Filles de la Maladie
FP 8
Source : La Mer Intérieure p.302
PX 4 800
Mort-vivant de taille G, NM
Init +7 ; Sens vision dans le noir (18 m) ; Perception +17
profanation (6 m de rayon)
Défense
CA 21, contact 12, pris au dépourvu 18 (+3 Dex, +9 naturelle, ‑1 taille)
pv 115 (11d8+66)
Réf +7, Vig +9, Vol +11
Capacités défensives résistance à la canalisation +4 ; Immunités traits des morts-vivants
Attaque
VD vol 12 m (parfaite)
griffe monstrueuse, +16 (2d6+9/×4 plus maladie) et griffe, +16 (1d8+9)
3 m (2 c)
3 m (2 c)
(NLS 11 ; concentration +16)
Constant — profanation (centré sur elle)
de prêtre préparés (NLS 6 ; concentration +19)
Niveau 3 — blessure grave (DD 16), contagion (DD 16), dissipation de la magieD (DD 16), malédiction (DD 16)
D sort de domaine ; Domaines Magie, Mort
Non
Caractéristiques
For 27, Dex 17, Con -, Int 18, Sag 16, Cha 21
BBA +8, BMO +17, DMD 30
Compétences Acrobaties +14, Art de la magie +18, Bluff +16, Connaissances (religion) +18, Discrétion +0, Intimidation +19, Perception +17, Psychologie +17, Vol +23
abyssal, commun, infernal, nécril
Écologie
tous
solitaire ou culte (1 fille et 2d8 prêtresses humaines)
double
Oui
Griffe monstrueuse (Ext). L’une des mains de la fille de la Maladie est une immense griffe en forme de faux. Elle inflige des dégâts ×4 en cas de coup critique et on la considère comme une arme Mauvaise quand il s’agit d’ignorer la résistance aux dégâts.
Maladie (Sur). Peste bubonique. Griffe monstrueuse — blessure ; jet de sauvegarde Vigueur DD 20 ; incubation immédiate ; fréquence 1/jour ; effet 1d4 points d’affaiblissement temporaire de Con et cible fatiguée ; guérison 2 réussites consécutives. Le DD du jet de sauvegarde est basé sur le Charisme.
Profanation (Mag). Les bonus du pouvoir de profanation constamment actif sur la fille de la Maladie (et toujours centré sur elle) est déjà inclus dans son profil.
Sorts. Une fille de la Maladie peut lancer des sorts comme un prêtre de la déesse-liche des maladies de niveau 6, mais même si elle choisit deux domaines pour déterminer ses sorts de domaine, elle ne gagne pas les pouvoirs de domaine associés.
Non
Ce qui fut autrefois une femme est à présent devenu une monstruosité pourvue de chair ectoplasmique, de cornes et d’une immense griffe aux allures de faux.

Au sein de l’église de la déesse des morts-vivants, il existe peu de rangs aussi convoités que celui de fille de la Maladie. Et pourtant, aucun grand prêtre ne peut accorder ce titre et aucun fidèle ne peut jouer ce rôle de son vivant. Les filles de la Maladie sont choisies par la déesse capricieuse en personne, parmi ses prêtresses les plus zélées et les plus douées et ce seulement au moment de leur mort. Même une fois transformées en un amas de pestilence et de chairs mortes, les filles de la Maladie restent des êtres sociaux qui s’entourent généralement d’un culte de fanatiques.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.