute honnêteté que, si c'est le cas, alors les souhaits que nous pourrions vous octroyer risquent de ne pas porter les fruits espérés : un telle magie est qu'au niveau des mortels, et les Dieux ne sont pas affectés aussi facilement. Mais je conçois votre désarroi dans une situation pareille. »

Pendant ces échanges, des esclaves azers (des sortes de nain à la barbe de flamme) arrivent avec des chaises, une petite table, et plusieurs services de petits gâteaux et de boissons chaudes (enfin, à températures ambiantes) servis dans de la vaisselle en platine et en mithril.

« Je vais vous laisser vous restaurez pendant que je vais insister auprès du Sultan pour vous recevoir au plus vite. Je ne saurais être long. »

Le Chambellan s'incline et se retire. Vous remarquez toutefois qu'il fait un petit signe aux gardes efreets qui sont dans l'immense pièce et ceux-ci se font plus alertes.

Psychologie DD 35:
Offline Dermenore  
#10 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 19:31:16(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


Je n'ai pas le temps de demander au chambellan si leur magie pourra au moins permettre de s'informer, même si une guerre divine est bien en cours mais il part avant. Je prend donc mon mal en patience.

- Merci, dis-je aux azer. Mais je n'ai pas besoin de manger ou de m’asseoir.

De fait, je reste debout, vigilant.

- S'il s'agit bien d'une guerre divine, dis-je à Odor. Quelqu'un d'autre dans les plans est peut être au courant. Si cette visite ici ne donne rien, nous pourrions essayer de nous renseignez à Axis et dans les plans supérieurs.

J'ignore quelle considération me donnerait les serviteurs de Dracon. Je ne suis jamais allé au paradis, j'avais toujours trop à faire dans le plan matériel.

Sort temporaire actif :



Offline Odor le Magicien  
#11 Envoyé le : samedi 19 septembre 2020 17:44:15(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


J'observe le Paladin qui semble choisir une approche plutôt directe de notre problème. Cela ne me gêne par car cela me permet de me concentrer sur autre chose. Je reviens cependant sur la conversation en entendant le Paladin annoncer que nous avons combattu un Balor en nous en sortant vivant. Je vois pas la même occasion l'efreet nous porter une plus grande attention.

Lorsque celui-ci se décide à aller chercher son souverain, j'en profite pour goûter la nourriture du Pays. Bien qu'ayant déjà visité ce plan, je n'y avait jamais goûté de la gastronomie de ce niveau. Pendant que je mange, je m'adresse au Paladin par la pensée:

« Il faudra faire attention, venir ici n'était déjà pas anodin. Nous pourrions attirer l'attention en allant voir du côté des plans supérieurs. Néamoins, je pourrais vous y conduire si le besoin s'en fait. »

Je me demande quel serait l'acceuil que l'on me réserverait à Axis...
Offline Septimus  
#12 Envoyé le : mercredi 23 septembre 2020 16:47:38(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Le chambellan revient 10 minutes plus tard. Pendant ce temps, ni les gardes ni les esclaves n'ont bougés, sauf pour changer la nourriture et les boissons qu'Odor déguste avec un plaisir manifeste. La tension commençait à monter un peu comme les gardes restaient relativement menaçant, sans pour autant faire le moindre geste.
Mais c'est tout sourire que le chambellan revient.

« Messieurs, je vous annonce une bonne nouvelle. Sa magnificence le Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Sa Volonté soit faite, a accepté de reporter ses importantes affaires d'État pour recevoir les illustres mortels ayant pu capturer l'Hérétique. Il voudrait les remercier en personne. Allons le rencontrer de ce pas. Par contre, je tiens à vous prévenir, pour votre propre sécurité, qu'il serait mal-placé de votre part de mentionner un éventuel paiement pour votre exploit avant que le Sultan, Sa Volonté soit faite, en parle. J'espère me faire comprendre. Avez-vous des questions avant que je vous guide vers Sa Magnificence ? »
Offline Dermenore  
#13 Envoyé le : mercredi 23 septembre 2020 19:28:36(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


- Nous venons d’affronter un balor, avant de venir ici rencontrer un sultan. Attirer l’attention est le cadet de nos soucis, répondis-je en pensée à Odor.

- Parfaitement clair, dis-je au vizir lors de son retour. A moins que vous n’ayez d’autre détails protocolaires à communiquer, nous sommes prêts à vous suivre.

Sort temporaire actif :





Offline Odor le Magicien  
#14 Envoyé le : vendredi 25 septembre 2020 22:28:47(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


Ces plats et boissons du pays sont très bon et regorgent de nouvelles saveurs. Cependant, j'ai peur de savoir ce qu'il se passerait si je tentais d'en manger sans ma protection planaire. Un bref coup d'oeil envers le Paladin m'indique qu'il est sur ces gardes. En même temps, il n'aurait peut-être pas autant apprécié ces plats vu que nos deux protections sont différentes.

« Vous avez raison, mais je préfère de loin rencontrer un sultan du plan du feu qu'un haut serviteur des dieux, certains m'aimeraient beaucoup moins » dis-je par la pensée à Drachebedienstet.

La tension crée par les gardes ne m'impacte guère et je me relève quand le chambellan revient, content d'avoir pu goûter aux plats avant de devoir retourner aux occupations moins... plaisantes.

Quand le Paladin répond, j'hoche la tête pour signifier que c'est aussi clair pour moi. Je reviens à côté de lui en attendant que le chambellan nous guide vers Sa Magnificience.

Offline Septimus  
#15 Envoyé le : mercredi 30 septembre 2020 16:51:28(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Le chambellan ouvrit la route vers une large porte sortant de la pièce. La demi-douzaine de gardes qui étaient dans celle-ci lui emboitèrent le pas, prêts à toutes éventualité dans ce centre de pouvoir sur les plans. Le Chambellan les guida à travers plusieurs passages, à travers plusieurs portes. Malgré leur sens de l'orientation, Odor et Drachebedienstet furent rapidement perdus. Ils commencèrent à se demander où le Chambellan les emmener mais au moment où ils allèrent poser la question, le Chambella ouvrit une immense porte, presque aussi haute que le donjon du château de Salcasfjord, et vous fit signer de rentrer d'abord. Alors que vous passez la double porte en adamantium, vous réalisez que vous rentrez dans la salle du trône de la Cité d'Airain. La salle est immense, suffisamment pour accueillir un grand ver dragon rouge sans problème. Heureusement pour vous, une telle créature n'est pas présente actuellement, mais si les efreets, en particulier les Maliks, les nobles, sont la majorités des présents, vous discernez rapidement plusieurs géants du feu, quelques azers (surtout en tant que serviteurs), un couple d'élémentaire du feu noble et quelques salamandres engagés dans une discussion enflammée avec un diable immolateur. Toutefois, votre regard est attiré surtout par la présence du Sultan. Celui-ci, d'une taille largement supérieure à tous les géants que vous avez déjà croisés, est lascivement assis sur un trône en or, la main négligemment posée sur un falchion presque aussi grand que lui et à la lame chauffée au rouge et veinée de noir. Un rideau de gardes efreets fait rempart avec le reste de la salle. Alors que vous embrassez la situation d'un regard, le Chambellan resté derrière vous vous annonce :

« Le seigneur de guerre Drachebedienstet et le puissant archmage Odor, du plan primaire. Pourfendeurs de l'Hérétique Ghash-Shrama et vainqueur du Balor Kur'loth, ils viennent rendre hommage à Sa Magnificence le Grand Sultan Hakim Khalid Suleiman XXIII, Seigneur des Flammes, Khan du Magma, Sa Volonté soit faite sur ce plan ou sur les autres. »
Le chambellan s'incline bien bas, et laisse les deux mortels avancer plus avant dans la salle.

Le Sultan lève les yeux à cette annonce et pointe son regard de braise vers les mortels. Il a un sourire amical et chaleureux et fait un signe à ceux-ci d'avancer vers lui.
Offline Odor le Magicien  
#16 Envoyé le : mercredi 30 septembre 2020 18:50:36(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


La noblesse du plan du feu me fait défaut.

« Je crains de devoir vous laisser seul diriger la discussion. Il me faudrait quelques livres supplémentaires pour comprendre les règles de noblesse de ce plan » dis-je par la pensée à Drach.

Je jette quelques coups d'oeils à droite et à gauche avant que le chambellan nous présente au sultan. Légèrement derrière Drach, j'espère qu'il saura mieux que moi gérer cette situation diplomatique comme il a su le faire depuis notre venue en ces terres de feu. Je suis donc ses ordres pour le moment.

Modifié par un utilisateur mercredi 30 septembre 2020 20:27:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dermenore  
#17 Envoyé le : mercredi 30 septembre 2020 19:29:05(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


L’Eglise m’a fait étudier les protocoles des cours maintenues par divers souverains des plans, justement au cas où je me retrouverai dans ce genre de situation. Je sais donc très bien quoi faire.

- Vous avez été annoncé, dis-je en pensée à Odor. Il vous faudra au moins m’accompagner, même si je peux faire le début de la discussion. Marchez avec moi jusqu’aux deux tiers de la distance, faite une révérence et relever vous en même temps que moi. Nous ne sommes pas obligés de nous incliner aussi bas que son vizir mais ne pas le faire un minimum serait une grave insulte.

Tout en parlant, je suis mon propre conseil et m’avance des deux tiers de la distance qui nous sépare du souverain de la cité d’Arain. Puis, j’effectue une révérence, la même que celle que je fais à l’empereur, mais pas au roi de Salcasfjord ou aux princes impériaux, envers qui je ne m’incline pas. Je ne vérifie pas comment se comporte Odor. Un coup d’œil en arrière serait une grave maladresse, qui nous déconsidérait. A lui de se débrouiller. Il est normalement assez intelligent pour ça.

- Mes hommages, oh sultan de la cité d’Arain, votre Volonté soit Faite, débutais-je d’un ton cérémonieux, puisse votre règne n’avoir pas de fin. Et nos remerciements, pour votre généreuse hospitalité au sein de cette magnifique cité d’Arain et de votre encore plus magnifique palais.

Ceci dit, je me redresse. Je m’attends à ce qu’il y ait encore un peu de protocole, même si j’espère que le sultan ne jouera pas trop avec nous. Qu’il ait accepté de nous recevoir dans les temps et déjà bon signe. Mais je ne peux oublier que chaque seconde que je passe à négocier est une seconde où je ne tue pas un monstre, monstre qui pourrait lui-même tuer de nombreux innocents.


Sort temporaire actif :






Offline Septimus  
#18 Envoyé le : vendredi 2 octobre 2020 17:26:06(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,216
Le sultan semble agréablement surpris de voir que des mortels maîtrisent ainsi l'art de l'étiquette dans un lieu si éloigné de leurs habitudes. Son sourire s'élargit légèrement.

« Nous sommes ravis de recevoir des hôtes de cette qualité. C'est devenu si rare ces temps-ci, surtout venant du plan primaire. Les béjaunes sont généralement si frustes et malpolis. Encore plus quand ceux-ci sont porteurs de nouvelles si réjouissantes. Voyez-tous ! Ghash-Shrama est dans Nos geôles, prêt à subir le juste châtiment que ses exactions contre Notre personne et Notre peuple auront mérité. Et ce n'est certes pas grâce à Notre soldatesque, Notre vizir, ou même Nos chers amis des Enfers » dit-il en regardant du côté du diable immolateur qui maugréait à cette mention « Mais simplement grâce à la bravoure et au dévouement de ces Extérieurs. Avancez ! Que Nous voyons mieux ceux qui vainquent ainsi la plus fine fleur de la noblesse malikii, et accompagné par son maître à penser et à trahir le Balor Kur'loth lui-même. Dites-Nous, racontez-Nous, comment avez-vous vaincu ce traître ? Et qu'est devenu le Balor ? A-t-il explosé comme c'est sa nature de démon ? Mais Nous oublions Nos devoirs d'hôte, et vous devez avoir chaud dans cet environnement qui ne vous est pas familier. Souhaitez-vous un rafraichissement peut-être ? »
Offline Dermenore  
#19 Envoyé le : samedi 3 octobre 2020 18:25:48(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

202 / 202


A la demande du sultan, je m’avance jusque à un cinquième de la distance avec lui, disant mentalement à Odor de rester un pas derrière moi. C’est seulement une fois cela fait que je réponds.

- Merci pour cette généreuse offre, votre magnificence, mais votre très honorable vizir a pleinement rempli les devoirs d’hospitalités et nous sommes pleinement rassasié. L’archimage Odor a d’ailleurs particulièrement apprécié la qualité de votre table.
Pour notre rencontre avec le traître Ghash-Shrama, elle s’est produite dans notre plan, au sein de ruines inconnus. Voyez-vous, votre magnificence, notre planète subit actuellement une grave crise. La magie, particulièrement celle d’invocation, y fonctionne fort mal, avec des conséquences souvent fâcheuses. Une puissante prêtresse avait reçu des visions à ce sujet : un objet que nous devions récupérer et un nom, celui de l’hérétique. Elle nous a ensuite téléporté dans les dites-ruines. Là-bas, nous avons croisé Kur'loth, Ghash-Shrama et plusieurs de leurs sbires, des salamandres.
Le combat fut bref. Un de nos alliés réussie à assommer l’hérétique grâce à sa puissante magie. Un autre m’a propulsé face à Kur’loth, tandis qu’un troisième s’occupait des salamandres. J’ai gravement blessé le balor et, à mon grand regret, il a pu s’enfuir. Nous avons ensuite assommé Ghash-Shrama, avant de l’emmener ici.


Je passe volontiers sous silence l’artefact, comme je détaille le moins possible sur la masse. Même si jusque là tout se passe bien, ces créatures restent maléfiques, sans même parler de la présence d’un diable dans les environs. Je ne tiens pas à voir ses créatures débarquer dans les ruines de notre combat. J’espère en tout cas que le sultan n’insistera pas et commence à réfléchir à une manière de dévier ses questions, ou au moins, de refuser poliment.


Sort temporaire actif :





Offline Odor le Magicien  
#20 Envoyé le : jeudi 8 octobre 2020 15:43:16(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200


Je reste un pas derrière Drach, écoutant ses conseils.

La discussion a l'air de bien se passer. Le paladin maîtrise les arts de cette noblesse. Pendant qu'il raconte notre aventure de ces dernières heures, je réfléchis à sa situation. Il se trouve près d'un diable et d'autres créatures maléfiques qu'il aurait sûrement tenté de combattre et vaincre dans d'autres circonstances.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages123>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET