FeedSouscrire

Sur les fansites anglais #1

by styx31 18. août 2010 14:30

Voici quelques news sur les principales ressources et nouveautés parues en anglais à propos de Pathfinder. Le but étant de fournir aux francophones un moyen simple d'être tenu au courant des principales actualités non-officielles à propos de Pathfinder en anglais. Si vous avez vent d'actualités que vous souhaiteriez partager, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact pour nous tenir informés.

Chez Necromancers of the Northwest :

Chez Kobold Quarterly :

  • Depuis quelques temps déjà ils présentent des aides de jeu sur les Tengu, ces monstres mythologiques japonais. En lien avec le numéro 14 de leur magazine qui consacre plusieurs articles à ces créatures :
  • Magic of the North fournit quelques idées pour une magie inspirée des contrées nordiques, dans le cadre de l’aperçu de leur projet "Frozen Empires"

Cette revue regroupe les informations trouvées sur différents sites anglophones, tel que l'actualité ENWorld et plus particulièrement leur newsletter. Si vous souhaitez être tenu au courant plus fréquemment des nouveautés, n'hésitez pas à vous abonner directement aux newsletters des différents sites. Si vous connaissez d'autres sites publiant régulièrement du contenu pour Pathfinder en anglais, n'hésitez pas à nous l'indiquer en commentaire pour que nous les suivions.

Tags:

Diseuse de bonne aventure & Niil (2e partie)

by Dalvyn 13. août 2010 13:44

Semaine très calme après la GenCon, comme si tout le monde se reposait chez Paizo. Pas de grandes annonces sur le blog, juste un concours de déguisements entre ceux qui ont visité la GenCon en se faisant passer pour des personnages de Golarion. Vous pourrez trouver d’autres photos sur le blog de Paizo, mais j’ai tenu à en épingler une qui me semblait assez réussie : la diseuse de bonne aventure varisienne parue dans le Campaign Setting (jamais sorti en VF).

Et sans plus attendre, voici le second article dévoilant quelques secrets du monde de Niil créé par Elvith Gent et reposant sur les règles de Pathfinder-RPG. Dans cette partie, le sage nous parle des religions de ce monde.

Les religions de Niil

« Vous revoilà ! Dites-donc, mais vous n'en avez jamais assez ? Bon, si vous insistez ... En réalité, vous avez bien eu raison de revenir, car mon histoire n'est pas terminée. En effet, j'ai omis de vous parler des diverses croyances des habitants de la Province de Sardoréan. Volontairement, je l'avoue, car je n'avais guère le temps d'aborder cet important chapitre.

On distingue principalement deux religions : le culte du Panthéon, et le druidisme. Le Panthéon réunit les onze dieux du Saint Panthéon, loués soient-ils, et les cinq maudits du Pentacle Infernal. Le message de vérité et d'amour du Saint Panthéon se serait imposé aux hommes mais aussi aux elfes alors que l'Empire d'An'Intur n'était encore qu'une puissante cité. Les premiers prêtres saint-panthéonistes accompagnèrent donc les colons d'An'Intur dans leur conquête du monde afin de faire connaître le message de leurs dieux. Ils s'appuyaient notamment sur un saint écrit, le Brenwein, rédigé par onze prophètes.

Mais ils réalisèrent rapidement que Niil, en plus d'être un monde sauvage et barbare, était un monde impie. Les divers peuples qu'ils découvraient adhéraient tous à d'obscures croyances, dont les préceptes allaient totalement à l'encontre de ceux du Saint Panthéon, et qui s'accompagnaient de pratiques répugnantes comme les sacrifices. La guerre d'expansion d'An'Intur acquit donc une nouvelle dimension : elle devint la première croisade, chargée d'enseigner le message du Saint Panthéon, de force si nécessaire.

Malheureusement, comme vous le savez, plusieurs de ces religions païennes ont survécu. La plus connue est évidemment le culte de Raunor. Ce dernier, comme quatre autres dieux païens, appartient à l'assemblée divine qu'on nomme le Pentacle Infernal. Ce sont les cinq plus grands dieux païens de Sardoréan et de ses environs. Pour nous autres, saint-panthéonistes, ce sont les incarnations du Mal, puisqu'ils tirent les êtres intelligents vers le barbarisme et la violence et les éloignent de la lumière civilisatrice du Saint Panthéon. Les adeptes du Pentacle Infernal nous ont forcé à organiser de nombreuses croisades pour protéger nos familles et nos cités. Sans eux, Laaraun n'existeraient pas et la grande époque d'An'Intur serait toujours réalité.

Les druides ont un statut un peu spécial. Principalement présents chez les gnomes et les Gaewids, peuple barbare ancestral de la Province, ils pratiquent une religion païenne très ancienne, spirituellement plus élevée et moins tournée vers le Mal. En fait, ils s'intéressent principalement à la nature et à leurs petites communautés, et convertir des gens à leur religion ne semble pas les intéresser. De plus, ils ne soutiennent pas le Pentacle Infernal et ses fidèles. Ainsi, nous avons appris à cohabiter avec eux, et même si des rixes verbales ont parfois eu lieu, le sang n'a jamais été versé.

Les onze dieux du Saint Panthéon sont : Borarus, dieu de la chevalerie ; Fashnil, déesse de la paix ; Astrani, dieu du soleil et de la lune ; Désilia, déesse de l'amour ; Chenessia, déesse de la chance ; Coestriul, dieu de la justice et de la connaissance ; Atemtul, dieu du temps ; Vahor, dieu de la nature ; Mëranethil, déesse de la magie ; Kutgher, dieu des batailles ; Néréos, dieu des marchands et des voleurs. Face à eux se dressent les cinq dieux du Pentacle Infernal : Raunor, dieu de la tyrannie ; Klaerla, déesse de la torture ; Obsora, déesse des ténèbres ; Seforys, déesse de la malchance ; Gordak'Zansh, dieu des carnages. Enfin, la Triade druidique est composée du vieil Abo'Onaï et de ses deux filles Annalie et Uxyor.

Je ne devrais sans doute pas en parler, mais il existe également quelques sectes se dévouant aux maléfiques seigneurs d'Opuhr, le royaume des morts. Rejeter la lueur divine et se tourner vers les diables, les daemons ou les démons est indéniablement une preuve de folie, et ces sectes restent heureusement très peu nombreuses.

Que dire ensuite ... Eh ! Mais que se passe-t-il ?Non ! Non ! Ne me tuez pas ! Argh ...

[Silence ...]

Vous autres, écoutez moi ! Il est temps de mettre fin à tous ces mensonges ! Mon nom est Dalrok et je suis prêtre de Gordak'Zansh ! Oui, ce dieu que vous osez dépeindre comme un fou assoiffé de sang ! Ce que l'on vous a enseigné pendant des générations n'est pas la vérité, et moi, je vais vous la donner.

Nous autres, soit-disant monstres, vivions depuis fort longtemps en harmonie avec les terres giboyeuses de Sardoréan. Puis les infâmes colons d'An'Intur sont arrivés et, jaloux de notre bonheur, nous ont attaqué alors que nous nous apprêtions à les accueillir dignement. Ils nous ont chassés de nos maisons, nous ont volé nos territoires de chasse et nous ont même mis sur des bûchers ! Qui sont les barbares, je vous le demande !

Nos religions sont des religions honorables et respectueuses de la nature. Gordak'Zansh est dieu honorable et protecteur, qui nous accompagne à la guerre mais nous punit si nous faisons preuve de lâcheté. Seforys, sa femme, est une déesse éprise de liberté qui nous apprend à ne jamais courber l'échine, quelle que soit l'adversité. Les gobelins prient Obsora, déesse du cycle de la vie, qui leur apprend sagesse et mesure. Les kobolds vénèrent Klaerla, déesse de la beauté et de la magie, créatrice du monde. Les prêtres du Saint Panthéon ont déformé nos propos et nous ont présenté comme des adorateurs du Mal car ils n'acceptaient pas que leur religion ne soit pas seule et unique en ce monde.

Les Laarans étaient victimes du saint-panthéonisme au même titre que nous. Raunor était à leurs yeux un dieu de la royauté et du pouvoir, mais certainement pas un dieu de la tyrannie. Plus nombreux, ils ont pu se rebeller et reprendre la place qui leur était due. Mais il semble que les fiélons d'Opuhr les aient ensuite séduits et manipulés. Ils ont alors récupéré les mêmes travers que leur bourreaux et, loin de nous recevoir comme des frères, nous ont à leur tour désigné comme des barbares.

Quoi qu'il en soit, l'intolérance et l'étroitesse d'esprit des saint-panthéonistes sont bel et bien la cause de nos malheurs, mais aussi des leurs. S'ils ne nous avaient pas persécuté, Laaraun n'aurait jamais été !

Suppliez les vrais dieux de vous pardonner, tant qu'il n'est pas trop tard ! »

Ah, au fait ! Si vous n’avez pas trouvé l’identité des deux barbus du blog précédent, il s’agissait d’Ed Greenwood (le créateur des Royaumes Oubliés, qui a également participé à la rédaction du Campaign Setting de Golarion) et de Dave Gross, l’auteur du premier roman dans Golarion, Prince of Wolves. On avait donc bien deux noms de famille commençant par la même lettre, G, et deux prénoms commençant par des lettres qui se suivents : D et E.

Bons jeux !

Tags:

GenCon 2010

by Dalvyn 9. août 2010 22:16

Le week-end est terminé et, avec lui, c'est GenCon 2010 qui s'achève également (vous pourrez trouver plusieurs photos dans ce fil de discussion ou sur le blog de Paizo). Au cours de cette convention exceptionnelle qui se déroule chaque année aux États-Unis, Paizo a annoncé les sorties pour l'année prochaine dans la gamme Pathfinder-RPG. Comme ils l'avaient indiqué lors de la sortie du livre de base, il y aura 3 livres cette année encore : la suite du Bestiaire (le Bestiary II), un tome sur la magie (Ultimate Magic) et un tome sur le combat (Ultimate Combat).

On ne sait pas encore grand chose de ces suppléments, si ce n’est les bribes d’information suivantes :

  • Ultimate Magic présentera une nouvelle classe, le magus, qui sera à mi-chemin entre le guerrier et le magicien. Cette classe fera également l’objet d’un playtest.
  • Ultimate Magic devrait également présenter un nouveau système de magie basé sur les mots de pouvoirs. Ce système lui aussi fera l’objet d’un playtest.
  • Ultimate Combat, lui, sera destiné aux classes qui frappent et qui poignardent et sortira à l’occasion de GenCon 2011. On devrait y parler de ninjas (sans doute des roublards spécialisés ; inutile de réinventer la roue !) et de samourais.
  • On devrait aussi y trouver des règles pour les combats de masse (le but actuel est de créer un système qui puisse combiner à la fois des zooms sur des rencontres spécifiques impliquant les PJ et des combats entre armées, mais c’est difficile).
  • Les deux Ultimate devraient contenir des informations pour les campagnes orientale, pour accompagner le futur livre de campagne sur le Tian Xia et la campagne du Régent de Jade. Tout ne sera pas oriental, par contre.
  • Il ne devrait plus y avoir de tonnes de nouvelles classes de base après la magus ; ils s’intéresseront plutôt aux archétypes (variantes de classes) comme dans l’Advanced Player’s Guide.
  • Ultimate Magic contiendra un système de duel entre magiciens. Ultimate Combat contiendra peut-être un système spécifique pour des duels de combattants.

Je l’ai déjà évoqué plus haut, mais ils ont également annoncé la sortie d’un livre de campagne sur le continent oriental de Golarion, le Tian Xia, pour GenCon 2010. Il devrait s’agir d’un second volume dans la même gamme que The Inner Sea, le guide de campagne revisité (à paraître en février 2011). En parallèle avec ce livre commencera, dès août 2011, le 9e Adventure Path, “Jade Regent”, qu’on pourrait sans doute traduire par “La régente de Jade”, une campagne qui devrait amener les joueurs vers le Tian Xia en compagnie d’une jeune dame sandipontienne (une habitante de Sandpoint, quoi) dénommée Améiko !

Comme les années précédentes, Paizo a fait une razzia sur les ENnies Awards (des prix remis à l’occasion de la GenCon) cette année aussi. Les résultats de cette année sont repris dans le tableau qui suit ; ceux qui sont liés à Pathfinder sont soulignés.

Meilleure illustration de couverture
Argent : Eclipse Phase
Or : Pathfinder Bestiary

Meilleures illustrations intérieures
Argent : Shadowrun 20th
Or : Pathfinder Core Rulebook

Meilleurs plans
Argent : Aces & Eights: Judas Crossing
Or : Pathfinder City Map Folio

Meilleur texte
Argent : Victoriana
Or : Eclipse Phase

Meilleur rapport qualité/prix
Argent : Shadowrun
Or : Pathfinder

Meilleures règles
Argent : Hero 6th Edition
Or : Diaspora

Meilleure aventure
Argent : Trail of Cthulhu: Armitage Files
Or : Pathfinder #31: Stolen Land

Meilleurs monstres/adversaires
Argent : Pathfinder: Classic Horrors Revisited
Or : Pathfinder Bestiary

Meilleur monde de campagne
Argent : Rome: Life and Death of the Republic
Or : Day After Ragnarok

Meilleur supplément
Argent : Players Handbook 3
Or : Mysteries of the Hollow Earth

Meilleur accessoire de jeu
Argent : Gaming Paper
Or : Pathfinder GM Screen

Meilleur produit de type figurines
Argent : Gaming Paper
Or : D&D Minis

Meilleur livre électronique
Argent : The Devil We Know
Or : The Great City Player's Guide

Meilleur produit gratuit
Argent : Lady Blackbird
Or : Advanced Players Guide Playtest

Meilleur site web
Argent : d20PFSRD.com
Or : Obsidian Portal

Meilleur podcast
Argent : All Games Considered
Or : Atomic Array

Meilleur blog
Argent : Gnome Stew
Or : Kobold Quarterly

Meilleur jeu
Argent : Shadowrun
Or : Pathfinder

Produit de l'année
Argent : Eclipse Phase
Or : Pathfinder

Choix des fans pour la maison d'édition
Argent : Fantasy Flight Games
Or : Paizo Publishing

Allez, avant de se séparer, un petit jeu. Reconnaissez-vous ces deux individus qui se trouvaient sur le stand de Paizo à la GenCon de cette année ? Un petit indice pour vous aider, à propos des initiales (prénom et nom) de ces deux personnes : leurs noms de famille commencent tous les deux par la même lettre et les initiales de leurs prénoms sont deux lettres qui se suivent directement dans l’ordre alphabétique.

Si vous trouvez la réponse, vous ne gagnez rien, mais pouvez toujours frimer en venant la poster dans ce fil de discussion sur le forum. Bons jeux !

Rendez-vous plus tard cette semaine-ci pour la suite de l’article sur le monde de Niil !

Tags:

Niil & news

by Dalvyn 5. août 2010 22:45

Je vous en avais parlé dans un blog précédent : voici le premier d’une petite série de trois articles présentant le monde de Niil, un monde créé par Elvith Gent et adapté (depuis quelques années) aux règles de Pathfinder-RPG. Le monde est décrit sur le site www.niil.fr, où un gros pdf de 172 pages est même disponible au téléchargement (bon, le pdf ne cite pas Pathfinder-FR, mais c’est juste parce qu’il n’a pas encore été mis à jour, hein, hein ?).

Sans plus attendre, voici donc la première partie du voyage vers le monde de Niil…

Aperçu du monde de Niil

Comme Dalvyn me l'a proposé, je vais donc vous parler de l'univers que j'ai créé pour Pathfinder RPG. Celui-ci s'appelle Niil, même si, concrètement, les aventures des joueurs ne se déroulent que dans une petite région de Niil, la Province de Sardoréan.

Mais, sans attendre davantage, laissons donc la parole à Eïlir Jal'Theran, sage et conteur de la Magocratie de Wendawin.

« Sardoréan ? Quelle grande question ... Et si nous reprenions depuis le commencement ?

Le plus ancien événement dont nous ayons connaissance est la création de l'Arbre Sacré par les dix seigneurs elfes, il y a plus d'un millénaire. Ce faisant, ils obtinrent l'immortalité et une puissance incommensurable.

Trois siècles plus tard, les humains commencèrent à se développer. Ensemble, ils fondèrent le glorieux Empire d'An'Intur, sous l'égide des dieux du Saint Panthéon. L'Empire s'étendait sur tout le disque de Niil et permit aux hommes de devenir la principale race du monde. Pendant plus de cinq siècles, nous vécûmes prospères et heureux.

Mais une catastrophe allait arriver. Voyez-vous, d'antiques religions païennes, apparues avant l'avènement de l'Empire d'An'Intur chez les peuples barbares, refusaient de disparaître définitivement malgré tous les efforts accomplis pour civiliser ces gens. Il est fort probable que nos prêtres et nos paladins montraient trop de pitié lors de leurs saintes croisades. Si seulement ils avaient eu la main plus ferme ...

Le duché de Narom, vassal d'An'Intur, abritait de nombreux hérétiques qui croyaient en l'existence d'un Dieu-Roi dénommé Raunor. Du jour au lendemain, ceux-ci se révoltèrent. Barbares humains et hobgobelins renversèrent le pouvoir en place, envahirent une vingtaine de duchés environnants et fondèrent l'Empire de Laaraun. Bien entendu, une guerre se déclencha entre les deux Empires. An'Intur voulait récupérer ses terres et anéantir la barbarie là où Laaraun voulait s'étendre et diffuser ses croyances hérétiques. Mais celle-ci ne connut pas la fin qu'on espérait. Laaraun fit finalement construire une immense muraille le long de ses frontières et la guerre prit fin.

La Province de Sardoréan, la terre que nous foulons, figuraient parmi les régions annexées aux félons laarans. Pendant 70 ans, nous subîmes leur infâme dictature.

Mais, grâce aux dieux, un miracle se produisit. La résistance sardoréane s'organisa, prit de l'ampleur et finit, par un concours de circonstances assez incroyable, par bouter les hérétiques hors de notre contrée. Gorton le Fier, grand mage de Sardoréan, créa à l'aide d'une magie ancestrale le mur de magie brute qu'on appelle la Frontière et qui devait nous séparer définitivement de l'Empire de Laaraun.

Les responsables de la Libération se partagèrent la Province. Ainsi furent fondés le Royaume de Sardor, la Magocratie de Wendawin et la Fédération marchande Namisse. Je vais vous les présenter, mais auparavant, permettez-moi d'introduire les autres états de la Province. Ensemble, Sardoriens, Wendaliens et Namisses remirent la Province sur pied et réinstaurèrent les traditions et les croyances de l'Empire d'An'Intur. Ce ne fut pas une tâche aisée, car les Laarans s'étaient appliqués à convaincre la population du bien-fondé de leur révolution. Ils avaient également pris grand soin de faire disparaître toute trace de l'époque glorieuse qui les avait précédés. De plus, des barbares d'autres confessions païennes habitaient toujours la Province et nos églises n'étaient pas encore assez fortes pour les attaquer de front. Orques, gobelins et kobolds étaient donc une menace permanente.

Mais après moult efforts, les dieux reposèrent enfin le regard sur nous. Il faut reconnaître que les halfelins, les gnomes, les nains et les elfes n'y sont pas totalement étrangers, et c'est sans doute pour cela que nos races cohabitent si bien aujourd'hui. En effet, vous devez savoir que les humains ne sont pas les premiers êtres intelligents et civilisés à avoir habité la Province de Sardoréan. Le mystérieux royaume elfe de Faënilad, les fières maisons naines, les cités cachées gnomes et les caravanes nomades halfelines existaient déjà bien avant que nous débarquions sur ces terres. Et ces gens, qui avaient dès le départ compris que nos valeurs étaient justes et bonnes, étaient des alliés de longue date des humains d'An'Intur. Après la Libération, ils sont donc revenus vers nous et nous ont soutenu, chacun à leur manière.

Je disais donc : nos efforts courageux pour lutter contre la tyrannie nous permirent de regagner la confiance des dieux. Borarus, le dieu Chevalier, nous envoya deux signes pour nous en informer. Le pieux Paladinat d'Irnym fut alors fondé en son honneur et afin de remercier le Saint Panthéon de veiller sur nous.

C'était il y a soixante-six ans. Par la suite, même si quelques évènements nous ont fait frémir, la Province est restée relativement calme. La Frontière est inébranlable, l'hérésie recule de jour en jour et les états sont gouvernés sagement.

Le Royaume de Sardor est l'héritier direct de l'Empire d'An'Intur. La société est divisée en trois ordres : le peuple, le clergé et la noblesse, détentrice du pouvoir et régie par les principes de la féodalité.

Le Paladinat d'Irnym est une théocratie, dirigée par les fidèles de Borarus. Irnym, la capitale, accueille chaque année des milliers de pèlerins.

La Magocratie de Wendawin, mon merveilleux pays, a été fondée par Gorton le Fier, créateur de la Frontière. On y forme des magiciens de renom, mais il est vrai que les non-mages n'y ont pas un statut très enviable.

La Fédération marchande Namisse est un repaire de voleurs ... non, je veux dire de marchands. Enfin, ils prient tous le même dieux, donc ce n'est pas très différent, n'est-ce pas ?

Les maisons naines, bien moins nombreuses qu'avant la dictature de Laaraun, sont des sociétés très conservatrices et militaristes. Fragiles économiquement, elles doivent s'allier avec les royaumes humains pour survivre.

Faënilad, la Terre des Elfes, s'étend sur toute la région forestière du centre de la Province et abrite une relique ancestrale, l'Arbre Sacré, aux pouvoirs légendaires.. Très méfiants envers les autres races, les elfes refusent toute visite.

Enfin, Daérrun, la magnifique cité gnome, est désignée comme un état anarchique. Même si les gnomes vantent les mérites de leur système, les autres races se méfient beaucoup de ses principes.

La suite ? La suite, mes amis, sera pour une autre fois ... »

Les plus attentifs auront déjà remarqué que le titre de ce bille est “Niil & News”. Comme on a déjà parlé de Niil, quelle est la news alors ? Eh bien, c’est la publication de la traduction du guide L’armurerie créé par les fans de Pathfinder regroupés sous le nom de Necromancers of the North-West. Ces sympathiques personnes nous ont permis de traduire leurs œuvres et ce livret, qui est disponible sur la page des aides de jeu pour Pathfinder-RPG, n’est que le premier d’une série de guides que nous comptons présenter ici.

Alors, qu’est-ce que l’armurerie ? Eh bien, c’est un recueil qui emmène le lecteur à travers les diverses salles d’un énorme magasin fictif, où on trouve des armes, des armures et d’autres sortes d’équipement. Ouais, encore un x-ième bouquin plein d’objets magiques allez-vous me dire, et vous n’aurez ni tout à fait raison ni tout à fait tort. Oui, il y a des objets magiques dans ce recueil, mais on trouve aussi d’autres objets, voire même de nouvelles catégories d’objets, comme les objets quasi-magiques, qui sont plus faibles et plus faciles à créer que les objets magiques. Ce qui m’a également frappé en traduisant ce livret (et ce qui semble également avoir frappé les relecteurs), c’est le nombre d’idées qui fourmillent dans les descriptions de ces objets. Les MJ les plus astucieux auront tôt fait d’imaginer une histoire pour quasiment chacun des objets décrits dans ce supplément.

Bref, il n’y a aucune raison pour ne pas sauter sur le pdf et le dévorer… Et n’oubliez pas de rester attentifs, car en été, sur Pathfinder-FR, une surprise peut en cacher une autre !

Tags:

Des nouvelles de tous les horizons

by Dalvyn 3. août 2010 17:14

Maintenant que les préviews de l'Advanced Player's Guide sont closes, que le livre est déjà disponible aux abonnés et que les autres devraient pouvoir le trouver en VO assez rapidement dans leurs crêmeries, il est temps de passer à autre chose. Aussi, pour ce blog, nous revenons à un format plus conventionnel avec des nouvelles tant au sujet de Pathfinder-FR que des sorties. Au niveau des sorties, a priori, il n'y a rien de nouveau à signaler en VF (on attendra sans doute le Monde du Jeu pour ça), mais du côté de la VO, il y a de quoi remplir un article de blog ! En effet, comme chaque année, vu que la GenCon approche (c'est à la fin de cette semaine-ci), Paizo annonce un petit paquet de futures sorties. Et, dans ces livrets qui devraient arriver sur nos tables et nos ordinateurs entre maintenant et juin 2011, il y en a pour tous les goûts !

Histoire d'y voir plus clair, organisons cela par thèmes en suivant le même classement que sur les Wiki.

Au niveau des règles de Pathfinder RPG…

  • La couverture vient d'en être dévoilée il y a quelques jours (c'est elle que vous pouvez voir en haut à droite) ; le prochain livre à paraître pour Pathfinder-RPG sera le Bestiaire 2  prévu pour octobre 2010.
  • Ensuite, vers avril 2011, devrait sortir Ultimate Magic, un épais livre avec de nouvelles options pour toutes les classes lançant des sorts, de nouveaux sorts et une nouvelle classe de base, une sorte de guerrier-magicien appelé le "magus" dont le playtest devrait débuter dans les prochains mois.
  • S'ils tiennent le rythme de trois livres par an comme promis, cela voudrait dire qu'on peut s'attendre à la sortie d'un autre tome pour la GenCon 2011, donc en août 2011. Le livre en question n'a pas encore été annoncé, mais ça devrait sans être fait dans les jours qui suivent (au cours de la GenCon 2010). Les paris sont ouverts : un livre sur les psioniques en Pathfinder ? un livre sur les niveaux épiques ? Ce sont en tous cas les deux éléments de règles les plus souvent demandés sur les forums de Paizo.

Parlons maintenant du monde de Golarion…

  • Plusieurs gammes de produits traitent du monde de Golarion. L'une d'elles est la gamme "Pathfinder Chronicles" avec des livres plutôt destinés aux MJ. Le rythme de publication est à peu près d'un livre par mois. Voici les prochaines sorties pour l'année à venir :
    • Septembre 2010 : rien (le livre est reporté à février 2010)
    • Octobre 2010 : Misfit Monsters Revisited, le suivant dans la série des "revus et corrigés", Paizo réexamine ces monstres étranges et souvent décriés
    • Novembre 2010 : Lords of Chaos, un supplément sur l'Abysse et ses habitants (qui fait suite à celui sur l'Enfer) et Inner Sea Poster Map Folio, un poster gigantesque du monde de Golarion !
    • Décembre 2010 : Lost Cities of Golarion, un tour des anciennes villes détruites de Golarion comme par exemple les ruines de Kho, le Temple du Soleil mystérieusement abandonné par les explorateurs taldans ou bien encore Xin-Shalast !
    • Janvier 2011 : Serpent's Skull Poster Map, une compilation de certaines cartes pour la campagne Serpent's Skull.
    • Février 2011 : Rule of Fear, un supplément sur la nation de l'Ustalav, qui complémentera sans doute assez gracieusement la nouvelle campagne, et surtout le Campaign Setting World Guide : Inner Sea, une version révisée (pas seulement pour Pathfinder-RPG mais avec d'autres corrections) du guide de campagne.
    • Mars 2011 : Rival Guide, des groupes d'aventuriers tout prêts qui peuvent servir d'ennemis, de rivaux ou d'alliés.
    • Avril 2011 : Undead Revisited, où Paizo réexamine certains créatures mortes-vivantes.
    • Mai 2011 : Dungeons of Golarion, un supplément qui brosse le portrait d'une poignée de donjons célèbres de Golarion en donnant certaines informations-clefs à partir desquelles les MJ pourront développer leurs aventures.
    • Juin 2011 : Pathfinder Society Field Guide, un guide pratique pour les Éclaireurs, dont les règles seront autorisées dans les parties organisées de la Pathfinder Society.
  • À côté de la gamme des livres pour MJ, on trouve aussi les "Companions" qui sont plutôt destinés aux joueurs et qui paraissent un mois sur deux. Dans cette gamme, ils continuent la série en examinant les diverses races et entament une nouvelle série sur les cultes. Les suivants à paraître sont cités ci-dessous.
    • Novembre 2010 : Inner Sea Primer, une version courte du nouveau Guide de Campagne… bref, une version revisitée de l'Atlas je suppose.
    • Décembre 2010 : Halflings of Golarion, c'est le tour des halfelins.
    • Février 2011 : Faith of Purity, un guide sur les cultes et les coutumes religieuses des dieux d'alignement Bon.
    • Avril 2011 : Humans of Golarion, toutes les ethnies du monde de Golarion.
    • Juin 2011 : Faiths of Balance, un guide sur les cultes et les coutumes religieuses des dieux d'alignement Neutre.
  • Et puis enfin, depuis peu, Golarion, c'est aussi une gamme de romans. Le premier, Prince of Wolves, est déjà paru. Les trois suivants déjà annoncés sont cités ci-dessous :
    • Novembre 2010 : Winter Witch d'Elaine Cunningham, un voyage vers les terres froides de l'Irrisen
    • Février 2011 : Plague of Shadows d'Howard Andrew Jones, quand Varian Jeggare et son assistant Radovan (voir l'histoire courte l'Éclaireur disparu) partent en Ustalav.
    • Mai 2010 : The Worldwound Gambit de Robin D. Laws, où un groupe de roublards va s'attaquer à un puissant démon.

Et du côté des aventures en Golarion ?

  • Paizo poursuit deux lignes distinctes : des modules paraissant à peu près tous les deux mois et des campanes/adventure paths mensuelles. Jetons d'abord un coup d'œil du côté des modules.
  • Et, bien sûr, il y a les adventure paths !
    • Août 2010 — Janvier 2011 : Serpent's Skull / Le Crâne du Serpent. Les six volumes de cette campagne qui se déroule près de l'ancienne colonie de Sargava et dans l'Étendue Mwangi sont dévoilés. Attention, joueurs, passez votre chemin car les résumés abondent en spoilers !
    • Février 2011 — Juillet 2011 : Carrion Crown / La Couronne morbide. Ici aussi, on connaît les six volumes de cette campagne qui entraînera les aventuriers à travers le royaume "gothique" de l'Ustalav en suivant la piste des machinations du culte de la Voie des Murmures. Attention, joueurs, passez votre chemin car les résumés abondent en spoilers !

Et sur Pathfinder-FR, il y a du nouveau ?

Bien sûr ! D'un côté, le travail continue sur le wiki et, peu à peu, les sorts prennent forme. Bientôt, nous pourrons fêter l'ouverture officielle du wiki Pathfinder RPG (à ce sujet, si vous avez une idée pour la célébration, passez par les forums et partagez-là !). En même temps, le programme de gestion des grimoires est lui aussi actualisé avec la version corrigée des sorts, donc il devrait y avoir du nouveau de ce côté-là.

Quelques nouvelles supplémentaires :

À part cela, attendez-vous sans doute à quelques annonces sur le forum au sujet des révélations de la GenCon, ainsi qu'à une mini-série de trois articles sur le blog pour vous faire découvrir le monde de Niil dans les jours/semaines à venir.

Bons jeux !

Tags: