Retour

Le lendemain, nous arrivons fatiguées au village de pêcheur. Les dénivelés rocailleux ont laissé place à un terrain plus terreux et bas, beaucoup^d'arbres assez hauts et beaucoup d'étangs, de ruisseaux... Le villages est dans des marais. Le chemin est plus simple à suivre. On voit différentes marques, religieuse ou utilitaires pour repérer les points d’amarrage. On est accueillis par une dizaine de personne, le plus âgé est le Maire "Fred Sept Doigts". On pass la nuit dans une gargotte confortable, une pièce de 3m sur 5 avec deux grands coffres en osier. Les murs en bois, osier et torchis isolent bien du froid. Ladite gargotte donne sur la maison commune du village. L'odeur de marais est très forte. Aliénor et Béonia vont faire le tour de la sécurité du village. L'odeur de poisson dans la salle commune est très forte, de vieilles femmes vident le poisson pour montrer aux enfants. Livia est un peu mal, Lumina est à deux doigts de vomir et sort. Prudence et Livia sortent pour parler avec le maire. Il leur pose des questions sur leur trajet. Elles lui posent des questions sur la mission. Il leur dit qu'ils ont du mal à pêcher dans un lac en contrebas, qui est de moins en moins poissonneux (pièges vides). Deux barques de pêcheurs ont disparues ainsi qu'une partie de ceux partis à leur recherche. Des jeunes ont voulu aller voir mais le vieux Karl qui gère la pêche a refusé. Il parle aussi d’une vielle attaque d’esclavagistes qui avait été repoussée par le monastère, où beaucoup de vieillards sont morts (il y a 30 ans). Le maire nous demande qi on peu célébrer des mariages qui attendent. Ce sont les mères qui peuvent marier les gens, en particulier les nobles. Mais dans les villages cachés, les simples sœurs ordonnées peuvent marier les paysans, les pêcheurs, les bûcherons… Mélodie et Lumina reste avec le maire pour gérer l’administratif, les deux registres (un pour l’état civil, l’autre pour les dettes). Elles s’assoient à sont bureau installés dehors avec lui. Deux bricoleurs intellos au village font du papier avec des joncs, ils réparent aussi les barques. C’est un papier rigide et épais mais qui fait le travail. Le maire écrit gros. Mélodie commence à recopier les registres, Lumina donne un cours d’écriture au maire. Prudence et Livia vont voir une famille qui vient du lac. Maisons seules ou regroupées par 5 ou 6. Elle passent 15 minutes en barque avant d’arriver. La maison est presque construite en dur. La mère leur parle : eux n’ont rien vu mais la famille des étrangés a apparemment vu quelque chose. Ils ont disparus, mais pas leurs affaires. Ils se tenaient à l’écart du village, même pour les fêtes. Ils se plaignaient que les pièges à poisson des autres étaient trop près de chez eux. Aliénor et Béonia font le tour du village et voient une rambarde arrachée : elle a été mangée par une grande créature mangeuse d’hommes. Le fond du marais est très inégal en donc la bête peut se cacher facilement.

Le soir, tout le monde se retrouve. Mélodie dit qu’il y a des erreurs dans les comptes et que les deux familles les plus riches corrigent uniquement les erreurs qui les lèsent. D’après les dégâts, Béonia estime que la créature est plus forte qu’un cheval et nage très bien, clairement une créature aquatique. Livia nous dit que 5 couples doivent être mariés. Mais la matrone pense que ce n’est pas le moment, car ça va nécessiter de construire des maisons et en ce moment, ils n’ont pas le temps pour ça.

Pendant la fête, Aliénor et Livia se renseignent sur les couples. Elles détectent un cas de violence conjugale sur l’un des 5, mais la future femme dit qu’il a eu une vie difficile, sans doute battu, et qu’il a toujours été mis à l’écart. Elle veut l’aider. Livia dit qu’on va peut-être empêcher le mariage. Lumina commence un spectacle de prestidigitation, accompagnée par Mélodie. En écoutant les enfants, elles apprennent qu’il y a des tensions dans le village autour de la famille de Manfred. Prudence parle à Malo pour essayer de récupérer des informations. Il était avec Luc (en couple), l’un des enfants de la famille d’étrangers qui a disparu, quand il a disparu Malo l’a cherché. Quelquechose a frotté sa barque, au moins 5 m de long. Il a retrouvé la moitié droite de la chemise de Luc, tâchée de sang. Malo est prêt à nous guider, et il pense que d’autres seront prêts à le faire aussi. Aliénor va voir le futur mari de la femme battue pour lui proposer d’apprendre à se maîtriser. Au passage, elle a pu voir que certains des autres couples ne sont pas si harmonieux, notamment entre l’homme le plus riche du village (homme violent et maléfique, mariage d’argent) et la fille la plus belle du village, opportuniste mais un peu idiote et elle se fait sans doute manipuler. Béonia va voir ceux qui préparent le plan, il faudrait du bois pour un piège mais le marchand Manfred est réticent à le donner plutôt que le vendre. Il a pas l’air sûr du plan et se demande si il ne faudrait pas demander des renforts au monastère. L’autre famille riche veut fourguer son osier quitte à ne presque pas se faire payer, il trouve que le bois de Manfred ne sera pas assez solide. On parle de faire un Jubilé, l’idée séduit un certain nombre de villageois.

Prochaine partie : toutes les sœurs arrivent face au conseil du village.

Notes Prudence

Le lac dans lequel ils pêchaient a commencé à se vider de ses poissons après la dernière pleine lune, moment ou la marée a remontée la rivière jusqu'au lac (eau salée et pêche de poisson de mer). Les six victimes ont disparues il y a une demi-lune. Il y avait trois famille vivant autour du lac à l'écart du village ; la vielle Berthe et ses deux grands (pas de nouvelles), la famille des estrangers (8 personnes, présumés morts), et une troisième famille (venue se réfugier au village).

Prudence a passé la journée à organiser un dispensaire dans une maison vide, située au milieu du village avec un accès au canal (bonne circulation et mauvaise isolation). Elle a reçue trois vielle venant chercher des remèdes pour rhumatismes, soignée une mauvaise blessure à la jambe d'un pêcheur, et donné un petit cours d'alchimie. Elle a récupéré un paquet de fougère a analyser.

Lors de la fête elle a reçue Milo en confession, il était très triste d'avoir perdu son petit copain mais est d'accord pour venir les aider le lendemain. Elle c'est faites dragouiller pour un jeune pêcheur.

En discutant avec les villageois, il s'avère que la possibilité d'un jubilé en séduit de plus en plus.