La dernière carte du cartomancien (Partie 3)

Cette mini-série en 5 parties présente plusieurs cartes magiques au gré des aventures de Lan Su'Vavock et Kai Geyser, deux érudits qui remontent la piste des indices laissés par un ancien cartographe légendaire, par Michael Kortes (également auteur des rubriques "Ask a Shoanti" dans Wayfinder). Liens vers la Partie 1Partie 2Partie 4Partie 5.


« La pire carte jusqu'ici ? Pourquoi cette question ? »

« Eh bien, nous sommes coincés sur cette route, obligés de nous cacher parmi les voyageurs de la caravane. Je pensais que ce serait peut-être un bon moment pour que tu me mettes au courant des cartes déjà rencontrées. Celles sur lesquelles tu as mis la main avant que je ne sois assez fou pour te rejoindre m'intéressent tout particulièrement. Il y a beaucoup de choses que tu ne m'as pas encore dit. »

« Ce n'est pas une mauvaise idée, Kai, » dit Lan après avoir jeté de rapides coups d'oeil des deux côtés pour s'assurer qu'aucun autre passager ne pouvait les entendre. « Plus tu en sais au sujet du Cartomancien, plus tu seras préparé pour ce à quoi nous aurons à faire face. »

« Exactement — donc commençons avec la pire. Jusqu'où est-ce que ça peut aller ? »

« Oh, par les dieux, ça peut être assez moche ... »

« Allez, parlez ! »

« Eh bien, comme tu t'en souviens, j'ai été coincé dans le port de Thasevra pendant plusieurs mois. »

« C'est vrai, je m'en souviens. »

« En fait, je m'y efforçais de déchiffrer l'une de mes premières cartes, me poussant aux efforts jusqu'à la folie. C'est là que j'ai appris à quel point le Cartomancien peut se montrer exigeant envers ceux qui voudraient suivre ses traces. »

« Je ne pense pas avoir jamais vu cette carte. »

« Non, tu ne l'as certainement jamais vu. Je l'ai ici avec moi cependant. »

« Insensé ! Tu penses me faire croire que tu as transporté une carte du Cartomancien avec toi tout ce temps ? » Puis, voyant Lan sortir un petit étui à parchemin de son sac à dos, Kai ajouta dans un murmure « Su'Vavock ! Comment peux-tu être si imprudent ? Et si nous étions capturés ? Nous ne pouvons pas laisser quelque chose comme ça tomber entre de mauvaises mains. Nous ne savons toujours pas qui nous suit depuis fort Torsarken. »

« Je l'ai amenée parce que si je suis forcé de la donner," » dit-il en passant à Kai un simple parchemin roulé extrait de l'étui, « tout ce qu'ils trouveront est ceci. »

« Lan, c'est juste une feuille blanche. »

« Je sais. Crois-moi, je connais chaque sillon et chaque crête de sa blancheur par coeur. »

« Ah ! Donc tu as trouvé un moyen de le décoder. »

« En quelque sorte, » répondit Lan. « Tu sais, ce serait plus facile si tu me racontais l'histoire. »

« Certainement pas, » répondit Kai. « Si je ne te mets pas au test et que je ne te fais pas le découvrir par toi-même, tu embelliras simplement l'histoire au-delà de toute limite. »

« Je déteste le fait que tu me connais si bien. »

Kai ria puis ramena Lan vers le sujet principal de la discussion. « Tu as bien sûr tenté de faire un frottis. »

« Sans aucun résultat. »

« Bien sûr. Et tu as tenté le test de la chaleur ? »

« J'ai essayé toutes les températures auxquelles le parchemin pouvait résister. Je l'ai même emmené jusqu'à Koreskon en plein milieu de l'hiver. »

« Par tous les dieux ! »

« Mais rien. J'ai également essayé tous les tests alchimiques que j'ai pu imaginer. Si je n'avais pas su comment identifier le symbole du Cartomancien dans le coin supérieur droit à l'arrière de la page, j'aurais certainement abandonné. »

Kai retourna rapidement le parchemin et confirma en un court instant qu'il portait bien la marque qui lui était devenue familière avant de demander à Su'Vavock de le remettre à l'abri et de continuer.

« Ma première découverte s'est produite après plusieurs mois de frustration. C'était tard la nuit, je tentais de rester éveillé grâce à du thé de Défrin et, pour un court instant, j'aurais pu jurer que j'avais vu un texte de plusieurs lignes passer sur la page. »

Kai leva un sourcil en réaction. C'était clair qu'il n'y avait rien sur la carte que Lan était occupé à rouler.

Su'Vavock continua. « Mais le texte avait disparu avant que je ne puisse même commencer à le lire, ou même à retrouver sa position. »

« Tu as essayé en reprenant du thé je suppose ? »

« J'ai fait de nombreux essais, avec plusieurs variations, mais sans résultat. Je me suis accroché à l'idée que la carte pourrait n'apparaître qu'au moment où le lecteur est sur le point de tomber endormi. J'ai tenté le coup plusieurs nuit. »

« Et ? »

« Le seul résultat que j'ai obtenu, c'était d'être encore moins bien reposé. Entre temps, j'avais fait ma seconde découverte. Et je dois dire, Kai, qu'il s'agissait du pire moment de toute la période que j'ai passée à la poursuite du secret du Cartomancien. »

Kai garda simplement le silence et laissa Lan continuer. Il sentit une légère secousse lorsque la caravane roula tout à coup au-dessus d'une grosse pierre sur la route, mais le mouvement reprit rapidement son rythme monotone.

« Pendant que je passais mes journées à effectuer des tests futiles sur la carte, j'avais payé un garçon du coin, l'idiot du village si tu vois ce que je veux dire, pour aller chercher ma nourriture chaque jour. Un après-midi, alors qu'il m'apportait un peu de pain et de fromage, il m'a félicité au sujet de ma magnifique carte. »

« L'idiot du village pouvait la voir ? »

« Oh oui. Mais je ne l'ai pas réalisé à ce moment-là. Je l'ai ignoré, en supposant qu'il parlait d'une des dizaines d'autres cartes que j'avais éparpillées dans mon bureau. Ce n'est que plusieurs heures plus tard que j'ai fait le lien. Ce qu'il avait décrit de manière grossière, vois-tu, ne correspondait à rien de ce qui se trouvait dans la pièce. Ou, plutôt, je sentais qu'il était possible que sa description simpliste comportât quelques similarités avec l'image que j'avais aperçue brièvement sur la carte. »

« Tu l'as donc recruté ! »

« J'aurais bien voulu, mais non. Je m'étais dit que je le ferais le lendemain matin. Mais c'était trop tard — il était mort. »

« Incroyable, » répondit Kai. Si l'expression de Lan n'avait pas été si sombre, il aurait supposé que c'était là encore un exemple de l'habitude de Lan d'exagérer.

« Le monde est moche, Geyser. En une seule nuit, ils avaient découvert qu'une fille du coin avait perdu sa virginité, une chose terrible vu les arrangements que sa famille avait fait pour son mariage. »

« Oh non, » dit Kai interloqué. Il pouvait deviner ce qui allait suivre.

« Elle a accusé le garçon de l'avoir violé, tout en sachant pertinemment bien qu'il serait incapable de se défendre. Comme il n'avait aucun ami et plus aucune famille pour ainsi dire, c'est moi qui ai été chargé d'enlever son corps qui avait été pendu à un arbre. »

Kai resta silencieux.

« Je suis atterré, mais je dois avouer que je n'ai pas passé beaucoup de temps à le pleurer avant de payer son enterrement et de penser à ce que j'allais faire ensuite. »

Kai était bien content de changer de sujet et d'oublier la tragédie. « Le Cartomancien avait conçu une carte qui ne pouvait être vue que par les simples d'esprit ? Ingénieux. Je suppose que ça explique pourquoi tu as aperçu l'image cette première nuit. »

« J'ai bien compris ton allusion, » dit-il en riant. « En fin de compte, j'ai conclu que je devais soit utiliser un autre simplet du village ou m'abêtir jusqu'à en devenir un moi-même. »

« Avec de l'alcool ? »

« Je me suis rendu aussi saoul qu'un cochon, mais la page restait blanche. » Puis, en souriant, Lan ajouta « Mais je t'assure que j'ai répété l'expérience plusieurs fois, juste pour être certain. »

Kai claqua des doigts. « Manque de sommeil ! Ça explique le premier aperçu de la carte. »

« Excellent, Geyser. L'important n'était pas que j'allais m'endormir, mais plutôt que je manquais de sommeil. »

« Et le mystère fut résolu ! »

« Oh non, bien loin de là. »

« Oh ? »

« Pour être en manque de sommeil, il faut effectivement rester éveillé. Ce n'est pas si facile que ça, vois-tu. Après quelques tentatives, j'ai appris que je pouvais rester éveillé pendant plusieurs jours en prenant le bon mélange de stimulants, mais ces mêmes stimulants m'empêchaient d'atteindre l'état d'esprit nécessaire pour pouvoir voir la carte. Mais, sans ces stimulants, je tombais simplement endormi. J'ai revu brièvement la carte à plusieurs reprises cependant, à la seconde juste avant de m'assoupir. Chaque fois, je voyais ... quelque chose, tout simplement quelque chose. »

« Comme ça a dû être incroyablement frustrant. »

« La découverte suivante s'est produite alors que j'étais parti acheter un autre cocktail de stimulants chez l'apothicaire. Je me disais qu'il devait exister quelque chose qui pourrait me garder éveillé sans pour autant supprimer l'envie de dormir. L'apothicaire a dû se dire que j'étais cinglé, mais il appréciait suffisamment mon or pour me laisser essayer plein de choses différentes. »

« Ça me réconforte de savoir qu'il y a eu une période où tu pratiquais les expériences sur toi-même plutôt que sur tes compagnons, » dit Kai.

Lan sourit simplement puis continua. « Un jour, je me suis demandé si je m'y prenais par le bon bout. J'ai demandé à l'apothicaire si, au lieu d'une pilule pour me garder éveillé, il possédait quelque chose qui me transformerait en l'idiot du village. »

« Ah ! Ce que je donnerais pour avoir été là quand tu lui as demandé cela ! »

« Il me mit à la porte de son échoppe. »

« Évidemment ! »

« Mais j'ai insisté. Il m'a expliqué patiemment qu'il était un guérisseur et qu'il ne vendait pas de poisons. »

« Bien sûr ! Un poison ! »

« Ca m'effraie de voir comme nous pensons de la même manière, Kai. »

« J'ai bien peur que, en l'occurrence, ce ne soit pas vraiment un compliment. »

« En effet. Je me suis donc mis à étudier les poisons qui pouvaient diminuer les facultés mentales. J'avais besoin de quelque chose qui pouvait me rendre stupide, pour pouvoir voir la carte et la copier, mais un poison qui, au final, me permettrait de recouvrir mes sens. »

« Il n'existe rien de la sorte, Lan. »

« Il y a les vapeurs d'amnésite, en fait. Une expérience inoubliable. »

« Tu n'as quand même pas ... »

« Si. Ça m'a pris plusieurs semaines pour en obtenir et pour me convaincre que j'avais mesuré la dose exacte. Je me suis enfermé dans la tour que je louais, j'ai aspiré les fumées et je les ai fait passer avec beaucoup d'eau, bien plus que je n'en ai jamais bu dans ma vie, dans l'espoir de pouvoir éliminer les vapeurs en urinant. J'ai aussi mangé du chocolat ; les textes disent qu'il absorbe de nombreux poisons, mais je t'assure, ça m'a rendu encore plus malade que le poison. »

« Et ? »

« Eh bien ... je suis vivant, non ? Bien que, je l'avoue, je ne recommencerais pas l'expérience. Je suis parvenu à faire une copie grossière de la carte, que j'ai déchiffrée plus tard quand mes facultés sont revenues. Cette copie m'a finalement amenée jusqu'à l'énigme de Fortevrian du Cartomancien ... mais c'est une autre histoire. »

« Incroyable. Ton obsession t'a littéralement poussé à t'empoisonner. »

« La folie, Kai. C'est le prix que le Cartomancien exige de ceux qui suivent sa piste, la folie la plus profonde. »

Les deux continuèrent leur voyage en silence pendant un moment, jusqu'à ce que Kai ajouta enfin : « Qui que soit notre poursuivant, il ne semble pas payer sa quote-part du prix demandé par le Cartomancien. »

« Je suis d'accord, Kai. Laisse-moi réfléchir. Il existe peut-être un moyen de changer tout cela. »


Encre des simplets
  • Aura illusion modérée ; NLS 11
  • Emplacement — ; Prix 1 100 po ; Poids
    Description
  • Cette encre iridescente disparaît de la page une minute après l'inscription et devient complètement invisible, indétectable par détection de l'invisibilité ni par négation de l'invisibilité. On peut l'utiliser pour peindre ou écrire sur une page, un mur ou n'importe quelle autre surface sans laisser de marques. L'écriture cachée ne peut être vue que par ceux qui possèdent un score d'Intelligence de 5 ou moins. Une bouteille suffit pour écrire jusqu'à 10 page ou 5 000 mots.


    Construction
  • Conditions Création d'objets merveilleux, invisibilité supérieure ; Coût 550 po
L'idiotie de Su'vavock's
  • Type poison, inhalation ; Jet de sauvegarde Vigueur DD 12
  • Fréquence 1/round pendant 6 rounds
  • Effets initiaux 1 Int ; Effets secondaires 1d4 Int ; Guérison 1 réussite
  • Coût 1 400 po

Cet article provient du blog Monsters & Magic de Kobold Quarterly et est repris ici en français avec la permission des ayants droit. Vous pouvez lire l'article original en anglais, tel qu'écrit par Michael Kortes sur The Last Map of the Cartomancer (Part 3 of 5)]. Apprenez-en plus sur les livres et magazines Kobold Quarterly dans l'échoppe KQ. KQ incite ses lecteurs à devenir des concepteurs : participez à un projet Open Design en tant que patron et concevez un supplément ou une aventure avec nous. Kobold Quarterly, le logo Kobold Quarterly, Open Design et le blog Monsters & Magic sont des marques déposées de Open Design LLC. Cet article est la propriété intellectuelle © 2008 de son auteur. Tous droits réservés.

This article originally appeared on Kobold Quarterly, Monsters & Magic Blog, and is reprinted here in French with permission. You can read the original English-language article by Michael Kortes at The Last Map of the Cartomancer (Part 3 of 5), and check out Kobold Quarterly books and magazines in the KQ Store. KQ encourages readers to become designers; become an Open Design patron and design a game supplement or adventure with us. Kobold Quarterly, the Kobold Quarterly logo, Open Design, and Monsters & Magic Blog are trademarks of Open Design LLC. This article is copyright © 2008 by its original author. All rights reserved.