Berbalang
FP 6
Source : Bestiaire 3 p.36
PX 2 400
Mort-vivant de taille M, CM
Init +4 ; Sens vision dans le noir à 18 m (12 c) ; Perception +14
Défense
CA 20, contact 15, pris au dépourvu 15 (Dex +4, esquive +1, naturelle +5)
pv 68 (8d8+32)
Réf +6, Vig +6, Vol +9
Capacité défensive projection
RD 15/argent ou Bien ; Immunité traits des morts-vivants
Attaque
VD 12 m (8 c), vol 18 m (12 c), bonne
Corps à corps griffes, +9 (1d6+3 plus paralysie) et 1 morsure, +10 (1d6+3 plus paralysie) ou contact intangible, +10 (1d4 points affaiblissement de Constitution)
Attaques spéciales paralysie (1d4+1 rounds, DD 18)
Pouvoirs magiques (NLS 9 ; concentration +13)
A volonté - saignement, son imaginaire (DD 14)
Caractéristiques
For 17, Dex 19, Con -, Int 13, Sag 16, Cha 18
BBA +6, BMO +9, DMD 26
Compétences Bluff +10, Connaissances (folklore local) +5, Connaissances (religion) +6, Discrétion +15, Évasion +10, Perception +14, Vol +17
Langues commun
Écologie
Environnement terre
Organisation sociale solitaire ou meute (2-8)
Trésor standard
Pouvoirs spéciaux
Projection (Sur). Une fois par jour, par une action complexe, le berbalang peut entrer en transe et séparer son esprit de son corps. Cette technique partage son nombre actuel de points de vie entre son corps et son esprit. L’esprit du berbalang gagne le sous-type intangible et les pouvoirs spéciaux intangible. Sinon, il conserve les mêmes caractéristiques que son enveloppe physique, avec ces changements : CA 19, contact 19, pris au dépourvu 10 (Dex +4, esquive +1, parade +4), une unique attaque de contact intangible infligeant un affaiblissement temporaire de 1d4 points de Constitution. L’esprit projeté ne peut pas s’éloigner à plus de 1,5 km du corps du berbalang. La créature n’appartenant qu’en partie à ce plan d’existence lorsqu’elle est dans cet état, son corps gagne le sort déplacement. Lorsque le berbalang est ainsi divisé, son corps est inconscient et sans défense. Si le corps physique du berbalang est blessé, sa projection le réintègre aussitôt, et son corps perd le sort de déplacement. Si le corps physique est tué, l’esprit meurt aussitôt. Si le nombre de points de vie de l’esprit est réduit à 0 ou moins, celui-ci réintègre aussitôt son corps. La forme spirituelle du berbalang peut dissiper cet effet à tout moment par une action simple, auquel cas elle réintègre aussitôt son corps. Lorsque l’esprit du berbalang retourne dans son corps, faites la somme des points de vie de l’esprit et des points de vie du corps physique pour déterminer son total actuel de points de vie.

Cette horreur voûtée aux ailes de chauve-souris se déplace avec une grâce troublante. Ses yeux étincelants et sa longue langue lui donnent un air effrayant.

Les berbalangs préfèrent installer leur antre à moins d’une journée de voyage d’une communauté humanoïde. Ce sont des repaires bien cachés et parfois protégés par d’autres créatures mortes-vivantes. Certains berbalangs s’installent à l’écart comme chamans ou comme vieilles sorcières voyantes et utilisent modification d’apparence pour se faire passer pour des humains. Extrêmement lâches, les berbalangs attaquent rarement les villages de manière directe, préférant dévorer les individus qui s’aventurent à l’écart de la civilisation. Le berbalang est aussi grand qu’un humain et pèse rarement plus de 50 kilos.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.