Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Madrek  
#1 Envoyé le : jeudi 7 février 2013 13:11:52(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Rappel de la constitution du groupe :

Tarok barbare shoanti 14
Gwendal alchimiste humain 14
Dacha ensorceleuse humaine lignage féérique 14
Brataraganar gnome oracle voie du feu 14
Obédrix prêtre nain de Torag 14 (PNJ)



Résumé de la séance du 3 février 2013 :


Le retour à Pointesable après avoir survécus à la légendaire Forge Runique des Seigneurs des Runes ce fut sous une ambiance festive à la taverne du Cerf Blanc.

Après quelques semaines de repos, de commerce avec la vente et rachat d'objets magiques le groupe et de recherches le groupe avait eut quelques informations intéressantes sur Xin Shalast. Grâce à Brodert l'expert en histoire de Pointesable et l'accès à la bibliothèque de la forteresse des Géants les héros purent savoir pas mal de choses. Déjà Brodert retrouva après de longues minutes de recherches une lettre d'un de ses acolytes. On y parlait d'une expédition naine partie de Janderhoff, le suivre des cours d'eau et autres choses de ce genre. A la bibliothèque le groupe su que Xin Shalast était une ville perdu sur le "toit du monde" sur le massif de Mhar dans les montagnes Kodar. Le lieu était le siège de Karzoug et il était magiquement protégé pour ne pas être trouvé. Les frontières de la réalité y étaient particulièrement faibles ce qui en faisait un lieu de choix protégé contre les sorts de divinations ce qui expliquait que la ville n'avait jamais été découverte. Seul en remontant la Kazaron il y avait une chance d'y arriver.

Riches de toutes ses informations le groupe décida de s'équiper de vêtements chauds car l'hiver était là et aller dans des montagnes visiblement annoncées comme les plus hautes de Golarion semblait présager un grand froid. Le groupe se téléporta à Janderhoff pour mener une enquête dans l'espoir secret d'un survivant de l'expédition et d'un guide. Leur solution fut d'écumer les tavernes pour tenter de se renseigner à la grande joie de Tarok et Obédrix. Tout le monde bu son content et les seules informations qu'ils obtenirent c'est qu'il y a longtemps une véritable petite armée de mineurs, mercenaires, aventuriers avait accompagnée deux nains pour une expédition où la promesse de richesse était au rendez-vous. Malheureusement au grand désespoir des nains aucun ne revint et ce fut un coup dur pour la citadelle naine. Les nains étaient un peu peu nombreux et perdre autant des leurs avait rendu le sujet en grande partie tabou ce qui explique la difficulté qu'eut le groupe pour avoir ce peu d'informations.

Ainsi le groupe décida de suivre la copie de la lettre que leur avait fait Brodert dans l'espoir qu'elle les mène à destination. Ce fut Gwendal qui décida de mener le groupe sous les protestations de Tarok se disant tout à fait capable de les mener qu'il avait une plus grande expérience des terres ancestrales de son peuple (même si il n'y avait pas mis les pieds avant cela était dans son sang). Après s'être perdus pendant deux bonnes semaines et avoir prit la mauvaise branche de la Kazaron le groupe aperçu à demi sous le lichen et prit dans la roche une cabane.

A l'approche de celle-ci ils découvrirent un vieux pin qui semblait mort ou en passe de l'être au pied d'une pile de sable noir proche d'un toboggan qui sortait de la cabane. Brastaraganar en tant que membre d'une famille de forgerons reconnu là le nécessaire à l'extraction du minerai de la roche d'une mine. Le groupe venait de trouver l'entreprise des nains... L'exploration des lieux fut très étrange. Tout était à l'abandon bien que l'intérieur de la cabane semblait bien préservée du temps mais peu après être entrée Tarok et Dacha se mirent à manger des morceaux de pierre et de sable dans la pièce où se trouvait le toboggan. L'instant d'avant venait d'apparaître une tête flottante de nain mangeant de l'or en disant que c'était excellent en suggérant au groupe d'en faire autant. Puis la tête disparut aussitôt après cet étrange évènement. Si Tarok avait supporté le test Dacha elle se tordit de douleur quand elle sentit le poison ou un produit lui tordre l'estomac. L'ensorceleuse cracha du sang et se sentait grandement affaiblie par ce qu'elle venait de faire. Malgré tout le groupe décida de fouiller la pièce et à part un léger mal de tête et malaise il n'y avait rien. L'air ici n'était pas très saint...

Ensuite ils rencontrèrent une chaîne qui s'anima mais qui fut vide détruite par le groupe. Les escaliers de la haute tour de 18 mètres étaient piégés et firent chuter Tarok, Brastaraganar et Obédrix. Des blessures sans grande gravité pour le groupe. L'étage révéla les quartiers de nain et là Dacha fut prise d'une faim horrible avec Brastaragar une faim si horrible pour l'ensorceleuse qui germa dans son esprit des pensées cannibales des plus abjectes... L'ensorceleuse fut marquée à vif par cet évènement qui la traumatisa fortement. Tarok lui disait avoir vu un nain fuir dans la neige dehors qui leur disait de fuir vite que les yétis arrivaient ! Personne ne voulu le croire...

Malgré tout le groupe découvrit deux choses intéressantes : un journal d'un des nains racontant ce qui était arrivée à l'expédition. La perte de leurs réserves de nourriture dans une avalanche et les pulsions cannibales qui vinrent avec la faim. La deuxième chose était 7 sacs de minerai d'or laissé dans le bureau.

Une dernière pièce fut explorée. Elle contenait des restes d'ossements. Après examen de Obédrix, Brastaraganar et Gwendal le groupe constata qu'il s'agissait là des restes des nains dont les os portaient des marques de dentition nain certains os étaient brisés et récurés. Une ignoble perversion de l'esprit de ceux qui avaient franchi cette limite. Mais les trois observateurs se mirent à voir des choses étranges : c'était leur équipement que portait l'un des squelettes. Oui le masque de Brastaraganar, sa ceinture, son armure et pareil pour Obédrix et Gwendal ! D'un seul coup alors qu'ils étaient dans leur observation dix fantômes en colère sortirent et attaquèrent chacun d'entre eux. L'attaque fut aussi brève que mortelle et Brastaragnar et Obédrix furent déchiquetés par les âmes torturées. Pour Dacha et Tarok le spectacle fut des plus effroyable ils virent leur deux camarades se faire dévorer par rien. D'énormes morceaux de chairs disparaissaient et leur sang tombait au sol en une fraction de secondes il ne restait que deux squelettes au sol et leur équipement... Seul Gwendal survécu au choc gravement blessé mais en vie...

Le groupe se téléporta donc avec les deux morts à Magnimar et après une semaine d'attente pour trouver deux diamants de 10 000 po il firent appel au Grand Trésorier d'Abadar dieu de la civilisation. Une fois Obédix ramené à la vie ce dernier ramena parmi les mortels Brastaraganar qui commençait à connaître la longue file d'attente au milieu du cimetière divin de la déesse de la mort Pharasma. Par chance son âme n'avait pas été jugé et il ne connaîtrait pas cette fois-ci le jugement divin de la Dame des Tombes.

C'est ainsi qu'après avoir retrouvé le groupe au complet le groupe s'apprêtait à repartir à la cabane des nains pour trouver une piste plus sérieuse pour rejoindre Xin Shalast. Sur place ils avaient certainement dû rater quelque chose car il était improbable que les nains n'aient pas gardé une trace pour retourner sur le lieu de leur première expédition...
thanks 1 utilisateur a remercié Madrek pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Madrek  
#2 Envoyé le : lundi 18 février 2013 09:43:20(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Résumé de la séance du 17 février 2013 :

Le groupe avait pu retrouver ses morts et une fois reposés et remis de leurs émotions Dacha téléporta le groupe de bon matin à la cabane.

Là sur place le groupe alla fouiller les gravats à l'extérieur près du vieux pin mort. C'est alors que l'arbre s'anima fouettant Obédrix de ses branches recouvertes de lichen. Le combat fut bref mais l'arbre avait blessé Tarok et le nain provoquant un tremblement certain de leurs membres dû à des champignons toxiques qui étaient dans leur sang. Gwendal devina qu'il s'agissait là d'un Sylvanien qui avait été corrompu et été revenu sous forme de mort-vivant. Les créatures étaient de leur vivant des êtres bons et la pauvre créature avait dû subir un traumatisme pour ne pas trouver le repos éternel. Lorsque l'arbre s'écroula finissant de brûler par les flammes divines d'Obédrix et des bombes de l'alchimiste quelques carreaux se répandirent au sol et une fiole se brisa également. Brastaraganar et Tarok allèrent voir et trouvèrent cachés dans un creux de l'arbre mort son trésor : 12 carreaux magiques, un petit marteau de pierre sculptée.

Pendant ce temps Obédrix et Gwendal allèrent s'occuper des squelettes trouvés dans les restes de roche et sable noir. Grâce à la magie de Torag le travail fut grandement facilité. Gwendal adressa une prière pour leurs âmes à Desna tandis que Obédrix priait pour que Torag accueille ses frères dans son royaume.

Le groupe pénétra dans la cabane étrangement calme arrivés à l'étage ils entendirent quelque chose frapper à la porte au rez de chaussé. Dehors un blizzard c'était levé brusquement coupant toute vision. Après quelques secondes de silence un lourd craquement se fit entendre et la cabane commença à trembler. Obédrix en tomba même. Sur le chemin de la sortie soudainement Brastaraganar et Gwendal furent possédés par des nains cannibales en colère. Sans le savoir le groupe faisait face aux âmes naines torturées et un combat se déclencha. Les ténèbres se firent lancées par Brastaraganar qui comptait profiter de l'obscurité pour attaquer ses compagnons. Les bombes, colonnes de flammes et autres se déchainèrent pendant plusieurs poignées secondes et Tarok avait réussi à stopper Gwendal le faisant tomber inconscient. Puis apparut le nain du rez de chaussé que le groupe avait vu une semaine avant manger de l'or. Il chassa les esprits des nains et Gwendal et son ami oracle reprirent pleinement possession de leurs esprits.

Le fantôme du nain leur demanda après avoir chassé ses frères de bien vouloir retrouver l'âme de son frère mort sur la corniche de l'ancienne mine. Si le groupe parvenait à ramener ses os il leur livrerait comment se rendre à Xin-Shalast.

Tarok mena le groupe pendant deux jours un peu partout dans les montagnes à la recherche de la corniche le long de l'affluent comme seul indice. Après une petite chute dans une crevasse Tarok trouva des falaises abruptes qui semblaient être ce dont parlait le journal. Dacha se transforma en dragon pour la première fois et souffla la neige au sol la faisant fondre d'un puissant souffle magique puis Brastaraganar en élémentaire de feu s'occupa de continuer à déneiger. Malheureusement tout cela fut mit en œuvre pour rien car il n"y avait là aucun os juste de la roche sous un bon mètre cinquante de neige.

Dacha tenta de s'envoler mais l'altitude, les vents eurent raison de son décollage à plusieurs reprises avant qu'elle parvienne à se hisser en portant Obédrix au sommet. Tarok et Brastaraganar furent portés par Gwendal qui faisait l'aller retour pendant ce temps là. Sur la corniche une brume cachait des plaques de glaces et lorsque le groupe avança Tarok glissa et chuta. La chute fut terrible mais un peu amortie par la neige le barbare survécu merci le plafonnement à 20d6 qui firent au final que 71 de dégâts. Gwendal remonta le barbare le déposant plus loin pour éviter un nouveau vol du barbare.

La fouille révéla des pierres tombales dépassant de la brume. Tarok trouva les restes d'un feu et Gwendal un cadavre dont les pieds manquaient dans une armure matelassée. Le fantôme se matérialisa quand Gwendal le toucha et un bref combat eut lieu. Dacha et Gwendal paniqués ne firent que fuir pendant que Brastaragar et Obédrix combattaient le fantôme. Tarok lui eut peur et se cacha dans un premier temps derrière Obédrix en demandant ce que c'était avant de se décider à attaquer. Une fois les os récupéré le groupe se téléporta à la cabane évitant ainsi les tracas.

Dacha devenant phobique de cette maudite cabane refusa d'y entrer entendant dehors. Une fois ses compagnons entrés elle s'invoqua un refuge du mage pour ne pas rester dans le blizzard venant de se lever... Pendant ce temps le groupe venait de déposer les os du frère et les deux frères se matérialisèrent. Étrangement aucun des deux ne parlait et tout autour d'eux l'air se fit glacial des sorts d'ondulations ponctuelles étaient visibles pendant que les nains se fixaient sans bouger. Parfois l'un ou l'autre perdait légèrement forme pour se reformer de suite après comme si un coup venait d'être donné, une guerre mentale se jouait dépassant les compétences du groupe spectateur de la scène.

Dehors un hurlement retenti glaçant le sang de tous. Dacha sentit que le hurlement était tout proche et disparut se téléportant sans demander son reste. Le groupe lui eut la mauvaise surprise d'entendre toutes les vitres se briser et la porte vola quelques instants plus tard en éclat. Une grosse créature humanoïde à tête de cerf apparut et le bas de son corps était des moignons brûlés par le froid. Gwendal reconnu là ce qui pensait être une légende tellement les histoires de la puissance de la créature étaient nombreuses : un wendigo.

Le groupe déchaina sur la créature une tempête de flammes, de bombes pendant que Dacha courrait affolée dans les rues. Tarok se fit gravement blessé par le monstre qui se saisie de lui et disparut dans le blizzard...

Obédrix leva la tête mais à peine arrivés à quelques mètres de haut le wendigo et le barbare disparurent dans le blizzard...

Qu'allait-il se passer maintenant alors que le groupe était divisé et que Tarok se retrouvait en danger de mort ?

Modifié par un utilisateur lundi 18 février 2013 09:55:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Madrek  
#3 Envoyé le : lundi 22 avril 2013 13:05:17(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Résumés en retard de plusieurs séances :

Le wendigo après s'être transformé en vent avec Tarok l'emmena au loin régénérant ses dommages et isolant définitivement le barbare de ses camarades. Lâchant Tarok dans la montagne qui alla s'écraser en contre-bas dans les pentes enneigés le monstre du froid pensait pouvoir tuer sa proie isolée facilement. Mais le barbare était coriace et infligea plusieurs coups brutaux au wendigo. La créature fuit abandonnant le barbare perdu à des kilomètres de son point d'origine.

Profitant de sa régénération une nouvelle fois elle revint sur le groupe qu'elle attaqua par surprise. Alors qu'elle avait réussie à saisir une nouvelle proie elle vu paralysée pour quelques secondes ce qui fut le salut du groupe qui réussi à la défaire une bonne fois pour toute évitant certainement une nouvelle tactique de guerria peut être mortelle...

Les nains finirent leur duel mental peu de temps après alors que Tarok lui perdu descendait la montagne ne sachant guère où aller à part plus bas moins exposé au froid. Finalement le mal fut chassé du frère cannibale qui retrouva des traits paisible avant s'effacer. Fidèle à sa parole l'autre fantôme avec qui le groupe avait passé le marché fit apparaître quelques pages, celles qui manquait du journal avant de disparaître à son tour pour trouver enfin le repos de son âme.

Tarok fut tant bien que mal localisé et le groupe se reposa dans un refuge du mage de Dacha. Le chemin pu se continuer jusqu'à un immense lac gelé où le groupe voyagea sous forme de vent divin, pouvoir nouvellement acquis par Brastaraganar. En traversant le lac gelé le groupe fit la rencontre d'une sorte de phoque qui les suivi sur une petite distance avant de finir par se transformer en belle nymphe des glaces. La fée fortement dénudée et plantureuse s’avérait être après quelques échanges la cousine de la compagne du chef des Flèches Noires sauvé par le groupe. Elle avait entendu ce qui c'était passé loin de son territoire mais savait que le groupe avait sauvé l'âme rongée de chagrin qu'était devenue sa cousine. Aussi elle promit au groupe aide, et lieu sûr si besoin en cas de soucis. Ainsi les héros savaient qu'ils auraient une base arrière en cas d'urgence où se replier.

Finalement le groupe dû s'affamer selon les pages du livre pour voir le chemin qui les mènerait à Xin-Shalast. Ainsi pendant près de 20 jours seuls Obédrix, Tarok et Gwendal tinrent bon malgré la faim qui les déchiraient. Enfin un soir alors que la lune était pleine ils virent la voie à quelques kilomètres de leur position. Pendant toute la nuit le groupe marcha aussi loin que possible pour être sûr d'être assez loin dans le territoire magiquement protégé de Xin-Shalast. Enfin ils firent appel à Torag pour avoir un festin des héros en juste récompense de leurs efforts.

L'arrivée jusqu'à Xin-Shalast se fit sans grand problèmes grâce à Tarok et ses compétences. Seul le froid et le manque d'air surtout était difficile. Une fois en vue de l'immense cité et du pic du mont de Mhar le groupe pu constater avec un certain émerveillement la légendaire cité du Seigneur de l'Avarice. La ville devait faire 3 ou 4 fois Magnimar au minimum. Même de loin et après des milliers d'années elle semblait magnifique et ses bâtiments avaient des tailles impressionnantes. Différents styles architecturaux inconnus se mêlaient les uns aux autres mais ce qui restait le plus surprenant c'était que le visage de Karzug avait été sculpté dans la montagne elle-même. Il surplombait la ville d'un regard à la fois sévère et effrayant et la taille de la tête était immense.

Après un court repérage fait pas Gwendal qui nota qu'une partie Est de la ville avait disparu dans un écoulement de lave, une grande tour au Sud avec des bestioles qui surveillaient l'entrée de la ville et un dragon bleu très gros qui venait vers lui... L'alchimiste revint très rapidement avant d'être repéré avec exactitude par la créature.

Le groupe tenta donc de s'infiltrer tant bien que mal et rapidement provoqua de multiples alarme grâce à une astucieuse manière de lancer de bombes en pleine ville, éclair et autres sorts fortement révélateurs de leur position... Finalement abrité temporairement dans un bâtiment un créature à moitié caméléon vint à leur rencontre. Elle expliqua par des mimes car le groupe ne comprenait pas le thassilonien qu'elle était un ancien esclave, parlant d'une prophétie et que son peuple était de nouveau esclave d'une bête cachée. Il demanda l'assistance des libérateurs de la prophétie. Le groupe accepta de venir en aide à ce curieux peuple qui se révéla être des humains adaptés au fil du temps à leur environnement...

Après avoir été guidé par Morgiv qui évitait avec une facilité déconcertante les patrouilles prenant la teinte du mur ou du sol ils arrièrent dans des tunnels creusés dans la coulée de lave. Une nuit de repos avec quelques créatures similaire leur permis de souffler un peu. Le lendemain matin après un bon festin partagé avec les créatures qui n'osaient prendre par au repas malgré l'invitation à plusieurs reprise de Tarok les héros suivirent Morgiv. Cette fois l'ancien esclave évita plusieurs des siens qu'il indiqua comme danger... Il désigna un tunnel et fit signe qu'il n'allait pas plus loin.

Quelques minutes après le groupe arriva dans une salle avec de multiples piliers soutenant un magnifique dôme avec au fond une balustrade et au centre de la pièce un trône sur lequel était assis un squelette en robe. La créature ordonna demanda au groupe qui osait souiller son tombeau. Chacun prenait position sortant armes et lançant ses sorts défensif sourds aux appels à quitter le territoire et à déposer les armes lancer par le squelette. Maintenant sous invisibilité suprême Gwendal lança une bombe sur le squelette qui pourtant n'avait pas attaqué... Celui-ci explosa et ses os se dispersèrent partout dans la pièce... Le calme retomba et chacun cherchait à comprendre ce qui c'était passé. Pourquoi cela avait été si simple... Brastaraganar lança un avertissement au groupe. Il venait de recevoir une attaque mentale. Un assassin imaginaire et pourtant point d'ennemi... Chacun cherchait autour de lui mais personne n'avait penser à regarder au plafond où la Bête Cachée se trouvait sous invisibilité suprême. L'habile créature avait utilisé ventriloquie sur le tas d'os pour gagner du temps se lançant plusieurs sorts défensifs elle aussi. Le gnome reçu une attaque plus fourbe et fut dominé par la créature pendant que le groupe était impuissant cherchant en bas un ennemi qu'il n'y avait pas. Soudain Brastaraganr invoqua une tempête de flammes sur ses compagnons. Le gnome avait un nouvel ami qui lui avait ordonné de détruire ses anciens compagnons ! Le combat se poursuivit avec Tarok qui vit son arme lui échapper des mains pour atterrir au milieu des flammes bien plus loin. Gwendal étourdissait Brastaragar évitant ainsi que le gnome s'acharne sur eux pendant que Dacha et Obédrix se mettaient hors des flammes. Peu de temps Obédrix dissipait les flammes et des mains squelettiques attaquaient Tarok et Dacha. Enfin Brastaraganar reprenait ses esprits même s'il était toujours étourdit que déjà Tarok se retournait contre ses compagnons à son tour n'hésitant par à charger Dacha. L'ensorceleuse se replia rapidement et ce fut Obédrix qui essuyait une charge du barbare retourné telle une marionnette contre ses anciens amis. Gwendal lui tentait de tuer le monstre qui venait de se mettre dans son champ de vision venant se déchainer contre Brastaraganar étourdit et impuissant par l'alchimiste !

Le chaos était total et la bataille faisait rage. Obédrix reculait gravement blessé il tenta de faire retrouver les esprit à Tarok mais le sort de dissipation ne fonctionna pas et Tarok lança sur lui une série meurtrière d'attaque sur le prêtre tuant se dernier. Tarok regardait déjà en direction de Brastaraganar qui c'était écroulé et avait été soigné par Gwendal pour lui éviter une mort...

Dacha restée bien en retrait du dangereux barbare participait tant bien que mal à essayer de neutraliser le monstre qui invisible évitait la plupart des attaques mais pas toutes... Dacha paralysa le barbare qui s'apprêtait à sauter sur Gwendal et Brastaraganar et enfin le monstre s'écroula.

Le combat avait été mortel et chacun pu prendre conscience que la créature été une sorte de poulpe dentés d'une espèce totalement inconnue du groupe. Le groupe fut remercié chaleureusement par les anciens esclaves de nouveau libres et conduit à l'extérieur de la ville pour pouvoir se téléporter. Car Dacha ne réussi pas à se téléporter avant d'arriver au lac. Obédrix fut ressuscité par les très aimables prêtres d'Abadar dont les différentes taxes et autres impôts ne manquaient pas de prêter à faire grincer des dents. Les prêtres étaient de vrais banquiers sachant manier les chiffres avec une habilité très agaçante.

Que réservait d'autre comme surprises la ville de Xin-Shalast aux héros ? L'un d'entre eux avait trouvé la mort aux portes de celle-ci alors que la cité était immense tout autant que devaient être les dangers qu'elle recelait.
Offline Madrek  
#4 Envoyé le : mardi 21 mai 2013 16:43:01(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Résumé de séance du dimanche 12/04/13 :

Après s'être téléporté au lac gelé et que chacun s'apprêtait à devoir faire un jeune Tarok vit le chemin. Chacun cherchait ce qui avait pu se passer et le barbare dit que depuis la dernière fois ce qui avait changer c'était l'anneau qu'il avait. L'anneau de la Bête Cachée. Il l’enleva et le chemin bleuté disparut de sa vision. Riche de cette nouvelle information le groupe pu retourner à Xin Shalast beaucoup plus facilement. Le sort vents divins fut une nouvelle fois utilisé pour voyager et l'idée était que le groupe voulait tenter de retrouver le peuple de Morgiv pour les aider à les guider. Seul problème le peuple d'anciens esclaves était très bien dissimulé et dans la coulée de lave il n'y avait guère de repaire visuel à part quelques morceaux de bâtiments. Le groupe s'arrêta à un endroit dans la coulée à peu prêt vers le centre et faute de trouver attendit d'être trouvés. Il ne fallut que quelques heures avant qu'un des anciens humains apparut devant eux. Après quelques échanges il les conduisit à leurs galeries car Morgiv connaissait mieux la ville que lui.

Le groupe échangea par l'intermédiaire de Gwendal avec lui mais il refusait d'aller trop au Nord de la ville prétextant ne pas connaître. Finalement il fut expliqué que peut être il y avait une galerie qui menait plus au Nord mais le sort de communication ayant expiré il fut comprit qu'ils devaient creuser de nouvelles galeries. Quelques petits soucis de ce genre furent nés de la communication en mime et le lendemain qund Gwendal eut un nouveau sort de communication il pu corriger le tir avec Morgiv. Le courageux ancien esclave accepta de les mener au Nord tant qu'il pouvait en indiquant plusieurs lieux dangereux. La jungle, l'endroit avec la prêtresse supérieure dans un temple, l'arène etc. Le groupe décida après de longs échanges de finalement jouer la prudence et de sortir de la ville le plus discrètement possible grâce à Morgiv sans se faire voir.

Le chemin se fit avec la plus grande prudence et de nombreuses patrouilles de géants, de lamies de divers types etc. furent évités par les talents de leur guide. Plus ils progressaient vers le Nord plus ils pouvaient sentir la peur de Morgiv. Finalement ils arrivèrent à la sortie de la ville et dissimulés derrière un bâtiment ils purent échanger entre eux. Remerciant leur ancêtre ils se remirent en marche. Le passage au delà de la ville provoqua de terribles visions et blessures et il y avait comme un léger bourdonnement en y prêtant oreille. Le groupe tenta de courir pour courir plus loin hors de la ville et la douleur persista. Contraints et obligés ils firent demi-tour avant d'être tués par le sort de protection. Tarok fut le seul épargné et après testé l'anneau trouvé sur la bête esclavagiste les héros comprirent qu'il était la clé du passage.

Le groupe entra dans une longue discussion suivie de divers avis sur le fait que chaque lieutenant ou personnages important devant en porter. Morgiv n'était pas parti il s'était dissimulé pour observer les sauveurs partir et il revint les trouver ne comprenant pas leur retour et les pressant de se mettre à couvert. Les héros finirent par expliquer leur problème et ils demandèrent à Morgiv s'il pouvait les aider. Devant les sauveurs Morgiv ne pouvait refuser. Il savait que voler des anneaux aux plus puissants de Xin-Shalast allait pas se faire sans risques pour eux mais ils ne pouvaient pas abandonner ceux qui les avait libéré de l'esclavage. Les anneaux furent amenées par Morgiv après une semaine mais son visage était fermé. Quand les héros leur demandèrent s'il y avait eut un problème. Mrogiv répondit simplement qu'il n'y avait plus de refuge possible dans les tunnels. Un évènement très grave avait dû se passer. Les quatre anneaux avaient eut un coût sanglant...

C'est dans un lourd silence que le groupe se remit en marche pour le visage et le sommet. Arrivés sur place en forme de vent divin le groupe réalisa qu'il y avait plusieurs pyramides, tours, forts et que le lieu semblait peuplé. Il y avait là encore une forte présence et une tour un peu plus haut était présente. Le groupe n'était encore une fois pas trop d'accord sur l'approche et finalement fonça droit derrière une pyramide. Détectés facilement il déclencha une alarme et reparti aussi vite qu'il était venu. Nouvel échange sur l'approche pour finalement décider que Obédrix irait invisible faire une reconnaissance. Le nain détecta une entrée dans la grosse tour que le groupe avait décidé d'aller explorer après avoir rejeté plusieurs idées dont celle de tenter de prendre d'assaut peut être plusieurs centaines d'habitants de divers types dont des géants et de lamies... Après encore un long échange sur comment réussir à atteindre la tour discrètement chacun prit une potion d'invisibilité, Dacha se rendit invisible par ses propres capacités et enfin le groupe réussi à entrer dans ce qu'il pensait être le repaire de Karzoug. La tour était immense de la visite des trois premiers étages ne révéla que des lieux déserts...

Le groupe était maintenant à la recherche du Seigneur Runique de l'Avarice en personne en plein milieu de son territoire. La tâche allait certainement s'avérer encore plus difficile qu'elle ne l'avait été jusqu'alors.

Modifié par un utilisateur mardi 28 mai 2013 19:06:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Madrek  
#5 Envoyé le : lundi 24 juin 2013 16:24:33(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Résumé de séance du 09.06.13 :

Il fallut plusieurs jours au groupe pour progresser dans l'exploration de la tour. Celle-ci était déserte étage après étage malgré le passage occasionnel de géants dans les escaliers que le groupe évita soigneusement afin de ne pas déclencher une nouvelle alarme. Enfin ils arrivèrent au dernier étage. Surpris par le vol de rochers qui explosèrent contre le mur. Il y eut un bref combat contre 4 géants don un prit la fuite par la porte qu'ils gardaient. Les géants furent défaits mais point de renforts arrivèrent étrangement.

Le groupe ouvrit une autre porte qui donna sur petite pièce dans laquelle apparut une image du seigneur runique Karsoug en personne. Ce dernier averti qu'il n'y avait que la mort ici et transforma en pierre Brastaraganar. Affaiblis de la sorte le groupe se replia dans l'un des nombreux étages pour ramener à la vie le gnome avant de repartir à l'assaut le jour suivant. Une nouvelle fois le seigneur Karzoug apparut dans un couloir et blessa gravement Gwendal. Le groupe était pourtant protégé mais le Seigneur Runique semblait disposer d'une puissance bien supérieure à ce que pouvait imaginer les aventuriers.

Ils arrivèrent dans une vaste pièce pourvue de nombreux couloirs et là des géants runiques débarquèrent en grand nombre. Uniquement arrêtés par la largueur des couloirs ces géants très résistants et puissants furent affrontés dans un combat qui se révéla difficile. Brastaraganar et Obédrix invoquèrent des murs de lames et tempêtes de feu, de froid et autres joies avec leurs compagnons pendant que Tarok retenait tant bien que mal les adversaires. Deux finirent pas s'écrouler non sans dommage et il en restait encore trois peut être plus. Les géants étaient particulièrement résistants aux énergies ce qui rendait le combat plus dangereux encore.

Le combat faisait rage et Tarok commençait à se replier. Le groupe allait-il poursuivre ce combat ou fuir devant l'adversité avec le risque de déclencher des représailles ?
Offline Madrek  
#6 Envoyé le : mercredi 7 août 2013 15:50:48(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Petit up j'ai trouvé une réponse (par hasard) à une question qu'on s'est posé avec l'épée de l'Avarice dont j'ai plus le nom sur son égo qui n'était pas dans le tome 6 de la campagne et qui pourrait intéresser du monde.

Hier soir en parcourant Armes et Équipement je suis tombé dessus ! Pour information dans les artefacts vous avez les 7 épées du pêché et après vous avez les pouvoirs commun qu'elles ont toutes dont l'égo.

Ce qui est marrant c'est que le Cimeterre jeté dans un coin par les PJs avec une couverture (d'ailleurs est-ce que cela suffit à s'en protéger ?) a été récupérée par une patrouille des géants runiques...

Cela fait parti des choses que je vais devoir potasser d'ici à la reprise de la rentrée !

Modifié par un utilisateur mercredi 7 août 2013 15:52:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Madrek  
#7 Envoyé le : lundi 28 octobre 2013 13:11:54(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Rappel de la constitution du groupe :

Tarok barbare shoanti 17
Gwendal alchimiste humain 17
Dacha ensorceleuse humaine lignage féérique 17
Brataraganar gnome oracle voie du feu 17
Obédrix prêtre nain de Torag 17

Résumé des dernières séances :

Après de nombreux combats, la libération d'un ange contrôlé par un sort de Karzoug, la rencontre avec une machine bizarre dont le groupe n'a pas comprit l'usage et de nombreux repos dans les étages inférieurs le groupe arrivait enfin à son but : la rencontre avec Karzoug.

Mais avant il fut confronté à Kalib et ses géants runiques qui avaient mit à mal le groupe Kalib ayant réussi à prendre la fuite avec une porte dimensionnelle. Le groupe affaibli avait décidé de poursuivre après quelques minutes d'échanges. Il arriva en vue d'une statue de 12 mètres de haut tenant une lentille verte cerclée d'un anneau de fer face à un brasero. Dans une petite pièce en face un grand sarcophage de pierre et deux plus statue du Seigneur de l'Avarice. Les héros avaient tenté dans un grand bruit d'ouvrir le tombeau qui était vide. En ressortant Kalib et une femme panthère géante sortaient d'une salle juste à côté pour leur tomber dessus...

Un combat s'en suivi et il s'avéra très difficile pour le groupe affaibli par le premier combat. Kalib volant au dessus du groupe et faisant pleuvoir une pluie de sorts pour avoir la tête des héros pour son maître Karzoug était couvert par l'ancienne lamie prêtresse d'anciens dieux s'avérait tout aussi redoutable. Gwendal fut pétrifié et explosé par une colonne de feu et Brastaraganar frôla la mort face à Kalib. Tarok avait disparut dès la première seconde envoyé dans un labyrinthe magique dont il ne sorti qu'à la fin du sort...et après le combat. La victoire fut difficile et très incertaine et le groupe faillit connaître sa fin aux portes d'accès du Seigneur Runique.

Finalement victorieux ils repartirent par le biais d'un vent divin avec quelques morceaux de pierre de Gwendal, de l'équipement à vendre à Magnimar pour ressusciter leur ami tombé. Gwendal accepta de continuer le combat et revint nu comme un vers parmi les vivants. Il fallut toute la compétence de Dacha qui fit jouer ses contacts pour racheter de l'équipement à l'alchimiste et pour que le groupe prenne quelques parchemins de soins et de résurrection avant d'affronter le puissant Karzoug.

Une fois de retour devant la statue le groupe pu examiner la lentille de plus près et remarquer quelques petites taches de sang séché en l'observant bien. Dacha pu confirmer que l'objet était d'une puissance légendaire il devait s'agir d'un puissant artefact. Après avoir déchiffré les runes sur sa surface métallique le groupe comprit qu'il s'agissait de l'objet liant Karzoug à ce monde et certainement celui qui lui avait permit de survivre à la chute de l'Empire Thassilonnien. Voulant l'emporter pour le détruire le groupe vit l'objet de téléporter et retourner à son point d'origine dès qu'ils quittèrent la pièce... Cela n'allait pas être une chose simple...

Finalement Gwendal opta pour tester l'option du sang. Tarok ramena un corps de géant et Gwendal se servit de son sang pour éclabousser la lentille. L'alchimiste commença à voir trouble et autre chose derrière comme du feu et la seule chose claire était le brasero. Il indiqua au groupe qu'il se passait quelque chose et puis il disparut... L'alchimiste se trouva face à Karzoug assit dans son trône qui le regardait d'un air amusé. « Bienvenue, j'ai comme l'impression que vous avez un problème ? Que mes laquais s'amuse avec vous pendant que vos camarades arrivent vous n'êtes qu'un vers indigne que je lève le petit doigt pour vous. »

Gwendal se retrouvait seul face à 3 géants pendant que le groupe s'interrogeait sur ce qui se passait. Obédrix tenta de reproduire le sang sur la lentille après quelques hésitations et il disparut à son tour rejoignant plusieurs dizaine de secondes plus tard Gwendal ce qui provoqua un rire devant l'ironie de la situation de la part du Seigneur Runique.

De l'autre côté Dacha jeta la lentille dans la flamme éternelle et Tarok la sortit de la flamme qui ne brûlait point... Chacun hésitait et près d'une minute plus tard ils mirent du sang sur celle-ci pour enfin rejoindre leurs compagnons.

Du côté de Gwendal et Obédrix le combat contre les géants avait été très difficile et ils avaient failli trouver une mort prématurée tout en ayant perdu de nombreuses ressources pour survivre. Karzoug s'éleva enfin dans les airs pour dominer les insectes enfin arrivés.

« Voici donc enfin les héros de ce monde qui veulent tenter de m'arrêter ? Vous serez les premiers à découvrir la puissance d'un Seigneur Runique. Tremblez mortels face à Karzoug ! »

S'en suivi un claquement de doigts et du puit des runes apparut un dragon bleu. L'arme de Karzoug un grand bâton à lame incurvée enflammée volait à coté de lui. Le dragon fut rapidement défait sous une pluie de météores de Karzoug. Son arme envoyait d'elle même des boules de feu en permanence et le transmutateur s'était lancé tout un tas de sorts pendant des arrêts du temps puis il lança une plainte d'outre-tombe. Celle-ci tua instantanément trois des cinq héros ne laissant que Tarok et Brataraganar (1pv) debout ! Le combat était très mal engagé et les boules de feu pleuvaient. Fort heureusement Brataraganar était depuis très récemment immunisé au feu et Tarok résista à plusieurs sorts mortels. Obédrix fut relevé après plusieurs échec dans l'utilisation de parchemins de la part du gnome stressé. Tarok envoyait des flèches partout dans la salle n'ayant aucune potion de vol (erreur grave de la part du groupe) le barbare était impuissant. Le Seigneur Runique dominait le combat sa puissance était colossale. Finalement Dacha et Gwendal revinrent parmi les vivants et la pluie de feu de l'arme continuait de faire mouche.

Dacha s'envola en dragon loin du groupe pour sortir des boules de feu et elle reçue une flèche perdue de Tarok en remerciement. Obédrix tentait de garder tout le monde en vie, Brataragnar de dissiper les sorts de Karzoug mais sans succès. Tarok n'arrivait pas à blesser Karzoug ou si peu que ça en était risible. Une flétrissure tomba dans le groupe et fit des ravages, Gwendal s'envola pour aller affronter le Seigneur Runique.

Le Seigneur de l'Avarice était quasi pas blessé et semblait régénérer à grande vitesse et dominait clairement le combat. Les héros étaient très affaiblis et devaient réussir à inverser la vapeur rapidement car c'était le sort de la Varisie qui étaient entre leurs mains...

TO BE CONTINUED (le combat devrait se terminer le 17/11/13) !

Modifié par un utilisateur lundi 28 octobre 2013 13:42:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline minas84  
#8 Envoyé le : lundi 28 octobre 2013 14:08:52(UTC)
minas84
Rang : Habitué
Inscrit le : 11/01/2010(UTC)
Messages : 2,330
La vache 5 persos 17 se sont fait rétamés (ou presque).
Tu as pris les caracs de Karzoug sur l'édition anniversaire (version PF) ou sur l'édition origine (version d&d3.5)
Ils avaient légion de parchemins de rappel à la vie ?

Modifié par un utilisateur lundi 28 octobre 2013 14:09:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Madrek  
#9 Envoyé le : lundi 28 octobre 2013 14:38:40(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
J'ai pris l'édition anniversaire oui.

Pour les parchemins ils allaient repartir les mains dans les poches avec 18000 po non utilisés. Finalement ils ont achetés des parchemins sur mon conseil et sans le combat était perdu car le prêtre était couché sur la plainte.

Karzoug cogne très fort et si j'avais maximiser leur erreur d'arrivée décalée faisait une fin de campagne avortée. J'ai considéré qu'en grand méchant il ne s'abaissait pas à prendre part au combat tant que le groupe dans son ensemble n'était pas là.

De même il n'a pas détruit l'oracle à 1 pv debout jugeant le barbare plus dangereux et laissant son arme faire ses boules de feu sur lui. Il suffisait d'un sort de zone ou d'un sort de projectiles magiques et fin de campagne. Le barbare n'a aucun moyen de toucher Karzoug ce qui est très mal joué de leur part.

Je mets ça sur le fait que le groupe n'est pas très bien rodé (et encore c'est loin d'être la première fois qu'ils rencontrent un mec volant). Karzoug a résisté à 2 dissipations il doit avoir perdu 30 pv (et régen de 10 / tour). Il a tous ses sorts défensif actifs alors que le groupe lui est dans un sale état et je suis pas sûr de savoir ce qu'il leur reste en capacités / pv.

Le combat n'est pas gagné pour eux je crains le pire.

Modifié par un utilisateur lundi 28 octobre 2013 14:42:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Madrek  
#10 Envoyé le : lundi 25 novembre 2013 10:07:08(UTC)
Madrek
Rang : Staff
Inscrit le : 10/08/2010(UTC)
Messages : 8,364
Localisation : Morsang sur Orge (91)
Suite et fin de la campagne !

Le groupe continua sa bataille épique contre le Seigneur Runique. Dacha parvenait à blesser régulièrement le Seigneur Runique grâce à ses sorts de foudre et Brastaraganar avec ses sorts de feu malgré une résistance certaine de Karzoug. Gwendal envoyait des bombes quand il pouvait car il était très souvent attaqué du fait qu'il volait non loin de Karzoug. Tarok lui tirait des flèches partout dans la salle sauf sur le le Seigneur Runique qui évitait tous les projectiles en ricanant. Le barbare ne pouvant voler était condamné à l'arc.

Malheureusement pour les héros leur adversaire était de taille et il coucha Gwendal qui fut soigné par Obédrix puis transforma l'agaçante Dacha en simple petite statuette pour commencer à s'en prendre au gnome. Le barbare à court de flèches commença à envoyer des insultes dans le but d'énerver le maître transmutateur il gagna de se retrouver dans un dédale encore une fois...

Le combat continua et vit le retour de Tarok après une longue absence et chacun commençait à manquer de sort. Les boules de feu de la corsèque pleuvaient toujours et le seigneur runique était maintenant gravement blessé par les dernières bombes de l'alchimiste. Gwendal en vint à se battre au corps à corps avec Karzoug qui ripostait également dans un balai aérien. C'est enfin grâce à Obédrix et une flèche d'acide que Karzoug rendit l'âme et s'écroula sur le sol.

Le combat avait été épique et l'issue plus qu'incertaine jusqu'à la fin mais la menace du réveil de Karzoug était stoppée. Plus tard après enquête le groupe découvrit que l'étrange machine qu'ils avaient laissé voyait de nouvelles créatures autour revenir régulièrement. Les éliminant et trouvant cela suspect le groupe voyagea jusqu'à l'Alkenastre pour trouver un nain capable de les renseigner. Moyennement finance il accepta de venir sur place pour voir ce qu'il en était. L'or ne manquait plus au groupe avec toutes les richesses de Xin Shalast. Sur place le nain expliqua que la machine semblait être une sorte de portail vers le passé et qu'elle était initialement programmé 10 000 ans avant nos jours. En cherchant un peu plus il pu dire qu'elle était en cours de reprogrammation pour une période encore plus ancienne. Le groupe détruisit la machine et écarta sans le savoir une menace bien plus grande que Karzoug : le retour d'un grand ancien du nom de Mhar...

C'est après toute cette épopée que le groupe pu prendre un peu de repos. La Varisie était maintenant sauvée et même si Xin Shalast était encore un lieu dangereux les armées de Karzoug se dissiperaient ou ne seraient pas assez organisées pour représenter une menace sur la région. A leur retour à Pointesable une fête fut organisée où leurs proches les attendaient avec impatience. Finalement ce fut un retour où tout avait débuté. Pendant la fête le Prévôt qui gardait une discipline trop stricte souleva un point noir : mais si l'un des Seigneur Runique c'était réveillé qu'en était-il des autres ?
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET