Contes et légendes des Chaînes

Le trésor de la Buse

On raconte que les corsaires du Rahadoum eux-mêmes ne pourraient empêcher ce futé de capitaine Rorenet de cacher son butin – et ce n’était pas un mince exploit quand on sait que ces mêmes corsaires ont coulé la Buse bleue au large du Banc de la tempête. Les plongeurs n’ont jamais retrouvé le trésor de la Buse mais la légende raconte que les palourdes géantes du Banc s’ouvrent parfois pour dévoiler plus que de simples perles.

La folie du pêcheur

On ne sait jamais trop à quoi s’en tenir avec les histoires de comptoirs mais, s’il a attendu vingt ans qu’un magicien lui fabrique une armure qui lui permettrait de respirer sous les flots, il fallait bien que Chiminnie Lavague soit tombé éperdument amoureux d’une sirène ou abhorre les tritons au plus haut point. Et un jour, Lavague s’en est effectivement allé sous les eaux de Portnoyé pour n’en jamais revenir. Personne ne s’est jamais vraiment soucié de savoir ce qu’il était devenu, mais si ça a marché, alors son armure devait vraiment être spéciale.

Une épave en bouteille

Variole Perles, aussi appelée «La Pince», a toujours eu un sens de l’humour des plus cruels et la plupart de ceux qui l’ont rencontrée la traitent de sorcière, ou pire encore. En plus de faire pleurer les jeunes mousses, elle avait un talent certain pour la fabrication des bateaux en bouteille, mais aussi des épaves. Elle a fini par être chassée d’Ollo après qu’un bonhomme qui avait examiné son travail a affirmé avoir vu l’une de ses épaves vomir de l’or et un équipage miniature appelant désespérément à l’aide.

Le messager perdu

Bien qu’il ait commencé sa carrière comme joaillier taldorien, Liat Lesombre a fini par se faire un nom parmi les membres d’équipage du Déshérité, qui soutenaient que le petit homme rachitique pouvait réparer n’importe quoi. Il passait ses nuits à bricoler inlassablement, jusqu’au jour où il a fini par créer un joli toucan d’argent étincelant, tout fait de ressorts et de rouages. Un matin, il a accroché un message appelant à l’aide à la patte de son oiseau de métal et l’a envoyé dans les airs. Mais, aussi convaincant qu’ait été ce drôle d’appareil, il s’est envolé dans les jungles qui entourent la Crique de Mgange pour n’en jamais revenir.

Crâne de poisson de Sans-espoir

Certains appellent cela de l’art macabre, d’autres disent qu’il s’agit d’une demi-liche locathah endormie et d’autres pensent juste que c’est un truc moche comme un pou. Quoi qu’il en soit, les histoires entourant le crâne de poisson de Sans-espoir disent que l’homme-poisson qui l’a échangé contre une boîte de chandelles a filé à toute allure et qu’il n’était pourtant pas assez rapide à son goût. Cette sinistre oeuvre d’art a beau valoir une fortune, tous ses propriétaires ont rencontré un ignoble destin, dévoré par les poissons.

Oasis des Douces brises

Personne n’a jamais su ce que le capitaine Dastpar «Yeux jaunes» Tintarge avait fait mais il comptait les jours avant de pouvoir rentrer chez lui, au Rahadoum. Quand il a quitté l’équipage du Ciel désertique, au cœur de la nuit, il a laissé à son second son sablier usé, un trésor fragile qui montre toujours des panoramas arides au milieu du sable et semble prédire les bons et les mauvais vents au cœur de ses minuscules paysages désertiques.

La mutinée du vieux capitaine

Jol Blassey, second de l’Aube ravagée, a été prise à lever une mutinerie. Son capitaine a fait monter son cadavre écorché sur le beaupré, créant une nouvelle figure de proue que les officiers ont appelée en riant la mutinée du vieux capitaine. Pourtant, l’année qui a suivi, presque tous les officiers ont été mystérieusement assassinés près de la proue, jusqu’à ce que l’équipage finisse par jeter la tête de mât, soi-disant hantée, par-dessus bord, près de Glissebaie.

L’appât du mangeur d’île

Les tribus kurus des îles Cannibales parlent d'Ovonovo, le requin mangeur d’île. Dans leur légende, le requin a dévoré une tribu entière mais un prêtre des mers a réussi à l’emprisonner dans un œuf de requin dont il ne peut pas s’échapper tant qu’il ne se trouve pas dans l’eau. Il y a un an, après un raid sur Ganagsau, un bateau est revenu à Ollo avec un coffre étanche contenant un œuf de requin. Un œuf de requin que personne n’ose mouiller.