Table des Matières [Cacher/Visualiser]

La richesse et la productivité d’un royaume s’estiment en points de construction (PC). C’est une abstraction qui représente tous les biens utilisables d’un royaume, pas seulement les pièces d’or de sa trésorerie. Elle tient compte des matières brutes (comme le bétail, le bois, la terre, le grain et les minerais), des marchandises tangibles (comme les chariots, les armes ou les chandelles) et des gens (les artisans, les ouvriers et les colons). Cet ensemble de richesses représente la force de travail et la productivité de votre peuple.

Vous pouvez dépenser ces PC pour développer et protéger votre royaume : pour construire des fermes, des routes, des bâtiments, pour lever une armée, etc. Tout cela se fait sur vos ordres mais ne vous appartient pas. Les villes, les routes, les fermes et les bâtiments appartiennent aux gens qui les ont construits et qui les utilisent chaque jour pour travailler ou pour se loger. Et leur travail comme leur vie quotidienne génère de nouveaux PC pour votre royaume. Les membres du gouvernement usent de leur pouvoir et de leur influence pour diriger l’économie et le développement de votre pays, en décidant de ce qui doit être construit, quand et où.

Les PC n’ont pas de taux de change en or car ils ne représentent pas un montant exact d’une ressource spécifique. Par exemple, vous ne pouvez pas trouver d’équivalent entre la productivité d’un forgeron et celle d’une écurie car leurs produits ont un usage différent et n’apparaissent pas au même rythme. Pourtant, ils contribuent tous deux à l’économie générale du royaume. Pour avoir une idée générale des dépenses de votre royaume, partez du principe qu’un point de construction vaut grosso modo 4 000 pièces d’or. En pratique, ce n’est pas si simple de passer d’un type de monnaie à l’autre mais vos PJ ont quelques options pour dépenser des pièces d’or et obtenir des PC ou, inversement, pour vendre quelques PC et récupérer des pièces d’or à dépenser.

Quand vous commencez à construire votre royaume, il ne sera pas en manque de ressources au cours des premiers mois si vous arrivez à lui fournir quelques PC de départ. Au MJ de décider si vous devez fournir ces fonds par vos propres moyens ou si un PNJ influent vous finance. Cela donne généralement le ton de la campagne.

Un riche mécène

Bien souvent, les premiers PC d’un royaume ne viennent pas de votre bourse. Il se peut qu’une reine fortunée veuille dompter une région sauvage en bordure de son royaume ou qu’une guilde marchande veuille construire un comptoir pour améliorer le commerce avec un pays lointain. Quelles que soient les intentions du fondateur, la construction d’une communauté demande des milliers de pièces d’or, bien plus que ce que la plupart des aventuriers sont prêts à débourser pour des choses aussi ordinaires qu’une prison, un moulin ou un quai.

Le MJ n’aura aucun mal à leur fournir ces fonds sous forme de récompense de quête. Une reine fortunée pourrait vous donner un titre mineur et quelques PC pour votre trésorerie si vous éliminez un célèbre brigand et que vous transformez son château dévasté en petit village. Une guilde de marchands peut vous fournir un bateau avec assez de marchandises, de travailleurs et de PC pour construire une petite colonie sur un nouveau continent plein de richesses. En échange de cet investissement, votre mécène attend que vous deveniez son vassal ou un allié de confiance. Dans certains cas, il vous demandera de le rembourser (au rythme de 1 PC par tour, par exemple) ou de lui payer un tribut sur une base régulière (10% de vos revenus du tour, pour un minimum de 1 PC, par exemple).

50 PC représentent une bonne base de départ qui vous permet d’entretenir l’activité de votre royaume pendant quelques tours, le temps que son économie se mette en route, mais le pays court tout de même des risques, en cas de mauvaise gestion ou de malchance.

Les premiers citoyens qui sont représentés par vos PC sont probablement loyaux envers votre mécène, ils risquent donc de se mettre en colère et de vous causer des ennuis si vous vous retournez contre lui. Par exemple, si vous rabrouez un messager de la reine, vos gens pourraient considérer cela comme un affront à la souveraine et se soulever.

Vos engagements envers votre mécène devraient tomber dans l’une des catégories suivantes, en fonction de l’accord que vous avez passé.

Cartographie. Votre mécène veut que vous exploriez, que vous nettoyiez et que vous colonisiez une région sauvage le long de sa frontière. Il la revendique comme sienne. Cela pourra vous amener à lutter contre d’autres candidats à la conquête de la région.

Conquête. Les soldats du mécène se sont battus contre l’armée d’un autre royaume dont les anciens chefs se sont enfuis, rendus ou faits tuer. Votre mécène vous donne le commandement de la région concernée et de ses soldats.

Fief. Votre mécène vous confie un domaine déjà colonisé. Si ses terrains et ses villes ont déjà été améliorés, vous êtes chargé de gouverner et de les développer. (Vous débutez certes avec des terres et des communautés mais vous aurez tout de même besoin de 50 PC pour subvenir aux besoins de votre royaume en termes de consommation et de développement.) Concession. Votre mécène vous charge de coloniser et de développer une région qui lui appartient déjà mais qui n’a pas été civilisée. Il se peut que vous deviez agrandir les frontières du territoire et le défendre contre des créatures hostiles.

Partir de rien

Taille du royaumePrix d’un PCTaux de change*
01-251 000 po500 po
26-502 000 po1 000 po
51-1003 000 po1 500 po
101+4 000 po2 000 po
(*) Si vous faites un retrait auprès de votre trésorerie lors de la phase d’entretien (voir page 218), utilisez ce taux de change pour savoir combien de pièces d’or vous obtenez en échange d’un PC.
Il est très difficile de faire naître un royaume (et c’est probablement pour cela que peu de gens en ont un). Si vous voulez fonder un royaume par vos propres moyens, à moins de trouver un mécène ou de bénéficier d’une manne providentielle en ressources, le coût de départ est vraiment handicapant pour la plupart des PJ. Il faut 13 PC rien que pour construire un nouveau village avec une maison et une auberge, c’est-à-dire dans les 50 000 po en pierre, en bois, en force de travail, en nourriture, etc. Pour contrebalancer cela, si vous gérez votre propre petit royaume indépendant, votre MJ peut vous autoriser à échanger votre or contre des PC à un taux plus avantageux, afin de vous encourager à partir à l’aventure pour gagner d’autres po à convertir en PC. Si vous avez un mécène, vous ne pouvez pas bénéficier de cet avantage car il représente la bonne volonté de votre peuple : les gens voient tous les efforts que vous faites pour votre royaume et ils s’inspirent de vous, afin de bâtir votre royaume au plus vite.

Cette amélioration du taux de change dépend de la taille de votre royaume, comme indiqué dans la table ci-contre.

Pour vous récompenser après une aventure, le MJ peut aussi vous faire découvrir une cachette qui renferme des PC plutôt que des po, ce qui vous donne un petit pécule pour fonder ou entretenir votre royaume.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.