La dernière carte du cartomancien (Partie 1)

Cette mini-série en 5 parties présente plusieurs cartes magiques au gré des aventures de Lan Su'Vavock et Kai Geyser, deux érudits qui remontent la piste des indices laissés par un ancien cartographe légendaire, par Michael Kortes (également auteur des rubriques "Ask a Shoanti" dans Wayfinder). Liens vers la Partie 2Partie 3Partie 4Partie 5.


« Ce n'est pas une carte ! »

« Mais bien sûr que si. »

« Non, c'est une potion, et sans doute une potion dangereuse d'ailleurs. »

« Eh bien, je suis d'accord sur ce point. » dit Lan tout en soulevant la flasque bouchonnée avec soin, « mais c'est également bien une carte. »

« Il doit y avoir une centaine de potions ici, » dit le plus jeune des deux en baladant son regard à travers l'ancienne échoppe d'alchimiste, « qu'est-ce qui te fait penser que c'est ce que nous sommes venus chercher ? »

« Ceci ! » répondit Lan en essuyant la poussière qui recouvrait l'objet en verre avec un bout de sa cape.

Geyser regarda de plus près. Dans la flasque, la faible lueur d'un glyphe flottait à la surface du liquide. « La marque magique du Cartomancien ! » s'exclama-t-il. « Mais où est la carte ? Tu n'as pas l'intention de nous faire boire... »

« Si, j'en ai bien l'intention. » répondit Lan avec un air suffisant et satisfait. « Ou, pour être plus précis, j'ai l'intention de te la faire boire. »

« Certainement pas, mon ami. Il n'y a aucun moyen de savoir ce qui se trouve dans ce liquide ou quel effet la dernière centaine d'années a eu sur lui. Nous devrions être intelligents, retraverser les catacombes et la ramener en secret à la maison pour la faire analyser. »

« Nous n'en avons pas le temps, Geyser. La garde d'Abacane sera ici d'une minute à l'autre. Et s'ils nous arrêtent, je ne pense pas qu'ils nous permettront de conserver un objet magique inestimable. Si nous voulons pouvoir sortir d'ici avec la carte, elle doit être passée dans ta gorge. »

Kai Geyser savait que Lan avait raison. Il n'y avait qu'un seul passage pour sortir des tunnels qui couraient sous la ville et qu'ils avaient empruntés, sans autorisation, afin d'atteindre le laboratoire caché. Mais c'était quand même une sacrée épreuve de foi. Il jeta un coup d'oeil vers la barricade qu'ils avaient érigée contre la porte du laboratoire et se demanda combien de temps elle tiendrait. Mais il y avait encore une carte que Kai pouvait jouer. « Pourquoi ne la bois-tu pas, toi, alors ? » protesta-t-il.

« Ah ! » s'écria Lan, qui s'attendait à cette question. « Parce que c'est ton tour, bien sûr. »

« Damnation ! » Geyser savait que, sur ce coup-là, Lan avait tout à fait raison. Lan Su'Vavock avait plongé dans la Rivière Sans Eau pour les leur permettre tous les deux de s'enfuir, et ce n'avait pas été rien. « Passe-la-moi, » dit-il, résigné.

Soudainement, une série de coups forts résonnèrent contre la porte. Une voix froide exigea qu'on lui permette d'entrer. Les deux surent tout de suite qu'il s'agissait du commandron Gharen. La garde était arrivée plus tôt que prévu.

« À ta santé alors, » dit Lan en retirant le bouchon de la potion et en la donnant à Geyser. Lan s'empara alors de la flasque qui pendait à sa ceinture pour porter un toast avec Kai. Un coup plus sonore encore provint de la porte et la barricade commença à céder. Ceux qui les poursuivaient étaient désormais nombreux et ils s'organisaient rapidement.

« Non, » dit Geyser tout en levant la potion. « À la santé du Cartomancien ! »

Et, sans attendre, Geyser renversa la potion et la vida en une seule gorgée, tout en se retenant de vomir.

Un court moment plus tard, Geyser s'effondra. Comme s'ils s'étaient donné le mot, la porte s'ouvrit soudainement et des soldats se déversèrent dans la salle. En moins d'un battement de coeur, Lan s'élança pour rattraper la tête de Geyser et l'empêcher de heurter les dalles de pierre sur le sol. La flasque qui contenait la potion n'était rien de plus que quelques éclats de verre brisé sur le sol. Si l'intuition de Su'Vavock avait été incorrecte, il s'agirait de la fin de la piste.

« Su'Vavock, » dit le garde de tête sur un ton moqueur. « Pourquoi ne suis-je pas surpris de te trouver en train de fourrer ton nez sous la ville une fois de plus. » Puis il regarda Geyser qui gémissait sur le sol et dit « Et qu'avons-nous là ? Pratiques-tu désormais tes expériences sur tes amis ? »

« Ah, commandron ! Les dieux soient loués, vous êtes là, » répondit Lan. « Nous nous sommes apparemment perdus et nous avons atterri dans les catacombes une fois encore. Affaibli par la faim, mon ami s'est senti faible. »

Le commandron Gharen ignora ce qui était à l'évidence un mensonge et, d'un geste, il ordonna à ses hommes de ligoter les bras des intrus. Il était strictement interdit de s'aventurer sans autorisation dans les catacombes. « Tu devrais avoir honte, Su'Vavock. Et le pire, c'est que, quelle que soit la raison de ta venue ici, le magistrat te libérera probablement avec un autre avertissement. Vous autres, les érudits, vous vous permettez les uns les autres d'agir en toute impunité dans cette ville. Si ça ne tenait qu'à moi, vous seriez tous les deux exilés pour vos actions. »

Soudain, une voix faible provint d'en bas, du sol. C'était Geyser. « Il se pourrait que les choses se déroulent comme vous le désirez, Commandron. » Puis, en retrouvant peu à peu sa voix normale, il ajouta « Je pense que maître Su'Vavock et moi envisageons de partir vers le nord dès que cette histoire sera éclaircie, assez loin vers le nord en fait. »

Lan se tourna vers Kei avec un large sourire, alors qu'on ligotait ses mains derrière son dos. « Vers le nord, tu es certain ? »

Tout en s'efforçant de se remettre debout, Geyser agita ses yeux dans toutes les directions, comme un fou, comme s'il lisait quelque chose que les autres ne pouvaient pas voir, quelque chose qui n'était présent que dans son champ de vision.

« Tout à fait certain. » Ce fut les seuls mots qu'il prononça.


Carte-élixir
  • Aura illusion (modéré) ; NLS 11
  • Emplacement — ; Prix 1 100 po ; Poids
    Description
  • L'élixir fait apparaître une carte détaillée dans le champ de vision de celui qui le boit. Seule la personne qui le boit peut voir la carte, et celle-ci se dissipe après 3d4 heures. Tant que la carte est présente, le buveur connaît le chemin le plus court menant à n'importe quel point de la carte et possède une intuition quant à sa position actuelle et la direction dans laquelle il regarde. Le carte en surimposition fait qu'il est plus difficile pour le buveur de voir ce qui se trouve derrière elle, ce qui se traduit par un malus de –5 aux tests de Perception et donne un camouflage partiel à tous les ennemis en combat.


    Contruction
  • Conditions Création d'objets merveilleux, orientation ; Coût 550 po


Cet article provient du blog Monsters & Magic de Kobold Quarterly et est repris ici en français avec la permission des ayants droit. Vous pouvez lire l'article original en anglais, tel qu'écrit par Michael Kortes sur The Last Map of the Cartomancer (Part 1 of 5)]. Apprenez-en plus sur les livres et magazines Kobold Quarterly dans l'échoppe KQ. KQ incite ses lecteurs à devenir des concepteurs : participez à un projet Open Design en tant que patron et concevez un supplément ou une aventure avec nous. Kobold Quarterly, le logo Kobold Quarterly, Open Design et le blog Monsters & Magic sont des marques déposées de Open Design LLC. Cet article est la propriété intellectuelle © 2008 de son auteur. Tous droits réservés.

This article originally appeared on Kobold Quarterly, Monsters & Magic Blog, and is reprinted here in French with permission. You can read the original English-language article by Michael Kortes at The Last Map of the Cartomancer (Part 1 of 5), and check out Kobold Quarterly books and magazines in the KQ Store. KQ encourages readers to become designers; become an Open Design patron and design a game supplement or adventure with us. Kobold Quarterly, the Kobold Quarterly logo, Open Design, and Monsters & Magic Blog are trademarks of Open Design LLC. This article is copyright © 2008 by its original author. All rights reserved.