Retour

On s’écarte du chemin qui est un leur pour trouver un orme à 15 mètres, dans les buissons. Détection de la magie : beaucoup d’auras de faibles intensités. Soeur Livia et Soeur Prudence voient une toile magique d’intensité plus forte qui baigne toute la forêt. Prudence se blesse en ratant un sort. Plus tard dans la journée, Lumina sent une présence malfaisante ou antagoniste qui imprègne la forêt. Colère, agacement. Pendant son tour de garde, elle a l’impression que l’environnement ne nous aime pas. Le lendemain, Aliénor a la même impression que Lumina mais en plus fort : elle comprend que nous sommes comme dans un temple d’une religion hostile. Il faut camoufler le métal, si possible ne pas faire de feu et ne pas planter la tente. Une à une nous cachons le métal sur nous de manière cérémonieuse. Après ça, l’impression de menace perçue par Lumina et Aliénor passe de la menace à l’agacement.

On passe presque toute la journée à se perdre, et pendant le dîner un elfe couvert de feuille mais nu dessus, appelé « Viel orme pleureur », vient nous voir et échanger de la nourriture avec nous. Ils nous explique que notre rituel de cacher le métal était inutile, mais que le geste est apprécié.

Arpès son départ, on entend un cri perçant : une chauve souris énorme, 3 plus petites et des nuées, que Livia et Lumina attaquent grâce à leur magie, mais sans grand effet. Aliénor et Béonia finissent par les tuer en les attaquant à coup de paillasse et de couverture, sacrifiant 2 couvertures et une paillasse dans le processus. Mais les morts ne dorment pas.