Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages<12
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline rectulo  
#21 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 17:34:58(UTC)
rectulo
Rang : Référent


Inscrit le : 22/12/2009(UTC)
Messages : 6,020

Dalvyn,

Voici les ajouts que je propose pour finaliser ce lieu d'aventure, sous réserve d'éventuelles observations ou complément de Meriadec.

Je te laisse le soin d'illustrer. J'ai vu de belles potions aussi en cherchant dans les images de fioles à parfum et des empreintes de loup sur mon moteur de recherche.


1- Dans la partie Auberge de l’Oiseau dans la Main

Changer la présence de rares halfelins dans l’auberge par la présence de rares gnomes (la proximité de la forêt de Sanos rend la chose plus crédible).

Sous la forme d’un encart à lire aux joueurs.

« Lorsque vous pénétrez dans cette auberge, vous êtes surpris par la quiétude inhabituelle du lieu. Pas un bruit. Pas la moindre conversation. Le tenancier est assis derrière son comptoir et ne vous prête aucune attention. Il semble s’acharner machinalement à essuyer une chope. La serveuse est également assise sur un banc, les yeux dans le vague. Aucune conversation habituelle dans un tel lieu ne l’anime et seuls quelques rares consommateurs lèvent les yeux à votre entrée ; les autres, la majorité, semble plus préoccupés par le fond de leurs verres.

Au fond de la salle commune un nain bougonne en jouant aux cartes avec quelques humains et un gnome.

Une cheminée au fond de la pièce prodigue un vague éclairage et de la fumée s’en échappe, la viande rôtissant sans la moindre surveillance, émettant une odeur manifeste de grillé.

A une table, seule, une humaine semble s’être assoupie, en renversant sa chope qui s’égoutte paresseusement sur le sol. Personne ne fait mine de s’intéresser à son sort.

Au bar deux individus à la mine sombre semblent occupés à attendre que le temps passe, un homme et une femme. L’homme semble avoir pleuré au dessus de sa chope. L’humaine prend ce qui semble être une sorte d’infusion aux herbes.

L’atmosphère est triste. »

Un test de Psychologie DD 25 permet de voir d’emblée que quelque chose ne tourne pas rond. Si les PJ ne s’aperçoivent de rien, quelques incidents qui peuvent intervenir plus ou moins rapidement peuvent les aider à comprendre que quelque chose d’inhabituel se trame.

Accordez aux PJ un bonus de circonstances de +2 cumulable pour chaque incident au cours duquel ils s’aperçoivent que quelque chose ne fonctionne pas comme cela devrait.

Liste de quelques incidents possibles :

- Y-a quelqu’un ? - Si les PJ sont venus à cheval (cas le plus probable), il leur faut s’occuper seuls de leurs montures. Personne n’est sorti de l’auberge pour venir s’en occuper et l’aubergiste semble totalement se désintéresser des montures de ses clients. L’enclos n’est pas approvisionné et visiblement totalement laissé à l’abandon. Une monture est d’ailleurs non attachée et pourrait s’enfuir (celle d’Histenia). La monture ne se laisse d’ailleurs pas faire.
- Le service n’est plus ce qu’il était - Les PJ appellent la serveuse pour prendre leur commande. La serveuse pourtant toute proche avec son plateau et quelques chopes est assise et ne vient pas. Il leur faut insister pour pouvoir commander. Une fois la commande passée, elle se dirige vers le tenancier avant de se rasseoir un peu plus loin. Les PJ s’aperçoivent que personne ne prépare ce qu’ils ont commandé et personne ne semble manger. Ce n’est qu’après avoir lourdement insisté qu’elle met un vague ragoût à cuire qui ne correspond pas à la commande. S’ils l’interrogent, elle leur répond que c’est tout ce qui leur reste et que son mari n’a pas passé la commande. Il faut qu’ils finissent par se fâcher pour qu’on les serve. Ils ne sont pas les seuls à attendre mais les autres consommateurs n’ont pas l’air de s’en soucier.
- Une chambre - Sur leur demande, le tenancier leur remet une simple clef. Il ne leur prend pas d’argent. Il ne leur donne pas de numéro de chambre et ne les accompagne pas. Lorsqu’ils arrivent à trouver la chambre à l’étage qui leur a été attribuée, celle-ci est soit trop petite pour les accueillir tous, soit trop grande et elle n’a pas été préparée et le ménage n’a pas été fait depuis plusieurs jours ou semaines.
- Le cafard – Llargo, accoudé au comptoir, se met soudainement à pleurer peu de temps après avoir vidé sa chope. Il est en train d’atteindre la limite de ce qu’un être humain peut supporter de l’élixir avant de mettre fin à ses jours. La dose a été trop puissante et s’est ajoutée à son deuil récent. Si les PJ se préoccupent de son sort, Llargo leur raconte son histoire. Il semble très accablé et s’interrompt sans cesse pour pleurer avant de vouloir se replonger dans son spleen. Les PJ doivent littéralement accoucher son histoire. En interrogeant le tenancier ou sa femme, les PJ peuvent également savoir que l’épouse de Llargo a été attaquée par un loup garou derrière l’auberge. S’ils sont à une distance d’une case, sur un test de Perception (DD22), ils peuvent également remarquer que les pupilles du guerrier sont dilatées et que son haleine exhale une curieuse odeur âcre. S’ils vont au bout de l’histoire, un test de Folklore local (DD20) peut aussi leur permettre de savoir qu’aucun loup garou n’a été rencontré dans la zone depuis bien longtemps et que sa présence aurait dû faire d’autres victimes.
- Le jeu - Le nain bougon à la table perd et continue à jouer. Les PJ peuvent remarquer qu’aucun de ses adversaires ne semble trouver du plaisir à le voir ainsi perdre ou à gagner et les PJ peuvent remarquer que les adversaires redonnent régulièrement de quoi jouer à celui qui perd.
- Tisane - Histenia semble également totalement désemparée et donne le change si elle est interrogée. Elle est triste et semble totalement endormie. Cependant, un peu plus tard, elle fait tomber par inadvertance un petit objet. Elle le ramasse plus vivement que son état d’abattement simulé ne devrait le lui permettre et le PJ peut remarquer que ses mains sont curieusement propres. L’objet en question est la fiole qui a servi à déverser son poison.
- Incendie – un des plats mis à cuire dans la cheminée provoque un début d’incendie. De la fumée s’en échappe attirant l’attention des PJ. Le tenancier n’a aucune réaction et regarde le feu se propager petit à petit sans la moindre réaction, continuant à frotter ses chopes de manière machinale. Si les PJ ne réagissent pas avant, le feu prend jusqu’à ce que l’un des consommateurs secoue les autres pour leur faire éteindre le début d’incendie. Si les PJ réagissent ou poussent des cris, ils peuvent voir que peu de clients ne lèvent leur nez et qu’aucun d’eux ne semble très préoccupé par son sort ou sa sécurité,
- Empoisonnement - Un nouveau consommateur entre dans l’auberge, visiblement guilleret et commande à boire au comptoir. Il vide sa chope avant de commencer à subir les effets de l’empoisonnement. Il se met soudainement à crier avant de subir à son tour un profond abattement et se mettre à pleurer.

Le MD est libre de créer d'autres incidents, si les PJ sont trop lents à comprendre.

En observant la salle, ils peuvent aussi remarquer que deux consommateurs n’ont pas bu de bière, Histenia au comptoir ainsi qu’un gnome qui joue à la table du nain.

Lorsque les PJ remarquent quelque chose, il faut leur faire ressortir l’atmosphère bizarre et petit à petit mettre tous les évènements en place jusqu’à ce qu’ils comprennent que c’est totalement anormal et qu’il y a un lien curieux entre la boisson et l’attitude curieuse des consommateurs.


2- Dans la partie Histénia

Le mari d’Histenia est mort il y a deux années de cela à un moment où sa femme était occupée dans la forêt de Sanos à la suite de l’apparition d’aberrations auxquelles il a fallu qu’elle donne la chasse, à la demande des gnomes.

Aucun fermier de la communauté humaine située à proximité de sa ferme n’est venue en aide à son mari. C’est un gnome qui était venu porter un message d'Histenia à son mari qui a trouvé ce dernier mourant. Il a fait aussitôt partir un message vers la druidesse par le biais d’une petite mésange. Lorsque Histenia est rentrée, malgré les soins prodigués par le gnome, il était déjà trop tard.

Histenia a eu ensuite une profonde période de dépression, se reprochant son absence trop longue et son incapacité à remédier à la mort de son mari. Elle a alors trouvé refuge dans les préceptes religieux d'Urgathoa et un membre de son clergé l’a convaincue que c’est par la faute de la communauté humaine que son mari est mort et qu’il aurait suffit de quelques soins pour éviter son décès.

Il a convaincu la druidesse de se venger des fermiers des environs. L'auberge n’est donc pas l’objectif de la druidesse mais un simple laboratoire grandeur nature qui lui permet de tester les divers effets de son élixir, selon les différentes dilutions et la préparation du mélange.

Une fois que cette expérimentation sera terminée, elle a prévu d’empoisonner les réserves d’eau des fermes alentour. Elle cherche à trouver la juste dose qui provoquera un abattement définitif conduisant chacun des membres de la communauté à ne plus s’occuper d’autrui pour se lamenter sur son propre sort, jusqu’à obtenir leur totale apathie et le retour progressif de la vie sauvage et des prédateurs qui achèveront son oeuvre.

C'est Histénia qui a assassiné la femme de Llargo. Celle-ci l’a prise en train de se transformer au moment juste avant de se faufiler dans la cave lorsqu'elle a voulu tester pour la première fois son élixir. Lorsqu’elle a crié, la druidesse l’a tuée avant d’être mise en fuite par Llargo. C’est elle qui, le lendemain, a orienté les recherches pour faire croire qu’il s’agissait de l’attaque d’un loup garou.

Elle a ensuite testé sur Llargo le contenu de sa première fiole d'élixir, trop puissante.

Elle s’est occupée ensuite de Fousakahna mais cette dernière a cédé à la boisson plutôt qu’au désespoir.

Histénia a poursuivi son expérimentation avec les tenanciers en cherchant à voir si Eliia serait affectée différemment de Fousakhana. Elle s’en est ensuite pris au nain dont la vigueur et la résistance aux substances toxiques n'est un secret pour personne.

Elle a pu ainsi constater l’efficacité de son produit et l’a affiné, peu à peu, pour produire un effet plus ou moins puissant.

Elle a également pris le soin de cacher dans la chambre de Llargo des vêtements déchirés et tâchés de sang au cas où l’on s’intéresserait de trop près à son histoire car le tenancier a trouvé des empreintes de loup dans la cave.

Aujourd'hui Histénia est presque satisfaite du résultat mais elle a trouve désormais à son goût sa vengeance et elle a pris le temps de la savourer avant de passer à l'action. Elle a enfin fabriqué suffisamment de son poison qui nécessite une extraction longue de plantes rares avant de pouvoir s’occuper de tous les fermiers de la région en même temps. Ce soir, elle est donc venue faire le ménage en donnant une dernière dose qu'elle souhaite mortelle à ses cobayes.


3- Dans une partie à créer de type mise en place de la rencontre

Une fois que les PJ comprennent qu’il se passe quelque chose d’étrange et que la boisson n’y est pas étrangère, ils peuvent décider de débuter une enquête.

Ce qu’ils peuvent apprendre :

La bière n’est pas brassée par les tenanciers mais livrée et entreposée dans la cave. Les habitués ne font plus attention à son goût mais si on leur fait remarquer, ils peuvent dire qu’elle a un goût de plante amer mais qu’ils n’y font pas attention.

La serveuse a remarqué qu’Histenia et un des gnomes qui fréquente l’auberge n’en boivent jamais mais elle ne donnera cette information que si elle est interrogée précisément sur ce point.

En faisant le tour de l’auberge, les PJ ne constatent rien de suspect hors de l’auberge, si ce n’est la présence du compagnon animal d’Histenia dans l’enclos ouvert. Cette bête n’est pas attachée contrairement aux autres bêtes qui y paissent et ne semble pourtant pas vouloir s’enfuir alors qu’elle n’a rien à manger.

Dans la cave de l’auberge, ils peuvent s’apercevoir que de curieuses empreintes s’inscrivent dans la poussière et provienne d’un soupirail. Un test de Survie (DD15) leur permet de comprendre qu’il s’agit de traces d’un loup mais que ses empreintes laissent peu à peu place à des empreintes de pas (DD30). Si les PJ décident de fouiller la pièce, un test de Perception (DD25) leur permet aussi de remarquer un petit bouchon de liège coincé entre deux tonnelets. Les PJ peuvent comprendre qu’un quadrupède agile s’est faufilé et a laissé place à des empreintes visiblement humaines.

Cette piste devrait permettre aux PJ de comprendre qu'un métamorphe est à l'œuvre. A eux de voir s’ils en tirent les bonnes conclusions ou non.

Les fausses pistes :

Les PJ peuvent encore faire fausse route et penser que le gnome présent est l’empoisonneur puisque Histenia semble aussi dépressive que les autres. Le gnome n’y est pour rien et le tenancier peut confirmer qu’il vient à peine d’arriver. Les empreintes sont aussi trop grandes pour lui.

Les PJ peuvent aussi penser qu’il y a un loup garou.

Histenia, si elle se sent en danger ou si les PJ ne sont pas discrets dans leur enquête peut, pour détourner leur attention, accuser Llargo. Celui-ci, tout à son chagrin, ne se défendra pas des accusations portées contre lui. Une fouille de la chambre de Llargo révèlera des vêtements d’homme déchirés et maculés de sang. Un jet de Détection (DD20) ou un examen attentif montrent qu’ils sont un peu petits pour Llargo à y regarder de plus près.

Si les PJ s’en prennent physiquement à lui, le fantôme de sa femme se manifeste et attaque. Llargo reprend alors vie en retrouvant son épouse ; celle-ci leur raconte alors qu’elle a vu une humaine se transformer en louve et que son mari qui s’est interposé n’a pu la sauver et qu’il n’est plus le même aujourd’hui son corps ayant empoisonné son âme.

Si on montre les vêtements à Fousakahna, à condition qu’elle soit dessaoûlée, elle les reconnaîtra comme appartenant à un des caravaniers morts sous l’assaut des bourbiérins et qu’ils ont servi à étancher ses plaies lorsqu’on l’a ramenée à l’auberge. Or, le tenancier ou sa femme confirmeront qu’elle est arrivée après Llargo et le décès de sa femme. Ils se souviennent qu’Histénia était présente au moment la guerrière est arrivée à l’auberge.

La rencontre :

Si les PJ ont été assez discrets, ils peuvent tendre un piège à l’empoisonneur dans la cave et se retrouver confrontés une première fois à Histenia.

Une fois les consommateurs endormis, Histenia a prévu de se faufiler par le soupirail en utilisant la forme d’un loup pour parvenir jusque dans la cave. Après en avoir fait le tour, elle reprend sa forme humaine, sort son élixir et le verse dans le tonneau avant de reprendre sa forme animale et de repartir. La dose utilisée est cette fois quasiment mortelle.

Si les PJ la surprennent alors qu’elle est sous sa forme animale, elle cherche à s’enfuir par le soupirail si elle en a la possibilité ou par ses moyens magiques si cela n’est plus possible. Dans ce cas, les PJ devraient comprendre que ce qui vient de se produire est hors de portée du loup garou traditionnel, ce qui devrait leur permettre de comprendre de quoi il retourne.

S’ils la surprennent alors qu’elle vient de reprendre sa forme humaine, ils peuvent immédiatement la confronter, sans son compagnon animal et elle se battra avant de chercher à s’enfuir si elle est réduite à moins de la moitié de ses points de vie.

En toute hypothèse, le lendemain matin, Histenia n’est plus là alors que Llargo, le nain et la guerrière sont, dès potron minet, au même poste que la veille au soir, occupés et habillés de la même manière. Il en est de même pour les tenanciers toujours hagards. Si rien ne se passe, Llargo, dès la première chope avalée retourne dans sa chambre et se pend, provoquant l’apparition du fantôme prêt à tout pour se venger.

Avec tous les indices disposés, les PJ devraient parvenir à déduire de l’absence d’Histenia que cette dernière est bien coupable et qu’elle possède toutes les compétences nécessaires à ce plan (compétences avec les plantes, la possibilité de se transformer en animal, l’absence de traces en dehors de l’auberge, le fait qu’elle ne boit pas de bière, sa fausse torpeur, l’absence d’autres suspects ou ses mensonges…).

S’ils interrogent Tilam, celui-ci peut leur confirmer qu’Histenia est une druidesse qui a perdu son mari dans des circonstances tragiques quelques années auparavant et qu’elle n’a rien pu faire pour le sauver. Elle a d’abord accusé les fermiers de n’avoir pas aidé son mari mais qu’elle leur a visiblement pardonné puisqu’elle est revenue à l’auberge avec son cheval qui ne la quitte pas.

Le tenancier sait qu’elle habite une ferme à proximité et peut en dessiner le plan ou fournir des indications suffisantes.

Les PJ devraient comprendre que la druidesse est aussi un "métamorphe" avant d'aller l'affronter chez elle où elle pourra être aidée par son compagnon animal.

La ferme d’Histenia est composée d’un petit bâtiment de bois et d’un appentis à l’arrière. Dans cet appentis, se trouve un gros alambic fait dans un tronc de bois et rempli à ras bord d’une décoction de plantes quasiment impossibles à identifier et fermé hermétiquement par de la résine. Un test de connaissances (Alchimie) DD35 est nécessaire pour en déterminer la composition.

A leur arrivée, Histenia est en train de mettre dans une carriole un petit tonnelet avant de s'enfuir. Ils peuvent la pister et la rattraper ou suivre ses méfaits simplement en interrogeant les fermiers. S'ils répondent, c'est que tout va bien. Sinon, il est déjà trop tard.

Dans la ferme d'Histénia, on peut également trouver trois doses d’antidote réparties dans des flacons qui ne sont malheureusement pas étiquetés et difficiles à identifier. Un test de connaissance (Alchimie) DD 25 est nécessaire.

Des symboles du culte d’Urgathoa sont discrètement répartis sous le mobilier et seule une fouille attentive permet de les repérer. Un test de connaissances (religion) DD10 suffit.

Si Histénia n’est pas arrêtée, en moins de deux jours, elle aura fini d'utiliser sa décoction alentour et sera repartie sous d’autres cieux avec sa formule. La région sera désormais appelée la triste vallée et en moins de trois mois, tous les fermiers auront succombé à la dépression, sans qu'aucun remède ne parvienne à enrayer ce déclin.
Inévitable Lhaksharut du wiki
Offline Dalvyn  
#22 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 18:59:41(UTC)
Dalvyn
Rang : Référent

Inscrit le : 15/12/2009(UTC)
Messages : 17,144
Localisation : Dinant (Belgique)

Nouvelle version :

http://www.pathfinder-fr.../pathfinder/Temp/bar.pdf

Personnellement, je trouve ça parfait ! C'est beaucoup beaucoup plus utilisable maintenant à mon avis. Super boulot, rectulo !

(En cas de difficultés, tentez de faire un clic-droit puis "enregistrer la cible sous").

Modifié par un utilisateur jeudi 20 mai 2010 19:00:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline rectulo  
#23 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 19:27:34(UTC)
rectulo
Rang : Référent


Inscrit le : 22/12/2009(UTC)
Messages : 6,020

En relisant, je vois qu'il y a des défauts dans les tournures de phrase du genre :
Les habitués se sont habitués à son goût mais si on leur fait remarquer, ils peuvent dire qu’elle a un goût...

Meriadec, si tu passes par là, n'hésites pas.

Très bien les illustrations. Je n'ai pas retrouvé d'empreinte de loup mais c'est pas bien grave.
Inévitable Lhaksharut du wiki
Offline Mériadec  
#24 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 22:25:11(UTC)
Meriadec
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 21/12/2009(UTC)
Messages : 12,362
Localisation : Toulon (83)

Cite:
Meriadec, si tu passes par là, n'hésites pas.


J'arrive. Tout d'abord bravo pour le boulot que tu as fait et super les illustrations Dalvyn !.Ca devient sympa comme lieu d'aventures. Juste quelques remarques en le lisant :

Cite:
Aucune conversation habituelle dans un tel lieu ne l’anime et seuls quelques rares consommateurs lèvent les yeux à votre entrée ; les autres, la majorité, semblent plus préoccupés par le fond de leurs verres.

J'aurais mis :
Cite:
On n’entend aucune des conversations habituelles d’un tel lieu et seuls quelques rares consommateurs lèvent les yeux à votre entrée. La majorité des clients semble plus préoccupés par le fond de leurs verres que par votre arrivé.


Cite:
Au fond de la salle commune un nain bougonne en jouant aux cartes avec quelques humains et un gnome. Une cheminée au fond de la pièce prodigue un vague éclairage et de la fumée s’en échappe,

J'aurais mis, mais c'est vraiment pour chipoter :
Cite:
Dans un coin de la salle commune un nain bougonne en jouant aux cartes avec quelques humains et un gnome. Une cheminée au fond de la pièce prodigue un vague éclairage et de la fumée s’en échappe,


Cite:
Cependant, un peu plus tard, elle fait tomber par inadvertance un petit objet. Elle le ramasse plus vivement que son état d’abattement simulé ne devrait le lui permettre et le PJ peut remarquer que ses mains sont curieusement propres.

Est-ce-que ça ne mets pas trop tôt la druidesse dans les suspects ?

Cite:
Si on le lui demande, elle raconte que son mari a succombé à la peste il y a environ deux ans et que depuis, elle s’occupe seule de la ferme. Elle est très seule et elle ne pense pas que les choses vont changer maintenant.

Pourquoi mentirait-elle sur la peste ? La seule perte de son mari ne peut pas justifier son état ?

Je te laisse juge de la pertinence de ces remarques

Modifié par un utilisateur jeudi 20 mai 2010 22:26:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline rectulo  
#25 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 22:38:31(UTC)
rectulo
Rang : Référent


Inscrit le : 22/12/2009(UTC)
Messages : 6,020

C'est tout à fait pertinent.

Sur le fait de mettre trop tôt Histenia das les suspects, je te l'accorde mais l'objectif est précisément de l'y placer et si le MD est adroit, il va simplement indiquer qu'Histenia a réussi à rattraper l'objet avant qu'il n'atteigne le sol et le liera au reste de l'histoire sans en faire un évènement plus particulier que cela.

Si elle est confondue, n'oublies pas qu'Histenia peut aussi accuser Llargo d'être un loup garou pour pouvoir détourner les soupçons et dire qu'elle est là pour le confondre...
Inévitable Lhaksharut du wiki
Offline Mériadec  
#26 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 22:43:48(UTC)
Meriadec
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 21/12/2009(UTC)
Messages : 12,362
Localisation : Toulon (83)

Cite:
Si elle est confondue, n'oublies pas qu'Histenia peut aussi accuser Llargo d'être un loup garou pour pouvoir détourner les soupçons et dire qu'elle est là pour le confondre...

Oui, c'est vrai.
Offline Dalvyn  
#27 Envoyé le : jeudi 20 mai 2010 23:12:23(UTC)
Dalvyn
Rang : Référent

Inscrit le : 15/12/2009(UTC)
Messages : 17,144
Localisation : Dinant (Belgique)

Corrections effectuées, et j'ai ajouté une note sur l'histoire de la fiole en disant que les MJ pourraient vouloir garder cet événement sous le coude, au cas où les PJ seraient encore complètement perdus.

Je pense qu'on peut clôturer ce lieu ?
Offline Mériadec  
#28 Envoyé le : vendredi 21 mai 2010 00:08:58(UTC)
Meriadec
Rang : Sage d'honneur

Inscrit le : 21/12/2009(UTC)
Messages : 12,362
Localisation : Toulon (83)

Pour moi c'est ok !
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages<12
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET