Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages<12
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#21 Envoyé le : vendredi 2 décembre 2022 22:53:49(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

D’un air calme et songeur, Ot ne semble pas porter un jugement particulier à l’impolitesse de discuter entre vous durant son introduction. Au contraire, il fixe Ashara avec une certaine curiosité, cherchant sans doute à comprendre ce qu’elle avait derrière la tête. Trouver le moyen d’exposer sa façon de pensée, sans pour autant l’imposer. Trouver le moyen de toucher l’étudiante sur son propre terrain plutôt que de botter en touche en restant trop général. Il fallait dire que le sujet de la possession restait néanmoins des plus vagues.
«  La possession vous dites… ? Eh bien… Il existe différents types de possession, et différents usages. Dans l’absolu, je vous dirais que la possession elle-même n’a rien de prohibé, seul l’usage mal intentionné peut être sanctionné. La même logique s’applique à votre… spécialité, j’imagine.  »


Puis, attentif à la remarque puis à la question de Vâta, il essaye d’y répondre sans vous noyer sous une masse d’informations.
«  Merci Vâta, je ne manquerai pas de lui retourner la politesse. Ne soyez pas gênée par notre parler local, il est un peu… fouillis, pour ceux qui n'ont pas l'habitude. Ça viendra vite, ne vous en faites pas. Ici, personne ne vous jugera là-dessus, et les personnes venues de loin ne sont pas rares. Je sais que je ne suis pas des plus loquaces, ne prenez pas ma taciturnité pour un manque de respect.  » précise-il calmement.

« En ce qui concerne les cours… L’enseignement ici est assez particulier. Lors de votre cycle d’initiation, cette année notamment, vous allez alterner entre périodes de cours, périodes de service, et périodes de temps libre. En ce qui concerne le temps libre, je pense que le nom parle de lui-même, et en ce qui concerne le service, pour faire bref, les nouveaux étudiants passent par une sorte de service public. Ils rendent service à la communauté, et en même temps, les tâches affectées sont souvent l’occasion de mettre en pratique ce que vous pourrez apprendre lors des cours. C’est ce que nous appelons à Magaambya la philosophie de “la Parole et la Voie”, on apprend tant en étudiant qu’en faisant. Nous aurons tout le loisir de voir ça plus en détail demain.

En ce qui concerne les cours donc…  »



Ot prend une longue inspiration, et vous montre du bout de son bâton certains bâtiments du campus se démarquant des arbres.
«  Vous le savez peut-être, mais à Magaambya, l’enseignement s'articule autour de cinq branches qui mettent chacune l'accent sur l'une des valeurs de Jatembe. Ces branches ne sont pas exclusives, au contraire, mais elles déterminent la manière d'aborder les choses, ainsi que potentiellement ce qui vous attire dans ce monde. D’ailleurs, les “services” dont nous parlions sont également proposés en fonction de la branche qu’un étudiant choisit. Durant les cinq prochains jours, vous allez avoir l’occasion de fréquenter chacune des branches de l’académie, afin de pouvoir voir en pratique celles avec lesquelles vous vous sentez le plus à l’aise.
Vos camarades ayant déjà choisi leur branche, ils vous accompagneront durant ces premiers jours, ce sera l’occasion pour vous de faire connaissance. Vos cours commenceront dès la semaine suivante, après deux jours de temps libre. Nous prévoyons du beau temps ces jours-là d'ailleurs, profitez-en, avant que la période des moussons ne reprenne.  »
précise-t-il avec un sourire, se demandant si le temps allait vous poser souci.


«  Les cours donc… J’y viens enfin, désolé de traîner en longueur, c’est pour que vous visualisiez bien.
Une fois que vous aurez choisi une branche qui vous convient, ce choix n’étant pas définitif rassurez-vous, les cours seront adaptés selon chaque étudiant. Les enseignants sont libres d’enseigner comme ils le souhaitent, et les étudiants de choisir les cours de leur choix parmi des listes à disposition. Il est donc difficile de répondre à votre question avec précision, chaque cours pouvant être différent du précédent. Nous essayons d’enseigner une base théorique commune à tous nos élèves, ainsi que de leur partager les valeurs de Jatembe.

Puis, dans un second temps, selon la branche et les domaines que vous aurez choisis, chaque enseignant essayera de mettre davantage l’accent sur ce qui vous intéresse, si possible sur ce qui vous passionne, et essayera de vous aider à forger la personne que vous serez demain. Nous privilégions un faible nombre d'élèves afin d'essayer de vous apporter un enseignement plus... personnalisé, et nous privilégions également des cours collectifs, peu importe les branches, afin que chacun puisse évoluer tout en apprenant de l'évolution de ses camarades, en favorisant une sorte de rivalité saine entre les branches. Vous verrez, il n'est pas rare de croiser un mage solaire tenter de percer les défenses et les stratagèmes d'un scribe des pluies, et inversement concernant la résistance aux sortilèges d'évocation.

Nous avons de nombreuses salles d'étude dans la bibliothèque des Uzunjatis, ainsi que de nombreux terrains d'entrainement et nous encourageons l'entraide. Vous ne devriez pas manquer d'initiés pour répondre à vos questions, même hors des classes, ni pour vous aider à perfectionner votre maîtrise technique.

J’espère que cela répond à votre question… ?  »
demande Ot, conscient que cela faisait un paquet d’informations à assimiler pour cerner le contexte, et qu'il était peut-être hors sujet.






Un peu plus tard, le mage reprit son bâton en main ainsi que sa marche.

«  Venez, suivez-moi je vous prie. Oh, une autre chose, avant que je n’oublie. Vous remarquerez sans doute qu’ici, tout le monde porte un collier de perles, que ce soit autour du cou, d’un poignet ou autre part. C’est un moyen d’être identifié comme étant un initié du Magaambya. En tant qu’élèves, cela peut aussi permettre aux habitants de nous le faire remonter, si vous faites du grabuge en ville.  »

Il montre son collier, agrémenté d’une grande perle dorée et bleutée, entourée de deux petites perles bleues.
«  Chaque perle a une signification, et chaque personne correspond à une couleur. Vous trouverez dans vos chambres une perle jaune et bleue ainsi qu’une ficelle. Cette perle signifie que je suis l’enseignant vous ayant introduit à Magaambya, et que je vous reconnais en tant qu’élèves.

N’hésitez pas à poser vos questions si vous en avez.  »
ajoute-t-il avec un sourire.


Une fois cette petite explication faite, et après avoir éventuellement répondu aux questions de certains, le mage reprend sa marche en direction du campus. La pluie, même légère, continue de jeter une ambiance particulière sur le campus, presque désert. A vrai dire, si les lieux sont plus grands qu’ils n’y paraissent aux premiers abords, la solitude, elle, semble pour l’heure bien plus présente qu’attendue. Les immenses statues en mosaïques entourant la ville semblent presque tristes du piètre accueil vous étant donné.

Le chemin qu’Ot vous fait prendre est lui-même décoré de multiples dessins, incrustés à même le sol, représentant une forme d’art abstrait et géométrique, tout en couleurs. Autour de vous, vous pouvez apercevoir ci et là des bâtiments tous plus ou moins différents les uns des autres, bien que partageant une architecture commune, ainsi que des rangées de buissons, de plantes et d’arbres bordent le chemin de manière chaotique bien qu’agréable, rappelant une véritable balade en forêt. Vous finissez par passer devant un grand bâtiment au toit en chaume percé d’une large cheminée se séparant en trois, comme un trident, ou une fourchette. A en juger par les délicieuses odeurs qui s’en émanent, il n’est pas difficile d’imaginer qu’il doit s’agir de la cuisine du campus.


Finalement, un peu plus loin, en bord de rivière, se situe l’objectif de votre marche. Un bâtiment tout en longueur, de presque cent mètres de long pour moitié moins de large, en partie recouvert de mousse, de baies grimpantes et de protées. Quatre tours semblables à des flèches encadrent le bâtiment. Sur le seuil du dortoir, une jeune femme semble vous attendre, un parapluie en soie renforcée de roseaux secs à la main.

«  Vous allez loger ici, au dortoir de la Flèche. C’est ici que vivent tous les nouveaux étudiants cette année. J'espère que vous vous y plairez. Ah, voici Esi. Bonjour Esi.  »

« Bonjour maître Ot. Vous allez bien ? Ce sont les nouveaux étudiants ? »

« Oui. Pourrais-tu les aider à s’installer s’il te plaît ? Ils vont avoir besoin de fournitures.
Vous êtes libres d’aller où vous voulez sur le campus, en dehors des habitations privées, et en ville également. Vous avez l’après-midi libre, profitez-en et prenez le temps de vous installer.  »
vous précise Ot calmement.

Le mage reste encore un instant avec vous, au cas où quelqu’un aurait une question, une remarque, ou autre chose à lui dire, puis il vous laisse entre les mains d’Esi.





«  Oy, ça va être sympa ! Enchantée de vous rencontrer ! Vous allez vous plaire ici, vous verrez. Je vous fais visiter ? »

La jeune femme fait un geste avec son parapluie vers la porte, reculant de quelques pas vers le surplomb accueillant et sec du bâtiment. En entrant dans le hall, lequel sert de salle commune, vous pouvez découvrir un bâtiment rustique mais en parfait état, mosaïques colorées au sol, tables poussées contre les murs, et canapés moelleux… Ainsi qu’un huline se prélassant dans l’un d’eux, queue touffue pendante sur le sol, une mangue tranchée et collante posée sur un tissu sur sa poitrine. Il lève les yeux après avoir léché le jus de ses doigts, sa bouche s'ouvrant en un sourire à pleines dents.

«  Envie d'une mangue ?  » demande-t-il joyeusement tout en désignant paresseusement le fruit.
«  Ou si vous préférez quelque chose pour vous remonter le moral de la pluie, j'ai un délicieux vin dans ma chambre.  » ajoute le dénommé Chizire avec un clin d’œil à votre attention.

«  Ne leur offrez pas votre clair de lune !  » gronde Esi, avant de s'adresser à nouveau aux héros.
«  C’est Chizire. Ne devenez pas fainéant comme lui.  »

«  Je n’ai pas besoin d’étudier. Les amurruns sont d’excellents mages innés, tout le monde le sait.  » réplique Chizire, se retournant vers vous.
«  Esi essaie de gérer toute l'école. Même en jouant au professeur pour les nouveaux élèves, dirait-on...  »

Esi peste intérieurement, avant de reprendre de plus belle, haussant le ton.
«  Maître Ot m’a demandé de les aider à s’installer. C'est la moindre des choses.  »

«  Tsss ! Avons-nous l’air de serviteurs pour lui ? Ils sont bien assez grands pour demander de l’aide s’ils le souhaitent. N’est-ce pas mes p’tits bouts ?  » raille l’huline avant de reporter son attention sur l'épluchage de la peau d'une autre tranche de mangue.

Esi attend un moment avant de frotter son pied contre la queue de l'homme-chat, puis de l'enjamber pour entrer. Puis elle s’arrête subitement, se retournant vers vous, légèrement gênée.
«  Ah, euh… Vous savez quelles chambres sont les vôtres… ? Vous êtes six, il y a six chambres de libre, mais… ? »





Pour rappel, voici le dortoir, ce sont les chambres estampillées "A14" qui sont libres :

Modifié par un utilisateur vendredi 2 décembre 2022 23:04:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#22 Envoyé le : samedi 3 décembre 2022 17:49:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



La réponse de Maître Ot était un peu vague, mais Ashara savait ce qu'elle souhaitait savoir: tant que ses recherches ne concernaient qu'elle même et n'impliquaient pas de risque pour les autres, elle était essentiellement libre de faire ce qu'elle voulait. Vouloir comprendre comment elle même fonctionnait n'était pas une mauvaise intention après tout...si?
Elle s'inclina brièvement, avec un sourire reconnaissant.
« Merci beaucoup maître Ot. Je vous rassure, je n'ai l'intention de posséder personne, j'en serais bien incapable. Non, les recherches que je compte mener sont plus...théoriques et surtout personnelles. Aucun risque pour qui que ce soit à ma connaissance. Pour ce qui est de ma spécialité...je ferais preuve d'autant de bon sens que je puisse en rassembler. »

Espérons que ça suffise.

Elle allait poursuivre pour en savoir plus sur les cours, mais Vâta la devança et Ashara se tut, écoutant attentivement. La philosophie de l'école était...intéressante, en particulier les périodes de temps libres - parfaites pour des recherches indépendantes - et les périodes de service. Ashara n'avait jamais été capable de tenir en place bien longtemps, et elle savait pertinnement qu'elle apprenait bien mieux en pratiquant qu'en écoutant. L'école semblait également aller dans ce sens, ce qui était plutôt encourageant. Les explications d'Ot concernant l'organisation des cours attirait également son attention. Elle ignorait encore à quoi correspondait chacune des "branches" qu'il évoquait, mais l'idée d'une rivalité entre elles l'enthousiasmait. Quelle meilleure manière de démontrer ses progrès qu'en ayant quelqu'un à qui se mesurer?

La ganzi avait déjà une foule de questions, mais maître Ot était engagé dans une grande explication et elle préférait attendre de voir s'il répondait à certaines d'entre elles, écoutant avec attention tout en découvrant le campus de Magaambiya. L'université mérita sa réputation et plus encore, les simples dimensions et les statues en mosaïques, et la végétation luxuriante donnait l'impression que l'école faisait partie intégrante de la jungle. Les lieux étaient relativement désert, mais elle supposait que c'était sans doute à cause de la pluie qui ne la dérangeait pas pour autant. L'averse donnait même une allure plus...solennelle aux lieux.

Avant qu'ils n'atteignent les dortoirs, elle saisit l'occasion de poser quelques questions à maitre Ot.
« Maître Ot, si je peux...? Vous avez mentionné que nous aurions l'opportunité de fréquenter chacune des branches, ce choix est il libre où serons nous en groupe pour cette période? »

Elle commençait à s'attacher à ceux qui étaient maintenant ses camarades, et elle était curieuse de savoir s'ils partageraient leurs cours dès le départ.



Tout en arpentant le campus trempé par la pluie, Ashara se rapprocha de Vâta, sans se départir de son sourire, les nuages sous sa peau roulant en tourbillons chaotiques. La jeune femme l'intriguait, et elle devait bien admettre que si elle se pensait inventive, elle n'avait jamais pensé à trouver de l'aide extérieure.
« C'était bien jouée de demander un coup de main à la marchande! Je n'y aurais jamais pensé, je crois que j'ai passé trop de temps seule.

Tu viens de Vudra, c'est ça? Le voyage a du être compliqué, non? Qu'est ce qui t'a amené d'aussi loin? »


Elle prit soin d'articuler soigneusement, peinant à controler son débit d'ordinaire un peu frénétique.



Ils approchaient du dortoir de la Flèche, et Ashara hésitait. Elle même avait été approchée plus ou moins par hasard, mais a priori l'essentiel des autres nouveaux étudiants étaient venus ici délibérément. Peut être qu'ils en savaient plus qu'elle sur l'école? Elle finit par laisser la curiosité l'emporter.
« Dites...je sais que nous n'avons pas beaucoup de détails sur les cinq branches pour l'instant, mais est ce que vous en avez plus? Vous avez déjà une idée de ce que vous comptez choisir? Ou, d'ailleurs, étudier en général? J'ai l'impression qu'on a tous des approches assez différentes de la magie... »



Après avoir rencontré Esi et fait leurs adieux à Maître Ot, Ashara emboita le pas à l'étudiante, impatiente de voir ce que ld dortoir de la Flèche avait à offrir. Elle salua la jeune femme avec un clin d'oeil.
« Charmée, Esi! Ashara l'Infortune! Et je n'en doute pas, je m'y plais déjà. »

Et elle ne fut pas déçue. Esi semblait déjà être à l'aise avec le fonctionnement de l'école, et l'énergie de la jeune femme était inspirante...ce qui n'aurait pas pu être un contraste plus important avec le huline qui se prélassait dans l'une des salles communes. Ashara le salua également, et sourit à sa proposition.
« S'il y en a assez pour deux, je ne suis pas contre une mangue...elles ne poussent pas là d'où je viens et ça fait une éternité que je n'en ai pas mangé. »

La thaumaturge haussa un sourcil curieux.
« Je ne doute pas de votre talent naturel, mais qu'est ce qui vous amène à Magaambiya si l'étude n'est pas votre vocation...? »

La question des chambres fit planer un instant de silence. Ashara fut la première à répondre.
« Pas encore. Mais je suis certaine qu'on peut trouver un arrangement...? »

Une étincelle malicieuse brilla dans son regard, et un éclair illumina brièvement le dos de sa main, remontant le long de son bras.
« ...où le plus rapide choisit le premier? »

Modifié par un utilisateur samedi 3 décembre 2022 18:22:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#23 Envoyé le : lundi 5 décembre 2022 17:51:45(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649

Une chose était certaine, là il savait causer. Si le premier discours de Maitre Ot sur les vertus de l’introspection n’avait pas éveillé grand-chose en Losshiu, sa présentation de ce que sera sa prochaine année a tout pour lui plaire. Si ses yeux avaient pu littéralement briller, ils auraient illuminé les lieux.. En particulier lorsque quelques jours de beau temps sont annoncés.

Par Nethys, pourquoi leur laissait-on du temps libre ? Il y avait tellement à apprendre et à faire. Quoique… ce temps libre pouvait en toute logique être aussi utilisé pour étudier. Si la bibliothèque des Uzunjatis restait ouverte ce serait parfait. Des heures plongé dans des livres sans personne pour venir lui rappeler des taches à faires ou lui expliquer qu’il n’avait pas encore la maturité nécessaire pour accéder à ces connaissances. Mieux encore, il n’aurait plus à dépendre d’un récit oral forcement altérable en fonction de la personne à qui il était raconté et ce qu’on souhait lui dissimuler. Un nouveau monde fait d’opportunités qui s’ouvrait !
Se forçant mentalement à rester focalisé il ne pu s’empecher de questionner avec un certain enthousiasme.

« Quels genre de services rendent les étudiants ? Vous avez des exemples en fonction des branches Maitre Ot ? » Avec sa chance il allait s’entendre répondre d’être patient mais… oh il fallait bien tenter.

« Et combien de temps dure un cursus normal ? Nous aurons l’occasion de discuter avec des étudiants diplômés ? » On n’arrêtait jamais vraiment d’apprendre mais… il était curieux d’en apprendre plus. « Les enseignants des différentes branches prennent aussi des élèves des autres branches ? Ou faut il forcement en choisir une pour bénéficier des cours d’un professeur donné ? Nous aurons aussi de l’epistemologie de la magie sur les différentes théories ? » Pourvu qu’il dise oui ! Pourvu qu’il dise ouiiii !



Ils approchaient du dortoir et, il fallait bien l’avouer, Losshiu avait hate de se mettre à l’abris. Non pas qu’il faisait froid, mais il pleuvait rarement dans leurs cavernes natales. Et que ses cheveux allaient être insupportables quand ils commenceraient à sécher… La question lancée par Ashara attire néanmoins son attention… Le mage jeta un regard rapide pour voir si leur guide allait y répondre… et n’en ayant pas l’impression, ne résista pas à exprimer sa curiosité.

« Tu ne t’es pas renseignée avant de venir ? » Il n’y avait nulle acrimonie dans sa voie ou trace de jugement, mais un étonnement audible. Il se fige un instant, fixant Lasshisora avant de soupirer et de rajouter.«  Enfin, tu ne serais pas la seule. Comme l’a dit Maitre Ot, chacune des cinq branche de l’académie met particulièrement l’emphase sur une des valeurs prônée par le légendaire Jatembe. Et c’est l’union de ces valeurs qui correspondrait à l’idéal du mage. Je suppose que lui et ses dix mages guerriers les incarnaient à des degrés differents et que c’est cette même alliance des différentes qualités mises au service du bien commun qu’ils esperent retrouver dans ceux qui suivent leurs traces. »

Il repoussa machinalement une meche verte derriere l’oreille.

« Les émissaires sont réputés pour leur imagination et leur capacité à sortir des limites du cadre. Ils sont réputés pour être capable de trouver des solutions auquel personne n’aurait pensé et à s’en sortir par leur ingéniosité.
Les mages solaire sont de parfaits modèles de protecteurs. Ils sont sensé prôner le courage, l’audace, savoir tenir compte des avis d’autrui sans se vexer et s’en servir pour progresser et protéger ceux qui en ont besoin. Bref, les chevaliers de notre belle societé magique… Vu leur réputation ils sont probablement un sens moral assez fort et le tact necessaire pour ne pas être des casses pieds. Personnellement je ne m’y voit pas trop je doit avouer… »
plaisanta-t-il.
Ils defendaient probablement la veuve et l’orphelin pendant leurs congés… Voyons… qu’est ce qu’il y avait d’autres
« Pareil dans ceux chez qui je doute avoir ma place il y a les rameaux d’émeraude. Tous les diplomates et les négociateurs du magaambya viennent de cette branche, ou presque. Le rapport aux autres y est primordial, le sens de l’écoute, de la communauté, la camaraderie et l’envie d’aller vers les autres… toussa….Le tact aussi.  »Il en connaissait une qui risquait de s’y plaire.
« Nous avons aussi les scribes qui de mémoire valorisent l’adaptabilité et le calcul, toujours avoir plusieurs coups d’avances et être prêts aux éventualités.. La stratégie quoi. Savoir tirer des leçons de ses erreurs et être capable de s’en servir pour ne plus y retomber.
Et enfin les Uzunjatis qui mettent l’accent sur la connaissance sous n’importe quelle forme. Leurs bibliothèques doivent être absolument merveilleuses.  »

Il n’était pas bien compliqué de voir quelle branche avait, à priori, le plus de chance de parler à son cœur d’hérisson...

« Si je devait juger juste en regardant la façon dont vous avez fait le test de Maitre Ott… et je vais sûrement me planter parce que je ne juge qu’à partir de quasiment rien hein, mais Gideon pourrait sans doute trouver sa place chez les solaires ou les émissaires. Toi tu es tactile et tu as cherché à parler au serpent donc comme ma sœur tu pourrais te plaire chez les rameaux d’émeraude. Vâta était très créative donc peut-être les émissaires et Teri’i.. peut-être les uzunjatis. Ou les scribes. Tu as l’air d’être de celles qui se servent de leur tête avant tout, » proposa-t-il.



La marche aidant, le campus en lui même paraissait.. vide… bien sur, ils étaient en début d’année et il était probable que les professeurs et eleves des années supérieures n’étaient pas encore tous revenus. Ou alors qu’ils n’étaient pas adepte de la marche sous la pluie. Ce qui pouvait se comprendre. C’était… mouillé. L’histoire de la perle était intéressante.

« Et du coup c’est vous qu’on contactera à chaque fois que nous aurons besoin de quelque chose ? Ou d’autres professeurs, par exemple ceux de nos branches nous glisseront aussi des perles ? D’ailleurs vous avez aussi accueillit le reste de la promotion de cette année ou seulement notre groupe ? » L’interrogea le shisk, notant de tenter d’identifier toutes les perles qu’ils croiseraient.



L’arrivée au dortoir n’est par contre pas aussi tranquille que prévu. On les attendait. Une de leur condisciple visiblement.

« Enchanté Esi…  »répond-t-il sans vraiment se mouiller. Une première de la classe effectivement. Enfin, en tout cas c’était la posture qu’elle se donnait. Et il devait avouer qu’elle lui paraissait bien moins dangereuse que l’amurrun et ses pattes poisseuses pleines de mangues dont il imaginait sans peine les ravages sur un de ses précieux ouvrages. Images d’horreur. Le shisk tendit néanmoins l’oreille, curieux d’apprendre ce qui menait un tel danger public dans une académie consacrée au savoir…. Réflexion faite… il allait bien s’entendre avec Lasshi…

« Heu…. Pour les chambres je me permet de signaler que si nous le jouons à la course… c’est elle qui gagne  »se contenta-t-il de signaler en désignant la panthère -mouillée !- qui les accompagnait. « Personnellement la place je m’en fiche, j’aimerais juste une chambre où le soleil peut rentrer… Il y a ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 11 décembre 2022 23:26:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Capuche  
#24 Envoyé le : samedi 10 décembre 2022 22:08:01(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Pour quiconque en aurait conscience, les réactions antagonistes des deux shisks lui aurait arraché un sourire.
Là ou le mage râle déjà sur le temps libre et préférerait rester moisir dans sa bibliothèque, la druidesse s'imagine déjà sous les canopées luxuriantes de la ville et ses alentours, à pouvoir enfin prendre l'air.

Bon les services l'interrogent tout autant. Enfin, puisqu'on les dit adaptés à leurs capacités et liés à leur enseignement reçu, on ne leur demandera probablement pas d'aller faire le ménage dans la case des anciens ou d'aller chercher l'eau. Ca fera toujours une évolution par rapport au village. Avec un peu de chance, il faudra peut être même s'occuper d'animaux. Ou des jardins locaux. Ca, ca serait sympa.

*****


Il parle beaucoup le frangin hein. Et que quand ca cause pas épistémologie de la magie, ca s'imagine déjà professeur, à répondre aux autres.
C'est bon Loshiu, on a saisi. Tu l'as préparé ta rentrée. TOI...

Un sourire néanmoins lorsqu'elle regarde son grand frère, manifestemment très à l'aise, et dans son sujet, et dans sa posture d'enseignant. C'est vrai que c'est son rêve depuis si longtemps qui se réalise aujourd'hui. La jeune shisk en serait presque émue pour lui. Presque, si son devoir de soeurette ne l'obligeait à l'aider à garder pieds sur terre.

«  Tu sais frérot, moi aussi je t'imagine déjà enseignant ici, mais pour l'instant nous sommes toux deux des élèves acceptés dans cette Académie, alors je resterai libre de choisir mon orientation...  » le ton est tout mielleu et accompagné d'un battement de cils. Puis d'une apparition de langue si fugace entre deux lèvres pincées que quiconque pourrait jurer ne pas l'avoir vu.

Shisk shisk rage.... Ca lui apprendra à ne pas savoir la prendre au sérieux et comme élève reconnue à sa juste valeur ici au même rang que lui. Les petites remarques perfides du type 'tu ne t'es pas renseigné gnagnagna', elle se fera un plaisir de les lui fourrer dans le gosier.
Bon le pire, c'est que le grand dadais n'a probablement pas tord, il les connait, elle et cette académie, mieux que quiconque à sa connaissance.
Les rameaux d'émeraude… Le nom n'est pas mal après tout, elle pourrait s'y faire. Mais bon, elle demande à voir et se faire sa propre opinion. Quant à lui…. A partir du moment ou il mentionne des bibliothèques, inutile de se questionner plus longtemps sur son choix.

*****


La jeune shisk en frissonne d'aise. L'académie semble proposer des espaces encore plus luxuriants que le reste de la ville, avec quantité d'essences en tout genre, parmi lesquelles certaines lui sont complètement inconnues. Si les salles de classe sont à l'image des lieux qu'affectionne son frangin, elle prend plaisir à penser que pas loin, il y aura de tels endroits pour venir se ressourcer sur ses quartiers libres et s'y détendre avec Zyra.
Sa compagne avait ses arbres préférés aux alentours du village, il lui tarde de la voir de nouveau se balader ou lézarder sur les autres branches de l'université. Tiens, probablement un arbre pas bien loin des cuisines la connaissant. Si possible, surplombant les réserves ou y donnant accès via une fenêtre....

*****


Maître Ot parti, les voici donc en face des deux premiers représentants du reste de leur ... promotion? Autant appeler cela ainsi. La jeune shisk se présenté à eux deux de manière polie, cherchant manifestement soit à les jauger, soit à ne pas faire trop de vague dans l'immédiat.

«  Pareil, si il en reste je dis pas non à une mangue. Tiens on ne nous a rien dit pour ce qui est des repas d'ailleurs ?  »

Donc Esi a l'air d'être une bonne pâte prête à aider ses sebmables. Ou bine faut il y voir quelque forme de fayotage envers Maitre Ot et est elle juste intéressée? Ou bein peut être effectivement, prent-elle plaisir à 'jouer aux professeurs' ?
Quant à ce Chizire, la jeune shisk décide de se donner plus de temps pour mieux appréhender le personnage avant de tirer des conclusions. Fainéant, sûr de lui, ou bien un mélange des deux ? Mais bon, si il a le mnopole local des fruits, nul doute qu'elle finira par le trouver sympathique.

Pour ce qui est des chambres... Tiens c'est vrai ca.

«  Allez, donc une course on a dit hein c'est ca? Non sérieusement, quitte à pouvoir choisir, je préfère avec fenêtre, c'est ... important pou moi.  »

Modifié par un utilisateur samedi 10 décembre 2022 22:31:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#25 Envoyé le : lundi 12 décembre 2022 00:04:27(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Etrange... Pour quelqu'un qui disait ne pas savoir faire de magie... s'intéresser a quelque chose d'aussi spécifique ? Vraiment étrange. D'un autre côté qu'y avait-il de plus naturel que d'avoir dans ce petit groupe des personnalités atypiques ? Les professeurs n'hésitaient pas a faire venir des élèves depuis l'autre bout de Golarion parce qu'ils les estimaient intéressants ou du moins qu'ils estimaient leur potentiel. Ils devaient donc, en toute logique, avoir quelque chose d'intéressant.

En tout cas la réponse ouvre de nombreuses perspectives. Du genre que mes propres tuteurs n'auraient pas reniés. A part que leur notion de "bien intentionné" avait une légère tendance a se montrer particulièrement... surprenante.

Au commentaire du professeur à propos du parler local, je lève légèrement les yeux au ciel puiz entrouvre la bouche de surprise lorsqu'il mentionne ne pas être des plus loquaces. Non... J'ai surement mal compris. Pourtant dans le contexte de la phrase, il semble assez clair qu'il dit ne pas être très bavard... Le tout avant de se lancer dans un discours ou je peine a le suivre. Après ça je dois bien admettre ressentir une certaine terreur a l'idée de rencontrer quelqu'un de... bavard. A moins qu'il ne parle que de son aptitude a parfois rester silencieux entre deux déluges ?

Dans tous les cas, j'écoute soigneusement, posant simplement de temps à autres une question quand le sens d'une phrase m'échappe trop à cause du manque de vocabulaire. Et lorsque, finalement, il demande s'il a répondu a ma question je ne peux que hocher la tête, légèrement sonnée par la quantité d'information et la fatigue qu'a représenté l'effort mental de traduction. D'ici un mois je devrais être suffisamment à mon aise pour que ça ne me fatigue plus autant mais là...



Un peu plus loin, la demoiselle-elfique-qui-ne-comprend-pas-l'elfique m'aborde... Avant tout avec un compliment qui, s'il n'est (au fond) pas désagréable a quand même un petit truc gênant.

« Je... melci. Mon pèle dit souvent qu'on se simple souvent la vie en demandant. »

Si tu commence par répondre à sa question sur tes origines avec une légère interjection affirmative « Dui ! » la suite qui est pourtant parfaitement logique t'arrache un gloussement :

« Compliqué ? Heu... Bah j'me suis fait téléportée par un plof. Ca est pas agléable... mais c'était lapide. Pas de belles histoiles du coup... jamais voyagé. Toi tu as visité beaucoup de villes ? »



Lorsque, un peu plus tard, la question de la branche est posée... j'accueille avec un certain plaisir les explications de Loshiu... Ces différentes branches présentent toutes un certain intérêt même s'il est clair que deux d'entre elles m'attirent plus naturellement.

« Dommage qu'il n'y en ai pas une qui se concentle sul la cléation... j'aime faile... fabliquer ? des choses. »

La réaction de petite-soeur-l'incruste, par contre est... inattendue. Et puisqu'elle ne répond pas a la question d'Ashara, je ne peux pas m'empêcher de lui glisser une petite pique avec un large sourire :

« Tu boude palce qu'il a touché juste ? Ou t'as une idée ? »

C'est qu'elle avait l'air non seulement de souffrir d'un beau syndrome de l'imposteur mais en plus d'être du genre fier. Voilà qui devrait la titiller non ?



L'accueil au dortoir se fait plus détendu et ce n'est pas pour me déplaire. Déjà, les autres étudiant ont un parler moins ampoulé que le professeur (normal) et pour moi qui ai principalement appris le parler local dans les rues de la citée... c'est plus reposant.

Je me présente succinctement à notre guide non sans lui préciser que « J'ai encole du mal avec celtain mots. »... Et d'ailleurs si, au vu de la quantité de fruit que contient une mangue unique, je laisse là main à d'autres, je ne peux m'empêcher de répéter sans comprendre... « Notle clail de lune ? » a en juger la proposition fort "subtile" dont le porteur de mangue nous a gratifié, je suppose qu'il doit s'agir d'une métaphore plus ou moins sexuelle mais je n'avais définitivement pas l'esprit réglé sur le bon mode pour identifier efficacement ce genre d'images.

Il serait bon que je me détende un peu non ? Je vais vivre avec ces gens... et probablement pendant plusieurs années. Je devrais peut-être envisager de m'intéresser un peu plus a mes camarades... Mais avant que j'ai pu réellement commencer a détailler ce petit monde du regard, la question des chambres est évoquée. Dans le genre important... Une proposition de vitesse ? Sérieusement ? A moins que l'un d'entre eux ai de la magie en stock pour me surprendre... Je ne vais pas m'y opposer mais il y a de bonnes chances que ça ne soit même pas drôle.

« Une coulse ? Je veux bien mais... on devlait pas les visiter avant ? Moi pas tlop besoin de soleil mais si peux avoil de la place poul travailler... »


thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#26 Envoyé le : samedi 17 décembre 2022 18:17:29(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Ashara eut la bonne grâce de paraître un peu embarassée lorsque le shisk lui demanda si elle ne s'était pas renseignée avant de venir, mais elle esquissa tout de même un sourire en réponse à Losshiu, celui ci plus contrit que joyeux.
« Je n'ai pas exactement eu l'occasion! Tout ça s'est fait de manière un peu précipitée pour moi. J'ai...juste sauté sur l'opportunité quand elle s'est présentée et aussi j'avais besoin de quitter Crique Sanglante avant que les serpents ne me tombent dessus. Pas les circonstances idéales pour des recherches.

Mais j'ai mes réponses, maintenant! Merci à toi. »


Elle passa une main dans ses cheveux, pensive.
« Hum...Les rameaux d'émeraude, hein...? Peut être, qui sait? Je pense que j'attendrais d'en avoir fait l'expérience avant de me décider. »

La réponse de Vâta provoqua un doux rire chez la ganzi, qui hocha la tête.
« Ton père est un homme sage, Vâta. Il s'entendrait bien avec ma mère, j'en suis sûre! Je n'ai jamais été téléportée, mais je peux imaginer que ce n'était pas aussi appréciable que de remonter la rivière, ça c'est sûr! »

Elle éclata de rire lorsque l'elfe aborda ses propres voyages.
« Des villes non! Je crois que les seules vraies villes où je suis allée sont Jaha, Kokutang et Crique Sanglante. Mais j'ai beaucoup voyagé sur les rivières de l'Ouest du Mwangi, par contre. J'ai eu le temps de voir un peu de pays depuis...presque 8 ans maintenant. »



Ashra fit la moue, réfléchissant.
« La course était une idée comme ça...on peut le jouer aux dés, si vous voulez? Ou aux cartes? Ou bien via un quizz? Ou on peut juste choisir mais est ce que ça ne serait pas plus drôle de faire autrement? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#27 Envoyé le : dimanche 18 décembre 2022 12:08:51(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Sensiblement satisfait des réponses lui faisant face, Ot retourne un sourire à Ashara.
«  Alors tout va bien, ne vous inquiétez donc pas déjà.
Les deux, pour être exact. C’est à la fois un choix libre, et des activités de groupe. J’imagine que c’est encore flou pour vous, c’est pourquoi il ne faut pas vous mettre la pression, ce choix peut être modifié à tout moment.  »


Il se retourne alors vers Losshiu pour expliquer plus en détail le pourquoi du comment, s’appuyant lourdement sur son bâton.
«  Oh, toutes sortes de services. Cela peut aller du nettoyage, la réparation ou fabrication d’objets du quotidien, l’entretien des cultures, ou les courses en ville, jusqu’à des choses parfois être bien plus intéressantes, comme aider des habitants à résoudre un conflit, s’aventurer en forêt chercher des ingrédients plus rares, aider au soin de malades en ville, ce genre de choses… Cela dépend des branches.  »

L’enthousiasme de Losshiu semble lui faire plaisir à voir, et lui décroche même un léger rire.
« Oh oui, vous en aurez l’occasion, soyez-en certain. La grande majorité des membres du Magaa restent liés à ce lieu. L’académie sert de lieu d’échanges et de rencontres pour beaucoup d’entre nous. C’est comme une seconde famille, et le monde des pratiquants de magie est tout petit en ce bas monde.

Il n’y a pas de durée fixe à la longueur d’un cursus étudiant. Cela peut parfois prendre deux ou trois ans, pour les plus rapides, et jusqu’à une dizaine d’années, pour les moins habiles. Et c’est effectivement moi qui accueille tous les nouveaux arrivants, mais si vous avez besoin de quoique ce soit, vous pouvez demander à qui vous le souhaitez. Quant aux perles… ça viendra avec l’expérience et les évènements, vous verrez.  »
explique-t-il avec un sourire sincère, avant de reprendre.

«  Il n’y a nullement besoin d’être dans une branche pour apprendre d’un enseignant en particulier, et cela n’empêche d’ailleurs pas d’apprendre ce que l’on apprend dans les autres branches, rassurez-vous. Ces branches ne sont pas là pour cloisonner les membres du Magaa, mais… Disons plutôt qu’il s’agit de spécialisations.  »

La dernière question semble lui susciter une interrogation.
«  De quelles théories parlez-vous… ?  »





A la question d'Ashara sur le choix des branches, puis aux hypothèses de Losshiu, les réactions de Gideon et de Teri'i varient respectivement du sérieux dubitatif à l'amusé presque non concerné.

«  C’est pas faux… A vrai dire, de la description… Je dirais soit les mages solaires, soit les scribes des pluies… Ma “solution” était créative, mais je doute que les… machins des cascades soient fait pour moi. » annonce-t-elle

«  J'ignore ce que cela va donner. Mais je ne suis pas particulièrement fan des bouquins.  » réplique la seconde.






Retournant son enthousiasme à Ashara, Esi se fait d’autant plus accueillante.

«  Tant mieux alors ! Le temps de cette saison n’est pas des plus accueillants, mais au moins cela permet-il cette belle végétation que nous avons dehors.  »

Faisant virevolter deux mangues par télékinésie à Ashara ainsi qu’à Lashissora, le dénommé Chizire les targua d’un sourire vorace.


«  Ah… ? Voilà des jeunes gens qui m’ont l’air fort sympathiques…  »

Croyant apercevoir un quelconque intérêt pour le clair de lune quand mention en est faite, l’amurrun se relève légèrement, dressant les oreilles.
«  Une boisson alcoolisée locale de ma conception. Une petite pépite. En collaboration avec les dryades et… quelques amis.  » précise-t-il.

A la mention du soleil, l’amurrun lâcha un rire mesquin. Ce à quoi Esi réplique par un autre coup de botte sur la queue du chaton.
«  Eh bien… Il reste trois chambres avec vue vers l’extérieur, contre trois qui ne l’ont pas.
Pour les repas ? Oh, je vous montrerai juste après, le réfectoire est juste à côté, vous avez dû passer devant en venant jusqu’ici. Je vous accompagnerai aussi chercher des fournitures et du mobilier si vous voulez, c’est un peu plus loin.  »


« De mon côté, je n’ai pas besoin de fenêtre. Je préfère, bien sûr, mais si ça tient à cœur de quelqu’un d’autre, ce n’est pas si important pour moi. Je ne suis pas certaine de passer beaucoup de temps seule dans ma chambre…  » précise alors Gideon.





Quand la proposition de la course et de la visite des lieux sont faites, le regard de Chizire se fait plus attentif, et seule Gideon reprend les devants.

«  C'est vrai que l'on pourrait d'abord aller voir ces fameuses chambres... Des fois qu'elles soient toutes plus ou moins identiques... Quant à une course, je ne suis pas contre... Mais si la bestiole participe aussi, il serait plus juste que la place d'une duo soit déterminée par le dernier des deux. Mais... à la chance, ça m'va aussi ! » ajoute-t-elle, clin d'oeil à Ashara à l'appui.





Pour rappel, voici le dortoir, ce sont les chambres estampillées "A14" qui sont libres :

thanks 2 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#28 Envoyé le : mardi 3 janvier 2023 23:10:50(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384

Trop de séparateurs tuent les séparateurs...
On vas donc transférer certaines réactions
à côté... oupas finalement Blushing .


A proximité d'une mangue

Premier point : elle ne s'adressait visiblement pas à nous mais à lui... Ce qui changeait totalement la manière dont la chose pouvait être interprétée... Second point et nettement plus important : un alcool maison ? Bon... Autant au début il le chat-mangeur-de-mangue ne m'avait pas spécialement intéressée, le caractère plus discret de notre guide m'étant suffisamment sympathique pour que son attitude agressive à son endroit ne me le soit pas tellement... Mais là il fallait admettre qu'il avait su toucher une corde sensible...

« Ah... j'ai pas les bons mots mais... quand tu dit "de ma conception"... ça veux dire que tu l'as fabliquée de lien ? Ou juste... heu... assaisonnée ? Plépalée ? Avec de l'alcool déjà fait je veux dile... »

Dans la première hypothèse cela signifie qu'il a un alambic ou quelque chose d'équivalent... Autrement... Et bien les gouts locaux ne sont pas désagréable même si la variété d'épices laisse un peu a désirer... A voir ce que ça donne côté alcool. Après tout je n'ai pas encore tellement expérimenté. Par contre du coup il serrait peut-être plus intéressant de commencer par les classiques locaux avant de se tenter n'importe quoi.

A propos de chambres


Proposer de jouer ça aux cartes ou aux dès à quelque chose d'un pousse-au-crime... Mais quittes a profiter d'un avantage déloyal mieux vaut qu'il ne soit pas malhonnête.

« Nahin mais j'aime bien l'idée de la coulse moi hein ? Juste je me dit qu'on sela plus motivés si on sais poul quoi on joue non ? »

N'en reste pas moins que courir pour voir qui loge ou dans une école de magie a quelque chose de... et bien anormalement normal. Il ne faudrait pas quelque chose d'un tantinet plus... et bien magique ? D'un autre côté y'a a priori trois d'entre nous qui n'avons pour ainsi dire aucune connaissance magique alors ça serrait probablement encore moins équilibré. Et surtout déséquilibré dans le mauvais sens. Bon et puis quittes a être joueuse...

« Oh moi j'veux bien laisser... heu... Zyla c'est ça ? coulil à la place de Lashi... Sola ? Dit ca te vas Lashi ? Blef... veux bien si tu nous acolde un gage à toutes... Et si elle peld tu choisit en delnier. Paltante ? »

Quoi qu'il en soit, il y en a une qu'on n'a pas encore entendu sur le sujet... Elle ne m'a pas l'air a être tellement du style a briguer l'une des place au soleil mais sait-on jamais...

« Et toi ? Une pléfélence Teli'i? »

Modifié par un utilisateur mercredi 25 janvier 2023 12:03:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#29 Envoyé le : mercredi 4 janvier 2023 19:11:23(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745



Les branches du Magaa

Ashara n'avait apparemment pas de raison de s'inquiéter, si les branches n'étaient pas destinées à être des cloisons, et elle réalisa que comme à son habitude elle s'était sans doute emportée pour pas grand chose, au final. Ce qui n'empêcha pas Gidéon de soulever un point intéressant...certes, les choix seraient fait une fois qu'ils en sauraient tous plus, mais si elle devait choisir sur ce qu'elle savait dès maintenant...?
« Hum...? J'admets que je n'en suis pas sûre, mais mon premier instinct me dirigerait vers les scribes. En tout cas sur la base des maigres informations que j'ai pour l'instant... »

Elle sourit à l'orc.
« Mais si les mages solaires sont des chevaliers, je t'imagine très bien dans leurs rangs, Gideon! »



Clair de lune

La mention de la nature du clair-de-lune attira l'attention de la ganzi. Elle buvait peu, ne serait-ce que par instinct de conservation, mais elle s'en serait aussi voulue de rater l'opportunité d'apprécier une rareté, surtout artisanale. Ashara joignit ses questions à celles de la sylphe.
« Vâta soulève des points intéressants, et j'ai une question supplémentaires! Que faut il faire pour avoir une chance d'y goûter? »


Et ces chambres?

Ashara haussa les épaules, opinant du chef.
« C'est une bonne remarque, c'est vrai qu'on ne perds rien à jeter un coup d'oeil! Le choix sera peut être évident, qui sait? »

Elle hésita, et ajouta.
« Et soyons claires, je suis du côté de Gideon là dedans: je ne tiens pas absolument à quoi que ce soit de particulier, donc si vous avez une affinité pour les extérieurs je vous cède les chambres avec des fenêtres volontiers. Si la pluie me manque, rien ne m'empêche de dormir dehors, après tout! »

Ashara haussa un sourcil, et glissa un regard en coin à Esi.
« A moins que l'école n'ait des règles contre ça...? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#30 Envoyé le : samedi 7 janvier 2023 15:56:38(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Une question professorale

Nettoyage, ou réparation d’objet du quotidien, ce serait lourd mais, on pouvait après tout utiliser la magie pour ce genre de choses donc il en comprenait l’intérêt.. En plus du bizutage peut-être en pratique dans l’Academae… Mais faire des courses… bon.. il ferait en sorte que d’autres soient désignés pour ça hein…

« La recherche en foret et la résolution de problèmes semblent particulierement tentante professeur. »

Si la durée des études le surprends, il en conclut rapidement qu’elle doit varier selon la spécialité. Certaines doivent être plus simples que d’autres à maitriser sinon il avait du mal à concevoir qu’en trois ans on puisse faire un cursus complet. Ils avaient beau être tous aussi brillants les uns que les autres -enfin, en théorie, ça restait… surprenant. Qui donc pouvait se targuer en trois ans de devenir un maitre dans son domaine… Mmmm ça devait être la durée nécessaire avant qu’ils ne volent de leurs propres ailes plutôt. Surement.

Le shisk était surtout inquiet en entendant les perspectives d’avenir des diplômés. Si la plupart restaient liés à ce lieu.. ils n’avaient aucune autre possibilité ou quoi ? Et l’exploration du reste du monde ? Et la reconnaissance comme mage de premier ordre sur l’ensemble de Golarion ? La formation proposée n’étaient pas reconnue ? … Ne pas s’emballer. il voulait sans doute dire qu’ils revenaient régulièrement à des réunions d’anciens élèves. Ou un truc du genre. Et que donc il y avait un réseau bien implanté sur le reste des continents. Voilà. C’est juste qu’il ne l’avait pas formulé ainsi. Par contre sa question avait visiblement besoin d’être explicitée.

« Et bien, des explications ou des recherches sur l’existence et la cohabitation des différents types de magies, divines, primales, profanes ou occultes, leurs fonctionnement intrinsèque ? Qu’est ce qui les différencies fondamentalement et quels mécanismes sont en jeu… enfin… de la théorie magique… ? » Tente de détailler Losshiu. « Ou alors ce n’est pas un sujet d’intérêt pour le corps professoral ?  »

Il avait presque l’impression d’avoir dit une bêtise.. mais… mais ça ne pouvait pas être une bêtise… si ?



Un clair de Lune

« Au moins, il fait chaud…. » Maugré il à part lui en entendant parler du temps. Chaud et humide, parfait pour des moisissures… Bon, il faudrait s’assurer que chaque recoin de sa chambre soit hydrophobe…

Et puis si le chaton faisait du gringue à sa sœur, tant mieux pour lui. Il aurait la paix au moins. Et puis si elle voulait se rouler dans l’herbe ivre morte à ce fameux Clair de Lune, c’était son problème. Il ne s’en mêlerait pas. Du. Tout. Par contre… Il répliqua amusé.

« Jeune gens ? Tu ne m’a pas l’air beaucoup plus vieux Boule de Poil, à moins que la fourrure ne cache quantité de rides, c’est plutôt des paroles qu’on imaginerait prononcées par un vieux machin tout décrépit. »

Se tournant vers Esi, il reprit cette fois avec beaucoup plus de sérieux.
« Volontiers pour la proposition de mobilier. Avoir des conseils et un guide sera bien plus sympathique. Tu es arrivée ici il y a longtemps d’ailleurs ? On nous a dit que les cours avaient déjà commencé pour une partie de la promo… »



On parle de course… et de chambres

Ca n’était pas pratique du tout constatait-il… Elles étaient.. joueuse. Erf. Mais il n’avait pas du tout envie de le faire à la course lui. Il allait perdre. Ce qui ne lui allait pas du tout. Par contre elles ne semblaient pas comprendre l’importance d’une fenêtre…

« Mais… ? Mais c’est primordial une fenêtre ! Comment voulez vous pouvoir profiter d’un bain de soleil sans fenêtre ? Je sais bien qu’il sera rare mais c’est d’autant plus important de ne pas le manquer. » s'exclame-t-il.

Il ne comprendrait jamais les surfaciens. Comment pouvaient ils ignorer autant la valeur de leur soleil..

« Sinon… puisqu’il s’agit d’une école de magie… et que j’ai toute confiance en ma poisse pour perdre à n’importe quel jeu de hasard ou me retrouver bon dernier d’une course…. J’prends la chambre de mon choix, et en contre partie je vous transforme la déco textile de la votre selon vos gouts et vos envies? »

On pouvait toujours tenter...

Modifié par un utilisateur samedi 7 janvier 2023 22:27:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Capuche  
#31 Envoyé le : samedi 14 janvier 2023 04:20:12(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1


Sous la pluie

«  Ah mais il a très probablement raison, mais c'est pas là le problème, très chère. Le souci, c'est qu'a force d'être persuadé de tout savoir mieux que tout le monde, mon horripilant grand frère adoré adore se prononcer sur des sujets qui ne sont pas forcément de son ressort. Par exemple mon orientation. Et vu qu'il m'est beaucoup plus aisé de me plaindre de ce trait là, plutôt que de choisir une orientation différente, juste pour le plaisir de lui donner tord, je vais pas m'en priver. Mais bon, faut pas trop vous en formalisez, c'est comme... un rituel entre lui et moi. Il reste mon grand frère coincé adoré qui sait tout. »

--------------------


Le Clair de Lune

Bon l'idée de l'alcool ne fait pas vraiment peur, mais entre ce qui leur a été murmuré sur le risque des grandes villes, et les éventuels phénomènes d'intégration par les étudiants plus anciens, Lashi se dit qu'il semble plus sage et sain pour le moment de se cantonner aux fruits. La vie est une longue suite d'expériences et rien ne presse après tout.

--------------------


Il est question de chambres

Un grand sourire répond à Vasta
« C'est très bien Lashi, j'ai l'habitude, alors t'embête pas.  »

Course, gages? En voilà un qui n'est pas dans ses petits souliers.
Sacré frangin le voilà prêt à monnayer ses services pour compenser son manque évident de talent en la matière....

«  Alors moi course ou marchandage ca me va hein, mais j'aimerai vraiment avoir une fenêtre. Bon déjà, c'est plus aéré c'est vrai, mais également parce que j'avais comme projet de cultiver quelques plantes. Et puis il parait qu'un druide ca ne doit jamais rester bien longtemps dans un endroit confiné, d'après mes initiateurs, sinon c'est un coup à choper la cerise selon eux. Notez bien que je n'ai jamais compris ce que ca voulait vraiment dire cette expression, mais ca doit avoir une connotation négative.
Allez viens, frérot, on va visiter d'abord, c'est quoi cette façon de faire du chantage? Comme si je menaçais ceux qui me laissaient pas la piaule de mon choix de faire de la leur la litière de Zyra.... Tsssss, faudrait pas leur faire croire qu'on est comme ca...  »

Modifié par un utilisateur samedi 14 janvier 2023 23:37:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#32 Envoyé le : mercredi 18 janvier 2023 14:41:35(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
A propos d’études et de recherches (Losshiu)




Ot sourit en réponse à Losshiu lorsque ce dernier se montre intéressé par certains des sujets abordés. Sa question sur la théorie magique, en revanche, provoque toujours une légère expression dubitative chez Ot. Expression également visible chez Gideon par ailleurs.

« Hum, oui, je crois comprendre ce dont vous voulez parler. Oui, il y a bien sûr des bases à connaître, et quelques chercheurs qui étudient ce genre de choses, qui peuvent vous faire part de leur vision des choses si vous souhaitez approfondir le sujet, selon ce qui vous intéresse. Il y a… Des hypothèses, des théories, des études… Une façon d’appréhender le sujet et les facettes à travers lesquelles l’analyser, également… »

Bien que cela ne soit pas clairement remarquable, Ot se pose un instant pour choisir ses mots, désireux de répondre au mieux à vos interrogations. Il vous paraît évident qu'il ne semble pas le mieux placé pour parler de ce sujet.

« Il faut bien que vous comprenez qu'ici, à Magaambya, il n'y a pas de "programme scolaire" clairement défini. Nous fonctionnons davantage par mentorat pour l'enseignement, en quelque sorte, et par plébiscite pour la reconnaissance. Un enseignant peut choisir d'offrir sa sagesse acquise et son expertise dans le but de favoriser le développement d'autres personnes, qu'il s'agisse d'étudiants ou de mages reconnus, lesquels ont des compétences ou des connaissances à acquérir et des objectifs personnels à atteindre. Ainsi, avec le temps, chaque nouvelle génération peut faire son propre chemin, ses propres expériences, remettre en question ce qu'elle a pu apprendre et faire ses propres découvertes, tout en se basant sur le travail et les aspirations de ses aînés. C'est la philosophie que nous tenons de Jatembe et que nous nommons "la Force des Milliers", en référence à toutes les personnes nous ayant précédés et nous ayant permis d'en être là aujourd'hui. »

Il marque une légère pause, vous gratifiant d'un énième sourire, vous regardant les uns après les autres. Autour de vous, le vent soufflant dans les feuilles des arbres semble presque indiquer une direction.

« Pour revenir à votre question, je suis sûr que vous trouverez votre bonheur dans les archives du Héron. » mentionne-t-il en désignant un bâtiment au loin, de l’autre côté de la place centrale du campus, près duquel jouent quelques chats aux longues oreilles.

« Il s'agit du lieu où nous rassemblons toutes nos connaissances et tous les "sujets d’intérêt", comme vous dites, et également du lieu où l'on peut en discuter et en débattre. C'est un peu le "repère" des Uzunjatis.  »






A propos des branches du Magaambya (Ashara)


Des sourires s'éveillent chez Teri'i et Gideon tandis que Losshiu se fait charrier par sa sœur, la seconde dévoilant sans gêne ses canines. Flattée dans son orgueil lorsqu'Ashara la compare à un chevalier, l'orch ayant sans doute du mal à se projeter en dame chevalier, elle dévoile une énorme canine avec un sourire gêné, avant de répondre par une tape amicale sur l'épaule d'Ashara.


«  Bah ! Tu m'imagines, moi, en preux chevalier, faisant preuve de distinction et de chevalerie ? Ha ! Je m'imagine davantage en dragonne qu'en chevaucheuse de bête !  » répliqua-t-elle tout en dévoilant ses dents, concluant par un rire sincère.

«  Je me demande s'il y a des règles cela dit... Vous pensez que ce sont des "chevaliers" dans le sens "qui maintiennent l'ordre sur le campus" ? Je dois dire que je connais mal ces histoires de spécialités, je m'étais un peu arrêtée au fait que ce sont généralement des combattants... ?  » vous demande-t-elle, reprenant un peu de sérieux.






A propos d’alcool et d’hulines (Vâta, Ashara & Losshiu)


Retorquant à Losshiu un rictus plein de dents acérées, Chizire ne fait pas attendre la réplique.
« Qui sait, peut-être que je ressemble au vieil Ot, sous ma fourrure ? »

Lorsque Vâta pose des questions sur la fabrication de l'alcool, l’huline se redresse, visiblement touché sur une corde sensible. Difficile de dire si cela est dû à la prononciation exotique de l'elfe et ses quelques hésitations, mais l'huline semble répondre légèrement plus lentement, ne vous noyant pas sous un débit fulgurant.

« Aaah, quelqu’un de curieux. Les meilleurs. » complimente-t-il avec un clin d'oeil.
« Fabrication entièrement maison, ma petite. Fruits et aromates locaux, petits procédés de fermentation et de macération... Le tout fabriqué à partir de pièces de récup.

Vous verrez, il y a au sein du campus des créatifs, des bricoleurs... et de l’autre côté ceux qui suivent bêtement les lignes, comme cette vieille Esi.  »
pique-t-il en désignant la demoiselle, provoquant une mine grognonne chez la principale concernée.

Se tournant vers Ashara, il enchaîne.
« Que faut-il faire ? Simplement avoir l’esprit ouvert ma chère. Je suis toujours heureux de partager mon art et d’avoir des retours afin de le peaufiner. D’ailleurs, si ça vous intéresse les gars, je vends aussi de p'tits objets alchimiques moyennant… des frais raisonnables. Pour compenser mon temps et mes dépenses... » mentionne-t-il avec un clin d’œil.

« Chizire ! » fulmine Esi.

« Allons, voilà que notre ambassadrice de la droiture s’excite encore... Du calme, du calme... Nous en reparlerons peut-être plus tard, qui sait… D'ici là, installez-vous bien, "jeunes gens"... » réplique-t-il, se rallongeant et s'en allant chercher une autre mangue de sa patte collante.






A propos de course (Tous)


Lorsque le sujet d'une course afin de déterminer l'ordre du choix des chambres semble s'installer, les réflexions et les estimations commencent à aller bon train, même si les chambres elles-mêmes ne sont pas encore connues. Si Zyra semble être la favorite, laquelle se fait aborder par Gideon qui hésite à s'oser dans des gratouilles, Teri'i dévoile un sourire beaucoup trop fier pour être innocent.


«  Ce n'est pas des plus original, mais une course, ça me va. Idem pour la bestiole. Mais... Si elle a toutes les chances de finir la première, je vendrai chèrement la seconde place...  » persifle-t-elle, sûre d'elle, jetant un regard en coin à son compagnon à poils, resté sur le palier.

Perception, DD 10 :







A propos de chambres (Tous)


S'il est vrai que l'organisation scolaire du Magaambya est plutôt chaotique, notamment avec ces arrivées d'élèves en différé, Esi tente de rassurer Losshiu sur ce sujet après l'avoir remercié pour sa qualité de guide.

«  Pas tant que ça, non. Chizire, Tzeniwe et moi sommes parmi les plus anciens des premières années, et on est arrivés l'été dernier. Tout le monde cet automne sinon.  »

Lorsque Lashi évoque la notion de plantes d'intérieur, un déclic semble réveiller Esi. Elle se fait pensive une seconde, se passant la main dans son imposante tignasse, avant de pointer vaguement le doigt vers l'extérieur.

« Si tu t'intéresses aux plantes, je crois que Maître Koride possède pas mal de graines en tout genre... On pourra toujours lui demander si elle accepte d'en donner ? Sinon, je pense que tu pourrais bien t'entendre avec Altana, sa chambre est une véritable serre ! » ajoute-t-elle, désignant à présent le couloir Ouest.


«  Oh, ça m'intéresse aussi ça. J'aimerais bien tenter de faire pousser des champignons et de la mousse, si c'est autorisé. Je... suis plutôt nocturne, pour ma part. Je préfère les bains de nuit aux bains de soleil.  » mentionne alors Teri'i, jetant un œil amusé à Losshiu.

Sensiblement contente d'échanger avec ses nouveaux camarades, Gideon enchaine avec entrain sur le sujet lancé pour Losshiu.

«  Je suis bien d'accord avec toi sur le fond, mais je ne suis pas certaine de passer tant de temps que ça dans ma chambre, de mon côté. Je veux dire, si je peux m'exercer, étudier ou me la couler douce dehors... Pis j'ai hâte de voir ce qu'il y a dans tous ces bâtiments. Vous allez peut-être trouver ça bête, mais je me voyais bien lire des bouquins, affalée dans un bon coussin, dans une immense bibliothéque en venant ici...  » explique-t-elle, rêveuse.

«  Mais en attendant, une déco sur mesure, j'dis pas non !  » affirme-t-elle avec un grand sourire plein de dents, tapant avec joie sur l'épaule de Losshiu.

De son côté Esi hausse les épaules quant à la suggestion d'Ashara de dormir dehors, visiblement surprise par cette envie.

« Eh bien... En soi, rien ne l'interdit. Il n'y a presque aucun interdit ici d'ailleurs... J'imagine que tant que tu ne restes pas en plein milieu d'une route... ? Par contre, méfie toi, il pleut beaucoup en cette saison. Vraiment beaucoup. »






Après avoir échangé sur les potentielles décorations et le fait de dormir dehors, Esi vous emmène voir vos chambres. Après avoir franchi le hall d’accueil, lequel sert occasionnellement aux retrouvailles, jeux et autres activités de groupe propres aux résidents, vous atterrissez dans un couloir s’étendant d’Est en Ouest. Tout au bout de l’extrémité Ouest, un petit gnoll tente actuellement d'éliminer une banale infestation de fourmis. Il utilise un bâton pour indiquer à… une sorte de poulet domestique où aller, et le poulet engloutit les fourmis avec joie.

«  Je vous présente Ratounes. Il est…  »

Le gnoll couine d'horreur lorsqu'il remarque votre présence et essaie d'éviter d'être remarqué en se cachant -mal- derrière un meuble.

«  Il est timide. Ne lui sautez pas tous dessus, il va nous faire un malaise. Tout au bout de ce couloir, nous avons les bains, la laverie et les toilettes pour les femmes, et de l’autre côté, ceux pour les hommes. Il... n'y a pas de règles implicites à ce sujet, c'est comme ça que nous nous les sommes répartis entre nous surtout.  » ajoute-t-elle, consciente qu'elle pourrait blesser des sensibilités.

Esi vous présente ensuite les chambres disponibles, une à une. Même la plus petite d’entre elles est d’une taille considérable, plusieurs dizaines de mètres carrés au bas mot, sans compter une grande hauteur sous plafond, d’environ trois mètres, permettant de placer de larges bibliothèques. Nul doute qu’un druide accompagné d’un ami poilu ne se sentira pas à l’étroit, ou du moins pas autant que prévu. Chaque chambre est d’une propreté impeccable, bien que presque entièrement vide, pouvant contribuer à un certain sentiment négatif. Il s’en dégage néanmoins une certaine atmosphère reposante, chaleureuse même, peut-être en partie liée aux nuances orangées des murs en bois ainsi qu’aux arômes de cèdre. Vous pouvez par ailleurs constater que trois des chambres ont une vue vers l’extérieur -dont l’une sur une petite mare à proximité du bâtiment- tandis que les autres en sont privées, étant au cœur de l’édifice.

Les chambres contiennent actuellement un immense tapis aux motifs locaux, une torche éternelle -une lanterne éternelle, pour être exact- illuminant tant bien que mal les pièces mais apportant une petite touche rustique plutôt agréable, un petit meuble où ranger quelques affaires, ainsi qu’un lit double soigneusement fait, sur lequel trône un morceau de tissu jaune plié autour d'un perle de verre en forme de soleil à ajouter à votre fil de perles d’étudiant.

«  Rassurez-vous, c’est un peu vide, mais nous avons un fournisseur de matériels sur le campus, je vous emmènerai le voir tout à l’heure. Ce bâtiment ne servait pas de résidence à l’origine, d’où des tailles de chambres variables, j’espère que cela ne vous gênera pas trop.

Vous… voulez faire une course pour vous départager donc ? Une course au sein du campus, ou quelque chose d'un peu plus... turbulant, comme un aller-retour aux jardins carnivores... ?  »
demande-t-elle avec un sourire.

«  Oh, avant que je n’oublie, puisque vous parlez de compétition, sachez qu’on organise une soirée de jeu hebdomadaire dans le dortoir, avec ceux qui veulent. Vous y serez les bienvenus bien sûr, si vous le souhaitez.  »



Pour rappel, voici le dortoir, ce sont les chambres estampillées "A14" qui sont libres :

Modifié par un utilisateur mercredi 18 janvier 2023 15:31:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#33 Envoyé le : samedi 21 janvier 2023 15:21:52(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745




Les branches du Magaa

Les réponses de maître Olt étaient déjà plus que suffisante pour donner matière à de longues réflexions pour Ashara, si elle parvenait à se contenir suffisamment pour mener ces longues réflexions. Elle même n'avait pas le talent pour les mots - une tragédie quand on avait autant d'histoire qu'elle à raconter - mais elle devait bien reconnaitre que la Force des Milliers, et la philosophie qui l'accompagnait, étaient dignes d'intérêt et de respect.

Et l'idée jetait aussi un nouvel éclairage sur leurs possibilités. Ashara rit de concert avec Gideon.
« En chevaleresse peut être pas! Je te vois bien en dragonne, cela dit...mais comme le disait maître Olt, il n'existe pas de programme à proprement parler, j'imagine donc qu'il n'y a pas deux mages solaires exactement similaires et qu'il en va de même pour les autres branches.

Généralement des combattants est sans doute la définition la plus précise qu'on puisse réellement donner, en tout cas j'ai l'impression, d'après les informations que maître Olt nous a donné. Et je vais être honnête... il est probable que mon propre me chemin m'emmène à m'intéresser aux domaines de plusieurs de ces branches, quelque soit celle que je choisisse au final. Là dessus, je pense que l'ouverture d'esprit est l'essentiel. »




A propos de course

Ashara avait répondu à Chizire avec un clin d'oeil complice, avant de reporter son attention sur la course. Teri'i paraissait confiante et la ganzi n'avait pas l'intention de se laisser faire. Elle se méfiait de ce dont Teri'i était capable, en revanche, elle n'était clairement pas aussi simple qu'elle n'y paraissait au premier abord et cela laissait supposer des pièges.

Ce qui tombait bien, Ashara elle même avait d'autres tours dans sa manche.
« Oh, je ne doute pas que la seconde place sera férocement disputée...Si nous sommes d'accord sur le principe, je pense que nous devrions choisir un itinéraire pas trop long. Il pleut, et si ce n'est pas un problème pour moi ej m'en voudrais que les coureurs moins enthousiastes finissent complètement trempés. »


A propos des chambres

Ashara éclata de rire à la remarque d'Esi, prenant de longs instants pour reprendre son souffle.
« Je te rassure tout de suite Esi! Je n'ai aucune intention de me mettre dans le passage ou en danger. C'est juste que...et bien, je voyage depuis des années et je viens des Terres Noyées...Je ne sais pas si je serais capable de dormir normalement trop longtemps en intérieur ou sans pluie.

Mais ça ne veut pas dire que la proposition de Losshiu ne m'intéresse pas. Même si je n'y passe que peu de temps, c'est important d'avoir un chez soi. »




Ratounes

Découvrant un autre de leurs condisciples, Ashara eu du mal à contenir sa curiosité. Elle avait entendu parler des gnolls, mais c'était la première fois qu'elle en croisait un. Et celui là était...pour être franche, adorable.

Mais de toute évidence, il était aussi plutôt du genre timide et intimidé par leur présence. La ganzi se doutait que ça ne devait pas être facile tous les jours. Elle lui adressa un signe de la main et un sourire, mais préféra garder ses distances pour le moment. Elle aurait bien le temps de faire connaissance plus tard et ne voulait pas être responsable de plus de stress que nécessaire pour Ratounes.

Elle suivit les explications d'Esi, hochant la tête avec un sérieux qui était rare chez elle.
« J'en prends note, je ferais en sorte de ne pas m'imposer, même si ces distinctions n'ont pas de véritable sens pour moi. »

Puis vint le moment de découvrir les chambres, et Ashara devait bien avouer qu'elles étaient sans doute plus grandes que toutes les formes de logements qu'elle avait pu avoir jusque là. D'un seul coup, une compétition paraissait presque superflue...presque. Le défi était lancé et elle ne voulaiT pas lâcher le challenge maintenant.

« Losshiu, ta proposition me convient. Bon, je pense qu'il faudra un accord unanime, mais si personne n'y voit d'inconvénient, ça me parait tout à fait honnête.

Et je ne suis pas une grande artisane en dehors du jardinage donc je pense que le coup de main sera bienvenue. »


L'insistence de Lashi sur le fait d'avoir une fenêtre la fit sourire.
« Je vais être honnête, à ce stade je suis surtout curieuse de me mesurer à vous...je te laisserais une chambre avec fenêtre si jamais je me trouve mieux placée que toi dans cette course. J'en doute, mais sait on jamais? »

Les dernières paroles d'Esi retinrent son attention, son regard étincelant, envoyant des étincelles et des éclairs blancs courir le long de son visage, se dissipant lentement sur sa peau aux volutes bleutées.
« Un jardin carnivore...!!? Ca, c'est quelque chose qui m'intéresse! Je suis...amatrice de botanique et je suis très curieuse de voir ce que ça donne!

Mais peut être un autre jour, compte tenu du temps, une course plus courte au sein du campus me paraît une meilleure idée. Qu'est ce que vous en pensez? »

Modifié par un utilisateur samedi 21 janvier 2023 15:22:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#34 Envoyé le : vendredi 27 janvier 2023 23:15:26(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,384
D'orientation

La réaction a quelque chose d'improbable. Je ne suis pas certaine de tout saisir mais j'ai le sens général... La relation de ces deux-là a quelque chose que je ne parviens pas réellement a comprendre tant elle est asymétrique. Pourquoi est-elle tellement à fleur de peau ? Même si il serait probablement plus raisonnable de laisser filler pour m'entendre avec tout le monde, je ne peux pas m'empêcher de répondre... joueuse :

« Oh je vois... Tu boude. »

Sérieusement a ce stade c'est a se demander qui est coincé entre les deux. Dans tous les cas tu appuie l'affirmation Ashara :

« Pas mieux. Expelimenter un peu tout ça ne poulla pas faile de mal. J'suis contente de pas devoil choisil tout de suite. »

Quand à la réaction de Gideon, elle me fait sourire d'un air amusé avant que je ne réalise qu'au final il serait parfaitement possible que son rêve ne soit pas seulement métaphorique... D'amusée je deviens bien plus intéressée lorsque je la questionne :

« Tu vise la heu... magie de tlansfolmation ? Se tlansformer en dlagon ça sellait la glande classe ! Et poul une guellièle ça selait supel folt ! »

D'alcool

L'avantage quand le contexte est clair est que certains mots qui n'étaient pas dans mon vocabulaire quelques secondes plus tôt me semblent assez clair... Distillation maison ? Avec un alambic artisanal ? Intéressant ! Bon... Pas sans danger car pour l'alcool il est souvent préférable de passer par des artisans plus aguerris mais bon... Je me contente de lui adresser un sourire mais ne répond pas plus explicitement. Si j'apprécie l'idée de se montrer aventureux, je ne vois aucune raison de chahuter ainsi la pauvre Esi vers qui je me tourne en levant légèrement les yeux au ciel.

« En pallant... heu... d'alambic ? Oui c'est ça je crois... y'a des gens qui font de l'alchimie ? »

Voilà qui me permet de détourner la conversation dans une direction plus agréable...

Histoire de course

Dans une situation comme celle-ci, l'important est de ne pas rire. Et puisque tout le monde semble partant pour me placer dans une situation largement avantageuse je ne vais surtout pas protester. Quand à la réaction de Lashi elle a définitivement quelque chose de lunaire...

« Heu... je sais pas mais pal chez moi menacer ou ploposer son aide ça sonne pas tout à fait paleil.

On poula toujouls négocier aplès la coulse non ? Mais du coup tu fait coulil Zyla ou tu fait ça au natulel ? Mais moi si elle palticipe je vois pas poulquoi les familliers poullaient pas... Enfin sauf si t'as des alguments bien sul... »


Je ponctue ma dernière phrase d'un clin d'œil histoire d'appuyer son sens.

La confiance de Teri'i mérite qu'on se questionne un peu... Elle a sans doute un peu de magie dans sa besace pour estimer ses chances plutôt bonnes. Peut-être que ça me fera un peu de challenge ? Quand à la question de savoir quel chemin choisil...

« Aplés le temps passé dehols y'a encole des molceaux secs chez vous ? Le tout est d'savoil quelles sont les légles. Je pléfèlelais qu'on évite de se tiler dans les jambes... C'pas une bonne manièle de faile connaissance. »

Visite guidée


Si la découverte de ce qui semble être un Gnoll nain ne manque pas d'éveiller ma curiosité, la réaction de celui-ci me pousse a le classer dans la catégorie gens-avec-qui-il-devrait-être-possible-de-bien-s'entendre mais a le laisser en paix pour l'heure d'autant que la suite des discours me retourne rapidement le cerveau. Entre ces histoire de règles qui me démontre encore un manque dans mon vocabulaire et Ashara qui semble dire que la chose n'a aucun sens pour elle même si ça semble étrange... Bwarf... Je hausse les épaules. Inutile de se casser la tête. Il y a des chambres a visiter et...

Wow...

La visite a quelque chose de magique tant je ne m'attendais pas a un tel espace... Oui... en voyant le hall j'avais envisagé que nous disposerions d'un certain confort mais à ce point ? Et bien on n'allait pas s'en plaindre hein ? D'autant que ça signifie que je ne devrais avoir aucun mal a y installer un espace de travail. Surtout si j'ai une des plus grandes.

Le sujet du mobilier éveille, bien entendu, mon intérêt :

« Heu... Pal contle ça fonctionne comment pour gagner de l'algent ? Cal j'suis pas celtaine d'avoil de quoi me payer gland chose niveau meubles... »

Quand au jardin carnivore il y a une question primordiale a poser :

« ... pas celtaine de complendre... c'est le jaldin qui est calnivore ou les plantes ? Dans tous les cas moi j'ai lien contle le tumulte... »

Lorsque Esi ajoute un dernier "petit détail", je réagit avec un enthousiasme bien plus profond que pour la proposition de course :

« Soilée jeux ? Quel type de jeux ? Dans tous les cas j'en suis ! »

Modifié par un utilisateur vendredi 27 janvier 2023 23:21:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages<12
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET