Kyton, interlocuteur de chair déformé
FP 12
Source : Bestiaire 3 p169
PX 19 200
Extérieur (extraplanaire, kyton, Loi, Mal) de taille G, LM
Init +7 ; Sens vision dans le noir 18 m (12 c) ; Perception +23
Défense
CA 26, contact 13, pris au dépourvu 22 (Dex +3, esquive +1, naturelle +13, taille -1)
pv 147 (14d10+70) ; régénération 5 (armes et sorts du Bien, armes en argent)
Réf +9, Vig +14, Vol +17
RD 10/argent ou Bien ; Immunité froid ; RM 23
Attaque
VD 12 m (8 c)
Corps à corps 4 griffes, +20 (1d8+7/19-20 plus saignement)
Espace occupé 3 m ; Allonge 3 m
Attaques spéciales frappes chirurgicales, poison, éventration (2 griffes, 1d8+7), regard déstabilisant (9 m, DD 22), saignement (1d6)
Pouvoirs magiques (NLS 14 ; concentration +19)
À volonté — changement de plan (du plan matériel au plan de l'ombre, personnelle uniquement), saignement (DD 15), stabilisation
1/jour — souffle de vie
Caractéristiques
For 24, Dex 17, Con 21, Int 15, Sag 22, Cha 20
BBA +14 ; BMO +22 ; DMD 36 (38 contre le croc-en-jambe)
Compétences Connaissances (exploration souterraine, nature, plans) +12, Connaissances (mystères, folklore local, religion) +9, Discrétion +16, Intimidation +22, Perception +23, Premiers secours +23, Psychologie +23
Langues commun, infernal
Écologie
Environnement tous (Plan de l'ombre)
Organisation solitaire, couple ou gang (3-5)
Trésor standard
Pouvoirs spéciaux
Frappes chirurgicales (Sur). Les griffes de l’interlocuteur peuvent infliger un critique sur un 19 ou un 20 naturel. En cas de critique confirmé, ces griffes infligent 2d6 points de saignement au lieu de 1d6.
Regard déstabilisant (Ext). Une créature qui succombe au regard déstabilisant de l’interlocuteur est chancelante pendant 1 round à cause de la peur, comme si elle était persuadée de reconnaître certaines parties de son propre corps dans l’enchevêtrement de celui de l’interlocuteur.
Au coeur de cette monstruosité aux membres multiples, constituée de griffes et de lames, se débat une masse luisante de veines, d’organes et

Les interlocuteurs sont les chirurgiens-plasticiens autoproclamés des kytons, considérant davantage leurs pratiques comme un art que comme des procédures médicales.

Chaque victime est, pour eux, une nouvelle occasion d’étudier l’art de la douleur et de la sensation au travers de regards frappés d’horreur. On craint peut-être autant leur capacité à soigner les dégâts qu’ils infligent, et même à rendre la vie à un sujet venant tout juste de rendre son dernier soupir, que leur passion à découper la chair. Pour la victime d’un interlocuteur, la mort est une délivrance trop rarement accordée.

La maîtrise de la chair qu’a l’interlocuteur n’est jamais aussi visible que sur son corps, car leur passage du rang de mortel à celui de kyton implique de se débarrasser des parties inutiles de leur corps, jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un amas de nerfs, de veines et de divers organes. Ces éléments sont ensuite intégrés à des corps constitués de métal semi-vivants façonnés à partir de d’éléments d’ombre bruts récupérés dans les étranges étendues du Plan de l’ombre, donnant au kyton son physique terrifiant.

De temps en temps, le kyton garde un bras ou un autre membre « en trop », mais uniquement comme quelqu’un conserverait son droit de propriété sur un bijou chéri, comme souvenir. Certains interlocuteurs ne gardent rien de leurs anciens corps de chair à l’exception du cerveau, des nerfs et de quelques portions du système circulatoire.

Les interlocuteurs mesurent 3 mètres et pèsent 400 kilos.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.