Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

4 Pages«<234
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Odor le Magicien  
#61 Envoyé le : lundi 14 décembre 2020 14:46:01(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

175 / 200

Deva Astral

133 / 172



Le combat est enfin fini. Le Deva continue de se rendre auprès du Roi où il croise Silvus. Il se contente de toucher le roi quelques secondes avant de redéployer ses ailes et partir en direction de Sir Wolfram. Rejet du Mal + Soins légers 12pv

Il me rejoint auprès du mage et diverse sur lui une quantité d'énergie positive phénoménale, le faisant passer de coma à intact en quelques secondes. Guérison Suprême 130pv

Souhaitant protéger les faibles qui ne peuvent se défendre du mal, il part chasser les morts vivant, les tuant un à un, prêchant quelques fois les textes sacrés quand il est sûr de ne pas toucher la population des lieux.

Pour ma part je reste près du Groupe, n'ayant que peu envie de dépenser le reste de ma magie maintenant. J'aimerais assister mon école mais Sitrice doit très bien s'en sortir avec l'aide du Planétar l'acocmpagnant dans ses combats et les bons élèves de l'établissement.

Offline Dermenore  
#62 Envoyé le : lundi 14 décembre 2020 17:31:38(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

191 / 202

Sir Brarich Wolfram

83 / 83


Le combat aux portes se finit peu de temps après que j'abat le balor. Silvus et Odor m'assure qu'ils s'occuperont de Wolfram, aussi je me rend immédiatement auprès de nos troupes pour massacrer les derniers hommes-bêtes, me soignant sur le chemin.

Une fois remis sur pied, Wolfram préfère se rendre au château, ayant épuisé quasiment toutes ses ressources.


Sort temporaire actif :




Offline Duck_Gauthier  
#63 Envoyé le : lundi 14 décembre 2020 18:01:30(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,404
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Silvus, le Chante-brise
CA : 32/(s)27/(c) 20
form ani : 6/9
coup tonn. : 12/12
arc elec. : 12/12
seign. tempête : 18/18

185 / 185




L'extérieur ayant manifesté qu'il allait s'occuper de soigner es blessés, le druide ne vient pas aux soins. Il partit alors dans les alentours de la ville. Ses compagnons n'auraient pas de mal à neutraliser la piétaille mais il craignait que les alentours sauvages n'aient subit de gros préjudices. Il alla donc s'assurer qu'aucun feu ne parte et que les écosystèmes en général ne soient pas menacé de manière immédiate.

Une fois tout cela bien terminé, il retourna au château.
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline brorne  
#64 Envoyé le : lundi 14 décembre 2020 18:11:55(UTC)
brorne
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/03/2020(UTC)
Messages : 0
Localisation : ardeche

Barthollomé Schéol



Couvert de sang, aussi bien le sien que celui de ses adversaires, Barthollomé fait face à un dilemme.. Sa soif de sang le pousse à écumer les rue de SA ville pour la nettoyer de ses envahisseurs, mais sa raison le pousse à rester près du roi pour protéger son ancien compagnon, le rongemal étant peut être en embuscade.

Ayant repris sa forme humaine, Barthollomé arme de sa bardiche prend place en grognant près du roi, se tenant près à intervenir en cas d'attaque.

La sang coulant de ses nombreuses blessures n'as pas l'air de l'inquiéter plus que ça.
Online septimus  
#65 Envoyé le : mardi 2 février 2021 11:23:27(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,517
Le balor détruit, et le Rongemal ayant disparu, un silence étourdissant se mit en place sur la scène de guerre. Depuis leur arrivé dans le Royaume d'Aaron, c'est la première fois que Salcasfjord fut attaquée si brutalement par une force somme tout petite. L'heure était maintenant venu aux soins et à l'évaluation des dégâts.
Aaron reprit rapidement conscience et fut si désolé que ça faisait peine à voir. Il n'avait pas réussit à battre le Balor et celui-ci avait fini par détruire ses protections pour le dominer.

« J'avais préparé un sort de retour de sort et d'autres sorts de protections, mais quand le Balor et le géant on commencé à pilloner la porte, je savais qu'il fallait que j'intervienne directement. Même si je préfère les sorts de feu, j'avais des surprises glacés pour le Balor, mais il se moqua de moi, il tenta plusieurs sorts, que mes défenses repoussaient une à une, mais celles-ci s'épuisaient, et je sentais qu'il le savait : il jouait avec moi. Dans notre duel aérien, j'avais déjà perdu et il le savait. Je donnais tout ce que j'avais mais finalement je ne pus résister à une énième tentative de domination. Et là c'était horrible : il m'ordonna d'utiliser mes sorts emblématiques sur mes propres troupes ! En moins d'une minute la porte fut détruite, mes propres soldats morts ou en fuite, pourchassés par les hommes-bêtes qui se firent un plaisir de mettre à sac le quartier nord. C'était horrible, j'aurais voulu mourir plutôt que de faire ça. »

Issifis se rapproche du Roi pour le réconforter.
« Voyons Votre Altesse, vous avez fait ce que vous pouviez. Malheureusement vous n'étiez pas de taille seul. En tenant la porte aussi longtemps, beaucoup d'habitants de la ville ont eu la vie sauves. Heureusement, vous n'étiez pas seul longtemps et les héros ont pu repousser la menace. N'est-ce pas ? »

Aaron hoche la tête, silencieusement. Manifestement, cela lui a donné un coup sur le moral. Il préfère rentrer au château attendre les rapports des troupes et des héros en compagnie de Barthollomé et d'Issifis.

Les rapports arrivent ainsi peu à peu au château. La porte et une partie du nord de la ville ont été durement touché, mais les pertes civiles sont minimes, bien que 150 soldats y aient perdu la vie. La forêt au nord semble intactes, si on n'excepte la dévastation causée par le néothelid, dont le corps a d'ailleurs disparu. Sur le port, les dégâts sont importants mais grâce à Cassandre qui dirigea un groupe de héros dont Sitrice, ces dégâts seront rapidement réparés et peu d'habitants ont été blessés. Mais Cassandre, elle, n'a pas survécu : alors qu'elle tuait la Scylla, elle fut hapée par le charibde invoquée par l'aberration. Son corps méconnaissable avait été retrouvée et elle était veillée par ses fidèles, son âme déjà en route vers le Jugement de Nergal.

Finalement, à bien y penser, ils s'en sortaient "bien" dans le sens que moins d'une vingtaine de civils avaient été tués, et que les réparations seraient rapides, sauf pour la porte nord. Mais déjà les Clans Nains de la ville commençaient les ébauches pour la réparer. 150 soldats morts était un coup dur, mais dans la guerre contre les géants ils avaient déjà eu des revers plus difficiles. Et ce n'est pas tous les jours qu'un mortel peut se vanter d'avoir détruit un Balor.

Toutefois, alors que la nuit tombait et que le potentiel en sortilèges et en combat des héros étaient au plus bas, il restait toujours la question de la prophétie donnée par la Matriarche le matin même : le problème n'était pas résolu. Le changement était minime, indiscernable pour l'immensité des mortels, mais Silvus le sentait par exemple : des années à écouter Mère l'avait rendu très sensible à ses humeurs, et Sa voix diminuait en intensité, comme si celle-ci était plus distante, ou qu'elle devait parler par un conduit de plus en plus petit.
Offline brorne  
#66 Envoyé le : vendredi 5 février 2021 22:34:32(UTC)
brorne
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/03/2020(UTC)
Messages : 0
Localisation : ardeche

Barthollomé Schéol



Voir le Roi se lamenter comme cela, ennui Barthollomé ... C'est un grand combattant qui a affronté un Balor seul ... Mourir ainsi aurait ravi de nombreux guerriers de sa connaissance.

Il tente un geste maladroit pour réconforter son ami, mais Issfis le devança et fit de son mieux pour remettre le Roi à sa tâche : diriger son royaume et organiser la reconstruction !

Mais visiblement cela n'eut que peu d'effet sur le souverain...

Barthollomé suivit le reste de la trouve avec une inquiétude et une lassitude grandissante, il avait hâte de se nettoyer, prendre un repas chaud et de quoi boire avant de dormir d'une traite jusqu'au lendemain ... Mais il est évident que les choses n'allaient pas s'arranger de suite et que le repos du guerrier allez sûrement attendre.
Offline Dermenore  
#67 Envoyé le : dimanche 7 février 2021 01:17:44(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

191 / 202

Sir Brarich Wolfram

83 / 83


Les derniers hommes bêtes-vaincus, je me rend immédiatement au château et fait chercher les autres conseiller. La menace qui pèse sur nous n'est pas écarté et il y a fort à parier que le temps joue contre nous. Il faut leur partager les informations obtenues sur le plan du feu et décider de notre prochaine action.

- Nous avons pu obtenir une audience avec le sultan, dis-je pour ceux resté à Salcasfjord. J'ai pu utiliser deux voeux pour lui demander des informations. Sur le premier, ma question exacte était : "Je souhaite, sans quitter ce lieu, apprendre, d’une façon compréhensible pour moi, qui soit le plus précis possible mais puisse être expliqué en, au maximum, dix minutes de ma planète, savoir pourquoi la magie d’invocation fonctionne mal sur Charlios."

J'ai fais venir un scribe de confiance, pour qu'il note tout cela.

- Auquel on m'a répondu : « L'effort multi-millénaire du reliquat du peuple des Petisse a enfin porté ses fruits. Utilisant la même plateforme qui a permis leur développement initial, leur grand protecteur et destructeur a rassemblé les fils des dimensions planaires en un point focal, pour l'enfermer à jamais dans un enchâssement indestructible. Il gagne en puissance, et bientôt les fils seront coupés. Charlios sera ainsi isolée de tous les plans pour l'éternité, empêchant démons, anges, diables et autres de se manifester, mais aussi aux Dieux d'agir sur celle-ci. La raison et le profane seront les seuls moyens d'échapper à la prison qu'elle sera devenue. »

Une fois que la scribe a finit de noter, je poursuis :

- Ma seconde question, fut "Ce que je souhaite, est d’apprendre d’une façon compréhensible pour moi, qui soit le plus précis possible mais puisse être expliqué en, au maximum, dix minutes de ma planète, l’histoire de l'arme intelligente que moi et mes compagnons avons récupéré dans les ruines où se trouvaient Kur'loth, incluant son créateur, ses pouvoir et la nature de l’ennemi qu’elle doit détruire." Auquel on me répondit :
« Artamos Barbebrune, à la barbe noire preuve d'un héritage mélangé, grandit dans le petit village de Fézin, au confins des Montagnes aux Nains, avec sa famille aimante. Mais l'âme du nain ressemblait à celle de son oncle, aventurier au long court et un des premiers à avoir maîtrisé la création et l'utilisation de la poudre noire pour en faire des armes redoutables. Avec un groupe d'amis d'enfance, il partit à l'aventure, protégé et guidé par Solimond l'Artisan car celui-ci ne voulait que sa seule et unique fille puisse mourir avant d'avoir rempli sa destinée.
Mais Solimond avait été imprudent, et en récompensant les aventuriers, il montra ses pouvoirs. Les Rongemals attaquèrent et rasèrent Fizen pour tenter de rouvrir le Passage, mais Solimond, Artamos et ses amis et Kane, le Maître des 7 Cercles vainquirent les Rongemals à la frontière de leur pays détruits.
Artamos et ses compagnons suivirent le Moine Kane jusqu'à sa demeure dans l'Île du Temple, qu'il avait fondé des éons plus tôt avec son ami [...] »

« Après un an passé sur l'Île du Temple, nos aventuriers devenus Maîtres parurent s'installer. Mais Artamos reçut une visite dans ses rêves. Un Marût paraissant envoyé par Moradin lui indiqua qu'une quête les attendaient. Qu'ils devaient trouver Celui-que-la-Mort-ne-pouvait-atteindre : même la Mort avait oublié son nom, et celui-ci s'opposait à tous les Dieux. Bientôt, son travail millénaire porterait son dernier fruit et alors Charlios deviendra une prison, à jamais séparé des Plans et des Dieux. Artamos devait retrouver le chemin que le peuple de Celui-que-la-Mort-ne-pouvait-atteindre avait créé, au cœur du peuple perdu des Nains Rouges. Il devait trouver Celui-que-la-Mort-ne-pouvait-atteindre et le détruire, lui et sa création. Pour cela, il aurait besoin d'une arme spécifique. Le Marût donna des instructions complexes à Artamos, qui malgré sa qualité de forgeron divin et de nain, ne put en faire grand chose. Il demanda au Moine Kane, qui demanda à son ami [...] qui accepta de faire l'arme. [...] passa six mois à la forger, utilisant un matériau extrêmement rare et durable, et une recette absolument inédite d'enchantements qui semblaient ne servir à rien. [...] insuffla même à l'arme un peu de [...], de manière à ce que l'arme puisse reconnaître ses ennemis et s'en cacher le temps d'être prête à porter le coup de grâce. De manière étrange, la masse est donc une masse avec un enchantement minimum, lequel grandit quand elle traverse les plans. Elle est aussi capable de trancher des têtes avec ses lames, sauf qu'elle n'a pas de lames. Elle est capable de cacher sa magie et discerner les morts, les vivants et les non-vivants. En particulier, elle veut par dessus tout détruire toutes les créatures artificielles et son enchantement augmente contre ces ennemis jurés. Son ennemi ultime est dans le filet enfermant Charlios dans un carcan indestructible, sauf pour elle. Son créateur, [...], voulait donc [...] »

« Partant de Salcasfjord, Artamos et son groupe gravirent les volcans de la région, trouvèrent des passages effondrés jusque proche de la chambre magmatique et trouvèrent les anciennes ruines des Nains Roux. Dans leur quête et dans l'excitement de toucher enfin au but, ils ne virent pas les pièges que les Nains Roux avaient posés avant leur Grand Saut vers le Feu. Les pièges percèrent leurs défenses, les tournant les uns contre les autres, pour finalement périr par l'ultime gardien posé par l'archiprêtre de Moradin 4500 ans plus tôt. Depuis, l'arme attend son nouveau porteur, patiemment, déterminer à détruire l'Indestructible alors que celui-ci ouvre enfin les yeux. »


J'attend que tout soit recopié, avant de poursuivre.

- Notre ennemi semble être cet être nommé "Celui-que-la-Mort-ne-pouvait-atteindre" ou "l'Indestructible". Cette masse bornée aurait été créer pour le vaincre. Cependant, je me demande si la formule "lequel grandit quand elle traverse les plans." signifie que son pouvoir augmente à chaque changement de plan ou si elle est juste plus puissante après un changement de plan. L'artefact que nous avons découvert dans l'ancien volcan parait relié au plan ennemi. Il pourrait s'agir de ces fameux "fils". Vu sa puissance, nous devons le placer sous une garde permanente, même si cela demandera de nombreuses ressources. Quoi qu'il en soit, de nombreuse zones demeurent et je pense qu'il nous faut déjà mener des recherches à partir de ce premier récit. Un autre sort de vision mystique nous serait certainement précieux, finis-je en regardant Wolfram.

Sort temporaire actif :
thanks 1 utilisateur a remercié Dermenore pour l'utilité de ce message.
Offline Odor le Magicien  
#68 Envoyé le : samedi 13 février 2021 14:20:26(UTC)
Odor le Magicien
Rang : Lecteur
Inscrit le : 04/12/2019(UTC)
Messages : 0

Odor le Magicien

200 / 200

Deva Astral

133 / 172

Sitrice

80 / 80




Je suis à mon école quand Drachebedienstet me fait revenir au château. Je m'y rend donc avec Sitrice qui utilise un sort de téléportation pour nous amener devant la salle du conseil. Je suis en forme, ayant été soigné en même temps que les élèves de mon école par un des compagnons de Sitrice.

Le déva ne tarde pas à venir lui aussi afin de me rendre compte de ses actions. Il me dit avoir éradiquer le mal et je l'en remercie, le laissant aller se reposer. Il est probable qu'il en ait profité pour attaquer "par erreur" quelques humains maléfiques mais je ne lui fais pas la remarque.

J'écoute le Paladin raconter tout ce qu'il s'est passé avec le Sultan, vérifiant là qu'il ne manque aucune information. Je prends ensuite la parole:

« Cette artéfact m'intéresse grandement, et je suis d'accord pour qu'il soit gardé » commences-je.

« Nous devrions aussi nous rendre au grand collège de Magie, ils ont peut-être des informations à nous donner » dis-je, me remémorant des souvenirs sur ce lieu que je n'ai pas visité depuis longtemps. « Mon école possède les moyens pour s'y rendre rapidement » finis-je.
Offline Duck_Gauthier  
#69 Envoyé le : samedi 13 février 2021 17:43:12(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,404
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Silvus, le Chante-brise
CA : 32/(s)27/(c) 20
form ani : 6/9
coup tonn. : 12/12
arc elec. : 12/12
seign. tempête : 18/18

185 / 185




Le druide, de retour des bois voisins où tout dangers été écartés, vient au château pour le conseil de guerre.

« Ne vous en faites pas Votre Altesse, le pire a été écart. Vous avez fait énormément déjà et vous êtes encore vivant. Donc tout va bien. »

Il écouta avec attention les rapports.

« Voilà bien des nouvelles dangereuses en effet. Je pourrais créer des tertres pour protéger l'artefact ou enchanter la zone d'un maléfice d'aversion afin d'éviter que les fidèles des abysses y reviennent de suite.

Je suis sinon d'accord pour nous rendre au grand collège, cela pourrait être bénéfique. Mais je me permet de rappeler l'urgence de la situation : Mère, pourtant si attachée à nos terres, se fait plus discrète, lointaine. Les autres divinités sont surement dans le même, état. »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Dermenore  
#70 Envoyé le : vendredi 19 février 2021 01:43:32(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Drachebedienstet

191 / 202

Sir Brarich Wolfram

83 / 83


- Je ne pense pas qu’un sort de vision mystique puisse vraiment nous apprendre quelque chose, me fait remarquer gentiment Wolfram. Nous avons déjà croisé Artamos et le gros de son histoire nous a été compté par le sultan. Solimond et maître Kane sont des noms légendaires, voir un titre qui se transmet pour le second. Je serais noyé sous les informations. En revanche, je suis d’accord avec le recteur. Ces aventuriers ont passé du temps à l’île du Temple. Il pourrait y avoir des informations là-bas.

- Soit, répondis-je. Reprenons des forces et rendons-nous là-bas. Entre temps, il nous faut organiser une garde de l’artefact. Il doit toujours être sous la surveillance d’un individu disposant d’un lien mental avec un des nôtres. Si des baguettes ou parchemins sont nécessaire, achetons-les en vendant une partie de notre butin des derniers combats.


Sort temporaire actif :


Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
4 Pages«<234
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET