Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : dimanche 28 novembre 2021 17:46:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
6 Arodus 4717, début de matinée - Kenabres, place Saint-Clydwell


Festival de la Pierre de Garde



Kenabres était en liesse, une occasion qui ne se produisait pas si souvent, aussi proche de la frontière avec la blessure. Mais aujourd'hui, même les nuages écarlates et mauves qui flottaient souvent de l'autre côté de la Sellen avaient daigné se dissiper pour laisser le soleil briller sur les remparts des deux enceintes et sur les pavés gris pâle de la place Saint-Clydwell. Pas qu'on puisse beaucoup distinguer les pavés, parce que comme tous les ans le 6e jour d'Arodus, la place était noire de monde, pour le Festival de la Pierre de Garde, aussi appelé Festival du Premier Croisé.

Depuis la mort d'Aroden, le festival avait changé de nom, certes, mais la célébration avait toujours pour but d'honorer le sacrifice des croisés qui se battaient contre les créatures de l'Abysse, et d'encourager tout ceux qui le pouvaient à rejoindre la lutte. Le Festival était marqué notamment par une prière à Iomedae l'Héritière, menée depuis le parvis de la cathédrale Saint Clydwell par le haut prêtre, souvent accompagné du prélat Hulrun et de Terendelev l'Etoile d'Argent.

Ca, c'était pour la théorie et l'occasion officielle...mais ce n'était pas un festival pour rien! Et toute la ville était au même endroit! Alors, même si les malchanceux guettaient toujours sur les remparts et aux portes, d'innombrables Kenabrais étaient là pour se rencontrer, plaisanter, boire un coup, manger un morceau, profiter de nombreux camelots et forains qui avaient installés leurs stands autour de la place et dans les rues avoisinantes, échanger des rumeurs, retrouver amis ou amants, sortir en famille...bref, c'était avant tout une occasion de faire la fête!



Et dans le joyeux chaos qui s'était installé sur la Place Saint-Clydwell, qui donnait probablement des cheveux blancs aux gardes et inquisiteurs, Morrigan se trouvait dans son élément. A tel point qu'elle faillit percuter la halflinne blonde qui venait à sa rencontre. Nurah Dendiwhar s'éclaira en la reconnaissant.
« Ah! Morrigan! Quelle coincidence! Ca faisait une éternité! Qu'est ce que tu deviens? »

Modifié par un utilisateur dimanche 5 décembre 2021 21:12:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Hikari  
#2 Envoyé le : vendredi 3 décembre 2021 10:21:39(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Ah, qu’il faisait bon de vivre en temps de fête ! En ce jour béni d’Arodus, l’on pouvait se laisser aller à satisfaire ses vices. Après tout… La vie est comme un jeu aux innombrables joueurs. Si tu ne joues pas avec eux, ils joueront avec toi. Si l’on devait décrire la pensée de Morrigan, voilà ce que l’on pourrait dire. Et pour jouer, Morrigan aimait jouer… La ville, grandiose aux yeux de la demi-elfe tant pour ses odeurs et sa diversité que pour son ambiance, et encore plus en ces jours de liesse, était semblable à un terrain de jeu.

Mais en ce terrain de jeu dont les dieux étaient les maîtres, la plupart des joueurs ne savaient pas à quoi ils jouaient, quels en étaient les objectifs ni même les règles véritables. Si un sage avait à étudier ce phénomène, il pourrait très bien dire que la seule chose qu’il sait, c’est qu’il ne sait rien. Ce n’est pas le cas de Morrigan, qui pourrait être un modèle de bien des choses mais certainement pas de sagesse, et dont les projets pour cette journée se concentraient autour de la boustifaille à s’en faire péter la panse, des jeux et des danses de rues à en défaillir, de savoir dans quelles poches d’éméchés envoyer ses mimines peu scrupuleuses, ou encore son jeu favori : tenter subtilement, via ses dons, de trouver des couples illégitimes, source de bien des comédies théâtrales, surtout si l’on pouvait glisser un garde ou un inquisiteur sur la scène. Elle n’était pas revenue à Kenabres depuis un bon bout de temps, recherche oblige, mais pour rien au monde elle n’aurait raté cette fête.


D’une démarche élégante mais légèrement altière, sans doute sans faire exprès, Morrigan n’ayant aucune appartenance ni affection particulière pour la noblesse, la belle se promenait ci et là, furetant de stand en stand, jouant à faire passer une pièce de cuivre de doigt en doigt, avant de croiser une petite tête blonde connue. Grand sourire canaille.
«  Tiens, tiens… en parlant de fripouille… C’est vrai que ça faisait un bail Nurah ! Je rentre tout juste d’un séjour au Brévoy. Si je te parle de la Maison Rogarvia, ça te parle ? Les anciens dirigeants de la nation, tous mystérieusement disparus il y a tout juste dix-huit ans… Je suis sûre qu’il y a quelque chose à creuser et à en tirer… Hey, ne rigole pas !

Et toi, qu’est ce que tu deviens blondinette ? Dis moi, tu n’aurais pas pris un centimètre ou deux depuis la dernière fois ?  »
la taquina-t-elle, sans la moindre malveillance. Morrigan aimait se moquer autant que se moquer d’elle-même.

Modifié par un modérateur dimanche 19 décembre 2021 22:51:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : mercredi 8 décembre 2021 21:50:39(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



Morrigan traversa la place comme une trainée de poudre, et il fallait bien admettre qu'elle était douée pour utiliser son influence à des fins aussi créatives que divertissantes. Elle avait laissé derrière elle une poignée de scènes tragicomiques qui auraient été dignes de figurer dans une pièce de théâtre.

Mais la halflinne qui lui faisait face était d'une toute autre trempe, et la moue boudeuse qu'elle arborait désormais était aussi adorable que menaçante. Nurah tapa du pied.
« Morrigan! Arrête de te moquer de ma taille! A moins que tu veuilles que je te morde? Je saute assez haut, tu sais! »

Même en tentant de son mieux de garder son sérieux, mais la halflinne se fendit d'un sourire et serra Morrigan dans ses bras. C'est à dire qu'elle passa ses bras autour de la taille de la demi elfe, souriant jusqu'aux oreilles.
« C'est pour ça que tu avais complètement disparue! Brevoy, rien que ça? Et tu ne t'attaque pas à rien! Tu sais que la disparition des Rogarvia est l'un des plus grands mystères de l'histoire de cette région du monde? Avec l'origine des pestes de Iobaria, et l'ouverture de la Blessure? »

Sa voix se fit plus basse, conspiratrice.
« Tu as découvert quelque chose? »

Elle sembla ensuite se rappeler que Morrigan lui avait aussi demandé de ses nouvelles.
« Oh! Euh... et bien, je fais des recherches dans l'histoire de Sarkoris! C'est une vraie plaie, à cause de la quasi-absence de sources écrites, mais c'est très intéressant! Et...et bien, il y a des rumeurs qui courent sur une cinquième croisade qui se préparerait...ça pourrait servir, d'en savoir plus sur leurs techniques pour lutter contre les démons. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#4 Envoyé le : jeudi 9 décembre 2021 10:38:52(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Voyant sa plaisanterie prendre, Morrigan éclata de rire, un rire sonore mais délicat, agréable à entendre. Décidément, elle avait bien fait de revenir. Rendant son étreinte à la halflinne, en profitant pour lui gratouiller la tête et pour vérifier que sa bourse était toujours en place -maudites soient ces petites crapules-, Morrigan lui rendit un sourire heureux.
«  Promis, promis !
Et oui je sais bien, qu’est ce que tu crois ? Hélas… chou blanc. C’est à croire qu’il est plus simple de trouver une lame d’Iomédae dans un bordel de Calistria que de glaner la moindre info sur le sujet…
J’aurais mieux fait d’aller explorer et profiter de la Iobarie, c’est moi qui te le dit. »


Intriguée par les propos de la blondinette, l’air de Morrigan se fit plus sérieux, studieux.
«  Oh ? Retourner leurs techniques ou leurs pouvoirs contre eux ? Raconte moi ça ?  »
thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : samedi 11 décembre 2021 12:31:21(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



Contre toute attente, la bourse de Morrigan n'avait pas bougé! Peut être un exemple d'honneur parmi les voleurs? Quoiqu'il en fut, Nurah avait surtout l'air un peu déçue, comme une enfant apprenant que son confiseur préféré avait fermé boutique.
« Oh...dommage, j'espérais que tu aurais eu de nouvelles infos pour mon prochain bouquin...mais tant pis, la résolution de la disparition des Rogarvia attendra! »

Mais le sujet dériva rapidement sur les dernières recherches de la halflinne, et elle reprit très rapidement tout son enthousiasme.
« Pas les techniques ou les pouvoirs des démons, note bien! - encore que ça puisse être une avenue de recherche maintenant que j'y pense - je parlais des traditions sarkoriennes! »

Elle sortit un carnet de sa sacoche débordante de matériel et le feuilleta tout en poursuivant.
« Je m'explique. Certes, les Sarkoriens ont eu besoin de l'appui des croisés, et ont fini par devoir évacuer leurs terres, mais si j'en crois mes recherches et les interviews que j'ai pu conduire auprès de Sarkoriens qui ont connu cette époque, ou les témoignage de seconde main, ils ont bien résisté à la première croisade. Individuellement, ils s'en tiraient bien face aux démons, jusqu'à ce que les forces de Deskari s'organisent et agissent de manière plus coordonnée.

Si j'en crois ce que j'ai découvert, les Chasseurs de Seuil, en particulier, avaient de redoutables techniques pour affronter et bannir les créatures d'outre-plan; tout en disposant rarement de magie eux mêmes! Presque tout cela a été perdu dans les premières heures de la Chute, bien sûr, mais si on pouvait mettre la main dessus...

Ah, et il y avait aussi les druides de Sarkoris! Tu sais qu'ils ont tenu la cité de Storasta pendant trois mois contre toutes les armées de Deskari à eux seuls? Il parait qu'il reste encore des druides chassant le démon qui n'ont jamais quitté Sarkoris. Depuis un siècle! Tu imagines? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#6 Envoyé le : lundi 13 décembre 2021 10:36:44(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Souriante et joueuse, tel le confiseur ayant fermé boutique mais s’apprêtant à rouvrir ses portes, désireux de proposer quelque chose de nouveau et de tendre à cette petite tête blonde une entrée d’avant-première, un ticket doré vers un monde nouveau, Morrigan s’empressa de remplir l’imaginaire de Nurah de nouveaux espoirs.
«  Hey ! Ne désespère pas, je n’ai pas dit mon premier mot ! Ne crois pas que je vais me défiler si facilement face à un mystère aussi passionnant jeune fille ! Crois-tu que la graaande inspectrice Morrigan d’Ulster pourrait laisser un potentiel meurtre irrésolu, quand bien même du-t-elle affronter des sorcières parmi les plus Remarquables et Sournoises ? Non ma chère ! J’irai par delà les confins du réel arracher la vérité à leur spectres s’il le faut !  » s’emballa-t-elle, mimant une pièce de théâtre.

Morrigan écouta d’une oreille attentive les explications de Nurah, se demandant sincèrement s’il y avait un quelconque moyen de mettre la main sur ces informations. Ce serait en effet une ressource potentiellement inestimable.
«  Tu es sérieuse ? Impressionnant… Les chasseurs du Seuil et les druides… J’en prends bonne note !
Tu penses qu’il y a moyen de mettre la main sur ces connaissances ? A ton avis, on pourrait commencer par où ?  »

Offline Boadicee  
#7 Envoyé le : jeudi 16 décembre 2021 19:16:43(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Festival de la Pierre de Garde



Nurah ne parvint pas à retenir un éclat de rire devant les démonstrations théâtrales de Morrigan. Elle connaissait assez la jeune femme pour savoir qu'elle n'était pas vraiment sérieuse, mais la halflinne était toujours ravie de son énergie débordante, une distraction bienvenue à chaque fois qu'elles se rencontraient.

Lorsque la discussion revint sur les traditions Sarkorienne, Nurah se gratta le front tout en rangeant ses notes dans sa sacoche à l'impressionnante contenance qui débordait pourtant.
« Oui, absolument! Je n'ai pas beaucoup de preuves matérielles, mais j'ai des fragments de monolithes qui ont été sauvés pendant la Chute et beaucoup de témoignages de seconde main...qui concordent trop pour que ce soit de simples coincidences ou légendes. »

Elle soupira.
« Là...c'est le cauchemar de toute historienne qui se respecte...Les Sarkoriens avaient une culture principalement orale, transmise par les druides. Ils n'avaient que deux endroits dépositaires de leur histoire et de leurs traditions. La première est la Bibliothèque Pétrifiée, les forêts de monolithes dans le Nord de Sarkoris. La région est dangereuse, mais peut être qu'avec une équipe déterminée et prudente...le problème, c'est que les monolithes sont écrits en druidique. Que je ne peux pas lire.

L'autre étaient les Recueils de Fer et de Bronze, conservés à Iz. Qui est actuellement au bord de la Blessure...probablement l'endroit le plus dangereux de Sarkoris. »


Elle jeta un regard pensif à Morrigan.
« Tu n'aurais pas une idée, à tout hasard? Ca paraît hors de portée, mais je connais ton talent pour l'improvisation. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#8 Envoyé le : lundi 20 décembre 2021 21:58:26(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

Ravie de voir sa prestation tomber dans l’oreille d’une âme généreuse, Morrigan laissa s’installer un autre sourire sincère. Qu’il était bon de voir que l’on pouvait prendre du bon temps, loin des affres tourmenteurs du réel…

Intriguée par les notes de son amie, Morrigan pencha la tête sur le côté, attentive. Des fragments de monolithes ? Intéressant… Cela pouvait effectivement être source de bien des découvertes. La halflinne avait l’œil ! Mais effectivement, comme elle le disait elle-même, il y avait un os, et un de taille.
«  Hum… C’est problématique, en effet… Mais au moins tu as trouvé des pistes !
Voyons… La Bibliothèque Pétrifiée, si on arrive à trouver un druide s’intéressant à l’histoire, y’a peut-être moyen… Au pire, si on pouvait y aller et recopier les textes, on pourrait trouver des druides ailleurs, y’a toujours plusieurs solutions…

Pour Iz… C’est plus compliqué. Honnêtement, dans l’immédiat… je sèche. Je ne vois pas comment passer inaperçu, même en étant invisible… Hormis si l’on pouvait voler et atterrir directement sur place !  »
conclue-t-elle en riant, mais à moitié sérieuse néanmoins.
thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#9 Envoyé le : dimanche 3 juillet 2022 14:45:16(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
7 Arodus, en fin de soirée - Coeur des Défenseurs, Kenabres

Le Cœur des Défenseurs


La journée avait été longue, et maintenant que leur petit groupe s'était dispersé pour la nuit, la fatigue se faisait rudement sentir. Même si Morrigan était sortie relativement indemme des affrontements de la journée, entre la chute et les contusions qui l'accompagnaient, l'escalade, leur marche dans les souterrains et leur fuite dans les conduits, la jeune femme avait plus que de bonnes raisons de vouloir s'effondrer sur l'un des lits de camp improvisés et dormir.

Mais apparemment, le destin n'en avait pas fini avec elle. Il était parfois farceur, comme elle avait eu maintes fois l'occasion de le découvrir. Elle entendit une voix l'appeler.
« Morrigan!!? »

Avant d'avoir le temps de réagir, quelqu'un l'étreignit de toutes ses forces. La chevelure rousse ne trompait pas, la voix non plus, c'était sa mère, Catriona.
« Morrigan! Nous avions su que tu étais de retour en ville, et avec l'attaque...Je suis tellement heureuse que tu ailles bien! »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#10 Envoyé le : vendredi 8 juillet 2022 15:23:23(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

La notion de famille et de parenté n’était pas des plus salvatrices, pour Morrigan. Elle avait passé l’essentiel de son enfance seule dans les rues, à la limite de la campagne, ou avec quelques farceurs, même majoritairement sans oreille à qui se confier. Même son séjour dans le Premier Monde avait été évincé des sujets de dialogue.

Si le fait de savoir sa mère en vie restait un soulagement certain, celle de la voir l’était moins. La sorcière était dans un état de fatigue et de stress avancé à l’intérieur, mais elle fit néanmoins de son mieux pour ne pas paraître désagréable.
«  ‘Man… Tu me fais mal…
Contente de te savoir en vie…  »
lui répondit-elle misérablement, lui rendant néanmoins une étreinte sincère.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : samedi 9 juillet 2022 18:40:02(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs


Catriona laissa sa fille se dégager un peu de son étreinte à regret, des larmes perlant encore aux coins de ses yeux, elle les essuya du dos de la main.
« Tu nous as fait une de ces peurs, à ton père et à moi, tu sais! Je sais que tu ne nous visites pas souvent, mais avec l'attaque, nous avons cru que nous ne te reverrions jamais! »


Morrigan n'eut pas le temps de réagir avant que son père ne surgisse derrière elle, lui ébourrifant les cheveux d'une main rude, un sourire aux lèvres.
« Je t'avais dis que notre petite Morrigan était trop débrouillarde pour s'être laisser avoir par des démons! Alors gamine, on embrasse pas son vieux père? »

Catriona grimaça, donnant un coup de coude à son mari.
« Laisse la donc tranquille, ça n'a pas du être facile pour elle! Qu'est ce qui t'es arrivé? Tu comptes repartir, maintenant que Kenabres est dans cet état? Nous pensions aussi prendre la fuite vers l'intérieur, mais pas sans avoir de nouvelles de toi... »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#12 Envoyé le : jeudi 21 juillet 2022 22:05:03(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Thème de Morrigan : Celle qui entrouvrit la porte

“Nous a fait” ? Ah, elle était bien bonne celle-là, comme si elle avait décidé de se prendre une invasion de démons sur le coin de la tronche ! Bah, qu’importe. Ce qui était fait, était fait, et comme le voulait le dicton féérique, rien n’était, tout sera.
«  Même chose ‘man…  » marmonna-t-elle en serrant sa mère dans ses bras.

Que faire ensuite… ? Bonne question… Elle avait bien des projets sur le long terme, mais n’aurait jamais envisagé ce cas de figure… Fallait-il croire à la providence ? Ou du moins, à sa funeste équivalence ? Elle ne savait pas… Mais elle n’était sûre que d’une seule chose : la fuite n’était pas une option, et avoir des proches dans les pattes ne pourrait que l’inquiéter. Autant jouer le jeu donc, et glisser à la chéliaxienne à la première occasion.
«  Je ne sais pas… Je vais peut-être rester quelque temps, pour aider les survivants, avant de filer vers des horizons plus encourageants… Vous devriez partir, j’en serais rassurée, mais dites-moi où vous allez, que je puisse vous retrouver.  » répliqua-t-elle, sincère.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#13 Envoyé le : vendredi 22 juillet 2022 21:26:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745

Le Cœur des Défenseurs


Odhran s'éclaircit la gorge, pensif.
« C'est très louable, mais ne va pas te mettre en danger, d'accord? De notre côté...C'est trop dangereux de partir maintenant, et on a pas de quoi tenter le voyage. Mais des renforts ne devrait pas tarder! Et on prendra la route à ce moment là, sans doute vers Nerosyan. Tu nous accompagnera? »


Anevia les interrompit sur ses entrefaits, claudiquant vers eux.
« Ah! Morrigan, je vous cherchais! La commandante voudrait vous poser quelques questions sur votre route dans les tunnels. »

Elle adressa un sourire à ses parents.
« Si vous voulez bien nous excuser un instant... »

Odhran et Catriona souhaitèrent une bonne nuit à leur fille, la laissèrent avec Anevia. Cette dernière adressa un sourire entendu à Morrigan.
« Tu avais l'air de chercher une porte de sortie, alors je me suis dis que je te devais bien un coup de main. Je sais ce que c'est, les problèmes de famille. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET