Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<4567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lyana  
#101 Envoyé le : mercredi 20 janvier 2021 22:26:49(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

9 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante termine de fouiller le corp du chef lorsque Helios lui parle de ses talents de guérisseur. Elle lui offre un sourire radieux.

« Vraiment ? Vous pouvez faire ça ? Vous me rendriez service, vous savez. Ca ne se voit peut-être pas mais je me sens encore assez mal en point, j'ai les articulations raides comme jamais. C'est à cause du sort que m'a lancé l'autre magicienne et aussi à cause des coups de marteau de l'autre costaud, faut dire que j'ai bien cru m'envoler lorsqu'il m'a frappé. Thanys m'a déjà bien aidé, et il m'a même sauvé la vie, en fait... » Elle s'interrompt un instant, pensive. « Je ne sais plus si je l'ai vraiment remercié. Enfin, je lui ai dit merci, je crois, mais ça ne suffit pas pour quelqu'un qui vient de vous sauver la vie, n'est-ce pas ? On ne dirait vraiment que c'est un drow, il ne correspond pas du tout du tout aux descriptions qu'on m'en avait fait. Vous savez, le genre "ils mangent les enfants". Ben lui, Thanys, je ne le vois pas du tout manger des enfants, il a plus l'air d'être du genre à jouer avec eux, et de reprendre son air sérieux si on le regarde. Tout ça pour dire que pour un drow il est vraiment gentil, et il m'a sauvé la vie. Mais pour revenir à vous, Hélios, je ne refuserai pas vos soins. Merci beaucoup. »

Elle s'interrompt à nouveau alors que la grosse voix de Darmrok s'adressant aux bandits rescapés. Ses yeux s'ouvrent en grand, alors qu'elle comprend ce qu'il vient de leur proposer. Elle regarde autour d'elle, cherchant des témoins. « J'ai bien entendu ? Il vient bien de leur proposer un combat à mort ? Mais... il n'en a jamais assez ? » Elle se met à murmurer aussi bien pour les autres que pour elle. « Il est pas un peu... cinglé quand même ? »

Heureusement, Hélios fait sa proposition et en entendant les deux malandrins, elle ne peut s'empêcher de soupirer. « Pourquoi faut-il que ce soit celui qu'on ne comprend pas qui accepte de collaborer ? Ca pouvait pas être l'inverse ? »

En tout cas, celui qui sait parler n'a vraiment pas l'air d'apprécier la bonne volonté de son camarade, Darmrok doit être content.




Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#102 Envoyé le : jeudi 21 janvier 2021 22:01:20(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,491

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

27 / 35


D'abord interloqué par la soudaine intervention du volubile matou, se demandant où ce dernier veut en venir, Darmrok finit par comprendre... Et lui jette un regard noir, comme un chien à qui le chat chercherait à voler un bel os. Hé, toi ! C'est mes ennemis ! Brûle-t-il de dire, mais il ne veut pas se disputer devant ces derniers : il serait imprudent d'exposer leurs dissensions internes à des sbires du Cornu... Chose que les deux drôles ne semblent pas avoir compris.

De toute façon, l'un d'entre eux est d'ores et déjà perdu pour la cause. Bredouillant dans un sabir tout ce qu'il y a de plus local, il s'écrase indignement, prêt à déballer tout ce qu'il sait... C'est-à-dire pas grand-chose, probablement. Darmrok le regarde avec dégoût tandis qu'un long jet de salive jaillit de ses dents pour s'écraser aux pieds de l'intéressé, en signe de désapprobation manifeste.

« Aaaah non. Je tue pas les prisonniers, » objecte-t-il au seul d'entre eux qui soit digne qu'on lui adresse la parole. « Mais si tu me tues, tu seras libre. Tu pourras alors essayer de le tuer ou, mieux, réclamer un combat avec lui à mes amis. Mais je doute que cette fiotte accepte, il rampera plutôt à tes pieds en appelant sa mère. Alors ? Es-tu prêt à défendre l'honneur de ton prétendu seigneur ? Je t'offre le combat que tu n'as pas pu livrer. Vas-tu te battre ? » Lui dit-il sur un ton martial.

Modifié par un utilisateur jeudi 21 janvier 2021 22:05:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Anadethio  
#103 Envoyé le : vendredi 22 janvier 2021 17:50:53(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364


ontre toute attente, c'est un franc éclat de rire qui accueille les insultes du brigand et la sortie de Darmrok... L'homme semble tant bien que mal essayer de retrouver son serieux, au moins en partie a cause de la douleur qu'engendre la plaie que lui a infligé Amarante un peu plus tôt...

« 'tain... c'fait mal... »

Il se tourne d'ailleurs vers l'elfe...

« 'rdon... J'oublie parfois qu'l'parler du cru est parfois 'n peu dur a suivre pour les gens d'la ville. z'vez des questions ? »

L'autre brigand porte un regard plein de mépris à son compagnon... Puis le reporte sur Darmrok :

« C'est pas comme si j'avais le choix. Donnez moi mes armes qu'on en finisse. »

Modifié par un utilisateur dimanche 24 janvier 2021 20:02:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#104 Envoyé le : dimanche 24 janvier 2021 22:24:19(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 1/6
Sorts 1 : 1/5


Si le début de la réponse de Tinufaë arrive à lui tirer un semi sourire, la suite n'était pas exactement ce qu'elle souhaitait entendre et ses traits se ferment. Voir même c'était un sujet qu'elle ne souhait strictement pas aborder. Encore moins quand le soleil n'était pas haut dans le ciel.
« Nem , 'ana 'aksib alquat , warubama yakun dhalik kafyaan. 'aw 'anaha sataluh faqat bishielat satieat litahdhirihim min wujudi waruyatihim yueidun tatbiq mithl aleathi nahw allahb. la naerif Tin '! » Ou des charognards vers un morceau de viande fraiche..

Draconique

Le ton est peut-être un peu plus amer quelle ne l'aurait voulue mais elle ne peut pas vraiment prévenir sa protectrice que le secret est déjà éventé. La jeune femme détourne le regard, peu désireuse d'approfondir le sujet. Fuir n'aiderait pas? Qu'est ce qu'elle en savait ! Au moins elle ne blesserait personne à qui elle tenait.

Helios a donc droit à son entière attention. Et si visiblement le coup de blue est passé, c'est de tout autres éclairs qui altèrent son regard. Il tente de la faire rire... C'est gentils à lui et elle fait un effort pour faire passer le goût âpres qu'elle a le sentiment d'avoir sur la langue

« Mon pauvre vieux... C'est vrai que c'est terriblement dangereux une corde. Tu arriveras à t'en remettre?  » Reponds t'elle, tentant visiblement de lui rendre un peu de son enthousiasme... sans vraiment de succès...
Elle retient un nouveau soupir.. Il allait falloir qu'elle prenne le temps d'expliquer à Helios ce qu'ils savaient du Seigneur Cerf, ainsi que ce qu'on leur avait expliqué sur les coutumes locales.

« Visiblement non, il n'en a pas assez... D'autant que ça va juste être un carnage. Ca doit être quelque chose dans la nourriture qu'on leur donne petits...  »marmonne Alaëiel en réponse à Amaranthe.

Elle se retient de réagir plus ouvertement face au mépris manifeste qu'exprime Darmrok pour le fait de vouloir vivre... et se contente de se lever à son tour pour s'approcher des deux ligotés. Le regard qu'elle porte à celui qui a envie de mourir trahit son manque de considérations pour lui. Normal d'une certaine manière... il n'a pas vu combattre Darmrok. Il dormait tout du long là où l'autre avait lutté contre Amaranthe et entendu les hurlements du thylacine avant que son sort ne l'envoie au sol. Il était facile de mépriser autrui quand on ignorait à quoi on avait affaire.

« Oh vous avez toujours le choix. » complète-elle d'un ton absent. « Mais plus pour très longtemps. » Et tandis que Darmrok libère son compagnon pour ce qu'elle présent être une boucherie, elle utilise sa dague pour trancher une partie des liens de l'autre. « Allez, venez... autant leur laisser le champ libre d'autant que ça risque de gicler un peu partout. J'espère que votre... ami ne croyait pas sincèrement qu'il y a quoique ce soit d'équitable dans cette proposition de duel. C'est quoi votre nom ?  »

Lui laissant le temps de répondre, elle se tourne simplement pour ajouter une remarque vers la future lice avant de se détourner de celle ci.

« Tout d'abords, si tu réponds honnêtement et du mieux que tu peux, tu t'en tireras. Nous ne tuons pas pour le plaisir. Vous attendiez encore du monde à votre campement ou vous étiez attendu quelque part ? Et... » elle lui adresse un sourire... « comme le demandait mon félin ami... le Seigneur Cerfs, qu'est ce que tu peux nous dire sur lui ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 24 janvier 2021 23:59:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#105 Envoyé le : lundi 25 janvier 2021 00:11:14(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

26 / 26

CA 17
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 18 / Vig 15 / Vol 13
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)

Préférant te détourner de la sommation de Darmork, et de la scène à venir, tu continues à faire le tour du propriétaire dans les restes du campement. Le matériel utile a déjà été collecté et rassemblé, mais va-t-en savoir, il y a peut être autre chose de valeur par ici, notamment des informations sur la région ou la bande du Cerf. C'est dans cette optique de collecte de données que tu fouilles dans les tentes, notamment les deux à même d'être les plus intéressantes.

Dans la tente de la magicienne, le butin à venir semble plutôt pauvre, même si l'endroit semble avoir été aménagé avec soin, la couche n'ayant rien a pâlir à un lit d'auberge au vu de la profusion de draps et fourrures que semble avoir amoncelé ici la propriétaire des lieux. Aucun parchemin n'a semble-t-il été collecté, pourtant sous les couvertures quelque peu éparpillées, tu reconnais la tranche d'un libre. Un grimoire? Hélas rien d'aussi intéressant - tu en connais une qui aurait pu s'y intéresser- mais un simple roman. Un deuxième exemplaire est caché sous le premier, et tu en trouves un troisième encore ouvert au milieu des draps froissés, dont les illustrations quelque peu équivoques te font tiquer lorsque tu le ramasses. Et bien voilà une source d'inspiration qui explique certainement la tenue dans laquelle s'est battue la damoiselle. Et le fait qu'elle ne soit pas sortie seule. Et le grand désordre de la couche évidemment.
Tu te permets un sourire. Malheureusement, rien de tout ceci ne semble bien utile. Tu prends néanmoins la peine de feuilleter rapidement les ouvrages à la recherche de quelque parchemin ou missive dissimulé entre leurs pages mais en vain.

La tente du leader est plus… spartiate. Aucun meuble évident, une simple couverture doublée de laine, les possibilités de trouver quelque chose ici sont… décevantes. Diantre, il n'y a donc aucune organisation logistique, aucune paperasse administrative pour gérer une bande de brigands? Ces gens manquent-ils d'organisation ou sont ils allergiques au parchemin? Bon tu ne t'imaginais pas un bureau tenu en ordre dans le coin, avec un tiroir rempli de précisions sur leur bande et la région…. n'empêche ca aurait été diablement utile…
Dans ta frustration, tu es sur le point de manquer un détail, un revers dans une doublure de la tente, aménagée comme une poche. A l'intérieur, une liasse de documents. Enfin quelque chose d'intéressant dans tout ce merdier. Tu déchiffres l'écriture hâtive des morceaux de parchemin, qui se résument pour la plupart à des informations ou des annotations sans grande valeur. Au fond de la doublure, un rouleau de cuir. qui une fois déplié dévoile ce qui s'apparente à .. une carte? L'excitation initiale fait suite à la déception quand tu réalises que ce n'est pas une carte globale de la région, mais apparemment d'une zone beaucoup plus spécifique. Une vallée enclavée quelque part avec une grotte marquée avec amples détails. Hummm... voilà qui pourrait s'avérer intéressant, on ne garde pas une trace d'un lieu sans quelconque intérêt. Cela pourra être utile… à condition de trouver cette fameuse vallée bien entendue.

Dehors la fin soudaine des bruits de combat te fait comprendre que celui ci a probablement fini aussi rapidement et stupidement qu'il n'a commencé. Quittant la tente, tu te diriges vers le dernier prisonnier qu'Alaëiel semble questionner.

«  J'ai trouvé une carte dans la tente du chef, ca me semble suffisamment spécifique pour être intéressant, si notre nouvel ami avait une quelconque idée d'ou ca pourrait se situer?  »

Modifié par un utilisateur samedi 30 janvier 2021 23:52:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#106 Envoyé le : lundi 25 janvier 2021 08:28:06(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

9 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Un peu surprise, Amarante se rapproche d'Alaëiel qui vient de libérer le prisonnier, personnellement elle n'aurait pas couper les liens mais bon, la mage a l'air de savoir ce qu'elle fait. Et vu les bruits du massacre qui a lieu non loin, elle ne pense pas que le prisonnier tente quoi que ce soit, il n'a pas l'air d'être suicidaire.

Les premières questions posées semble à la chevalière pertinente, mais elle précise tout de même.

« Qui sont les alliés du Cornu ? Avec qui il collabore ? »

Puis elle hésite un instant, et rajoute : « Est-ce que tu as vu un satyre dans le coin ? »


Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#107 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 00:39:37(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364


a réponse de son amie fait lever a Tinufaë les yeux au ciel... Un instant elle semble hésiter... Et si ses yeux lançaient des éclairs un instant plus tôt, sa réponse est pleine d'une douceur qui pourrait sembler atypique dans le caractère de la dame de glace... D'autant plus qu'elle a porté un regard en direction des autres pendant qu'elle parlait.

« la yumkinuna alharab 'iilaa al'abad ... wabaed dhlk sayakun ealayk aitikhadh khiarat ... laqad tabieak huna baed kli shay'in. »

Draconique


Maintenant bien plus serieux, le brigand a l'instinct de survie le plus développé commence a répondre. A sa manière de parler, il est visible qu'il fait un effort réel sur sa prononciation... De temps a autres de légères résurgences de son accent bien local se font entendre mais l'ensemble reste parfaitement compréhensible :

« L'Cerf... ça dépend c'que vous voulez savoir. C'est pas seulement un combattant, c't'un bon archer. Pis l'a d'la magie druidique. Et il est plutôt puissant. Ses alliés ? Y'a des gens qui disent qu'il a fait un pacte avec des faës... C'hais pas s'vrais... Mais... u'a une fois on d'vais 'xpliquer les choses au vieux Giro... caus qu'il payais pas ses taxes... Y'en a d'autres passés avant nous... L'vieux Giro... 'rsonne mérite ça. C'pas humain. »

Il semble franchement mal à l'aise en évoquant ça...

Quand Amarante parle d'un Satyre, son regard s'illumine :

« Z'allez pas y croire mais justement... C'était un peu avant c't'histoire avec l'vieux Giro. Au d'but d'l'automne. Y'a un satyre qui s'est pointé a jouer du flûtiau dans l'camp. Y a pas été super bien r'çu 'cause qu'pas mal d'gus au camp "taient un peu... »

Il regarde son auditoire et, contre toute attente semble un peu gêné...

« 'fin sont racistes quoi. J'lui ai dit qu'pouvais aller voir à Quais des Chandelles c'mon village. Qu'la bas y voudraient mieux lui causer qu'au camp. J'crois qu'y cherchait un truc... mais j'me souviens pas trop. L'avait un nom en "T"... "Trè"... "Tri"... ? »

Modifié par un utilisateur mardi 9 février 2021 10:52:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#108 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 09:39:06(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

9 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante écoute le brigand avec attention, s'il fait des efforts pour articuler, ce n'est pas toujours ça. Pourtant, elle comprend très bien ce qu'il dit sur les alliés du Cornu. Sa bouche s'étrécit sous l'effet des mâchoires qui se serrent alors que ses yeux s'emplissent d'une lueur glacial. Ses cheveux se mirent à virevolter en mouvement saccadés.
« Des faës... » Les rumeurs qu'elle a réussi à réunir le long de sa route se trouvent renforcer et sa volonté de mettre fin à cette hérésie également. Il fallait vraiment qu'elle en sache plus et qu'elle...

Ses pensées sont vite interrompues : « TREMIER ! C'est Trémier ! Un satyre qui joue de la flute, c'est forcément lui ! Je le cherche depuis des mois, il est où votre village ? Il cherchait quelque chose, c'était quoi ? Essayez de vous souvenir ! Qu'est-ce qu'il a dit exactement ? »

Elle presse le pauvre homme de question, tout son corp tendu vers lui et les yeux avides de réponses, les cheveux volants dans l'air en mouvement rapide créant une auréole dorée mouvante autour d'elle.

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#109 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 16:15:58(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,491
Darmrok, interloqué par le soudain éclat de rire de "la fiotte", interroge du regard son ancien camarade, qui ne semble pas mieux comprendre la raison de ce fou rire. Le servant de Gorum hausse les épaules et s'approche de ce dernier pour le détacher. « Bien sûr que t'as le choix. Tu pourrais te coucher comme ton pote, là. Enfin, ton ancien pote. Par contre, pas de blagues, hein ? Je suppose que tu as compris que tu ne pourrais pas te barrer tout seul avec nous autres à tes trousses. La vache, c'est qu'il t'a drôlement ficelé, mon collègue, » dit-il tout en luttant contre les nœuds élaborés par Thanys et dont il peut éprouver la solidité. « Voiiiiilà. »

Le demi-orc se relève, bardiche à la main, sans se mettre ostensiblement en garde mais manifestement vigilant quant à un éventuel geste brusque. « Prends celle que tu veux, » fait-il en pointant du doigt le tas d'armes en tout genre glanées sur les corps et dans les tentes.



Sans rien ajouter, le brigand récupère une épée courte et une targe puis se tourne vers le demis-orc... « Bien. Un dernier mot avant que je te perce le cuir ? »



Si elle a pris garde à ne surtout pas s'avancer, la changeline se permet une simple intervention. « Darmrok... si vous pouviez juste éviter d'en mettre partout....? Ce sera plus facile pour ramasser les bouts après. Vous pouvez essayer ? » Parce que bon... elle ne se fait pas trop d'illusion mais son estomac aimerait bien pouvoir s'en sortir sans trop de casse.



Darmrok s'éloigne de quelques pas et se retourne pour faire face à son adversaire. D'une manière assez solennelle, il frappe le sol du manche de sa bardiche et salue l'homme de la tête avant de se mettre en garde. Le demi-orc semble concentré et soucieux de respecter un rituel connu de lui seul. Il ne répond pas à la question de l'homme, mais l'intervention d'Alaëiel provoque un regard noir et un rictus d'agacement qu'il retourne à l'arcaniste pour toute réponse, comme si elle venait de perturber une cérémonie dans laquelle il convient que chacun tienne sa place. Il se reconcentre toutefois rapidement et écarte légèrement les pieds pour gagner en stabilité, tout en se courbant un peu pour abaisser son centre de gravité. Il prévoit manifestement de laisser son adversaire l'approcher.

Ce dernier n'a pas d'autre intention : il s'avance rapidement vers le demi-orc qui, comme il l'espérait, le cueille d'un puissant coup latéral parfaitement maîtrisé. Le fer de la longue hache vient entailler le bras de l'homme qui grimace sous la douleur, mais ne se laisse pas démonter pour autant : il avance encore et porte un coup d'estoc au gorumite. La courte lame ripe cependant sur l'armure du demi-orc, sans faire de dommages. A ce moment, Darmrok sait que l'homme est mort. Ce dernier le sait-il ? A-t-il marché courageusement vers son destin, le sachant inéluctable ?

Comme il le fait souvent lorsque son allonge devient gênante, Darmrok lâche son arme et se laisse envahir par le berserkrgang. Une nouvelle fois, ses mains se transforment en griffes et de puissants andouillers se développent instantanément sur ses tempes. L'attente, la concentration, la maîtrise laissent alors la place à la sauvagerie la plus pure : les griffes labourent le torse de l'homme et les mâchoires du demi-orc se referment sur son cou mal protégé, arrachant un paquet de chair et provoquant un jaillissement de sang alors que la carotide de l'homme se vide au rythme de son cœur à l'agonie.

Darmrok tient l'homme dans ses griffes et, tandis que son esprit revient, il plonge son regard dans les yeux exhorbités du mourant, ne perdant rien du spectacle de la vie qui le quitte. En un instant, c'est terminé. L'air grave, le demi-orc accompagne le cadavre dans sa descente jusqu'à l'herbe humide. Encore haletant, il semble se recueillir. Puis il passe sa main sur les yeux du mort pour les lui fermer. Il inspire profondément. Si Gorum a voulu faire de lui un de ses prêtres, il doit désormais essayer de faire ce qu'on attend d'un prêtre. « Ô Grand Dieu, mon Seigneur de Fer, » murmure-t-il, « Cet homme a regardé la mort dans les yeux, et il a combattu selon les rites, avec honneur. » Alors que les mots lui viennent spontanément, il rassemble les jambes de l'homme pour les joindre, et place son épée dans sa main avant de replier son bras sur son torse. « Je t'en prie, accueille-le dans Ton Royaume afin qu'il combatte devant Toi, pour l'éternité, parmi Tes choisis. » Il se penche sur le visage de l'homme et, de la main, lui lisse doucement les cheveux en arrière. « Prends son âme en Ta garde, car il n'a pas failli. Ainsi soit-il. » Puis il dépose un baiser sur son front.

Il se redresse alors lentement, contemplant le mort un dernier instant. Puis il se tourne vers l'autre prisonnier, toujours en train d'être questionné par ses amis. « Voilà, espèce de larve. C'est comme ça qu'on meurt, » Crache-t-il avec mépris.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Hikari  
#110 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 16:29:19(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1



De son côté, l’huline, impuissant, tira une grimace en pensant au combat à venir, spectacle navrant de la bêtise humaine, et préfère se concentrer sur le brigand ayant un brin de jugeotte. D’autant qu’Amarante semblait avoir des choses importantes à lui dire. Autant lui laisser profiter de l’occasion. Hélios se mit donc tout naturellement en retrait, ne souhaitant pas parasiter cet interrogatoire.

Trémier ? C’est un nom ça ? pensa-t-il, se retenant de faire part de sa bêtise.

Et puis… se concentrer sur ce dialogue était une manière d’oublier l’autre combat, d’une certaine façon.
Lorsqu'Amarante aurait fini de l'interroger, peut-être pourrait-il lui proposer une reconversion, qui sait ? Mais difficile de dire si le groupe serait d'accord...
Offline Luciole  
#111 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 17:56:42(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 1/6
Sorts 1 : 1/5


Bon... ca restait un bouseux pas très doué pour communiquer clairement mais au moins il faisait un effort. La magie druidique.. voilà qui lui inspirait un mauvais présentiment, ses propres sorts risquaient de ne pas faire le poids face à un pratiquant puissant. Doublé d'un dangereux archer... le regard de la mage se tourne vers Helios. Celui ci serait il à la hauteur ? Voudrait il seulement essayer.... ou préfèrerait il se lancer dans une aventure moins.. sanglante ? Elle se murmurait que même si Tinufaë et elle enchainaient les affrontements ces dernières semaines, son ami à fourrure n'était pas porté par la même fuite en avant qu'elles. Et rien ne l'obligeait à venir leur prêter son concours... Si Tin avait raison... elle ne pouvait se permettre qu'il lui arrive quelque chose. C'était une mort qu'elle ne se sentait pas de porter sur la conscience. Pas celle là.

« Sa magie... que peut il faire avec ? Il a un compagnon ? »

Et puis la question d'un satyre... Elle ne l'avait pas vue venir. Pas plus que la réponse d'ailleurs... Bon ben heu... chouette.... restait plus qu'à espérer que la chevalière ne les abandonnerait pas avant leur visite chez le Cornu pour partir à la recherche de son ami. Enfin, là encore elle ne pourrait pas vraiment le lui reprocher.

L'arrivée de Darmrok est... à tout prendre... une diversion bienvenue face à la perspective qui commence à se dessiner. Un coup d'oiel rapide vers le corps étendu en position allongée, l'épée déposée dans la main... Elle commente d'un ton un peu triste...

« Moi qui imaginait que le Seigneur de Fer et ses fidèles préféraient voir un combattant blessé au combat survivre pour mener un autre combat plus tard. Dois je conclure qu'en fait tu n'as que mépris pour ceux qui sont tombés les armes à la main et savent reconnaitre leur défaite ? Et que par contre un prétentieux indemne ayant dormi tout du long et s'étant donc imaginé pouvoir te vaincre à ton respect ? »

Déçue en fait... Parce qu'elle avait commencé à l'estimer ce demi-orc là... Elle devait constater s'être trompée sur son compte.


Offline Guigui  
#112 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 20:21:27(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,491

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

27 / 35


Le recueillement de Darmrok est interrompu par les vociférations d'Amarante à propos de... Quelqu'un qu'elle recherche, apparemment. Sans doute le maître à propos duquel elle leur avait rebattu les oreilles lors de leur rencontre.

Puis Alaëiel l'apostrophe à propos de son credo d'une façon plutôt étonnante. Il se relève, un peu ébahi, essuyant le sang qui a autour de la gueule avec son avant-bras. « Qu'est-ce que tu racontes, femme ? » Réplique-t-il, un peu agacé. « Tu as endormi ces deux gusses, contre mon avis, les privant de la possibilité de prouver leur valeur au combat. J'ai voulu leur redonner ce droit. L'un d'eux s'en est saisi, et il gît là, » fait-il en désignant le cadavre. « Où est celui qui est "tombé les armes à la main", selon toi ? Si tu parles de ton nouvel ami, je ne vois en effet qu'un lâche qui n'a pas su profiter de mon offre généreuse. S'il n'a plus d'informations à livrer, tu ferais mieux de le rendormir »
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Capuche  
#113 Envoyé le : dimanche 31 janvier 2021 00:00:45(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

26 / 26

CA 17
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 18 / Vig 15 / Vol 13
Ténébres (1)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)

Décidement la situation devenait redondante… Chaque combat terminé se transformait presque systématiquement en opposition d'idées et philosophie théologique. Mais si tu avais tenté d'ignorer le pseudo duel et préférait te concentrer sur ta fouille, maintenant que tu en tiens le résultat entre tes mains, un mot dans la bouche du semi-orc te fait tiquer.

«  Darmrok... je crois surtout qu'il va falloir discuter du sort de nos prisonniers, je ne suis pas certain que les massacrer systématiquement nous serve tout particulièrement, voire plutôt pourrait nous desservir et nous mettre à dos tous les pauvres gars enrôlés par le Cerf plus par dépit ou absence d'autre alternative que par réelle motivation.
Quand à cette… 'offre généreuse'... Ayez la bonté de penser que mourir à tout prix au combat n'est sans doute pas la philosophie de tous. Après tout, il n'est pas donné à 'tout le monde' que de vous vaincre en face à face, n'est ce pas ?  »


Offline Anadethio  
#114 Envoyé le : dimanche 31 janvier 2021 10:53:26(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364


endant quelques instants, la demoiselle des neiges observe le demis-orc qui parle... Et a mesure ses yeux s'assombrissent... Si l'intervention de Thanys ne semble pas lui déplaire, ça ne l'empêche pas d’enchaîner... Son ton, sa manière de parler... Thanys eu la nette sensation que, finalement, Tinufaë ne l'avait jamais si profondément méprisé :

« Tait toi, Yrch...

Tu n'as pas d'yeux si tu t'imagine qu'on récupère ce genre de blessure en tombant par terre. Quand aux choix stratégiques... Tu agis pour ta gloire et ton plaisir plutôt que pour la victoire et la survie de ceux qui combattent à tes côtés. »


D'un geste, elle désigne l'un des cadavres :

« L'autre garde endormi au début du combat... Un élémentaire lui a marché dessus. Il ne se réveillera jamais.

Vas donc creuser des tombes pour les autres. Cette tâche physique te permettra peut-être de réfléchir a tes manières. Si seulement tu en est capable. »


A sa position, elle est clairement prête a dégainer son arme, considérant que son interlocuteur est plus que probablement incapable de se maîtriser.


De son côté, le seul brigand survivant était en train de regarder la carte ramenée par Thanys... Il semble finalement assez peu déstabilisé par la situation... Il désigne Amaranthe avec la main qui porte la carte...

« Si ça peut vous aider, j'tais occupé a m'battre contre c'te dame 'vec le chef quand j'm'suis... heu... endormi c'ça ?

'tout cas... M'sieur l'orc... J'r'fuse de crever pour un combat qu'j'ai 'cune chance d'gagner. D'autant qu'j'pense pas qu'vous g'chiez d'la magie d'soin pour qu'j'sois en forme 'vant... »


A Thanys, il rend la carte en secouant la tête :

« D'solé ça m'dit rien... »
Offline Guigui  
#115 Envoyé le : dimanche 31 janvier 2021 23:15:36(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,491

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

27 / 35


Mais qu'est-ce qu'ils ont à me faire chier, tous ? Se demande Darmrok alors que c'est au tour de Thanys de lui faire des reproches. « En effet, » répond-il à la dernière remarque du demi-drow. « Mais vaincre, c'est pas le sujet. C'est là que je vois que tu n'as pas compris ce que je faisais. Aucun d'entre vous, sans doute, à voir vos tronches, » dit-il avec une pointe de tristesse dans la voix. Il prend une inspiration, le temps de chercher ses mots, avant de reprendre.

« Je ne cherche pas à massacrer les prisonniers. Je l'ai dit, je ne tue pas les prisonniers et je déteste les exécutions. Chacun doit pouvoir défendre sa vie au combat. Je sais que vous autres elfes attachez beaucoup d'importance à la vie. Très bien, mais c'est pas mon cas. Une bonne mort vaut mieux qu'une mauvaise vie. Celui-là, » fait-il en désignant sa dernière victime, « a eu une mort honorable. Je ne l'ai pas forcé. Il a choisi librement de combattre et, par Gorum, personne n'a le droit de s'opposer à ça. Alaëiel l'a prévenu qu'il n'avait pas de grandes chances, et ça ne l'a pas arrêté. Il a choisi sa fin. Et si j'en crois ce que j'ai entendu, vous attachez aussi beaucoup d'importance au libre arbitre. Le voilà, le libre arbitre, que ça vous plaise ou non ! » S'écrie le gorumite avec chaleur, en désignant à nouveau le corps gisant.

A ce moment-là, Tinufaë l'apostrophe à son tour, et d'une manière... inhabituellement agressive. Il encaisse la charge avec étonnement, sans qu'on puisse déterminer si c'est parce qu'il ne s'y attendait pas de la part de l'elfe où parce qu'il réalise soudain son erreur. « Oh... » Fait-il simplement, visiblement confus, tandis que le prisonnier intervient à son tour.

Contrairement à ce à quoi la bretteuse pouvait s'attendre, aucune explosion de rage ne fait suite sa tirade. « Et bien... » Reprend Darmrok en se grattant la tête, plutôt embarrassé, « euh... d'accord, je me suis trompé. Avec le combat... J'ai pas bien vu qui avait fait quoi. Et je n'avais pas vu cette blessure. Tu t'es bien battu, et il n'y a pas de déshonneur à refuser de courir à une mort certaine. Autant pour moi, » plaide-t-il auprès du survivant. « Mais si tu veux savoir, l'homme : si, je t'aurais fait soigner. Je ne t'aurais pas laissé combattre avec une blessure qui t'affaiblit,  » ajoute-t-il, manifestement désireux de faire cette mise au point.

« Bien, à nous, » dit-il d'un ton plus martial en se tournant vers la bretteuse. « Oui, j'agis pour ma gloire et mon plaisir, et alors ? Ça ne m'empêche pas de vouloir aussi notre victoire et notre survie. C'est moi qui ai proposé ce plan, et il me semble après coup qu'il était bon et que personne ne s'en est trouvé mal. On a obtenu la victoire sans beaucoup de casse, à part pour mademoiselle Longues-Jambes ici présente. Et elle est pourtant toujours parmi nous, et plutôt jouasse si j'en juge à sa tête. Alors je t'emmerde un peu, toi et tes leçons de morale ! Tu pensais à la survie de ta copine, peut-être, quand tu l'a plantée là pour te carapater dans la forêt ? » Aboie-t-il en pointant un index crochu vers l'intéressée.

« Quant à mes manières, parlons-en : j'en ai marre de te voir faire la gueule à longueur de temps, de m'appeler "yrch" plutôt que par mon nom, et de traiter tout le monde comme des chiens. Sans compter ces petites messes basses dans je ne sais quelle langue, là. Qu'est-ce que t'as à cacher, au bout d'un moment ? Je suppose que c'est pas quelque chose d'important pour notre survie ? » Crache-t-il avec une perfidie non feinte.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#116 Envoyé le : jeudi 4 février 2021 17:22:24(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 1/6
Sorts 1 : 1/5


Femme… ? Femme ?!? Et pourquoi pas femelle aussi ! Il ne faut que quelques instants au regard de la changeline pour se faire étonnement proche de celui de son amie, sa soeur. Une seconde leurs expressions sont identiques. Pour se rappeler pourquoi le terme de putrescibles était si adapté à ces races à la durée de vie si courte qu’ils se sentaient obligés de compenser par d’autant plus de déprédations… Humains, yrch… c’étaient bien les même.

Elle se raidit, se mordant les lèvres pour ne pas répliquer vertement. Thanys est d’ailleurs plus rapide. Ca lui rappelle leur première… escarmouche ensemble et les leçons de courage qu’il avait voulu leur inculquer. Oui, elle comprends que le semi drow dont les réalités sont bien différentes de celles de Darmrok tique. Elle aussi. Elle ignore si c’est sur la même chose… Mais sur l’instant elle est particulièrement satisfaite de s’être préparée au combat… La tentation aurait pu être trop forte dans le cas contraire de plier .

Tinufaë est la seconde à réagir. Visiblement elle n’a pas plus digéré qu’elle le petit discours indigné de l’yrch… mais est étonnement plus diplomate que la mage ne l’aurait été. Plus directe peut-être. Mais certainement moins perfide. Il n’y a que des coups directes… Quel honnêteté. Alaëiel aurait été bien plus mesquine. Elle se connaît. Mfff…. Si ça suffit pour lui faire comprendre à quel point il s’est enfoncé, elle ne s’en mêlera pas plus… Enfin, inutile de rêv- voilà… Bon. Et en plus il ose se servir d’elle comme d’excuse contre Tin’… elle craque ? Elle craque.

« Non visiblement personne n’a compris la profondeur de ce que vous faisiez Darmrok. » Reprends elle sarcastique. « Peut-être parce que pour certains d’entre nous la façon dont quelqu’un vit a plus d’importance que la façon dont il meurt. Mourir bravement ne rattrape pas une existence répugnante. Que tu ai étripé l’étron qui t’a fait face courageusement ou non ne change pas le fait qu’il n’ai été visiblement qu’une misérable vermine. Comme tous ceux qui sont capables d’accorder leur loyauté à ce point à quelqu’un du genre du Cornu. Si tu imagine qu'une minute de courage rattrape une vie de meurtre, de viols, de rackets et de cruautés en tout genre, tu te trompe. Et qu’agresser quelqu’un comme tu l’as fait parce que son choix qui ne vous convient pas est bien plus méprisable que… est méprisable ! Oui tu t’es trompé, et le reconnaître correspond à l’image que je me faisait de toi. Par contre visiblement tu ne regrette pas le mépris auquel nous avons eut droit pour l’avoir défendu.  »

Grimace…

« Alors ne mêle pas la question du libre arbitre à ça. Ça n’a rien à voir avec le libre arbitre. Chacun est libre de mourir de la manière dont ça lui chante. Ça lui allait de finir comme ça ? Très bien pour lui ! Je ne te le reproche pas espèce de sombre crétin. Met toi ça dans le crane. Ce que je te reproche, ce que Thanys te reproche, ce que Tinufaë te reproche, c’est ton comportement envers les vivants. Et visiblement tu es incapable de le comprendre. J’me trompe ?!

M’appeler « femme » est une insulte. Ce que je pense que tu comprends parfaitement vu le ton utilisé. Enfin, femelle aurait été plus conforme à l'esprit je suppose...? Tu te vante du plan tout en me reprochant d’avoir utilisé la magie ? Ben voyons, faudrait savoir. Et si Amaranthe est encore en vie ce n’est pas grâce à toi mais à ma magie en question et à Thanys figure toi.  »


Une inspiration. Ravaler sa colère. De toute manière il fait plusieurs tête de plus qu’elle. Etre plus mesquine ? La voix plus douce…

« Maintenant… si tu veux parler du fait que nous utilisions l’elfique entre nous deux.. mais mon grand, tu réalises que tu es le seul dont ce n’est pas la langue natale ? Tu réalise que quand tout le monde parle en commun, c’est seulement et uniquement pour ton bénéfice ? Non évidement, ça te semblait naturel… Et tu n’as sûrement même pas imaginé que pour Tinufaë et moi, il y a encore quelques mois l’humain n’était qu’une langue étrangère comme une autre. Non… bien sur… puisque ça ne tournait pas autours de toi c'est que ça n'existe pas… alors pardonne nous ô Grand Guerrier de parfois parler sans y penser notre langue natale. Ah oui, et yrch ça veut juste dire orc. Navrée de te décevoir, y’a pas d’insulte cachée là dedans.

Et avant de m’utiliser comme lâche excuse pour attaquer Tinufaë... Je ne donne pas dans les sorts qui infligent une abjecte terreur, ni dans ceux qui obligent à ramper ou qui soumettent un esprit à une obéissance avilissante… C’est ça que tu aimerais me voir faire ? Personnellement je détesterais. Question d’estime de moi et d’estime de ma cible. Notre adversaire n’avait visiblement pas ce genre de limitations morales. Peut être qu’elle aurait du t’utiliser comme cible non ? A moins qu’une fois encore tu méprise le sommeil mais approuve sans arrière pensée une soumission et un viol bien plus importante de l’esprit d’autrui… ? Si c’est le cas, je suis navrée de t’avoir désappointée…

C’est bien ça que tu voulais m’entendre dire … ?  »


Elle ne cille pas tandis qu’elle le fixe, bras croisés. Une idée lui passe par l'esprit et elle ajoute.

« Ah... et si tu parlais de notre petit échange d'il y a une dizaine de minutes... Alors oui, ça ne te regardait absolument pas. Ca ne regardait que moi. Et Tinu parce qu'elle joue les mères poule. Et si tu t'inquiète pour ta survie, rassure toi. La mienne seule est en jeu, vous ne risquez absolument rien. Ni toi, ni les autres. คุณจะไม่เข้าไปยุ่งในเรื่องนี้พวกคุณทุกคนก็เพื่อความปลอดภัยของคุณเอง. »
La dernière phrase est glaciale, malsaine, presque crachée..

Aklo


Modifié par un utilisateur jeudi 4 février 2021 18:05:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#117 Envoyé le : jeudi 4 février 2021 22:51:14(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,487

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

9 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

L'arrivée de Darmrok interrompt Amarante et ses réjouissances d'avoir enfin trouvé une piste de son mentor. Dommage, mais elle reprendra sa conversation plus tard, les autres ont l'air d'avoir envie de discuter de la meilleure façon de mourir et de sauver son honneur.

Par contre, lorsque l'orc traite son valeureux adversaire à l'accent du cru de larve, elle ne peut s'empêcher de s'offusquer, et à la suite du brigand, elle appuie ses propos, une certaine fierté dans la voix.
« Tout à fait, nous combattions ! Et même que c'est moi qui lui ai troué le ventre et que j'aurai pu le tuer s'il ne s'était pas endormi avant et si un marteau ne s'était pas interposé. On peut peut-être le traiter de brigand, de forban, de bandit, de meurtrier, de racketteur, de violeur, de tout ce qu'on veut de pas très gentil, mais certainement pas de larve. » Elle s'interrompt un instant, et jette un coup d'œil au ci-nommé brigand en ajoutant, un peu contrite.« Ceci dit sans vous offenser. »

Constatant que les autres ne font pas grand cas de son intervention, elle reste muette, curieuse de la scène qui se déroule devant elle. Elle ne les connait pas depuis longtemps, et si elle a bien remarqué qu'il existe des points sensibles entre eux, c'est maintenant criant. Ils sont beaux les libérateurs des Terres Volées, s'ils continuent comme ça, ils ne vont pas aller bien loin, préférant se battre entre eux que contre le Cornu, ce qui, en fait, ne l'arrangeait pas du tout. Elle lance un regard dépité au brigand un peu oublié maintenant, comme pour s'excuser du spectacle qu'ils offraient.

Elle s'apprête à intervenir pour calmer les esprits lorsqu'elle est prise à partie par la mage, mais celle-ci ne lui laisse pas le temps et enchaine sur une dernière mesquinerie et une phrase un peu cryptique renforcée par une sortie en langue ténébreuse.

C'est à ce moment là que les pièces d'un puzzle qu'elle ne se savait même pas en train de faire s'assemblent toutes seules, tout concorde, la teinte de cheveux, la taille, la morphologie, les yeux vairons, jusqu'à la langue... Décidemment, la petite mage cache bien son jeu. Amarante ne sait pas trop quoi faire de cette information, est-ce que ça change quelque chose ? Elle ne le sait pas, elle a bien eu la vie sauve par un drow, toujours est-il qu'elle est bien décidée à rester attentive.

Mais pour l'instant, il y a plus important, légèrement un peu plus qu'agacée, elle arrive enfin à en placer une : « Hey ! Ca suffit maintenant, tout le monde se tait ! Pas la peine de me mêler à vos disputes, vous vous en sortez tous très bien tout seul. Oui, je suis vivante grâce à l'intervention d'Alaëiel et de Thanys, mais il ne me semble pas que Darmrok ait démérité lors du combat, nous avons tous fait notre part, et au lieu de nous féliciter voilà que vous vous chicanez pour savoir le quel est le plus méritant ? J'avoue que j'ai pas bien compris l'intérêt du dernier combat de l'orc avec le brigand mais ça semblait être important, rapport à Gorum ou un truc du genre, donc avant de faire des reproches pour savoir qui mérite ou pas d'être tué et comment, on respire un grand coup et on se félicite, on savoure la victoire et on écoute le monsieur qui doit avoir plein de trucs intéressants à nous raconter. » Elle ponctue sa phrase en pointant du doigt le brigand. « Et j'ajouterai quand même qu'avant de se lancer des noms d'oiseaux à la tête, il serait pas mal que vous vous regardiez tous ! Non mais franchement, c'est quoi ce groupe ? On a un orc, un drow, un homme-chat, une demi-sylphe, une elfe, une... » elle hésite légèrement et reprend après une pause à peine perceptible, « mage irascible et un brigand. Non pas le brigand, il fait pas partie du groupe, désolée. Alors franchement, si personne ne fait d'effort pour se comprendre et comprendre ses traditions et ses coutumes, c'est même pas la peine de continuer, le Seigneur Cerf a déjà gagné. Donc on respire profondément et on se congratule. » Elle pose un regard sévère à l'ensemble des participants et estimant qu'ils trainaient tous un peu trop, elle ajoute : « On se félicite maintenant ! »

Un peu plus tard, d'une voix moins courroucée mais bien plus sérieuse, elle s'adresse à la mage discrètement.
« ให้ความสนใจกับภาษาที่คุณใช้ตัวเลือกอาจดูน่าสงสัยคนอื่นอาจเข้าใจสิ่งที่คุณต้องการเก็บเป็นความลับ และเมื่อเราอยู่กับคุณฉันรู้สึกเหมือนเป็นอะไรก็ตามเรามีส่วนร่วมไม่ว่าเราจะชอบหรือไม่ก็ตาม »
Aklo


Modifié par un utilisateur jeudi 4 février 2021 22:56:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
thanks 1 utilisateur a remercié Lyana pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#118 Envoyé le : vendredi 5 février 2021 00:31:07(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103

~ Hélios ~
le brave, le magnifique, le généreux
le charmeur des sept mers
le félin au grand cœur

22 / 22

CA : 17 (C 13, S 14)
Ref 18 . Vig 14 . Vol 15
Sorts I : 5/5 - 0/1



Hélios soupira, s’ébouriffant une touffe de poils sur la bajoue. Il venait à peine de mettre un pied dans ce groupe que la tension semblait déjà au bord de la rupture, et le dialogue… disons que le groupe semblait plus apte à la baston qu’à la controverse. C’était à se demander comment ils avaient fait pour tenir si longtemps ensemble. Il osa envisager que c’était une simple saute d’humeur, que chacun avait son petit caractère et sa fierté en somme… mais ça avait tout de même l’air bien trop réel pour n’être qu’une simple altercation passagère…

Pensaient-ils vraiment que c’est en s’insultant mutuellement qu’ils allaient faire passer leurs idéaux ? C’était un point qui échappait à l’huline. Certes, il était plutôt du genre volage et… serpentin, en quelque sorte, mais quand même… Que répondre à cela ?
On pouvait toujours désarmer la situation avec de l’humour… mais il semblait déjà y avoir de l’hostilité chez la plupart des concernés, au mieux verraient-ils Hélios comme un idiot à ignorer du débat, au pire comme un gêneur provocateur.

Je pourrais leur dire de se détendre, il n’y a pas mort d’homme… mais la plaisanterie passerait mal…

Heureusement, Amarante intervient avant qu’il ne dise une quelconque bêtise. Son discours est brillant, littéralement. Ne sachant que faire d’intelligent, ou d’intelligible, il se contenta donc de faire le pitre.

« Oui ! BRAVOOOO !  » clama-t-il en applaudissant.

Remarquant la mauvaise manie qu’avaient pris Alaeiel et Amarante, il s’attacha à faire de même.

« Beḷḷuḷḷi sāsēj athavā beḷḷuḷḷi sāsēj, adu praśne ! »

thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui  
#119 Envoyé le : samedi 6 février 2021 22:14:35(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,491

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 19 | C : 12 | D : 17
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

27 / 35


Si Darmrok s'attend à une avalanche de reproches divers - dont il fait, du reste, peu de cas - celle-ci ne vient pas de la bretteuse, mais de son inséparable amie. Aussi aimable que sa copine, en fait. Qu'est-ce qu'elles se trouvent l'une l'autre, après tout ? Elles se broutent, c'est pas possible...

A mesure que l'arcaniste crache son fiel, la sympathie - l'affection ? - qu'il avait pu commencer à concevoir à son endroit depuis le soir, près du ruisseau, au cours duquel il lui avait livré ses tourments, s'évanouit rapidement. Mais quelle petite garce... Se dit-il alors qu'il peine à suivre le flot de paroles quasi-ininterrompu. Trop de mots... Trop de bla-bla. Impossible de répondre à tout ça. Tout juste parvient-il a distinguer que, d'après l'arcaniste, son amie bretteuse a été victime d'un sortilège infligeant la peur. Ben voyons...

Relativement insensible aux insultes, mais désappointé par la tournure que prend l'échange, il se renfrogne et renonce à le poursuivre en se disant qu'il ferait mieux de préparer le camp pour le grand feu qu'il projette de faire.

L'intervention inattendue d'Amarante le surprend d'autant plus : non seulement elle utilise moins de mots que d'habitude - et c'est un bienfait car, après la logorrhée qu'il vient de subir, l'esprit du demi-orc n'est pas en état d'en supporter tellement plus, mais elle dit des choses très sensées et très justes... Et cela aussi est nouveau. Darmrok la regarde, les yeux d'abord écarquillés par l'étonnement, puis gagnés par la reconnaissance lorsqu'elle prend sa défense, avant de finir galvanisé par son discours. Car la sylphe, loin d'être la godiche un peu niaise qu'il s'était imaginé au départ, montre une tolérance et une hauteur de vue bien supérieure à ce que les deux elfes ont montré. Pourquoi dit-elle "une elfe et une mage irascible", d'ailleurs ? Peu importe. L'important n'est pas là.

« Ouais, » murmure-t-il, d'abord doucement. « Ouaiiis ! » Repend-t-il avec plus de force, tandis que le chat-qui-parle applaudit. « Ça, c'est parler ! Les mots n'ont pas tellement de valeur en général, mais ceux-là... Ceux-là en ont. Arrêtons de nous balancer de la vaisselle à la tête, ça rime à rien. Profitons de cette victoire, même si... même si... » Le visage de Darmrok s'assombrit aussi vite qu'il s'était illuminé. « J'ai démérité, c'est vrai. Je n'ai pas fait ce que j'aurais du faire. J'aurais du m'occuper de ce balaise, avec son marteau. Thanys et toi vous vous êtes bien battus, mais Mon Seigneur a rien à foutre que j'écrabouille une blondasse en chemise de nuit. C'est pas ça qu'il avait envie de voir. C'est pour ça qu'il n'a pas voulu que je la tue. Après l'honneur qu'il m'a fait, je... » Il prend une grande inspiration, en proie à un tourment intérieur. « J'ai encore du chemin à faire pour me montrer digne de lui, » souffle-t-il, bien résolu à ne pas répéter cette erreur à l'avenir.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Luciole  
#120 Envoyé le : dimanche 7 février 2021 17:09:44(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 1/6
Sorts 1 : 1/5


Le sentiment de colère a fini par refluer, quasiment aussi vite qu’il s’était embrassé… Amaranthe à raison songe t-elle embarrassée. Elle devrait être suffisamment maitresse d’elle même pour laisser couler de simples mots sans en tenir compte. Sans exiger d’autrui plus qu’ils n’en sont capables… Elle n’aurait pas du laisser son estime pour le servant de Gorum lui laisser oublier ce qu’il est. Et surtout il est inadmissible de perdre le contrôle à ce point sur ses émotions. Qu’est ce que ce sera la prochaine fois… ? Une rougeur lui monte aux joues… tandis qu’elle baisse le regard. La sylphe est à la ramasse sur certains points, mais sur d’autres… elle raison.

« Vous avez raison Amaranthe. L’énervement et la colère ne mènent nul part… Merci de me l’avoir rappelé..  » réponds t-elle doucement… Helios applaudit… Lui et la chevalière se ressemblent d’une manière fascinante. La fourrure mise à part. Mais leur tournure d’esprit… il y a quelque chose de très semblable qui se reflète chez l’un qu’elle connaît et chez l’autre qu’elle ne connais pas vraiment. Ils s’entendront bien… Elle hoche la tête. « Profitons de cette victoire oui, c’est la seule chose qui importe.. ça et les nouvelles que vous pourrez avoir de votre ami disparu » Il n’y a cependant pas de sentiment de victoire pour la petite changeline.. Ces dissensions reviendront, elle en a peur. Car ce n’est pas juste une histoire de forme. Enfin… pas aujourd’hui. Et elle n’aurait pas du suivre son impulsion de colère. Le lapsus de la chevalière ne veut peut-être rien dire. Ou peut être qu’il a une signification… Cette victoire a un goût de cendre.

Les taches de couleur sur ses joues ont fini de disparaître. Alaëiel remonte sa capuche. Cela au moins lui servira de leçon à ne pas oublier. Ne pas. Jamais. Céder à ses émotions. Elle doit garder le contrôle sur celles ci. Elle adresse un demi sourire à Hélios.

« Et pour célébrer une victoire, tu n’aurais pas un chant dans ta besace l’Artiste? Quelque chose d'enthousiaste et joyeux... ?  »



Langue : elfique

Un peu plus tard, une voix l’interpelle. Discrètement… mais dans une langue qu’elle déteste au plus profond d’elle même. Alors son pressentiment était bon… Répondre de la même manière ? Ce serait… non. L’utiliser ne peut être une solution… Elle se retourne, adressant à Amaranthe un sourire qui n’a rien de joyeux. Mais puisque celle ci en sait visiblement largement trop, autant être honnête non ? Et qu'elle sait bien que ce qu'elle raconte est plutôt triste en fait. Mais si la sylphe veut la vérité.... soit... D'autant qu'à priori personne n'était suffisamment près pour entendre le contenu de ses paroles.

« J’ignorais que vous compreniez l’aklo mais vous ne devriez pas non plus l’utiliser à la légère. C’est une langue dangereuse. M’énerver était doublement une erreur si elle vous pousse à vous en servir.  »

Constate la mage…

« Mais je ne mentait pas… Vous ne risquez rien de moi. Il n’y a pas besoin d’avoir peur. Et …  »elle hésite, et complète finalement d’une voix douce, parfaitement maîtrisée.«  Si un jour ma volonté finit par céder.. Tinufaë m’a juré qu’elle agirait. Vous voyez, je ne prends pas les choses à la légère. »

Un petit levage de doigt. « Il faut juste que vous évitiez de trop vous attacher à moi ce qui ne devrait pas être trop difficile. Je peut vous faire confiance pour garder le secret ?  »

Modifié par un utilisateur dimanche 7 février 2021 19:42:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<4567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET