Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline thoulkas  
#1 Envoyé le : jeudi 8 avril 2021 12:51:21(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963
Un soir, alors qu'il était calmement à l'Auberge, montant pour aller se coucher, William failli s'effondrer dans les escaliers. Une chaleur intense venant de l'intérieur le brûla. Cela dura quelques secondes avant qu'il ne tombe à genou, un chagrin énorme faisant, sans même qu'il puisse comprendre, couler des larmes sur les marches de bois.

L'aubergiste le regarda mais le chevalier, ne voulant pas montrer la moindre faiblesse, continua sa montée sur les marches...


Le lendemain, après une journée calme qu'il passa à se promener dans les quartiers nobles, mais également avec un repas mondain, où il ne se sentit pas à son aise, comme si il était observé... Le regard des autres qu'il avait toujours subi... Et les pensées qui lui revenaient si régulièrement Es-tu vraiment à ta place?


Mais la journée avait passé, et alors qu'il arrivait, vers le coup de 20h, à l'auberge, le tenancier l'appela. «  Messire j'ai un message pour vous. Qu'est-ce que je vous sers?

Un enfant du peuple a apporté ceci il y a quelques heures.  »


Tu ouvris alors un parchemin qui t'étais adressé, et dans lequel était attaché... une mèche de cheveux... Tes cheveux.



Bonjour William,

Vous ne me connaissez pas, mais votre vie est en danger.
Ceux qui vont tenter de vous supprimer disposent de nombreuses ressources et viennent d'assassiner l'une d'entre nous. Et je sais que vous l'avez ressenti. Vous avez ressenti, hier soir, une brûlure à l'intérieur de vous, suivie d'une grande peine. Tout comme moi.

Je sais que votre vie n'a pas toujours été évidente, et que vous ne vous êtes jamais senti(e) à votre place.
Je sais également que vous avez des capacités et une ascendance "particulières". Vous êtes issu d'une lignée démoniaque et avez la faculté de voir dans le noir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur vous même, et essayer de sauver votre vie ainsi que celle de l'une d'entre nous, rendez-vous ce soir vers minuit près du ponton le plus externe du quartier des Flaques. L'une d'entre nous est prisonnière dans la Pieuvre Ecarlate et je sais qu'ils veulent l'étudier avant de mettre fin à sa vie... Avant de passer au suivant d'entre nous.

Merci de m'y retrouver masqué. Nous tomberons les masques une fois que nous aurons sauvé la prisonnière.

PS : Soyez discrets, vous êtes surveillé. Et sachez que je ne suis pas la seule à connaitre votre adresse.
Je m'estime heureuse si je suis arrivée la première.
N'ouvrez pas si l'on tape à la porte.

Une amie

Modifié par un utilisateur jeudi 8 avril 2021 13:04:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
thanks 1 utilisateur a remercié thoulkas pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Djinn  
#2 Envoyé le : jeudi 8 avril 2021 19:30:02(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
Ca ne me ressemblait pas de perdre le contrôle sur mon corps.
J'espère que ça ne s'est pas vu...

Je regagnai ma chambre perdu dans mes pensées en essuyant machinalement mes joues mouillées de larmes.
D'où vient cette douleur? Et cette tristesse? Quel jour sommes-nous? Est-ce l'anniversaire de la mort de ma mère?
... Non... De mon père?
... Non plus... Quelques passe d'arme me permettront peut-être de me remettre les sentiments en place


Ce n'était pas exactement le cas. C'est toujours troublé que je m'endormai.



C'est avec plaisir que je revins à l'auberge. Interpellé par l'aubergise, je m'approchai et lui tendit la main pour récupérer la lettre en lui glissant un:
« Merci bien... » et un peu distrait, j'hésitai un instant avant d'ajouter: « Un verre de vin, je vous prie. »

J'entamai immédiatement la lecture du message et j'allai de surprise en surprise. Mon premier réflexe en prenant la mèche de cheveux fut de toucher ma tignasse comme pour me rassurer que tout était toujours en place.

La lecture du message généra en moi des émotions variées. Tout d'abord la surprise de voir une mèche de cheveux en tout point semblable aux miens. Ensuite la peur lorsque le mystérieux auteur décrit avec précision non seulement l'étrange sensation qui me prit la veille au soir mais également l'impression qui me collait à la peau depuis toujours...
Tiens, pourquoi mettre un "e" entre parenthèse... Comment quelqu'un qui connait mes plus profondes émotions ne sait pas que je suis un homme...
Cette pensée fugace fut chassée par la révélation sur ma nature... Je ne l'avais jamais su pour sûr, mais mes études m'avaient en effet mené sur cette piste...
Un ancêtre démoniaque... Pour une paladine... Impossible... Mais c'est pourtant la réponse la plus évidente au fait que je vois dans l'obscurité absolue et que je n'ai jamais ni chaud, ni froid... Je digérerai ça plus tard... La suite est encore plus étrange.

Reprenant la lecture pour y découvrir des instructions pour le moins vagues et énigmatiques, j'essayai de faire le lien entre toutes ces informations.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est une drôle de façon de demander de l'aide. Il semblerait que quelqu'un soit en danger, mais pourquoi m'impliquer moi? Qui sont ces ennemis puissants? Pourquoi n'en ai-je jamais entendu parlé?

Etait-ce des ennemis de mon père? Peu probable, ils s'attaqueraient en priorité à Tristan ou Irina, voir aux intérêts de ???.

Du coup peut-être Sigurd... Mais pourquoi m'attaquer ici à Absalom alors que ??? est un terrain plus dégagé...


Je tentai de déduire des informations sur l'auteur du message au moyen du choix de ses mots, la forme de son écriture, la qualité de l'encre et du papier.
  • Linguistique : 1d20+8+1d6 donne [12] + 8 + [6] = 26


Rien de certain en tout cas... La seule solution est d'aller voir à ce rendez-vous. Et la meilleure façon d'empêcher de me faire prendre par mes potentiels ennemis est de me mettre en mouvement et d'y rester jusqu'à minuit.

Je remerciai l'aubergiste et montai dans ma chambre. J'empoignai du papier et ma plume pour rédiger rapidement un message à Sonya.
« Chère Sonya, je viens de recevoir un message anonyme étrange. Si je ne reviens pas, commence les recherches là où nous avons retrouvé le petit Samy »

Je revins près de l'aubergiste et lui confiai le message à apporter à Sonya demain soir ainsi qu'une pièce d'argent pour la course.

Je sortis ensuite, relevai ma capuche et me rendis dans le quartier des flaques pour observer les allées et venues. Le message précisant que j'étais surveillé, j'utilisai tous les stratagèmes possible pour semer les suiveurs pendant les trois heures qui me séparaient du rendez-vous.

Modifié par un utilisateur vendredi 9 avril 2021 14:37:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Djinn pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET