Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages<12345>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Mordicus  
#41 Envoyé le : samedi 16 avril 2022 11:43:41(UTC)
Mordicus
Rang : Staff
Inscrit le : 28/12/2009(UTC)
Messages : 7,583
Localisation : MASSY

Shamissa ib'al Kyonia
Perc. : +7 - CA : 20 (22)
F +6 R+10 W +7

35 / 35
Comme Shamissa l'avait déduit de leurs propos, le gobelin et le poivrot se rendent droit vers le lieu où Dame Faetelis l'a, elle aussi, convoqué. D'un coin de rue à quelque distance, elle surveille leurs manèges et observe la réaction des gardes, essayant de rassembler quelque souvenir sur leurs livrées. Est ce celle de la maison Faetelis? Cette Dame veut elle que je fasse la nounou pour ces deux là? se demande t-elle.


Offline mysticbadger  
#42 Envoyé le : mardi 19 avril 2022 17:49:19(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Du côté de chez Dame Faetelis :

Les deux gardes s'inclinent devant Han Bao et Barruk, le visage neutre, comme s'ils n'avaient aucun jugement à porter sur les invités. L'un d'eux, manifestement le plus âgé, leur adresse la parole :
«  Vous êtes en effet attendus, et nous vous souhaitons la bienvenue en ces lieux. Comme vous êtes un peu en avance, auriez-vous l'amabilité de flâner quelques instants dans la cour, le temps que les autres invités vous rejoignent ? Je me permets de vous conseiller de vous asseoir près du bassin. Si vous le désirez, je peux vous faire apporter des rafraichissements. »

De loin, Shamissa examine les livrées. Il lui semble qu'il s'agit là d'une livrée qu'elle ne connaît pas, mais les couleurs correspondent à la fois à celles de certaines branches de la famille Faetelis et en même temps à celles de certaines sections du clergé de Pharasma. La flèche d'argent, elle, lui est inconnue.
Offline Mordicus  
#43 Envoyé le : mardi 19 avril 2022 21:25:07(UTC)
Mordicus
Rang : Staff
Inscrit le : 28/12/2009(UTC)
Messages : 7,583
Localisation : MASSY

Shamissa ib'al Kyonia
Perc. : +7 - CA : 20 (22)
F +6 R+10 W +7

35 / 35
Shamissa observe les ombres qui s'allongent et indiquent que l'heure du rendez vous se rapproche. Il lui reste un peu de temps, le gong d'argent du temple d'Abadar n'a pas encore sonné l'approche de la huitième heure que marque le son de celui d'or - ainsi que ceux des multiples carillons et cloches des autres temples. Les gardes ont laissé rentrer les deux autres mais Shamissa attend encore voir si d'autres "invités" se présentent.


Offline mysticbadger  
#44 Envoyé le : mercredi 20 avril 2022 10:32:33(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Shamissa remarque sur le toit du bâtiment deux chats, tous deux au pelage noir et blanc, parfaits inverses l'un de l'autre. L'un d'eux ouvre d'une patte experte une petite trappe dissimulée dans le toit, laisse l'autre s'y engouffrer, puis referme adroitement la trappe après avoir suivi son compagnon. Shamissa a rarement vu un chat aussi adroit.
Offline Drazok  
#45 Envoyé le : mercredi 20 avril 2022 10:37:56(UTC)
Drazok
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/10/2021(UTC)
Messages : 75
Ravi qu'on l'accueille avec politesse ( ça change des moqueries habituelles des grandes guibolles ) Barruk salue les gardes.

-Barruk bien vouloir eau qui pique, rouge c'est mieux mais jaune ou blanc ça va aussi.

Puis il se dirige vers la fontaine et commence à lécher le sol goulûment.

Modifié par un utilisateur mercredi 20 avril 2022 21:07:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Un grand pouvoir implique de grandes possibilités.
Offline mysticbadger  
#46 Envoyé le : mercredi 20 avril 2022 10:50:26(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Le garde fait tinter une petite clochette, et un serviteur sort, pour apporter des boissons. Il sert à Barruk du vin rouge dans un gobelet d'argent marqué d'une armoirie représentant du fil et des ciseaux brisés.
Barruk nettoie le goût de la terre près du bassin avec le vin, qui ui semble très goûteux. Il a sur les papilles un goût de cire de bougie (de qualité), de cendres (de plumes ?), de fil à coudre et de bouts de tissu (des bouloches ?), de fragments d'os (très petits fragments, comme d'usure ou de taille) et une poussière étrange qui anesthésie un peu ses papilles sans qu'il puisse définir ce que c'est, mais ça a un goût de mélancolie.
Offline Drazok  
#47 Envoyé le : mercredi 20 avril 2022 11:44:46(UTC)
Drazok
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/10/2021(UTC)
Messages : 75
L'examen du sol révèle plusieurs informations à Barruk, dont le gobelin s'empresse de tirer des conclusions : il sait que les plumes sont utilisées par les grandes guibolles pour s'ôter les mots de la tête, ce qui en fait un outil très dangereux. Mais là les plumes ont été brûlées, donc quelq'un a voulu récupérer ses mots. Ce qui expliquerai d'ailleurs le goût de bougie. Les torches sont meilleures mais les bougies brûlent aussi donc ça passe. Le fil à coudre et le tissu ? Euh, pour empêcher les mots de s'enfuir avant d'être brûlés ? Qui sait ce que le papier peut faire ? La personne qui a souhaité récupérer ses mots doit être exceptionnellement prudente. À moins que le tissu ait été utilisé pour empêcher quelqu'un de sonner l'alerte, en le bâillonnant par exemple. Mais dans ce cas ça voudrait dire... que les mots avaient un complice ? Barruk frémit à cette seule idée. Non, c'est trop horrible, ça doit forcément être autre chose.

Le gobelin s'empare du gobelet avec avidité, remerciant le serviteur d'un sourire tâché de terre. Et les fragments d'os alors ? Les mots n'ont pas d'os, et ceux-ci ont été taillés... Pourquoi des grandes guibolles tailleraient des os ? Les grandes guibolles n'utilisent pas les os, ils préfèrent le bois, la pierre et le métal. Est-ce que ces fragments sont récents ? Pas vraiment, mais c'est difficile à dire. Ça aurait été de la viande par contre... Et la poudre ? Elle atténue légèrement son palais. Serait-ce une drogue quelconque ? Barruk a déjà eu l'occasion de goûter à ce genre de produits, on peut s'en servir pour être plus féroce, pour se vider la tête sans perdre ses mots, pour assomer les gens...

Les pièces d'un plan machiavélique se mettent alors en place : et si tout cela n'était qu'un horrible complot pour lui voler ses mots ? Les grandes guibolles font venir d'autres grandes guibolles ici, les attachent avec de la ficelle, volent leurs mots et brûlent le papier à la bougie pour se les approprier. Et ensuite ils les droguent et leurs font tailler des os pour les occuper. Oui ! C'est parfaitement logique ! La panique s'empare du gobelin, qui en fait même tomber sa coupe ( heureusement vide ). Il se tourne vers le grandes guibolles a l'air patibulaire qui est entré avec lui. Il faut absolument qu'il le prévienne !
Un grand pouvoir implique de grandes possibilités.
Offline Mordicus  
#48 Envoyé le : mercredi 20 avril 2022 21:03:18(UTC)
Mordicus
Rang : Staff
Inscrit le : 28/12/2009(UTC)
Messages : 7,583
Localisation : MASSY

Shamissa ib'al Kyonia
Perc. : +7 - CA : 20 (22)
F +6 R+10 W +7

35 / 35
Les chats ont intrigué Shamissa et pour elle ce ne sont, de toute évidence, pas des chats ordinaires.

Intuitivement elle sort de sa poche la lettre de Dame Faetelis et examine l'enveloppe et plus particulièrement les petites traces de griffures ou peut être de morsures. Pourrait elles avoir été faites par des chats ?

Shamissa hausse un sourcil et retourne son regard vers l'entrée et les gardes, attendant l'heure du rendez vous avec la patience que l'on peut attendre d'un membre du Guet en filature.


Offline madadh ruadh  
#49 Envoyé le : jeudi 21 avril 2022 01:13:59(UTC)
madadh ruadh
Rang : Nouveau
Inscrit le : 01/04/2020(UTC)
Messages : 9
Han Bao entre et s'assoie sans parler, regardant le gobelin lécher le sol avec un air surpris puis il lui dit

« Heu ça va mon petit?
Tu as faim ? »
Offline Drazok  
#50 Envoyé le : jeudi 21 avril 2022 03:03:50(UTC)
Drazok
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/10/2021(UTC)
Messages : 75
-Indices sur sol, goût dire vérité !

Barruk s'agite dans tous les sens, ses bras battant l'air dans une dépense d'énergie inutile ( et un peu ridicule ).

-Choses horribles dans sol ! Dame Linceul vouloir voler nos mots ! Elle droguer nous avec poudre bizarre qui assome, puis faire lire lettre à nous pour voler nos mots ! Puis les brûler avec papier pour savoir mots à nous, et devenir nous car connaître nos mots ! Et nous tailler os car plus avoir mots !

Le gobelin fait mine de pousser Han Bao vers la sortie, l'air paniqué.

-Nous partir avant que dame linceul venir, Barruk vouloir garder mots, et pas tailler os !
Un grand pouvoir implique de grandes possibilités.
Offline mysticbadger  
#51 Envoyé le : jeudi 21 avril 2022 18:39:04(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Shamissa examine de plus près son courrier. Effectivement, ce pourraient être des traces de chat...


Les gardes n'ont pu s'empêcher d'écouter les révélations du gobelin, et l'un d'eux dit à l'autre :
«  je ne comprends rien à ce qu'il dit.... Ça pourrait aussi bien être des grognements d'animaux. »
L'autre, le plus âgé répond tout bas :
«  quand j'étais jeune et que j'en voyais passer dans la rue, le plus souvent comme esclaves pour les videurs d'urine, ils avaient souvent la langue coupée. Je trouvais ça cruel, mais parfois je comprends pourquoi...  »
Offline madadh ruadh  
#52 Envoyé le : jeudi 21 avril 2022 19:38:28(UTC)
madadh ruadh
Rang : Nouveau
Inscrit le : 01/04/2020(UTC)
Messages : 9
Han bao met sa paluche sur la tête du gobelin en disant calmement

« Calme toi petit personne te volera tes mots assied toi et arrête de lécher le sol tu va finir par tomber malade »
Offline mysticbadger  
#53 Envoyé le : samedi 23 avril 2022 17:03:33(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Les réflexions de Barruk et d'Han Bao sont interrompues par la cloche du Vieux beffroi, au cœur du quartier, qui sonne la huitième heure. Dans le ciel, le soleil commence à sombrer à l'horizon, et l'activité dans les rues commence à ralentir.

Les deux gardes s'approchent :
«  Dame Faetelis va vous recevoir. Les autres invités ne vont pas tarder. Personnellement, je tiens à vous dire qu'elle vous fait un grand honneur de vous recevoir, et surtout sans vous faire fouiller et déposer d'éventuelles armes. J'espère que vous vous montrerez digne de cette confiance. Pour ma part, je fais confiance à son jugement, mais si quelqu'un venait à la tromper, soyez assurés que je lui ferai rendre gorge. Ai-je clairement exprimé ma pensée ?  »

L'autre garde les invite d'un geste à entrer dans le bâtiment.
«  si vous voulez bien me suivre...  »

Avis aux retardataires : vous êtes attendus :-)
Offline Mordicus  
#54 Envoyé le : samedi 23 avril 2022 18:23:59(UTC)
Mordicus
Rang : Staff
Inscrit le : 28/12/2009(UTC)
Messages : 7,583
Localisation : MASSY

Shamissa ib'al Kyonia
Perc. : +7 - CA : 20 (22)
F +6 R+10 W +7

35 / 35
Dès les que les premiers sons de cloches commencent à résonner dans l'air d'Absalom, Shamissa franchit en quelques pas la distance qui la sépare de l'entrée que les gardes viennent d'abandonner pour aller s'adresser aux deux premiers invités.

Là elle attend, lettre à la main, que les gardes remarquent sa présence alors que le son du huitième coup n'a pas encore fini de résonner dans les rues.


Offline Scordard  
#55 Envoyé le : samedi 23 avril 2022 19:29:01(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
Le huitième coup finissait à peine de retentir qu'avec une précision toute diabolique Elifère arriva sur place. La route avait été calme et elle devrait être à l'heure au lieu de rendez-vous.

En même temps, fixer un rendez-vous pour le jour même tout en tentant de profaner mon temple, elle a de la chance que j'ai été libre ce jour là. D'ailleurs, j'ai deux mots à lui dire. pensa la diaconesse.

Elle entendit à peine les dernières paroles du garde.

ET en plus, ils savent recevoir... Mais qu'est-ce que je fais là en fait ? Je ferais mieux de retourner au temple.

« Et de tous les gardes de Dame Faetalis, c'est ce pignouf qu'ils ont choisi pour accueillir des invités... » se murmura à elle-même Elifère avant de passer devant le garde avec sa lance asmodéenne clairement affichée dans le dos.

« Bon finissons-en... Bonsoir à tous. » dit-elle d'un air blasé. Elle avait hâte de rentrer chez elle.

Effet magique actif : armure instantanée (reste 23h).
Offline Drazok  
#56 Envoyé le : samedi 23 avril 2022 19:58:01(UTC)
Drazok
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/10/2021(UTC)
Messages : 75
La présence imposante d'Han Bao rassure Barruk, qui se calme. En revanche le commentaire du garde sur les gobelins ne lui a pas échappé. L'ancien champion lance un regard méchant à destination de la sentinelle.

Test d'intimidation : 1d20 + 9 = 12 + 9 = 21

-Barruk pas besoin armes pour tuer grandes guibolles.

Puis il se place aux côtés d'Han Bao, prêt à suivre le mouvement.

Modifié par un utilisateur samedi 23 avril 2022 21:06:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Un grand pouvoir implique de grandes possibilités.
Offline mysticbadger  
#57 Envoyé le : dimanche 24 avril 2022 21:11:38(UTC)
mysticbadger
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2013(UTC)
Messages : 374
Le garde semble un peu inquiet quand Barruk montre les crocs, et se recule instinctivement. L'autre se rapproche :
«  Veuillez excuser mon collègue et moi-même. Nos mots ont dépassé nos pensées et vous ont manifestement offusqués. Si Dame Faetelis vous a invités, c'est que vous êtes des personnes douées et dignes de respect, comme vos prédécesseurs. La Dame va maintenant vous recevoir, ainsi que ses deux derniers invités.  »


Il vous invite d'un geste à entrer, puis se tourne vers les deux femmes qui s'avancent dans la cour.
«  Mesdames, veuillez entrer. Dame Faetelis vous attend.  »

Le groupe pénètre dans une antichambre meublée de manière très simple mais élégante, avec deux estampes rouges sur fond bleu ornées de représentations abstraites de Pharasma. Ils sont ensuite introduits dans une pièce assez sombre, où quatre chaises sont installées devant une sorte de bureau recouvert de tulle noir.
Les murs de la pièces sont recouverts d'étagères de bois noir, et celles-ci sont remplies d'un tas d'objets liés aux métiers liés à la mort, à l'enfance, à la noblesse et à la médecine : des poupées, des outils de dépecage, des sceaux ancestraux, des bijoux noircis par l'âge, des urnes, des scalpels, des petits soldats, des outils de couture, des herbes médicinales, des traités d'héraldique,....

Votre regard est à nouveau attiré vers le centre de la pièce, quand une lanterne s'illumine soudainement d'une flamme blanche sur le bureau, éclairant une femme assise derrière celui-ci. elle tient en main un jeu de tarot et mélange machinalement les cartes sans les regarder.
«  Bienvenue, chers amis. Veuillez pardonner la façon quelque peu cavalière par laquelle je vous ai invités, mais j'avais l'intuition, et ma fille m'y a fortement poussé, que vous seriez plus enclins à y répondre si vous étiez quelque peu ... bousculés...
N'y voyez pas malice, ni volonté d'intimidation ou de menace. Nous avons entendu des choses intéressantes, voire admirables ou stupéfiantes, au sujet de chacun d'entre vous, et nous avons besoin d'esprits libres et acérés pour mener à bien notre mission, qui, je vous rassure, n'est faite que de bonnes intentions...  »


Elle tend la main et une lueur bleue émerge de sa paume, se transformant en une ligne brillante.
«  Je fais partie d'un petit groupe qui pense que le destin, loin d'être inéluctable, est pourtant là, modelable et influençable pour ceux qui en ont les pouvoirs. Nous ne sommes pas pour autant dans l'optique d'user de cette connaissance pour gagner du pouvoir, mais bien de suivre les écrits d'une très ancienne prophétesse de Pharasma, Hilduvienne, qui à la suite de révélations divines entreprit la tâche ingrate mais juste de repérer ceux qui avaient vu leur destinée brisée ou embrumée, afin qu'ils réalisent leur potentiel pour le plus grand bien de tous.  »

La ligne brillante prend la forme d'une flèche qui tourne autour de la dame, avant d'être brutalement interrompue par une ombre qui en étouffe la brillance.

«  Parmi les plus malheureux sont ceux qui sont morts trop tôt, avant d'accomplir les actes que Pharasma a pu déceler dans leur destinée. Avec l'aide d'autres compagnons, nous parvenons à leur permettre de revenir d'une façon ou d'une autre, avec la bénédiction de la déesse, afin qu'ils puissent aider la communauté et en cueillir les fruits. »

La flèche perce soudainement le nuage noir, et reprend ses révolutions autour de la dame.

«  Malheureusement, ces ... résurrections... sont assez difficiles et demandent des ressources rares. C'est là que nos équipes de ... chercheurs... interviennent. Ils ne partagent pas tous notre foi, et nous ne l'exigeons pas, mais ils se chargent de trouver pour nous ces éléments difficilement trouvables, et nous les apportent, conscients qu'ils aident ainsi une bonne cause, tout en accomplissant les hauts faits écrits dans leur destinée... »

La flèche s'élève vers le plafond, rejointe peu à peu par une multitude d'autres, qui tournent en formant une espèce de couronne autour de la tête de la dame, avant de fusionner et de disparaître en un orbe aveuglant.

«  Tous, vous avez éveillé notre attention par vos capacités, gâchées ou limitées par vos choix ou ceux des autres. N'y voyez rien de méprisant, mais plutôt une volonté de voir vos ailes se déployer, dans l'intérêt de tous. Nous ne vous demandons pas de signer un contrat aux clauses véreuses ou de répéter une profession de foi hypocrite. Nous voulons que vous soyez nos pourvoyeurs, nos mains là où nous sommes impuissants, nos yeux là où nous sommes aveugles. Nous avons conscience que cela peut comporter des risques, et ferons ce que nous pouvons pour rétribuer vos efforts, d'une façon qui vous convient. Vous serez une compagnie de chercheurs, indépendante et payée pour son travail, mais avec la certitude que vos actes servent d'autres tels que vous, et toujours avec la perspective d'aider ceux que le destin a marqués pour aider les autres, sans distinction de foi, de race ou de richesse. »

Elle reste un moment silencieuse, mélangeant ses cartes, puis prend une longue respiration.

«  Qu'en dites-vous ? Vous ai-je fait perdre votre temps ?  »





Illustration de Dame Faetelis :
Offline Scordard  
#58 Envoyé le : dimanche 24 avril 2022 22:15:04(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,093
Elifère Numerius eut un petit rire.

« J'en dis que pour l'instant, vous n'avez rien dit de concret. Mais, vous nous avez raconté une belle histoire. D'aucuns s'interrogeraient sur les besoins concrets qui vous ont conduite à convier sans délai et toute affaire cessante des gens quitte à en imposer vos graffitis sur des biens religieux avant de nous convier à nous faire menacer par vos gardes... Que vous n'enn'ayez pas eu la volonté n'ont pas empêché ces menaces d'être commises. » dit la chevalière infernale qui n'avait toujours pas digéré la manière dont elle avait été invitée et reçue.

« Vous ne nous avez pas octroyé beaucoup de délai. Mais nous avons entendu des choses intéressantes à votre endroit. Le prestige de votre demeure, Dame Faetelis, vous ayant imposé commerce de médecine, mais aussi des activités dans ce qui est aujourd'hui devenu partie du secteur économique informel. Cela étant dit, votre réputation vous prête également des talents concernant la nécromancie et la guérison. Par ailleurs, vous avez des connaissances réputées dans le domaine des psychopompes. »

Elifère faisait ici référence à l'esclavage.

« Plus intéressant encore, votre obédience va au culte de Pharasma. Mais vous n'êtes pas une orthodoxe, au contraire. Vous êtes une membre haut placée de la mouvance des Enfants de Destinée qui comme son nom l'indique croit en un dualisme destin/évidence appliqué à chaque individu, hors de toute comptabilité karmique. Et un autre jour, j'aurais sans doute apprécié une discussion théologique avec vous. Mais pas aujourd'hui...

Donc vous êtes proches du culte de Pharasma, mais vous avez besoin de ressources pour des rituels nécrotiques à base d'énergie positive, retirant de fait des âmes au domaine de vôtre déesse... Voire au domaine de ma propre divinité. Notez que je ne juge pas. Mais le culte de Pharasma qui a décidé de ne plus aimer la mort, ça ressemble plus à un piège qu'autre chose. D'autant que vous n'avez invité aucun prêtre de Pharasma...

Vous me pardonnerez donc de vous demander ce que vous voulez... vraiment... »


  • Diplomatie : 1d20+9 donne [20] + 9 = 29
Offline Mordicus  
#59 Envoyé le : dimanche 24 avril 2022 22:55:48(UTC)
Mordicus
Rang : Staff
Inscrit le : 28/12/2009(UTC)
Messages : 7,583
Localisation : MASSY

Shamissa ib'al Kyonia
Perc. : +7 - CA : 20 (22)
F +6 R+10 W +7

35 / 35
Shamissa n'avait pas été la seule à se renseigner sur Dame Faetelis et ce qu'elle venait d'énoncer au sujet de celle ci était fort proche des renseignements qu'elle avait elle même obtenu et peut être même un peu plus complet sur la partie "religieuse".

A son habitude, elle suivait l'échange, restant en retrait et essayant de déduire le plus de renseignement possible des différents intervenants.

Celle qui était arrivé en même temps qu'elle au rendez-vous semblait être part des Chevaliers Infernaux, cette organisation guère apprécié des membres du Guet pour leur propension à prendre à leur propre compte et avec un peu trop de zèle le respect et l’application des Lois de la Cité, et semblait faire grand cas de sa personne...

Elle tourna son regard vers leur hôtesse, attendant sa réponse aux propos de la Chevalière Infernale.


Offline Drazok  
#60 Envoyé le : lundi 25 avril 2022 00:41:02(UTC)
Drazok
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/10/2021(UTC)
Messages : 75
Barruk n'était pas certain d'avoir tout compris à la conversation mais une chose était sûr : il se tramait ici des affaires de grandes guibolles, auxquelles un honnête gobelin tel que lui ne devait pas se mêler, à moins d'espérer un juteux retour sur investissement. La grandes guibolles au bâton qui pik' venait de s'exprimer avec assurance, aussi Barruk préféra tenir sa bouche fermée et attendre la suite des événements. Il prit néanmoins la peine de plisser les yeux d'un air intelligent en fixant avec intensité le meuble le plus proche.
Un grand pouvoir implique de grandes possibilités.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages<12345>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET