Présentation

Les hommes-rats sont de petits humanoïdes semblables à des rongeurs ; originellement natifs des zones souterraines des déserts secs et des plaines, on les trouve désormais plus souvent dans des caravanes de commerce nomades. À l’image des groupes de rats auxquels ils ressemblent, les hommes-rats sont des bricoleurs qui adorent accumuler tout un tas de biens et, en tant que race, ils maîtrisent l’art du commerce, notamment lorsqu’il s’agit d’acquérir et de réparer des objets magiques ou mécaniques. Bien que certains soient d’habiles marchands louvoyant prudemment entre les alliances changeantes des marchés noirs et des bazars, beaucoup d’hommes-rats chérissent leurs monceaux de précieuses babioles bien plus que l’argent et préfèrent s’en procurer davantage, au lieu d’accumuler de simples pièces. Il n’est pas rare de voir une équipe prospère de marchands hommes-rats quitter la ville avec un ballot encore plus important que celui avec lequel elle est arrivée, leur pagaille soigneusement empilée sur des chariots conduits par des rats géants.

Description physique. Les hommes-rats typiques mesurent en moyenne 1,2 mètre de haut et pèsent 40 kilos. Ils portent souvent des robes pour conserver une certaine fraîcheur dans le désert ou pour dissimuler leur forme en ville, puisqu’ils savent que les autres humanoïdes trouvent leurs traits de rongeurs répugnants. Ils sont très attirés par les bijoux qui brillent, notamment en cuivre, en bronze et en or, et beaucoup parent leurs oreilles et leur queue de petits anneaux taillés dans ces métaux. Ils sont connus pour dresser des rats géants (des rats sanguinaires ayant l’archétype géant) qu’ils utilisent comme bêtes de somme et comme montures.

Société. Les hommes-rats sont extrêmement communautaires et vivent dans de grands terriers aux nombreux coins et recoins qui leur servent à cacher leurs trésors ou à fuir en cas de danger, conduisant dans des tunnels souterrains ou dans les logements exigus des bas-quartiers des villes. Ils entretiennent un lien très fort avec leurs grandes familles et les vastes réseaux de leurs semblables, ainsi qu’avec les rongeurs ordinaires de toutes sortes : ils vivent dans une harmonie chaotique et se battent avec acharnement pour défendre les leurs lorsqu’ils sont menacés. Ils n’hésitent pas à utiliser leurs stocks d’équipement en combat, mais préfèrent résoudre les différends et régler les disputes par le biais d’échanges mutuellement profitables. Lorsqu’un terrier particulier d’hommes-rats devient trop peuplé et que l’environnement alentour ne supporte plus une trop grande communauté, les jeunes hommes-rats cherchent instinctivement de nouveaux endroits où vivre. Si un groupe d’hommes-rats émigrés suffisamment grand s’installe dans une nouvelle zone fertile, il arrive qu’il crée un nouveau terrier, entretenant souvent des liens politiques forts avec sa patrie d’origine. Sinon, pris individuellement, les hommes-rats ont tendance à quitter tout simplement leur foyer pour s’installer ailleurs, ou à partir en caravanes pour des voyages durant près d’un an, allégeant ainsi la pression de leurs foyers surpeuplés.

Relations. Les hommes-rats s’entendent généralement bien avec les humains et développent souvent des sociétés d’hommes-rats qui vivent dans les égouts, les ruelles et l’ombre des villes humaines. Les hommes-rats trouvent les nains trop bornés et territoriaux, et prennent souvent à tort leurs critiques anodines pour des attaques personnelles. Ils n’ont pas d’opinion réelle en ce qui concerne les gnomes et les halfelins, bien que dans les zones où ces races et les hommes-rats doivent se disputer les ressources, les guerres de clans peuvent s’étendre sur plusieurs générations. Les hommes-rats apprécient la compagnie des elfes et des demi-elfes, les voyant souvent comme les plus calmes et les plus sensées de toutes les races civilisées. Ils aiment particulièrement la musique et les arts elfiques, et beaucoup de terriers d’hommes-rats sont décorés d’objets d’art elfiques acquis au cours de générations de commerce amical.

Alignement et religion. Les hommes-rats sont motivés par le désir d’acquérir des biens intéressants et par leur tendance à bricoler les objets complexes. Les liens étroits qu’entretiennent les communautés d’hommes-rats leur permettent d’apprécier les avantages qu’offre une société ordonnée, même si elles sont prêtes à faire une exception à ces règles lorsqu’il s’agit d’accomplir des objectifs individuels. La plupart des hommes-rats sont d’alignement Neutre, et ceux qui se tournent vers la religion vénèrent généralement des divinités qui représentent le commerce et la famille, y compris Abadar et Érastil.

Aventuriers. Les hommes-rats sont souvent marqués par leur désir de trouver de nouvelles opportunités d’échanges, tant pour eux-mêmes que pour leur terrier. Il arrive que les aventuriers hommes-rats cherchent des marchés potentiels pour leur clan, restent à l’affût des sources de nouvelles marchandises ou flânent dans l’espoir de dénicher suffisamment de trésors pour financer des entreprises commerciales moins dangereuses. Ce sont souvent des pièges astucieux, les embuscades ou le sabotage des positions ennemies qui décident de l’issue des batailles des hommes-rats, et c’est ainsi que les jeunes héros prennent souvent des classes d’alchimiste, de pistolier et de roublard.

Traits raciaux standards

  • +2 en Dextérité, +2 en Intelligence, -2 en Force. Les hommes-rats sont agiles et intelligents, mais physiquement faibles.
  • Homme-rat. Les hommes-rats sont des humanoïdes de sous-type homme-rat.
  • Taille P. Les hommes-rats sont des créatures de taille P qui reçoivent un bonus de taille de +1 à la CA, un bonus de taille de +1 à leurs jets d’attaque, un malus de -1 à leurs tests de manoeuvre offensive et au DMD, et un bonus de taille de +4 à leurs tests de Discrétion.
  • Vitesse lente. Les hommes-rats ont une vitesse de base de 6 mètres.
  • Vision dans le noir. Les hommes-rats voient dans le noir à 18 mètres.
  • Empathie avec les rongeurs. Les hommes-rats gagnent un bonus racial de +4 à leurs tests de Dressage pour influencer les rongeurs.
  • Regroupement. Les hommes-rats sont habitués à vivre et à combattre en communauté, et sont doués quand il s’agit de se rassembler autour de leurs ennemis pour prendre l’avantage au détriment de ces derniers. Deux hommes-rats au maximum peuvent partager la même case en même temps. Si deux hommes-rats sur la même case attaquent le même ennemi, on considère qu’ils prennent cet ennemi en tenaille comme s’ils étaient sur deux cases opposées.
  • Bricoleur. Les hommes-rats gagnent un bonus racial de +2 à leurs tests d’Artisanat (alchimie), de Perception et d’Utilisation d’objets magiques.
  • Langues. Les hommes-rats commencent le jeu en parlant le commun. Ceux qui ont un score d’Intelligence élevé peuvent apprendre d’autres langues parmi celles-ci : aklo, commun des profondeurs, draconique, gnoll, gnome, gobelin, halfelin, nain et orque.

Traits raciaux alternatifs

Vous pouvez choisir les traits raciaux suivants au lieu des traits raciaux standard des hommes-rats, mais consultez d’abord votre MJ.
  • Bajoues. Certains hommes-rats possèdent des bajoues extensibles particulièrement développées qui leur permettent de contenir et transporter de petits chargements d’un volume maximal de 30 centimètres cubes et de 5 kilogrammes au maximum, comme des armes légères, des potions, des parchemins et autres objets similaires. Ces hommes-rats peuvent transférer un objet qu’ils tiennent en main dans leurs bajoues ou récupérer un objet de leurs bajoues par une action rapide. Par une action de mouvement qui provoque une attaque d’opportunité, l’homme-rat peut, à la place, entasser au sol tous les objets qu’il tient dans ses bajoues, les plaçant sur la case qu’il occupe. À partir du moment où l’homme-rat a au moins un objet dans ses bajoues, il lui est difficile d’articuler et il a 20% de chances de rater ses sorts quand il incante avec des composantes verbales. Ce trait racial remplace celui de regroupement.
  • Fureteur. Certains hommes-rats se fondent facilement dans leur environnement et se déplacent avec une grâce étonnante. Ils gagnent un bonus racial de +2 à leurs tests de Discrétion et ne reçoivent qu’un malus de -5 à leurs tests de Discrétion pour se cacher des créatures qu’ils ont distraites avec un test de Bluff (plutôt que le malus normal de -10). Ce trait racial remplace bricoleur.
  • Fureur de l’acculé. Les hommes-rats se battent violemment lorsqu’ils sont coupés de leurs amis et de leurs alliés. Lorsqu’un homme-rat avec ce trait racial est réduit à la moitié de ses points de vie ou moins, et qu’il n’a aucun allié conscient dans un rayon de 9 mètres, il gagne un bonus racial de +2 à ses jets d’attaque de corps à corps et à la CA. Ce trait racial remplace regroupement.
  • Odorat. Certains hommes-rats ont un sens de l’odorat beaucoup plus développé que l’ouïe ou la vue. Ceux-ci ont la capacité odorat, mais reçoivent un malus de -2 à tous leurs tests de Perception basés sur la vue ou l’ouïe. Ce trait racial remplace bricoleur.
  • Propreté. Les hommes-rats s’efforcent de rester toujours parfaitement propres et de nettoyer les leurs afin d’éviter tout risque d’épidémie. Un homme-rat qui possède ce trait racial gagne un bonus de +2 aux jets de sauvegarde contre la maladie et, chaque fois qu’il dépasse de 5 ou plus le DD du jet de sauvegarde pour récupérer d’un effet de maladie, on considère qu’il a réussi deux jets consécutifs. Ce trait racial remplace celui d’empathie avec les rongeurs.
  • Rat de laboratoire. Chaque inventeur homme-rat doué d’ingéniosité a besoin de quelqu’un pour tester ses inventions. Ceux qui survivent à différentes expériences développent parfois d’étranges bizarreries métaboliques qui les dotent d’une résilience accrue et se traduisent, à l’occasion, par des effets secondaires bénéfiques quand ils consomment des préparations magiques ou alchimiques. En conséquence, ils gagnent un bonus racial de +1 aux jets de sauvegarde contre le poison, les armes alchimiques et les effets néfastes des potions ou élixirs à ingérer. En outre, une fois par jour, ces hommes-rats peuvent augmenter de 1 le niveau de lanceur de sorts d’une potion qu’ils consomment ou doubler la durée d’un remède alchimique qu’ils ingèrent ou s’appliquent sur la peau (jusqu’à un maximum de 4 heures). Ce trait racial remplace celui de bricoleur.
  • Sprinter de surface. Certains hommes-rats passent autant de temps que possible à la surface, devenant des coureurs très rapides. Cette capacité s’acquiert aux dépens de leur vision, qui perd en précision après plusieurs années à vivre au soleil. Ces hommes-rats gagnent vision nocturne et ont une vitesse de base de 9 mètres (6 c). Ce trait racial remplace ceux de vision dans le noir et vitesse lente.
  • Surnaturel. Certains hommes-rats perturbent les animaux normaux et s’entraînent à se défendre contre les inévitables attaques de ces créatures. Ces hommes-rats subissent un malus de -4 à tous leurs tests de compétences basées sur le Charisme pour affecter les créatures de type animal, et reçoivent un bonus d’esquive de +2 à la CA contre les animaux. L’attitude de départ de l’animal envers l’homme-rat est d’une catégorie moins bonne que la normale. Ce trait racial remplace empathie avec les rongeurs.

Bonus alternatifs de classe de prédilection

Voici les options ouvertes à tous les hommes-rats de la classe appropriée. Le bonus s’applique à chaque fois que le personnage le choisit, sauf indication contraire.

Alchimiste. L’alchimiste gagne +1/6 d’une nouvelle découverte.

Barbare. Lorsqu’il est enragé, le barbare rajoute +1/4 au bonus de prise en tenaille de son trait regroupement à ses jets d’attaque.

Druide. Le druide rajoute un bonus de +1 à ses tests d’empathie sauvage pour influencer les animaux et les créatures magiques vivant sous terre.

Guerrier. Le guerrier rajoute +1 à son DMD lorsqu’il résiste à une tentative de bousculade ou de lutte.

Invocateur. L’invocateur rajoute un bonus de +1 aux jets de sauvegarde contre les poisons de son eidolon.

Moine. Le moine rajoute +30 centimètres à sa vitesse lorsqu’il fait un test de Discrétion sans recevoir de malus. Ceci n’a aucun effet à moins que le moine n’ait choisi ce bonus cinq fois (ou un autre multiple de 5). Ceci ne lui permet pas d’utiliser Discrétion lorsqu’il court ou charge.

Pistolier. Le pistolier rajoute un bonus de +1/2 à ses tests d’initiative lorsqu’il a au moins 1 point d’audace.

Rôdeur. Le rôdeur rajoute +1 au DMD de son compagnon animal lorsque ce dernier lui est adjacent. Si jamais il remplace son compagnon animal, le nouveau bénéficie de ce bonus.

Roublard. Le roublard rajoute un bonus de +1/2 à ses tests d’Évasion.

Sorcière. La sorcière rajoute +1,5 mètre à la portée de l’un de ses maléfices ayant une portée autre que « contact ».

Nouvelles règles raciales

Voici les options accessibles aux hommes-rats, d’autres races adaptées peuvent s’en servir si le MJ donne son accord.

Dons

Ces dons sont accessibles aux hommes-rats :

 SourceConditionsAvantages
Cachette communeCMArme en main, BBA +1, 1 rang en Escamotage, trait racial regroupementRécupère rapidement des objets portés par les alliés
CollectionneurCMHomme-ratPossède toujours des objets aux hasard sur sa personne au besoin
Dents acéréesCMHomme-ratGain d'une attaque de morsure
RogneurCMDents acérées, homme-ratIgnore la solidité des objets avec une morsure puissante
Griffe-tranchanteMRHomme-ratLe personnage obtient deux attaques de griffes
Rat des tunnelsMRHomme-rat, trait racial regroupementLe personnage est plus difficile à écraser
Dents de fouisseurMRHomme-rat, griffe-tranchante, rat des tunnelsLe personnage dispose d'une vitesse de creusement

Archétypes de classes

Ces archétypes raciaux sont accessibles aux hommes-rats :

Découvertes d'alchimiste

Un alchimiste qui remplit les conditions requises peut prendre les découvertes suivantes, même si elles sont plus communes chez les hommes-rats.

Équipement

Les hommes-rats ont accès à l’équipement suivant :

Objets magiques

Ces objets magiques sont spécifiques aux hommes-rats :

Sorts

Ces sorts sont réservés aux hommes-rats :

Écologie

Vivant aux frontières de la société, les hommes-rats savent s’y faire une place grâce à leur ingéniosité pour le commerce. S’ils ne sont pas très puissants pris un à un, leur grande collectivité leur donne la force du nombre et leur apporte le soutien constant de leur famille et êtres chers. Quoique les hommes-rats puissent soumettre leurs ennemis en les submergeant en combat, la plus grande menace qu’ils représentent tient à leur inventivité et à leur collection de dangereuses babioles.

L’homme-rat moyen se doit de résister aux émeutes de désirs conflictuels résultant de générations de vie en commun, d’intelligence affûtée et d’existences passées à s’adapter à une multitude d’environnements. Ces créatures ont une espérance de vie assez courte mais sont très nombreuses, les femelles mettant souvent au monde des jumeaux ou des triplés, ce qui fait que leurs galeries peuvent s’étendre très vite quand ils disposent d’une réserve de nourriture régulière et jouissent de bonnes opportunités économiques. Malgré les grandes populations qu’elles accueillent, les galeries des hommes-rats sont relativement étroites. Cette particularité relève davantage d’un choix délibéré que de la nécessité puisque ces créatures sont marquées par un instinct grégaire et adorent la compagnie des autres, y compris des rats et autres rongeurs (l’empathie naturelle que les hommes-rats éprouvent pour ces créatures leur permet de les dresser sans difficulté). Bien que les hommes-rats respectent le principe d’espace vital propre aux autres cultures, ils n’ont aucun problème à s’entasser les uns contre les autres lorsqu’ils sont entre eux, s’attroupant dans de petits espaces ou grimpant sur leurs parents sans crier gare.

Les hommes-rats ont un cerveau exceptionnellement développé qui assimile, mémorise et analyse les informations avec une grande rapidité. Ils sont tout particulièrement doués d’une incroyable logique de raisonnement spatial, d’une compréhension aiguë du principe de causalité et d’une vive curiosité. Ces caractéristiques leur permettent non seulement de visualiser en quoi il sera possible de transformer un matériau ou un appareil particulier s’ils le manipulent d’une certaine manière, mais les encouragent également à expérimenter sans cesse en période de danger ou d’abondance. Même si les hommes-rats ne vivent qu’une toute petite partie de la longue existence des humains, rares sont ceux qui s’inquiètent de cette courte espérance de vie : au lieu de cela, ils profitent pleinement de leur « temps libre » pour explorer, expérimenter et profiter de ce que la vie peut leur offrir.

Leur enthousiasme pour la découverte se manifeste aussi dans les relations qu’ils entretiennent avec leurs semblables car, même si tous accordent une grande importance à la communauté, chacun s’efforce également de se distinguer par ses propres accomplissements. L’agitation constante des communautés d’hommes-rats qui poursuivent leurs propres projets génère un environnement chaotique mais, en dépit de leurs motivations apparemment égoïstes, leurs recherches et expérimentations ont toujours pour vocation de donner lieu à des inventions qui permettront de renforcer la communauté et d’en assurer la survie. Les hommes-rats n’en saluent pas moins la réussite individuelle, mais il est généralement de bon ton, pour l’individu honoré, de reconnaître la contribution de tous ceux qui l’ont aidé à atteindre son objectif, ce qui renforce un peu plus les liens de la communauté.

Les hommes-rats ont souvent des noms courts (une nécessité quand, au sein de ces familles nombreuses, un adulte doit appeler tout le monde). Bien qu’il soit assez courant que plusieurs hommes-rats partagent le même nom au sein d’une communauté, chacun se différencie par son surnom. Pour se distinguer encore mieux, les hommes-rats portent tous un bijou ou un vêtement unique portant une broderie spécifique. Parfois, ils s’affublent d’une pointe de parfum afin de se différencier des autres.

À l’extérieur de leurs galeries, les hommes-rats vivent du commerce et adaptent leur comportement : leur entrain cède la place à un professionnalisme méthodique tandis que leur curiosité et leurs talents d’observation leur permettent d’étudier les individus avec lesquels ils traitent. Ils prennent soin d’observer les tabous et traditions culturelles de toutes les régions où ils vont et, parfois, vont même jusqu’à se couvrir pour ne pas décourager les clients les plus obtus. Il arrive parfois que les caravanes voyagent pendant un an ou plus avant de revenir au terrier. Partir en mission commerciale est toujours une perspective réjouissante pour les jeunes hommes-rats, qui vivent en quelque sorte cette expérience comme un rite de passage ainsi que comme une occasion d’étudier la technologie des autres races. Il n’est pas rare que de petits groupes d’hommes-rats quittent la caravane en cours de route pour se mettre en quête d’opportunités locales.

L’agitation pratiquement incompréhensible qui caractérise les galeries d’hommes-rats repose sur la capacité de la race à opérer de manière très organisée. Toute menace extérieure mobilise très rapidement tous les hommes-rats à la défense de leur demeure. Leurs galeries sont souvent un entrelacs de tunnels étroits reliant les grands espaces de vie et permettant aux défenseurs du terrier d’abattre un grand nombre d’assaillants aux points d’étranglement stratégiques. Ayant appris à vivre les uns contre les autres depuis des années, les hommes-rats peuvent se battre en combat rapproché sans se gêner les uns les autres. D’ailleurs, les intrus ont souvent beaucoup de mal à se défendre contre les attaques imprévisibles de ces nuées de petits humanoïdes. En général, leurs tunnels sont équipés de barres de soutien faciles à enlever qui permettent aux hommes-rats d’effondrer certains points d’accès en cas d’attaque. Pendant que les adultes repoussent les attaquants, les autres dégagent les itinéraires de fuite et guident les jeunes, les malades et les faibles en sécurité.

Malgré leur importante densité, les colonies d’hommes-rats sont étonnamment propres. Bien qu’on ignore s’ils ont d’abord compris le principe de propreté ou son intérêt scientifique, les hommes-rats alchimistes ont une compréhension très claire de la maladie et de la façon dont elle se propage, ce qui les a poussés à mettre au point des procédures sanitaires complexes pour réduire les risques d’épidémie dans leurs communautés très peuplées. Cela dit, cette méticulosité ne se ressent pas toujours dans leur organisation et un atelier à la propreté immaculée n’en accueillera pas moins tout un bric-à-brac d’outils, de projets en cours et de schémas ésotériques.

Les hommes-rats adorent accumuler des babioles, des outils et d’autres petits trésors passionnants. Ils accordent une valeur toute particulière aux objets brillants (surtout aux parures telles que les anneaux) et aux mécanismes délicats que l’on peut démonter, étudier et rassembler. Les hommes-rats fonctionnent selon un système de propriété flexible dans lequel chacun peut emprunter les possessions d’un autre tant que l’objet est retourné à son propriétaire quand celui-ci en a besoin et que l’emprunt ne met pas le propriétaire en danger. Cette forme de détachement encourage les hommes-rats à marchander leurs possessions même les plus précieuses à partir du moment où cela leur permet de gagner quelque chose de plus précieux en échange. Leur amour de tout ce qui brille illustre également une autre contradiction : si les hommes-rats adorent l’éclat des choses, ils préfèrent vivre dans des endroits sombres. Là où une babiole scintillante fascinera à coup sûr un homme-rat, un vif éclat de lumière ou une lueur imprévue le perturbera au plus haut point.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.