Retour

On arrive près du monastère, fatigué. A 20 minutes à peu près, on entend des bruits de combats, et plusieurs cors. Juste après on se fait attaquer par un sanglier sanguinaire avec une aura mauvaise. On s’en sort. Livia et Lumina partent en éclaireur. Elles entendent les gens se battre devant. On se fait attaquer par 4 loups. Mélodie fascine un loulou qui allait gnacker les civils. J’ai cassé mon arbalète. On réussi à taper tout les loulous. Plus loin dans la clairière y a des cadavres, un groupe de sœur et un groupe de géant. Certaines sœurs et mère Apollonia et le géant causent. Une ranger vas les prévenir qu’on arrive. Mère zélote Apollonia dit qu’il faut rentrer immédiatement, sans venir avec nous. On rentre part l’hôpital. On nous demande de ne rien dire de la bataille et on nous demande de rester dans un coin de l’hôpital. Sœur Medicae vient me chercher car mère zélote Sonia me veut à ses côté. Il y a trois gigantropes très blessés et la mère grommelle de ne pas se déplacer de branche en branche quand on est blessé. 130 blessures sur 140 pv. Ils veulent être soigner uniquement avec des herbes, pas de baume ou de magie. Leurs blessures sont très soignante. Sonia se fait exploiter par Oglana comme une trousse de soin. Un groupe de sœur arrive, très blessée, je les soigne avec la grâce des anges. Le géant vers qui je revient me sourit intensément. Il essaye de me parler, je ne comprend pas. Il me communique en geste qu’il veut bien des soins magiques. Il me regarde ensuite perplexe. Ils veulent partir, mère So-nia et furieuse car ils sont encore blessés. Lumina essaye de traduire. Ils parlent le sylvestre et bara-gouine le lhynnien. Ils nous remercie, nous demande qui est notre père et nous dit qu’il aura plaisir à parler avec nous, mais pas ici car nous n’avons pas le droit. Il part pensif, les autres ne pipent rien mais le traite comme une Mère. Il dit que ces blessures ne sont rien. Nom : Franch Dir Ad Naan du bosquet des hêtres On nous demande de méditer dans le plus simple appareil.

Mère zélote Apolonia vient nous voir, blessée, dans notre retraite. Elle nous demande un rapport de mission. Elle en veut un simple et concis en première. Elle nous demande d’aller auprès de la mère supérieur Kaeÿna après la prière pour un débriefing plus complet. Impossible de savoir se qu’en pense Mère Apolonia, comme d’habitude. On vient nous chercher pour participer à la messe. On mange avec une lecture. On rejoint la mère supérieur Kaëyna ensuite. On croise notre tante qui nous encourage. Dans son bureau se trouve aussi présente la Mère supérieur Vulguri et la Mère Zélote Grania. Kaëyna est d’habitude froide, distante et réfléchie mais quelquefois très protectrices et aimante. Vulgurie est acariâtre et Grania est attentionné avec Lumina. Alors qu’on raconte, elles font la tronche. Comme si on avait tout foiré, surtout au village. On nous congédie, et les deux mère zélotes supérieurs font discuté de notre cas. Une sœur adepte sort, nous voit cause, fronce les sourcils et nous intime le silence. Tantine nous voit perdu, nous dit qu’il faut se taire et qu’on nous amènera vers une salle spéciale. La sœur revient, voit qu’on se la ferme du coup nous amène dans une petite chapelle dans un souterrain. L’endroit est éclairé par des torches magiques et des trucs sont écrits sur les pierres, dans 4 langues (Lhynien, drac, shémélyte + une inconnue). Les pierres sont très vielles et usées, c’est écrit tout partout. Y a un espèce de goutte à goutte qui aide à la prière. Y a des versets sur les puissants Azatas, ceux qui cherche la vérités, qui ont cherchés à réparer les Erreurs Faites, et y en a qui s’en allèrent dans les forêts pour maintenir l’équilibre. Ils ne sont pas aussi mal décrit que dans les textes avec lesquels ont nous bassine. La majorité des écrits sont en shémélytes, puis en drac, et enfin en Lhynien. Il y a des signes ésotériques bizarre autour de la marre. Mélodie est fascinée par la marre. Elle est dans un état second, fasciné par sa propre chanson et les symbole chelou.

Aliénor est presque terrorisé. Elle a l’impression que nous sommes coupé du monde, et y a quelque chose qui ne colle pas ave les versets. Béonia sans une menace qui vient des profondeur, de l’eau, elle est terrifiante, gigantesque, mais elle ne peut pas remonter par ce puit car les pierres autour parlent de la foi des anges et celle-ci repousse l’ennemie vers les profondeur.

Je demande à Lumina de m’aider à comprendre les textes en shémélite que je ne comprends pas. Il est peut question des Azatas. Il y a un passage intéressant, le moment ou l’unique frappa les Archons et les condamna à la non-mort dans le désert. Ça ne doit pas être la bonne traduction. Mélodie fredonne une mélodie en boucle avec 4 notes.

Mélodie pour un hurlement et dis « il l’a dévoré, il l’a dévoré il l’a dévoré ! »

La porte s’ouvre et plusieurs sœurs adeptes dont Luccia « Vous êtes inconsciente ! les mettre seul dans cette prière ! c’est sur elle l’a vu elle l’a vu ! »

Y a des auras magiques dans la zone. Elles sont puissantes, voir très très puissantes pour celles autour de puit.

Les sœurs évacuent sœurs Mélodie et nous.

Luccia « Pas maintenant. On en parlera après votre initiation. »

Elle a vu un ennemi. Peu de personne ne l’ont jamais vu. Juste une dizaine de personne dans le monastère.


Lucia pense que notre expérience est plus profonde que la plupart d’entre nous.

On est initié ! On va avoir une chambre, et suivre les prêches des initiées.

On nous amène vers le bureau de Kaëyna. Plusieurs sœurs adeptes psalmodient des psaumes. Mélodie est amené autour de cercles de prières et de puissance, une cérémonie d’exorcisme est entreprise.

Mère supérieur Kaëyna « elle est sortie de la bienheureuse ignorance par la volonté des trois cercles ». Elle recite des versets de la sainte Varonaële. Elle connait les noms, et te bannis, toi l’ennemie, et te bannit sans pouvoir prononcer ton nom pour ne pas invoquer son pouvoir. La sainte, par la volonté des trois cercles, à vaincu les pouvoirs anciens. Moi et Livia ne pouvons pas approcher à cause des sorts de protection contre le chaos.

Mélodie reste inconsciente mais sa respiration est devenue plus lente. Kaëyna nous jette un regard froid et demande à tantine de nous reconduire à notre chance.

Ils vont devoir l’emmener quelque part ou même elle n’a pas le droit d’aller. C’est possiblement très grave.