Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

4 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : jeudi 12 novembre 2020 21:22:00(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736
6 Pharast 4721, début de matinée - Trônegivre, Orlov

Orlov

Le vent balayait les pavés de granit de la grande cour, le froid était encore mordant à cette période de l'année, mais pour la première fois depuis des mois, il ne charriait aucun flocon. Les tempêtes hivernales étaient fermement derrière vous, et le printemps, timidement, mais sûrement, entrait en scène. Les congères encombraient encore le coin des rues, et une partie des toitures et des ruines d'Orlov, mais la neige allait achever de fondre dans les prochains jours. Les eaux du port étaient déjà libérés, et loin au dessus de vous, la flamme blanche de la tour-phare du palais étincelait dans le ciel clair.

Il était rare que la cour du palais soit le théâtre d'autant activité. Votre petit groupe était arrivé tôt, alors que le soleil était encore en train de passer l'horizon derrière les Murs de l'Hiver, mais à présent la cour est pleine d'aventuriers, tous "lames" de la Guilde de l'Acier Trempé. Vous êtes parmi les moins expérimentés, même vous repérez tout de même des visages connus dans la foule: la chevelure rousse de Luava l'Embrasée, en grande discussion avec le reste de son équipe - à se demander si elle fait équipe avec des gnomes et des halflings pour éviter d'être la plus petite - et la voix enthousiaste de Mikhaileva, clairement audible par dessus le brouhaha de la foule, Karina l'alchimiste en grande discussion avec Aedia de Bois-Brillant, et Velen, balayant la foule du regard en s'appuyant sur la hampe de sa hache de bataille.

Alors que vous commencez à vous demander quand l'annonce du Prince est censée avoir lieu, les conversations se taisent, et les portes du palais s'ouvrent avec un léger grincement. Deux clairons retentissent, leur timbre annonçant l'entrée du Prince Aleksandr Voronin, premier du nom, de la Maison Voronin d'Orlov. Un homme solidement bâti, portant une armure cérémonielle, mais pratique, d'acier brillant sous le soleil du matin. Sa cape bordée de fourrure complète l'allure solenelle déjà conférée par ses traits sévères, et son regard perçant.

A ses côtés, deux membres des Serebryaniki, la garde princière d'Orlov, dans leur armure réhaussée d'argent, lances au poing, sabre au côté, surveillaient la foule clairsemée d'un regard vigilant, impénétrables derrière leurs casques.

Plus discrète mais tout aussi vigilante, Taisa Voronina, princesse d'Orlov, accompagnait son frère. Elle avait délaissé les tons rouges qui apportaient une touche flamboyante à la tenue de son frère, préférant des tons bleu sombres, gris, et noir. Mais l'intensité de son regard, malgré son allure un peu nonchalante, trahissait qu'elle était elle aussi aux aguets. Mais surtout, elle sondait les aventuriers, comme si elle jaugeait à qui elle allait avoir à faire.



Lorsque le silence fut retombé, le prince prit un instant avant de s'adresser aux lames de la Guilde d'une voix profonde, empreinte d'autorité.
« Citoyens d'Orlov! Braves aventuriers! Fiers membres de la Guilde de l'Acier Trempé. Je vous remercie d'être venu si nombreux pour répondre à mon appel. Je ne doute pas qu'il y a eu de nombreuses rumeurs sur la nature du projet que j'ai construit avec l'aide d'Atka, maîtresse de la guilde. Permettez moi de vous rassurer: je vais répondre à vos questions.

Vous êtes ici pour changer le future de Iobaria, et celui d'Orlov! Vous êtes ici, parce que j'ai besoin de vous pour être le faire de lance de l'avenir de ce pays! Pour être ceux qui lui rendront sa gloire passé, et en feront une terre où de nouveau nous pourrons aller de l'avant! Iobaria fut grande, et elle fut une terre que nombre de nos ancêtres appelaient la leur. J'entends lui restaurer cette grander, et en faire une terre d'accueil pour tout ceux qui n'ont plus d'endroit qui puisse les accueillir. J'ai déjà commencé ici même, à Orlov. Je ne doute pas que certains d'entre vous ne soient pas nés entre ces murs, mais cette cité est autant la votre que ceux dont les ancêtres ont élevé le premier bâtiment sur ces côtes.

C'est pour aider ceux qui cherchent cette terre d'accueil, et pour restaurer ce que fut Iobaria que j'ai l'honneur de vous annoncer que je lance aujourd'hui un grand projet d'exploration. Chacune des équipes volontaires parmi vous se verra assigner une région à explorer. Votre tâche sera de remettre la carte de la région à jour, et de vous assurer qu'elle soit assez sécurisée pour que les colons qui vous suivrons puissent s'y installer. Vous serez compensés pour vos efforts, bien sûr, et pourrez également conserver le butin de vos explorations.

Une fois votre exploration achevée, j'ai une offre pour chacun d'entre vous: un titre, et les terres qui l'accompagnent, dans les régions que vous aurez arraché à la sauvagerie. Si vous préférez refuser, libre à vous...mais je considère cette mission comme l'occasion de prouver votre valeur, et j'aurais besoin de gens de talents pour m'aider à guider Iobaria dans la bonne direction. Saisirez vous cette occasion? Si vous êtes là, je l'espère. »




Concluant son discours, le Prince vous salua d'un signe de tête, se mettant en retrait pour laisser la parole à sa soeur. Cette dernière adressa un sourire à l'assemblée, qui désormais murmurait à voix basse sur les opportunités qui étaient offertes et sur les meilleurs endroit où se rendre, sur les possibilités que ce projet d'exploration leur offrait.
« Merci à tous d'avoir répondu à notre appel. Pour ceux d'entre vous qui ne me connaissent pas, je suis la princesse Taisa Voronina, et je suis en charge du projet d'exploration et de colonisation de Iobaria. Ce qui signifie que vous serez en relation directe avec moi sur le sujet. Ceux d'entre vous qui préféreraient abandonner ce projet, l'heure est venu de quitter ces lieux. Pour les autres, nous allons pouvoir choisir votre destination et discuter des détails de votre mission. Mais il sera plus simple de le faire en tête à tête avec chaque équipe...et plutôt que de vous laisser patienter dans le froid, j'ai ordonné aux cuisines de préparer une collation. Je suis certaine que ça rendra l'attente plus tolérable. Un des serviteurs du palais vous montrera le chemin. Je vous ferai mander dans l'ordre dans lequel vous êtes arrivés au palais. »

Alors que le serviteur en question commençait déjà à guider les aventuriers en effervescence vers une des salles de banquet du palais, Taisa lança à l'adresse d'un des deux groupes présents avant vous sur place.
« Les Chevaliers de l'Hiver, suivez moi, je vous prie. On va commencer par vous. »



Taisa n'avait pas menti: l'attente était définitivement plus agréable à l'intérieur, dans l'un des halls du palais, autour d'un feu grondant dans l'âtre, une chope de bière, d'hydromel, ou un gobelet de thé à la main, partageant une miche de pain, du fromage et du lard. Et l'attente fut courte, surtout: à peine avez vous eu le temps de vous restaurer - votre premier repas depuis l'aube, après tout - qu'un serviteur portant la livrée argent et outremer des Voronin vint à votre rencontre, pour vous guider jusqu'à la princesse.



Le palais titanesque vous désorienta un peu, mais votre guide savait ce qu'il faisait, et en quelques minutes seulement, vous entrez dans la salle des cartes de la princesse Taisa Voronina. Celle-ci, ainsi qu'une demi-elfe élégamment vêtue, étaient penchées sur une grande carte de Iobaria, peinte sur une table gravée apparemment très ancienne. La peinture n'avait pas été refaite depuis longtemps, mais elle détaillait tout de même clairement l'ensemble du pays, vous donnant pour la première fois une vision d'ensemble de ce qui avait été l'Empire de Iobaria.

La princesse vous sourit à votre entrée, chaleureuse.
« Entrez, entrez, je vous en prie! Soyez les bienvenus. Je...n'ai pas vos noms en tête, je crains de ne pas connaître toutes les lames de la guilde. Princesse Taisa Voronina, ce que vous savez déjà...j'ai été aventurière étant plus jeune également, aussi, je suppose que vous préférez ne pas vous attarder trop longtemps sur les mondanités. Je vous présente également celle qui représente notre soutien financier et logistique dans cette entreprise. »



La demi-elfe leva les yeux de son livre de compte avec un sourire.
« Bonjour à tous! Je suis Saskia, je représente HCLI, une compagnie de transport et de logistique. Nous sommes associés à leurs Altesses Princières dans ce projet d'exploration et de colonisation. Enchantée de faire votre connaissance. »

La princesse lui lança un regard faussement noir.
« Je vous ai déjà dis de ne pas faire autant de civilité, Saskia...appelez moi Taisa, ce sera plus simple. »

Se tournant de nouveau vers votre groupe, Taisa reprends.
« Je suppose que vous avez une foule de question, mais avant tout, pourriez vous faire les présentations? Je crains que vous n'ayez l'avantage en ce domaine. »

Modifié par un utilisateur dimanche 13 décembre 2020 20:47:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Hikari  
#2 Envoyé le : lundi 14 décembre 2020 16:26:28(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



Thème de Lyuka

En cette belle matinée printanière, Lyuka était anxieuse. Stressée de son paraître, impatiente d’en savoir davantage sur l’appel du Prince, oppressée à l’idée de rencontrer ce dernier en personne… Tant de choses pouvaient dépendre de ce moment… La tengu albinos trépignait sur place. Pour l'heure, elle consacrait peu d'importance à ses compagnons venus avec elle, un comportement qui ne lui ressemblait pas. Excitée par ce jour, elle n’avait que trop peu dormi et cela aurait pu se voir à ses larges cernes si son plumage n’était pas là pour en atténuer l’intensité. Elle était venue vêtue d’une robe simple mais propre, bleutée pour la couleur principale, s’accordant avec ses tatouages faciaux, mais présentant des manches longues de couleur sombre, une petite touche dédiée à sa patronne. Elle n’arrêtait pas de tripoter frénétiquement les lacets tenant sa poitrine, trop serrée, sous la pression qu’elle s’imposait à elle-même.

A ses côtés se tenait une seconde tengu, bien plus calme et plus svelte, hautaine et distinguée. Ses plumes noires la distinguaient aisément de Lyuka, et la sophistication de sa tenue creusait davantage l’écart. Une longue robe pourpre laissant dévoiler son décolleté ainsi qu’une jambe nue, accompagnée de quelques accessoires dorés -dont un splendide masque taillé sur mesure- et de divers bijoux fantaisie. Ses yeux, son bec, ses serres… tout chez elle transpirait le surnaturel à plein nez. Elle se tenait bien droite et semblait presque immobile, seul son regard s’agitait d’une personne à l’autre, analysant chaque autre potentiel membre de l’expédition à venir.

« Lyuka, cessez de vous agiter, vous allez attirer l’attention sur vous. »

« Ce truc me serre, j’ai l’impression d’être un saucisson ! »
Soupire… « Vous êtes très bien, et vous avez toutes vos raisons d’être ici.
Même Dame Praskovya vous a conseillé de venir. Arrêtez de vous inquiéter.  »

« Oui mais… »
« Il suffit. Le Prince va commencer son discours.  »


Si l’on avait dit à quelqu’un que Shesterni était un familier, on aurait pu susciter la surprise. S’il on précisait qu’elle était celle de Lyuka, et non l’inverse, on aurait probablement provoqué de l’hilarité. Et si l’on ajoutait qu’elle était une partie de la tengu albinos, et qu’elles ne formaient en réalité qu’une seule et même entité… ce serait probablement du déni qui aurait été engendré.




Elles écoutèrent le discours du Prince et de sa sœur avec la plus grande attention. Les yeux mauves de Lyuka brillaient d’excitation tandis que ceux de Shesterni ne trahissaient pas la moindre émotion, seulement du sérieux. Lyuka acquiesçait de temps à autre, enthousiasmée par le projet du Prince. Explorer, sécurisé et coloniser donc… Un projet des plus intéressants. Et la promesse d’un titre de noblesse… intérieurement, cette perspective faisait sans doute baver Lyuka. La jeune sorcière s’imaginait déjà, à la tête d’un manoir monté sur d’immenses jambes articulées, se déplaçant au sein de son domaine. Elle avait définitivement bien fait de venir à cette rencontre. C’était l’occasion de sa vie ! Elle fut rappelée à la réalité par un coup de coude de Shesterni, laquelle lui fit signe de la suivre vers la salle de banquet désignée par le serviteur des lieux.

Le temps qu’elles y passèrent, s’il était court, sembla paraître une éternité aux yeux de Lyuka. Socialement peu à l’aise, pour l’heure, elle évitait de boire ou de manger, de peur d’être ballonnée ou d’en avoir plein les dents lorsque serait venu son tour. Heureusement que Shesterni était à ses côtés en ce moment décisif.




Lorsque leur tour fut venu d’entrer dans la salle des cartes, pièce où, selon Lyuka, son avenir se dessinerait, elle fut tout de suite obnubilée par la magnificence des lieux… enfin, selon ses critères.
Shesterni s’inclina poliment devant la princesse et s’assura du coin de l’œil que Lyuka faisait de même, cette dernière étant facilement tête-en-l’air dans ce genre de situations. Lorsque fut venu le moment de parler, Shesterni laissa la parole à Lyuka, lui indiquant d’un signe de tête qu’elle n’allait pas les présenter à sa place.

« Tout le plaisir est pour nous Princesse Taisa et dame Saskia…
Pour ma part, je suis Lyuka von Valentinovna, étudiante en arts ésotériques, en histoire iobarienne et en ingénierie. Je serai heureu… honorée de mettre mes compétences à votre service dans cette entreprise.  »
conclue-t-elle, mimant une légère révérence de la tête.

Derrière elle, Shesterni prit la parole, une main sur la poitrine, s’exprimant d’un ton amical mais beaucoup plus calme.

« Shesterni. Même affinités et même passions. Honneur partagé également.
La Guilde de l'Acier trempé est ravie de vous prêter assistance, Princesse Voronina, dame Saskia. »

Modifié par un utilisateur lundi 14 décembre 2020 20:43:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#3 Envoyé le : mardi 15 décembre 2020 23:45:32(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
Une jeune tieffeline charismatique habillée dans une robe simple et élégante salua à son tour les deux nouvelles employeuses du groupe.

« Votre Altesse... Dame Saskia... Nous appartenons tous à une équipe plutôt orientée vers la magie. Nous sommes le Cercle des Nornes Si tout le monde est ok. » dit Runa d'une voix claire en inclinant la tête avec respect.

« Je suis Runa de la Maison Normagoth. Je suis la petite fille du Boyar Viggo. Comme mes camarades, j'étudie mais surtout l'étiquette, les lois et la politique. J'ai grande hâte de mettre mes talents d'organisation et de négociation au profit de ce projet... » ajouta l'ensorceleuse avec un charmant sourire.

Elle avait choisi de taire sa pratique des arts occultes qui lui venait principalement de son sang tieffelin. Elle savait que le nom de sa famille était connue de la Princesse et ne voulait pas en rajouter à la réputation "sulfureuse" de sa famille.

Modifié par un utilisateur mardi 15 décembre 2020 23:54:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline zadir  
#4 Envoyé le : mercredi 16 décembre 2020 12:26:11(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Jade

Second souffle 1/R
Sursaut 0/R
Perception +10

38 / 38

Le vent frais d'une fin d'hiver et les pâles rayons du soleil printanier sont d'ordinaire source de plaisir et de sérénité pour Jade. Mais pas aujourd'hui. Il y avait du monde, beaucoup de monde, trop de monde.
Elle était à la fois excitée par les raisons du regroupement de toutes ces personnes mais également stressée par ce même regroupement.
Bien qu'étant de nature calme et reposée, Jade n'arrivait pas à rester sur place. Elle bougeait, regardait autour d'elle; elle était bien agitée.
Elle repéra quelques les Lames connues de la guilde, et se demanda si elle avait réellement sa place ici.

Le discours du Prince était clair, bien qu'un peu trop pompeux pour Jade. Celui de sa sœur était bien plus concis.
Le projet princier était une opportunité à saisir. Et parcourir les étendus sauvages était bien plus vivable que la vie en ville.


Une fois leur tour arrivé, elle suivit le mouvement pour rencontrer la Princesse. Elle regarda rapidement les autres, et constata qu'elle aurait pu faire un effort vestimentaire. Elle n'était pas mal habillée, mais cela aurait pu être mieux.
Ses vêtements vert foncé et marron, un peu trop grands pour son gabarit, n'étaient pas des plus gracieux. Et son feuillage portait encore les traces de l'hiver; rabougri et d'un vert maussade.

Elle ne parla pas la première, car l'étiquette était une chose étrange pour elle. Elle écoute attentivement et lorsqu'elle s'exprima, elle essaya de ne pas commette d'impair.
« Altesse, Dame. » Elle s'inclina de façon maladroite, suffisamment à son goût mais probablement pas assez. « Je m'appelle Jade. Je sers le Père du Ciel, la nature sauvage est mon domaine de prédilection. »
thanks 1 utilisateur a remercié zadir pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#5 Envoyé le : mercredi 16 décembre 2020 23:42:03(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364

Enfin ! Nous y étions. Cela faisait des jours, des semaines pour ne pas dire des mois que j'attendais ce jour avec plus d'impatience à chaque nuit passée... On en avait passé du temps a se demander ce qui, dans les rumeurs, était sérieux, a nous demander ou nous allions décider d'aller... A rêver d'aventure et de richesse...

Bon. On aurait probablement des engelures avant la richesse mais là n'était pas la question. Notre petit groupe avait du potentiel même s'il fallait bien admettre que nous n'avions guère d’expérience comparé aux autres... Ce matin, alors que tout le monde est rassemblé dans la cours du palais ce fait est encore plus sensible... Mais ce n'est pas bien grave. Il faut bien commencer quelque part et aucun d'eux n'a jamais eu d'occasion pareille à celle-ci...

L'arrivée du prince achève de donner du corps à cette expédition... Et lorsque sa voix retombe il n'y a plus aucun doute : nous sommes à l'aube d'une nouvelle erre... D'une nouvelle erre dont le cercle des Nornes sera l'un des Grands Noms. Je ne fais aucun effort pour dissimuler le sourire sur mes lèvres et l'excitation qui me traverse : je me sent comme une gosse a qui attend de pouvoir aller faire du patin sur le lac pour la première fois de l’hiver... Oui bon. Maman dirait que je suis encore une gosse mais... Je sent dans mes tripes que ce départ sera le bon.

Ils parlent bien les bougres. Bon. Encore plus probablement, ils ont bien préparé leurs discours. Mais la n'est pas la question... Mon esprit divague... Un titre ? En toute franchise je n'y avais pas vraiment cru... Ou du moins j'avais songé que ça ne concernerait qu'un ou deux groupes... Pas tous ceux qui sauraient arracher un fragment d'Iobarie à la sauvagerie de l’hiver...

Bon d'un autre côté n'importe qui peut se proclamer roi de son lopin de terre s'il n'y a personne a des milles à la ronde... ça ne leur coûte probablement pas tellement...




La collation, et surtout la boisson chaude (je ne touche pas a l'alcool pour être certaine de garder la tête claire), me fait presque regretter que nous ne soyons arrivés aussi tôt... D'un autre côté, ceux qui annonceront en dernier l'endroit qu'ils escomptent explorer devront de contenter des restes. Lorsque nous sommes appelés, je suis en train de donner une tranche de lard à Fanya... Cette gloutonne la fait disparaître vivement ce qu'il reste avant que je n'ai fait deux pas...

C'est en suivant le serviteur à travers les couloirs du palais que je réalise que je n'ai même pas profité de la foule pour récolter quelques piécettes... Le début d'une nouvelle époque... Mais je m’effraie un peu quand même. Que je me retienne est une chose... Mais que ça ne m'aie même pas traversé l'esprit ? Comme quoi la vie d'aventurière a fini par modifier mes réflexes les plus profondément ancrés.

Lorsqu'on arrive enfin, je découvre une princesse bien plus accessible que celle a laquelle je m'étais attendue... Et une demis-elfe protocolaire. La représentante d'HCIL... Probablement l’entité avec laquelle je me sent la moins à mon aise dans cette histoire.

Viens donc le temps de se présenter... Lyuka se lance, bientôt imitée par Runa puis Jade... Chacune laissant son caractère transparaître dans les quelques mots prononcé. C'est donc tout naturellement que je prend la suite avec une légère inclinaison :

« Princesse Tassia... Saskia... Enchantée. Syvis Cerendae. Je met ma lame et mes outils au service de cette expédition... »

Et puisque les détails de la bienséance ne semblent pas particulièrement lui tenir à cœur, j'enchaine donc le plus naturellement du monde :

« Je dois bien admettre avoir pensé a de nombreuses questions mais celle qui domine concerne la destination... Serons-nous libre de son choix ? Il faut bien admettre que nous avons déjà un peu évoqué le sujet entre nous mais ignorions... et bien les détails. Et certaines destinations qui nous avaient semblé judicieuses ne le sont peut-être pas tellement...

En tout cas, je suppose qu'il serrait préférable que nous ne nous marchions pas trop sur les pieds avec les autres groupes... »


Je laisse ma phrase en suspend pour la même raison que celle qui m'avait poussé a tout de même donner son titre à la princesse : trop de prudence vaut mieux que pas assez et pour l'instant il me semble préférable de ne pas être... et bien trop bavarde. Voilà que j'avais commencé à laisser le stress prendre le contrôle de ma langue et la faire courir sans raison...

Modifié par un utilisateur mercredi 16 décembre 2020 23:44:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Online Luciole  
#6 Envoyé le : jeudi 17 décembre 2020 00:06:07(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirais.


Je me suis levée bien avant que les premiers rayons du soleil n'effleurent l'horizon. Malgré le début du printemps dans la petite chambre que je loue désormais, le feu est mort depuis longtemps dans l'âtre mais je me force à sortir de la couverture. Il fait beaucoup trop froids mais je ne traine pas et une toilette rapide à l'eau glaciale du seau -qui n'a pas gelée cette semaine- achève si besoin de me réveiller... Inutile de remettre une buche, de toute manière je ne reviendrais probablement pas de la journée. Ces lieux ne me servent qu'à dormir et à y ranger les quelques biens que je possède désormais. Le loyer est à l'avenant. Ce n'est pas si mal l'été. L'hiver... j'ai connu pire. De toute manière, ce n'est pas comme si j'avais le choix.

Il fait encore nuit lorsque je me fraye un chemin à travers les congères. J'ai les pieds au chaud et je veille à éviter les endroits à la neige qui commence à fondre à reformé des plaques de givre à la faveur de la nuit. Je n'y pense même plus tant c'est instinctif. Mieux vaut arriver largement en avance, c'est un point sur lequel nous nous accordons avec les membres de notre petit groupe... La grande cour a ses pavés encore gelé, et j'accueille avec un bonheur intérieur les premiers rayons qui dépassent des Murs de l'Hiver. Je rejoint les filles, à moitié cachée par mon chaud manteau. Comment font elles pour ne pas se geler ? Un truc de riches, sans doute. Mais même si j'ai bien l'impression de ne pas être à ma place parmi elles, elles m'ont tout de même accueillies. Et semblent me considérer comme l'une des leurs.

Je me doute bien que ça ne va pas si loin. Mais j'apprécie leur intention. Vraiment. Je ne le montre pas trop. Je ne sait pas comment le montrer. Elles se sont faites pimpantes. Tant pis si je fait plus sauvage. Plus... populaire... Tant pis, ça me corresponds mieux après tout. Sauf Jade. Mais Jade est un cas à part après tout. Probablement la plus innocente et la plus attachante de nous.

Alors quand les Voronin approchent, j'écoute leur discours, ne pouvant m'empêcher de songer qu'avant de conquérir le reste de ces terres perdues et dévastées qui nous entourent, il pourrait être bon de s'occuper de ceux qui y grandissent. Cette cité est la mienne, est ma Mère plus que quiconque autre n'a droit d'en porter le titre et je revendique la connaitre au moins aussi bien que ces Altesses. Mais je sais que derrière son visage étincelant, des pants entiers de sa robe ne sont que lambeaux. Combien de corps bleuis seront retrouvés lorsque les congères auront finis de fondre...

Je ne dit rien... Le projet est intéressant. Un titre, une nouvelle vie... Ce ne sont que des mots mais... L'occasion de démarrer quelque chose. A partir de zeros... Un regard à mes compagnes dont les prunelles semblent briller. L'idée leur plait.



Les couloirs défilent sous nos pieds. Il fait bien plus chaud et le pain n'a pas été perdu. La princesse elle même nous reçoit. Je ne sais pas comment l'interpréter. Sommes nous vraiment à la hauteur d'une telle attention...? Mes yeux glissent d'un bord à l'autre de la pièce détaillant les cartes et les tapis. Je n'imaginais pas que la Iobaria ai pu être aussi grande ! Même si les cartes que j'avais pu voir parfois, seules de petites portions y étaient représentées.

Je ne sais pas non plus comment prendre pareille chaleur. Elle utilise la carte de la proximité, mais c'est une princesse. Elle n'a rien à voir avec nous. Elle a du voir nos cornes et nos différences. Comment peut elle vraiment y croire...? La familiarité me déstabilise même si je tente de ne pas le montrer. Lyuka, Runa et Syvis semblent parfaitement à leur aise. Heureusement Jade me rassure en me rappelant que je ne suis pas la seule à sentir au plus profond de moi que ce n'est pas mon monde. Mais je refuse de baisser les yeux. Elle a eut la chance de bien naitre, c'est tout.

Alors, en dernière je fini par répondre, repoussant d'un geste farouche une mèche de ma tignasse blanche qui s'est échappée.

« On m'appelle Belette. » Et je la défie de faire le moindre commentaire sur mon nom qui me semble tout aussi ridicule que ma présence sur ses tapis. « Je veille à ce qu'elles restent toutes en vie au sein du Cercle. Et ce, même quand elles font des efforts pour obtenir l'effet inverse. »

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : samedi 19 décembre 2020 17:13:05(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

L'Aube d'une nouvelle Iobaria


Taïsa salua chacune des aventurières avec un signe de tête et un sourire, poursuivant son attitude décidément informelle. Elle sourit en entendant leur nom.
« Le Cercle des Nornes, hein...? Avec un tel nom, je ne peux qu'espérer que le destin vous soit favorable. Vous me rappelez ma jeunesse...je sais reconnaître le potentiel quand je le vois. »

Elle profita aussi des salutations pour adresser quelques mots à chacun.
« Maîtresse Valentinovna, Maîtresse Shesterni, je ne doute pas que vous soyez capables. Vous faites partie du chapitre de l'Equinoxe, si je ne me trompe pas...? Une connaissance de l'histoire de Iobaria vous sera sans doute des plus utiles: quelle que soit la région que vous choisissiez, je ne doute pas que vous tomberez sur les ruines de l'Ancienne Iobaria. »

Elle salua Runa avec un peu plus de formalisme, posant une main sur sa poitrine et s'inclinant légèrement.
« Dame Runa...c'est un honneur de vous compter à nos côtés. Je sais que les Normagoth ont traversé des périodes difficiles suite aux réformes de mon frère, mais je suis heuseuse que ces mêmes réformes vous donnent l'opportunité de reprendre la juste place de votre famille parmi les pairs de cette cité. »

L'allure de Jade semblait avoir retenu la curiosité de Taisa.
« Oh....il est rare de voir une leshy dans les murs de la cité. Soyez la bienvenue, Jade. Puissent le Père du Ciel vous accompagner sur cette voie. Quand à la nature, je pense que vous en aurez tout votre saoul. »

La présentaiton de Belette la fit sourire, un sourire en coin, espiègle.
« Oh, je n'en doute pas. Je pense que vous aurez de quoi faire. Mais n'oubliez pas que vos camarades sont là pour vous, tout autant que vous êtes là pour elle. »

Elle revint ensuite à Syvis.
« Enchantée également, Syvis. Pour répondre à votre question, oui. Ou presque. Je m'explique... »

Taïsa Voronina se pencha sur la grande carte de Iobaria, indiquant une région au Sud d'Orlov, près des Hautes Terres Syrzemiennes.
« Les deux groupes qui vous ont précédé ont choisi la région immédiatement au Nord Ouest des Hautes Terres Syrzemiennes, et le Nord des collines de Nomen. En dehors de cette zone, vous êtes libre de votre choix. Notez tout de même que la côte de la Mer de Castrovin, sur la limite Sud de Iobaria, est un peu plus habitée...et les autorités de Kridorn et Mirnbay ne sont pas exactement enthousiasmées par notre projet.

Avant que vous ne vous décidiez, cependant, je devrais peut être vous en dire plus sur les conditions matérielles...mais je vais laisser Saskia s'en charger. HCLI s'occupe de la logistique, après tout. »



Saskia sourit, amusée.
« Vous me faites trop d'honneur, Princesse Taïsa...nous ne faisons qu'apporter notre soutien à un projet ambitieux en lequel nous avons confiance. Bonjour à toutes, un honneur de faire votre connaissance! Appelez moi Saskia. Je suis la représentante de HCLI...ah, mais la Princesse m'a déjà présenté... »

Elle feuilleta quelques une des pages de son carnet.
« Pour résumer notre rôle là dedans...nous vous fournirons des provisions de départ, une bête de somme pour que vous puissiez transporter votre matériel, ainsi que du matériel de base, dans des limites raisonnables. Pour faire simple, listez ce dont vous avez besoin et je vous dirais ce que je peux faire.

Par ailleurs, en dehors de ce soutien de départ, nous vous remettrons deux Amulettes Messagères. Elle peuvent prendre la forme d'une chouette, et n'ont pas besoin de repos: elles sont paramétrées pour revenir jusqu'à moi, et ainsi vous permettrons d'échanger des nouvelles relativement rapidement avec Orlov, si vous avez un rapport à faire, ou pour signaler que vous avez sécurisé un lieu pour les premiers colons.

Le reste vous concerne moins, mais nous nous occuperons également d'escorter et de transporter les colons jusqu'au lieu que vous nous désignerez...ce ne sera pas faisable avant l'été, cependant....Je crois que j'ai couvert l'essentiel, mais je suis à votre disposition si vous avez des questions. »



Taïsa reprit.
« Autre point qui vous intéressera...j'ai contacté des guides expérimentés, qui pourront vous aider à vous repérer et à atteindre votre destination. Le guide dépendant de la région, il nous rejoindra une fois que vous aurez choisi une région qui vous convienne. D'autres questions? »



Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#8 Envoyé le : samedi 19 décembre 2020 21:54:53(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
Runa accepta les paroles de la princesse d'un signe de tête.

« J'ai plusieurs questions si vous le permettez :
- Comment déterminez-vous qu'une zone est acceptable pour les colons ?
- De quel type de colons parlons-nous ? Est-ce une colonie agricole ? Une colonie pénale où nous devons surveiller les détenus ?
- Comment devrions-nous traiter les populations indigènes ?
- Outre l'exploration et la colonisation, y a t'il des points sur lesquels nous devrions être vigilant ? Orlov recherche t'elle des ressources particulières que nous devrions rechercher ? »
demanda Runa, qui ne pouvait s'empêcher d'examiner les détails de la mission.

Modifié par un utilisateur samedi 19 décembre 2020 21:55:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#9 Envoyé le : dimanche 20 décembre 2020 19:33:28(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



A la présentation de chacune, Lyuka se détendit. Ses compagnonnes étaient d’une grande efficacité pour lui redonner tous ses moyens. Le professionnalisme de Runa, l’élégante simplicité de Jade ainsi que le franc-parler de Syvis et de Bel lui redonnèrent du courage au ventre.

Machinalement, sous le stress d’être en si haute compagnie, l’albinos se frotta le bec, un tic qu’elle trainait depuis l’enfance à chaque fois qu’elle réfléchissait. Les questions de Syvis et de Runa étaient pertinentes, aussi souhaitait-elle rajouter sa pierre au cairn. Elle ne souhaitait pas le montrer, du moins pas plus que de raison, mais l’idée d’un titre de noblesse ainsi que la gloire que celui-ci lui apporterait l’obnubilait. Aux compliments de Taïsa, Lyuka se mis à rougir. En si haut lieu, elle était connue ? C’était impensable pour la gamine des rues qu’elle fut ! Bon sang, si seulement Katerina avait pu entendre ça ! Elle avait dû le rêver, ce n’était pas possible autrement… mais elle se sentait immensément fière.

« TOUT… tout à fait Princesse ! Ma sœur et moi faisons partie du Chapitre, mais je n’en suis qu’une modeste praticienne de premier ordre.
Je suis ravie que mes connaissances puissent vous être utiles…
Pardonnez-nous de vous ensevelir de questions… mais j’en ai quelques-unes, moi aussi. Durant son discours, le Prince d’Orlov votre frère a fait allusion à un titre de noblesse ainsi qu’à une parcelle de terre en cas de réussite de cette mission. Doit-on en conclure que ces colons seront amenés à devenir nos gens ? Cette terre, étant située en région sauvage, on pourra l’étendre, si l’occasion se présente ?  »



Shesterni lança un petit regard en coin à Lyuka, sensiblement satisfaite. Pas parfaitement, mais sensiblement.

« Ce que ma consœur souhaite vous demander, c’est surtout "dans quelles mesures avons-nous autorité pour nous étendre" ?
Une autre question, Princesse. Comme vous l’avez souligné, il est probable que nous découvrions des ruines de l’Ancienne Iobaria.
Nous pourrions y trouver diverses reliques, qu’il s’agisse de biens matériels ou mieux encore, de savoir.
Si tel est le cas, disposerons-nous de son contenu ? Quelles sont vos consignes dans ce cas de figure ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 20 décembre 2020 19:35:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Luciole  
#10 Envoyé le : dimanche 20 décembre 2020 21:39:31(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Pour un temps d'amour
Tant de haine en retour


Il y a le monde dans lequel vivait Taïsa, et celui dans lequel moi je vit et si je ne doute pas que la Princesse ne souhaite que se montrer courtoise, je me retient de laisser paraitre sur mes lèvres ou mes traits la rebuffade qui y fleurirait spontanément. Tout comme je retient le reniflement narquois qui me vient au cœur.

Oui, bien sur, il est normal qu'elle ai entendu parler de mes compagnes. Après tout, pour ce qui était de Runa et Lyuka... elles avaient de bien beaux noms avec ce qu'il y avait de ronflant pour appartenir aux mêmes cercles dorés. Et l'éducation et les relations qui allaient avec... Oui, de la connivence avec elles, je peut le comprendre. Aisément même. La même culture, la même aisance et ambitions... Même Syvis... Ou Jade dont les congeneres sont rarements vus peut eveiller son interet...
Mais de quel droit se comparait elle à moi!?! Elle a une multitude de droits, mais celui là je ne le lui reconnait pas.

C'était bien des riches ça, de jouer à faire ami-ami et donner des conseils moraux. Elle se voyait en elles quand elle était plus jeune...? Ouais ben surement pas à ma place alors. Désolée Princesse, vous êtes sans doute, surement quelqu'un de très bien, je n'en doute pas. Mais vous n'êtes pas moi pour me faire la leçon sur ce que je devrais éprouver... et vous pouvez garder votre paternalisme et votre sourire pseudo complice pour d'autres sur qui il marchera mieux.

Je n'en dit rien. Je sais quel est ma place et elle n'est pas à pouvoir répliquer. Je n'ai pas ce privilège et si elle veut jouer la proximité, je n'ai pas le droit de l'en empêcher quand bien même je la trouve déplacée. Elle n'en a probablement même pas conscience et veux juste bien faire. Dommage pour elle, je n'ai pas d'ancêtres canins. Je hoche la tête, sans baisser les yeux, me contentant de repondre simplement.

« Je n'en doute pas.  »

Je me retient de soupirer devant la rougeur bien trop visible sur les traits de mon aviaire compagne. Il ne fallait pas croire les flatteries. C'était... trop facile ! Au moins ses questions et celles de Runa sont pertinentes. Sauf pour la colonie pénitentiaire... Tsss avaient elles écouté au moins le discours des Voronins. Ils voulaient pouvoir y installer tous les nouveaux arrivants en Iobarie et lui redonner sa grandeur, toussa... C'était pas avec des forçat qu'on y arrivait. Et puis personnellement, je ne me sent pas l'âme d'un maton.

Et... j'hésite à me taire, mais... quelques points me chagrinent. Ce n'est cependant pas à la princesse que je m'adresse mais bien à celle qui à l'air d'être là pour la logistique.

« Ces amulettes, elles sont à usage uniques ou réutilisables...? Et si elles sont réutilisables, il faut en garder une avec nous pour que l'autre sache où nous trouver, ou un quelconque objet leur servant de point de repère...?  »

Si c'était de l'usage unique et mono sens, il faudrait les garder pour signaler que les lieux étaient sécurisés.

« Ah et... Si des colons ne peuvent commencer à voyager vers nous qu'à l'été prochain au mieux, le temps qu'ils arrivent ce sera trop tard pour les moindres semailles. Je suppose qu'ils arriveront avec suffisamment de provision pour tenir un automne puis un hiver au milieu de nul part...?  »

Navrée d'être bassement terre à terre.

Modifié par un utilisateur dimanche 20 décembre 2020 21:40:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : dimanche 20 décembre 2020 22:26:56(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

L'Aube d'une nouvelle Iobaria


La princesse écouta attentivement leurs questions, et ne laissa pas paraître de réaction particulière à la réponse de Bel, même si son regard se troubla une fraction de seconde. Sentant cependant que les aventurières avaient hâte d'en savoir plus, aussi ne perdit elle pas de temps à répondre à leurs questions.
« Je vois que vous savez ce que vous voulez! Je savais qu'il serait plus simple de répondre à vos interrogations plutôt que de me perdre dans un long exposé.

Je vous rassure tout de suite, ce n'est pas une colonie pénitentiaire: les colons seront des volontaires. Le principe fonctionne d'ailleurs un peu comme pour vous: des terres sur lesquelles s'installer.

Nous ne déterminons pas quelle région est colonisable...vous le faites. Mais en nous fiant aux archives, toutes les régions que nous avons délimité ont déjà été colonisées par le passé, il y a donc du potentiel.

Nous n'avons pas pré-établi de protocole pour les populations indigènes...C'est quelque chose pour lequel nous vous faisons confiance. Cependant, vous avez autorité pour proposer aux communautés qui pourraient occuper une partie de ces terres de rejoindre la principauté. Cela signifie se conformer à nos lois, mais en échange bénéficier de notre assistance et protection si nécessaire.
Cela vaut aussi pour votre futur titre: de fait, vous serez vassaux du Prince, mais largement autonomes par ailleurs.

Quand aux ressources que vous pourrez trouver...et bien, elles formeront peut être la base de votre future richesse? Quoiqu'il en soit, tout peut avoir de l'intérêt, mais nous ne recherchons rien de spécifique pour l'instant. »


Elle se tourna ensuite vers Lyuka.
« Oui, les colons sont amenés à devenir vos citoyens. Soyons clairs cependant: ce ne sont pas des serfs, mais principalement des paysans libres...ou équivalent, selon leur occupation.
Et vous pourrez effectivement étendre ces terres, avec deux principales limites...votre capacité à les étendre, pour commencer; et également les progrès des équipes similaires à la votre. En cas de différent frontalier, le Prince tranchera.

Quand aux reliques et autres trésors que vous pourriez découvrir au cours de vos explorations, elles sont à vous.  »


Enfin, elle répondit à Bel.
« Excellente question. Les amulettes sont réutilisables, et capables de retrouver leur porteur. Elles reconnaîtront donc Saskia, et la personne à avoir envoyé l'amulette.

Enfin, nous avons effectivement prévu d'envoyer les colons avec assez de matériel pour s'établir pour l'hiver et prévoir les semailles du printemps prochain. »

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#12 Envoyé le : lundi 21 décembre 2020 20:47:02(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364

La princesse prend un peu de temps pour répondre à chacun d'entre nous tant et si bien que pendant un instant je me demande si je n'aurais pas été avisée d'aborder des sujets plus futiles... Mais rapidement je me reprend : il est plutôt souhaitable pour quelqu'un comme moi de ne pas être connue de manière trop personnelle par quelqu'un comme elle...

Et elle commence donc a apporter des réponses... Le Nord Ouest des Hautes Terres Syrzemiennes et le Nord des collines de Nomen donc ? Je me penche sur la carte pour mieux visualiser la chose... D'une certaine manière les deux choix semblent assez naturel... Le premier est proche de bien des ruines et il doit être plutôt facile de ralier Orlov depuis là bas... Et le deuxième permet probablement de contrôler de nouvelles routes vers le Brévoy...

Comme de bien entendu, les autres posent quelques questions qui permettent lentement de mettre un peu de lumière dans la majorité des coins sombres... Et comme on pouvait s'y attendre les réponses de la princesse mettent en avant quelques autres points d'ombre... Un en particulier m'inquiète un peu :

« Les emplacements choisis par chaque groupe seront-ils rendus publics ? Et quand ? »

Le fait qu'on soit l'un des groupes les moins expérimentés fait de nous une cible de choix pour les personnes mal-intentionnées souhaitant profiter de l'occasion... S'il est évident qu'il faudra révéler les endroits choisis a un moment ou un autre, rien ne les oblige a indiquer quel groupe est allé ou avant que les choses ne soient suffisamment avancées... Enfin. Ce n'est pas comme si c'était vraiment indispensable... Je me tourne donc vers les autres avec un franc sourire :

« Bon les filles ? Toujours partantes pour les rives du Pirstjoi ? »

Offline zadir  
#13 Envoyé le : mardi 22 décembre 2020 06:52:08(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Jade

Second souffle 1/R
Sursaut 0/R
Perception +10

38 / 38

Les leshy rougissaient rarement, du moins d'un point de vue extérieur. Les nuances de vert qui parcourent leur visage feuillu ne sont pas facilement identifiable. Mais les membres du Cercle commençaient à avoir l'habitude.
Jade balbutia quelques mots incompréhensibles avant de se reprendre. Il fallait qu'elle fasse preuve de confiance en elle devant une princesse.
« La vie est ville n'est pas faite pour nous. »

Elle écoute les questions de ses camarades et les réponses de la princesse. Jade constata qu'elles s'intéressaient surtout à l'après colonisation. Elles parlaient déjà de colons et de territoire. Certes il fallait garder cela en tête, mais il y avait plus pressant.
« J'ai une question Princesse. Avez-vous des informations sur la faune locale? Car les population indigènes sont une chose, mais les animaux et créatures ne formant pas de société telle que nous la concevons en sont une autre. Et je parle ici de créatures que vous qualifiez de monstres. A l'image de Kulak, même si pour moi il est un ami et protecteur. » Elle ne réalisa pas que la Princesse ne connaissaient probablement l'existence du drake.

A la question de Syvis, Jade hocha la tête en signe d'approbation.

Modifié par un utilisateur mardi 22 décembre 2020 07:00:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#14 Envoyé le : mardi 22 décembre 2020 18:34:58(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

L'Aube d'une nouvelle Iobaria


La Princesse jeta un coup d'oeil acéré à Syvis. La question de cette dernière avait apparemment retenu son attention.
« Ah, je vois que vous n'avez pas laissé échapper ce détail. C'est avant tout pour cela que nous avons contacté la Guilde de l'Acier Trempé, plutôt que de battre le rappel de toutes les compagnies d'aventuriers de la région. Tous vos...et bien collègues sont dignes d'un minimum de confiance. C'est pourquoi nous avons prévu de rendre public auprès des compagnies participantes les régions déjà choisies. Pas les noms de ceux qui les explorent, cependant.

Dans le pire des cas, les amulettes vous permettront de vous identifier. Ce n'est pas parfait, mais c'est le meilleur système que nous ayons trouvé. »


En écoutant la suggestion de l'elfe, et la question de la leshy, Taïsa leva une main.
« Un instant je vous prie...Si vous avez déjà une région en tête, je peux peut être apporter un semblant de réponse à votre question, Jade...mais j'ai peut être mieux à vous proposer. Votre guide connait la région mieux que moi et sera sans doute la mieux à même de vous en parler.... »

Elle interrogea du regard le reste de l'assemblée.
« Vous vous intéressez aux rives du lac Pirstjoi, donc...? »

Modifié par un utilisateur mardi 22 décembre 2020 22:31:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#15 Envoyé le : mardi 22 décembre 2020 20:58:50(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



La susceptibilité de Belette, ou du moins sa rancœur, décrocha un petit sourire chez Lyuka, ainsi qu’un regard teinté d’une pointe d’irritation de la part de Shesterni. L’albinos pensait savoir ce qu’elle avait en tête, et elle se doutait bien que cette relation pouvait créer des étincelles.

« D’accord, c’est bon à savoir. J’ai hâte de voir ce que nous allons y trouver !  » répondit Lyuka, se retenant bien que submergée par l’émotion. Qui sait quels trésors elle allait pouvoir y trouver ? Quel savoir oublié ? La princesse s’en rendait-elle simplement compte ?
De son côté, Shersterni fusilla Lyuka du regard, comme elle le faisait régulièrement lorsque celle-ci "ne se comportait pas correctement en société".

Le fait que la destination de chaque groupe de la guilde était publique était une bonne chose aux yeux de Lyuka. Il faudrait qu’elle se renseigne pour savoir lesquels seront les plus proches. Avec un peu de chance, peut-être s’agira-t-il de certains de leurs amis à la guilde ? Ce serait définitivement une bonne chose… Mais il était encore trop tôt pour rêvasser à cela.

Lorsque la question de la destination vint sur le tapis, Lyuka en était d’autant plus ravie. Cette région proposait de nombreux atouts, aussi bien pour une colonie que pour elle-même.
« Effectivement ! Cette région semble présenter de nombreux avantages qui se répercuteraient jusqu’à la Cité des Princes, qu’ils soient de nature commerciale ou agricole grâce au fleuve Myrfrus, intellectuelle ou même autre chose, qui sait ? Elle est d’ailleurs riche en histoire, qu’il s’agisse des sublimes statues d’Artrosa, du Sjohvornor, le pont Daruthorst, le Zradnirras, la Mavrad… » s’emballa-t-elle, avant d’être coupée par Shesterni, laquelle posa délicatement une patte sur l’épaule de sa maîtresse.

« Lyuka, je pense que la princesse connait son pays…  » glissa-t-elle avec un sourire faussement attendrissant.


« Le lac Pirstjoi a retenu notre attention, effectivement. C'est une région prometteuse.
Si cela vous convient Princesse, c’est dans cette direction que nous irons fonder l’une de vos colonies.  »

« Notre charmant guide est-il ici ? Ou charmante peut-être ?  »

Modifié par un utilisateur mardi 22 décembre 2020 21:01:08(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#16 Envoyé le : dimanche 27 décembre 2020 23:24:26(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
  • J'avais oublié de lancer ma première impression sur mes deux cibles. Make an Impression [Glad-Hand+Courtly Graces+Group Impression] : 1d20+11-5 donne [18] + 11 - 5 = 24
  • Et le test de diplomatie pour ma réponse à ma question : 1d20+11 donne [6] + 11 = 17


Runa accueillit les réponses à ses questions avec un sourire réservé.

« Bien sur... Nous saurons quelles compagnies de la Guilde ont été dépêchées par d'autres moyens. » dit-elle avec douceur.

Il n'est pas utile d'embêter votre altesse avec cette question... Mais j'ai une question plus incisive à poser.

« J'ai une dernière question si vous permettez votre altesse. L'organisation de cette expédition, votre entremise et l'honorable participation de Votre Altesse soulèvent ce questionnement. Dame Saskia... Votre compagnie dispose visiblement d'importants moyens... En vérité, pourquoi recruter notre guilde ?
N'y voyez nul malice ou ingratitude, car vous êtes des clients prestigieux, mais nous sommes plutôt spécialisés dans la sécurité... Notre guilde offre surtout des services d'aventuriers et parfois de mercenaires... Nous sommes pas des marchands ou des dirigeants, et peu de nos équipes sont comme la nôtre pourvu dans la magie. La gestion, le transport et le commerce ou même la colonisation semblent d'avantage relever de votre compétence. Je gage que vos talents magiques vous permettraient également d'accomplir ce travail. »
Online Luciole  
#17 Envoyé le : mardi 29 décembre 2020 00:33:22(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

La neige couvre tout de son fin manteau blanc
Et le décor a pris un tour étincelant.


Non, je ne cherche pas la petite bête ! Non, ce n'est pas de la mauvaise volonté ! Enfin... presque pas. Rho et puis zut, d'abord ! Le regard de Shesterni est soutenu avec aplomb. De toute façon, le familier de Lyu ne peut pas comprendre. C'est facile pour elle. Ouais, ouais, pas la peine de me sermonner - je sent que je vais y avoir droit en sortant sur le respect et la déférence que je suis sensée manifester envers notre futur employeur, c'est bon, j'ai compris- je suis capable de mettre 5 minutes mes émotions de coté pour être professionnelle comme je dois l'être.

De toute façon, pour être honnête, je n'ai rien à vraiment lui reproche en particulier. Elle veut bien faire, je peut le lui accorder. Et puis sa précision sur la condition de nos futurs citoyens me fait plaisir même si je préfère éviter de le montrer. Nous vivons simplement dans deux mondes bien trop différents. Et je sais que je doit m'oublier pour pouvoir être. C'est la règle, je le sait. Je m'y plie, ma piètre rébellion oubliée. De toute façon je n'ai pas le choix.

Un hochement de tête bien plus songeur accueille la réponse de la Princesse. C'est plutôt intéressant comme concept si ces oiseaux marchent ainsi...

« Merçi pour les explications... » Me contentais-je de marmonner. Je ne me sent pas d'être plus grandiloquente... Et j'acquiesce simplement à la question sur le lac Pirstjoi. Je ne sais quasiment rien de celui ci et je doit avouer que deux choses surtout ont guidé mon soutien pour ce choix. Ce n'est pas la présence des ruines ou les avantages commerciaux... non... Quitte à quitter Orlov pour le fin fond des terres gelées, autant assumer ce choix jusqu'au bout. Et j'aime la présence de l'eau. L'eau et la glace l'hiver ont quelque chose d'étrangement réconfortants. La neige peut tout recouvrir, tout dissimuler, transformant même les recoins les plus sales en un spectacle immaculé. La glace fige le temps. Elle a ce petit gout d'éternité et d'implacabilité que je trouve familier...

Mes lèvres se soulèvent légèrement à la dernière question de Runa... Rêveuse... Oh mon amie... croit tu vraiment que tu pourras te fier à la réponse qui te seras donnée... ? Notre guilde à d'immenses avantages mais j'ai le sentiment que le plus important d'entre eux est justement dans la question. Nous sommes des aventuriers et des mercenaires. Si nous échouons et que nous mourrons dans la tentative, qui donc nous pleurera ou viendras protester. Nos semblables sont nombreux et nous remplacerons vite. L'Acier Trempé s'est porté garante de notre bon volonté de collaborer avec eux alors nous avons un tout petit peu plus de marge... ce qui explique les sourires qui nous sont adressés mais... cela reste un pari sans risques pour la Principauté. Que la bonne volonté de Taïssa soit réelle ou non, ça ne change rien...

« Je suppose de toute manière que chaque guilde participante saura où sont ses différentes compagnies...? » Soulève t-elle, d'une voix basse...

Modifié par un utilisateur mardi 29 décembre 2020 00:34:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#18 Envoyé le : mardi 29 décembre 2020 16:50:14(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,736

L'Aube d'une nouvelle Iobaria


La Princesse s'amusait des allers-retours entre Lyuka et Shesterni, les "deux" tengus formant un contrepoint plutôt comique, mais elle ne sembla pas tenir rigueur à Lyuka de ses descriptions enthousiastes.
« Oui, mais de fait, il est rassurant de savoir que vous savez ce que vous faites et ou vous mettez les pieds. Ce n'est pas que moi et mon frère qui comptons sur vous, mais des centaines de colons à la recherche d'un chez-eux. Et nous avons recruté un guide pour chacune des régions ouvertes à l'exploration....je ne l'ai pas fais venir pour l'instant, je me suis dis qu'il serait plus simple de répondre à vos questions avant que vous ne choisissiez votre destination; même si vous semblez avoir une bonne idée en tête. »


Taïsa s'apprêtait aussi à répondre à Runa dont la grâce l'avait impressionné, mais Saskia était la plus à même de s'exprimer sur le sujet. Cette dernière arborait un sourire modeste.
« Ah, vous nous surestimez, dame Runa, je le crains. HCLI n'est pas spécialiste de l'exploration, et encore moins de la gestion de terre. C'est dans le transport - de gens, marchandises et informations - que se situe notre expertise. Nous aurions pu peut être mettre quelque chose d'autre sur pied, mais cela aurait nécessité un temps considérable, et des ressources non-moins considérables. Je dirige notre bureau ici, à Orlov, depuis à peine six mois, c'est très récent dans nos presque deux siècles d'histoire.  »

Taïsa termina.
« Il y a une autre raison...plusieurs autres en fait. D'une part, j'ai longtemps fait partie d'une compagnie d'aventuriers, et j'ai de bonnes relations avec la maîtresse de Guilde Atka...et je sais que les aventuriers tels que vous sont capables et doués pour l'improvisation, et versatiles. L'idéal pour explorer ces contrées à peine connues.

Mais ce n'est pas l'essentiel. Pour étendre la principauté, et reconstruire Iobaria, nous avons besoin de gens de talent. De naissance ou d'adoption, vous êtes Iobariens, vous connaissez déjà mieux la région et la ville que ne pourraient le faire des mercenaires ou explorateurs étrangers...et nous avons eu assez d'interventions venues d'au delà de nos frontières au cours de notre histoire, toutes avec de désastreux résultats.

Même si le gouvernement n'est pas votre spécialité, en menant l'exploration des terres que nous vous confierons, vous apprendrez à les connaître mieux que quiconque. Et ne vous en faites pas: une fois la colonie établi, nous pourrons envoyer des experts vous prêter main forte à votre demande, si vous constatez des lacunes. Ce dont je doute: vous êtes pleines de potentiel. »


Elle frappa dans ses mains.
« Prêtes à rencontrer votre guide? »

Arslan
CA 19
Focus 1/1
Etat : curieuse

44 / 44

Comme en réponse à ses paroles, on frappa à la porte de la salle des cartes, et le même serviteur qui les avait guidé jusque là fit entrer une jeune femme qui ne payait pas de mine. Elle avait la peau cuivrée et les yeux en amande typiques de Kelesh, une crinière blonde qui ce matin-là aurait mérité un bon coup de peigne, retenue tant bien que mal par deux épingles, et ne paraissait pas souffrire du froid bien que son haut noir découvre autant ses bras que son ventre. Entre ses muscles clairement dessinés, la jupe saffran, le pantalon noir et les bandes de tissu enroulé autour de ses poings, elle aurait pu passer pour une moniale d'un ordre martial...Mais son allure dépenaillée, l'oeil au beurre noir, et les vapeurs d'alcool démentait l'idée, de même que la demi-douzaine de cicatrices visibles qu'elle portait.

Elle parcouru l'assemblée d'un regard qui semblait n'être qu'à demi-focalisé, mais sa révérence envers la princesse était parfaite, encore qu'un peu moqueuse.
« Vôtre altesse...Saskia... »

Elle se tourna ensuite vers les aventurières, les examinant d'un bref coup d'oeil.
« Bon, vous n'avez pas l'air de touristes, c'est déjà ça. Le Nord de Iobaria n'est pas très accueillant pour les amateurs de toutes façons. Je m'appelle Arslan Raman. »


Taïsa intervint de nouveau dans la conversation, avec un regard critique.
« Ou Arslan la Chasseresse, si j'ai bien compris...ce n'est pas pour ça que tu as commencé cette bagarre hier soir? »

Arslan haussa les épaules, pas impressionnée.
« J'ai commencé cette bagarre parce que virer ce tas d'imbécile de mon bar préféré était un service autant pour les autres clients que pour la ville en général. Mais c'est pas le sujet. Vous envisagez d'aller vous installer sur les rives du Pirstjoi? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#19 Envoyé le : mercredi 30 décembre 2020 08:15:46(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Les questions soulevées par ses collègues étaient pertinentes. Au final, Lyuka était ravie d’être là, vraiment, mais ses compétences se limitaient à quelques maléfices, tout au plus… et au commerce de piètres poupées… Autant dire qu’elle avait l’âme d’une aventurière, mais rien de plus. Mais ce qui était certain, c’est qu’elle compensait ses lacunes et son inexpérience par son ambition et ses capacités d’adaptation. D’ailleurs, à cette mention de la part de la princesse, la tengu retint un gloussement approbateur, sans doute déplacé. Ce compliment suffit à gommer la mention du passé volage de la princesse.

« Prête.  » acquiesa-t-elle joyeusement lorsque la question fut posée. Une question qui n’attendait sans doute pas de réponse, mais l’impulsivité de Lyuka n’en avait que faire.
De son côté, Shesterni poussa un petit soupir amusé.
Et voilà que leur guide débarqua dans la pièce. Une jeune femme toute en muscles et… en exotisme donc. Enfin selon les critères de Lyuka. Et elle avait l’air d’avoir un sacré caractère. Elle avait un petit côté... sauvage, qui était loin d'être déplaisant, bien au contraire. Voilà qui promettait, si elle venait à s’ajouter à leur petite troupe.

Observant l’échange entre la nouvelle venue et la princesse, Lyuka songea à une bêtise, avant de croiser le regard de Shesterni. Elle se ravisa et trouva un autre moyen de marquer les esprits. Si la nouvelle venue ne soignait pas son entrée, Lyuka pouvait probablement se relâcher avec elle. Mais sans doute valait-il mieux rester subtile dans un premier temps.

« Méfiez-vous Arslan, les apparences sont trompeuses...
Je suis Lyuka von Valentinovna, enchantée. Quel est votre problème avec le Nord ? Ils manquent de bars ?  »
lâcha-t-elle maladroitement, se voulant malicieuse.

Shesterni, amusée bien qu’essayant de le cacher, enchaîna machinalement.
« Shesterni. Effectivement, nous songeons aux rives du Pirstjoi. Vous connaissez bien la région parait-il ? »

« D’ailleurs, si ce n’est pas indiscret, comment une keleshite se retrouve-t-elle guide touristique dans les contrées glaciales du Nord ? Ça m’intrigue...  »

Modifié par un utilisateur dimanche 3 janvier 2021 16:47:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline zadir  
#20 Envoyé le : mercredi 30 décembre 2020 08:45:07(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Jade

Sort Focalisé 2/2
Perception +10
CA 17 ; JdS +6/+9/+11

38 / 38


Jade restait silencieuse. Elle songeait à ce que cette exploration leur réservait. Mais elle écoutant tout de même la conversation.
Elle était amusée de ses compagnons, mais tenta de le cacher. Entre le mutisme de Bel, la pertinence de Runa et la complexité de Lyuka et Shesterni. Elle avait de la chance de faire parti du Cercle, elle qui se sent si différente des autres.

Et après un nouvelle échange sur la politique et la colonisation, la Princesse fit venir leur guide. Une femme pour le moins surprenante, tout en muscles et d'un franc parlé impressionnant. Elle aurait toute sa place dans leur petite troupe.
Jade se rapproche doucement, comme un animal intrigué qui cherche à identifier quelque chose d'inconnu en le reniflant. Mais elle regarda rapidement les autres et se ravisa.
« Enchantée Dame Arslan. Moi c'est Jade. C'est gentil de nous servir de guide. »

Elle revint à la charge avec sa question concernant la région. « Vous connaissez la faune locale? La dangerosité des créatures qui vivent dans la zone où nous allons? Car si la faune est comme Kulak l'exploration sera une promenade de santé. »

Modifié par un utilisateur jeudi 31 décembre 2020 08:21:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
4 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET