Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

9 Pages«<45678>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#101 Envoyé le : jeudi 13 janvier 2022 20:59:53(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
La Blessure du Monde



Finalement, il fut décidé que plutôt que d'attendre l'aube, les chasseurs de démons demanderaient audience à la Haute Druidesse le soir même. Brídín acquiesça, et leur fit signe de lui emboiter le pas.
« Suivez moi dans ce cas. Vous êtes libres d'aller et venir tant que vous respectez nos lois, mais on peut facilement se perdre dans Drezen quand on ne connait pas la ville. »

Prenant la tête, la cavalière les mena plus haut le long de la grand-rue, bientôt suivie par une Nilne aux yeux tellement écarquillés qu'ils semblaient prêts à lui sortir de la tête, comme si elle essayait d'absorber le moindre de détail de ce qui se déroulait autour d'elle.

Les rues de Drezen elles-mêmes étaient plutôt inhabituelles, les pavés antiques et les dalles de pierre souvent disjointes par les énormes racines, mais ces dernières formaient des rues à part entière. Plus encore...l'arbre n'avait pas que sa taille qui soit surnaturelle, car les racines semblaient avoir poussé spécifiquement pour renforcer les constructions ou les réparer, et formaient les principales rues de Drezen. En fait, la herse qu'ils passèrent pour entrer dans la forteresse elle même était de bois et non de métal, mais elle n'en paraissait pas moins solide. La forteresse était au cœur de l'arbre, et bien des couloirs avaient formé une sorte de symbiose avec le bois, devenant des extensions de passages entre les branches et les racines.

Etrangement, l'endroit n'avait pas autant de gardes qu'on aurait pu le supposer...mais en levant les yeux vers les branches, des dizaines d'énormes nids étaient nichés dans les frondaisons, et ils purent voir plusieurs aigles plus gros que des chevaux prendre leur envol.
La forteresse n'était pas absolument dépourvu de gardes, cependant, et ceux là ne portaient pas les tenues disparates des clans Sarkoriens, mais les lourdes armures de chevaliers. Leurs cuirasses étaient ornées de veines rouges, et chose étrange, leurs heaumes portaient des cornes.

Finalement, ils atteignirent le somme du donjon, dont l'une des parois était complètement remplacée par le tronc de l'arbre. La porte ne ressemblait pas à une salle du trône, mais Brídín leur fit tout de même signe d'attendre avant de se glisser à l'intérieur.

Elle en ressortit une minute plus tard, et s'effaça pour les laisser entrer, avec un sourire.
« Entrez, elle veut vous rencontrer. »

La haute salle était parcourue de racine, et le mur du fond était entièrement ouvert, offrant une vue incroyable sur les collines noyées dans la lumière sanglante du soleil couchant. La brise était froide, mais pas désagréable. Et dans le mur opposé, face au vide, un trône se trouvait. Ou plutôt, un siège naturel semblait s'être formé dans l'écorce de l'arbre, couronnant son occupante de branches et des feuilles mordorées.

Elle n'était pas seule, d'ailleurs. Deux femmes était en grande discussion. La première, sans doute la Druidesse, était assise dans le trône d'écorce. Elle portait une tenue de cuir bordée de plumes, et avait une longue chevelure couleur de feuilles d'automne. Mais le bleu luminescent de son regard et les grandes ailes mordorées dans son dos trahissaient sa nature d'aasimar.



L'autre, inconnue, était vêtue d'une lourde armure, portant une écharpe écarlate autour du cou. Ses mèches flamboyantes dansaient dans la brise, et elle jeta un regard curieux aux visiteurs.
« Bonsoir. Aïwendil, on dirait que tu as des visiteurs. »



La femme sur le trône se leva - dévoilant que sa stature n'avait pas grand chose d'impressionant, elle était plus petite que Viz - et les salua également.
« Bienvenue à Drezen. Je suis Aïwendil, Haute Druidesse de Sarkoris. Brídín m'a dit que vous étiez chasseurs de démons...et j'ai entendu un très intéressant récit sur le Bois Ailé. J'admets que je suis curieuse de savoir qui vous êtes et ce qui vous amène ici. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Tuix  
#102 Envoyé le : samedi 15 janvier 2022 17:42:01(UTC)
Tuix
Rang : Membre
Inscrit le : 16/09/2015(UTC)
Messages : 14

▒ Krimir ▒

« Rôdeur lvl 5 »
Perception : +8
CA : 22

56 / 56
« Merde... on aurait laissé des saloperies d'démons plein les bois? » chuchota Krimir au reste du groupe alors qu'ils se mettaient en marche vers Drezen.
« ... c'est vrai qu'on est un peu con : on n'a pas fouillé pour nettoyer l'reste!... Et à Nérosyan y z'avaient bien parlé d'une succube sur un dragon... pas juste une succube qui s'planquait derrière les arbres pour rouler des pelles à Isorn! » termina-t-il d'un air moqueur mais tout aussi embêté de savoir que leur chasse avait été inachevée.

Pour autant, sa frustration finit rapidement par s'évanouir dès lors que la petite troupe arriva en vue de la civilisation. Et quelle civilisation! Krimir n'en croyait pas ses yeux : des Sarkoriens, partout! Au détour d'une maisonnette il scrutait les visages pour voir s'il reconnaissait des gens, aux abords d'un camp de bûcherons, il crut même apercevoir un étendard des Etoiles Estivales! Son coeur battait la chamade rien qu'à l'idée de pouvoir discuter avec tout ce monde!
Mais il n'était pas encore temps : l'héroïne de la dernière croisade était la priorité pour rapidement savoir quels pouvaient être leurs plans pour lancer la reconquête de Sarkori!

Le pisteur prit d'ailleurs la mesure de la situation lorsqu'ils furent emmenés vers ce qui ressemblait à l'ancienne salle du Trône. Ce n'était pas qu'une ville sauvée des démons, mais bien un quartier général où se trouvait à sa tête l'une des plus illustres guerrières de tout le pays! Impressionné d'abord par la beauté puis par le charisme surnaturelle de leur interlocutrice, Krimir la salua, son poing sur le coeur et la tête légèrement baissée :
« Druidesse. C'est vraiment un honneur d'vous rencontrer en personne. » tenta-t-il d'articuler au mieux pour faire bonne impression, contrairement à l'accoutumé où le chasseur marmonnait dans sa barbe.
« C'est balèze tout l'monde que vous avez réussi à r'grouper ici!
...
J'm'appelle Krimir Drahäk, Grand Traqueur du clan des Etoiles Estivales! »
annonça-t-il fièrement avant de compléter, plus morne « ... enfin... de c'qu'il en reste... »
Puis le natif de Sarkori jeta un oeil au reste du groupe pour les inciter à enchaîner les présentations, surement une obligation ou une coutume de respect face à quelqu'un du rang d'Aïwendil.
Et enfin, il ne put s'empêcher de poser son regard, avec curiosité et insistance - très maladroite, sur la femme en armure : d'où venait-elle, quel était son rôle?

Modifié par un utilisateur samedi 15 janvier 2022 17:45:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Thormod/Ensorceleur Djinn/AU-141
Rakyel/Oracle des os/AT-167
Krimir Drahak/Rôdeur sarkorien/H-263
Kristen/Inquisiteur de la foi Verte/S-210
Offline Duck_Gauthier  
#103 Envoyé le : dimanche 16 janvier 2022 18:42:10(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Isorn
CA 22
Etat : maladroit 1

61 / 61


Isorn était assez impressionné par la ville et son architecture. Quel prodige ! Il ne pouvait s'empécher, régulièrement, d'effleurer le bois qui composait les murs et les parois, c'était stupéfiant. Il était si absorbé qu'il ne répondit à la pique de son companion que par un regard fugace.

Ils arrivèrent enfin devant les autorités des lieux. Isorn détailla les deux femmes devant lui et laissa Krimir terminer avant de se présenter à son tour.

« Je vous salue, Aïwendil, Haute Druidesse. Je suis Isorn, druide de l'ordre de la paume verte. Nous avons voyagé de loin dans le but de laver le corps de la mère du sang souillé des étrangers. Notre route nous a mené à vos terres et notre errance n'est pas achevée. »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Hikari  
#104 Envoyé le : mardi 18 janvier 2022 10:09:21(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112


Suivant leur guide, Viz repensait à ses dernières paroles, ainsi qu’aux doutes de Krimir. Pas étonnant qu’ils aient laissé des démons derrière eux, mais… en effet, ils avaient l’air malins à se vanter si la menace principale était toujours là. Mais imaginer y retrouver pour la traquer éveiller un appétit féroce chez Viz, un mélange de soif de justice doublée de rêves de gloire, et même triplés d’un appétit féroce… pour les défis.
«  Cons, tout de suite les grands mots… C’pas non plus comme si on était venu chasser cette saleté, on est tombé sur les autres en venant ici surtout… Mais à charge de revanche, si vous êtes partants pour aller nettoyer ces bois ?  » proposa-t-elle. Après tout, ils étaient venu à Drezen pour chasser du démon, non ?

La chéliaxienne se laissa porter dans les rues, s’imaginant se perdre par ici. Se perdre en ville, c’était le meilleur moyen de découvrir la ville en question, ses odeurs, ses quartiers, ses habitants et leurs habitudes, leurs petits problèmes du quotidien… Rien que d’imaginer ça, la petite rouquine se sentait pousser des ailes, sans offense à Nilne.
«  Sacrée jolie ville. Vous devez en être fiers, je me trompe ? D’autant plus que c’est un bastion pour la lutte contre les hordes démoniaques, non ?  »


S’engouffrant à la suite du groupe chez la druidesse, où du moins dans ses lieux de fonction, Viz jeta un regard amusé et charmeur à la rouquine en armure ainsi qu’à la druidesse, se fendant d’une brève révérence en guise de salut.
«  Les nouvelles circulent vite je vois. Viz, simplement Viz, humble sorceleuse de l’entremonde. Enchantée de vous rencontrer. Je suis… très impatiente et curieuse de chasser les démons de cette région. C’est un premier pinnacle, pour qui souhaite combattre les démons. Si je puis me permettre, quelles sont vos fonctions dans cette cité ?  » demanda-t-elle, curieuse.

  • Petit jet de persuasion pour essayer de faire bonne image : 1d20+12 donne [14] + 12 = 26

Offline Djinn  
#105 Envoyé le : mardi 18 janvier 2022 16:33:34(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Milo
CA 22
R+11 / Vi+8 / Vo+10
Etat : normal
Enquête:
Origine des
boggarts
Focus : 1 / 3

53 / 53
Milo resta un peu en retrait... Il ne savait pas lui même si c'était pour éviter de faire une bourde d'étiquette, ayant côtoyé Krimir depuis quelques semaines, il s'était rendu compte que les modes d'interactions sociales sarkorien lui était quelque peu hermétique ou si c'était pour ne pas être entaché par la bêtise de leur escorte... car visiblement, les nouveaux venus n'avaient pas entièrement embrassé l'importance du sacrifice d'Isorn... Ainsi, a la boutade de Krimir, il répondit simplement.
« Certains s'entêtent à combattre l'ennemi sur un terrain défavorable... Laissons au don d'Isorn le temps d'inverser la tendance... Ca fait tellement longtemps que les démons de la région n'ont pas vu de verdure que ça va les travailler quand ils verront la nature revivre... »

Il invoqua à nouveau sa bête de somme étrange, monta dessus, puis murmura au petit origami animé sur son épaule:
« Kagit, monte la guarde, veux-tu »

Puis il métita quelques minutes, avant de se replonger dans la lecture de son ouvrage habituel.



Il n'avait pas levé la tête ni même desserré les lèvres, mais les gesticulations du pliage vivant posté sur sa tête rompirent sa concentration.
« Si tu n'arrêtes pas de bouger, je vais te faire dancer sur les flamme... Des feuilles de papier, c'est pas ce qui manque là d'où... »
Il ne termina pas sa phrase, de prime abord, la vue de la cité, mi-ville mi-arbre le laissa bouche bée, puis fit naitre en lui une excitation comparable à celle de son familier.

Il admira, toujours silencieux, la complexité de l'architecture des lieux. Il était évident que ce n'était pas le hasard qui avait créé ces structures hybrides, mais il n'arrivait pas à deviner le procédé utilisé. La vie de Drezen défila devant lui, leur escorte parla, mais rien n'aurait pu l'arracher à la découverte du mystère, il scrutait chaque bloc, chaque branche, se concentrant sur les interfaces où l'un se mêlait à l'autre, espérant trouver un indice lui permettant de résoudre cette énigme.

Ce n'est que lorsqu'il pénétra dans la grande salle qu'il revint dans le plan des vivants. Il réfléchit quelques instants, laissant les autres se présenter... Il n'avait fichtrement aucune idée de quelle était la manière adéquate de saluer la femme présente sur le trône... Ses compagnons y étaient tous allés de façons différentes, quelle était la bonne... Avant qu'un blanc gênant ne s'installa, il se rendit compte qu'il n'était plus le jeune barde qui devait impressionner les dirigeants. Il se lança donc, inclinant la tête avec respect, il dit:
« C'est un honneur de vous rencontrer Druidesse Aïwendil. On m'appelle Milo, pour vous servir. Vous avez devant vous la sixième croisade... Libérateurs de Rahadoum, pourfendeurs de l'alraune démoniaque, revitaliseur du Bois ailé. Nous pensons que nos actes nous rendent dignes de votre attention et nous espérons que vous pourrez nous apporter guidance sur notre voie. »


Offline Boadicee  
#106 Envoyé le : mercredi 19 janvier 2022 21:24:40(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Nilne se comportait toujours comme un papillon de nuit attirée par une flamme éblouissante, dévorant le paysage des yeux et prenant des notes avec un rythme de frénétique d'une de ses paires de mains.

Ce ne fut que distraitement qu'elle répondit à Krimir, Viz et Milo.
« Nous n'avions pas le matériel pour explorer toute la forêt...et rompre cette malédiction était tout de même déjà un exploit! Et puis, si les gardes de Nerosyan n'avaient pas tords, alors il y a quand même une succube capable de dompter un dragon vert là dedans. Ou allié à un dragon. Bref, un problème, quoi. »

A mesure qu'ils s'approchaient de la salle du trône - ou de ce qui en tenait lieu - Nilne, toujours impressionnée, était aussi plus nerveuse. Ce n'était pas immédiatement évident, mais ses compagnons de voyage pouvaient voir les frissons de ses antennes et les battements tendus de ses ailes.



Quand Aïwendil s'adressa à eux, Nilne ne parvint pas à retenir la question qui lui brûlait très clairement les lèvres depuis le début de cette conversation.
« Comment est ce que vous avez fait pour l'arbre? »

Rougissant, se cachant à moitié dans son col de fourrure hérissée, Nilne balbutia.
« Oh...désolée...Je suis Nilne, de Jaha. De la tribu des Pierres Noyées. Enchantée! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#107 Envoyé le : mercredi 19 janvier 2022 21:59:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745


La rouquine en armure siffla d'admiration et lança à Aïwendil.
« On dirait que tu as des fans vieille plume! »



Aïwendil leva les yeux au ciel mais ne parvenait pas à retenir un sourire amusé. Elle repris son sérieux et inclina la tête en réponse à Krimir.
« Le chant de Sarkoris te guide, Krimir des Etoiles Estivales. Inutile de faire dans les cérémonies...je suis druidesse, certes, mais appelez moi Aïwendil. Ton clan nous a rejoins il y a peu, je crois qu'ils sont près des remparts extérieurs. Tant que je vivrais, ils seront en sécurité ici. »

Elle sourit.
« Je n'ai fais que lancer un appel, mais il faut admettre que pouvoir parler aux arbres et aux animaux, et aux vents, aide, dans ce genre de cas. »

L'héroïne de la 5e Croisade s'inclina ensuite face à Isorn.
« Bienvenue à Drezen. J'ai...appris que tous les étrangers n'étaient pas forcément nocifs, même si ce plan est nôtre. Mais il reste en effet énormément de dégâts à guérir. J'ai d'ailleurs cru entendre que vous avez réussi à éteindre le Bois Ailé...? »

Elle se tourna ensuite vers Viz.
« Assez fière, oui. Surtout depuis que j'en ai rebâti l'essentiel. Mais Drezen a été le phare de la Cinquième Croisade, et maintenant, c'est un refuge, et peut être un jour le coeur d'un nouveau Sarkoris. Bienvenue, Viz.

Je suis Haute Druidesse...mais c'est une position honorifique, ma voix compte parce les Sarkoriens me font confiance. Je fais office d'arbitre au Conseil des Clans. »


Amusée, elle sourit en réponse à Milo.
« Rien que ça? Il est triste que vous ayez du tuer une alraune, mais si elle était corrompue, j'imagine que vous n'aviez pas le choix. J'admire votre ambition. Et vous remercie, pour le Bois Ailé. Comment avez vous fait, d'ailleurs?
Et que puis-je faire pour vous remercier? »


Elle replia ses ailes, effectuant un battement bref, comme un salut ailé.
« Bienvenue, Nilne de Jaha. C'est moi qui l'ai fait poussé! Vers la fin de la Cinquième Croisade nous avons eu un besoin soudain de renforts...et j'ai la main verte. »

Ses sourcils se froncèrent.
« Une minute...les Pierres Noyées? »



De son côté, la femme rousse lança, toujours assise sur une racine.
« Moi c'est Cenea! Aussi héroïne de la Cinquième Croisade. Pas de fonction, je suis juste de passage pour visiter une amie. Et je suis curieuse de rencontrer une nouvelle génération…En fait, Aïwendil, tu penses qu'on devrait sonner Kasidra?
S'ils ont éteint le Bois Ailé, ça pourrait l'intéresser, non? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Djinn  
#108 Envoyé le : lundi 24 janvier 2022 17:00:20(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Milo
CA 22
R+11 / Vi+8 / Vo+10
Etat : normal
Enquête:
Origine des
boggarts
Focus : 1 / 3

53 / 53
Milo ne scilla pas...
décidément, ces sarkoriens, ils sont dur de comprenure...

Puis il répondit avec le même applomb.
« Et encore ! Ce n'est qu'un début !

Pour ce qui est du comment, je pense qu'Isorn pourra vous en parler mieux que moi, je n'étais qu'un assistant dans le rituel qu'il a imaginé sur place...

Et pour ce qui est des remerciements, nous ne sommes ni mercenaires, ni sicaires... La croisade ne demande point d'autre récompense que l'accomplissement de son but... Exterminer le plus de démon possible. Donc tout ce que vous pourrez nous apporter pour mener à bien cette quête sera le bienvenu. »


Puis lorsque Cenea se présenta, Milo répondit:
« Enchanté! C'est un grand honneur de pouvoir rencontrer non pas une, mais deux légendes, qui ont grandement fait avancer notre cause. »
Offline thoulkas  
#109 Envoyé le : lundi 31 janvier 2022 11:36:43(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,963


Takk écoutait, ne sachant trop quoi dire. Il entendait beaucoup de joli mots, de conversations, de présentations. Eux parlent beaucoup, comment Takk doit se présenter?

Il voulut à plusieurs fois prendre la parole mais attendit...

«  Moi être Takk, juste Takk. Je suis là que pour tuer des démons, et Gorum aider Takk pour tuer démons. Takk n'a plus de tribu car elle m'a Banni. Takk pas savoir dans quelle tribu, juste qu'au réveil Takk avait un tatouage et devait tuer démons au nom de Gorum.  »

Il serra sa hache contre lui, bombant le torse. «  Et Takk ici pour ça! Et aider croisade, et aider compagnons de la 6eme croisade.  »

Il voulait regarder ses mains pour voir ce que 6 représentait... Mais il tenait sa hache... Qu'il posa avant de compter sur ses doigts...

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
thanks 3 utilisateur ont remercié thoulkas pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#110 Envoyé le : mardi 1 février 2022 15:44:42(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Viz : Où termine la grandeur et commence la folie

Viz eut un petit moment d’absence, fixant les cheveux de feu de Cenea, se demandant quelle odeur ils devaient avoir…
Sortant de sa transe, la cheliaxienne se gratta le menton, pensive, avant de se parer de l’un de ses rictus insolents pour répondre. Elle n’avait rien contre ses interlocutrices, au contraire, mais le titre de “héros” passif lui donnait envie de titiller la bête. Et Viz aimait titiller les gens qu’elle aimait bien.
«  Que de grandes héroïnes… Sans vouloir vous manquer de respect mesdames, vous semblez parler comme si votre croisade avait pris fin, pourtant je vois nombre de démons dehors… à tel point que vous êtes prêtes à récompenser d’humbles mercenaires tels que nous pour leur chasse… Et que le sort des ces bois pouvait bien nous attendre…
Vous m’expliquez ?  »
répliqua-t-elle, cynique, s’efforçant néanmoins de ne pas trop taper sur leurs interlocutrices, ne souhaitant pas plomber l’image du groupe. N’empêche que Milo avait raison.


Ne souhaitant pas non plus être considérée comme totalement indésirable par leurs hôtes, elle tâcha néanmoins de laisser un minimum de bonne impression. Celle des fortes gueules, parfois petit cervelet, mais qui agissent. Mettant une main sur l’épaule de Krimir, elle acquiesça aux affirmations de ses compagnons.
«  Comme disent ces deux grands garçons, plus on tue de démons, meilleurs seront les prochains jours pour tous les gens vivant ici… et meilleurs seront nos prochains repas. En parlant de ça… C’est quoi, ce fameux “grand démon des Bois” ?  » demanda-t-elle, curieuse autant qu’intrépide.

Modifié par un utilisateur mardi 1 février 2022 16:03:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#111 Envoyé le : samedi 5 février 2022 16:24:37(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Nilne s'était mise un peu en retrait, observant les deux légendes vivantes de ses grandes prunelles argentées. Elle ne s'impliqua pas trop dans les discussions, préférant les écouter - après tout, elle avait des chroniques à écrire! - mais au delà de sa curiosité qui finalement, ne la quittait jamais vraiment...Nilne était intriguée par la réaction d'Aïwendil à la mention du nom de sa tribu. Et cette incertitude étendait lentement un sentiment inconfortable au creux de son estomac.

D'une voix douce, elle se décida à ajouter quelques mots à la suite de Viz, arrondissant les angles de son mieux.
« Nous sommes venus dans cette région pour chasser les démons, en effet...et pour ce faire, il nous serait utile de savoir quelle est la situation, exactement. Nos raisons sont...diverses, mais nous avons une cause commune, il semblerait. »

Battement d'ailes.
« Vous avez eu l'air de reconnaître le nom de ma tribu...les Pierres Noyées vous sont elles familières...? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#112 Envoyé le : samedi 5 février 2022 16:59:08(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Héros de la 5e Croisade





Les deux femmes échangèrent un regard grave en réponse aux paroles de Viz. Apparemment, l'ensorceleuse avait visé une corde sensible. Aïwendil soupira.
« Je crois que nous avons beaucoup à nous dire. Nous devrions sans doute être au complet avant de plonger dans les détails. Kasidra? Pourrais tu te joindre à nous? »


En réponse à ses paroles, une note métallique résonna dans l'air, accompagnée d'une lumière aveuglante; qui changea temporairement le crépuscule en aube. Au milieu de la pièce, la lumière se condensa pour devenir une silhouette cuirassée. Une femme s'était matérialisée parmi eux. Elle avait la peau écarlate, les yeux luisant d'une lumière dorée, et les mêmes cornes que celle forgée sur les heaumes des gardes à l'entrée. Plus encore, elle portait une épée à garde d'or, et sa présence était accompagnée d'une nimbe lumineuse. Kasidra de l'Ordre du Griffon, héroïne de la 5e Croisade et Héraut d'Iomedae venait de se joindre à eux.
« Aïwendil, j'espère que tu as de bonnes raisons. Tu sais que mon temps ne m'appartient pas. »

La druidesse résuma la situation et la tieflinne inclina la tête.
« Je vois. Pardonnez mon entrée un peu rude. Je suis Kasidra, de l'Ordre du Griffon. Et je suis toujours heureuse de rencontrer d'autres défenseurs de la justice. Même si vos raisons diffèrent des miennes, vous demeurez des exemples de courage, et cela mérite d'être célébré. »

Elle adressa un signe de tête à Takk.
« Je ne partage pas les principes du Seigneur de Fer, mais je reconnais que ses adeptes demeurent de fines lames. Tant que la vôtre reste tournée contre les démons, votre aide est la bienvenue. »



Cenea poursuivit, l'air grave.
« Soyons claires...non, notre combat n'est pas terminé...mais nous ne pouvons pas être partout, malheureusement. Kasidra sert Iomedae à travers les plans, et n'est donc que rarement sur Golarion. De mon côté, je vagabonde, et je me débarrasse des démons qui croisent ma route, mais je ne suis qu'une personne. »

Aïwendil ajouta.
« Et même si je ne perds pas de vue le combat contre les démons, je suis plus utile ici, pour pouvoir donner une chance à Sarkoris de renaître de ses cendres. C'est d'ailleurs pour ça que nous apprécions d'autant plus votre aide...si nous voulons nettoyer définitivement cette contrée des démons, toutes les bonnes volontés sont bienvenus.

Maître Isorn...je suis curieuse de savoir d'où vous vient cette science des rituels, car nous avons déjà tenté à plusieurs reprises de rompre la malédiction frappant le Bois Ailé, sans succès. Ce n'est pas un mince exploit que vous avez accompli là.

Dame Viz, pour répondre à votre question: Sarkoris est encore partiellement sous le contrôle des démons. Ils sont coupés de l'Abysse, mais ils demeurent trop puissants pour que nous puissions simplement les ignorer ou les vaincre facilement. Certaines zones sont plus calmes que d'autre, mais le Bois Ailé est encore largement sous l'emprise de Zelmistria. C'est une succube particulièrement puissante et retorse, une ancienne servante de Nocticula. A notre connaissance, elle opère indépendamment, maintenant, et elle dirige une troupe de chasseresse qui opère dans et autour des bois.

Plus embêtant, elle connait le bois comme sa poche et a élevé une dragonne verte pour lui servir d'alliée et de monture. Ce n'est pas une adversaire à prendre à la légère...mais c'est de fait la dernière force organisée de démons dans le Bois Ailé.

Elle a une sorte de place forte quelque part dans le Bois, mais nous n'en connaissons pas l'emplacement exact. »


Kasidra ricana.
« Si tant est qu'on puisse appeler des démons organisés...mais Maître Milo, vous posez les bonnes questions. Il est bon de savoir que d'autres parmi mes camarades tieflings font mentir notre réputation.

L'objectif est effectivement de renvoyer les démons dans l'Abysse d'où ils n'auraient jamais du sortir. Que pouvons nous vous fournir pour vous aider? »

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Duck_Gauthier  
#113 Envoyé le : dimanche 6 février 2022 14:07:36(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,405
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Isorn
CA 22
Etat : maladroit 1

61 / 61


Si l'elfe semblait content de cette entrevue, le commentaire de la druidesse sur l'aide des étrangers lui fit lever un sourcil.
« Je serais ravi d'entendre plus votre théorie et votre expérience à ce sujet mais ce n'est malheureusement pas là le moment je pense, une telle rhétorique peut coûter la nuit. Si vous aviez le temps, j'ne serais toutefois ravi d'écouter d'une sage. »

Son expression se referma tout de même un peu à la venue de cette Kassidra. Mais il fit bonne figure et garda le silence jusqu'à ce que Aïwendil l'interpelle à nouveau. Il mesura sa réponse avant d'ouvrir sa bouche.

« Mes méthodes sont basés sur l'utilisation de la nature voisine. Je sais canaliser les forces naturels pour les amener autre part, ce qui me permet de fermer les blessures ou de corrompre le sang de celui qui me fait face en le transformant en toxine. J'ai sublimé mon corps en le purifiant des mauvais esprits. La plus simple des plantes devient un puissant baume quand on y amène les bonnes forces. Je sais écouter et demander mais ce ne sont pas là des miracles suffisants.

L'ordre de la paume verte est un cercle qui adopte un point de vue un peu divergent des cercles traditionnelles. Plutôt que de nous placer en défenseurs, maitre ou canalisateur de la nature, nous concentrons notre philosophie sur le fait d'admettre que nous somme la nature. Au cours de mon siècle d'études, j'ai appris à laisser parler l'animal en moi, sa fureur mais surtout son instinct. Pas à invoquer les bêtes pour profiter de leur force, mais à réveiller ce qui se cache en moi. J'ai médité des années sur la question de qui je suis, et quel est ma place dans ce monde. Et quand on comprend la réponse, quand on comprend qu'on est à la fois grain de sable et montagne, autant lièvre que loup, aussi attaché qu'un arbre mais libre que le vent, alors on apprend à écouter non plus sa raison seule, qui aveugle dans un savoir prisonnier. On apprend à voir que les réponses sont autour de nous. »


Il montra la pièce autour de lui.

« Tout est là. Je ne savais pas faire ce rituel. J'ai laissé ma bête agir. Dans les cris de douleurs des esprits sylvains, il y avait le remède. Le rituel était évident à comprendre dès que j'ai ouvert mon cœur à leurs lamentes. Il ne restait alors qu'à agir, sans se demander si ce qu'on fait est fou ou va marcher. Il faut agir, comme le cerf qui se met à charger le loup, sans se demander si il va y survivre. Je crois que vous avez, humains, une expression "écouter ses tripes". Je n'avais alors qu'à donner tout ce que j'avais. J'y ai perdu mon bras, maintenant corrompu. Mais cela ne comptait pas quand il a fallu agir.

Et la meilleur preuve de mes mots, c'est ma meute. »


Il regarda son équipe.

« Ils ne savaient pas ce que je faisait. Krimir est le seul d'entre eux qui a un minimum de compréhension de ce qu'il se passait et je serais ravi de l'aider à améliorer cela s'il souhaite. Mais pourtant, ils ont agit et ils ont fait exactement ce qu'il fallait, tous. Pas un faux pas. Je suis encore vivant grâce à eux. Qu'ils ait chassé les esprits venant m’empêcher d'agir ou qu'il ait absorbé avec moi l’impureté des lieux, ils ont été incroyables. Ils ont écouté leur cœur et ont agit.

Pas besoin de rituel. La volonté de protéger notre terre et notre meute suffit à soulever les montagnes, c'est la force de la vie. »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
thanks 1 utilisateur a remercié Duck_Gauthier pour l'utilité de ce message.
Offline Djinn  
#114 Envoyé le : lundi 7 février 2022 16:52:15(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Milo
CA 22
R+11 / Vi+8 / Vo+10
Etat : normal
Enquête:
Origine des
boggarts
Focus : 1 / 3

53 / 53
Milo allait répondre d'une longue tirade, mais il laissa la parole a Isorn qui s'avéra très bon orateur... D'habitude avare en mot, cette fois-ci les sons et les images sortaient de ses paroles tel un torrent de montage au début du printemps. Milo eu la chique coupée et ne sut trop quoi répondre. Il regarda ses compagnons laissant un petit silence le temps que les mots de l'elfe s'ancre dans les esprits...

« Bien bien bien... Maintenant que nous nous sommes bien joliment étendu sur le passé... Et si nous parlions du futur... Parce que j'adore les histoires, là n'est pas la question, mais mis à part si notre plan est les faire mourir de pâmoison, c'est pas comme ça qu'on va se débarrasser des vilains soufreux. Alors c'est la deuxième fois en moins de dix minutes qu'on me demande ce dont nous avons besoin... Alors je suis bien mal de vous dire que nous sommes ici pour améliorer la situation et pour que Krimir puisse apaiser ses cauchemars, mais que faute de réseau de renseignement, nous n'avons pas de plan beaucoup plus précis que "c'est la panade, allons-y !"

Alors, je suis pas un expert en gestion de citadelle face aux forces abyssales, mais quelque chose me dit que vous n'avez pas trop de bras et qu'un petit groupe expert en infiltration et cassage de bouche démoniaque pourrait vous êtes utile... Cherchez plus, il toque à votre porte ! Donnez nous les infos, la direction et on verra ce qu'on peut faire pour améliorer la situation. »
Offline Tuix  
#115 Envoyé le : jeudi 10 février 2022 00:57:59(UTC)
Tuix
Rang : Membre
Inscrit le : 16/09/2015(UTC)
Messages : 14

▒ Krimir ▒

« Rôdeur lvl 5 »
Perception : +8
CA : 22

56 / 56
Krimir, d'abord impressionné de constater qu'il était en présence de deux figures notables de la 5e Croisade dont il avait si souvent entendu parler, laissa les uns et les autres se présenter sans trop chercher à interférer. Mais à la mention de son Clan qui avait rejoint Drezen, il eut carrément les poings qui se serrèrent d'espoir, les yeux brillants comme jamais personne ici n'avait dû le voir! Ses jambes faillirent même vaciller!
Dreska!

La petite main de Viz sur son épaulette métallique lui redonna la contenance et le flegme dont il faisait habituellement preuve. Son visage se durcit à nouveau. Sachant maintenant ses proches en sécurité, il allait pouvoir se concentrer sur ce qui l'avait fait quitter les terres de ses ancêtres puis y revenir : affûter le fer de lance qu'il devait être pour la reprise progressive de Sarkori!
Et alors que Milo pointait le sujet intéressant - à savoir pourquoi la suite des opérations était en pause, Krimir allait demander à Aïwendil comment elle pourrait transmettre à son peuple qu'un bras armé venait d'arriver pour les guider! Mais sa bouche s'ouvrit sans que le son ne sorte, combiné à un aveuglement soudain. L'arrivée d'une 3ème héroïne le laissa pantois : était-ce par sa prestance, son mode d'apparition, ou juste sa race? Difficile à dire... Toujours est-il que le pisteur se ravisa de couper la parole à toutes ces figures imposantes (dont Milo ne semblait, volontairement ou pas, prendre conscience de leur stature, ce qui mettait quelque peu mal à l'aise Krimir : après tout, ces êtres étaient pour lui des légendes de son enfance!).

Puis machinalement, à la fin de la tirade explicative d'Isorn, le traqueur répéta à mi-voix :
« ... c'est la force de la vie... »
Secouant la tête pour remettre ses idées en ordre, il succéda aux remarques du barde à la voix éraillée, dans son phrasé qui lui était propre :
« La Foi Verte est forte en Sarkori. Et y'a beaucoup d'Clans qui attendent qu'un truc, c'est qu'on éclaire leur chemin pour reprendre les armes!
D'puis que vous avez récupéré Drezen et combattu pendant la dernière croisade, ça a r'donné d'l'espoir. Et c'est juste incroyable tout c'que vous avez réussi à faire! »
complimenta-t-il en levant les bras et tournant quelque peu sur lui-même pour désigner à l'auditoire la splendeur des lieux magiquement réhabilités.
« Tous les Sarkoriens qui viennent là, ils ont l'espoir d'être chez eux, en sécurité.
...
Mais comme vous dites : vous pouvez pas être partout à la fois!
C'est là qu'on intervient et ça c'est mon voeux l'plus cher : il faut montrer que ça avance encore, que la purification continue en Sarkori! Il faut un putain d'emblème que tous les Clans vont finir par suivre pour progresser et pas juste s'contenter de sécurité sur une seule et petite partie du territoire! »

Le poing en avant, le bras levé, Krimir laissait éclater toute la ferveur accumulée ces deux dernières années! Son discours n'était pas aussi éloquent que les mots de Milo, pas aussi poétique ou métaphorique que les explications d'Isorn, mais on pouvait y sentir une réelle passion prouvant toute l'énergie qu'il mettait à décrire sa cause!
Calmant un peu ses ardeurs, il développa :
« Y'a bien un truc que la chasse m'a appris : ça sert à rien d'partir à trente pour attraper un gros gibier. Et j'suis pas devn'u éclaireur pour rien : il faut d'abord avancer prudemment et silencieusement en pistant et en sachant très bien c'qu'on cherche... et une fois qu'on a acculé l'animal dans sa tanière, alors là on envoie les guerriers en nombre avec les bonnes armes pour l'abattre!

On s'ra les éclaireurs du Nouveau Sarkori. Comme dit Milo, c'qui nous faut, c'est des infos sur le bastion démoniaque le plus gênant du coin... et vot' soutien pour rallier un maximum de Clans derrière nous une fois qu'on aura une connaissance parfaite de c'qu'on aura à affronter. »


Puis le sarkorien conclut, en faisant des petits mouvements des mains, comme s'il déplaçait des pions sur une table :
« Au final, le plan m'paraît simple : vous nous donnez des billes pour qu'on aille frapper avec précision là où ça fait mal aux démons et quand on aura mis l'feu aux poudres, on r'vient avec un étendard derrière lequel tous les Clans pourront s'rallier à not' succès pour mener une battue d'envergure suffisante pour gratter un bout de not' territoire supplémentaire à ces abominations d'merde! Not' exploit du Bois Ailé d'vrait nous donner assez d'légitimité pour qu'les gens y croient!
Une fois c'te démarche enclenchée, y'a plein d'grands guerriers qui voudront reprendre not' flambeau ici en menant des guerillas intelligentes pour récupérer des zones au nom d'cet étendard et Sarkori renaîtra d'ses cendres! »

Pour lui, la tactique était simple et aurait pu se résumer en une phrase qu'il avait bien été incapable de synthétiser : créer un mouvement par un acte visible puis laisser son peuple faire le reste en embrassant cette cause conquérante.
Les pupilles alternativement rivées sur les trois héroïnes, Krimir attendait un commentaire qui abonderait dans son sens pour les aider à être présentés aux sarkoriens de Drezen comme la lanterne qu'ils attendaient dans l'obscurité des abysses qui les entouraient.
Thormod/Ensorceleur Djinn/AU-141
Rakyel/Oracle des os/AT-167
Krimir Drahak/Rôdeur sarkorien/H-263
Kristen/Inquisiteur de la foi Verte/S-210
thanks 1 utilisateur a remercié Tuix pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#116 Envoyé le : jeudi 10 février 2022 21:39:15(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Héros de la 5e Croisade




Aïwendil écouta l'explication d'Isorn et les éléments ajoutés par certains de ses compagnons, et au fur et à mesure son expression se fit stupéfaite en réalisant l'ampleur de ce qu'ils avaient accompli.
« C'est...je dirais bien que c'est impossible, mais j'ai pu voir moi même la forêt s'éteindre par les yeux de mes aigles...
De toute évidence, vous et vos compagnons avez un talent rare pour saisir les opportunités, et plus encore, je pense que les esprits de Sarkoris sourient sur votre chemin. Vous avez eu de la chance, sans aucun doute, mais on accomplit pas ce genre de miracle par chance seulement.
Vous formez un groupe exceptionnel, soyez en conscient...cela peut accomplir énormément. »


Elle reprit un peu sa contenance.
« Votre ordre a une philosophie intéressante...bien différente de la mienne. Je communie avec la nature autour de moi, et je suis son émissaire. Un conduit, si vous voulez. Mais votre approche a ses mérite également, et je serai ravie d'en discuter à l'occasion, si vous le souhaitez. »

La druidesse se tourna ensuite vers Krimir.
« Que croyez vous que j'ai passé les dernières années à faire, maître Krimir...? Vous avez raison, bien sur...mais à la fin de la dernière croisade, les Sarkoriens survivants étaient à bout de force. Ils n'avaient, assez littéralement, plus rien. C'est pour ça que j'ai d'abord tourné mes efforts vers Drezen, pour en faire un havre.

Aujourd'hui, Sarkoris a de nouvelles racines; c'est à partir de là qu'elle pourra connaître une nouvelle florescence. »



Kasidra, qui avait posé sa hallebarde contre un mur, intervint à son tour, partageant la vision du chasseur.
« Mais vous avez également raison, Krimir. A présent que vous avez une base solide...et bien, je ne peux pas dire que l'heure est venue de commencer la reconquête. Elle a déjà commencé.

Mais tout ne pourra pas être reconquis et reconstruit en un jour, et je partage votre avis: il faut briser les derniers bastions démoniaques.

Lors que nous avons clos la Blessure, les démons se sont retrouvés coupés de leur base arrière...en gros, certains sont toujours capables d'invoquer leurs congénères, mais pas du tout dans les mêmes proportions.

Baphomet et Deskari étant morts, ça a aussi rompu toute forme de coordination entre les généraux de l'Abysse, mais les ambitieux parmi eux - tous les démons un peu puissants - ont saisi l'occasion de se tailler des fiefs sur le Plan Matériel. La Blessure ne corromps plus la région, mais la marque de l'Abysse y est encore présente, et pour eux, c'est une chance de gagner en puissance là où les Princes et Princesses de l'Abysse ne peuvent pas les atteindre directement.

Par là, je veux dire qu'il ne faut pas les sous-estimer. Mais si des chasseurs talentueux parvenaient à briser les bastions démoniaques restant...le reste ne serait que du nettoyage. J'ai trop voyagé dans d'autres plans, je ne suis plus à jour sur ce qui se déroule en Sarkoris...Cenea? »



La rouquine en armure bondit de son perchoir sur l'énorme racine traversant le mur.
« Ah, je savais que mes vagabondages allaient servir à quelque chose!

Tenez, regardez ça. »


Elle s'approcha d'une souche dans un coin de la pièce et y étala une carte de Sarkoris.

Carte de Sarkoris


Elle indiqua une zone dans le Nord-Est.
« Vous voyez cette région, autour des Terres Balafrées? En gros, toute la région autour de Drezen jusqu'à la Bibliothèque Pétrifiée à l'Ouest, et jusqu'au Bois Ailé au Sud est plutôt sure...ca s'étends jusqu'aux ruines d'Iz et de Seuil au Sud-Ouest, mais principalement parce que la région est encore très agité du point de vue volcanique.

J'y ai croisé quelques groupes de salamandres et de démons servant Flauros, mais ils ne sont que quelques poignées et très difficiles d'accès. »


La pyromancienne pointa du doigt la forêt plus au Sud, le long de la frontière orientale de Sarkoris.
« Le Bois Ailé, que vous avez traversé, est la dernière menace à l'Est d'Iz et de Seuil. Une fois que Zelmistria, son dragon et ses succubes auront été vaincus, il n'existera plus de menace démoniaque de la Bibliothèque Pétrifiée jusqu'à Gundrun. »

Elle balaya ensuite le Nord du pays.
« Les Landes de Pierre...cette région est presque déserte, mais la Bibliothèque Pétrifiée est encore le siège de Siabrae...des druides morts-vivants. Ce sont aussi des chasseurs de démons, mais ils perçoivent tout ceux qui pénètrent dans leurs forêts comme des intrus.

Ce n'est pas le principal problème, cela dit. Un seigneur de guerre démoniaque est encore installé dans la région; un vrolikai du nom de Shaorhaz, qui se terre dans une tour en ruine appelée la Tombe Verte. Il est obsédé par le savoir druidique, et même si la majorité de son armée a fui, il contrôle encore assez de démons pour être dangereux. »


Le doigt de la pyromancienne poursuivit sa course vers l'Ouest.
« Plus loin, dans les Tourbières Boréales, on trouve Ultime Lueur...lorsque j'y suis allée en reconnaissance, un culte de Kostchtchie, formé de Géants des Marais, avait pris possession des ruines. Et ils ont des démons à leur service.

Encore plus loin vers l'Ouest, j'ai entendu des rumeurs et vu les traces d'une présence démoniaque dans les ruines de la forteresse naine de Jormurdun. Elle est abandonnée depuis longtemps, mais je crois qu'un démon remarquablement retords - un démon des ombres, a mon avis - y a trouvé refuge. Peut être qu'il faudrait nettoyer les lieux de sa présence avant qu'il n'en fasse une forteresse.

Ah, et il y a la Tour Suspendu, aussi...mais a priori, Firadrea, la Vrock qui en disputait le contrôle à un autre démon, a emporté la partie, et s'est déclarée Reine de Sarkoris. »


Ensuite, Cenea fit courir une main le long de la rivière Sarkora.
« Croyez le ou non, mais cette région, Faille Ombreuse, est a peu près sure...il reste bien les Clairières Epineuses qui sont une forêt ravagée par l'Abysse, mais les démons ont été chassés de la région, et le cours de la Sarkora sert maintenant à convoyer des croisés et des survivants un peu partout. »

Continuant son tour du pays, Cenea indiqua les Steppes Sarkoriennes, à l'Ouest.
« Les steppes sont plutôt désertes, mais il reste quelques lieux d'importance. Pour commencer, le Lac de la Mariée...où ce qu'il en reste. J'y ai repéré la présence d'une concentration importante de démons...des serviteurs de Cyth V'sug. Ceux là sont une vraie menace pour la reconstruction...ce sont les responsables de la Peste Démoniaque qui a sérieusement ravagé la seconde croisade, entre autres.

Et juste à côté...la Forêt des Braises. C'est là que je suis née. Contrairement au Bois Ailé, elle est éteinte, mais elle sert de refuge à un culte de Flauros qui harcèles Sarkoriens de Gundrun.

Je n'ai pas réussi à le localiser exactement, mais une meute de loups-garous chasse depuis le couvert du Bois des Murmures...des adorateurs de Jezelda. Ils ont massacré un bataillon entier de croisés à la dernière pleine lune. »


Elle soupira, et indiqua un dernier endroit, au centre de la carte.
« Peut être le plus inquiétant: le Cairn de la Terre Noire. C'est l'un des tertres les plus anciens du pays, où d'innombrables chefs de clans et druides ont été ensevelis...mais depuis la fin du conflit, les démons n'osent pour la plupart plus s'en approcher. Et ceux qui en sortent n'hésitent pas à massacrer leurs congénères comme les croisés.

J'ignore ce qui s'y passe exactement, mais les démons que j'ai interrogé m'ont dit servir Sifkesh. Ce qui est un problème...d'autant que le territoire de celle qu'ils appellent la Dame de la Terre Noire s'étends. C'est le seul bastion démoniaque qui augmente son influence. »


Elle expira.
« Voilà! C'est un résumé, mais ça devrait vous donner des pistes.
Ah! J'ai oublié de le mentionner, mais il y a bien sur des démons nomades, également, donc si vous tombez sur une piste, n'hésitez pas...Certains sont assez dangereux pour causer de vrais dégâts. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 4 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Djinn  
#117 Envoyé le : jeudi 17 février 2022 17:58:51(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Milo
CA 22
R+11 / Vi+8 / Vo+10
Etat : normal
Enquête:
Origine des
boggarts
Focus : 1 / 3

53 / 53
Bon... Y a du boulot !

Milo n'était pas stratège... Les batailles, c'était pas sa tasse de thé. Il avait bien lu un ou deux ouvrages, donc en théorie, il avait quelques connaissances... Mais malheureusement, ils vivaient en pratique et la transposition dans le monde réel était rarement efficace...

Toujours penché sur la carte, il décida donc de partager tout haut ses premières impressions.
« Et bien, on a bien fait de venir... Il y a de l'ouvrage pour plusieurs vies... Enfin, tant que nous sommes mortels...

Bon, je propose qu'on fasse rapidement un premier tri. A chaque fois que vous parlez d'armée, on passe la main... Sans vouloir passer pour des petits joueurs, mais on est nous six... Et si des bataillons de croisés y laissent leur peau, on va pas faire beaucoup mieux à six contre mille...

Donc ça nous laisse le démon des ombres de la forteresse naine, le culte de Cyth V'sug au lac de la mariée ou le cairn de la terre noire.

Personnellement, j'aime pas trop le coté vague, ni le côté peste de l'histoire du lac de la mariée...

Le démon des ombres peut être jouable, mais est-ce que vous auriez des runes de touché fantomatique pour nos combattants? Ce serait dommage qu'ils nous regardent Viz et moi dancer le tango sans pouvoir participer...

Pour ce qui est du tertre, je pense qu'une petite équipe comme nous pourra déjà récupérer des informations, élément qu'il semble bien vous manquer, et comme précédemment, si vous avez des runes de touché fantomatique, on pourrait intervenir et peut-être mettre le holà à leur développement...

Vous en pensez quoi les autres? »

Modifié par un utilisateur jeudi 17 février 2022 18:00:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#118 Envoyé le : samedi 19 février 2022 11:59:03(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Nilne avait des questions qui lui brûlaient les lèvres, c'était évident, mais dès que Cenea se mit à parler, elle les ravala et se mit en mouvement, deux de ses mains écrivant simultanément dans les pages déjà encombrées de ses chroniques, essayant de grapiller le moindre détail des explications qui leur étaient fournies. La situation à Sarkoris n'était encore pas brillante. Si ses estimations étaient justes par rapport à la taille du pays, moins de la moitié avait été libéré du joug des démons.

« Comme tu dis, Milo...il y a de l'ouvrage. J'ai du mal à évaluer ce que signifie une armée de démons, ou à quel point c'est organisé...mais c'est sans doute plus sage de ne pas s'y attaquer en tout cas pour le moment. »

Elle se pencha sur la carte, examinant les distances.
« L'avantage de Jormurdun, c'est qu'on pourrait aussi jouer les éclaireurs sur d'autres problèmes en cours de route. Voir quelle est la situation à la Tombe Verte, et à la Tour Suspendu, c'est quasiment sur le chemin.

Je...je veux en savoir plus sur le cairn de la Terre Noire...tous ces artefacts! Vous imaginez? Une telle part de l'histoire de Sarkoris! Mais il faut reconnaître que c'est dans une région dangereuse, et assez loin des autres possibilités...je veux y aller, mais je me rangerai à votre avis. On est dans cette chasse ensemble, après tout? »


Perception DD16


Viz
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Tuix  
#119 Envoyé le : dimanche 20 février 2022 17:03:49(UTC)
Tuix
Rang : Membre
Inscrit le : 16/09/2015(UTC)
Messages : 14

▒ Krimir ▒

« Rôdeur lvl 5 »
Perception : +8
CA : 22

56 / 56
Le natif de la région se grattait la barbe et oscillait la tête tantôt vers un bout de la carte, tantôt vers l'autre, au rythme des descriptions de Cénéa. Difficile d'imaginer que tant de diversité démoniaque habitait encore les terres sarkoriennes. Chaque lieu semblait nécessiter des tactiques différentes face aux spécificités s'y trouvant.
Aux remarques de Milo, avant l'intervention de Nilne, il se permit d'intervenir :
« C'est clair que l'but c'est pas d'se cogner une armée! ... Enfin pas pour l'instant... parce qu'on n'a pas la force de frappe pour ça... sauf si t'as envie d'remettre le couvert en partant en expédition avec nous?! » lâcha Krimir en fixant l'héroïne rouquine au regard de braise, la tutoyant et l'invitant comme s'il s'était agi d'une amie d'enfance.
« Maîtresse Aïwendil, j'comprends bien qu'elle doive rester là pour veiller sur l'troupeau avant qu'tous les sarkoriens réalisent qu'ils peuvent aller d'l'avant... Dame Kasidra, elle a d'aut'batailles sur le feu... Mais toi Cénéa, ça d'tente pas d'partir en chasse avec nous : ça complèterait bien ta carte et on casserait du démon! »
Il savait bien qu'ils ne jouaient pas dans la même cour mais pourquoi ne pas essayer?

C'est à ce moment qu'en parallèle de ce bavardage entre Krimir et Cénéa leur belle chroniqueuse aux multiples bras dévoila son intérêt pour le Cairn.
« Artefacts?! Tu veux dire des objets magiques et typiques, un genre de machin ancestral que tous les sarkoriens reconnaîtraient? Si y'a c'genre de truc, je vote pour! Si on récupère une relique de l'ancien Sarkoris, on aura d'quoi montrer à toute la population qu'c'est possible de s'battre pour reconquérir not'territoire et son histoire! Avec ça dessiné sur un étendard du Nouveau Sarkoris, les guerriers et les druides vont s'précipiter pour rallier les rangs d'une nouvelle armée prête à poutrer les démons loin d'ici! »
Thormod/Ensorceleur Djinn/AU-141
Rakyel/Oracle des os/AT-167
Krimir Drahak/Rôdeur sarkorien/H-263
Kristen/Inquisiteur de la foi Verte/S-210
thanks 3 utilisateur ont remercié Tuix pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#120 Envoyé le : mercredi 23 février 2022 10:24:34(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 112

Thème de Viz : Où termine la grandeur et commence la folie

Un rictus insolent naquit sur le visage de Viz. Ha ! Qu’elle était belle, l’excuse de cette “héroïne”. “On ne peut pas être partout”. Quelle belle excuse se disait-elle, adaptable à n’importe quelle personne, dans n’importe quelle situation, et pour n’importe quelle raison. Et voilà qu’une autre cornue débarquait sur place, prétendant même être héraut d’Iomedae. Si c’était vrai… Elle avait bon dos, la “noble héritière”. Fichu théâtre de marionnettes songea Viz, comprenant amplement pourquoi les démons pourrait vouloir, dans l’imaginaire déjanté de la chéliaxienne, leur mettre quelques tartes. Que d’arrogance et de suffisance… Pouah…

Cet enchevêtrement de pensées négatives, doublé des paroles d’Isorn comme si elle n’avait servi à rien dans les bois, sa gorge encore irritée lui en soit témoin, firent naître au cœur de l’ensorceleuse un sentiment d’insécurité et de rancœur. Pourtant, aucune voix intérieure cette fois-ci… Aucune. Rien. Un vide. Une sensation de vide des plus inconfortables, envahissante. Elle se sentait telle le Premier Monde : abandonné des dieux et laissée à la nature primaire. La sensation de quelques fourmis, ou peut-être plutôt d’abeilles, ayant perdu leur essaim et ne sachant que faire, hormis avancer, soldat docile et affamé. Etait-ce ce qu’elle était ? Un essaim perdu ?

Elle fut ramenée à la réalité par Krimir, lequel souhaitait reprendre le territoire aux démons pour le bien de son peuple, plus que pour un quelconque autre idéal semblait-il. Faire renaître Sarkori… Jolie ambition. Ce trait de caractère plaisait à Viz. Cela la rattrapa quelques temps des gouffres de la perdition. Elle en écouta à peine la grande héroïne ayant pris le temps de savoir aussi bien ce qui se passait dans la région, mais sans remédier aux problèmes sur sa route. Pour un éclaireur, c’était bien normal. Pour “une authentique héroïne” aussi adulée… Enfin bref !

Tandis que les propositions fusent, voilà qu’un nom revient dans son esprit. Obnubilant. Allant même jusqu’à réveiller son instinct. Le Cairn. Le Cairn de la Terre Noire. Et les propos de Nilne et de Krimir allant dans ce sens… Autant en profiter pour ajouter sa pierre à l’édifice… et chercher à comprendre où est sa place.
«  Le cairn de la Terre Noire… je dois dire que ça me tente beaucoup. Si telle est votre préférence, je marcherais avec vous.  » répondit poliment la chéliaxienne, dans un calme ne lui ressemblant pas.
thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
9 Pages«<45678>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET