Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

15 Pages«<1112131415>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#241 Envoyé le : jeudi 13 janvier 2022 15:45:16(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1



Observant et étudiant avec attention les évènements, Hélios tâchait de faire marcher sa vieille caboche poilue afin d’aider au mieux ses amis… et il fallait dire que la remarque d’Alae n’aidait pas à conserver son sérieux. Il secoua la tête, innocemment bien entendu. Glapissement suggestif tandis que l’huline réfléchit désespérément à comment s’y prendre au mieux… Excellente idée du grand-tout-vert, même s’il se demandait quelle taille prendraient ses machins…

Voilà qu’il en vient à espérer que la solution apparaisse toute seule pendant la nuit, magiquement. C’était peine perdue. Fallait continuer de creuser. Et s’ils ne passaient pas la nuit ? Non, ça allait bien se passer… ça DEVAIT bien se passer…
Bordel, il n'avait pas fait tout ce chemin pour voir ses amies se... Non. Définitivement non.
Réfléchit sombre buse, réfléchit.

Soirée morose, et pour cause, psychose.




Au petit matin, c’est les paupières lourdes et la queue endolorie qu’Hélios se réveilla, massant langoureusement cette dernière. Bon, cauchemars de la veille dissipés, au boulot.

Dire que Darmrock était déjà impressionnant en temps normal, voilà qu’il en jetait plus que de nécessaire. C’était à se demander comment les muscles arrivaient à soutenir leur propre poids. Désireux de détendre un peu l’atmosphère, ou sans doute de se calmer lui-même, l’huline se fendit d’une petite touche d’humour, en rajoutant à la réplique d’Alae.
«  … Et on ne la referme pas.  »

L’extraction de l’immonde immondice provoqua un relent magnifiquement retenu et dissimulé derrière une fausse quinte de toux. «  Boule de poils.  » mina-t-il d’accuser.

Reprenant ses esprits, soulagé de voir l’opération réussir, Hélios craqua des phalanges, prit d’une confiance nouvelle. Il jeta un regard vers les prochains “patients”.
«  A qui le tour ? Va pour Thanys, il faut encore que je me fasse la main, je n’ai pas les griffes du matin…  »

A côté d’eux, voilà que le bourrin agrandi venait remercier la bestiole et lui apporter la note de fin de séjour. C’est pas comme s’il ne s’y attendait pas, mais à en juger par la taille des yeux d’Hélios, on peut facilement y lire la surprise.
«  Je ne sais pas pourquoi, je te sens légèrement rancunier. Me tromperais-je ?  »
Online Anadethio  
#242 Envoyé le : dimanche 16 janvier 2022 16:16:10(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383


pouikch... le bruit peu ragoutant de la larve écrasée par l'imposant marteau de Darmrok s'avère bien satisfaisant pour les porteurs de charte : la créature s'est avérée bien dangereuse même si elle n'a rien d'un adversaire formidable une fois les armes tirées.

Alaëiel poursuit sur sa lancée... ou presque. Ne disposant pas de suffisamment de magie pour s'agrandir elle et Thanys en plus d'endormir leurs... passagers clandestins, elle décide de se contenter du sort de sommeil, faisant confiance à la dextérité de leur médecin de fortune.

Après tout il savait maintenant exactement ce qu'il devait faire. Il n'y avait plus qu'à reproduire les mêmes gestes avec un peu moins de place. L'avantage étant qu'il y avait également beaucoup moins de dents...

Enfin ça c'était la théorie... Les choses se compliquaient bien souvent lorsqu'il était question de passer a la pratique et l'heure de la pratique était justement venue... Souvent. Mais parfois les choses se déroulaient comme prévu et c'était visiblement le cas aujourd'hui. D'un simple mouvement de poignet, Helios parvint a extraire l'abominable larve logée dans la gorge du quart de drow...

Vint enfin le tour d'Alaëiel pour qui l'opération s'avéra plus aisée encore : même une fois attrapé, son hôte ne fit pas mine de se réveiller... Ce n'est qu'en heurtant le sol qu'il recommença a s'agiter.

Si pour certains des membres de l'équipée, cette victoire signifiait un certain soulagement, pour les trois concernés au premier stade elle signifiât d'abord et avant tout une chose : ils allaient enfin pouvoir boire et manger...

Pendant qu'ils satisfaisaient enfin leurs besoins primaires, Tinufaë s'approcha d'Helios pour glisser un simple « Merci... » à son oreille. Un léger sourire sur ses lèvres laissait deviner l'intensité de son soulagement...



L'image n'est pas tout à fait contractuelle. 1 : elle correspond plus à une vue depuis l'autre rive du lac.
2 : La falaise sous le fort est certes haute mais pas à ce point. 3 : la falaise tombe dans le lac.

a journée de voyage qui suit n'a rien de particulièrement passionnant : les deux kobods et Ernest s'étaient relayés pour guider la petite troupe. L'ancien brigand connaissait bien la région et les deux chasseur étaient habitués a éviter les groupes d'humain... La progression qui en résultait n'était peut-être pas aussi rapide que ce qu'ils auraient pu espérer mais au moins évitaient-ils de croiser une patrouille qui aurait pu mettre à mal leur plan en les découvrant...

Localiser le fort ou siégeait le seigneur cerf n'avait pas été trop compliqué : en passant sur la crète d'une colline, ils avaient tous pu admirer les ruines de l'ancien fort au sommet de ce qui était probablement le relief le plus escarpé des environs. Dans les heures qui allaient suivre ils auraient régulièrement l'occasion de voir à nouveau ce fort qui dominait littéralement la région.

La présence d'Ernest permettait aux deux elfes de Iobaries et à Thanys de positionner avec précision un certain nombre de repères qu'ils n'auraient probablement même pas remarqué sans lui. Il était évident depuis qu'ils étaient passés sur cette rive de la Pie que le local avait passé son enfance a proximité.

Le Soleil ayant atteint son Zénith, ils avaient décidé de s'octroyer une petite pose dans un bosquet à proximité de ce qui semblait avoir été un champ plusieurs années auparavant... De l'autre côté de l'ancien champs, demeuraient les ruines d'une ferme a laquelle Ernest lançait de temps à autres de petits regards inquiets :

« E'dvrait pas êt' dans c't'êtat... 'c'fait même pas cinq ans... »

Et effectivement, qu'il soit question de la ruine ou du champs ils auraient plus facilement pensé qu'une décennie avait passé depuis la dernière fois que l'endroit avait été habité.

10 Sarenith, NO de S7
Conditions climatiques :
Le ciel est bleu, le soleil brille.
🍂 Conséquences : Les Drow sont éblouis...

Avancée de la journée :
Organisation
🍁 Modifications ponctuelles : le groupe cherche à être discret. Pas le temps de glaner ni de faire de l'elfique.
🍂 Effets actifs : Amarante et Darmork bénéficient de Vigilance (retest sur les jets de perception liés aux environs).
Suivi :
Il est actuellement : 14h
🍁 Vous avez été actifs pendant : 5h
🍂 Bénéfices : Alaëiel, Thanys vous pouvez faire un jet de connaissance géographie ou de survie pour noter un maximum de choses dans les informations d'Ernest pour vous aider côté cartographie.
🍂 Coûts : 2 rations disparaissent dans des estomacs affamés.
Informations annexes :
🍂 Thanys : tu est fatigué.
🍂 Amarante : tu as toujours mal aux articulations.

Modifié par un utilisateur dimanche 16 janvier 2022 22:48:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#243 Envoyé le : dimanche 16 janvier 2022 22:46:14(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,857

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


Darmrok contemple son marteau dégoulinant d'ichor blanchâtre avec un air mauvais. « Rancunier ? » répond-il à Helios, « ouais, peut-être. Outre que ce machin est immonde, crever de faim et de soif c'était pas possible pour moi. Je dois mourir au combat, les armes à la main. Et comme le canasson d'eau douce veut plus se montrer, ça m'aurait vraiment emmerdé de devoir vous combattre pour vous forcer à me tuer, » dit-il sur un ton neutre, comme si c'était évident. « J'vous aime bien, mine de rien. »


Le repas qui s'ensuit n'a rien d'un petit déjeuner : il s'agit de reprendre des forces après avoir sauté le repas du soir, et Darmrok dévore bruyamment tout ce qui lui passe dans les mains. Le soulagement des victimes comme de leurs amis est palpable, et l'ambiance est bonne. Il fait beau, la région est belle et leur but est proche.


Alors qu'ils contournent le fort du Seigneur Cerf, devenu leur principal point de repère dans le paysage, ils s'installent pour la pause de midi à proximité d'une ancienne ferme. Une réflexion d'Ernest attire l'attention du demi-orc. « Cinq ans, dis-tu ? C'est vrai qu'on dirait que ça fait plus, mais bon, j'y connais rien. Tu connaissais les gens qui habitaient là ? Qu'est-ce qu'ils sont devenus ? » demande-t-il à leur guide. « On devrait peut-être aller voir... »

Modifié par un utilisateur dimanche 16 janvier 2022 22:48:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#244 Envoyé le : mardi 18 janvier 2022 23:56:09(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

32 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante suit avec attention les opérations d'extraction des parasites de la gorge de ses compagnons, elle était près du feu, frustrée d'être aussi inutile dans une telle situation et secrètement heureuse de n'avoir pas été contaminée. L'idée n'était pas très chevaleresque, elle en avait bien conscience, elle devrait vouloir être à leur place afin de les épargner, mais... elle n'y arrive pas, elle est juste contente d'avoir été épargnée.
Tout en gardant un oeil sur eux, elle fait ses étirements matinaux, cherchant à soulager ses articulations encore douloureuses, tout en maudissant la créature en chemise de nuit qui lui avait infligé ça.

Quand les larves sont toutes écrasées sur le sol, Amarante ne peut s'empêcher d'applaudir de toutes ses forces.
« Bravo ! Bravo ! Vous y êtes arrivés, félicitations ! Vraiment, j'ai eu peur, j'ai cru que j'allais devoir partir à l'assaut du camp du Cornu toute seule ! Je suis bien contente que ce soit pas le cas... » Elle fait une pause, songeuse et reprend aussitôt. « Je veux pas dire que je suis contente que vous soyez pas morts uniquement pour aller combattre le Cornu, hein ! Je suis contente tout court. Je suis contente que vous soyez en bonne santé, un bon repas et une outre d'eau et vous serez comme neuf ! D'ailleurs, venez vous assoir, vous devez être affamés et assoiffés. »

Lorsque le gorumite parle, elle ne peut s'empêcher de froncer les sourcils en entendant ses paroles.

« Monsieur Darmrok, il va falloir se mettre d'accord sur un point ou deux. Si par malheur, tu n'avais pas ton comptant de combat une journée, ou si extrême malheur tu devais mourir dans ton lit ou ailleurs, en tout cas dans un endroit n'incluant pas de combat. Non pas qu'il ne puisse pas y avoir de combat dans un lit, mais c'est pas tout à fait le même genre de combat logiquement. Il a pu arriver qu'il y ait un vrai combat dans un lit, je pense, mais il faut avouer que ce n'est pas fréquent, le plus souvent dans un lit c'est assez calme. Enfin, assez calme, je me comprend, ça peut être mouvementé aussi mais en tout cas pas mortel, sauf à considérer la petite mort comme une vraie mort, mais mourir de cette mort là, c'est assez rare... ou faut être très vieux. Il parait que ça arrive, je voudrai pas être la deuxième personne dans le lit quand ça arrive, s'ils sont que deux dans le lit évidemment, mais toute seule ou à plusieurs, j'aimerai pas que ça m'arrive... » Elle secoua la tête, comme pour chasser l'image de son esprit. « Mais ce n'est pas de ça dont je voulais parler, essaie de rester concentré un instant. Donc si tu es en manque de combat, Monsieur Darmrok, ne compte pas sur nous, enfin sur moi c'est certain, pour te combattre et pire te tuer. Ca ne se fait pas. Tout simplement. Non, on ne se tue pas entre amis, même pour rendre service. Faudra trouver une autre solution parce que c'est non négociable. »

Elle conclue son discours en mettant un pichet d'eau dans les mains du demi-orque de manière autoritaire.



Amarante regarde la ferme, ou plutôt ce qu'il en reste, d'un air étonné. Elle n'était pas la seule, Darmrok la devança et posa les questions qui lui brulaient les lèvres.

Ernest ne semble pas particulièrement ravis de répondre à la question du Gorumite :

« J'les v'sait pas ben... Mais j'sais qu'y ont plus d'né d'sign d'vie un jour c'm'ça. Y parait qu'y ont été changés en statues 'cause qu'y'aurait manqué d'respect à une fae ou une sorcière. »

Il faut de longues secondes à la jeune fille pour comprendre ce que dit l'homme, les secondes nécessaires à faire silencieusement une mauvaise traduction de ces paroles, bougeant les lèvres comme pour prononcer un mot. Lorsqu'elle croit comprendre ce qu'il a dit, elle ne peut s'empêcher de réagir.
« Changer en statues ? C'est facile à vérifier ça, elles doivent être encore là, les créatures qui transforment les gens en statues ne les emportent que rarement chez elles, elles préfèrent les laisser sur place en guise d'avertissement pour tout ceux qui oseraient leur manquer de respect à leur tour. En tout cas, fée ou sorcière, elle doit être puissante pour pétrifier les habitants de toute une ferme... Ils étaient combien ? Mais ça n'explique pas pourquoi la ferme semble à l'abandon depuis cinq cents ans et non cinq ans. Je pense qu'il serait intéressant d'aller voir ça de plus près. »

Modifié par un utilisateur mercredi 19 janvier 2022 07:27:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Capuche  
#245 Envoyé le : vendredi 21 janvier 2022 16:50:55(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

26 / 26

CA 17
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 18 / Vig 15 / Vol 13
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)

Il y avait un certain aspect libérateur, en tout cas nettement moins oppressant, de savoir le parasite retiré. Certes, la visualisation de la bestiole, et pouvoir l'imaginer fiché dans sa gorge avait un petit côté... carrément flippant, mais maintenant que le groupe de parasite avait été réduit en bouillie, oui incontestablement on se sentait plus léger.
Et le fait d'avoir l'estomac plein, en plus de n'avoir rien de paradoxal, améliorait encore un peu plus la situation.

Bref la situation serait pour ainsi dire au beau fixe si tu n'accusais pas le coup de la nuit blanche précédente à te débattre dans ta couverture. La fièvre de l'angoisse et l'appréhension sont depuis reparties mais ont laissé fichée en toi la fatigue liée au manque de sommeil.
Une bonne chose que vous ayez vos guides, assurément. Tu es plus préoccupé par les efforts concomitants de garder les yeux ouverts, éviter de te prendre une branche en pleine poire et guider ton abruti de canasson qui semble persuadé qu'avoir réussi à regagner la berge avant toi lui confère désormais certains privilèges comme celui de pouvoir choisir son propre chemin. Ca ou alors un rien t'agace, la fatigue aidant.
Deux ou trois fois, tu dois feindre l'excuse de l'astre éblouissant lorsque tes compagnons t'interpellent, alors que tu as les yeux fermés. Bref, décidemment une bonne chose que vos guides soient là, même si les indications du brave Ernest sur tel ou tel repère ne sont peut-être pas ouïes ou intégrées à leur juste mesure…

En parlant de repère, seul le fort arrive à stimuler un quelconque intérêt. Petit nid d'aigle perché au dessus du lac, il a effectivement de quoi attirer les regards. Ca, et le fait qu'il est votre prochain objectif explique sans doute que tu parviennes à lui consacrer quelques temps d'analyse. Si les fortifications semblent être endommagées et même en ruines par certains endroits - à confirmer de plus près- l'endroit semble offrir à son occupant un avantage stratégique indéniable. Il est probablement de bon ton que votre petit nombre semble rendre l'option de l'assaut frontal unilatéral peu envisageable sans quelques préparatifs.



La pause décidée dans le bosquet te permet toi de choisir une pose bien plus adaptée à ton état : allongé au sol, les yeux clos, un linge sur la figure (le soleil, toujours ce soleil...), dans l'espoir de récupérer un peu de ce retard du sommeil.
Tu ne peux néanmoins t'endormir assez vite pour rater le début de discussion autour de toi. Et si tu grinces des dents, ce n'est pas seulement à cause du manque de respect envers ta sieste mais bien le sujet abordé... Y'aura-t-il le moindre recoin de ce pays ou l'on aura pas affaire à une saloperie de fée mutante / agressive / parasite / l'ensemble de tout cela?

«  Sans aller jusqu'à m'opposer au projet, et vous connaissez mon amour pour les fées, et sans vouloir blesser les convictions et devoirs de chacun » - regards a Darmok et Amaranthe- «  je me permets juste de souligner la question : est-ce bien le moment que de s'occuper de cela? Je veux bien pacifier tout le pays mais ne voulait-on pas se concentrer sur le Cornu en priorité?  »




Promenons-nous dans les bois, tant que les brigands n'y sont pas, pendant ce temps on cartographiera (geographie) : 1d20+3 donne [4] + 3 = 7

Modifié par un utilisateur dimanche 6 mars 2022 09:30:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#246 Envoyé le : mercredi 26 janvier 2022 16:12:32(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Alaëiel

14 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 3/6
Sorts 1 : 0/5


Le soulagement est l'émotion dominante. Soulagement, enthousiasme, et une touche de rancune libératrice. Que c'est doux de voir la larve qui se tortille être écrasée.
« J'avoue, c'est jouissif... » admet-elle après s'etre jetée dans les bras d'Helios, lui plantant un baiser sur la fourure de la joue - non sans avoir resisté à la tentation de lui tirer la moustache ensuite en reprendant son indépendance. Il lui avait sauvé la mise que diable !

Ne reste plus qu'à manger, boire et savourer tout son soul la disparition de la tension. La vie était... belle. Et elle prends comme une évidence la déclaration du demi orc auquel elle réponds avec entrain.
« Oui, enfin, vu comment le coin est mal fréquenté, tu aurais fait la journée de route nous séparant d'un des camps des fidèles du Cornu. Histoire que quitte à y passer ce soit dans un carnage contre une foule d'adversaires et tu en aurais emporté quelques uns avec toi pour faire bonne figure. Survivre une journée de plus pour partir dans un bain de sang, ça me semble beaucoup plus coller avec ton caractère merdique. »

Elle lui adresse un large sourire.

« Et moi aussi je t'aime bien mon lapin.  »

La répartie d'Amaranthe par contre à le mérite de la faire hésiter davantage. Comment ça partir à l'assaut du Cornu toute seule. Mais... mais non ! S'ils y étaient tous passés, elle espérait bien qu'Amaranthe ne se suiciderait pas de cette manière là.

« Alors perso mourir comme ça je trouverais ça plutôt sympa hein. Y passer en prenant mon pied avec quelques amis... j'dit pas non. » Le regard se fait taquin et elle s'attarde sur la poitrine de la sylphe. « Particulièrement s'ils sont bien dotés.  » Elle est certaine qu'Helios approuvera.

Pffff voilà que Thanys s'en mele, et avec la voix de la raison. C'est nul... Heureusement que Tinu en rajoute une couche.

Tinufaë qui avait levé les yeux au ciel quand Darmrok avait fait sa sortie suicidaire avait semblé bien plus songeuse lorsque Amarante s'était lancée dans sa (longue comme à l'accoutumée) réponse... ne répondant pas particulièrement à qui que ce soit, elle affirme :

« Même si je ne comprend pas et partage encore moins les préceptes de certaines religions... je peux les respecter. »

Mouais... enfin, dans la limite des stocks disponibles, songe maintenant l'arcaniste, que ces rappels à l'ordre rafraichissent. Elle rajoute doucement.

« Choisir sa façon de mourir lorsque notre temps se termine est l'un des privilèges dont personne ne devrait être privé... Et... même si l'ami en question n'approuve pas, accorder à un condamné de partir des mains d'une personne qu'il estime est un véritable acte d'amitié. »



Tout s'était si bien passé jusqu'à présent... Forcement, il fallait que quelque chose foire quelque part. Et cette bâtisse qui non loin d'eux semble attirer les regards inquiets d'Ernest rentre complètement dans cette catégorie.

Vide depuis 5 ans seulement ? Elle aurait donné une ou deux décennies d'abandon à cette ruine...Et pourtant le local ne semblait pas du genre à mentir. Elle reporte son regard sur lui tandis que Darmrok exprime fort justement sa question

« En tout cas, manque de respect ou non, ça ne sent jamais bon quand quelqu'un se sent en droit de changer autrui en pierre, même pour leur donner une leçon. D'autant qu'les fées ont une définition très vague de ce qu'est un manque de respect, en particulier quand elles ont mauvais fond... »

Non, non, non ça ne sent pas bon..

« Allons voir oui. Mais... soyons prudents.  »

D'autant qu'elle n'a plus un poil de magie après sa prestation du matin...

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Online Anadethio  
#247 Envoyé le : mercredi 26 janvier 2022 23:32:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383


ien décidées a en apprendre un peu plus sur ce qui s'était passé en ces lieux, une partie des porteurs de charte s'étaient donc engagés dans les ruines... En dehors du bruit de leur pas et des cris courroucés d'un pinçon sur le territoire duquel ils s'étaient visiblement avancés rien ne laissait supposer qu'il demeure quoi que ce soit en ces lieux...

Et effectivement. Ils découvrent bien vite un spectacle effroyable. Plusieurs statues gisent dans ce qui avait du être la pièce principale de la ferme... brisées par des vandales et couvertes de mousse ils ne mettent pas bien longtemps à comprendre que devant eux se trouvent les restes des corps pétrifiés de la famille qui vivait là...

Modifié par un utilisateur mercredi 26 janvier 2022 23:32:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#248 Envoyé le : samedi 29 janvier 2022 10:44:55(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1


Soulagé de voir le bout du tunnel, et non pas d’être dans une grotte, symboliquement parlant, Hélios essuya la cascade de sueur commençant à prendre source sur son félin front avant de continuer au moins les soins. Contre mauvaise fortune bon augure. Le vers d’Alaëil était à son image, adepte des grasses matinées songea-t-il tandis qu’ils en eurent terminé.

Face aux envies de l’yrch et de la grande blonde, l’huline haussa les épaules, comme pour signifier que le destin était bien cruel à forcer des gens de se faire tuer par un chat-qui-parle. Maigre dernière gloire que celle-ci. Mais cela valait amplement le coup pour un baiser d’Alae songea-t-il, encore à mi-chemin entre l'extase d’être sorti d’affaire et les derniers résidus de tension accumulés jusqu’au bout des griffes.

La réaction de Tinufaë en revanche fit naître un sourire au coin des babines du chaton, preuve que derrière le mur de glace servant de façade à cette dernière, il y avait une amie attentionnée. Hélios ferma les yeux et chuchota simplement «  De rien.  », ne gâchant pas plus ce moment.

Rempli de mesquinerie suite aux élucubrations de la chevalière puis à la malice de l’arcaniste court sur pattes, l’huline se fendit d’un sourire satisfait.
«  Oh, je suis certain que ce genre de combat existe, dame Amarante. Cela me rappelle un entraînement de lutte. J’avais eu un différent avec… une personne dont je tairais le nom. On était presque à couteaux tirés, tout les deux. On nous a profité de régler ça à la lutte. J’avais une bonne allonge, mais elle était incroyablement souple. Finalement, on a fait match nul, ça râlait, chez les parieurs. On a décidé d’en finir dans un lit. J’avais une bonne allonge, mais elle était incroyablement souple…  » raconta-t-il, fier de sa bêtise et curieux de l’effet provoqué.




Plus tard, les voici face à une ruine de ferme. Le temps avait filé à toute vitesse, Hélios était perdu dans sa journée. Suivant précautionneusement le mouvement, ses yeux affutés furetaient partout, à la recherche d’un quelconque danger ou indice sur ce qui avait pu se passer. Fichu endroit qui lui donnait la trouille, pourquoi fallait-il toujours que ce soit flippant ?

Arc en main, flèche prête à être armée, l’huline progressait en arrière de la troupe, peu confiant, queue relevée.
«  Elles sont… malaisantes, ces statues...  »
Offline Guigui  
#249 Envoyé le : samedi 29 janvier 2022 22:12:07(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,857

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


Darmrok essaie de suivre la tirade de la sylphe mais se perd rapidement en chemin. Il semblerait d'ailleurs qu'elle-même soit un petit peu perdue aussi. Le demi-orc ouvre la bouche, lève un sourcil d'incompréhension, le baisse, ferme la bouche (ayant finalement décidé que demander des précisions complémentaires n'aboutirait qu'à des complications supplémentaires), lève l'autre sourcil, égaré dans les méandres verbaux de son interlocutrice. Pourquoi elle me raconte tout ça ? Elle veut baiser ou quoi ? Se demande-t-il sans y croire.

Finalement, il se contente de soupirer et de prendre le pichet qu'elle lui tend avec un hochement de tête de remerciement. L'intervention d'Alaëiel, cependant, arrive comme une illumination. « Mais... C'est vrai, t'as raison. J'aurais très bien pu faire ça. Ça m'aurait d'ailleurs donné bien plus de chances d'y passer parce que, sauf votre respect les enfants, vous êtes un peu tout fragiles. Y'avait quand même des chances que j'arrive à tous vous buter, ce qui m'aurait bien emmerdé quelque part, sans compter que vous auriez sûrement essayé de m'assommer, ou de m'endormir par magie, ce genre de truc. Bref : ça n'aurait pas marché. Les amis dans votre genre ne font pas de bons ennemis, il faut bien le reconnaître, » acheva-t-il, inconscient de l'absurdité de sa dernière phrase - du moins pour des non-gorumites.

Tout en vidant son pichet d'eau avec force déglutitions bruyantes, il manque de s'étrangler en entendant comment l'arcaniste le qualifie. « Mon lapin ? » Répète-t-il, incrédule, le menton dégoulinant. Darmrok ne peut d'ailleurs pas s'empêcher de tourner dans sa tête les allusions d'Amarante - sur lesquelles Alaëiel s'est empressée de rebondir. « Vous savez, euh... passer des jours et des jours dans la cambrousse, sans compter les nuits à la belle étoile, avec trois belles filles comme vous, c'est exactement ce qu'il me faut. Je veux dire, rien de tel qu'une bonne dose de frustration pour garder la bête vivante. Ça me met de mauvais poil et c'est excellent pour le combat. Je remercie le Grand Dieu tous les jours de vous avoir mis sur ma route. Mais quand tout ça sera fini... Si jamais l'une d'entre vous a envie d'une touche d'exotisme... ou même de se faire culbuter un peu brutalement, faut pas hésiter à demander, hein. Vous êtes un peu maigrichonnes, mais bon, je vais pas faire le difficile. Je pourrais même me laver, si vous êtes pas trop branchées sur les odeurs viriles. » Il s'interrompt un instant pour évaluer comment les intéressées reçoivent sa proposition, avant d'ajouter. « Et puis sinon, bah... J'irai aux putes. » Et de reprendre son pichet pour le finir.


« Bien sûr que c'est le moment, petit malin, » grogne le demi-orc en répondant à Thanys, ttout en continuant d'observer la ferme pendant l'approche. « C'est pas une question de conviction, c'est une question de tactique. Puisqu'on va par là, » continue-t-il en désignant le fort de la main, « on ne va pas risquer de laisser des ennemis derrière nous. T'as envie de te faire prendre par derrière quand ça commencera ? Moi pas. On doit sécuriser la zone. Pour reprendre la conversation de ce matin, je veux mourir au combat, mais je ne suis pas censé mourir connement. Et pas forcément le plus tôt possible non plus, d'ailleurs. »

Tandis qu'il contemple les statues en se disant qu'aucun artiste n'aurait su les rendre aussi vivantes, un bruit attire son attention. Il pivote et se met en garde : « hé, y'a quelque chose par là ! » Alerte-t-il.

  • Perception DD 15 : 1d20+7 donne [2] + 7 = 9

Modifié par un utilisateur samedi 29 janvier 2022 22:15:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 1 utilisateur a remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Offline Lyana  
#250 Envoyé le : mercredi 9 février 2022 19:52:13(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

32 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante répond avec un clin d'oeil amusé au regard appuyé d'Alaëiel, l'idée de quitter sa tente solitaire pour rejoindre la mage et même sa taciturne compagne peut avoir un intérêt certain. Elle n'a le temps de s'attarder sur la question qu'elle éclate de rire devant l'anecdote d'Helios, et lorsque Darmrok enchérit avec sa proposition maladroite, elle ne peut se départir de son sourire. Décidemment, il y a quelque chose dans l'air qui appelle à l'épanouissement des sens, ça doit être la proximité avec la mort qui provoque ça. Ils ont besoin de se sentir vivants et quoi de mieux pour ça que quelques roulades dans les hautes herbes ? Hélas, la situation ne s'y prête pas, c'est surtout le temps qui leur manque.

Elle répond néanmoins au gorumite : « Merci beaucoup pour la proposition, je n'y avais jamais pensé, et je ne sais pas si j'en ai envie ou pas, on verra à ce moment là, je ne voudrai pas faire des promesses que je ne tiendrais pas. Mais quoi qu'il en soit, le bain sera nécessaire. »



Alors qu'ils entrent dans la pièce principale de la ferme, Amarante fronce les sourcils. La légende n'en est finalement pas une. Les corps pétrifiés gisent sur le sol, preuve qu'une fée ou une sorcière a fait son œuvre ici. Quand elle voit le corps d'un jeune garçon, elle murmure une prière à Ng pour le salut de son âme. Quoi qu'ait fait cette famille, ils ne méritaient certainement pas un pareil sort. Il y a dans cette région des forces bien sombres.

Elle sursaute en même temps que Darmrok quand un petit bruit retentit dans le silence pesant et se met aussitôt en garde. Cependant, très vite, son corps se détend légèrement.

« Ce n'est rien, c'est qu'un rongeur. Personne ne peut avoir l'envie de se promener par ici. »

Elle hésite un instant et reprend.

« Faudrait pas les enterrer, ou un truc comme ça ? C'est pas bien de les laisser exposés comme ça. »




Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Luciole  
#251 Envoyé le : samedi 12 février 2022 23:52:23(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Alaëiel

14 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 3/6
Sorts 1 : 0/5


Incroyablement souple hein.. Mmmm voilà qui était tentant. Elle allait devoir cuisiner son chaton sur l’identité de son acrobate d’amie. Raaah, c’était même une certitude qu’il était très fier d’avoir gardé pour lui le nom fatidique. Vilaine boule de poil !

La proposition de Darmrok a le chic pour lui offrir un… blanc. « Ah … ben…. Heu… en tout cas si tu as besoin d’une dose supplémentaire de frustration pour être pleinement efficace lors de l’attaque contre le cornu, je veux bien être la fille de l’évènement.  »Un mouvement la force à regarde vers Tin’. « Ben quoi ? Pis c’est pas le seul à être frustré. » Elle repose les yeux sur le demi orc, se force à les relever à hauteur de torse au moins , hésite et ajoute d’une voix plus pensive…«  J’dit rarement non à une proposition du genre mais… heu…. t’a vu nos différences de taille. Je veux dire… Je suis sure que tu… heu… que tu es… Tu voix ce que je veux dire ! Je suis trop petite !  »

Ce qui était presque dépitant quand même parce que ça devait être une… expérience. Voilà, c’était ça. Mais là, si Darmrok était aussi exceptionnel que le reste de sa musculature le laissait supposer, ça ne le ferait juste pas. Ca ne passerait jamais.




En atteignant les statues, la jeune mage s’est figée. Elle sent comme un frison gelé dans son dos. Si c’est bien ce qu’elle imagine, c’est juste trop… sordide pour qu’elle se sente d’humeur à un bon mot. Non, là, elle ne se sent pas de plaisanter sur ce genre de drame.. Son sourire a disparu pour faire place à un visage beaucoup plus calme. Silencieux.

Elle s’approche et pose une main très délicatement sur ce qu’il reste d’une statue d’un enfant.. Presque comme si elle touchait un tissus délicat ou un pétale de fleur.

« Ce ne sont pas de simple statues », déclare t’elle doucement. Un bruit dans les fourrés la force à détourner le regard, inquiète mais la sylphe affirme qu’il ne s’agit que d’un rongeur. Qui pourrait vouloir venir ici de toute manière… ? « Ils ont été pétrifiés. Lentement je pense. Histoire qu’ils se rendent compte de ce qui leur arrivait et se voient, se sentent mourir », articule t-elle d’une voix blanche et qu’elle veux délibérément sans émotions.

« Qui que soit celui qui a fait ça, c’était dans une volonté délibérée de voir souffrir ses victimes. Se délecter de leurs souffrances, de leur terreur, de leurs adieux sans doute.  »
Ca manque du petit grain de folie et de jeu qui sont la signature des fées, même maléfiques. « C’était… l’être qui a fait ça savait pertinemment ce qu’il faisait et toutes les implications. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un faë corrompus. Ce n’est pas la… bonne cruauté. »
Elle connaît un type de créature qui adorerait ce genre de mises en scène. Et il y en a dans la région. Ou alors c’est elle qui se fait des idées en y pensant directement. Peut-être. Elle est biaisée mais…

« C’est trop tard pour eux…. » Murmure t’elle, se redressant. « Et si des prières peuvent apaiser une part des souffrances qu’ils ont subit, seule la vengeance pourra les libérer totalement. »

Puisse Sarenraë les avoir en sa garde, et Calistria guider ses propre pas.



  • Survie pour cartographie : 1d20+5 donne [13] + 5 = 18

Modifié par un utilisateur samedi 12 février 2022 23:53:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Anadethio  
#252 Envoyé le : dimanche 13 février 2022 00:22:23(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383

l n'est pas aisé de rester indifférent devant une scène comme celle-ci... Et les détails qu'apporte l'arcaniste ne facilitent pas les choses. La suite de l'exploration n'est guère plus réjouissante... d'autres statues dans une autre pièce, celles d'un couple âgé cette fois... eux aussi brisés par une force inconnue...

Une voix retentis depuis une pièce adjacente. Celle d'une Tinufaë, qui, a en juger le son de sa voix peine a conserver son calme...

« Helios... tu... devrais venir voir... »

Elle s'écarte sans rien ajouter pour laisser les autres voir la pièce devant elle : ici pas la moindre trace de statues... mais de fines échardes de pierres éparpillées à travers la pièce... et en son centre une harpe.

L'instrument mesure un peu moins d'un mètre de haut. Malgré la poussière, la qualité du vernis ambré qui recouvre un bois aux reflets de sang ne fait aucun doute... De délicats motifs de feuilles et de plumes donnent l'impression que l'instrument lui-même est un oiseau près à s'envoler, a peine retenu par les cordes tressées d'argent de l'instrument.

Ou du moins est-ce là l'image qu'ils auraient pu admirer avant que de violentes griffures ne viennent dénaturer la finesse du travail du luthier, les cordes qui avaient du jadis produire le son le plus pur qui soit n'étaient plus que de douloureuse cordes usées sur le point de rompre.

Religion dd10, réussite auto pour Helios

Modifié par un utilisateur dimanche 13 février 2022 00:24:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#253 Envoyé le : mardi 15 février 2022 14:58:58(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1


Hélios était prêt à acquiescer à la proposition de Thanys, avant que Tinufaë ne fasse irruption dans l’équation. Voir l’elfe choquée… C’était rare. Et inquiétant. Entrant dans le bâtiment prudemment, posant au passage une patoune réconfortante sur l’épaule de Tinufaë, synonyme de «  ça va aller.  », l’huline découvrit sans trop savoir quoi penser de la harpe trônant en ces lieux.

Si ses moustaches ne le trompaient pas, il s’agissait là d’une relique. Un objet précieux, du moins sentimentalement, tout particulièrement dédié à Shélyn. Il fut triste de voir ce que des sauvages pouvaient faire à cette oeuvre d’art, ayant potentiellement, à ses yeux, plus de valeur que tout ce qu’il avait pu voir de matériel dans sa vie.

Il s’avança vers elle, la scrutant sous toute couture, n’osant la toucher, attendant l’aval du groupe.
«  Dites… à votre avis, on peut la prendre ? Je n’aimerais pas laisser ça à l’abandon, surtout dans cet état… Alae, tu penses pouvoir détecter une quelconque forme de magie dessus ? De la sale magie, j’entends ?
Qui a pu faire ça, à votre avis ? Des griffures... C'est pas anodin...  »


Puis son regard se retourna vers les statues de pierre. Pauvres malheureux, si c’était bel et bien des gens. Mais… pour sa part, il ne pouvait rien y faire, pour l’heure… Partie remise.
«  Quand tout ça sera fini… Et si on trouve un moyen… Ce serait bien de libérer ces gens. Personne ne mérite ça.  » affirma-t-il, ne souhaitant même pas cela à son pire ennemi.
Offline Luciole  
#254 Envoyé le : mardi 15 février 2022 18:11:30(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Alaëiel

14 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 3/6
Sorts 1 : 0/5


La changeline, visiblement affectée, ne se soucie pas de cacher le trouble où la place la découverte des statues. Elle a l'imagination trop fertile pour ne pas se représenter précisément la scène. La détresse des victimes, leur souffrance. Leur désespoir et leurs supplications. Elle se les représente trop bien.

Contrôler sa respiration...

Cinq ans. Et sous le règne du Seigneur Cerf... De tous les abus dont elle a entendu parler depuis qu'elle est sur ces terres, c'est peut-être celui qui la touche le plus. S'il n'en est pas directement responsable, la prolifération des menaces sur ces terres lui est directement imputable. Cet être ne mérite pas de continuer à vivre, et tant pis si cette pensée n'est pas gentille et aimable. Il doit mourir et si elle s'écoutait, de la même manière que ses victimes. Même indirecte.

A savoir, dans le désespoir et en ayant tout perdu.

Respirer bon sang, et ne pas se laisser entrainer ! Bordel !

L'appel de Tinufaë la laisse de marbre, jusqu'au moment où de nouveau elle est sollicitée par Helios. Oh... Oui, il a raison, elle doit se sortir de ce marasme émotionnel si elle veut continuer à maintenir une face.

« Oh, oui, bien sur. Tu.. tu as raison. Je fait ça. »

La harpe est magnifique, ou plutôt l'a été avant d'être lacérée abimée à un point qu'il est douloureux de constater. Un chef d'œuvre à la gloire de Shelyn probablement... profané par la même source que les habitants des lieux. Des shelynites donc. C'est peut-être même ce qui avait causé leur pertes. Broyer au cœur ceux qui portaient lumière et espérance, quoi de plus savoureux pour ce qui rodait sur ces terres.

Esquissant un geste vague en direction de la harpe, elle se plonge dans les flux de sa magie. Alaëiel marque un temps d'arrêt. L'aura est... puissante. Vraiment puissante. Ce n'est pas un simple objet anodin... Elle fronce les sourcils, se concentrant davantage...

Mais qu'est ce que c'est que ces auras... De l'évocation... de l'enchantement dont la puissance la fait grimacer, et un peu d'évocation
« C'est ... étrange.. Je ne comprends pas… Il y a quelque chose de bizarre avec ces auras… Certaines semblent en supplanter d’autres mais n’être pas lié à sa trame... C'est clairement un objet assez puissant mais je n'arrive pas à identifier ce que - »

De l’enchantement ! Mais quelle crétine.

« Ne le touchez pas !!! » Crie t’elle presque, perdant sa concentration tandis que son esprit réalise enfin l’une des implications de ce qu’elle a perçu.

« Que personne ne le touche, il a été profané et c’est beaucoup plus vicieux que ça en a l’air. C’est contagieux. Ou en tout cas il y a un piège qui a été lié à sa trame. »
Tentant de reprendre ses explications de façon plus cohérente, la changeline rassemble ses idées. Bien sur elle n’a aucune preuve, c’est surtout une intuition mais au fur et à mesure qu’elle les prononce, elle a la quasi certitude qu’elle a raison. Ca colle beaucoup trop bien avec la cruauté perverse de ce qui s’est passé ici.

« Ce n’est pas un objet ordinaire, même pour une harpe magique. Je suppose qu’elle a une forme de conscience, peut être venue des elyzés, ou du nirvana. Au vu de sa nature, je suppose qu’elle devait créer une musique quasi divine ou cristalline… Ce qui a profané les lieux s’est attaqué à elle et l’a soumis à de puissants enchantements.  » Elle hésite un instant avant d’ajouter. « Peut être un équivalent d’une domination. Ca l’a complètement pervertit et ce qui avait été un enchantement a… est…. désormais une abomination. Je pense que c’est elle qui a brisé les statues avec son son. Elle a du créer un équivalent de fracassement… Détruisant jusqu’au cœur de ceux qu’elle avait enchanté de sa musique. L’enchantement qui la domine est encore actif. C’est ma spécialité, je le sait. Il se pourrait qu’il s’empare de ceux qui la touchent, ou je ne sait pas… »

La mage lança un regard perdu vers Helios et Amaranthe. Continuant d’une voix peu assurée.

« Et pourtant je sent encore la harpe originelle prisonnière sous cette magie qui a pervertit sa trame. Elle est encore vivante ! »


Online Anadethio  
#255 Envoyé le : mercredi 16 février 2022 10:24:10(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383
🍂 Dans une ferme tristement désolée

es observations d'Alaëiel aidant, les porteurs de charte avaient donc renoncé a récupérer l'instrument. Le reste de la visite ne fut guère plus joyeuse. Encore une pièce ou deux autres statues avaient connu un funeste destin... Même si, cette fois, en plus de la destruction, il semblait que celles-ci aient subit les outrages de farceurs puisqu'on pouvait encore deviner sur le visage d'une femme (ou plutôt sur la moitié de ce visage puisque l'autre, a un mètre de là, n'avait pas eu la chance d'être protégé des éléments) des traces de charbon évoquant, entre autres, des moustaches.

Et puis finalement ils avaient repris leur route, plus ou moins troublés par leurs découvertes.



🍂 Quelques heures de marche plus tard, non loin de l'orée de la forêt.

a petite équipée avait continué a avancer prudemment pendant une bonne heure, évitant les sentiers trop fréquentés pour leur préférer de minces sentes laissées par les animaux. Grand bien leur pris puisqu'à deux reprises, ils avaient pu voir des hommes sur les chemins plus conventionnels. Probablement de simples fermiers mais ces derniers auraient rapporté leur rencontre avec un groupe aussi hétéroclite que le leur aussi certainement qu'il poussait des champignons après la pluie.

Lorsque, finalement, ils avaient rejoint des sentes qui n'étaient plus empruntées que par des chasseurs et quelques bucherons qui s'accommodaient fort bien de ne pas croiser d'être humain plus d'une fois par mois, Ernest avait semblé soulagé...

« Bon... C'fin : j'm'étais pas p'rdu. P'contre on a p'rdu plus d'temps qu'ce qu'j'pensais. Y a un endroit 'rfait pour installer un bon camp d"base mais l'est 'core a deux bonnes heures de marches... On fait quoi ? »

« Pas bon installer camp n'importe ou dans forêt. Elle pas aimer. »

Habituellement peu disserte, la chasseuse kobold semble relativement inquiète a l'idée de monter le camp plus tôt... Et son compagnon renchérit en s'adressant à l'humain :

« Si toi connaitre clairière comme dit, mieux marcher ce soir. Demain, nous aller poser marques pour le Chef. »

« Sinon attendre demain. Juste gagner demi-journée. Endroit pas trop mal par ici. Avant vraie forêt. »

D'un geste, elle indique le couchant ou les arbres se font de plus en plus hauts... Il n'est pas compliqué de deviner ce qui l'a fait changer d'avis : s'ils s'arrêtent maintenant, elle n'aura pas besoin de passer la nuit dans la forêt. Et cette perspective semble lui plaire au plus haut point.

La main posée sur la garde de son épée, comme souvent ces derniers jours, Tinufaë semble hésitante... Elle jette un regard incertain à Alaëiel puis à Thanys et finis par glisser à son amie d'enfance, juste assez fort pour que les autres puissent l'entendre :

« Tu le sent comment ? Après la nuit dernière... Peut-être qu'on ferrait mieux de monter le camp tout de suite ? D'un autre côté si on force un peu ça nous évitera de le démonter demain matin... »

Message secret pour Hikari :
...


10 Sarenith, SE de R7
Conditions climatiques :
Le ciel est bleu, le soleil commence à descendre et les arbres protègent même les Drows a l'occasion.
🍂 Conséquences : RAS

Avancée de la journée :
Organisation
🍁 Modifications ponctuelles : le groupe cherche à être discret. Pas le temps de glaner ni de faire de l'elfique.
🍂 Effets actifs : Amarante et Darmork bénéficient de Vigilance (retest sur les jets de perception liés aux environs).
Suivi :
Il est actuellement : 16h
🍁 Vous avez été actifs pendant : 7h
🍂 Bénéfices : vous n'avez pas attrapé d'ampoules.
🍂 Coûts : marcher au milieu de rien, finalement, ce n'est pas trop cher.
Informations annexes :
🍂 Thanys : tu est fatigué.
🍂 Amarante : tu as toujours mal aux articulations.

🍁Aller jusqu'au camp de base ce soir vous obligera a faire un peu de marche forcée.


Ah oui. Vous pouvez tous me faire un p'tit jet de perception ?


Modifié par un utilisateur mercredi 16 février 2022 10:24:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#256 Envoyé le : mercredi 16 février 2022 19:13:31(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,857

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


La réaction d'Amarante à la proposition de Darmrok est juste comme il faut : ni gênée, ni outrée, ni définitive. Lui qui pensait que les chevaliers étaient tous coincés ! Quant à la réponse d'Alaë, elle provoque un éclat de rire tonitruant : « HA HA HA ! Elles sont pourtant nombreuses, celles qui disent que c'est pas la taille qui compte ! Ce que tu vois là, » dit-il en se prenant les parties avec la main, « c'est un authentique serpent vert du Belkzen. Mais c'est pas "trop beaucoup"... » Achève-t-il avec un sourire goguenard...



Dans la ferme abandonnée, heureusement, l'alerte est de courte durée. Darmrok reprend une position moins martiale, un peu embarrassé qu'Amarante ait décelé un simple rongeur là où il voyait un ennemi potentiel. Il y avait peu de chances que Gorum soit satisfait d'un tel combat !

Alaëiel explique à tous, avec un malaise manifeste, que les statues sont effectivement des gens pétrifiés. Lentement, paraît-il. Comment peut-elle savoir ça ? Se demande le demi-orc. En tout cas, l'arcaniste semble vraiment perturbée, mais Darmrok ne comprend pas vraiment pourquoi. C'est moins difficile à regarder que des cadavres mutilés, pourtant plus communs... Le gorumite se désintéresse de la question : les morts sont morts, et ceux-là n'ont pas vraiment eu une mort honorable. Il n'y a rien ici qui vaille la peine qu'on s'en souvienne. Par contre, savoir qu'il y a dans le coin quelqu'un, ou quelque chose, capable de pétrifier les gens, ça c'est une information.

Tinufaë attire l'attention du chat-qui-parle, et des autres par la même occasion, sur la présence dans la pièce voisine d'un instrument de musique... Une harpe. Une belle harpe ceci dit, bien que vandalisée. Un instrument consacré à Shelyn, semble-t-il. Tandis qu'Alaëiel l'examine avec sa magie, Darmrok s'approche pour la regarder. Au bout d'un instant, il sursaute et ses yeux s'écarquillent.

« Tu dis vrai, Alaë, » dit-il dans un souffle, après que l'arcaniste ait prodigué ses mises en garde. « J'ai déjà vu cette harpe... L'année dernière, dans un temple de Gorum. C'était une peinture... Enfin, une fresque... illustrant une légende gorumite. Le Grand Dieu et ses fidèles repoussant une violente attaque sur l'Elysée. Il y avait... une sorte d'ange... Une azata... Une Lillende, plus précisément, qui jouait de cette harpe. C'était la même forme d'oiseau prêt à l'envol, je m'en souviens très bien. » Il se tait, et inspire profondément avant de reprendre. « Soit je suis complètement con et je me fais des idées, soit cette harpe est un puissant artefact des plans extérieurs. Mais ce que tu en dis, Alaë, me porte à croire que j'ai raison. Qu'est-ce qu'elle fait ici, abandonnée dans cette ruine ? Quoi qu'il en soit, cette affaire c'est un trop gros morceau pour nous. Occupons-nous d'abord de faire ce pour quoi nous sommes venus. Si les dieux nous prêtent vie, on s'occupera de cette harpe. »


Après avoir quitté la ferme et poursuivi leur chemin dans une région qui semble plus habitée que ce qu'ils avaient connu ces derniers jours, et donc potentiellement plus dangereuse compte tenu de la proximité du fort, la question se pose de continuer jusqu'à l'endroit prévu ou s'arrêter maintenant pour la nuit. « Moi je préfère continuer. On en a encore pour au moins deux heures de lumière, et à part Ernest, nous voyons tous dans l'obscurité, donc monter le camp ne sera pas un problème. Autant arriver à la destination prévue, surtout si elle est dans un coin plus sauvage. Non, c'est pas dans l'espoir de me faire un ours avant le dîner, ou je sais pas quoi d'autre, » proteste-t-il, anticipant une objection, « si on veut réussir ce qu'on est venus faire, il faut qu'on soit discrets. Et il y a un peu trop de monde dans le coin pour ma tranquillité. Au moins, dans la forêt, on a des chances de ne croiser personne qui pourrait rapporter notre présence au fort. Et je promets de ne pas chercher à combattre tout ce qui bouge, si ça peut vous... euh... »

Darmrok s'interrompit, regardant soudain quelque chose à une certaine distance. « Attendez, » fait-il en s'avançant vers un arbre un peu plus loin. Arrivé à proximité, il examine le tronc, le touche, puis regarde autour de lui. Il fait quelques pas, passe sa main dans la végétation, puis ramasse quelque chose. Il se tourne alors vers les autres. « Y'a un sacré bestiau qui a marqué son territoire ici, » déclare-t-il. « Un gros truc griffu. Et il y a eu un combat. Il y a... un ou plusieurs jours. Y'a du sang, là. Et là haut, une flèche s'est perdue. Et là... ça aussi ça vient d'une flèche, » achève-t-il en montrant l'empennage qu'il vient de ramasser.

Pendant que ses amis viennent constater eux-mêmes, il ajoute : « raison de plus pour tracer la route jusqu'à l'endroit prévu. Si on est sur le territoire de ce truc, il pourrait venir nous rendre visite cette nuit. Moi ça me va, mais... »

  • Religion DD 10 : 1d20+4 donne [20] + 4 = 24
  • Crit : 1d10 donne [10] = 10

Modifié par un utilisateur mercredi 16 février 2022 23:15:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#257 Envoyé le : samedi 19 février 2022 22:30:24(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

32 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

L'ambiance est de plomb dans la ferme, elle s'épaissit encore lorsqu'Alaëiel décrit la façon dont ils ont été pétrifiés. Quelle fin horrible. L'outrage ressenti avait dû être énorme.

Lorsque Tinufaë découvre la harpe, Amarante s'approche en même temps qu'Hélios, fascinée par l'instrument, elle tend une main hésitante vers les cordes. Quand Alaëiel poussa un cri d'avertissement, la sylphe retira vivement sa main. Alors que Darmrok donne ses explications, Amarante est surtout surprise d'apprendre que des représentations d'instrument de musique ornent les murs des temples gorumites. Elle qui pensait qu'il devait n'y avoir que des scènes de bataille et de carnage.
Reprenant ses esprits, elle ajouta :
« Elle est restée là de nombreuses années, je ne pense pas qu'elle disparaisse cette nuit. On reviendra.. plus tard. Que les dieux prennent soin de l'âme de ces pauvres villageois. »



La chevalière hésite sur la suite à donner à leur journée lorsque le prêtre repère ce qui semble avoir été une scène de bataille, elle regarde à son tour et fronce les sourcils.
« Il n'y a pas que du sang... regarde... là et là. » Elle désigne alternativement plusieurs endroits sur l'herbe ou sur les branches. « L'herbe a été tâchée par autre chose, ça donne un aspect ambré aux feuilles, on dirait... du vernis. C'est ça, du vernis. Qu'est-ce qui peut donner cet aspect ? »



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Hikari  
#258 Envoyé le : mercredi 23 février 2022 10:23:08(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1



Avec dégoût et tristesse, Hélios obéit aux directives d’Alae, se sentant mal pour la harpe. Force était de constater qu’il était, une fois de plus, impuissant. Jeté un pied de la montagne qu’était son ignorance et sa faiblesse. Qu’importe, il ne fallait pas penser à ces choses là. Prenant sur lui, s’efforçant de chasser l’idée d’une harpe en l’honneur de sa déesse souillée par de la violence gorumite, l’huline tourna les talons, et s’en alla rassurer Alae et Tinufae.
«  Bon… tant pis alors. Par prudence, éloignons nous d’ici. On va noter l’emplacement sur notre carte, et… on verra ce qu’on peut faire plus tard, comme ils disent.  » répondit-il maussadement.

Sortant de ses lieux, l’huline soupira profondément, regardant la cime des arbres. Son regard était beaucoup plus sérieux que d’ordinaire, lui si souvent insouciant. Il y avait quelque chose… de malsain, au fond de ses pupilles. Mais lorsqu’il se retourna vers le groupe, ce sentiment s’était envolé. Ne restait que la détermination de continuer, et une fragile tristesse maladroitement cachée.




Quelques heures plus tard, et les voici presque arrivés, avec l’autre prodige de l’élocution en tête de file. La situation présente en revanche, avec les traces avoisinantes, ne le laisse guère insensible, surtout après les évènements survenus plus tôt dans la journée. Au fond de lui, Hélios sentait que quelque chose… n’allait pas. Enfin, le pensait-il.
«  Je… suis d’accord. On devrait continuer. La sécurité vaut bien mieux qu’un peu de confort dans les pattes.  » répondit-il calmement, les yeux vagabonds aux alentours, recherchant d'où avait pu venir le "vernis" décrit par Amarante.

Son regard se porte rapidement vers autre chose. Autre chose de curieux.
«  Regardez, là. Une emprunte de botte... Petite taille, plus petite encore qu'Alae...  »

Curieux, en effet... Plus loin, vers un buisson, un charmant oisillon attire son attention. Un splendide rossignol. Hélios l'observe quelques secondes, intrigué. Une sensation pour le moins... étrange remonte depuis son ventre. Comme s'il était à la fois tenté d'aller l'observer davantage, cette petite merveille de la nature, et en même temps, inquiet. Inquiet de cette forêt et de cet oiseau...
Puis, motivé par la curiosité plus qu'autre chose, si ce n'est l'instinct peut-être, il s'en rapprocha prudemment, observant les mouvements de cet énergumène.


Jets :

Modifié par un utilisateur mercredi 23 février 2022 13:50:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#259 Envoyé le : samedi 26 février 2022 17:03:54(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Alaëiel

14 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 3/6
Sorts 1 : 0/5


Un dernier regard à la ferme et puis elle s'était éloignée, le coeur lourd de ce qu'ils avaient vu. Hocher la tête après ce qu'à annoncé Darmrok, une harpe maniée par une lillende... Qu'était elle devenue cette lillende, et comment aurait elle réagit si elle avait sut ce qu'allait devenir son instrument.

La changeline baissa les yeux sans vraiment rajouter un mot, tentant sans succès de chasser les images des lieux de ses souvenirs. Après tout, qu'y avait il à rajouter...

Elle resserra un instant sa main sur l'épaule d'Hélios... Quelque soit ce qu'elle ressentait, sa boule de poil d'ami aux émotions à fleur de peau devait le vivre encore plus mal... Mais elle n'avait pas les mots pour le consoler. Elle n'était dejà pas capable de se retenir elle même d'avoir envie de hurler jusqu'à s'en briser la voix. De rage, d'impuissance et de frustration face à cette impuissance.



Continuer ? S'arreter ? Si elle devait se fier aux réactions de leurs deux guides, s'arreter maintenant semblait la solution à privilégier. Et Tin' à raison... après la nuit qu'ils viennent de passer, il est possible que Thanys ne tienne pas jusqu'au prochain campement sans tomber de fatigue. C'est vrai qu'elle pourrait demander elle même un arret en mettant en avant sa faible constitution et ainsi épargner au draw d'avoir à montrer son épuisement mais... le mérite il vraiment? Après tout il ne serait probablement même pas capable de se rendre compte de la faveur...

D'un autre coté,... Bon, d'un autre coté leur Gorumite de protection tenait à continuer...mmm... pas sure que-

« Qu'est ce qui se passe ? »
La jeune mage adresse un regard perplexe à ses compagnons qui vont examiner un tronc. Mais... Comment est ce qu'ils ont vu ça eux ? C'est pas des yeux qu'ils ont, c'est des loupes !

« Un ou plusieurs jours ? C'est précis ça...  »

Du sang et.. heu... poussée par la curiosité, l'arcaniste examine les traces dans l'herbe montrées par Amaranthe. Oh, elle connait ça.

« De la sève. C'est l'aspect brillant que peu laisser une trainée de seve. Si on ajoute les petits pieds et la seve... il y a peut être eut un combat entre un être féerique et une créature ? Thanys, tu n'avais pas rencontré des saletés de petits êtres brindilles pas tres sympathiques ? Dans tous les cas c'est vrai que ce n'est pas tres rassurant...  »

Alae se retourne, apercevant Helios qui s'éloigne d'eux.

« 'Lios ? Helios ? »




Online Anadethio  
#260 Envoyé le : samedi 26 février 2022 18:15:34(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,383


tudiant les traces du combat, Gebbi semble avoir une idée, il échange rapidement quelques mots en draconique avec sa compagne kobold puis se tourne vers les autres en désignant les marques de griffes trouvées par Darmrok :

« Je pas sur... Mais ça pouvoir être Hibours. »

« Possible... Mais pas normal. Eux pas sortir de Forêt normalement. Pis pas grand chasseur. »

« Oui... Etrange. Eux pas traquer. »

L'air perdu dans ses pensées, Thanys laisse le reste du groupe examiner la scène sans trop s'impliquer, bien trop heureux de s'offrir quelques instants de pause avant de reprendre la route plutôt que de se poser des questions sur la faune locale. Pourtant, alors qu'Helios se dirige un peu a l'écart, il désigne quelque chose en l'air :

« Heu... C'est quoi ce truc ? »

Comme de bien entendu après une annonce du genre, une bonne partie du groupe, Tinufaë en tête, se retourne, craignant une attaque. Mais le semi-drow enchaîne :

« On dirait du tissus. Mais à un endroit pareil ? »

Et effectivement, non loin de la cime d'un arbre tous peuvent voir un petit morceau d'étoffe jaune orangé accroché à une branche.



De son côté, Helios ne pouvait que noter l'étrangeté du comportement du petit oiseau chanteur qui recommença son manège une seconde fois : s'envolant avec une trille vindicative, il revint se poser exactement au même endroit... Et pour couronner le tout, l'oracle aurait pu jurer que l'animal le regardait.

Quelques pas de plus et l'oiseau s'envole une nouvelle fois, cette fois pour aller se poser sur une branche basse de l'arbre le plus proche, entraînant Helios dans son sillage... Quelques pas encore, et c'est un chant légèrement outragé qui s'élève alors que le passereau retourne se percher sur son buisson laissant un Huline perplexe... Après quelques instants, il reprend la direction du buisson... d'où l'oiseau s'envole cette fois pour aller se percher sur un autre arbre.

Lorsque Helios se penche finalement sur le buisson, juste sous la branche ou le rossignol s'était trouvé quelques instants plus tôt, il remarque un éclat brillant : une petite chaine argentée est tombée dans ce buisson et s'y est emmêlé avec les branches et accrochée a celle-ci, un pendentif visiblement fait de bois.

Dans l'arbre proche, le rossignol s'est remis à chanter d'une manière bien plus naturelle, appelant dans l'espoir qu'un congénère lui réponde.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
15 Pages«<1112131415>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET