Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages«<4567>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Nauron  
#101 Envoyé le : mercredi 18 mai 2022 20:15:13(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
a découverte des animaux dans la cale est une bonne nouvelle mais aussi le départ d'autres questions, comment faire sortir tout ce petit monde de là est la première.
Thrall repart rapidement en exploration, à la recherche de matériel pour sortir les quadrupèdes de la cale. Pour ce faire, il choisit d'aller faire un tour du côté de la réserve, il ouvre la porte sans problème et se retrouve sur ce qui était le garde manger du navire, la réserve de nourriture de Terillo, le coq du navire. Tout est en bazar et en fouillant, il remarque suffisamment de nourriture pour constituer des rations pendant un certains temps, mais ce que la recherche du semi-orc met en exergue n'est rien d'autre que Rambar Terillo, ou du moins son cadavre qui était caché grossièrement. Cette réserve n'est rien d'autre que le garde manger du bateau.

Il y a suffisamment de nourriture pour faire des rations permettant de nourrir 1 personne pendant 24 jours.



Sur la plage, Sei poursuit sa discussion en gnome avec Gelik, ce dernier toujours encouragé a parler, se confie tandit que la pluie continue de tomber averse coupant ainsi la chaleur de ce début d'après midi..


« Chun dul chun cinn, is maith chun dul ar aghaidh ina saol, a fheabhsú. »¹
Puis, il s'empourpre un peu puis continue
« Níl a fhios agam i ndáiríre, ach táim go maith ag cros-seiceáil leideanna, féachaimis cad a thabharfaidh ár dtaiscéalaithe cróga ar ais, má fhilleann siad. Ach chomh fada agus is eol dom, níl baint ar bith ag na gasóga leis sin.Agus an bhfuil luaidhe agat? Smaoineamh? »²


Message secret pour Nauron,poulosis :
...


Message secret pour mdadd,Nauron :
...
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Jägers  
#102 Envoyé le : vendredi 20 mai 2022 22:21:01(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Thrall marque un temps d'arrêt en découvrant ce qu'il y a derrière la porte. Il se gratte l'arrière de la tête, un peu penaud. En effet, le demi-orque s'attendait à trouver une salle pleine d'outils, et pas le garde manger ! Lui qui voulait récupérer du matériel pour remonter les animaux... Lâchant un grognement de mécontentement, le colosse entre quand même dans la pièce pour effectuer un rapide inventaire. Il informe, en même temps, ses compagnons.

« Il y a des vivres ici... »

Thrall interrompt brusquement ses paroles et, d'un mouvement étonnement vif pour sa carrure, recule d'un pas. D'un geste tout aussi fluide, il brandit son sansetsukon et adopte une posture offensive : prêt à frapper la silhouette qu'il vient d'apercevoir. Quelques battements de cœur plus tard, le demi-orque découvre que l'homme ne bouge pas. S'approchant prudemment et ne relâchant pas sa garde, il examine ce dernier.

« ...J'ai aussi trouvé notre cuisinier. »

Thrall pose le genou à terre et se penche au-dessus du cadavre. Il observe d'abord attentivement le visage du cuisinier pour y desceller les derniers signes d'émotions. Il fouille ensuite méticuleusement les vêtements de l'homme à la recherche d'un quelconque indice. Le demi-orque termine son examen de corps par la recherche de la cause de la mort. Je ne pensais pas que ses "cours" servent aussi vite...

Son comportement, froid, détaché et presque professionnel, face à la mort est dû à l'éducation de son Grand-père. Celui-ci l'amenait régulièrement dans des arènes clandestines. Les combats pouvaient se terminer avec la mort d'un des participants. Et le vieil homme n'hésitait pas à soudoyer les "nettoyeurs" pour approcher le défunt. Ainsi, il avait eu le droit à des "cours" de bouch... D'anatomie. Alors que ses souvenirs lui reviennent, une grimace de dégoût se dessine sur son visage.
Offline Nauron  
#103 Envoyé le : lundi 23 mai 2022 12:31:03(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
hrall ouvre la porte du garde manger et jette un œil sur le contenu de la pièce, rapidement il découvre un corps, celui du coq Rambar Terillo. Faisant honneur à une partie obscure de l'enseignement de son grand-père, il resta très calme et entreprit de chercher des indices sur le sort du coq. Pour ce faire il agit en trois étape distincte, tout d'abord il observe l'expression du coq y cherchant des indices, ensuite il prend le temps de fouiller le coq et finalement il recherche la cause de la mort de ce dernier.

Message secret pour Jägers,Nauron :
...


jet 1: psycho: 3+ 6
jet 2 : fouille ( perception): 13+ 6
jet 3: premiers secours: x+2

pour un gain de temps je fais le dernier jet


  • premiers secours : 1d20+2 donne [8] + 2 = 10

Modifié par un utilisateur lundi 23 mai 2022 14:14:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Redox  
#104 Envoyé le : lundi 23 mai 2022 14:32:48(UTC)
Redox
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/12/2014(UTC)
Messages : 2

Matghen Marban
CA : 15/11/14

16 / 16




Le marin fait monter le petit singe sur son épaule, en essayant de le calmer.
« Du calme mon petit gars, tu vas bientôt retrouver ta copine... Maintenant, il faut faire sortir les autres bestiaux de là...
On n'a pas d'autre choix que d'attendre que la marée baisse pour faire traverser les bêtes à sec. Le plus simple serait encore d'ouvrir un passage dans la coque à la hache, pour évacuer les encombrants animaux de nos compagnons d'infortune.  »


Puis, avisant le cadavre du cuistot.
« Hélas, j'ai bien peur qu'il n'ai cuisiné son dernier brouet. Sa cuisine était infecte, mais l'homme était sympathique. Quelqu'un devra payer pour ce crime-ci également. »

Offline mdadd  
#105 Envoyé le : mardi 24 mai 2022 18:54:01(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
La chamane cesse de psalmodier et un sentiment de joie l'envahit. Elle se tourne vers Sei et l'attrape dans ses bras en la serrant comme son bien le plus précieux tandis qu'elle laisse éclater sa joie - « Ils l'ont retrouvé ! Il est en vie, là ! Il va bien ! » - Elle relâche la gnominette et laisse les larmes couler à flot tandis qu'elle tombe sur les genoux, relâchant d'un seul coup toute la tension qui met ses nerfs à vif - « ça va aller Diamé, reste calme, oui reste sur Matghen, le marin, là. »

Elle se tourne de nouveau vers Sei - « Ils ont trouvé aussi la mule et Vorace, là ! Comment ils vont faire, là, pour les sortir de là ? » - Marah se tait un instant, cherchant autour quelque chose d'utile. Si seulement il y avait un radeau ou une barque... Elle regarde en direction de la plage pour voir s'il y a des traces caractéristiques montrant qu'une embarcation avait été utilisée pour les débarquer ici, puis vers la jungle au cas où un radeau avait été tirés jusque-là puis dissimulé... Sans grand espoir cependant, car elle a déjà arpenté ces endroits à la recherche de son esprit-compagnon et rien ne lui a sauté aux yeux. Mais ce n'était pas ce qu'elle avait cherché et donc son esprit focalisé sur Diamé avait très bien pu passer à côté. Elle regarde donc dans un premier temps la plage à la recherche de traces d'accostage...
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline YgOne  
#106 Envoyé le : mercredi 25 mai 2022 23:49:35(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,450
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Allongé au sol, la tête et les bras ballants dans l'ouverture, Joro s'abime les yeux et le cerveau à tenter de trouver comment sortir ses bêtes de leur prison de bois. De plus les blessures de Vorace l'inquiètent, même si de le voir se repaître des crustacés lui prouve qu'il ce ne doit pas être trop grave. La suggestion de Matghen lui redonne un peu d'espoir, même s'il commence à se demander si la mer peut se retirer comme il le prétend, ou si le marin n'aurait pas pris un coup trop violent sur la tête pendant le naufrage.
Joro envoie quelques paroles réconfortantes aux animaux, puis se relève en entendant les hommes parler de la mort du cuisinier :
« Peut-être qu'il a finit par goûter ses propres préparations ? Cet homme était un danger permanent pour nos estomacs, même les enfants de mon village auraient fait mieux que lui. Vous êtes sûrs que c'était son métier ? ».
En inspectant la réserve et ses camarades penchés sur le corps du malheureux, Joro essaie de trouver un objet métallique à même de l'aider à enfoncer l'autre porte, tout en gobant toute nourriture passant à sa portée. « Che qui est chûr ch'est que ch'est pas lui qui va nous aider à faire sortir mes bêtes. Eh Matchghen, tu me prêtes ton épée deux minutes ? Chi cha ouvre des carapaches cha doit auchi ouvrir des portes, pas vrai ? » conclue-t-il par une déglutition sonore et un soupir de contentement.

Modifié par un utilisateur mercredi 25 mai 2022 23:51:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Jägers  
#107 Envoyé le : jeudi 26 mai 2022 15:16:47(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

L’examen de corps du cuisinier n’apporte pas beaucoup d’éléments à sa quête de la vérité. Thrall s’attendait à trouver des indices sur les circonstances du naufrage et de l’empoisonnement. Il soupçonne, en effet, le cuisinier d’avoir drogué leur dernier repas. Et le fait, que son cadavre est été retrouvé caché parmi les vivres, étaye cette hypothèse. Et qu’il a un complice. Malheureusement, il va devoir chercher autre part pour faire avancer l’enquête… J’imagine qu’il était trop demandé de trouver une fiole de poison à moitié vide avec un lettre désignant le coupable.

L’esprit pragmatique du moine le tire rapidement de sa déception. Sortant un parchemin vierge de son étui, le demi-orque écrit minutieusement ses observations sur les blessures du défunt : taille, profondeur, couleur, localisation... Il fige aussi, par l’écriture, l’aspect de différentes zones du corps telle que le nez, les lèvres, la bouche, la langue, les yeux… S'il y a eu empoisonnement, ça a peut-être laissé quelques traces. Il compte montrer ses notes à la guérisseuse Mwangi. Marah pourra peut-être tirer quelque chose de tout ça.

Jetant un dernier regard sur le cuisinier, Thrall porte son attention sur ses compagnons d'infortunes. Derrière son masque tribal, ses yeux se plissèrent dangereusement quand il voit l'halfelin se servir dans les vivres. Habitué à la discipline, au grand dam de son Grand-Père, il n’apprécie pas le comportement de Joro.

« J'espère pour toi qu'elles n'ont pas été empoisonnées comme notre dernier repas. Il marque une pause Il vaut mieux économiser nos vivres tant que nous ne savons pas où nous sommes... Sortant de la salle de stockage, il rajoute Prévenez moi quand vous êtes prêt à forcer la porte. »

Ignorant les paroles de Matghen qui, encore une fois, propose d'attendre la marée basse, le colosse se dirige vers les cuisines. Il espère trouver quelques ustensiles et, surtout, des indices. Il tâche, en avançant, de dresser le portrait psychologique de Rambar Terillo. Il essaye, par la même occasion, de se souvenir des dernières fréquentations du maître coq et de son comportement vis à vis de ces dernières. Thrall espère découvrir une piste qui l’amènerait vers son complice.

  • Psychologie (portrait psychologique de Rambar Terillo et son comportement vis à vis des autres passagers) : 1d20+6 donne [20] + 6 = 26
  • Intelligence (si besoin pour se souvenir) : 1d20 donne [5] = 5
  • Perception (fouille de la cuisine) : 1d20+6 donne [1] + 6 = 7
Offline poulosis  
#108 Envoyé le : jeudi 26 mai 2022 16:43:51(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

Sei allait livrer ses réflexions à Gelik, lorsqu’elle se sent soulevée de terre avec énergie, puis emprisonnée dans les bras de Marah. Un instant surprise, elle se raidit. Puis elle comprend le pourquoi de sa réaction et parvient à sortir ses petits bras de leur étreinte pour lui entourer affectueusement le cou en éclatant de rire. « Oh, c’est fantastique ! Je le savais, ce sont des costauds, ces hommes ! Et Joro est vraiment un bon guide. »

Lorsque ses pieds touchent à nouveau le sable, elle pose sa main sur l’épaule de la jeune femme agenouillée à ses côtés. « Il y a forcément des cordes et des poulies sur le bateau. Avec leurs muscles hypertrophiés, ils devraient pouvoir soulever Tanemiel puis Vorace. Ou la coque est peut-être éventrée, ou au moins fragilisée, et ils finiraient le travail. Ils pourraient sortir par le trou. Joro est ingénieux, ils trouveront un système, c’est sûr. Tu ne peux pas communiquer avec ton singe ? Il faudrait leur rappeler de bien ramener les affaires sur le baudet. » Elle ajoute, plus bas, à sa seule intention : « c’est là que j’ai mes ustensiles pour tu-sais-quoi. »

Elle se tourne vers les autres, ses yeux immenses emplies d'espoir, alors que la pluie dégouline de ses cheveux. « Vous avez une idée pour sortir les animaux de la cale ? Certains d’entre vous maîtrisent une magie adaptée à la situation, qui sait, non ? Je me demande aussi où est reparti notre sauveur. Il a bien dû utiliser un canot pour nous emmener jusqu’ici. S'il est reparti au bateau pour un ultime trajet et est finalement mort là-bas, la barque doit s'y trouver encore. »
Offline Nauron  
#109 Envoyé le : samedi 4 juin 2022 18:51:10(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
ur le Jenivère, Matghen recupère le petit Diamé et commence à le calmer, ce faisant, il commence à réfléchir à un moyen de sortir de la cale les animaux coincés dedans, avançant vers le garde-manger et découvrant le cadavre du coq qu’il cotoyait depuis le départ du Jénivère de Magnimar plus de trois mois auparavant, il se promet de faire payer son meurtrier.

Après avoir rassuré Vorace et la jolie Tanemiel, Joro se dirige naturellement vers le garde manger et prouve à ses compagnons que la réputation d’insatiabilité des halfelins n’est pas usurpé, sans vraiment y réfléchir, il picore tranquillement différentes denrées qu’il trouve par- ci, par-là déclenchant des remarques de Thrall.

Le guide se met ensuite en quête d’un objet métallique permettant d’ouvrir la porte déjà abîmée, sa recherche se termine par la vision de ce qu’il recherche: l’épée de Matghen. Sa recherche lui permet également de trouver un banc en bois utilisable comme bélier avec l’aide de ses camarades “testostéroné” comme le dirait la patronne.

Thrall, avant d’être dérangé par les errements alimentaire de Joro, avait commencé à prendre des notes sur les blessures qu’il avait pu relever sur le cadavre du cuisinier. Il commence également à faire un portrait psychologique de ce dernier.

Joro peux tu me faire un jet de vigueur? Merci.

Pour ouvrir la porte, il me faut soit un jet de force, soit taper dedans.

Si vous faites le jet de force à plusieurs, je prends le meilleur résultat et j’ajoute le bonus d’aide pour chaque autre PJ ayant fait 10 ou plus


Message secret pour Redox, Nauron :
...


Message secret pour Jägers,Nauron :
...




Sur la plage, le déluge continue et Marah soulagée comme une mère qui reçoit enfin des nouvelles de son enfant ne semble en avoir cure elle se focalise sur d’éventuelles traces sur la plage mais la pluie abondante sur le sable à fait disparaitre tout ce qu’elle aurait pu espérer trouver, ni Sei qui cherche une solution au problème d’extradition des animaux de la soute et pour ce faire demande aux autre naufragés leur avis.

Ces derniers s’étant abrités à l’orée de la jungle en écoutant les recommandations de Marah, elle se dirige vers eux et leur pose la question directement, ruisselante de la pluie tombant abondamment sur la plage, répondent chacun différemment.
Le tianais reste silencieux, laissant les experts répondre, c’est donc Sasha, qui est la première a donner son avis.


« Ils avaient un système de poulies et de palans pour charger les caisses et les animaux quadrupèdes, ils pourraient l’utiliser si il est encore là. »

La demie elfe, rajoute une autre notion


« Regardez la mer descend! D’ici quelques heures il sera peut-être possible de rallier l’épave à pied. »


Mais la dernière personne a parler n’est autre que Jask, l’homme enchaîné.




« Dans tout les cas vous feriez mieux de suivre vos propres conseils et vous abriter, cette pluie est mauvaise et dans notre situation, il vaut mieux être au maximum de nos possibilités. » Dit-il en regardant ses fers.

Marah et Sei un petit jet de vigueur svp


Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Shadowjin  
#110 Envoyé le : dimanche 5 juin 2022 17:22:31(UTC)
Shadowjin
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/09/2017(UTC)
Messages : 147

Rashka
Ref:4 Vig:3 Vol:3
CA 16 / 16 / 13

11 / 11
Posté devant l'encadrure de la porte pour apporter à Thrall la lumière nécessaire à son investigation Rashka observe en silence.
Lorsque le semi humain porte la main à son arme, Rashka se raidit et se prépare à jaillir en soutien.
Fausse alerte l'homme est mort...

Il s'approche alors du cadavre pour éclairer la scène et regarde attentivement l'examen mené par Thrall.

Lorsque Joro surgit derrière eux en s'empiffrant, au hasard, de tout ce qui traine sans la moindre méfiance, Rashka s'apprête à le fustiger, mais Thrall s'en charge.
Rashka se contente alors d'ajouter un :
« Tssss... » en jetant un regard noir à l'halfelin et manifestant son air dépité au demi orc.

Puis après un moment, il s'adresse au colosse masqué :
« As-tu une idée de ce qui a pu causer ça ? »

Pour Rashka, il n'était pas évident que le cuisinier soit responsable de leur empoisonnement.
Peut-être l'avait on tué justement pour "agrémenter" ses préparations...
Ou dans le cas contraire, pour le faire taire. Ce qui implique forcément qu'il y a plusieurs coupables...
Il faudrait arriver à déterminer si le cuisinier a été aperçu avant ou après leur "dernier repas"...


Alors qu'il s'interroge, laissant un peu divaguer son esprit, Rashka est interpellé par la trouvaille de Joro.
Ce banc en bois pourrait effectivement faire un bon bélier pour venir à bout de la porte abimée !

Saisissant le banc sous le bras dans un geste vif et facile, il en teste la solidité puis s'approche de la porte abimée.
Il fait signe aux autres de lui laisser un peu d'espace, ajuste son étreinte sur le banc, rabaisse sa posture, prend un pas d'élan et se jette épaule en avant.
Là, il propulse son bélier de fortune, de toute ses forces, dans un mouvement de balancier, vers la serrure de la porte…
  • Jet de force : 1d20+4 donne [20] + 4 = 24

Modifié par un utilisateur dimanche 5 juin 2022 18:07:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."
Offline mdadd  
#111 Envoyé le : lundi 6 juin 2022 14:48:32(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
les recherches de traces avant le déluge de pluie tropicale n'avait déjà rien donné, alors la recherche une fois le sable marqué par les grosses gouttes... Marah se rend à l'évidence. Encore une fois, elle est impuissante devant ce problème qu'elle ne peut résoudre seule. Elle est obligée de faire confiance à ces hommes et ces femmes qu'elle connaît à peine. Elle regarde vers l'épave et essaie de voir ce que la femme rousse annonçait : la mer qui se retire. Un espoir ? L'épave tiendra-t-elle d'ici là ?

En toute logique, quelqu'un les avait débarqué là après avoir été empoisonné par une substance non mortelle mais plutôt qui les avait plongé dans le sommeil. Le débarquement n'avait pu se faire que par bateau ou radeau hors lors de sa première fouille çà la recherche de Diamé, elle n'avait trouvé ni embarcation ni traces montrant que l'une d'elle avait échoué sur la plage ou encore avait été traînée vers les rochers ou la jungle? Mais comme diable cette ou ces personnes s'y étai(en)t-il(s) pris ? Les homme ont trouvé Diamé et les autres animaux dans l'épave, mais ils ne sont pas encore sortis... Son esprit animal ne lui renvoyait aucune anxiété ni tension qu'un combat ou danger peut provoquer. Ils fouillent sans doute toujours l'épave à la recherche de solutions et sur la plage, Marah ne leur est d'aucune utilité...

Dépité, elle prend Sei par la main - « Viens Sei Sei... Ici on ne sert plus à rien, là. Allons rejoindre les autres à l'abri et commençons par en construire un pour quand les autres vont revenir là.. Quand la pluie va s'arrêter il va falloir s'organiser, là. Faire un campement, une reconnaissance de l'île, trouver de l'eau douce et trouver de quoi manger... » - ce faisant, elle emmène la gnominette avec elle, si cette dernière veut bien, évidemment.

  • Test de Vigueur : 1d20+2 donne [6] + 2 = 8
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Nauron  
#112 Envoyé le : lundi 6 juin 2022 19:20:02(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
e taiseux Rashka, après avoir exprimer sa désapprobation envers l'attitude de Joro finit par prendre le banc que ce dernier a repéré, se l'accapare en le saisissant sans autre forme de procès ni parole avant d'avancer vers la porte sur laquelle l'euryptéride s'acharnait quelques instants auparavant.

Il se positionne puis balance un formidable coup du bélier de fortune sur la porte, ne lui laissant aucune chance, cette dernière vole en éclats et les naufragés découvrent que ce n'est pas tant la serrure qui bloquait la porte mais un corps affalé contre le mur gênant l'ouverture de la porte.

Il s'agit du cadavre du second du navire, Alton Devers, serrant encore dans sa main son épée courte.
La pièce semble contenir du matériel.

Malgré les craintes des deux moines, Joro ne se sent absolument pas gêné, ballonné ni même empoisonné.

Message secret pour Nauron, Shadowjin :
...



Message secret pour Nauron, Jägers :
...





Sur la plage, Marah ressent que la pluie pourrait être néfaste et essaye de ramener Sei à l'abri de la pluie. Lorsqu'elle évoque un camp, Gélik lève un sourcil et s'adresse dans la langue qu'il semble partagé avec Sei, entrainant une moue de la part d'Aerys qui ne semble pas apprécier de ne pas comprendre les dires de ce personnage.



« Feiceann tú, dul chun cinn, sin an méid a bhí mé ag caint faoi, siad ag smaoineamh ar champa anois »



Message secret pour Poulosis, Nauron :
...


Un jet de perception et de premiers secours pour Marah.





Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#113 Envoyé le : vendredi 10 juin 2022 11:07:01(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

La gnome écoute les réponses des autres passagers. Rien que du bon sens, pas de moyens surnaturels. Les garçons se débrouilleront par eux-mêmes. Jask a tout de même une phrase qui la surprend. « Mauvaise ? Comment la pluie peut-elle être mauvaise ? C’est un événement bien naturel, non ? »

Tout en jetant un regard de compréhension à Gérick, Sei se laisse entraîner sous le couvert des arbres par Marah. Elle a déjà reçu bien assez d’eau sur la tête pour rincer son corps de tout le sel déposé sur sa peau après ses ablutions dans l’eau de mer.

« Dresser un campement ? Je comptais sur nos casse-cous pour ramener l’équipement. J’ai une tente à bord du bateau, ainsi que tout un tas d’outils pour aider dans cette tâche. Bon, je veux bien aider, bien sûr, mais tu sais, c’est Joro qui est l’expert dans ce domaine. Je l’ai embauché pour ça, entre autres. Tu t’y connais aussi, en campement, survie et tout ça ? Parce qu’il va falloir qu’on soit bien organisé pour lutter contre les dangers de cette île remplie de cannibales. » ajoute-t-elle le plus simplement du monde, alors qu’elles rejoignent les autres sous le couvert de la jungle.

  • Vigueur : 1d20 donne [6] = 6
Offline Jägers  
#114 Envoyé le : dimanche 12 juin 2022 23:48:08(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Naviguant dans ses souvenirs pour établir le portrait psychologique du cuisinier, Thrall met quelques instants pour se rendre compte que l'on s'adresse à lui. Se tournant vers Rashka, le demi-orque secoue négativement la tête et laisse échapper un grognement de frustration. Il tapote ensuite l'étui, contenant le parchemin avec ses observations du cadavre, avant de répondre à son confrère :

« À part le fait qu'on a grossièrement tenté de cacher le corps... Rien qui me vienne à l'esprit. Mais j'ai couché sur papier ce que j'ai pu constater. J'ai espoir que Marah, la guérisseuse, éclaire nos lanternes... Il marque une pause pour se rééquilibrer suite à l'impact d'une vague sur la coque. Si l'épave tient le coup jusqu'à la marée basse, elle pourra venir examiner le cadavre. Ses conclusions seront ainsi plus précises. »

Voyant Rashka se saisir d'un banc et se diriger, d'un pas résolu, vers la porte coincée, le colosse abandonne son idée de fouiller la cuisine. Avant l'enfoncement de la porte, il se positionne proche de l'ouverture, arme en main, prêt à frapper ce qui pourrait surgir.

L'accès dégagé, Thrall effectue le tour de la pièce avec son regard. Il baisse légèrement sa garde quand il n'aperçoit qu'un corps sans vie. Une fois assuré qu'il n'y a plus de danger, le demi-orque s'approche du défunt pour procéder à l'examen de corps. Il suit la même méthodologie, précédemment utilisée sur le cuisinier.

« Je viens vous aider à faire l'inventaire une fois que j'ai terminé. »

  • Psychologie : 1d20+6 donne [4] + 6 = 10
  • Premiers secours : 1d20+2 donne [8] + 2 = 10
  • Perception : 1d20+6 donne [20] + 6 = 26
  • Confirmation critique perception : 1d20+6 donne [13] + 6 = 19

Modifié par un utilisateur dimanche 12 juin 2022 23:52:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline YgOne  
#115 Envoyé le : mardi 14 juin 2022 10:54:06(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,450
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




« Empoisonné ? » L'halfeling stoppe son goûter et ses yeux font des allers-retours entre le semi-orc et sa nourriture. Puis il la renifle, en inspecte l'apparence et tâte la matière, pour enfin sembler se souvenir de quelque chose et commencer une litanie silencieuse tout en effectuant quelques gestes des doigts au-dessus des différents mets entreposés. Enfin il termine son inspection et répond à Thrall : « Pfff, mais non, c'est pas toxique. Et moi je te conseille plutôt de manger pour reprendre des forces. Si tu tombes d'inana, initia, d'aninanation, enfin si t'as trop faim, tu vas pas secourir grand monde ! » Plantant là le moralisateur, il accompagne le grand Rashka et son petit banc.
Joro est impressionné par son efficacité : « Belle technique ! Le banc de combat est une discipline de votre tribu ? »
Le jeune explorateur ignore une fois de plus le cadavre pour se concentrer sur le matériel. Peut-être y aura-t-il ici de quoi descendre sans encombre voir ses bêtes, et les faire sortir de la cale. Il se met donc à fouiller et à recenser à voix haute ce qu'il trouve.

  • Fouille : 1d20+8 donne [9] + 8 = 17




Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Nauron  
#116 Envoyé le : samedi 18 juin 2022 11:19:19(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
a porte ouverte par le tianais permet aux rescapés en mission sur le bateau de fouiller la pièce sans encombre. Thrall commence par inspecter le corps du second du navire, bien qu'il ne soit pas un expert en médecine au même titre que la femme médecin avec eux, ses yeux perspicaces et son esprit entrainés dans ce domaine par son grand père lui permettent de faire des remarques intéressantes.
En outre, Alton porte encore son armure et tient son épée courte à la main, toutes deux sont de très belles factures, l'examen des possessions du second ne permet pas de trouver d'autre chose.

Mourir de faim ou d'empoisonnement, voilà le dilemme qu'a rencontré le guide lorsque Thrall lui a passé un savon, après avoir esquissé quelques gestes tout en marmonnant, rassuré, il finit son encas avant d'aller inspecter la salle ouverte délicatement, dans cette dernière une fouille minutieuse lui permet de découvrir une poulie et un palan, trois grandes bâches, deux filets de pêche, un grappin, deux lanternes à capote, 12 litres d'huile de lanterne, 150 pieds de corde de chanvre et cinq pelles.

Message secret pour Nauron, Jägers :
...




A quelques encablures de là, sur la plage, la question de Sei trouve une réponse par l'intermédiaire de Jask.


« Nous avons été étendu pendant un long moment en plein soleil notre corps à lutter contre la chaleur et cette pluie qui nous tombe dessus va faire baisser notre température d'un seul coup créant un choc thermique même si il y a peu de risque que cela nous soit fatal, nous risquerions d'être affaiblit par ce changement de température, et dans cette situationune fois de plus, il vaut mieux être au mieux de notre forme. »

Le gnome reprend les paroles de Sei


« Trouver de l'eau, de la nourriture oui c'est ça » puis il s'arrête s'étranglant à moitié « cannibale? Comment ça? »
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#117 Envoyé le : dimanche 19 juin 2022 22:39:13(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

Sei réfléchit aux propos de Jask. Au même instant, un frisson parcourt son corps. « Vous avez raison. J’espère qu’il n’est pas trop tard. »

Puis Gelik pousse un cri. Les grands yeux de la gnome s’arrondissent et d’une voix excitée, elle reprend : « Des cannibales ! Où… ? » Puis elle s’aperçoit que Gélick la regarde. Il n’a fait que réagir à ses propres paroles. « Oh ! Je croyais que tu en avais vu un. Vous savez, on en a croisé une tribu avec Joro, mais ils n’étaient pas très communicatifs. En même temps, on ne discute pas nous-mêmes avec un poulet avant de le manger. Quoique, je me souviens de Képi, il adorait les poulets. Il en avait toujours dans sa basse-cour et leur parlait pendant des heures. On disait cependant que son drôle de chapeau lui serrait sans doute un peu trop la tête. » Elle soupire au souvenir de sa ville natale et de tous ses amis qui lui manquent tant, parfois. Heureusement, de nouvelles personnes l’entourent aujourd'hui, et en leur compagnie, de palpitantes aventures se profilent à l’horizon.

Elle pince les lèvres puis précise : « j’attendais que tout le monde soit réuni, mais bon, tant pis. Alors oui, j’en suis certaine, nous sommes sur l’île de la Lame du Contrebandier ! » Ses yeux pétillants les observent tour à tour, fière comme un paon. Mais aucune réaction. Elle penche la tête de côté. « Le Chéliax … la Sargave … l’invasion … non ? » Elle hausse les épaules. « C'est vrai que cette anecdote remonte à loin. Je devais avoir … voyons voir … on se racontait des histoires au coin du feu, pour se faire peur … oui, c’est ça, c’était peu après 4640. Je n'étais encore qu'une ado, à l’époque, j’avais une bonne trentaine. Un des garçons avait son père qui commerçait beaucoup avec les Chéliaxiens. Des trucs de sado-maso. Rôôô, d'ailleurs, c'est avec ce gars qu'on avait essayé ... Hum, enfin, c'est une autre histoire, je m'égare. C'est mon plus gros défaut, hihihi. Bref, c’est lui qui nous a raconté cette histoire. Après que la maison Thrune a pris les rênes du pouvoir en 4640, elle a envoyé une flotte vers la Sargave, pour les punir de leur soutien à la maison opposée, les Davian. Leurs navires ont été battus par les pirates, embauchés par la Sargave pour les protéger. Lors de son retour au pays, un des bateaux chéliaxiens se serait échoué ici. L’équipage a dégénéré en une société de cannibales et leurs descendants parcourent les côtes, à la recherche de naufragés pour agrémenter leur repas. » Elle sourit largement et lève les bras, agitant ses petits poings serrés en l’air. « N’est-ce pas excitant ?! Nous allons rencontrer des cannibales ! » Puis elle se calme soudainement et fronce les sourcils. « Enfin, j’espère qu’ils seront plus intéressants que les halfelins auxquels Joro et moi avons échappé en venant ici… »
thanks 1 utilisateur a remercié poulosis pour l'utilité de ce message.
Offline Jägers  
#118 Envoyé le : lundi 20 juin 2022 19:28:11(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Les yeux de Thrall s'illuminent quelques instants avant de s'assombrir. Il jette un regard à ses compagnons d'infortune puis attire leur attention, d'un geste de la main, sur les bottes et le pantalon du défunt.

« Ses bottes et son pantalon sont trempés, et vue le sable, le second a débarqué sur la plage... Je n'ai pas remarqué ce détail sur les vêtements du cuisinier. De nature minutieuse, il ajoute. Je retournerai vérifier au cas où. »

Le demi-orque continue d'exposer ses découvertes : il désigne une plaie perforante sur le ventre du cadavre.

« Cette blessure n'est pas toute fraîche, je ne peux pas estimer, avec précision, de quand elle date. Mais elle n'est pas ancienne non plus. Elle a été causée par une arme longue et perforante comme une rapière. Matghen, ça te parle ? Il tourne la tête vers le reste de ses coéquipiers. Qui, a bord, portait une rapière ? »

Le jeune aventurier termine en indiquant plusieurs blessures gonflées et rougeâtres : types de blessures qui ne sont pas inconnus aux personnes présentes.

« Des piqures de ces scorpions de mer. »

Thrall se remet debout et fait rouler ses épaules pour les dégourdir.

« L'hypothèse qui me semble la plus probable est : pendant notre inconscience, le second a été blessé d'un coup de rapière par le/les personnes/créatures responsables du détournement du navire. Pour une raison inconnue, il a survécu et le navire s'est échoué sur la falaise. Craignant que l'épave se disloque des rochers, il nous a débarqué sur la plage en utilisant la petite embarcation encore amarrée au bateau. Le second est ensuite sûrement retourné sur l'épave pour récupérer du matériel... Malheureusement, il a été surpris par un scorpion de mers. La suite... Nous l'avons face à nous. »

Après un moment de silence, il ajoute, d'un ton empli de respect :

« Il nous a tous sauvé et, cela, au mépris de sa vie. »

Il porte sa grosse main calleuse sur l'épaule du marin et lui montre l'épée et l'armure d'Alton : qu'il a retiré du cadavre pour effectuer l'examen de corps. Le demi-orque souhaite laisser Matghen décider du sort des possessions du second. Le colosse retourne ensuite rapidement dans la réserve pour réexaminer les vêtements de cuisinier.

Modifié par un utilisateur lundi 20 juin 2022 19:30:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Shadowjin  
#119 Envoyé le : mardi 21 juin 2022 16:21:51(UTC)
Shadowjin
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/09/2017(UTC)
Messages : 147

Rashka
Ref:4 Vig:3 Vol:3
CA 16 / 16 / 13

11 / 11
Se retournant vers Joro, Rashka ne peut cacher sa frustration face à l'ignorance de l'halfelin :
« Tian Xia est une île aussi grande que l'Arcadie et n'a rien a envier aux autres continents ! J'ai grandi au sein d'un temple consacré a l'étude des arts martiaux, pas d'une tribu.  »

« Me prendrais tu pour un sauvage ? » Ajoute-t-il avec agacement !

« Une tribu ? Tssss... » marmonne-t-il dans son coin.

Oubliant cet affront, il se concentre sur le travail de Thrall qu'il observe avec intérêt. Lorsque celui-ci dévoile sa théorie, il ressent une certaine admiration pour la perspicacité du colosse.

Comme quoi un tas de muscles n'est pas forcément sans éducation, ni cervelle ! Tsss... Satané nain velu ! Pense-t-il dans un soupir audible.

Puis il s'adresse à Thrall :
« Devant une telle démonstration, je ne peux que me ranger à ton avis. Beau travail ! » lance-t-il.

Il ajoute :
« Si tu as terminé tes observations est-ce que nous pouvons passer à l'étape de récupération ? » lui demande-t-il en ouvrant le sac contenant les objets récupérés dans la cabine du capitaine.

Modifié par un utilisateur mardi 21 juin 2022 16:26:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."
Offline Jägers  
#120 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 23:07:40(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

12 / 12

Thrall suit d'une oreille l'échange entre le halfelin et le tiannais. Sa curiosité s'attise lorsqu'il apprend que Raskha a reçu une éducation, martiale et peut-être philosophique, similaire à la sienne. Les circonstances actuelles n'étant pas propices à un échange culturel, le demi-orque repousse, dans un coin de sa tête, l'idée de communiquer avec un confrère.

Lorsque Rashka lui présente un sac contenant des affaires, il se souvient que le tiannais avait préalablement fouillé la cabine du capitaine. Curieux, le demi-orque se penche pour y jeter un œil et ne peut s'empêcher de demander :

« As tu pu récupérer quelque chose d'intéressant dans la cabine du capitaine ? Quand à l'étape de récupération... »

Thrall réajuste ensuite son masque de guerre par habitude puis balaye ses coéquipiers du regard. Malgré la précarité de leur situation, aucun ne se semble pressé de quitter l'épave. Grognant légèrement, il joue pensivement avec les colifichets tribaux autours de son cou. Se remémorant ses cours à l'école militaire, le demi-orque puise dans ses maigres compétences en leadership pour organiser l'équipe disparate :

« Je vais réexaminer les vêtements du maître coq. Il se tourne vers Rashka Tu viens avec moi dans la réserve et tu commences à récupérer les vivres. Une fois que je me serai assuré qu'il n'y ait pas de sables sur les affaires du cuisinier, je te donnerai un coup de main. On fouillera ensuite la cuisine à la recherche d'autres vivres et indices. Il désigne le matériel alentour puis tape l'épaule du marin Matghen, tu connais ce navires comme personne. Peux tu, avec ce qu'on a là, refaire marcher le système de poulies et de cordes pour tirer les animaux de la cale ? Joro te secondera. Il marque une pause Le système de chargement mis en place, on inspecte le reste du navire et on charge la petite embarcation avec nos trouvailles. On s'y met ensuite tous pour sortir les animaux du fond du navire. Ça vous va ? »
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages«<4567>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET