Les pouvoirs magiques sont des capacités magiques qui fonctionnent exactement comme les sorts (mais il ne s’agit pas de sorts à proprement parler et ils n’ont ni composant verbal, ni composant gestuel, ni composant matériel, ni focalisateur). Les pouvoirs magiques disparaissent dans un champ d’antimagie et la résistance à la magie est efficace contre ceux qui imitent des sorts contre lesquels elle s’applique.

La plupart des pouvoirs magiques ont un nombre d’utilisations quotidiennes maximal. Les pouvoirs magiques constants ou ceux qui peuvent être employés à volonté n'ont aucune limite d'utilisation ; sauf mention contraire, une créature ne peut utiliser un pouvoir magique constant que sur elle-même. Une action rapide suffit à réactiver un pouvoir magique constant. Sauf mention contraire, tous les autres pouvoirs requièrent une action simple qui provoque une attaque d’opportunité, mais il est possible de réaliser un test de Concentration pour tenter d’utiliser un pouvoir magique sur la défensive et éviter de provoquer une attaque d’opportunité (comme pour les sorts).

Les pouvoirs magiques peuvent être interrompus exactement comme les sorts. Par contre, ils ne peuvent pas être utilisés comme contre-sorts et ne peuvent pas non plus être contrés. Les créatures qui disposent de pouvoirs magiques se voient attribuer un niveau de lanceur de sorts qui permet de déduire le degré de difficulté de dissipation de ses effets ainsi que les éléments variables (comme la portée ou la durée) qui dépendent du niveau. Ce niveau de lanceur de sorts ne limite en rien l’accès des créatures aux pouvoirs magiques. Dans certains cas, il est même inférieur au niveau qu’un lanceur de sorts doit atteindre pour pouvoir utiliser le sort imité. Si aucun niveau de lanceur de sorts n’est mentionné, on considère qu’il est égal au nombre de dés de vie de la créature. Lorsqu’un pouvoir magique autorise un jet de sauvegarde, le DD de celui-ci est égal à 10 + le niveau du sort imité ou copié + le modificateur de Charisme de la créature.

Certains pouvoirs magiques imitent des sorts qui fonctionnent différemment selon la classe du lanceur. Par défaut, on suppose que les pouvoirs magiques des monstres se basent sur la version disponible aux ensorceleurs/magiciens. Si le sort ne figure pas dans la liste des ensorceleurs/magiciens, on examine alors les autres listes dans l’ordre suivant : prêtre, druide, barde, paladin et enfin rôdeur.

Format : À volonté — mains brûlantes (DD 13). Emplacement : Pouvoirs magiques.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.